Le Bar de la Taverne

Quand vous verrez ce qu'elle a répondu, vous ne le croirez pas !

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Pitit Flo -TMP
Aaaaah putain de la mique
[...]

À la fois sur le fait qu'un clafoutis, c'est à la cerise, sinon c'est une flaugnarde, et à la fois sur le fait que le clafoutis est originaire du Limousin (donc, entre autre, de Corrèze).
Ouais, m'enfin le nom complet de la mique, c'est la mique lotoise, donc tu peux ranger ton orgueil de corrézien frustré au placard stpliz.

Vous faites tellement tièp avec votre clafoutis à la cerise de vieux réac "oui mais y'a deux cents ans on le faisait avec des cerises de Montmorency, alors c'est aux cerises" que vous piquez les spécialités des régions d'à côté. Déjà que Montmorency, c'est trop pile poil au milieu de la Corrèze, lulz, ça commence à faire lourd côté mauvaise foi.

Tiens d'ailleurs, votre clafoutis traditionnel du limousin, vous le faites bien avec des griottes ? Parce que sinon, ben c'est pas la tradition et c'est pas un clafoutis, selon toi.

Bref, le nom des griottes, c'est prunus cerasus, donc les cerises sont des prunes, donc le clafoutis, c'est aux prunes, conformément à ce que dit Wikipedia.

Testez quand même le clafoutis avec d'autre espèces de prunes, genre des Reine-Claude du Quercy, et appelez votre clafoutis un prunat parce que ça vaut le détour. C'est le nom qu'on lui donne dans le Quercy, région où on cuisine les gâteaux traditionnels avec des produits du coin et pas des cerises importées de l'autre bout de la France en écrivant des articles Wikipedia pour faire croire que non, non, c'est bien de chez nous.

En plus le détour en Quercy depuis la Corrèze n'est pas bien long.
Citation :
Publié par TabouJr
Bref, le nom des griottes, c'est prunus cerasus, donc les cerises sont des prunes, donc le clafoutis, c'est aux prunes, conformément à ce que dit Wikipedia.
Du coup, je propose d'utiliser le fruit du prunelier. miam miam miam
Ben ça ou le far breton, même effet, non ?

Cela dit, je crois me souvenir qu'à ce sujet, les cerises ne sont pas en reste, avec ou sans noyau. Ça doit être un trait familial.

Citation :
Publié par Mars et ça repart
Je connaissais pas ce(tte) mique, c'est marrant de se battre pour revendiquer les origines d'un truc qui a l'air aussi dégueulasse
C'est du pain en fait, du pain levé dans un bouillon gras, mais c'est juste du pain.
Citation :
Publié par TabouJr
Ouais, m'enfin le nom complet de la mique, c'est la mique lotoise, donc tu peux ranger ton orgueil de corrézien frustré au placard stpliz.
Dans tous les cas c'est immonde
Citation :
Publié par Pitit Flo -TMP
Aaaaah putain de la mique
C'est pas cool de m'ouvrir l'appétit…
y'a que les corréziens pour manger ce truc. Ils en servent à la cantine,y'a que les purs corréziens qui sont capables de l'avaler.

Dernière modification par Ventilo ; 17/06/2020 à 20h34.
Citation :
Publié par TabouJr
Ouais, m'enfin le nom complet de la mique, c'est la mique lotoise, donc tu peux ranger ton orgueil de corrézien frustré au placard stpliz.

Vous faites tellement tièp avec votre clafoutis à la cerise de vieux réac "oui mais y'a deux cents ans on le faisait avec des cerises de Montmorency, alors c'est aux cerises" que vous piquez les spécialités des régions d'à côté. Déjà que Montmorency, c'est trop pile poil au milieu de la Corrèze, lulz, ça commence à faire lourd côté mauvaise foi.

Tiens d'ailleurs, votre clafoutis traditionnel du limousin, vous le faites bien avec des griottes ? Parce que sinon, ben c'est pas la tradition et c'est pas un clafoutis, selon toi.

Bref, le nom des griottes, c'est prunus cerasus, donc les cerises sont des prunes, donc le clafoutis, c'est aux prunes, conformément à ce que dit Wikipedia.

Testez quand même le clafoutis avec d'autre espèces de prunes, genre des Reine-Claude du Quercy, et appelez votre clafoutis un prunat parce que ça vaut le détour. C'est le nom qu'on lui donne dans le Quercy, région où on cuisine les gâteaux traditionnels avec des produits du coin et pas des cerises importées de l'autre bout de la France en écrivant des articles Wikipedia pour faire croire que non, non, c'est bien de chez nous.

En plus le détour en Quercy depuis la Corrèze n'est pas bien long.
Bah la mique lotoise, c'est le nom de la mique… dans le Lot. Mais on parle bien de mique. Je n'ai jamais dit que c'était purement corrézien cela dit. Je ne sais pas si tu es au courant, mais les frontières administratives des départements, même si elles ont du sens avec des bassins de vie, sont administratives. Si t’extrapoles, la Corrèze faisait partie de l'Occitanie (pas la région administrative actuelle, la région où on parlait l'Occitan), et partage donc plein de points communs culturels avec les régions allant de Bordeaux jusqu'à Nice et au-delà.
Et ce n'est pas parce qu'un plat est originaire d'une zone particulière qu'il n'a pas eu le droit d'évoluer et de s'adapter. Et heureusement qu'on peut manger du clafoutis partout où il y a des cerises (et même, magie du monde moderne, là où il n'y a pas de cerises). Donc libre à celles et ceux qui le souhaitent de mettre des cerises de Montmorency (d'ailleurs, c'est un point non sourcé dans l'article de Wikipédia).
En revanche, côté vocabulaire, c'est comme confondre tarte et quiche : c'est pas dramatique, on voit bien globalement de quoi on parle, mais ça fait pas de mal de faire la différence pour bien se comprendre. Un peu comme clafoutis, flaugnarde, en fait.


Citation :
Publié par TabouJr
À la cantine ? Mais tout est dégueulasse à la cantine, c'est pas trop une référence. Je suis sûre ils font du clafoutis avec des pommes.

Et en vrai, ça s'appelle un far levé, y'a bien que des limousins pour pas être foutus d'en retenir le nom.
Pour le coup, la mique à la cantine, j'ai eu la chance d'éviter ça, mais oui, comme tout à la cantine, ça doit pas être bien fameux.
Mais sinon, far levé ou mique, y a bien que celles et ceux qui n'ont pas goûté pour dire que c'est dégueu. En plus, je soupçonne qu'une bonne partie sont celles et ceux qui aiment le pain blanc pas trop cuit, et devraient logiquement kiffer la mique.
Citation :
Publié par Jet
au moins y'a de la viande avec le pain c'est toujours mieux que du clafoutis
Sauf si on te laisse aussi les os et le cuir de la bestiole dedans et t'expliquant qu'en fait c'est pour donner du bon goût ...
Si tu le décortique avant de le servir à Bruocarré qui apparemment n'aime pas rouziguer, ça devrait le faire.

Apparemment, le mec on lui a servi un far levé dans le petit salé ou le bouillon de carcasse et ça l'a vexé dans son amour-propre de devoir ronger des vertèbres de porc.

À part ça, le far levé, c'est quercynois et ça s'appelle la mique lotoise à l'extérieur du Quercy rapport au fait que les voisins n'ont pas adopté le mot dans leur occitan y'a longtemps.

Après, rapport au clafoutis, y'a (-vait ?) une controverse chez les linguistes en fonction du sens du mot racine de clafoutis dans les patois locaux qui peut, selon les régions, se traduire par le fruit de la famille des prunus le plus produit dans la région (l'élasticité de l'occitan t'sais). Du coup, peut-être le clafoutis est traditionnellement aux cerises en Limousin (les griottes poussent très bien là-bas) et traditionnellement aux prunes en Quercy (où les cerisiers c'est la plaie sur les causses), j'en sais trop rien, mais ça doit être possible. Et genre les pruneaux, p'tet ça pousse qu'en Bretagne et comme ils parlaient pas occitan mais un mix de breton et de langue d'oil, ils ont appelé ça un far.

Alors que rien à voir, puisque le far c'est du pain levé dans le bouillon.

Pas de sources wikignagna mais y'a un chapitre qui en parle dans le Que-Sais-Je sur la langue occitane (sauf la partie sur le far breton, vu qu'on s'en fout en fait).

Quant à la frontière Limousin / Quercy, elle est géologique (les sols ne sont pas les mêmes) comme les frontières avec le Périgord (t'as pas remarqué que chaque région a une espèce de truffe de prédilection ? C'est juste que c'est celle qui pousse le mieux dans les sols, suis la culture truffière et tu retrouves les frontières géologiques), la frontière administrative, osef un peu (genre les Quatres-Routes, c'est dans le Lot administrativement mais géologiquement c'est déjà en Limousin). Le Quercy, c'est un bassin encadré par trois failles creusée par les cours d'eau. On fait difficilement moins administratif.

Mais si tu veux n'en avoir rien à foutre des frontières géologiques et culinaires, je te conseille le pain perdu au far d'hier, c'est comme le pain perdu normal mais avec une mique de la veille qui a séché et c'est frit dans la graisse du bouillon (donc généralement, plutôt avec les fars levés dans le bouillon de carcasses de canard gras parce que frire des œufs dans le saindoux, ça doit être très "la vie").

Sinon, avec le far levé dans le petit salé, tu peux faire revenir les tranches séchées dans une sauce au bleu et les manger avec des œufs pochés noyés dans la sauce. T'as un peu une haleine de phoque mort après, mais t'as bien bouffé.

Bref, c'est du pain mais en mieux quoi.
Citation :
Publié par TabouJr (#30903041
Mais si tu veux n'en avoir rien à foutre des frontières géologiques et culinaires, je te conseille le pain perdu au far d'hier, c'est comme le pain perdu normal mais avec une mique de la veille qui a séché et c'est frit dans la graisse du bouillon (donc généralement, plutôt avec les fars levés dans le bouillon de carcasses de canard gras parce que frire des œufs dans le saindoux, ça doit être très "la vie").
Alors là vois-tu, ça vient de me faire réaliser que de mémoire, je crois n'avoir jamais vu de « mique de la veille », et donc pas d'occasion de faire de « la mique perdue ». Et d'un coup je me dis que ça doit être hyper bon ! Mais que c'est quand même intéressant de se dire qu'on a toujours mangé toute la mique quand il y en avait (et c'est encore le cas quand je retourne en famille), ou qu'au pire c'est mangé le soir ensuite avec les restes du midi.
Soit dans ma famille la mique a toujours été faite « à la juste dose », soit on est globalement des goinfres qui mangeons tant que y en a. La vérité est sans doute située un peu entre les deux, mais à voir mon tour de bide, j'ai peur que la vérité penche quand même plus d'un côté que de l'autre
Cela dit ce weekend je remonte pour 5 jours chez ma belle-famille, corrézienne elle-aussi, j'évoquerai le sujet et avec un peu de chance, ma belle-mère prévoira une mique sur un des repas !
Citation :
Publié par TabouJr
Ben tu peux faire du pain perdu dès le dîner, t'es pas obligé d'attendre le lendemain.
Sauf si le pain perdu est frais, auquel cas c'est du pain gâché. M'enfin c'est la base je doute que ce soit nécessaire de préciser.
Tu ne dis pas dans ton message : est-ce que toi, tu as gouté ? J'avoue n'avoir jamais entendu parler.

En tout cas, j'ai définitivement perdu mon statut de Coujou auprès de ma belle famille, quand je leur ai parlé de mique séchée et passée à l'huile comme d'un truc que j'avais jamais vu. Je suis devenu un gars de la ville du sud et ils se sont bien foutus de moi.
Apparemment même c'est pas impossible que j'ai mangé ça chez eux…
Citation :
Publié par Kozanowski
Quelqu'un a déjà fait/mangé des beignets d'acacia ? Je sais pas si c'est connu ou pas.

i136387-beignets-d-acacia.jpgbeignets_fleurs_acacias_2.jpg


Y'a absolument pas de noyaux au moins.
oui, c'est courant dans mon Berry natal. Ce sont les fleurs que l'ont fait en beignet, un gout très léger, mais pas désagréable.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés