L'Agora

Débat sur l'évolution de la Violence dans la société Française et dans le monde

Répondre
Partager Rechercher
Bein n'empêche que les faits divers montés en épingles aujourd'hui m'ont l'air carrément plus vener que ceux montés en épingles y a 20 ans.
Mais bon, après ça doit être qu'une impression vu que les stats ne bougent pas.

Dernière modification par Doudou Piwi ; 05/09/2020 à 11h48.
Bof...

C'est surtout qu'on ne s'en souvient pas...

Sofiane et Kevin massacré pour rien à Echirolles, c'était y'a 8 ans.

Le Gang des barbares y'a 14 ans.

Etc etc...

Tiens, wikipédia fait une belle compilation par exemple de trucs crades : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_...ises#1991-2000

Y'a vraiment rien de nouveau, juste que comme c'est du fait divers, ça choc sur l'instant et c'est oublié le mois d'après... parce que tant statistiquement que sociétalement, ça ne veut rien dire, c'est de l'épiphénomène pur et dur.
La vie est un éternel recommencement, on est de retour au sentiment d'insécurité de Jospin...
Ces gens là ne doivent pas souvent sortir de chez eux, ils font comme si rien n'avait changé en 50 ans.
Citation :
Publié par Douxvalkyn
La vie est un éternel recommencement, on est de retour au sentiment d'insécurité de Jospin...
Ces gens là ne doivent pas souvent sortir de chez eux, ils font comme si rien n'avait changé en 50 ans.
Exactement, que ça soit qu'une impression ou pas, s'en défendre en disant que rien à changé façon Dupond Moretti, politiquement, c'est une erreur qui peut couter à Macron.

Surtout avec Darmanin qui joue sur l'inverse à l'intérieur, le message que ça envoie, c'est "Regardez, la droite essaie de lutter contre l'insécurité mais est bloqué par Macron", on dirait qu'il a voulu faire du "En même temps" en foutant Taubira à la justice et Pasqua à l'intérieur lol
https://www.insee.fr/fr/statistiques...C18n7_F5.7.pdf

https://jolstatic.fr/attachments/2/4/475/6/YTUwYjg0MTY0NjBmYWQ4NzI1ZWNmMTgxOTNkYTdmNWU/victimation.png
26% des femmes de 18-29 ans victimes de menaces, injures, insultes. 10% victimes de violences sexuelles ou physiques (dont 2,3% par le conjoint. C'est la rubrique des chattes écrasées quoi.

victimation.png
Dans cette tranche d'âge, une femme sur 5 renonce à quitter son domicile seule pour des raisons de sécurité. Le sentiment d'insécurité.

Mais qu'en est-il de la tendance à plus long terme ?
https://www.insee.fr/fr/statistiques...%A9curit%C3%A9

https://jolstatic.fr/attachments/3/4/475/6/NTgzOWM0NjIwNzY0YjZhMmI3N2ZmODY5MDkyYjJkZjE/agressions.png
Je ne suis ni flic ni juriste ni statisticien, mais j'aime bien les séries un peu longue pour voir comment les choses évoluent.
Année Toutes agressions
1994 5,5
2005 10,23
Une multiplication par deux en dix ans. Il faut changer de séries (avec les risques que ça implique) si on veut une période plus longue encore :
Année Toutes agressions
1984 3,85
2007 17,49
On est là sur une multiplication par 4,5 en 23 ans.
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : agressions.png
Taille : 703x415
Poids : 143,8 Ko
ID : 657443  
Ça consiste en quoi autres agressions ? Si je comprends bien les chiffres que tu donnes les agressions caractérisées et les agressions physiques simples sont plus ou moins stables avec des hauts et des bas selon les années.

Ce qui augmente, ce sont les autres agressions. Cela recouvre quoi du coup ?
Citation :
Publié par Aedean
Ça consiste en quoi autres agressions ? Si je comprends bien les chiffres que tu donnes les agressions caractérisées et les agressions physiques simples sont plus ou moins stables avec des hauts et des bas selon les années.

Ce qui augmente, ce sont les autres agressions. Cela recouvre quoi du coup ?
De ce que je lis du rapport, agression caractérisé c'est quand t'as genre un ITT suite à ça, et autres agressions c'est les injures et les menaces. Se faire menacer de mort quand tu rentres chez toi, c'est pas non plus anodin.
Je pense que pour tout ce qui concerne le sexisme et les agressions sexuelles il est très difficile à déterminer si les évolutions sont réelles. Les cas étaient extrêmement sous-reportés avant les toutes dernières années, il peut s'agir juste d'un rapprochement du nombre de signalements avec la réalité, ce qui signifierait plutôt le contraire d'un ensauvagement si les sanctions suivaient.
Citation :
Publié par Twan
ce qui signifierait plutôt le contraire d'un ensauvagement si les sanctions suivaient.
Mdr déjà que soutenir que rien ne change, je trouvais ça un peu fort de café, mais dire que ça baisse, c'est quand même un peu too much la
Citation :
Publié par Doudou Piwi
Mdr déjà que soutenir que rien ne change, je trouvais ça un peu fort de café, mais dire que ça baisse, c'est quand même un peu too much la
Ben si on se met à détecter et punir d'avantage les violences sexistes, on est plutôt moins sauvages que quand on le faisait moins, non ?
Ou alors on part dans des délires médiatiques du genre de la fameuse "épidémie de viols sur les campus" américaine sous Obama, quand une campagne nationale y a multiplié le nombre de viols dénoncés aux autorités sans que le résultat des études en victimation ne change.
Officiellement, la Suède a un des plus fort taux de viol du monde, comme l'avait montré l'affaire Assange. A l'inverse, officiellement, des pays où les femmes violées sont condamnées à mort par leur propre famille genre Pakistan ont des taux de viol très faibles.
Ajoutons que certaines formes de viol sont parfaitement légales dans un paquet de pays :
1920px-Marital_rape_laws_by_country.svg.png
Dans tous les pays en rouge en particulier, le viol conjugal n'est pas criminalisé.
Hop hop on a les chiffres de 2019 : Insécurité : la hausse de la délinquance se confirme en 2019

Citation :
Depuis dix ans, les coups et blessures volontaires ont augmenté de 26 %. Les violences sexuelles sont quant à elles en hausse de 12 % en 2019. Les homicides ont aussi augmenté avec 880 morts en 2019.

Résultat : les chiffres de 2019 sont en forte hausse. Les escroqueries, la fraude à la carte bancaire ou encore l'abus de confiance ont augmenté de 11 %. Les coups et blessures volontaires sont aussi en hausse de 8 %. Les violences sexuelles ont quant à elles augmenté de 12 %. Pour ces deux derniers cas, l'explication est la hausse des violences intra-familiales et la hausse du nombre de plaintes.

Autre indicateur en hausse cette année : les homicides. Il y a une augmentation de 35 victimes avec 880 morts en 2019. Les coups et blessures volontaires progressent chaque année : ils sont en hausse de 26 % depuis 10 ans.

On est loin du "ressenti" et des "fantasmes" théorisés par la gauche.
Citation :
Publié par Le Comte Estrond
Hop hop on a les chiffres de 2019 : Insécurité : la hausse de la délinquance se confirme en 2019




On est loin du "ressenti" et des "fantasmes" théorisés par la gauche.
Le fait que la gauche considère depuis longtemps que la violence et l'insécurité sont des sujets sales à propos desquels il ne faut pas parler est un véritable obstacle à son retour au pouvoir.

Pourtant le sujet intéresse les classes populaires au moins autant que les classes aisées. Les femmes des quartiers populaires ont autant le droit de sortir de chez elles sans crainte.
Et pour la droite c'est avant tout un sujet électoral, rien n'est fait en dehors des discours.
Citation :
Publié par Borh
Le fait que la gauche considère depuis longtemps que la violence et l'insécurité sont des sujets sales à propos desquels il ne faut pas parler est un véritable obstacle à son retour au pouvoir.

Pourtant le sujet intéresse les classes populaires au moins autant que les classes aisées. Les femmes des quartiers populaires ont autant le droit de sortir de chez elles sans crainte.
Et pour la droite c'est avant tout un sujet électoral, rien n'est fait en dehors des discours.
Qu'une certaine gauche, les gens de gauche (bon certainement de droite pour certains mais uniquement par forum interposé par contre) que je connais majoritairement n'ont aucun mal à aborder ses sujets et à les considérer important. Et ils ne sont pas forcément tendres et souples mais par contre, ils disent bien que c'est pour tout le monde (contrairement à certains de droite (par exemple certains des LR) qui sont pour beaucoup de fermeté sauf quand cela les concerne ou leurs proches où la, subitement, il faut de la compréhension et les pardonner du fait des circonstances).

Je te rejoins sur un point, c'est que cette partie de la gauche parle fort ou, pour mieux dire, elle a des relais dans la presse de gauche des fois comme idée de débat simplement mais bon elle les a (trop à mon gout) et elle a beaucoup de relais dans la presse de droite ou d'ED parce que cela les sert énormément de mettre en avant des idées extrêmes pour hurler aux loups.
Citation :
Publié par Borh
Le fait que la gauche considère depuis longtemps que la violence et l'insécurité sont des sujets sales à propos desquels il ne faut pas parler est un véritable obstacle à son retour au pouvoir.

Pourtant le sujet intéresse les classes populaires au moins autant que les classes aisées. Les femmes des quartiers populaires ont autant le droit de sortir de chez elles sans crainte.
Et pour la droite c'est avant tout un sujet électoral, rien n'est fait en dehors des discours.
Je trouve ca intéressant que tu prennes en exemple les femmes de quartiers populaires en exemple quand au final les violences qui ont le plus augmentées sont celle que subissent majoritairement les hommes.
Peut-être parce que ma sœur vis dans le XIXème et que du coup j'ai un témoignage direct de ce que c'est que devoir éviter certaines coins le soir sous peine de se faire systématiquement emmerder.

Après c'est pas nouveau, je viens d'une cité de banlieue, déjà gamin elle se faisait régulièrement emmerder et moi très rarement.
C'est très difficile de faire parler les statistiques parce que les usages ont franchement changé... Si hier je recevais une claque d'un de mes prof, je n'allais pas le raconter à la maison (si c'était pour en recevoir une deuxième voilà), la ou aujourd'hui si un prof claque un gamin il se retrouve instant avec une plainte au cul et... dans les statistiques d'augmentation de la violence, et qu'un groupe FB se créera pour parler de tout ça. J'ai eu encore il y a 2 mois 2 jeunes qui sont venus foutre un peu le boxon dans le bar ou je bosse, je leur ai demandé de se calmer et ils m'ont répondu que j'avais qu'à sortir de derrière mon bar si j'étais un homme... Ben je suis sorti du bar et le discours fut: Si tu me touches je pose plainte il y a plein de témoins (pas de chance c'est les témoins qui les ont sorti du bar)... La même pour les femmes battues (ou les enfants) il y a actuellement bien plus de possibilité de poser plainte qu'il y a 30-40 ans, je ne pense pas qu'il y en aie plus....
Perso j'ai l'impression que la violence ordinaire est en baisse, il y a très longtemps que je n'ai pas vu une baston générale dans un bistro ou dans la rue, la ou quand j'étais ado (fin 80) c'était tous les week end que ça partait en cacahouète...

De mon petit point de vue, je pense que la violence est en très nette régression, ce qui est en très nette augmentation c'est l'accès à l'information sur cette même violence... Si demain mon voisin donne un coup de pied au cul de son chien, ben après demain il y aura une vidéo sur FB... Si demain un prof explose un tympan d'un élève avec une torgnole, après demain tous les réseaux sociaux en parleront, la ou hier cela se réglait bien plus entre les parties sans faire appel aux force de l'ordre (donc n'entrait même pas dans les statistiques) ou sans aller se plaindre ouin ouin sur Fb...
Une sorte de loupe de distorsion, moins de violence actuellement mais beaucoup plus de dénonciation des moindres broutilles, les réseaux sociaux en caisse de résonance.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés