Women in Games France (Jeux vidéo)

[Actu] Événement “Créateur·rices & responsables" le 18 décembre sur Twitch

Répondre
Partager Rechercher
Zekkangel a publié le 16 décembre 2020 cette actualité sur le site Jeux vidéo :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/avatars/0/0/4/4691/4691.240.jpg
Le 18 décembre de 15h à 21h?, l’association? "Women in Games France" (dont le site se trouve ici : https://womeningamesfrance.org) organise l’événement “Créateur·rices & responsables” sur sa chaine Twitch, avec son partenaire Goblinz Studio,? sur la création de jeux vidéo, l’inclusivité, l’éthique et l’écologie.

Une vingtaine de professionnel·le·s expérimenté·e·s participeront à des conférences et tables-rondes d’une heure afin de discuter de problématiques chères à l'association...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Littéralement 80% des jeux qui sortent depuis 5 ans ont pour héros une héroine (99% dans la "scène indé"), on a du homo, du transgenre de manière systématique (et systématiquement positifs) dans tous les AAA (Ubisoft, Acti-Blizzard, etc), des studios de jeux vidéos qui n'ont de cesse d'afficher leur soutient pour les identitaires noirs aux USA (BLM), pour les gays.
Et en parallèle l'Occident et les blancs représentés systématiquement négativement dans tous ces mêmes studios, avec un monde chrétien représenté comme intolérant et violent (AC, A plague tale, etc).
Et maintenant des confs blindées qui viennent t'expliquer les problèmes d'"inclusivité" du jeu vidéo...

[Modéré par Bardiel Wyld : ]

Citation :
Publié par Rhodes
ils sont payés à faire ce genre d’événement ?
La preuve.
[Modéré par Bardiel Wyld : ]

Dernière modification par Bardiel Wyld ; 18/12/2020 à 22h38.
Citation :
Publié par caracoju
Littéralement 80% des jeux qui sortent depuis 5 ans ont pour héros une héroine (99% dans la "scène indé"), on a du homo, du transgenre de manière systématique (et systématiquement positifs) dans tous les AAA (Ubisoft, Acti-Blizzard, etc), des studios de jeux vidéos qui n'ont de cesse d'afficher leur soutient pour les identitaires noirs aux USA (BLM), pour les gays.
Et en parallèle l'Occident et les blancs représentés systématiquement négativement dans tous ces mêmes studios, avec un monde chrétien représenté comme intolérant et violent (AC, A plague tale, etc).
Et maintenant des confs blindées qui viennent t'expliquer les problèmes d'"inclusivité" du jeu vidéo...

[Modéré par Bardiel Wyld : ]
Je suppose que quand tu dit " Héroine ", tu veux dire que le choix est laissé au joueur ?
C'est une mauvaise chose pour toi de laisser au joueur le sexe de son personnage ?

Dernière modification par Bardiel Wyld ; 18/12/2020 à 22h39.
comme avec les salons de littérature SF, au lieu de se rapprocher quelques soit les différences sur une passion commune, ça se divise des autres sur des particularités qui n'ont pas lieu d'être dans ce genre de domaine...

Et si les afro-gameuse sont aussi "gameuse", que les afro-feministe sont "féministe"...
Citation :
Publié par (0)Draki
Je suppose que quand tu dit " Héroine ", tu veux dire que le choix est laissé au joueur ?
C'est une mauvaise chose pour toi de laisser au joueur le sexe de son personnage ?
Il n'a pas parlé de choix. Et ta remarque est à coté de la plaque.
Je préviens tout de suite, le sujet passe en mode POGNAX+++. Si vous ne savez pas ce que cela signifie : on ne fera pas de multiples rappels et tout débordement sera sanctionné. Le sujet est intéressant, mais n'est pas une excuse pour faire passer des messages de haine ou sexistes.
Le message de haine est déjà commencé dès le titres, où ces personnes ce disent "responsables" (en opposition aux autres, forcément irresponsables).

La conversation ne peut que mal commencer, quand, dès l'ouverture de cette initiative, il y a déjà un jugement moral/valeur basée sur un "nous contre les autres".
Citation :
Publié par GrindPlayer
Le message de haine est déjà commencé dès le titres, où ces personnes ce disent "responsables" (en opposition aux autres, forcément irresponsables).

La conversation ne peut que mal commencer, quand, dès l'ouverture de cette initiative, il y a déjà un jugement moral/valeur basée sur un "nous contre les autres".
Il faut vraiment avoir un complexe de persécution pour prendre un message inclusif et le transformer en attaque, j'ai vraiment du mal à voir comment tu peux comprendre ça ? Le jeu vidéo et l'informatique en général sont des milieux majoritairement blancs et masculins, quel est le message de haine quand il est proposé de faire grandir la proportion de femmes et de personnes racisées ?
Citation :
Publié par Soupir
Il faut vraiment avoir un complexe de persécution pour prendre un message inclusif et le transformer en attaque, j'ai vraiment du mal à voir comment tu peux comprendre ça ? Le jeu vidéo et l'informatique en général sont des milieux majoritairement blancs et masculins, quel est le message de haine quand il est proposé de faire grandir la proportion de femmes et de personnes racisées ?
tu le prendrais comment si quelqu'un te dirais : "moi je suis responsable" (ou autres adjectif valorisant) en te parlant en opposition?

Concernant le délire de persécution (et la fragilité sensible qui va avec), c'est plutôt chez eux qu'il est présent, vue qu'ils semblent avoir besoin de ce mettre à l'écart et faire la moral sur divers sujet n'ayant rien à voir avec le jeux vidéo (responsabilité sociale et engagement politique? écologie? africanisme? contre tous les autres représentant la majorité (forcément blanche et hétéro et non inclusive. Donc irresponsable).

Les autres points sont au mieux inutile car déjà répondu depuis des dizaines d'années (Développer un jeu à - de 5, c’est possible : sans blague xD), au pire condescendant (“Être allié·e au quotidien : pour un environnement de travail bienveillant dans le jeu vidéo” si t'es pas un allié, tu n'es pas bienveillant? c'est quoi le rapport entre les 2?).

ça parle de création, mais le seule point purement et réellement artistique de leur conférence est celui sur la musique.

On voit tous les jours depuis post-2010 ces agendas idéologiques avancer de plus en plus profondément dans la culture populaire (le cinéma en tête de gondole) avec une baisse globale de qualités car les œuvres sont maintenant crée pour satisfaire des cases marketing inclusives avant de raconter une bonne histoires avec un bon scénario. Les échecs sont nombreux, aussi bien financièrement, comme avec Terminator Dark Fate, Ghostbuster 2016, Battlefield 5 ou critique comme avec la trilogie Star Wars de Disney.
Il n'y a pas de quoi ce réjouir de voir le jeux vidéos suivre le même chemin que le cinéma aseptisé post-moderne.

En quoi c'est un problème que certains pans culturels, professionnels ou sociaux soient majoritairement ceci ou cela?
On n'en fait pas tout un plat quand un métier est quasiment exclusivement féminin (et il y en a un paquet), qu'un type de musique soit essentiellement issue de certaines minorité (j'aimerais bien voir l'émergence d'Eminem en 2020 : il se ferait traiter de raciste faisant de l'appropriation culturelle).
Pourquoi toujours se mettre en opposition avec l'homme blanc sur tout les secteurs, métiers, arts, science, etc...?

Même quand Cyberpunk 2077 est le premier jeux vidéos à permettre la création d'un avatar transsexuel et a une inclusivité ethnique/sexuelle jamais vue avant, ça continue de gueuler que c'est un jeu d’extrême droite quand même.
Go woke go broke, comme on dit maintenant.

Dernière modification par GrindPlayer ; 17/12/2020 à 11h16.
Citation :
Publié par GrindPlayer
Go woke go broke, comme on dit maintenant.
J'ai pas du tout l'impression que ce soit un vrai phénomène, mais plutôt l'expression d'un souhait. Si le jeu vidéo et les médias de manière générale se mettent à faire du woke, c'est tout simplement parce que ça paiera à moyen (même pas long) terme. Pour moi, une entreprise n'a pas de valeurs mais des intérêts : ils sentent le vent tourner, et ne veulent pas être les derniers à lever leur voile parce que selon comment les choses évoluent, ça leur coûtera très cher à l'échéance d'une décennie ou deux. Rien de plus, juste du capitalisme cynique dans l'ère du temps. Ca pique les premières fois (TLOU 2, les pubs Gillette...) mais ça rapportera très gros bientôt.
Citation :
Publié par Asylum
J'ai pas du tout l'impression que ce soit un vrai phénomène, mais plutôt l'expression d'un souhait. Si le jeu vidéo et les médias de manière générale se mettent à faire du woke, c'est tout simplement parce que ça paiera à moyen (même pas long) terme. Pour moi, une entreprise n'a pas de valeurs mais des intérêts : ils sentent le vent tourner, et ne veulent pas être les derniers à lever leur voile parce que selon comment les choses évoluent, ça leur coûtera très cher à l'échéance d'une décennie ou deux. Rien de plus, juste du capitalisme cynique dans l'ère du temps. Ca pique les premières fois (TLOU 2, les pubs Gillette...) mais ça rapportera très gros bientôt.
Pour le moment, mise à part Star Wars, j'ai pas l'impression que les retombées économiques soient positives :/

D'ailleurs, souvent, la population qu'ils draguent par inclusivité n'est même pas celle qui achète. Ils gueulent beaucoup sur les réseaux sociaux, mais ne deviennent pas client pour autant (en plus de s'aliéner leur cœur de cible principal).

Et à propos du cinéma c'est totalement débile comment cet art est en train de mourir de ce progressisme, alors qu'on a pas attendu 2010 pour avoir du féminisme et/ou de la diversité et de l'excellent divertissement. Des exemples comme Blade, Spawn, The Crow, Jurassik Park, les Alien, Die Hard, Predator, Star Wars, Sos Fantôme, le cinéma de Carpenter, La nuit des mort vivant, etc. (j'en oublie un paquet).

Alors oui, c'est le cinéma de genre, mais ça a bel et bien existé. Contrairement à tout ce qu'on essaye de nous faire croire maintenant par envie d'effacer le passé, qui serait obligatoirement discriminatif, patriarcal, sexiste, raciste, etc...

Dernière modification par GrindPlayer ; 17/12/2020 à 11h31.
Citation :
Publié par GrindPlayer
Concernant le délire de persécution (et la fragilité sensible qui va avec), c'est plutôt chez eux qu'il est présent
Ah oui, j'oubliais cette fameuse règle comme quoi le racisme et le sexisme étaient des constructions basées sur du vide et pas sur des siècles d'histoire, et que vouloir faire entendre sa voix face aux inégalités c'est de la fragilité. Bref j'ai ma réponse, merci d'être passé !
Citation :
Publié par Case Gibson
Il n'a pas parlé de choix. Et ta remarque est à coté de la plaque.
Bien en contraire, ma remarque est là pour signaler qu'il a complètement tort dans son propos, mais c'était trop subtile pour toi il semblerai ^^

Il n'y a pas 80% des AAA sortie ces 5 dernière années qui ont pour personnage principale, une héroïne, loin de là même.
Par contre, de plus en plus de jeux permette le choix du sexe.
Citation :
Publié par Soupir
Ah oui, j'oubliais cette fameuse règle comme quoi le racisme et le sexisme étaient des constructions basées sur du vide et pas sur des siècles d'histoire, et que vouloir faire entendre sa voix face aux inégalités c'est de la fragilité. Bref j'ai ma réponse, merci d'être passé !
Tu vie 1 siècle en arrière?

En attendant, ce n'est pas la majorité blanche et hétéro-normée qui veut détruire tout ce qui a existé en utilisant l'affrontement systématique pour faire valoir leurs idéologies et en se posant en victime d'oppressions réelles ou fantasmées.
La société avance dans l'ensemble dans le bon sens, lentement mais sûrement.

Par contre ce n'est pas avec une morale toute religieuse (le bien contre le mal) et la mise à mal de la liberté d'expression (artistique notamment) que ça va faire continuer d'avancer la société dans le bon sens.
C'est même plutôt le contraire... vue que la majorité occidentale (car ils ne demandent cette pureté morale et inclusive uniquement chez nous, la où tout est confortable, facile et sécurisé. Pendant ce temps, le reste du monde essaye déjà de manger à sa faim et persécute bien plus que nous les minorités et les femmes) fini petit à petit d'en avoir marre d'être accusé de tous les maux de la terre par une propagande détruisant le vivre-ensemble.

Citation :
Publié par 0Draki
Il n'y a pas 80% des AAA sortie ces 5 dernière années qui ont pour personnage principale, une héroïne, loin de là même.
Par contre, de plus en plus de jeux permette le choix du sexe.
Mais le choix du sexe est déjà présent depuis longtemps dans les jeux vidéo (quand cela s'y prête vis à vis du gameplay, tu sais, ce qui devrait primer sur tout le reste quand on parle de jeux vidéos). C'est encore une fois du négationnisme de dire le contraire.
Tout comme il y avait déjà des jeux vidéos faisant jouer des personnages féminins avant les années 2000 (Metroïd, Super Mario Bros 2, Lara Croft, Elder's Scroll Arena, Sonic et Knuckles, etc. J'en oublie) Et, contrairement à ceux qui on un problème avec la norme, ça n'a jamais fait chié le gameur masculin lambda que ça existe.

Dernière modification par GrindPlayer ; 17/12/2020 à 13h04.
Je ne peut que souscrire aux propos de GrindPlayer.

Et surtout, répondre à un texte bien argumenté et plutôt logique par une petite phrase qui sert à se poser en victime est un style de réponse typique de ce genre de mentalité.

[0]Draki: j'avais surtout mal compris ta réponse .
Sujets woke avec communiqué de presse claffi de points médians recopiés tel quels (les non / mal voyants et dyslexiques ne disent pas merci pour le coup, mais on se dit quand même "inclusifs") et d'un certain champ lexical très marqué idéologiquement, rien que ça tout est dit, on sait d'avance où on met les pieds et on sait que le jeux vidéo n'y sera limite qu'un prétexte pour surtout pousser de l'idéologie et du discours victimaire.
Citation :
Publié par Asylum
J'ai pas du tout l'impression que ce soit un vrai phénomène, mais plutôt l'expression d'un souhait.
...
C'est clairement un souhait et aucune entreprise ne va sa casser la tronche pour ça.
Pour autant, par Twitter on voit régulièrement que les professionnels qui font volontiers démonstration de leur idéologie. Ça se cache derrière le côté "ça rapporte de l'argent d'être inclusif" mais de fait pas tellement.

L'idée qu'une entreprise n'a pas de valeurs mais des intérêts est tout simplement fausse, les entreprises ont des valeurs de nos jours. A partir du moment où ça n'est même pas rentable, et les partisans demandent régulièrement l'aide d'un acteur externe plus important (l'Etat, un GAFA) pour s'imposer, la question est vite répondu.

Je veut dire, le mode de base de l'industrie de l'inclusivité c'est de forcer des formations obligatoires qui diffusent l'idéologie. Caroline De Haas écrit d'ailleurs parfois en parti elle même les rapports sur le sexisme qui justifie les formations qu'elle prodigue aux organismes. Marianne a fait des articles sur le sujet.

Formation qui vont provoquer des licenciements, assoir le pouvoir des suivants et remplir les poches de l'industrie. Il s'agit de s'imposer aux autres partout et de trouver des gros acteurs pour accepter d'imposer la chose. Il n'y a que des coûts la dedans, même si bien sûr on vend les gains de la diversité promise. Gains qui sont très subjectifs (https://spssi.onlinelibrary.wiley.co...111/josi.12163) et on comprend bien que le gain réel est dans une notion de justice.


Pourquoi on en est arrivé là ? D'une part il suffit de voir le profil des publicitaires, des managers et des journalistes pour comprendre que les étudiants de sociologie ne finissent pas tous à McDo. La sociologie est en particulier présente en publicité, avec la psychologie. La surproduction de diplômés créer aussi un environnement où on peut se passer des gens facilement, et donc discriminer à bas coût. D'autres part, les grosses entreprises sont devenus des petits Etats, Ils se fichent de perdre de l'argent. Ils ont donc toute la possibilité d'appliquer des politiques discriminatoires. Moins le marché est sous concurrence plus les acteurs peuvent se permettre de discriminer.

D'ailleurs le fameux raisonnement "si les femmes étaient moins payés, les entreprises n’emploieraient que des femmes" fonctionne surtout quand il y a forte concurrence.

On pourrait aussi évoquer le rôle des syndicats qui ne font pas complètement, voir du tout, leur boulot de défense des salariés face à ça puisqu'ils ont leur propre lutte.

J'avais donné une chance à l'association lors d'un live où Women in Games est passé. Mais la personne a tranquillement explique que c'était horrible au départ sur un poste elle avait eu que des candidatures masculines. Heureusement, elle a pu trouver une femme pour le poste.

Dernière modification par Veilugarux ; 17/12/2020 à 13h11.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés