L'Agora

[Coronavirus] Les pistes de traitement

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Folkensedai
si c'est le cas, est ce que les vegans se feraient soigner ?
Qu'en est-il du groupe générique et tout aussi homogène "les humains" ?

Citation :
Publié par Ex-voto
Non mais j'aimerais tout de même bien que la pandémie soit stoppée grâce à l'exploitation d'un animal. Si ça plaît pas à certains, tant pis pour eux.
Faut quand même avoir une sacrée aigreur en soi pour en arriver à sortir des trucs pareil sur un sujet a priori sérieux et intéressant.
Citation :
Publié par Folkensedai
si c'est le cas, est ce que les vegans se feraient soigner ?
Essaye de demander à un témoin de Jehovah d'accepter une transfusion de plasma
Citation :
Publié par Aloïsius
Déjà, l'épidémie a peut-être bien commencé à cause de l'exploitation d'un animal, genre restaurant chiroptèrophile.
Sois déjà content que le remède ne soit pas une tisane de quinoa au jus de papaye et à la fleur d'ylang-ylang.
Quinoa et jus de papaye c'est ok !
Ylang-ylang, j'ai testé en confiture c'est beaucoup trop fort
Citation :
Publié par Quint`
Faut quand même avoir une sacrée aigreur en soi pour en arriver à sortir des trucs pareil sur un sujet a priori sérieux et intéressant.
Si l'après covid c'est plus écolo en diminuant sur le long terme le trafic aérien, que ça rapatrie des industries en France avec un effet bénéfique sur l'emploi et l'environnement (meilleurs normes, moins de transports de marchandises) et que ça cloue le bec à quelques extrémistes qui accepteraient un traitement issu du lama pour ne pas mourir confiné, je prends. Ça n'a rien à voir avec de l'aigreur. C'est juste que le monde repartirait sur de meilleures bases.
mutations actuellement sans plus de danger que celles actuelles, mais qui pourraient poser bien des problèmes à l'avenir


Citation :
Scientists have found evidence for mutations in some strains of the coronavirus that suggest the pathogen may be adapting to humans after spilling over from bats.

The analysis of more than 5,300 coronavirus genomes from 62 countries shows that while the virus is fairly stable, some have gained mutations, including two genetic changes that alter the critical “spike protein” the virus uses to infect human cells.


Citation :
Scientists will be concerned if more extensive mutations in the spike protein arise, not only because they may alter how the virus behaves. The spike protein is the main target of leading vaccines around the world, and if it changes too much those vaccines may no longer work. Other potential therapies, such as synthetic antibodies that home in on the spike protein, could be less effective, too.

“This is an early warning,” Hibberd said. “Even if these mutations are not important for vaccines, other mutations might be and we need to maintain our surveillance so we are not caught out by deploying a vaccine that only works against some strains.”

Scientists concerned that coronavirus is adapting to humans
https://www.theguardian.com/society/...ting-to-humans
Un communiqué très juste de l'académie nationale de médecine :

Citation :
Recherche clinique et Covid-19 : la science n’est pas une option
Communiqué de l’Académie nationale de Médecine
8 mai 2020
La vérité scientifique ne se décrète pas à l’applaudimètre. Elle n’émerge pas du discours politique, ni des pétitions, ni des réseaux sociaux. En science, ce n’est ni le poids majoritaire ni l’argument d’autorité qui font loi.
C’est pourtant dans ce type de dérive que s’est fourvoyée la recherche de traitements médicamenteux actifs contre le Covid-19 : trop de précipitation dans la communication, trop d’annonces prématurées, trop de discordes entre les équipes, trop de pressions de toutes sortes, mais pas assez de science.
La démarche scientifique exige du temps, de la méthode et de l’esprit critique. Dans le domaine du médicament, il faut non seulement vérifier qu’une substance est efficace, mais aussi s’assurer que ses avantages l’emportent largement sur ses effets indésirables, eu égard à la gravité de la maladie cible. C’est la balance bénéfices/risques. L’essai thérapeutique contrôlé randomisé est la seule méthode permettant de répondre à ces questions avec un niveau de preuve élevé.
Dans le cas du Covid-19, en l’absence de traitement de référence susceptible de servir de comparateur, chaque médicament candidat doit être comparé à un placebo. Ce choix est légitime en situation d’incertitude, c’est-à-dire lorsqu’on ne sait pas a priori si le patient qui sera inclus dans l’essai thérapeutique aura intérêt à être dans un groupe plutôt que dans l’autre. Mais les prises de positions passionnelles, voire compassionnelles, en faveur de l’hydroxychloroquine avant tout essai comparatif ont été si nombreuses, et les pressions si fortes dans un contexte anxiogène, que les patients n’acceptaient d’entrer dans l’essai qu’avec la certitude de ne pas être inclus dans le bras placebo, ce qui est incompatible avec le principe même de l’essai contrôlé. En conséquence, rares étant ceux qui acceptaient de contribuer à l’avancée de la science.
Par ailleurs, l’évolution spontanément favorable de l’infection par le SARS-CoV-2 dans 85% des cas impose de recruter un grand nombre de participants pour démontrer l’efficacité d’un traitement dans la phase initiale de la maladie. Or, la regrettable dispersion des essais limite la taille des effectifs et réduit la puissance statistique des résultats.
Enfin, le battage médiatique en faveur de l’hydroxychloroquine se déportant secondairement vers le remdesivir et le tocilizumab sur la foi de modestes résultats préliminaires, il importe de rester prudent en attendant leur confirmation.
Si le contexte anxiogène de la pandémie stimule la compétition entre les équipes de recherche dans le monde entier, cet impératif ne saurait justifier l’utilisation de méthodes inappropriées, d’études bâclées, ni d’une communication avide d’exclusivités. Précipiter l’évaluation d’un candidat médicament, c’est exposer les patients à d’éventuels effets adverses sans être sûr de leur apporter un bénéfice. Il existe heureusement des équipes responsables qui font preuve d’imagination et de proactivité en raccourcissant autant que possible les délais d’obtention de leurs résultats.
Le temps de la recherche et de la science n’est pas celui de l’immédiateté des médias et des réseaux sociaux. Le doute, inhérent à toute démarche scientifique, est aussi intolérable pour le public soucieux d’apaiser son anxiété que pour le politique désireux de conforter ses décisions. En temps de crise, si le doute exaspère, les croyances sont nuisibles et souvent dangereuses.
Face au défi du Covid-19, l’Académie nationale de médecine rappelle que la recherche thérapeutique doit :
  • s’appuyer sur des essais cliniques scientifiquement rigoureux et éthiquement irréprochables malgré la contrainte de délais optimisés ;
  • se fonder sur des bases pharmacodynamiques et pharmacocinétiques solides ;
  • coordonner des équipes nationales et internationales dans de grandes études multicentriques ;
  • s’astreindre à une communication prudente et responsable de la part des chercheurs, ne divulguer que des résultats contrôlés et validés, et s’interdire de susciter de faux espoirs et de provoquer des réactions d’engouement injustifiées dans le grand public.
http://www.academie-medecine.fr/comm...as-une-option/
Ça reflète bien ce que pensent la plupart des medecins. Malheureusement, les medias prefereront parler de soit disant traitements miracles, et donner la paroles à des individus qui recherchent la polemique, plutot que s’interesser à la recherche médicale au sens strict. Et oui, ça ne serait pas vendeur pour BFM de repeter h24 qu’on a toujours pas de traitement de reference.
Encore une étude à New York sur l'hydroxychloroquine dans JAMA sur un grand nombre de patients qui montre 0 effet
https://jamanetwork.com/journals/jam...rticle/2766117

Dans celle-ci, un petit groupe de patient a reçu de l'azithromycine seule. Il y a pas d'effet significatif, mais avec un hazard ratio à 0.56, ça donne quand même envie d'aller plus loin et voir ce que ça donne sur un plus grand nombre de patients.

Je ne sais pas si c'était passé ici, mais la semaine dernière, une autre étude dans New England Journal of Medicine également sur un grand nombre de patients retrouvait également 0 effet pour l'HCQ
https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2012410

Ca fait deux grosses cohortes dans 2 journaux prestigieux qui vont dans le même sens. Ces 2 études ne sont pas des essais randomisés malheureusement. Mais vu les résultats de la dernière, tant qu'à faire un essai randomisé, j'aurais plus envie d'en voir un sur l'azithromycine seule.

Dernière modification par Borh ; 12/05/2020 à 09h29.
https://www.nytimes.com/2020/05/07/s...ronavirus.html

Des lampes à UVC pour désinfecter les lieux publics fermés. Le truc intéressant aussi dans l'article : ils rappellent que le soleil a une action désinfectante. Ce qui rend d'autant plus les cons les politiques du genre "la plage est interdite, mais vous pouvez revenir bosser en classe/au bureau/à l'usine".
Citation :
Publié par Aloïsius
https://www.nytimes.com/2020/05/07/s...ronavirus.html

Des lampes à UVC pour désinfecter les lieux publics fermés. Le truc intéressant aussi dans l'article : ils rappellent que le soleil a une action désinfectante. Ce qui rend d'autant plus les cons les politiques du genre "la plage est interdite, mais vous pouvez revenir bosser en classe/au bureau/à l'usine".
C'est ce qui ressort à des études de chaînes de contamination faites à Wuhan. Très très peu de contamination en extérieur. La grande majorité à la maison entre membre de la famille et en second dans les transports en commun puis sur le lieu de travail.

Pour ça que perso, quand je vois foule sur les quais du canal Saint Martin, ça m'inquiète pas plus que ça. Oui réouvrir les parcs et les plages, je pense que ce serait pas un mal pour que les gens aient moins l'impression de vivre en prison.
Citation :
Publié par Borh
Encore une étude à New York sur l'hydroxychloroquine dans JAMA sur un grand nombre de patients qui montre 0 effet
https://jamanetwork.com/journals/jam...rticle/2766117

Dans celle-ci, un petit groupe de patient a reçu de l'azithromycine seule. Il y a pas d'effet significatif, mais avec un hazard ratio à 0.56, ça donne quand même envie d'aller plus loin et voir ce que ça donne sur un plus grand nombre de patients.

Je ne sais pas si c'était passé ici, mais la semaine dernière, une autre étude dans New England Journal of Medicine également sur un grand nombre de patients retrouvait également 0 effet pour l'HCQ
https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2012410

Ca fait de grosses cohortes dans 2 journaux prestigieux qui vont dans le même sens. Ces 2 études ne sont pas des essais randomisés malheureusement. Mais vu les résultats de la dernière, tant qu'à faire un essai randomisé, j'aurais plus envie d'en voir un sur l'azithromycine seule.
J'ai déjà lu dans le passé de nombreux résultats d'essais cliniques et je peux te dire que la rigueur scientifique et bien inférieur a l'interprétation statistiques.
Au point au certains médicaments n'ont jamais donné les résultats qui étaient soit disant indiqué dans les études randomisée soit disant parfaite.
Ne pas oublier que ce sont là plupart du temps les laboratoires pharmaceutiques qui mènent l'étude ..
Bon bah la, Raoult vient de me convaincre que l'Hydroxichloroquine, c'était bidon, il sort une étude faite à Garches par le Pr Perrone en disant "Youpi, c'est la preuve que ça marche" alors qu'on voit clairement que l'azithromycine toute seule marche aussi bien, voire légèrement mieux.

Et le plus dingue dans cette histoire, c'est que c'est même pas ça qui choque les anti-Raoult, eux critiquent la méthodo de tests qui est sans doute encore foireuse, mais ce qui est flagrant, c'est quand même la conclusion de l'étude qui n'a aucun rapport avec le graph.

C'est comme si je filais une trithérapie à un malade du SIDA et que je lui donnais en plus du miel et que j'en concluais "vous voyez, le miel guérit le SIDA"
L'étude de JAMA semble aussi montrer un effet positif de l'azithromycine seule, et sur beaucoup plus de patients. Le seuil de significativité est pas atteint mais ça donne clairement envie de pousser cette piste.
Citation :
Publié par Borh
L'étude de JAMA semble aussi montrer un effet positif de l'azithromycine seule, et sur beaucoup plus de patients. Le seuil de significativité est pas atteint mais ça donne clairement envie de pousser cette piste.
Ce qui est drôle, si jamais c'est le cas, c'est que ça mettra personne d'accord, Raoult dira "Vous voyez que mon traitement marche", le camp d'en face "Vous voyez que l'HCQ sert à rien" et au final, les deux auront raison

Mais du coup, vu que l'HCQ a un risque cardiaque, amplifié avec l'AZI, amplifié avec un Covid, c'est très con de le prescrire surtout si ça sert à rien.
Ça expliquerait aussi les études contradictoires dans tous les sens, comme quoi l'HCQ fonctionne ou pas.

Et si c'est vraiment ça, c'est clairement pas sérieux du tout de la part d'un mec comme Raoult, autant le débat sur la méthodologie en cas de crise, ça aurait pu se discuter, autant, la y avait pas de discussion à avoir. Vu que dans ses premiers tests, la charge virale baissait un peu avec HCQ et beaucoup plus avec HCQ+AZI, le bon sens aurait voulu qu'on test l'AZI seule dès le début.

Enfin, je sais pas mais même moi qui n'y connait rien, ça me semble évident, c'est de la logique pure et simple, il est totalement à l'ouest en fait, j'ai fait fausse route depuis le début, séduit par sa bague tête de mort et son comportement de mâle alpha couillu, quelle misère
Si L'AZM seule est le meilleur traitement, tant mieux. L'important c'est pas de savoir si ça va dans le sens ou à l'encontre de Raoult, mais de le démontrer.

Et franchement je trouve que ça devrait exciter un peu plus la communauté medico scientifique vu ces derniers résultats. On dirait qu'oneest tellement focalisé sur l'HCQ que ça empêche de voir ce qui se passe juste à côté.
Citation :
Publié par Borh
C'est ce qui ressort à des études de chaînes de contamination faites à Wuhan. Très très peu de contamination en extérieur. La grande majorité à la maison entre membre de la famille et en second dans les transports en commun puis sur le lieu de travail.

Pour ça que perso, quand je vois foule sur les quais du canal Saint Martin, ça m'inquiète pas plus que ça. Oui réouvrir les parcs et les plages, je pense que ce serait pas un mal pour que les gens aient moins l'impression de vivre en prison.
c'est quand même à minorer avec la saison, en hiver on est très peu en extérieur et surtout on reste pas longtemps au même endroit.
Citation :
Publié par Borh
Et franchement je trouve que ça devrait exciter un peu plus la communauté medico scientifique vu ces derniers résultats. On dirait qu'oneest tellement focalisé sur l'HCQ que ça empêche de voir ce qui se passe juste à côté.
J'avais lu que certains généralistes avaient traités avec juste de l'AZM en ayant de bons mais qu'ils en avaient pas trop parlé de peur de se retrouver dans la polémique et d'avoir des soucis avec l'ordre des médecins.

J'ai l'impression qu'il y aurait un juste milieu entre test et soin qu'on arrive pas trop à le trouver, il faudrait que les soignants puissent échanger entre eux sans se faire accuser de promouvoir un traitement non testé, mais aussi sans que ça soit trop publique et que les gens demandent en masse un traitement non testé.
Citation :
Publié par Borh
Pour ça que perso, quand je vois foule sur les quais du canal Saint Martin, ça m'inquiète pas plus que ça. Oui réouvrir les parcs et les plages, je pense que ce serait pas un mal pour que les gens aient moins l'impression de vivre en prison.
Surtout que les gens pourraient se retrouver autour d'un pic-nique plutôt que de s'inviter à la maison...
Citation :
Publié par skywise
Dans le mille Émile !

Dernière modification par Doudou Piwi ; 12/05/2020 à 16h13.
Euh, dans les commentaires quelqu'un a mis le doigt sur quelque chose priceless:

Donc en gros, on a 9 patients qui ont reçu HCQ+AZI (moins de 48h certes mais ils l'ont reçu quand même) et qui sont partis en réa ou qui sont morts. Non seulement ils font un joli petit découpage pour ne pas les prendre en compte dans le groupe HCQ+AZI, mais en plus ils le mettent dans le groupe "autres" au lieu de les exclure de l'étude. Et y'a deux patients traités à l'azithromycine uniquement qui ont également disparu du groupe AZI pour aller dans autres, je ne trouve pas la raison dans l'article mais sûrement la même (<48h)
Mais quel foutage de gueule A quel moment on se dit que c'est parfaitement normal de virer 11 patients problématiques pour les foutre dans le groupe avec lequel on va comparer notre traitement ?
Hmm bof, je vois pas de problème d'éthique pour le coup.

La façon de montrer les résultats est extrêmement orientée certes, mais bon, honnêtement, on fait souvent ça ... Cependant en ayant aucune information sur les 9 patients morts avant 48h, on peut pas en dire grand chose, peut-être ils avaient tous 90 ans par ci par là et c'était trop dur pour leur coeur.

Cependant, voici a quoi sert le reviewing, chose que je répète beaucoup sur ce thread je trouve. La figure va probablement être changé à terme.
Citation :
Publié par Shad'
Euh, dans les commentaires quelqu'un a mis le doigt sur quelque chose priceless:
Le pire je crois (parce que bon, l'amour de Raoult pour les études truquées, on commence à avoir l'habitude) c'est les commentaires des sectaires pour expliquer que si c'est parfaitement normal.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés