L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Egelby tout gentil
Le confinement ce n'est pas juste " t'empêcher de faire la fête avec tes potes au BBQ sur la plage "

Le confinement c'est aussi
- l'interdiction d'exercer son droit fondamental au travail pour pas mal de gens
- l'interdiction d'exercer son droit fondamental à la liberté de circulation
- l'interdiction d'exercer son droit fondamental à la liberté de réunion
- l'interdiction d'exercer son droit fondamental à la liberté de manifestation

- La privation des libertés de voir sa famille et ses proches
- la privation de vie sociale
- la privation du droit de pratiquer son culte dans les lieux dévoués à celui ci

Pour les détenus en conditionnelle, c'est la prolongation, sans passer devant un juge, par simple décision administrative, de leur détention.

Ce n'est pas juste votre troll moisi " olol t'es pas content parce que l'on t'empêche d'aller acheter du coca "
Non c'est beaucoup plus grave que ça.

Et tout ça de la part d'un gouvernement qui n'a même pas été foutu de commander en temps en en heure le matériel nécessaire à la situation
Même pas foutu de protéger ses propres agents.
Mouais, les droits et libertés cités se conjuguent également avec le respect d'autres droits et libertés, comme le droit au respect de la vie ou le droit à la protection de la santé. Sans aller jusqu'aux libertés ayant valeur constitutionnelle, les salariés ont également un droit à la sécurité au travail. La situation actuelle suppose nécessairement des arbitrages entre ces droits ou libertés et si tu estimes que les mesures prises sont disproportionnées, tu es libre d'en contester la légalité devant le juge (mais tu me diras probablement que les juges sont à la botte du gouvernement).
Citation :
Publié par Gratiano
@Egelby_tout_gentil: C'est bien gentil ta critique mais tu ferais quoi ?
Propose des solutions parce que crier aux violations des libertés, c'est marrant 5 minutes mais à force ça lasse.

Surtout que c'est pas pour faire plaisir mais pour faire en sorte que la maladie et le système de santé n'explose pas. On fait appel à un minimum de civisme. C'est trop compliqué pour toi ?

Quant à protéger ses agents, j'hésite entre rire ou secouer la tête. Tips, tu auras beau prendre toutes les mesures. Cela ne te garantie pas que tu n'attraperas pas la maladie...
Oui mais le problème c'est que le jour où on déconfine, si les incompétents à la tête de l'Etat ont toujours pas de feuille de route le confinement aura servi à rien.
Citation :
Publié par Huychi
Il faut arrêter avec ce délire que l'Allemagne n'a jamais imposé de confinement. La seule différence entre nous et les Allemands est qu'ils sont plus discipliné. Il n'a pas été besoin de prendre des mesures de rétorsions mais l'activité économique y est fortement restreinte et le recours au télétravail massif. Le confinement avait été prononcé en Bavière et Sarre. Les mesures se sont généralisés par la suite un peu partout.
Citation :
Publié par DK Da House Yacht
Un confinement qui ne dit mot ?

Les mesures en place en Allemagne n’ont rien à envier à celles de la plupart de ses voisins.
Pour vivre dans un pays sans confinement et pour lire régulièrement vos témoignages, la différence est énorme.

Si j'ai envie de sortir, je n'ai pas besoin de réfléchir à une raison, je n'ai pas besoin d'imprimer un papier, je n'ai pas besoin de le présenter à un policier et je ne risque pas d'amende. Si je veux organiser une partie de foot avec quatre potes en plein après-midi, rien ne m'en empêche.

Je ne le fais pas, c'est vrai, mais il y a une différence majeure entre faire face à une structure répressive contraignante et choisir assez librement de l'attitude qu'on désire adopter. Je veux dire, regardez ce qui a été dit sur ce fil il y a quelques jours : à Paris, il est interdit de sortir faire un jogging entre 10h et 18h .

Citation :
Publié par ClairObscur
Vous êtes mignons à croire que le pays pourrait fonctionner normalement si on laissait des milliers de personnes mourir noyées dans leurs secrétions jours après jours.
Citation :
Publié par N° 44 636
5% de 67 millions, ca fait environ 3 millions. J'ose meme pas imaginer l'impact sur la resilience des gens de 3 millions de morts en un espace de temps aussi court. Avec ce chiffre la, tu as des rues jonchées de corps.
Parce que vous avez l'impression que le pays fonctionne normalement en ce moment ? Vous pensez qu'il fonctionnera normalement en mai, en juillet voire en novembre prochain ?

Dans tous les cas, le virus aura un impact majeur, c'est indéniable. Néanmoins, la question qu'on ne se pose pas assez, à mon sens, est la situation en 2021. Quelle stratégie nous assure une reprise aussi complète que possible (croissance, taux de chômage, etc.) en 2021 ?

Citation :
Publié par Gratiano
@Egelby_tout_gentil: C'est bien gentil ta critique mais tu ferais quoi ?
Propose des solutions parce que crier aux violations des libertés, c'est marrant 5 minutes mais à force ça lasse.

Surtout que c'est pas pour faire plaisir mais pour faire en sorte que la maladie et le système de santé n'explose pas. On fait appel à un minimum de civisme. C'est trop compliqué pour toi ?
Imaginons que je sois autoproclamé dictateur de la Suisse le 13 mars. Je ne bénéficie pas de préparation au préalable (donc on n'a pas suffisamment de masques pour l'imposer à toute la population, ni assez de tests pour appliquer la méthode sud-coréenne). Bon, c'est un peu cheaté parce que j'ai un mois de connaissances en plus, mais voici ce que je ferais :

  • Je crée des critères très stricts afin de définir les personnes vulnérables. Puis, je fais en sorte que toutes les personnes concernées soient interdites de se rendre au travail (donc soit télétravail, soit pas de travail) jusqu'à nouvel ordre, mais vraisemblablement pendant des mois. Je fais en sorte de trouver des solutions pour ces personnes, que ce soit sur le plan économique (garantie de leurs salaires, y compris pour les indépendants et les aides à domicile) ou concernant leur approvisionnement.
  • J'impose les mesures de distance sociale à toutes les structures qui peuvent les appliquer : commerces (de tous types), restaurants, cinémas, théâtres, etc. Je ne ferme que les discothèques. Les bars restent ouverts, mais avec des obligations strictes : fermeture à minuit, obligation pour les clients d'être assis, distance minimale de 1.5 mètres entre les tables.
  • Pour les établissements ayant dû malgré tout fermer (que ce soit à cause des mesures ou par manque d'activité), j'organise une prise en charge de leur loyer : 1/3 demeure à leurs frais, 1/3 est pris en charge par l'État, 1/3 est perdu par le bailleur.
  • Je garde ouvert l'ensemble des écoles, sauf les universités.
  • J'interdis les rassemblements de plus de 10 personnes jusqu'à nouvel ordre, mais vraisemblablement pendant des mois.
  • J'interdis les compétitions sportives jusqu'en septembre.
  • Je plafonne les salaires à 20 000 CHF/mois pour les mois d'avril, mai, juin et juillet.
  • J'interdis aux sociétés de verser des dividendes (ou de s'engager à le faire) avant 2021.
  • Je facilite le recours au chômage partiel.
  • Je développe autant que possible les activités en ligne. Par exemple, j'incite Netflix, Prime Video et Disney+ à créer une version lite (contenant uniquement les productions internes), accessible gratuitement pour tous les citoyens (quitte à payer pour cela). De même, j'incite Sony, Nintendo et Microsoft à rendre le jeu en ligne gratuit (et une version lite gratuite du Xbox Game Pass).
  • J'abolis temporairement la TVA sur les transactions en ligne.
  • Je mets en place des aides économiques de deux types : des prêts à taux 0 et des dons. Les dons iraient en priorité aux projets liés au développement durable. De plus, pour les entreprises cotées en bourse, les dons seraient impossibles, mais remplacés par la possibilité de racheter des actions, avec injection de fonds au capital (en gros, si EasyJet a besoin de 1 milliard, ils doivent me vendre pour 1 milliard d'actions. Sinon, ils empruntent de l'argent).
  • Je crée autant d'emplois que possible afin de survenir aux besoins nouveaux. Pour les pourvoir, j'utilise autant que possible les personnes vulnérables ne pouvant pas télétravailler ou les personnes au chômage partiel. On pourrait par exemple leur demander d'appeler chaque jour certaines personnes, pour conserver un lien social, ou d'aider aux livraisons. Les livraisons à domicile, de tous types (courses, plats chauds venant des restaurants, produits non alimentaires, etc.) constituent une priorité nationale : elles doivent être assurées et ce dans les meilleures conditions possibles, quitte à payer pour que des milliers de livreurs soient engagés.
  • Je demande la création d'une application de traçage et je la rends obligatoire pour toute sortie dès qu'elle est disponible.

Citation :
Publié par Sango
Question idiote, qu'est ce que ta génération a fait pour améliorer les choses? . La question est sans parti pris puisque je n'ai pas la moindre idée de ton age.
  • J'ai voté pour des partis cherchant à limiter l'endettement et à ne pas faire de déficits publics.
  • Lors de chaque votation populaire, j'ai voté en ce sens, même si ce n'était pas dans mon intérêt direct*.
  • Mon impact écologique est sensiblement plus faible que celui d'une grande partie de la population et, à nouveau, cela se reflète dans mes votes.

* : par exemple, il y a quelques mois, on a voté pour la recapitalisation de la caisse de pension de l'État (je suis prof, donc concerné). J'ai voté contre le projet demandant que cette recapitalisation soit effectuée par l'État (donc par le contribuable, donc par des impôts ou l'endettement) parce qu'à mon sens, c'est à nous, salariés, de la renflouer, pas aux autres citoyens.

Citation :
Publié par Yesmann
Parce que même si les hôpitaux se vident (les gens restant chez eux, ils ne tombent pas malades), déconfiner progressivement, si il reste des gens malades "en liberté", c'est l'assurance que la contagion reparte, et on est bons pour un retour à la case départ. Sauf que vous serez d'accord avec moi pour dire que cette situation ne peut pas continuer à durer des mois et des mois.

Y'a sans doute des failles dans mon raisonnement (n'hésitez pas à les pointer pour que je comprenne), mais en l'état actuel des choses, si aucun traitement/vaccin n'est proche de voir le jour, on risque de se rendre compte que l'immunité grégaire n'était peut être pas une idée si stupide.
En fait, l'idée est de faire en sorte que les hôpitaux ne soient pas saturés. Pour cela, l'objectif est de limiter la propagation du virus, de faire en sorte qu'une personne malade contamine le moins de personnes possibles. Pour ce faire, il y a plein de solutions (port du masque obligatoire, politique de test agressive, application de traçage, distance sociale, interdiction de rassemblement, etc.) ; le confinement n'est qu'une solution parmi d'autre, mais il est possible d'éviter la saturation des hôpitaux sans cette mesure (la Suisse y parvient).
Citation :
Publié par Kocinsky
Oui mais le problème c'est que le jour où on déconfine, si les incompétents à la tête de l'Etat ont toujours pas de feuille de route le confinement aura servi à rien.
Et toi le grand compétant c'est quoi ta feuille de déroute?
Citation :
Publié par Berthina GUITTHOMP
Il n'y en a pas. Il y a deux raisons pour lesquelles on ne déconfine pas encore, la peur et la logistique. La première fait qu'on attend que la seconde soit parfaite alors que ça fait déjà plusieurs jours qu'on a atteint le pic de l'épidémie dans la quasi totalité des départements qui ont été réellement touchés (environ une trentaine).
J'suis d'accord, mais il faut aussi attendre que les réanimations se vident un minimum histoire de pouvoir absorber la prochaine vague. Là c'est en cours, en tout cas à Marseille. Les autres services se sont vidés en partie, mais ce ne sont pas les plus critiques et au pire on aurait encore pu augmenter nos capacités covid hors réanimation, au détriment d'autres services.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Ah, parce que les hôpitaux à Marseille sont surchargés peut-être ?
Et la randonnée c'est un sport "extrême" ? Tu vois ça confirme exactement ce que je dis.
Bah là actuellement ça s'est vidé en partie, mais oui on était plein. Ca ne débordait pas comme à Paris ou Grand Est, mais il s'en est fallu de peu et encore on a énormément augmenté nos capacités de réanimation: 10 à 26 chez moi, et dans le même ordre de grandeur pour l'AP-HM qui a recruté en urgence des IDE pour renforcer les réanimations.

Et la randonnée n'est peut être pas extrême mais je récupère souvent des personnes qui se pètent le fémur, ou autre chose, sur une chute dans les calanques, sachant que rien que chez moi on est passés de 50 lits de chir à 10, et environ 100 lits de médecine à 20, ça laisse peu de place sachant que les autres maladies ne s'arrêtent pas.
Citation :
Publié par Kocinsky
Oui mais le problème c'est que le jour où on déconfine, si les incompétents à la tête de l'Etat ont toujours pas de feuille de route le confinement aura servi à rien.
Je suis bien d'accord avec toi mais j'entendais des médecins sur le confinement ou sur le déconfinement. C'est loin, très loin d'être si évident car on ne sait pas grand chose sur l'évolution de la pandémie. On définit comment ? On prends quoi comme mesure ? Est-on prêt pour cela ?

Contrairement à ce que je lis ici, le sujet est complexe et le yaka fautqu'on marche rarement.

Après je trouve l'accusation d'incompétence facile vu que personne n'était préparé à cela, n'importe qui dans cette situation à vos yeux sera incompétent...
Citation :
Publié par Leni
Mais quand on voit que les autres peuples tactiles comme nous ne s'en tirent pas mieux je me dis que cette impréparation est quelque chose de structurel : une vision court-termiste où l'on doit réduire maintenant les budgets, les dépenses.
Il y a probablement de ça mais c'est le next level; Prendre les mesures adéquates à temps aurait eu pour conséquences de tanker l'économie (et on va mettre de côté un instant que le chemin choisit a été pire de ce point de vue là). Les dirigeants en place dans le monde sont cela mêmes dont la politique a rincé les classes populaires et moyennes inférieures. Tanker l'économie à ce stade c'est prendre le risque d'aller trop loin dans le rinçage ou de s'attaquer au reste ce qui n'a jamais été envisageable - Et par non-envisageable, j'entend systématiquement et liminairement éradiqué du champ des possibles sans aucune forme de procès.

Donc ils ont lancé l'idée que la France allait passer entre les gouttes. Bon maintenant une fois qu'ils ont dit ça, commencer à se préparer quand même aurait été un aveu et ça ne serait pas passé super bien niveau communication, du coup je pense que partant de là ils ont préféré croire au mensonge et ensuite tout devient logique. Notamment les premières phases du confinement : ni fait ni à faire.



Donc je pense qu'on assiste à ça : un enchaînement de mauvaise décisions chacune entrainant la prochaine, une vision d'ensemble à l'agonie et une focalisation sur l'image plutôt que le fond.

Il y a un problème fondamental dans la façon d'exercer le pouvoir politique à travers le monde et autant le dire tout de suite : ça ne présage rien de bon pour la suite des évènements. Je veux dire, cette crise est grave mais c'est pas grand chose comparé à ce qui arrive. L'humanité est inadéquate pour survivre dans le monde qu'elle a crée.

Citation :
Publié par Yessman
Y'a sans doute des failles dans mon raisonnement (n'hésitez pas à les pointer pour que je comprenne), mais en l'état actuel des choses, si aucun traitement/vaccin n'est proche de voir le jour, on risque de se rendre compte que l'immunité grégaire n'était peut être pas une idée si stupide.
Ouais. Grosse faille.
Tu l'auras remarqué : le confinement n'a pas stoppé la propagation du virus, juste ralentie. Donc l'immunité grégaire est toujours sur la table (tu peux même considérer techniquement que cela a toujours été l'objectif de la stratégie). Avec le confinement on y arrivera plus tardivement.

Ce que l'on a jusque là présenté comme immunité de groupe comme stratégie *viable* est en vrai l'absence totale de stratégie. Pas de plan pour y arriver, pas d'idées dans quel état on y arrive, wallou. Donc par pitié...
Citation :
Publié par Darwhine
Je suis d'accord pour dire que le confinement porte atteinte à notre liberté, qu'il est en grande parti le fruit de l'incompétence de notre gouvernement et qu'on aurait peut être pu s'en sortir mieux s'ils n'avaient pas torpiller la santé publique.
Il y a très peu de pays qui ont respecté les libertés en ne confinant pas, et peu sont sortis du confinement. La Chine, oui pour le crédit qu'on lui porte.
La Suisse ne vit qu'en espérant que ses voisins vont s'en sortir, ce qui lui permettra de ne faire aucun effort et de continuer à avoir une économie normale. Mais c'est un peu voyant.
Si les autres états européens en faisaient autant, nous serions en sale état. C'est un état profiteur. Voilà. Mais bon, tant qu'il ne donne pas de leçons...

Ce qui m'embarrasse, c'est ceci : les jours de congés et de RTT que les salariés peuvent devoir consommer avant d'être mis en chômage technique :
10 jours de RTT et 5 jours de congés supplémentaires : soit trois semaines complètes de congés.

Sur le principe, je comprends le pourquoi : cela évite que les entreprises aient trois semaines de paie rapportées à du travail considéré comme accompli et qui n'existe pas, à verser à leurs salariés.
On comprends que pour pas mal de TPE, PME, ça peut-être meurtrier. Et les aides de l'état sur le chômage partiel n'arrivent certainement pas instantanément. Donc c'est une mesure de sauvegarde.

Mais d'un autre côté, notre secteur touristique souffre. Les vacances d'été sont même peut-être compromises.
Celles de Juillet seront très difficiles pour les professionnels. Se redresser, se préparer en urgence... Peut-être le mois d'Août sera t-il normal ?
Comment le penser si d'autorité, des français ont trois semaines de congés en moins, à cette date ? Comment partir en congés, si l'on a plus de jours ?!

Dernière modification par Caniveau Royal ; 13/04/2020 à 14h02.
Citation :
Publié par Alandring
Si j'ai envie de sortir, je n'ai pas besoin de réfléchir à une raison, je n'ai pas besoin d'imprimer un papier, je n'ai pas besoin de le présenter à un policier et je ne risque pas d'amende. Si je veux organiser une partie de foot avec quatre potes en plein après-midi, rien ne m'en empêche.

Je ne le fais pas, c'est vrai, mais il y a une différence majeure entre faire face à une structure répressive contraignante et choisir assez librement de l'attitude qu'on désire adopter. Je veux dire, regardez ce qui a été dit sur ce fil il y a quelques jours : à Paris, il est interdit de sortir faire un jogging entre 10h et 18h .
Ben tant mieux si dans ton pays respecte un confinement non contraignant. Mais en France, meme avec toutes les régles que plusieurs ici trouvent abusive, on a encore des gens qui partent en vacance... Font un footing en groupe... etc...

Si Paris à du interdire les sorties sportives en journées, c'est que les gens en profitaient pour faire n'importe quoi...

Donc autant dire que si il n'y avait rien, les gens feraient pire...

C'est probablement culturelle dans tous les cas, on peut pas faire autrement...
Citation :
Publié par Kocinsky
Oui mais le problème c'est que le jour où on déconfine, si les incompétents à la tête de l'Etat ont toujours pas de feuille de route le confinement aura servi à rien.
Personne n'est compétent, on n'a jamais vécu un truc pareil mais je pense que les autorités ont une meilleure vision globale de la situation que des joliens planqués derrière un pc. Je suis déjà convaincu que 100% des actions du gouvernement auront des conséquences graves et dramatiques, libre aux citoyens d'en tirer des conclusions plus tard, mais aujourd'hui, la solution magique n'existe tout simplement pas, même si beaucoup de gens hyper compétents pensent l'avoir trouvée, ici ou sur Twitter.
Citation :
Publié par Darwhine
Je suis d'accord pour dire que le confinement porte atteinte à notre liberté, qu'il est en grande parti le fruit de l'incompétence de notre gouvernement et qu'on aurait peut être pu s'en sortir mieux s'ils n'avaient pas torpiller la santé publique.

Maintenant, on fait avec ce qu'on a et pour le moment on a pas mieux pour éviter aux gens de crever.
L'esprit de solidarité doit prévaloir, faire passer son confort personnel avant, c'est raisonner comme les opportunistes qui nous dirigent.

Il faut juste pas oublier ce qui se passe maintenant, ce que le gouvernement est entrain de faire passer pendant ce confinement afin qu'ils aient des comptes à rendre quand ce sera fini.
Ben voilà.
Perso je souscris largement plus à ce type de discours que à "si les gens se mettent à sortir en plein confinement début juin il faudra ressortir les LBD".

Cependant je reste sur mon analyse qui est qu'on est face à une potentielle catastrophe sanitaire et une potentielle catastrophe économique. Et si on gère mal on risque d'avoir les 2.

Sur qu'est-ce qu'on fait pour préserver un minimum les libertés depuis le 16 mars, c'est pas très compliqué...
Au delà de tout ce qu'il aurait fallu faire en termes de masques, tests (il aurait fallu dès que possible mettre les administrations en mode commando au lieu de les laisser dans leur torpeur bureaucratique)
Faire des audiences par visio pour statuer sur le cas des détentions provisoires.
De manière générale arrêter de prendre les gens pour des cons.
Autoriser les balades en voiture. Autoriser les sorties en mer (nage, bateau)
En bref autoriser toutes ces activités qui ne présentent pas de risque de contamination mais sont interdites par souci de simplification, parce qu'on pense que les gens sont trop cons pour comprendre.

Citation :
Publié par Thaelassaxia
si tu estimes que les mesures prises sont disproportionnées, tu es libre d'en contester la légalité devant le juge (mais tu me diras probablement que les juges sont à la botte du gouvernement).
À la botte du gouvernement, peut être pas directement, mais clairement, influencés par l'ambiance générale. Et t'imagines un juge tout seul aller à l'encontre d'une décision nationale de l'exécutif, validée par le président de la République ?

La discussion tourne un peu en rond, mais avec 10000 messages on ne peut tout lire.

J'ai déjà parlé de la lettre ouverte d'un politicien Suisse et de ce qu'il pense de notre politique.
Citation :
Publié par Leni
Mais bon on est devant le fait accompli là ça ne sert à rien de retourner en arrière présentement, il faudra le faire ensuite pour tirer des enseignements de ces échecs bien sûr. Mais quand on voit que les autres peuples tactiles comme nous ne s'en tirent pas mieux je me dis que cette impréparation est quelque chose de structurel : une vision court-termiste où l'on doit réduire maintenant les budgets, les dépenses.
C'est le modèle de mondialisation à flux tendu tout entier qui est complètement non-soutenable et absurde. L'occident est devenu tellement obsédé par la sacro-sainte rentabilité dans à peu près tous les domaines qu'on lui a sacrifié tout le reste, y compris les piliers qui soutiennent nos sociétés, tout en détruisant notre planète à grande vitesse.

C'est une trajectoire suicidaire à abandonner au plus vite. Cette pandémie en est une éclatante démonstration.
Citation :
Publié par Alandring
Parce que vous avez l'impression que le pays fonctionne normalement en ce moment ? Vous pensez qu'il fonctionnera normalement en mai, en juillet voire en novembre prochain ?

Dans tous les cas, le virus aura un impact majeur, c'est indéniable. Néanmoins, la question qu'on ne se pose pas assez, à mon sens, est la situation en 2021. Quelle stratégie nous assure une reprise aussi complète que possible (croissance, taux de chômage, etc.) en 2021 ?
Hein? Relis bien mon message.
Bien sûr que le pays ne fonctionne pas normalement sous confinement. je réagissais juste rapport à ceux qui ont l'air de croire que simplement laisser X% de la population crever aurait été une solution viable.
Et personnellement je ne suis pas du tout partisan d'un confinement prolongé. Jusqu'à fin Avril, je suis d'accord avec la mesure que je comprend et qui était nécessaire afin de soulager notre système de santé et éviter une véritable hécatombe

mais au delà il faut qu'on passe à d'autres solutions. A savoir du dépistage massif, des masques, une production de matériel en France, et un confinement plus ciblé en ré-ouvrant progressivement l'économie tout en gardant des mesures de distanciation sociale importante en interdisant les grands rassemblements par exemple.

En gros laisser le pays respirer un bon coup et commencer à réorganiser notre économie autour de cette pandémie vu qu'elle est partie pour durer.
Citation :
Publié par Alandring
...
C’est rigolo, à aucn moment tu ne parles ... de la propagation de la maladie... ou des personnes guéries... si demain 50% des gens sont immunisé? Tu parles comme si la situation allait rester pour toujours comme cela. Tu vis pourtant en Suisse, et tu devrais savoir que certains hôpitaux sont carrément au bord de la faillite par manque de... cas de Covid.
Apres c’est des approche différente, mais pour moi le virus DOIT circuler, plus il circulera et moins longtemps des mesures liberticides seront à prendre, le pire que tu proposes est le tracking, parce qu’il a montré son inefficacité complète à Singapour, mais surtout parce qu’il crée un précédent et que comme tout système il sera abusé. Aujourd’hui les cas de Covid, demain les pedophiles, après demain les opposants à la bonne pensée ( sans compter qu’il y’a 30% de gens ne possédant pas de smartphone).

Mais surtout les mesures doivent être fonction directe de la charge hospitalière... Et il est fort probable que cela soit comme des vagues qui gentiment deviendront moins forte. La pire attitude étant de vouloir être figé face à quelque chose de mouvant!

ceci dit, je suis pas sûr que je serais un meilleur dictateur que toi
Citation :
Publié par Gardien
Ben tant mieux si dans ton pays respecte un confinement non contraignant. Mais en France, meme avec toutes les régles que plusieurs ici trouvent abusive, on a encore des gens qui partent en vacance... Font un footing en groupe... etc...

Si Paris à du interdire les sorties sportives en journées, c'est que les gens en profitaient pour faire n'importe quoi...

Donc autant dire que si il n'y avait rien, les gens feraient pire... (non)

C'est probablement culturelle (non plus non) dans tous les cas, on peut pas faire autrement... (mais bien sûr)
C'est du délire. Je ne sais pas sur quelle planète a germé l'idée que des règles plus contraignantes sont plus suivies, mais les délire fascisant des marcheurs sont à se taper le cul par terre.
Je ne sais pas par où commencer ? Par me répéter sans doute.

Le consentement. Tu ne peux pas fliquer chaque individus de ta population, du moins pas encore. Toute société, toutes organisations sociales et politiques, démocratiques comme autoritaires reposent là dessus, sur le fait que l'écrasante majorité des individus vont de manière générale et spontanée respecter les règles de préférence dans l'esprit plutôt que la lettre. Tu n'a pas le début du commencement des moyens de forcer une population dans un comportement qu'elle n'a pas l'intention de suivre. Si tu commences ton raisonnement par "les consignes ne seront pas spontanément suivies donc on cartonne" tu peux t'arrêter là : tu iras nulle part.

Globalement tu auras de bien meilleurs résultat en donnant des lignes directrices, quelques consignes stricte en expliquant le pourquoi du comment car tu auras un bien meilleurs consentement. Pfiou, mais quelle idée me diras tu, révolutionnaire pour un marcheur, de traiter la population en gens adulte plutôt que comme des gamins demeurés ? Je veux dire si t'expliques au gens que si tu fais la bise à ton prochain ils vont transmettre le virus, ils comprendront. Ils tiennent pas plus que ça à être infecté, et ils peuvent se gérer. Ca peut vous paraître chelou, mais ils font preuve de suffisamment d'autonomie pour se laver, se brosser les dents et se nourrir dans leur écrasante majorité. Alors d'accord, c'est un peu plus poussé niveau exigence, et ça va demander un peu d'apprentissage, mais, comment dire, si on s'y était pris plus tôt (comme la Suisse tien), la population aurait été prête à temps (culturel mon cul, mais sérieux).

Parce que tu vois avec ces attestations de merdes, les gens respectent la lettre mais pas du tout l'esprit. Mais ils sont pas tout seuls , l'état aussi : quand il cartonne 2 randonneurs dans la cambrousse à l'aide de drones (qu'il a déployé là on ne sait pas pourquoi), qui sont certes hors de la lettre mais complètement dans l'idée du confinement : est-ce que ce n'est pas strictement la même logique ?
Parce que quand tu dis au gens que les réunions de 15 c'est niet mais que s'entasser par centaine dans le métro c'est -ok-, le côté prend moi pour un con ça n'aide pas au consentement et au respect des consignes, ni à la prise au sérieux du schmilblick. Enfin je m'arrête là parce que voilà.

Et pour finir, et en conclusion. Il y a, de manière générale (et ici j'entend 99% des cas), toujours l'option de faire autrement que de faire de la merde. Ce n'est jamais un bon argument et témoigne au mieux, d'un manque singulier d'imagination.

PS: Après je comprend que pour un gouvernement qui n'a jamais pris d'initiative ou alors désastreuse on ne puisse pas faire confiance aux initiatives du reste de la France, mais quand même là...
Citation :
Publié par Gardien
Ben tant mieux si dans ton pays respecte un confinement non contraignant. Mais en France, meme avec toutes les régles que plusieurs ici trouvent abusive, on a encore des gens qui partent en vacance... Font un footing en groupe... etc...

Si Paris à du interdire les sorties sportives en journées, c'est que les gens en profitaient pour faire n'importe quoi...

Donc autant dire que si il n'y avait rien, les gens feraient pire...

C'est probablement culturelle dans tous les cas, on peut pas faire autrement...
Plus tôt, je ne sais pas qui avait comparé le respect des mesures à la discipline à l'école. Je trouve cette comparaison très pertinente.

Quand des élèves refusent de respecter les règles, tu n'as (presque) aucune chance de les convaincre de le faire avec un dispositif coercitif. La seule solution est de réussir à les réintégrer au système, de leur donner une raison de respecter les règles (ce qui est super compliqué à faire).

Du coup, plutôt que d'imposer aux gens de ne pas sortir, je pense qu'il aurait été préférable de les inciter à rester à domicile. Je prends un exemple typique : à mon sens, la décision de Canal + de rendre ses chaînes accessibles à tous était excellente. Résultat ? Le CSA a gueulé et Canal + a dû renoncer. De même, la France est le seul pays à avoir forcé Disney + à repousser sa sortie, alors que cela aurait à mes yeux été un super moyen d'inciter les gens à rester chez eux.


Bien sûr, la sortie de Disney + n'aurait pas suffit à elle seule à empêcher les gens de sortir, mais je pense qu'elle montre la tendance qu'il aurait fallu, à mon avis, observer : encourager au lieu d'interdire. Je pense que cela aurait été beaucoup plus efficace.

Citation :
Publié par ClairObscur
Hein? Relis bien mon message.
Bien sûr que le pays ne fonctionne pas normalement sous confinement. je réagissais juste rapport à ceux qui ont l'air de croire que simplement laisser X% de la population crever aurait été une solution viable.
Et personnellement je ne suis pas du tout partisan d'un confinement prolongé. Jusqu'à fin Avril, je suis d'accord avec la mesure que je comprend et qui était nécessaire afin de soulager notre système de santé et éviter une véritable hécatombe

mais au delà il faut qu'on passe à d'autres solutions. A savoir du dépistage massif, des masques, une production de matériel en France, et un confinement plus ciblé en ré-ouvrant progressivement l'économie tout en gardant des mesures de distanciation sociale importante en interdisant les grands rassemblements par exemple.

En gros laisser le pays respirer un bon coup et commencer à réorganiser notre économie autour de cette pandémie vu qu'elle est partie pour durer.
Le truc, c'est qu'on ignore plein de données :
  1. Combien de personnes mourront au final du virus avec nos mesures.
  2. Combien de personnes en plus seraient mortes si on n'avait pas pris ces mesures.
  3. Quel aurait été le profil de ces personnes.
  4. Combien de morts indirectes provoquera la crise économique engendrée par ces mesure.
Pour le coup, je ne jette pas la pierre aux gouvernements sur ce plan. Je pense qu'ils ont fait une erreur, mais ils ont pris ces décisions dans l'urgence, alors qu'ils étaient dans le noir. Si on ne peut répondre à ces questions aujourd'hui, cela laisse imaginer ce qu'il était possible de dire il y a un mois.

Sinon, sur le fond, nous sommes d'accords.
Citation :
Publié par debione
Apres c’est des approche différente, mais pour moi le virus DOIT circuler, plus il circulera et moins longtemps des mesures liberticides seront à prendre
C'est marrant, je m'attendais à ce qu'on me dise que mes mesures n'étaient pas assez strictes, pas qu'elles l'étaient trop.

J'explique mon raisonnement de base : la saturation des hôpitaux (le fait qu'on ne puisse pas soigner des personnes en ayant besoin) est inacceptable pour l'opinion publique, donc il faut éviter cela. À l'inverse, le confinement et la fermeture de structures économiques coûte trop cher à l'économie, donc il faut éviter cela aussi.

Du coup, mon objectif aurait été le suivant : ne pas saturer les hôpitaux, mais affecter le moins possible l'économie. C'est pour cela que je trouve intéressantes les mesures de distance sociale, qui permettent à des commerces non alimentaires ou à des restaurants de demeurer ouverts, tout en ralentissant quand même la propagation du virus.

C'est évidemment plus facile à dire maintenant, mais on a clairement été trop dur dans nos mesures puisque l'économie se prendra un gros coup sur la gueule alors que, comme tu le dis, les hôpitaux ne sont pas du tout saturés. On avait donc de la marge, qu'on aurait pu exploiter en prenant des mesures moins contraignantes. Néanmoins, je ne pense pas qu'on aurait pu complètement laisser aller le virus. Alors, que faire ? À ton avis, quelles mesures auraient été préférables à celles que je propose ?

Citation :
Publié par debione
le pire que tu proposes est le tracking, parce qu’il a montré son inefficacité complète à Singapour, mais surtout parce qu’il crée un précédent et que comme tout système il sera abusé. Aujourd’hui les cas de Covid, demain les pedophiles, après demain les opposants à la bonne pensée ( sans compter qu’il y’a 30% de gens ne possédant pas de smartphone).
C'est une question idéologique. Je comprends le point de vue. Après, honnêtement, c'est un point parmi d'autres, on peut le supprimer.
Moi ça me fait bien marrer l'immunité grégaire...

Est ce que quelqu'un peut me donner un exemple, un seul, d'une maladie qui, dans l'histoire, ait disparue grâce a l'immunité grégaire? C'est une formule qu'on entend beaucoup utiliser dernièrement, mais tout ce que ça signifie, l'immunité grégaire, c'est "ben on sait pas quoi faire, alors on va rien faire en attendant que ça passe tout seul!"...

Pour ce qui est de la fin du confinement, il me semble que les autorités médicales ont été claires, si on met fin au confinement, pour éviter que ça reparte, il faudrait être en capacité de tester massivement pour pouvoir isoler les personnes touchées. C'est ça ou attendre qu'on ait un vaccin.

Non mais franchement, l'immunité grégaire, ce gag...
Citation :
Publié par Ombre de Lune
Moi ça me fait bien marrer l'immunité grégaire...

Est ce que quelqu'un peut me donner un exemple, un seul, d'une maladie qui, dans l'histoire, ait disparue grâce a l'immunité grégaire? C'est une formule qu'on entend beaucoup utiliser dernièrement, mais tout ce que ça signifie, l'immunité grégaire,

et voilà !

Citation :
1969. L’Europe a les yeux rivés sur la guerre du Vietnam, la catastrophe du Biafra, les soubresauts de Mai 68, les premiers pas de l’homme sur la Lune. Tout à la frénésie des Trente Glorieuses, le Vieux-Continent ne saurait laisser un virus venir gâcher l’ambiance. Il détourne donc le regard des hôpitaux et leur lot de misères. Pourtant, ceux-ci comptent les morts.

La faute à la grippe de Hongkong, aussi appelée grippe de 68, l’année où elle apparaît en Asie. Fin 1968, le virus débarque aux Etats-Unis, faisant plus de 50 000 victimes en trois mois. Début 1969, il s’invite en Europe, observe une pause estivale avant de provoquer une hécatombe au tournant 1969-1970: 35 000 morts en France en deux mois.
https://www.letemps.ch/suisse/leurop...uait-epidemies
https://france3-regions.francetvinfo...f-1814128.html

Deux gendarmes en sortent et se dirigent vers elle. "J’ai mon papier et la gendarme me met un PV, elle me dit que je n’ai qu’à garder mes poubelles, que je suis à 1300 m de chez moi . Elle me dit que je ne suis pas raisonnable, que j’ai plus de 70 ans et que je devrais rester chez moi".

BEqQo9BYjYIvwhBvbVSRNXP2vIBmnxtLa0U0d6qBQ-Gyeu3GGjv22POpAZUuCBC8cZlRMQN0h43ZgHKS.jpg
Citation :
Publié par Poka
https://france3-regions.francetvinfo...f-1814128.html

Deux gendarmes en sortent et se dirigent vers elle. "J’ai mon papier et la gendarme me met un PV, elle me dit que je n’ai qu’à garder mes poubelles, que je suis à 1300 m de chez moi . Elle me dit que je ne suis pas raisonnable, que j’ai plus de 70 ans et que je devrais rester chez moi".

BEqQo9BYjYIvwhBvbVSRNXP2vIBmnxtLa0U0d6qBQ-Gyeu3GGjv22POpAZUuCBC8cZlRMQN0h43ZgHKS.jpg


On est censés la plaindre ? Elle n'a pas dormi pendant plusieurs jours à cause d'une amende de 165 euros ?
On rêve purée.
Elle n'avait pas besoin de faire 1,3 kilomètres pour aller balancer ses poubelles et encore moins de faire un détour par la plage. C'est ce genre de petites contorsions au confinement additionnées qui sont nuisibles, à un moment il faut juste le comprendre.
Chacun enfreint un peu les règles, en se disant que c'est pas bien grave, puis quand on annonce des prolongations, tout le monde pleure.

[Modéré par Episkey :]


Tout ce que je vois
Après 2 mois, c'est toujours au même point, presque pas de matériels, pas de tests à grande échelle, pas de stratégie de sortie, pas de stratégie tout court en fait.
6 semaines de confinement, les autres annoncent les plans de sortie, nous, rien.

c'est pas moi qui serais le plus dans la merde à la sortie, ce n'est pas moi qui travail sans matériel dans les hôpitaux, ce n'est pas moi qui vais aller pointer chez PE à la fin du merdier, ce n'est pas moi qui reste dans un appart de 40M2 à quatre pendant des semaines et des semaines et des semaines ...
J'ai de quoi voir venir, et à la sortie, je vais sans doute gagner beaucoup, beaucoup, d'ici à 1-2-3 ans ...
Dans cette crise, je suis gagnant à la fin, alors pourquoi je ne serais pas content ?
¨Peut être parce que contrairement à vous, je pense aux autres, bien plus que vous ne l'imaginez.
Je pense au pays dans lequel mes gosses vont grandir, et qui est dirigé par des charlots, qui va sombrer parce que une partie de la population a la pétoche de tout et de rien.
Je pense aux centaines de milliers de familles qui vont être dans la merde bientôt, si elles n'y sont pas déjà.

Le fond de l'affaire, c'est la peur.
Ce n'est pas la santé, ce n'est pas le personnel hospitalier, ça se saurait, il y a quelques mois on leur cognait sur la tronche, et aujourd'hui le même pouvoir qui les gazait vient les traiter en héros des temps modernes, en octobre 2019 " il n'y a pas d'argent magique " et d'un coup en avril, il y en a à foison, de qui se moque t on ?
Non la peur, la vérité c'est que beaucoup ( trop ) ont les foies, les chtouilles, la crainte au bide, et que par cela, ils sont prêts à toutes les compromissions tant que l'on leur garantie la " sécurité ".

Au final, je reconnais être un gros " ce que vous voudrez " , je ne me cache pas derrière des pseudos prises de positions qui sentent la lavande et le " bien penser ", seulement dites moi, où étaient les gens en octobre 2019 quand les soignants disaient leur détresse dans les hôpitaux, disaient le manque de moyens, manifestaient et perdaient des journées de salaire ?
Où était la population qui aujourd'hui applaudit comme des troupeaux de biquettes aux balcons, quand Jocelyne et ses copines prenaient des gazs ?
Ah pardon; ils n'étaient pas là, ils étaient occupés, ça n'avait aucune importance.
Vous l'excuserez, mais là dessus, comme sur tant d'autres choses, j'ai du mal à donner le moindre crédit à ce mouvement de sympathie, qui sera oublié, comme tous les autres au lendemain de ce foutoir, et comme des moutons, bien disciplinés, bien ordonnés, bien amnésiques, ils retourneront voter pour les mêmes qui, il n'y a pas 6 mois, flinguaient les hôpitaux et pour lesquels, ici même, pleins de petites mains auront les doigts gluants de colle, à force de collage d'affiche.




Ce soit j'écouterai [Modéré par Episkey : E. Macron] nous raconter, sa campagne du coronavirus, j'ai hâte de l'entendre nous expliquer pourquoi, depuis février, ça n'avance pas, pourquoi ses ministres ont menti, pourquoi contrairement aux autres, nous n'avons aucune stratégie claire aujourd"hui, pourquoi on a pas de plan de sortie de crise posé, pourquoi les troupes de soignants sont toujours à mendier le materiel, pourquoi il faut que ce soit nous qui leur donnions des cartouches pour mener cette " guerre " .
J'ai envie de l'entendre nous répéter son engagement " aucune entreprise ne fera faillite " comme lors de son premier discours. Je ne doute pas qu'il s'excusera de son comportement d'il y a quelques mois ..

Je pourrais pardonner le jour où il fera vraiment sa critique et demandera vraiment pardon en disant " j'ai été un gros con ignorant et méprisant c'est ma faute, je suis responsable de ce désastre, moi en premier lieu, mes ministres ensuite ""
Citation :
st ce que quelqu'un peut me donner un exemple, un seul, d'une maladie qui, dans l'histoire, ait disparue grâce a l'immunité grégaire?
Un sacré paquet en fait, déjà toutes les grippes saisonnières ou pas loin.
Enfin bon ...

Dernière modification par Episkey ; 13/04/2020 à 23h23.
A l'instant sur Cnews, un pharmacien affirme qu'il pourrait avoir ses propres filières d'approvisionnement en masques, mais que l'État lui interdit de les utiliser pour se fournir.
Si c'est vrai, c'est très très grave
Désolé pour le smiley lol après le mot grave, mais là je préfère en rire plutôt qu'en pleurer.
Citation :
Publié par Lugi Sakabu
C'est du délire. Je ne sais pas sur quelle planète a germé l'idée que des règles plus contraignantes sont plus suivies, mais les délire fascisant des marcheurs sont à se taper le cul par terre.
Je ne sais pas par où commencer ? Par me répéter sans doute.
[..] Je quote pas tout mais je suis entièrement d'accord avec la totalité du post [..]
Un gros +1 aussi.

Ce que tu décris c'est la méthode Suisse ou Allemande, et c'est beaucoup plus intelligent que "nieunieunieuu, LBDDD"
Citation :
Publié par Peleide
On est censés la plaindre ? Elle n'a pas dormi pendant plusieurs jours à cause d'une amende de 165 euros ?
On rêve purée.
Elle n'avait pas besoin de faire 1,3 kilomètres pour aller balancer ses poubelles et encore moins de faire un détour par la plage. C'est ce genre de petites contorsions au confinement additionnées qui sont nuisibles, à un moment il faut juste le comprendre.
Chacun enfreint un peu les règles, en se disant que c'est pas bien grave, puis quand on annonce des prolongations, tout le monde pleure.
Typique de l'infantilisation qu'on décrit. Et de la simplification extrême de la règle qui amène à une réduction de liberté absolument pas proportionnée au but recherché (la proportionnalité c'est un concept fondamental en droit des libertés, remerciements à ma copine bac+6 en droit, et à Didier Truchet pour son article dans lemonde.fr)

Faire 1 ou 150km seul en voiture présente le même risque de contamination : zéro.
Citation :
Publié par Alandring
Du coup, plutôt que d'imposer aux gens de ne pas sortir, je pense qu'il aurait été préférable de les inciter à rester à domicile. Je prends un exemple typique : à mon sens, la décision de Canal + de rendre ses chaînes accessibles à tous était excellente. Résultat ? Le CSA a gueulé et Canal + a dû renoncer. De même, la France est le seul pays à avoir forcé Disney + à repousser sa sortie, alors que cela aurait à mes yeux été un super moyen d'inciter les gens à rester chez eux.
Excellente illustration du poids de la bureaucratie française.
De quel droit une instance nationale vient-elle influer sur la politique commerciale d'une entreprise privée, surtout quand celle-ci prend une décision de bon sens, et altruiste dans une période particulière ?
Citation :
Publié par znog
Et dans ton article, rien n'indique que ce soit l'immunité grégaire qui ait fait disparaître cette grippe. Ni qu'elle ait vraiment disparue d'ailleurs, la grippe est toujours la, sous différentes formes, et ce n'est que grace à la couverture vaccinale qu'on en limite les effets....

En fait tu viens d'illustrer parfaitement ce que je disais, l'immunité grégaire n'a jamais fait disparaître la grippe. Ni quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs.
Citation :
Publié par Yesmann
Dites, y'a peut être quelque chose qui m'échappe, mais on est d'accord qu'il n'y a que trois options pour que le confinement prenne fin :

-Trouver un médicament efficace pour guérir le COVID;
-Trouver un vaccin;
-Attendre que plus personne en France (et à plus forte raison dans le monde) ne soit atteint.

Parce que même si les hôpitaux se vident (les gens restant chez eux, ils ne tombent pas malades), déconfiner progressivement, si il reste des gens malades "en liberté", c'est l'assurance que la contagion reparte, et on est bons pour un retour à la case départ. Sauf que vous serez d'accord avec moi pour dire que cette situation ne peut pas continuer à durer des mois et des mois.

Y'a sans doute des failles dans mon raisonnement (n'hésitez pas à les pointer pour que je comprenne), mais en l'état actuel des choses, si aucun traitement/vaccin n'est proche de voir le jour, on risque de se rendre compte que l'immunité grégaire n'était peut être pas une idée si stupide.
On est tous d'accord que le plus rapide c'est que tout le monde le choppe. Le problème c'est le nombre de mort qui va en découler. C'est aussi différent que tout le monde le choppe en même temps ou sur plusieurs mois. La saturation des services de soins. Si ton épidémie dure longtemps, tu vas pouvoir gérer l'afflux et sauver un maximum de gens. Ce que tu ne pourras pas faire sans.

Par ailleurs, d'un point de vu économique on sait malheureusement qu'on ne va pas tenir non plus. Donc la question, cynique, terrible que les dirigeants se posent, et je trouve que beaucoup juge rapidement les gouvernements, c'est de savoir combien on est près à payer, pour combien de mort. Sachant que dès que ton système de santé est saturé, bien sur toute tes personnes âgées meurent, mais, une grande partie meurent dans tous les cas -c'est pas ceux qui sont le plus sauvé par le confinement malheureusement-, mais tu ne peux plus prendre non plus toutes les personnes jeunes qui ont une forme grave. Et là tu perds une nombre d'année de vie dans la population phénoménale.

La solution d'arrêter le confinement et d'aller mettre plusieurs centaines de milliers de personnes au tapis (morts) en quelques mois rien qu'en France n'est pas pensable.


Donc la question c'est l'entre deux. Sachant que si on arrête le confinement avec très peu de virus en circulation tu auras beaucoup plus de temps avant une circulation importante, en clairs toutes les semaines de confinements supplémentaires vont permettre de gagner un lapse de temps avant la reprise de l'épidémie et les dernières semaines de confinements font beaucoup plus gagnée que les premières. Et la deuxième question, c'est même en confinement, partiel ou non, ou déconfinement quelles mesures pour ralentir la progression.

Citation :
Publié par znog
Pareil, quand on regarde cet article la grippe asiatique de 1957 à probablement fait beaucoup moins de mort probablement autour de 20 000 en France.

Donc on voit bien que l'immunité grégaire, qui était de toute façon la seule chose possible à l'époque, était avec des épidémies beaucoup moins meurtrières.

Dernière modification par Ed Wood ; 13/04/2020 à 16h44.
Citation :
Publié par Peleide
On est censés la plaindre ? Elle n'a pas dormi pendant plusieurs jours à cause d'une amende de 165 euros ?
On rêve purée.
Elle n'avait pas besoin de faire 1,3 kilomètres pour aller balancer ses poubelles
Je sais pas s'il faut la plaindre mais c'est un exemple que le discernement, on peut pas compter dessus. "gardez vos poubelles chez vous", ben, non ? Dans ma communauté de commune les déchets recyclables passent plus. La mairie a mis en place des bennes de tri, et nous invite à y déposer nos déchets. Avec quelle case ? Sur Facebook ils proposent "mission d'intérêt général". Le premier truc que je me suis dit c'est "je suis certain que ça sera pas entendable par certains flics". Dans l'article, bingo, d'autres administrations parlent de deux autres cases. C'est à peu près sur que c'est un coup à se faire verbaliser... Le discernement... Vite fait.
Encore une fois sans parler de ce cas en particulier


[Modéré par Episkey : DSO]

Dernière modification par Episkey ; 13/04/2020 à 23h23.
Citation :
Publié par Ombre de Lune
Moi ça me fait bien marrer l'immunité grégaire...

Est ce que quelqu'un peut me donner un exemple, un seul, d'une maladie qui, dans l'histoire, ait disparue grâce a l'immunité grégaire? C'est une formule qu'on entend beaucoup utiliser dernièrement, mais tout ce que ça signifie, l'immunité grégaire, c'est "ben on sait pas quoi faire, alors on va rien faire en attendant que ça passe tout seul!"...

Pour ce qui est de la fin du confinement, il me semble que les autorités médicales ont été claires, si on met fin au confinement, pour éviter que ça reparte, il faudrait être en capacité de tester massivement pour pouvoir isoler les personnes touchées. C'est ça ou attendre qu'on ait un vaccin.

Non mais franchement, l'immunité grégaire, ce gag...
Tellement une blague que tu es justement en capacité de pouvoir écrire une énorme connerie... Non parce que bon tu crois qu'on faisait comment avant les vaccins et encore plus quand y avait pas de traitement (ou genre la saignée).... Ben y avait l'immunité grégaire justement qui a évité à l'espèce humaine de disparaitre. Parce que sans ce principe là tu vois, ben oui on serait même pas là pour en discuter puisque ça ferait belle lurette qu'en tant qu'espèce on aurait disparu.

Et juste, tu crois qu'on va pouvoir maintenir le confinement comme actuellement en attendant le vaccin ou un traitement hypothétique ? Et enfin tu crois vraiment que les test en masses peuvent éviter à coup sûr une nouvelle vague ? ben non c'est juste que ça augmente les chances de l'éviter et en prime d'éviter un confinement.

Citation :
En fait tu viens d'illustrer parfaitement ce que je disais, l'immunité grégaire n'a jamais fait disparaître la grippe. Ni quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs.
Ha bon parce que toi tu as pu référencer tous les virus qui sont apparus et disparus au cours de l'histoire humaine ?
En plus l'immunité de groupe le principe c'est pas de dire on va éliminer un virus de la surface de la terre, son principe c'est que grâce à une immunité collective plus ou moins importante, on va freiner la capacité du virus à se diffuser. C'est exactement le cas par exemple des grippes saisonnières.
Si y avait pas d'immunité grégaire dont tu moques autant, tu crois qu'il y aurait combien de mort tous les ans ?


On peut critiquer le choix anglais au départ d'opter pour cette stratégie en vue de "freiner" le virus. Mais aller jusqu'à dire "'immunité grégaire, ce gag... "
C'est vraiment rien comprendre surtout que le vaccin justement exploite ce principe d'immunité grégaire....
Juste
Citation :
Ainsi au cours du XXe siècle, la vaccination de masse contre la variole a permis d'atteindre son seuil d'immunité grégaire (situé aux environs de 85 %) et donc d'éliminer totalement cette pandémie qui faisait alors plusieurs dizaines de millions de morts par an dans le monde3.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Immuni..._gr%C3%A9gaire
Répondre