L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Kerjou
Sauf que le message devient brouillé et c’est pas bon.
C'est un chantier sans nom ce confinement, j'ai mon voisin qui a laissé sortir son fils avec ses potes(sans le papier toussa)car au vu du monde dehors il a pas conscience qu'on est en confinement(il est pas très malin mais les gens comme lui sont légion).
Citation :
Publié par Neihaart
Ouais enfin c'est pas anodin, le goût et l'odorat. Autour de moi y a au moins 2 personnes qui les ont perdu il a y a déjà plusieurs mois, et ça commence tout juste à revenir. Ca n'empêche pas de vivre, certes, mais c'est extrêmement relou et les personnes en question le vivent pas super bien. J'ajouterais que ce sont des personnes relativement jeunes, donc pas dans ta zone des sacrifiables.
Exactement. La perte du goût et de l'odorat peut entraîner une perte de l'appétit et une dépression. Ma compagne, pour qui la perte a duré plus longtemps que moi, l'a assez mal vécu. Et ce n'est pas fini puisque un autre symptôme est apparu, on a une modification de l'odorat sur certains produits, en ce qui me concerne pour la moutarde, le melon, les oignons et probablement d'autres produits que je n'ai pas encore identifié. Certains ont carrément des hallucinations olfactives : phantosmie.
Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Faut pas se leurrer, on est partie pour 2-3 mois de confinement minimum. Je doute qu'il reste beaucoup de soignants à l'hopital.
Je travail pour une des plus grosse entreprise de France, l'entreprise se prépare à un confinement en pointillé jusqu'en Juin/Juillet au moins.
Arpès ça ne veux pas dire que c'est ce qui vas se passer.
Citation :
Publié par Kufum
Déjà, j'ai fait une petite erreur de frappe en tapant mon message, j'ai confondu 83, 93, bref, si tu n'avais que ça à redire.. c'est très bien

Ca tue aussi des trentenaires, bien sûr, comme la vie. Ca laisse des effets secondaires, parfois à vie, comme la vie aussi. Accidents de la route, domestiques, handicap..
Certes, ils s'y ajoutent. Mais pourquoi les précédents étaient acceptables, la somme des précédents était acceptable aussi, on en entendait même pas parler, et là d'un seul coup c'est plus possible du tout ? C'est la goutte d'eau qui fait exploser le vase ?
Je vois toujours pas comment tu arrives à 9,4%.

A quel moment les précédents ont été "acceptables" ?
La sécurité routière, on en fait des tonnes, tu t'en plains d'ailleurs.
Les accidents domestiques, on essaie de limiter aussi.
Handicap, on est à la limite de l'eugénisme lors du suivi des grossesses d'après certains.

Là on fait face à une maladie. Ben on réagit.
Parce que ça serait quand même super con de laisser 1 ou 2 tiers de ta population jeune se prendre des séquelles pulmonaires à vie en faisant rien.
Citation :
Publié par gorius
Merci beaucoup, je ne trouve pas ce que je cherche :/ pour les personnes handicapées qui travaillent.

Une personne qui a la RQTH sur un poste qui est impossible a tele travailler, ne peut pas demander d’être mis en chômage partiel ou en absence spéciale si facilement apparemment.
Fermeture des petits commerces (suite)
Pourtant, d'autres pays (et même la plupart) font aussi ce choix de faire fermer les petits commerces : cette semaine voyait ceux du Royaume-Uni protester pour cela.
Ce n'est pas qu'une affaire que ce serait Macron que l'on aurait au pouvoir : ce sont les autorités de santé qui appuient ce choix, avec des conseils scientifiques, partout...

Dire le gouvernement fait n'importe quelle étude (ou aucune) n'a pas de sens.
Parce que si ce qu'il disait était réfutable, des centaines de représentants de commerçants auraient déjà produit toutes les analyses requises montrant que la contamination était faible chez eux, et qu'ils n'étaient pas aussi "menaçants" qu'on le prétendait. Le maintient de leur ouverture vaudrait cet effort, non ? Alors pourquoi y manqueraient-ils ?

Je suis ouvert à toute donnée (sourcée) qui montrerait qu'à contrario de ce que dit le gouvernement,
la contamination dans les petits commerces ne justifie pas leur fermeture en période de montée du Covid.
Mais il me faut vraiment quelque-chose de concret pour être convaincu. Pas juste l'expression de l'agacement que l'on ressent, à un titre ou l'autre, parce que cette mesure est appliquée.
Quelques chiffres tirés de l'application TousAntiCovid:
- 49215 nouveaux cas, mise à jour il y a 22h
- R effectif 1,3, mise à jour il y a 4j à 13h
- taux d'incidence 434,5/100 000, mise à jour il y a 4j à 13h
- taux de positivité 20%, mise à jour il y a 4j à 13h
- taux d'occupation des lits de réa. (par les patients covid+) 66,6%, mise à jour il y a 22h. Ce taux ne tient pas compte des nouveau lits créés.

Dernière modification par Diesnieves ; 01/11/2020 à 12h35. Motif: ortho
Citation :
Publié par Caniveau Royal
Pourtant, d'autres pays (et même la plupart) font aussi ce choix de faire fermer les petits commerces
Et d'autres pays (Allemagne, Suisse, etc.) ne le font pas. Du coup, qui a raison ?

Malheureusement, se baser sur les mesures prises n'est pas un indicateur fiable. En Suisse, chaque canton prend ses propres mesures ; c'est un peu comme si chaque région française appliquait des mesures différentes. Résultat, les fitness sont par exemple fermés en Valais, alors qu'ils sont ouverts dans le canton de Vaud (qui est juste à côté). Qui a raison ?

Citation :
Publié par Caniveau Royal
Je suis ouvert à toute donnée (sourcée) qui montrerait qu'à contrario de ce que dit le gouvernement,
Le gouvernement a-t-il affirmé que les contaminations se déroulaient dans les petits commerces ? De plus, une fois encore, je te renvoie la question : a-t-on la moindre preuve que cette mesure est efficace ?

C'est en définitive une simple question de foi envers le gouvernement puisqu'on a aucune donnée, dans un cas comme dans l'autre. Je comprends la démarche, mais je n'adhère pas.
Citation :
Publié par 2063
Bof, j'entendais des économistes sur Public Sénat et pour eux le seul impact en sortie de crise, en 2022, sera que nous retrouverons le Pib de 2019 et qu'il y aura une accélération de la transition écologique. D'ailleurs Seb et d'autre entreprise Fr s'en sortent bien et investissent...
Et le 24 décembre au soir un gros monsieur en costume rouge va venir t'apporter des cadeaux et les mettre sous ton sapin.. pense à lui laisser des biscuits pour le remercier...

Y a un ou deux patrons qui continuent d'investir et des milliers d'autres qui vont couler, avec un endettement massif des entreprises et de l'état, tout le monde sur ce forum s'inquiète de l'ampleur de la crise, et tu crois sérieusement qu'en deux ans ça repartira comme en 40... ?
Citation :
Publié par Quild
Je vois toujours pas comment tu arrives à 9,4%.

A quel moment les précédents ont été "acceptables" ?
La sécurité routière, on en fait des tonnes, tu t'en plains d'ailleurs.
Les accidents domestiques, on essaie de limiter aussi.
Handicap, on est à la limite de l'eugénisme lors du suivi des grossesses d'après certains.

Là on fait face à une maladie. Ben on réagit.
Parce que ça serait quand même super con de laisser 1 ou 2 tiers de ta population jeune se prendre des séquelles pulmonaires à vie en faisant rien.
100-90.6=9.4, je crois.
Encore une fois, si un tiers des patients du covid avaient des séquelles pulmonaires, ça représenterait des centaines de milliers voire des millions de personnes rien qu'en France. Le covid est la maladie la plus étudiée en ce moment. Si c'était si grave, ça se saurait non ?

On en fait des tonnes sur la sécurité routière et le handicap, mais pas au point de couler complètement l'économie.. le confinement (le premier) son équivalent (je parle en ressenti) en matière de SR ce serait interdire la circulation automobile. C'est sûr qu'il y aurait moins de morts..
Citation :
Publié par Alimy
Merci beaucoup, je ne trouve pas ce que je cherche :/ pour les personnes handicapées qui travaillent.

Une personne qui a la RQTH sur un poste qui est impossible a tele travailler, ne peut pas demander d’être mis en chômage partiel ou en absence spéciale si facilement apparemment.
Il faudrait voir auprès de l'Agefiph.
Citation :
Publié par Caniveau Royal

Dire le gouvernement fait n'importe quelle étude (ou aucune) n'a pas de sens.
Parce que si ce qu'il disait était réfutable, des centaines de représentants de commerçants auraient déjà produit toutes les analyses requises montrant que la contamination était faible chez eux, et qu'ils n'étaient pas aussi "menaçants" qu'on le prétendait. Le maintient de leur ouverture vaudrait cet effort, non ? Alors pourquoi y manqueraient-ils ?

Je suis ouvert à toute donnée (sourcée) qui montrerait qu'à contrario de ce que dit le gouvernement,
C'est une blague ou bien ? Ton poste dénote d'une totale méconnaissance du fonctionnement des indicateurs et des processus de recherche et d'acquisition de données permettant d'établir des études.

a) les commerçants ne disposent pas d'indicateurs de santé publique et n'ont pas vocation à avoir accès aux indicateurs existants (protection des données).
b) aucun indicateur n'existe à l'heure actuelle pour quantifier les contaminations dans les commerces (on ne te demande pas ton identité et ton numéro de secu quand tu vas faire les courses).
c) Il faut des ressources à allouer à la réalisation des études en question.

Par contre c'est un fait que la fermeture des petits commerces induit un report des flux vers les grandes surfaces (typiquement ce matin j'ai passé deux heures dans un supermarché bondé, à faire la queue en intérieur et à naviguer dans des rayons bondés , sans aucune distanciation possible).

Sérieusement c'est la 5eme dimension en ce moment et je suis impressionné de voir que des personnes s'imaginent que les données tombent du ciel par l'opération du saint esprit.
Citation :
Publié par Kufum
Y a un ou deux patrons qui continuent d'investir et des milliers d'autres qui vont couler, avec un endettement massif des entreprises et de l'état, tout le monde sur ce forum s'inquiète de l'ampleur de la crise, et tu crois sérieusement qu'en deux ans ça repartira comme en 40... ?
Je crois plus les experts - économistes comme épidémiologistes - et personnes n'est dans son état mental normal en ce moment donc le défaitisme devient la norme en période de crise. Persuadé que certaines activités repartirons de plus belles une fois l'orage passé: toutes celles qui crées du lien social. Elles auront essentiellement changées de mains mais c'est tout.

La psychologie est aussi devenu un métier d'avenir là ou c'était une voie de garage avant la crise.

Citation :
Publié par Alandring
Le gouvernement a-t-il affirmé que les contaminations se déroulaient dans les petits commerces ? De plus, une fois encore, je te renvoie la question : a-t-on la moindre preuve que cette mesure est efficace ?
Ça ne sert à rien de me retourner la question.
Simplement, si vous voulez contester que les petits commerces soient fermés pour des raisons de santé publique,
il faut des vrais arguments de santé. Pas juste des plaintes.

Les données peuvent se trouver dans l'open-data en partie,
un premier point d'entrée possible est celui-ci :
https://www.data.gouv.fr/fr/topics/sante-et-social/

Mais juste écrire : "C'est n'importe quoi" sans rien etayer n'est pas convaincant et ne fera jamais revenir sur une telle mesure.
je suis étonner q un vendeur de Gouffre salé et sucré et autorisé a ouvrir

sinon dans ma région Charente Maritime a 99% les personnes porte le masque , sauf les abrutie de parisien en BMW qui pense être au dessus des loi et rentre dans une boulangerie sens masque ! ( vue se matin ! ) mais la vendeuse pure charentaise a " gentiment " envoyer chier les 2 parisien ..
Citation :
Publié par N° 44 636
Ça ne sert à rien de me retourner la question.
Simplement, si vous voulez justifier que les petits commerces soient fermés pour des raisons de santé publique,
il faut des vrais arguments de santé. Pas juste des plaintes.
L'argument c'est que moins on a de contact , moins on a de chance de tomber malade.
De fait, s'il y a moins d'endroit où aller, alors on rencontre moins de monde et donc on tombe moins malade.

Il ne s'agit pas de faire plaisir à qui que soit dans cette hypothèse.
A ce propos, il n'est pas improbable que le relâchement des règles soient revues d'ici 15 jours et que des commerces aujourd'hui ouvert se retrouve fermé notamment si on constate que le niveau de catastrophe est encore plus élevé que prévu (ce qui est très loin d'être improbable).
Citation :
Publié par Breannor Anderian
L'argument c'est que moins on a de contact , moins on a de chance de tomber malade.
De fait, s'il y a moins d'endroit où aller, alors on rencontre moins de monde et donc on tombe moins malade.
C'est juste à mon sens incorrect. S'il y a plus d'endroits ou aller, ou tu es à l'extérieur en te déplaçant entre ces endroits (aucun risque), et où dans chacun tu as une limite de quelques personnes maximum à l’intérieur et où les autres attendent dehors bien séparés les uns des autres comme ca c'est fait très correctement depuis des mois, ce sera beaucoup plus efficace en terme de brassage que de rouvrir des centre commerciaux énormes avec des dizaines de personnes dedans, sans parler du nombre qui y travaillent.
Le truc c'est que en Campagne les mesures sont assez mal comprises. Il n'y a aucune logique a enfermer les gens chez eux et faire patrouiller la marechausee sur les chemins forestier.
Il faudrait faire respecter les nesures dans les lieux recevant du publique avant tout, les commerce bien sur mais avanr tout les lieux de travails (encore hier j'ai eu un entretien avec le DRH qui s'assoit a cotes de moi sans masque, la blague des cas contact qu'on met encore sous le tapis...).

Au lieu de cela on va epuise la police et la population avec des mesures qu'ils ne comprennnent pas.
Pour les commerces et les bars, bien sur que ca geule mais je penses que c'est une population habitue a faire du bruit. Le vrai probleme c'est la perte de liberté pour une grande partie de la population qui aura du mal a en voir l'interet au vue du manque de coherence de l'ensemble.

Je souhaite bon courage a la police. Je serais bien curieux de savoir les consignes qu'ils recoivent en interne et surtout l'ambiance general tant on leur demande en ce moment. Et je suis inquiet quant a la deterioration des rapports des citoyens avec les forces de l'ordre.
Citation :
Publié par 2063
Je crois plus les experts - économistes comme épidémiologistes - et personnes n'est dans son état mental normal en ce moment donc le défaitisme devient la norme en période de crise. Persuadé que certaines activités repartirons de plus belles une fois l'orage passé: toutes celles qui crées du lien social. Elles auront essentiellement changées de mains mais c'est tout.
Les industries qui coulent, on en parle ? Les employés vont être au chômage, et personne ne reprendra leurs usines.
Certes, les restaurants vont peut-être rouvrir aux mains d'autres proprios. Mais les anciens proprios endettés réduiront drastiquement leur consommation.
Bref, une crise économique c'est très difficile d'en sortir, t'as vu comment ça s'est passé la dernière fois ?

2008 c'était une crisounette. Si t'étais en CDI dans un grand groupe, la crise tu la sentais même pas.
Et pourtant on a mis des années et des années à en sortir vraiment.
Aujourd'hui, beaucoup de gens en CDI dans un grand groupe s'inquiètent voire se font virer.
Alors tu penses qu'on se sortira bien plus vite d'une crise bien pire ?

Même à supposer que toutes les activités puissent être autorisées comme avant, d'un coup (ce qui est loin d'être garanti), on verrait certes un rebond automatique de l'activité, mais à un niveau bien inférieur à celui d'avant la crise. Et pour remonter le reste de la pente, il n'y a pas de raison que ce soit plus rapide que la crise de 2008, puisqu'elle était moins grave.
Citation :
Publié par Caniveau Royal
Ça ne sert à rien de me retourner la question.
Simplement, si vous voulez contester que les petits commerces soient fermés pour des raisons de santé publique,
il faut des vrais arguments de santé. Pas juste des plaintes.

Les données peuvent se trouver dans l'open-data en partie,
un premier point d'entrée possible est celui-ci :
https://www.data.gouv.fr/fr/topics/sante-et-social/

Mais juste écrire : "C'est n'importe quoi" sans rien etayer n'est pas convaincant et ne fera jamais revenir sur une telle mesure.
C'est peut être pas convaincant mais c'est une réalité. Surtout que rien que par des calculs de probabilité très simples (niveau lycée) tu démontres qu'il y a plus de risque dans un supermarché de contamination que dans un petit commerce pour l'achat d'un même produit. Car si tu croises 300 personnes quand tu vas acheter ton livre dans un supermarché il y a mathématiquement plus de chance de croiser un malade que si tu croisais 3 personnes pour l'acheter dans une librairie. Vu que la probabilité de te retrouver contaminé en croisant quelqu'un de contaminé est strictement identique dans les deux cas, les conclusions sont évidentes (et ça ne demande aucune connaissance en médecine).

Mais bon puisqu'il n'y a pas de chiffres c est que ça ne doit pas être vrai. ()

Et pour tes données :

https://www.data.gouv.fr/fr/topics/s...-01-2031-03-07

En gros : rien du tout (et ce n'est pas surprenant)

Citation :
L'argument c'est que moins on a de contact , moins on a de chance de tomber malade.
De fait, s'il y a moins d'endroit où aller, alors on rencontre moins de monde et donc on tombe moins malade.
Sauf que ton raisonnement est faux dans la mesure où la fermeture des petits commerces induit un report des clients vers les grandes surfaces, qui du coup vont croiser 400 personnes pour acheter un produit X dans un supermarché alors que peut être elles n'auraient croisé que quelques personnes pour acheter un même produit ailleurs. S'il y a moins d'endroit où aller, au contraire tout le monde se retrouve au même endroit et on rencontre plus de monde, en fait. Là aussi, c'est mathématique.

Citation :
2008 c'était une crisounette. Si t'étais en CDI dans un grand groupe, la crise tu la sentais même pas.
Euh si quand même et pas qu'un peu, au niveau des conditions de travail.
Citation :
Publié par Irvy
Euh si quand même et pas qu'un peu, au niveau des conditions de travail.
Oui, les plans d'économies, les restrictions sur les dépenses de la boite, ce genre de choses.
Mais on ne risquait pas de couler toute l'économie non plus, mis à part le séisme financier au début.
Avec la crise de 2008, quand un fournisseur envoyait un cadre en réunion chez un client, l'hôtel a perdu une étoile.
Avec la crise du covid, l'hotel risque de ne plus exister, le client non plus, et le cadre d'être viré.
L'ampleur de la crise n'a vraiment rien à voir.

On parle de -9% de PIB (et encore, ça ne tient même pas compte du deuxième confinement)
Contre -2.9% de PIB en 2009.

Et surtout, la grosse, grosse différence c'est que la crise de 2008 avait réparti l'effort sur à peu près tout le monde. Dans des proportions un peu variables, évidemment, mais pas dans des proportions du type 1/100.
Alors que là, plein de secteurs (culture, monde de la nuit, divers loisirs, transport aérien..) se prennent des chutes bien plus importantes que d'autres qui sont bien moins impactés. Et quand un secteur en particulier perd un pourcentage beaucoup plus grand de son CA que les autres, ça donne des drames sociaux.
Si tout le monde perd 2.9% de PIB, quelques entreprises fragiles coulent, certaines en profitent pour augmenter leurs marges en licenciant ou réduisant les salaires, mais dans l'ensemble les entreprises saines peuvent simplement réduire légèrement leur marge et restent prêtes pour une réaugmentation de l'activité.
Si certains secteurs perdent beaucoup de CA, les entreprises coulent, et là ce sont tous les employés qui se retrouvent sans ressources. Et pour remonter une entreprise qui a fait faillite, c'est beaucoup plus dur que juste faire réaugmenter l'activité.
Répondre