Sciences (La Taverne)

Satellite/réchauffement climatique : est-il possible de mettre le Groenland "à l'ombre" ?

Répondre
Partager Rechercher
Vous avez du voir que la fonte des glaciers du Groenland (qui est bien en route) produirait une élévation du niveau de la mer de 7 mètres.

Question un peu compliquée : est-il possible de mettre en orbite géostationnaire un satellite déployant d'immenses toiles qui pourraient réduire la quantité de rayonnement solaire sur cette partie de la terre ? Il ne s'agirait sans doute pas d'avoir une "nuit permanente" (comme lors des éclipses), mais de réduire de manière appréciable le rayonnement reçu.

Je pense qu'il faut faire un calcul prenant en compte l'angle solide du soleil à 36.000 km pour calculer l'ombre portée sur le Groenland. Autre problème : sans doute que les vents solaires feraient bouger le satellite.



// edit : https://en.wikipedia.org/wiki/Space_sunshade, ils s'intéressent plutot à un placement au https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_Lagrange

// edit 2 : https://www.bbc.com/future/article/2...global-warming

Dernière modification par znog ; 04/09/2020 à 10h28.
Post
En principe ce n'est pas impossible, si tu envoies plein de satellites (ou même des astéroïdes/rouleaux de papier alu) en orbite géostationnaire au dessus du Groenland, il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. Ton écran ferait grosso modo la taille du groenland, plus si tu veux couvrir les côtés quand le soleil n'est pas directement au dessus.

Tu aurais besoin de fournir de l'énergie à ton écran solaire pour éviter que son orbite ne se dégrade au fil du temps à cause de la force générée par le vent solaire (autant d'énergie que ce que ton écran absorbe venant du soleil, tu as donc intérêt que ça soit le plus réfléchissant possible).

Apres, en pratique, il faudrait évidemment dépenser beaucoup d'énergie carbonée pour le créer... Et donc tu augmenterais l'effet de serre partout ailleurs,donc la température des mers, donc la vitesse de fonte des glaciers.
Un des seuls moyen de faire ça de manière propre est de créer l'écran directement dans l'espace (à partir de la lune ou d'astéroïdes, et d'énergie solaire, voir de fusion), mais ce n'est pas encore faisable, et ça ne le sera probablement pas avant qu'il n'y ait plus aucun glacier. Tu peux regarder des discussions sur les probes de Von Neumann si les prérequis techniques t'intéressent.
L'autre moyen possible nécessite de trouver une source d'énergie propre sur terre pour pouvoir envoyer des fusées presque neutres écologiquement, mais bon si tu as ça le réchauffement climatique n'est plus un problème.


Edit : my bad on ne peut pas couvrir le groenland depuis l'equateur, et les satellites geostationnaires doivent être placés à l'équateur. Du coup, c'est impossible de protéger juste le groenland, sauf si tu bouges ton ecran solaire en même temps que la rotation de la terre (c'est quasi impossible, il te faudrait énormément d'énergie en continu, tu ferais probablement rapidement fondre l'écran)

Dernière modification par Hecatrombe ; 04/09/2020 à 12h02.
Et en terme de physique orbitale, on ne peut pas vraiment placer un satellite qui serait pile entre le soleil et le groenland.
On peut avoir un satellite toujours au dessus de l'équateur mais même là il ne pourrait faire de l'ombre qu'autour de midi.
Comme dit plus haut, pour des raisons techniques les satellites géostationnaires sont déployés à l'équateur. Donc pour le Groenland, ca me parait compliqué.

Cela dit, une ceinture de protection thermique à l'équateur aurait probablement des répercussions mondiales, donc cibler spécifiquement le Groenland ne devrait pas être nécéssaire.
En calculer les effets locaux par contre, me semble compliqué, vu qu'on parle de climat.
Citation :
Publié par La Hutt Finale
Comme dit plus haut, pour des raisons techniques les satellites géostationnaires sont déployés à l'équateur. Donc pour le Groenland, ca me parait compliqué.

Cela dit, une ceinture de protection thermique à l'équateur aurait probablement des répercussions mondiales, donc cibler spécifiquement le Groenland ne devrait pas être nécéssaire.
En calculer les effets locaux par contre, me semble compliqué, vu qu'on parle de climat.
Ça serait un énorme dérèglement, tout le système climatique mondial fonctionne en ayant plus de chaleur au niveau de l'équateur. Il y a quelques grandes masses d'air qui sont chauffées au niveau de l'équateur (local), cela détermine la présence et la position du front intertropical, et un mouvement d'ensemble des masses d'air.

Personne ne peut connaître les conséquences exactes mais j'imagine que ça serait un énorme bordel.


À la limite, ce serait moins risqué de mettre de l'ombre partout de manière un peu plus uniforme. Mais il faudrait peut-etre dire adieu au gps ou certaines autres applications spatiales, vu la quantité de déchets à déployer.
Citation :
Publié par Eden Paradise
. Mais il faudrait peut-etre dire adieu au gps ou certaines autres applications spatiales, vu la quantité de déchets à déployer.
Un peu plus un peu moins...

Sinon, la proposition ne me semble qu’une rustine sur un problème dont les fondements semblent trop profonds pour n’être que remis en question.
Citation :
Publié par Eden Paradise
À la limite, ce serait moins risqué de mettre de l'ombre partout de manière un peu plus uniforme. Mais il faudrait peut-etre dire adieu au gps ou certaines autres applications spatiales, vu la quantité de déchets à déployer.
d'après ce que je vois, les solutions les moins irréalistes sont plutôt autour d'une réduction globale des radiations reçues par la terre à partir de L1 et plutôt par déviation Cloud of small spacecraft
Citation :
Publié par Eden Paradise
À la limite, ce serait moins risqué de mettre de l'ombre partout de manière un peu plus uniforme. Mais il faudrait peut-etre dire adieu au gps ou certaines autres applications spatiales, vu la quantité de déchets à déployer.
Des satellites de ce genre n'ont pas d'intérêt à être en orbite basse et pas d'obligations à être en orbite géostationnaire donc je ne pense pas qu'il y ait plus de problèmes de déchets que ça. Par contre, je serai curieux de savoir combien de satellites il faudrait envoyer pour arriver à avoir un effet significatif sur le climat.
A mon avis, bien trop pour que ça soit envisageable sans qu'on ait à les construire dans l'espace.
Citation :
Publié par znog
d'après ce que je vois, les solutions les moins irréalistes sont plutôt autour d'une réduction globale des radiations reçues par la terre à partir de L1 et plutôt par déviation Cloud of small spacecraft
Ahah j'adore :
Citation :
Such a group of small sunshades that blocks 2% of the sunlight, deflecting it off into space, would be enough to halt global warming, giving us ample time to cut our emissions back on Earth
Qui croit vraiment que si une solution technologique de cette ampleur est mise en place, c'est pour ensuite réduire nos émissions ? Ça va juste être la fête à la saucisse et vas-y qu'on crame tout ce qu'on a, ce qui va nécessiter un paresoleil plus puissant, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on réalise que soit le pare soleil déconne et finalement on va tous y passer vu les dérèglements créés par tout les GES produits, soit on réalise trop tard que cette solution technologique, comme presque toute les solutions technologiques et notamment en géo-ingénierie crée plein de problèmes qu'on avait pas anticipés et c'est la merde.
En plus, entre temps une bonne partie de la population se sera entretuée pour aller chercher les matériaux et ressources dont les besoins croissent avec l'énergie mais dont les quantités disponibles s'effondrent.

Non, vraiment, ça me parait bien cette idée de pare-soleil !
Une éruption volcanique longue et puissante qui enverrait des cendres dans l'atmosphère provoquerait un refroidissement global et des famines car la photo synthèse aurait du mal, cela s'est déjà produit dans le passé, on parle même de petit age glaciaire https://fr.wikipedia.org/wiki/Petit_%C3%82ge_glaciaire ou mieux une bonne guerre nucléaire avec les mêmes effets et en bonus la disparition de l'espèce humaine responsable du réchauffement.
Citation :
Publié par znog
d'après ce que je vois, les solutions les moins irréalistes sont plutôt autour d'une réduction globale des radiations reçues par la terre à partir de L1 et plutôt par déviation Cloud of small spacecraft
Oui, mais l1 c'est un point instable non ?
Donc besoin de carburant et peut-être d'interventions humaines pour stabiliser la trajectoire..
ya pas vraiment de solution miracle qui soit viable sur ce type de problématiques tfaçon hein.

On peut se masturber le cerveau autant de fois qu'on le souhaite, les problèmes et solutions sont identifiées depuis un bail sauf c'est la même chose à chaque fois, personne ne veut faire les efforts et tout est biaisé par les intérêts individuels qui font que les soit-disant progrès écologiques & co sont du maquillage ou de la délocalisation de pollution

Quand on voit que les gens veulent refroidir les sols qui se réchauffent pour continuer à extraire... LOL.

Bon ya quand même des trucs bien dans les tuyaux mébon. A part un énorme bon dans la production d'énergie type fusion, j'vois pas trop x)
Si seulement le soleil pouvait baisser d'un poil son activité histoire de nous sauver, malheureusement notre étoile ne dispose pas d'un thermostat. Si on pense pouvoir rivaliser avec la nature avec notre technologie je crois qu'on va droit dans le mur. Nous sommes un flash à l'échelle du temps de notre planète, la planète n'a pas besoin de nous comme nous, nous avons besoin d'elle.
Cette histoire de satellites parasols me semble complètement délirante mais bon on construit des murs pour soi disant protéger des frontières donc tout est possible avec l'homme.
Citation :
Publié par ZeBu
Cette histoire de satellites parasols me semble complètement délirante mais bon on construit des murs pour soi disant protéger des frontières donc tout est possible avec l'homme.
En soit je pense pas que ça soit délirant. Simplement, c'est pas pour demain, or c'est pas demain qu'il faut mettre en place des solutions pour la crise écologique, c'est là maintenant, tout de suite.

Comme dit Belkin, y'a pas de secret, il faut juste arrêter la course à la production/consommation et revoir notre manière de vivre, par autant de moyen que possible : économiser le courant, l'eau, ne plus utiliser la voiture qu'exceptionnellement, mais des transports en commun ou des transports personnels à très basse consommation à la place, genre vélo, trottinette, .... éviter la viande aussi souvent que supportable, ne pas changer les ordinateurs/smartphone/TV tant que la version précédente est encore utilisable, etc... Tout ça on pourra pas y couper, ça sera de gré maintenant ou de force dans 100 ans.

Et si on a su réagir à temps et que la recherche fondamentale n'est pas totalement stoppé par la crise à venir, alors la technologie évoluera et une solution plus confortable finira peut être par être trouvé.

Dernière modification par 'Az ; 04/09/2020 à 16h06.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Oui, mais l1 c'est un point instable non ?
Donc besoin de carburant et peut-être d'interventions humaines pour stabiliser la trajectoire..
Citation :
Le moteur ionique se range dans la famille des propulseurs électriques c'est-à-dire des moteurs dont l'énergie est d'origine électrique et fournie par une source externe (panneaux solaires) par opposition aux moteurs-fusées classiques qui tirent leur énergie des réactions chimiques ou des ergols. C'est un propulseur électromagnétique car l'accélération des ions est obtenue à l'aide d'un champ électrique.

La poussée est très faible (entre 0,05 et 5 newtons en 2018) et de ce fait son utilisation est réservée au domaine spatial.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_ionique
Citation :
Publié par ZeBu
...en bonus la disparition de l'espèce humaine responsable du réchauffement.
En bonus pour qui? La planète n'a pas de conscience, et les espèces d'animaux/végétaux continueront de crever et d’apparaître comme elles le font depuis l'apparition de la vie.
Le bonus est la disparition de la cause du réchauffement et de disparition du vivant cher ami, ou de sauver le Groenland puisque c'est le sujet. La cause du réchauffement ce coup ci c'est nous les humains.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Ca ne dispense pas d'un carburant, puisque ça fonctionne toujours sur le principe du action/réaction..
tout à fait
Citation :
Les moteurs ioniques, qui produisent une force de propulsion faible mais sur une très longue durée, sont particulièrement économes. Ils produisent, par kilogramme de gaz neutre embarqué comme masse d'appui, une quantité de travail très supérieure à celle des moteurs-fusées classiques. Ils peuvent donc, après un temps, certes, non négligeable, conférer la même vitesse au véhicule spatial, au prix d'une consommation de masse d'appui bien moindre. Ce véhicule peut alors emporter moins de cette masse d'appui. Les moteurs ioniques sont également beaucoup plus légers (une dizaine de kg), permettant ainsi une économie supplémentaire de propulsion
un chiffrage
Citation :
Dans l’ensemble, un moteur ionique comme celui de la sonde Dawn qui embarque 425 kg de xénon sera aussi efficace qu’un moteur de fusée classique qui embarque environ 10 tonnes de carburant classique
425/10.000=4.2% de masse à poussée égale
Citation :
Publié par znog
tout à fait


un chiffrage

425/10.000=4.2% de masse à poussée égale
Quelle durée de vie sur le point L1 ?
Si tu pousses d'un micro poil trop près du soleil, l'attraction du soleil devient trop forte, celle de la terre plus faible, et plus c'est détecté tard, plus il faudra pousser dans l'autre sens pour compenser..

Bref, ce n'est pas une solution low tech, "fire and forget" contrairement à laisser des choses dans l'orbite basse ou moyenne de la terre.
Question con en rapport avec l'OP : une montée du niveau de la mer c'est une bien plus grande absorption du CO2 non ?
Donc c'est plutôt une bonne chose dans l'absolu, la mauvaise nouvelle étant qu'une grande partie de l'humanité devrait déménager des bords de l'eau pour reculer dans les terres.

Je me trompe ?
Citation :
Publié par Eden Paradise
Quelle durée de vie sur le point L1 ?
Si tu pousses d'un micro poil trop près du soleil, l'attraction du soleil devient trop forte, celle de la terre plus faible, et plus c'est détecté tard, plus il faudra pousser dans l'autre sens pour compenser..

Bref, ce n'est pas une solution low tech, "fire and forget" contrairement à laisser des choses dans l'orbite basse ou moyenne de la terre.
non

dans la catégorie low tech il me semble qu'il y a l'idée de fabriquer un "nuage" (genre de poussières lunaires) en L1
Citation :
Publié par Ron J'interroge
Question con en rapport avec l'OP : une montée du niveau de la mer c'est une bien plus grande absorption du CO2 non ?
Donc c'est plutôt une bonne chose dans l'absolu, la mauvaise nouvelle étant qu'une grande partie de l'humanité devrait déménager des bords de l'eau pour reculer dans les terres.

Je me trompe ?
Non pour plein de raisons, notamment :
1)
- la glace/blanc renvoit la lumière donc la chaleur
- l'eau/sombre absorbe la lumière donc la chaleur
=> glace qui passe en eau = rechauffement

2)
- l'eau chaude dissous moins bien le CO2 que l'eau froide => rechauffement

3)
- eau plus chaude => plus d'évaporation => rechauffement (la vapeur est bien pire que le CO2 niveau rechauffement)
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés