L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Tous les pauvres, sdf, précaires, tu en fais quoi ?
Le vaccin est totalement gratuit ... qu'est-ce que le manque d'argent vient faire la ?

Comme cela à été répété maintes fois le vaccin n'est pas une protection à 100% donc il est logique et rationnel de le demander à un maximum de personne pour une meilleur protection ...
Citation :
Publié par Elric
Si mais l'idée qu'on se mette à refuser d'accueillir des patients avec des pathologies potentiellement graves me dérange plus mais alors beaucoup plus.
On soigne les malades du VIH et on ne leur demande pas comment ils sont tombés malades avant. Quand un type conduit bourré et s'encastre dans un arbre, on ne se dit pas que c'est bien fait pour sa gueule avant de le laisser au bord de la route : peu importe la gravité des blessures ou les causes de l'accident on soigne.
On soigne tout le monde sans discrimination. Il me semblait que le principe était communément accepté.


La vaccination face au covid-19 n'est pas un devoir. La cause ce n'est pas la population qui refuserait de se soumettre à ses devoirs mais bien un gouvernement qui par lâcheté a refusé de rendre la vaccination obligatoire alors que cela rentre dans ses attributions.


Et dernier point, si tu veux comparer la dangerosité du covid, des valeurs absolus ne vont pas être suffisantes.
Tu veux comparer avec le génocide des tutsis ? C'est 75 à 80% de la population tutsi qui est exterminée en l'espace de quelques mois. Rien mais alors rien de commun avec le covid-19.
Si tu veux faire une comparaison qui ait du sens en plus de valeurs relatives il faut aussi le comparer avec une épidémie : au XIVe siècle c'est un tiers de la population qui meurt de la peste en Europe. Encore une fois, rien de commun avec le covid-19.

Mais comprends moi bien la conclusion n'est pas que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes au contraire. La pandémie a montré à quel point une gestion purement comptable des lits d'hôpitaux n'était pas viable. Et jusqu'ici nos gouvernants refusent de s'attaquer au problème de fond parce que la priorité semble être donnée à la rigueur budgétaire.
Un malade du VIH ne risque pas de contaminer toute une salle d'attente ni le personnel de par sa seule présence à moins qu'il vienne à l'hosto pour une partouze.

Et la personne qui a une maladie potentiellement grave, soit c'est une urgence et elle peut venir, soit elle se fait vacciner et elle vient quand elle est immunisée et elle sera soignée comme les autres. Si elle ne le fait pas, c'est son choix personnel. Pourquoi les autres devraient mettre leur vie en danger pour une personne qui n'en a rien à foutre de les contaminer ? Ca c'est l'exemple parfait de la mentalité du "j'ai tous les droits et 0 devoir".

Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Si le personnel et les autres patients sont vaccinés, c'est pas un problème. Et comme tu es pour la vaccination obligatoire des soignants, ton argument prend l'eau.

Tous les pauvres, sdf, précaires, tu en fais quoi ? L'avantage c'est que cela va vider la salle d'attente de saint antoine.
Le vaccin ne protège pas à 100% ce n'est qu'une protection partielle. Comme le masque d'ailleurs, les soignants doivent le porter, les malades aussi.

Une personne vaccinée à 4 à 20 fois moins de chance d'être contaminée selon les études. Si elle est face à une autre personne elle même vaccinée, cette autre personne a elle même 4 à 20 fois moins de chance d'être contaminée. Donc ça lui fait 16 à 400 fois moins de risque.


Et tous les pauvres, sdf, précaires, qui vont à la salle d'attente de Saint-Antoine, ce sont des urgences, ça ne changera strictement rien pour eux. J'imagine que tu parles bien des urgences car pour prendre rdv sans urgence faut internet, et si la personne a internet, elle peut aussi bien prendre rdv pour se faire vacciner.
Citation :
Publié par Elric
On va refuser aux gens des examens médicaux mettant leur vie en danger parce qu'ils ne sont pas vaccinés. Et pour toi le problème que ça donne du grain à moudre aux antivaxx ?
C'est pas aux antivaxx que ça donne du grain à moudre, c'est à toute personne à peu près saine d'esprit.
J'ai appris il y a 3 jours qu'une amie qui avait fait un cancer en 2015 arrêtait son suivi hospitalier à cause du pass sanitaire.
Elle refuse le vaccin et ne veut pas se faire "violer le nez" pour avoir un pass.
Elle est en obésité morbide en terme d'IMC, prof de collège sur plusieurs établissements.
Elle a une fille d'un an et demi.

Je rentre à Paris tout à l'heure et je vais aller la voir asap pour un mix pédagogie et fumage de gueule en règle.

Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Si le personnel et les autres patients sont vaccinés, c'est pas un problème. Et comme tu es pour la vaccination obligatoire des soignants, ton argument prend l'eau.

Tous les pauvres, sdf, précaires, tu en fais quoi ? L'avantage c'est que cela va vider la salle d'attente de saint antoine.
Pourquoi tous les patients seraient vaccinés ?
Quand bien même le personnel et les patients le seraient, le vaccin n'empêche pas à 100% la contamination.
L'hôpital est en plus un endroit où le système immunitaire des gens présents n'est pas forcément au top et où ils peuvent être exposés à plein de trucs.
Citation :
Publié par gnark
Le vaccin est totalement gratuit ... qu'est-ce que le manque d'argent vient faire la ?
Il y a une méconnaissance du milieu à priori. Cette population a déjà une problématique d'accès aux soins de manière générale. C'est majorée dans le cadre d'un processus vaccinal qui demande à s'organiser à l'avance.

Citation :
Publié par Borh
Le vaccin ne protège pas à 100% ce n'est qu'une protection partielle. Comme le masque d'ailleurs, les soignants doivent le porter, les malades aussi.

Une personne vaccinée à 4 à 20 fois moins de chance d'être contaminée selon les études. Si elle est face à une autre personne elle même vaccinée, cette autre personne a elle même 4 à 20 fois moins de chance d'être contaminée. Donc ça lui fait 16 à 400 fois moins de risque.


Et tous les pauvres, sdf, précaires, qui vont à la salle d'attente de Saint-Antoine, ce sont des urgences, ça ne changera strictement rien pour eux. J'imagine que tu parles bien des urgences car pour prendre rdv sans urgence faut internet, et si la personne a internet, elle peut aussi bien prendre rdv pour se faire vacciner.
Retour donc à la case départ sur l'obligation des soignants à se faire vacciner et l'intérêt du port du masque en milieu hospitalier.
Par ailleurs, à l'époque où j'étais sur paris, les urgences de saint antoine étaient connus pour regrouper les SdF & co qui venait se loger pour la nuit ou décuver, ce qui n'est pas un contexte d'urgence.
Citation :
Publié par Airmed / Ildefonse
Retour donc à la case départ sur l'obligation des soignants à se faire vacciner et l'intérêt du port du masque en milieu hospitalier.
Par ailleurs, à l'époque où j'étais sur paris, les urgences de saint antoine étaient connus pour regrouper les SdF & co qui venait se loger pour la nuit ou décuver, ce qui n'est pas un contexte d'urgence.
Exactement comme le masque. Ça protège pas 100% mais ça reste une bonne protection. Et tu sera mieux protégé si tu portes le masque et que la personne en face de toi le porte aussi que si tu es le seul à le porter.
La vaccination c'est pareil, tu auras moins de risque de choper le covid si la personne en face de toi est vaccinée et a 4 à 20 fois moins de risque d'en être atteint.

Et le fait que les urgences de Saint Antoine soient utilisées pour que les SDF y passent la nuit pour décuver, c'est peut être le pire argument que j'ai entendu contre passe sanitaire. Les urgences ne sont pas faites pour ça.
En plus il y a des associations qui vaccinent les SDF depuis 2 mois, ceux qui le veulent, sans rdv. Et faut pas se moquer du monde, les personnes qui manifestent avec Bigard et Philippot ce sont pas des SDF et ils en ont rien à secouer des SDF.
On a toujours su que les masques, vaccins et même médicaments étaient pas des solutions 100%, On a toujours su ca car y a des notices et dans ces notices tu as des effets secondaires
les médecins des fois me posaient des questions avant de m'administrer tel ou tel produits
Je comprends pas pourquoi soudainement les Français veulent un produit perfection qui soigne à 100 %

Et c'est vrai, ouvrez vos notices de medocs et vaccins -si possible ) et lisez quoi, rien de nouveau.
Citation :
Et faudrait supprimer toutes les obligations vaccinales préexistantes parce que la diphtérie, le tétanos, la rougeole, les oreillons, etc. ça tuait largement moins que le covid en France au moment où la vaccination obligatoire a été imposée.

C'est une mauvaise comparaison, les maladies que tu cites tuaient des gens chaque année depuis longtemps.
Le covid est une nouvelle maladie, la population est pas immunisée, une fois la population immunisée, autrement dit une fois que tout le monde l'a attrapé, t'en a plus rien a foutre du covid.
Un peu comme la grippe Espagnole, elle a tué beaucoup de gens d'un coup, puis est devenue une gripette, aujourd'hui tout le monde se fout de la grippe espagnole (alors qu'elle existe toujours).

[Modéré par Episkey :]

Dernière modification par Episkey ; 01/08/2021 à 11h37.
Citation :
Publié par Airman
Je comprends pas pourquoi soudainement les Français veulent un produit perfection qui soigne à 100 %
Parce qu'ils n'ont aucune idée de comment fonctionne un vaccin/médicament, qu'ils ont été abreuvé de connerie pendant des années (coucou l'homéopathie), ... du coup quand on leur dit qu'un truc n'est efficace qu'a 95% bah c'est de la merde, aucune raison de le prendre...
Si du sucre entourée d'eau dilué dans 10 000 fois sont volume fonctionne sans soucis, comment un vaccin de big pharma ne peu faire que 95% ? Y'a anguille sous roche !
Ce qui est fou c'est qu'à chaque fois que tu crois que les antivax sont arrivés au bout d'argument hop ils t'en sortent de nouveaux... Là le nouveau truc c'est donc qu'on va refuser de soigner les gens qui viendraient aux urgences si non vacciné ou testé et donc on va laisser crever les gens devant les portes des urgences
Sérieusement arrêtez de vous informer sur les réseaux sociaux, coupez les, n'y mettez plus les pied, vous verrez ça va changer votre vie vous sortirez enfin de votre bulle médiatique totalement biaisé.

Quand je vois hier il montrait un extrait d'une soignante (ou infirmière je ne sais plus) à la manif, qui expliquait qu'elle ne fait pas confiance aux médias traditionnel car orienté et en gros pratique une forme de censure (dans le sens que ces médias donnent pas assez la parole à des gens qui disent ce qu'elle croit elle) mais qu'elle s'informe par les réseaux sociaux....
Quand on a dit ça on a tout dit, parce que cette femme oublie juste un truc, quand elle va dans les réseaux sociaux, elle a un biais de confirmation de ces croyances, puisque le réseau social l'enferme dans ces croyances. Alors tu m'étonnes que les médias traditionnel qui ne disent pas ce qu'elle a envie d'entendre ou ce qu'elle croit, elle ne veut plus en entendre parler.
Comment ouvrir les yeux à ce genre de personne, dès lors que sa conviction c'est que les réseaux sociaux sont une source d'information fiable puisque ça confirme bien ces impressions/croyances.....
Citation :
Publié par HuPi
Vu que tu sembles sûr de toi, peux tu fournir le décret d'application permettant à la clinique permettant d'obliger la présentation du pass sanitaire a la date d'aujourd'hui ?
Une clinique privée n'a pas le droit ?
Edit : mince tu t'es déjà fait bananer par Louis Pasteur en personne.

Citation :
Publié par Soroia
Vu les récentes révélations sur la charge virale du variant Delta, si reconfinement il doit y avoir, il n'y a aucun sens à ce que seuls les non-vaccinés y soient sujets, nous autres vaccinés y auront malheureusement tout aussi droit je le crains.
Premier point : que ce soit pertinent ou pas, JAMAIS le gouvernement n'osera reconfiner. Ce seront des faux confinements à la sauce couvre-feu, fermeture de certaines activités, limitations des déplacements softs sans vérification, etc.
Deuxième point, la stratégie gouvernementale étant fondée sur la protection du système de santé (et non l'élimination du virus pour revenir à une vie normale, par exemple au prix d'une fermeture stricte des frontières), la protection contre l'hospitalisation et le décès restant a priori très élevée pour Pfizer (même dans l'étude constatant une perte de protection contre l'infection contre delta au bout de plusieurs mois), c'est une bonne raison de rester sur la logique du pass sanitaire.
Citation :
Publié par Quint`
Une clinique privée n'a pas le droit ?
Une clinique reste soumise à la loi française. En conséquence, j'attends toujours le décret d'application lui permettant d'obliger la présentation du pass vaccinal pour une rendez vous à la date d'aujourd'hui.

Vous êtes vraiment tombé dans l'hystérie la plus profonde avec cette histoire de pass sanitaire.
Citation :
Publié par Veilugarux
[*]
Pour la blague, je suis allée voir ce lien. CSPI est repris par Breitbart sur un autre sujet, ce qui en dit assez long sur la source en elle-même.

Le truc fun, c'est Philippe Lemoine. Pas de présentation sur le site, mais je l'ai retrouvé sur le Figaro où il se présente comme doctorant à Cornell University. Sa spécialité c'est la philosophie des sciences et je vous conseille un petit tour sur son Twitter parce que c'est quelque chose. Ses articles, tant au Figaro qu'à CSPI sont des blogs. Le mec essaie de se construire une réputation sur ça - et il va pas aller bien loin, vu ce qu'il prêche.

Voilà voilà.

Si les modos pouvaient dégager ce tas fumant de conneries maintenant

PS : oui je suis pas du matin, faut pas venir m'emmerder avec des sources fumeuses quand mon métier c'est de vérifier ces sources. Une "source" qui est reprise par Breitbart devrait envoyer tous les signaux sur la qualité de celle-ci.
Citation :
Publié par Borh
Pourquoi les autres devraient mettre leur vie en danger pour une personne qui n'en a rien à foutre de les contaminer ?
Parce qu'on soigne les cons comme les gens intelligents. Les gens biens comme les salauds. Parce qu'aucune personne ne peut faire l'objet d'une discrimination dans l'accès à la prévention et aux soins.
Parce que la loi précise que "le médecin doit écouter, examiner, conseiller ou soigner avec la même conscience toutes les personnes quels que soient [...] les sentiments qu'il peut éprouver à leur égard".
Parce que c'est un principe tellement évident que je ne pensais pas un jour avoir une telle discussion.
Citation :
Publié par Thesith
Comment ouvrir les yeux à ce genre de personne, dès lors que sa conviction c'est que les réseaux sociaux sont une source d'information fiable puisque ça confirme bien ces impressions/croyances.....
Comment faire comprendre aux piliers de comptoir notoires d'un PMU local, que l'alcool est dangereux pour la santé ? Tu ne peux rien faire, les réseaux sociaux ont phagocyté les bons réflexes comme la prise de recul, le bon sens, l'analyse et la comparaison. On est que sur un rapport émotionnel, la réaction et l'instantanée, les gens vibrent au fil des notifications. Tu ne peux rien faire de ton côté et à un moment, famille, amis ou autre, il faut penser à mettre de la distance pour sa propre santé mentale.

Avec la crise des gilets jaunes et la pandémie j'ai dû faire le trie, c'est pas génial. Il faut juste accepter l'idée que les gens n'évoluent pas à la même vitesse et dans la même direction et l'autre n'est pas un boulet qu'on se doit de traîner à vie. Il y a certains intervenants sur ce fil que je ne prends même plus la peine de lire. Heureusement qu'il y a toujours quelqu'un pour débunker, mais c'est juste usant à la longue de revoir les mêmes théories, les mêmes propos de comptoirs.
Citation :
Publié par Elric
Parce qu'on soigne les cons comme les gens intelligents. Les gens biens comme les salauds. Parce qu'aucune personne ne peut faire l'objet d'une discrimination dans l'accès à la prévention et aux soins.
Parce que la loi précise que "le médecin doit écouter, examiner, conseiller ou soigner avec la même conscience toutes les personnes quels que soient [...] les sentiments qu'il peut éprouver à leur égard".
Parce que c'est un principe tellement évident que je ne pensais pas un jour avoir une telle discussion.
TU réponds à côté. Borh ne conditionne pas le soin à l'intelligence de la personne mais à la compliance d'une règle sanitaire qui protège les autres à savoir tous ceux qui ont eux aussi droit au soin sans pour autant tomber malade. A plusieurs reprises les hôpitaux ont été des clusters de la maladie, en clair, puisque tu ne veux pas vraiment comprendre, des malades qui y sont entrés pour une maladies X y ont aussi contracté le covid, en plus des soignants qui eux aussi s'y sont fait contaminer.
Je connais personnellement le cas d'un hôpital de la région parisienne, pour y avoir surpris des conversations entre professionnels. Ils ont dû isoler l'aile où ça s'est produit.
La dame dont ont parle a :
- eu tout le loisir de se faire vacciner, elle ne l'a pas fait
- eu tout le loisir de se faire tester, elle ne l'a pas fait
- n'était pas en urgence mais pour un rendez-vous programmé, donc avait tout le loisir ainsi que ceux qui l'accompagnaient de se plier aux règles de la clinique.
A un moment donner, il faut arrêter de laisser faire ceux qui par mauvaise volonté ne se plient pas à des règles censées protéger la communauté et donc également des personnes aussi voire plus fragiles qu'eux.
Citation :
Publié par Elric
Parce qu'on soigne les cons comme les gens intelligents. Les gens biens comme les salauds. Parce qu'aucune personne ne peut faire l'objet d'une discrimination dans l'accès à la prévention et aux soins.
Parce que la loi précise que "le médecin doit écouter, examiner, conseiller ou soigner avec la même conscience toutes les personnes quels que soient [...] les sentiments qu'il peut éprouver à leur égard".
Parce que c'est un principe tellement évident que je ne pensais pas un jour avoir une telle discussion.
La loi précise que tu ne peux pas aller à l'hôpital sans passe sanitaire sauf urgence. Donc tu n'as visiblement pas compris la loi que tu cites bêtement.

Il y a rien de nouveau. L'hôpital a des règles, que le personnel et les patients doivent respecter.
Un patient qui fume en salle d'attente ou menace physiquement et verbalement les autres et refuse d'arrêter se fera dégager par la sécurité.
Citation :
Publié par Ariendell
[*]
Pour la blague, je suis allée voir ce lien. CSPI est repris par Breitbart sur un autre sujet, ce qui en dit assez long sur la source en elle-même.

Le truc fun, c'est Philippe Lemoine. Pas de présentation sur le site, mais je l'ai retrouvé sur le Figaro où il se présente comme doctorant à Cornell University. Sa spécialité c'est la philosophie des sciences et je vous conseille un petit tour sur son Twitter parce que c'est quelque chose. Ses articles, tant au Figaro qu'à CSPI sont des blogs. Le mec essaie de se construire une réputation sur ça - et il va pas aller bien loin, vu ce qu'il prêche.

Voilà voilà.

Si les modos pouvaient dégager ce tas fumant de conneries maintenant

PS : oui je suis pas du matin, faut pas venir m'emmerder avec des sources fumeuses quand mon métier c'est de vérifier ces sources. Une "source" qui est reprise par Breitbart devrait envoyer tous les signaux sur la qualité de celle-ci.
[*]Un doctorant en philosophie des sciences qui parle de science ? Incroyable. En plus il a une licence d'informatique et utilise des mathématiques pour cela. Tu fais du créditencialisme (pardon de l’anglicisme) mais il n'y a pas vraiment de quoi.

Quelqu'un qui travail dans la recherche et communique ses conclusions dans Le Figaro, en dehors du publish or perish.
Pour toi, c'est horrible, et que le fait que tu ai pour métier de vérifier des sources, sans lire le contenu, montre bien le problème que traverse la science. D'un autre côté, ton travail est sans doute utile mais il ne peut pas se justifier à la valeurs des arguments ou à la science (qui n'est pas le "consensus" scientifique).


Heureusement, il est loin d'être seul et se fait relayer par statmodelling : un des meilleurs blogs sur la science. Et par Scott Alexdander dernièrement, un autre blogger reconnu.
La science se reconstruit en dehors des journaux, sans institution derrière avec moins de soutien médiatique. Mais avec des gens intelligents et diplômés qui abordent des sujets. Un peu comme avant d'ailleurs.

Philippe Lemoine est très à droite, mais ça n'enlève rien à la valeur de ses contributions.

Dernière modification par Veilugarux ; 01/08/2021 à 10h44.
Citation :
Publié par Bjorn
Vu la vidéo c'est du simple taxi.
Et il n'y a que 3 solutions pour avoir le transport taxi/ambulance pris en charge par la sécu :

_ vivre à plus de 150km du lieu de consultation
_ être en accident du travail pour la patho qui conduit à la consultation
_ être en ALD pour la patho qui conduit à la consultation.

Sinon tu peux pas venir en taxi sécu à la consult, c'est à tes frais.
Tu t'es cassé les 2 bras en jouant t'as plus le droit de conduire et tu habites à 50 bornes de l'hosto où tu dois consulter pour reeduc/post-op ou autre chose ? T'as pas de taxi sécu. C'est du demerden zie zich.
Donc dans tous les cas, ça veut dire que tu as dû planifier, que tu sais que tu es malade, et que ce n'est donc pas une "urgence" qui te tombe dessus inopinément.
Donc que tu as eu le temps de faire un test PCR en même temps que tu réservais ton taxi 48h à l'avance pour ton rdv...
Je trouve ça fascinant de parler de "discrimination sanitaire" voire même d'apartheid pour certains quand le vaccin est totalement gratuit et accessible partout en France.

Si il était réservé à une élite ou une caste, là ouais le terme serait justifié mais on parle ici de personnes qui choisissent sciemment de ne pas se faire vacciner en pleine pandémie. Chez moi ça s'appelle surtout faire face aux conséquences de ses actes.

Dernière modification par ClairObscur ; 01/08/2021 à 11h20.
Citation :
Publié par HuPi
Une clinique reste soumise à la loi française. En conséquence, j'attends toujours le décret d'application lui permettant d'obliger la présentation du pass vaccinal pour une rendez vous à la date d'aujourd'hui.
J'attends toujours que tu m'explique en quoi une clinique (établissement privé) n'a pas le droit de demander aux patients de présenter un pass sanitaire pour un rdv non-urgent.
C'est tout à fait possible et je serais prêt à te croire si tu faisais l'effort de répondre à cette question fondamentale, mais étant donné que tu fais tout sauf ça, je n'ai aucune raison de croire en ta bonne foi.
Et même si tu avais raison, qu'est-ce que ça voudrait dire ? Simplement que la clinique a fait du zèle et pris quelques jours d'avance sur ce qui est prévu par la loi, pas qu'elle invente une nouvelle discrimination indue.

Bref, absolument pas de quoi hurler au scandale, donc avant d'accuser les autres d'hystérie (et plusieurs fois), redescends un peu.
Citation :
Publié par HuPi
Une clinique reste soumise à la loi française. En conséquence, j'attends toujours le décret d'application lui permettant d'obliger la présentation du pass vaccinal pour une rendez vous à la date d'aujourd'hui.
Et tu peux attendre longtemps parce que c'est la loi, il n'y a pas besoin de décret.

Les cliniques privées ne sont pas des hôpitaux publics et elles ne dépendent pas des mêmes législations. Elles sont notamment tenues d'assurer la sécurité des patients qu'elles hébergent comme précisé par la jurisprudence.

Citation :
en vertu du contrat d'hospitalisation et de soins le liant à son patient, un établissement de santé privé est notamment tenu de prendre les mesures nécessaires pour veiller à sa sécurité, les exigences afférentes à cette obligation étant fonction de l'état du patient
À ce titre, une clinique privée est parfaitement légitime à refuser l'accès à ses locaux et services à quelqu'un qui pourrait exposer les autres patients hospitalisés à une infection nosocomiale. Ça fait partie de l'obligation de prudence et de diligence des cliniques privées qui sont des établissement d'hébergements autorisés à dispenser des soins et mandatés pour une délégation de service publique.

Il n'y a pas besoin de décret, une clinique privée peut refuser de recevoir quelqu'un qui a un rhume si l'établissement estime qu'accepter un tel patient l'empêcherait de remplir son devoir de diligence envers les autres patients hébergés et que le refus de recevoir le patient enrhumé n'est pas contraire à sa délégation de service publique.

C'était comme ça avant la pandémie; il n'y a pas de raison de pondre des décrets supplémentaires pour appliquer des lois et jurisprudences qui existent déjà.
Citation :
Publié par Quint`
J'attends toujours que tu m'explique en quoi une clinique (établissement privé) n'a pas le droit de demander aux patients de présenter un pass sanitaire pour un rdv non-urgent.
C'est tout à fait possible et je serais prêt à te croire si tu faisais l'effort de répondre à cette question fondamentale, mais étant donné que tu fais tout sauf ça, je n'ai aucune raison de croire en ta bonne foi.
Et même si tu avais raison, qu'est-ce que ça voudrait dire ? Simplement que la clinique a fait du zèle et pris quelques jours d'avance sur ce qui est prévu par la loi, pas qu'elle invente une nouvelle discrimination indue.

Bref, absolument pas de quoi hurler au scandale, donc avant d'accuser les autres d'hystérie (et plusieurs fois), redescends un peu.
Je demande la source de cette obligation que vous affirmez mais vous êtes pour le moment incapable de fournir un simple décret d'application. C'est quand même fort.


Citation :
Publié par Borh
La loi précise que tu ne peux pas aller à l'hôpital sans passe sanitaire sauf urgence. Donc tu n'as visiblement pas compris la loi que tu cites bêtement.
Merci de fournir cette loi.

Citation :
Publié par TabouJr
Et tu peux attendre longtemps parce que c'est la loi, il n'y a pas besoin de décret.

Les cliniques privées ne sont pas des hôpitaux publics et elles ne dépendent pas des mêmes législations. Elles sont notamment tenues d'assurer la sécurité des patients qu'elles hébergent comme précisé par la jurisprudence.



À ce titre, une clinique privée est parfaitement légitime à refuser l'accès à ses locaux et services à quelqu'un qui pourrait exposer les autres patients hospitalisés à une infection nosocomiale. Ça fait partie de l'obligation de prudence et de diligence des cliniques privées qui sont des établissement d'hébergements autorisés à dispenser des soins et mandatés pour une délégation de service publique.

Il n'y a pas besoin de décret, une clinique privée peut refuser de recevoir quelqu'un qui a un rhume si l'établissement estime qu'accepter un tel patient l'empêcherait de remplir son devoir de diligence envers les autres patients hébergés et que le refus de recevoir le patient enrhumé n'est pas contraire à sa délégation de service publique.

C'était comme ça avant la pandémie; il n'y a pas de raison de pondre des décrets supplémentaires pour appliquer des lois et jurisprudences qui existent déjà.
ca concerne les hospitalisation pas les rendez vous. Par ailleurs, énormément d'intervenants parle d'hôpitaux comme Borh au dessus.
Citation :
Publié par ClairObscur
Je trouve ça fascinant de parler de "discrimination sanitaire" voire même d'apartheid pour certains quand le vaccin est totalement gratuit et accessible partout en France.
Je le suis tout autant. Ce qui amène néanmoins une interrogation : Comment est-ce que tu peux être fasciné par l'emploi de l'expression "discrimination sanitaire" et du mot "apartheid " alors que ni l'un ni l'autre n'ont été employés au cours de cet échange ?
Est-ce que c'est là que j'ai le droit de m'exclamer "homme de pailleuh !" ?


Citation :
Publié par Borh
La loi précise que tu ne peux pas aller à l'hôpital sans passe sanitaire sauf urgence. Donc tu n'as visiblement pas compris la loi que tu cites bêtement.
Il faudrait vraiment te calmer sur le côté injurieux. Quelle est la loi à laquelle tu fais référence ?
Normalement tu dois pouvoir la trouver ici.
Citation :
Publié par Elric
Je le suis tout autant. Ce qui amène néanmoins une interrogation : Comment est-ce que tu peux être fasciné par l'emploi de l'expression "discrimination sanitaire" et du mot "apartheid " alors que ni l'un ni l'autre n'ont été employés au cours de cet échange ?
Est-ce que c'est là que j'ai le droit de m'exclamer "homme de pailleuh !" ?

Euh... c'est gonflé venant de quelqu'un qui parle de refuser des soins vitaux sans que rien n'aille dans ce sens.

Ni dans l'exemple qui fait débat, ni dans le futur puisque les urgences ne seront pas concernées pas le pass sanitaire...
Citation :
Publié par HuPi
ca concerne les hospitalisation pas les rendez vous.
Ca concerne n'importe qui pénétrant dans les locaux de la clinique privée. Effectivement, la clinique privée exerce son devoir de diligence aux patients hébergés mais ça l'autorise à en refuser l'accès à quiconque entraverait ce devoir de vigilance, y compris aux patients en ambulatoire.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
7 connectés (0 membre et 7 invités) Afficher la liste détaillée des connectés