L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Sakka Purin
Ce qui m'interroge du coup, c'est la politique vaccinale actuelle disant qu'avoir été testé positif vaut pour une dose. J'ai peut-être raté quelque chose mais il y a des études qui vont dans ce sens ? Non pas que ça me concerne de près ou de loin mais je suis curieux sur ce sujet.
Je suis pas certain qu'il y a consensus en fait. Mais bon ça n'a rien de farfelu, si tu as eu le covid tu as quand même eu réaction du système immunitaire, donc avec une seule dose tu réactives la mémoire de cette réponse. A priori on peut donc penser que ce rappel se suffit. Maintenant peut être qu'on devrait quand même encourager les personnes à risque à avoir 2 doses quitte à le faire en septembre/octobre par exemple.
Citation :
Publié par Thesith
Je suis pas certain qu'il y a consensus en fait. Mais bon ça n'a rien de farfelu, si tu as eu le covid tu as quand même eu réaction du système immunitaire, donc avec une seule dose tu réactives la mémoire de cette réponse. A priori on peut donc penser que ce rappel se suffit. Maintenant peut être qu'on devrait quand même encourager les personnes à risque à avoir 2 doses quitte à le faire en septembre/octobre par exemple.
pour les 2 années à venir, l'UE a commandé 2,6 milliards de doses et ajouté 1,8 milliard de doses supplémentaires, donc a priori on aura de quoi


Sinon, il y a une explication de la variabilité de l'immunité naturelle
Citation :
Immunity from vaccination is more reliable because people are given a standard dose in a standard way.

Dernière modification par znog ; 17/06/2021 à 23h37.
Citation :
Publié par Sakka Purin
Ce qui m'interroge du coup, c'est la politique vaccinale actuelle disant qu'avoir été testé positif vaut pour une dose. J'ai peut-être raté quelque chose mais il y a des études qui vont dans ce sens ? Non pas que ça me concerne de près ou de loin mais je suis curieux sur ce sujet.
il y a de bons arguments
https://www.thelancet.com/journals/e...194-8/fulltext
C'est juste une lettre scientifique ca. Des médecins/chercheurs qui donnent leur avis et c'est tout. C'est axé sur le nombre de vaccins dispo et ca termine en disant qu'une fois qu'on aura assez de vaccin on pourrait leur considerer 2 doses.

Ca part juste du principe logique de l'acquisition de l'immunité mais sans études scientifiques derrière sauf s'il y a d'autres articles la dessus.
Ça reste intéressant, merci pour le partage. De toute façon le problème ne se posera plus prochainement quand on aura atteint le plafond des vaccinations. Déjà Fin août août on devrait commencer à y voir plus clair.

Ce qui paraît inquiétant c'est surtout avec ces variants qui échappent à l'immunité acquise avec la souche classique et d'autant plus l'indien qui semble ne pas être bien bloqué par une dose unique. Mais bon tant que ça permet d'optimiser les doses...
Deuxième dose Pfizer à 12:00 aujourd'hui. Pour l'instant aucun effet secondaire, rien du tout, comme à la première.

Par contre 2 choses à noter :

  • il n'y avait quasi PERSONNE comparé à l'attente que j'ai eu à la première dose (2 personnes avant moi...), et depuis plusieurs semaines aucun jeune ne vient plus selon les organisateurs avec qui j'ai parlé, ils trouvent ca dommage et inquiétant. Déjà que lors de mon attente de la première dose, il ne me semblait avoir aucun jeune (< 30 ans je dirais)
  • La France n'est pas foutue de traduire une pauvre page de certificat de vaccination en anglais, seule le français est disponible... La secu a annoncée que l'anglais serait dispo fin mai, puis début juin, puis maintenant le 21 juin et je commence à lire plutôt le 23 juin... C'est juste ridicule.
On met en place un pass sanitaire mais concrètement en France.. il va servir à quoi en fait ? Si j'ai bien compris il sera inutile pour les parcs d'attractions, mais également pour les boîtes de nuit, du coup il reste quoi ?
Citation :
Publié par ShlacK
C'est juste une lettre scientifique ca. Des médecins/chercheurs qui donnent leur avis et c'est tout. C'est axé sur le nombre de vaccins dispo et ca termine en disant qu'une fois qu'on aura assez de vaccin on pourrait leur considerer 2 doses.

Ca part juste du principe logique de l'acquisition de l'immunité mais sans études scientifiques derrière sauf s'il y a d'autres articles la dessus.
Oui mais elle reprend la bibliographie des études sur le sujet. C'est pas juste une opinion, aussi une synthèse des connaissances.
En Belgique, je suis étonné positivement du taux de vaccination à l'heure actuelle en sachant encore que les tranches d'âge en dessous de 45 ans commencent les vaccinations seulement depuis 2/3 semaines.
A ce rythme, je pense qu'on sera certainement au dessus de 80% de vaccinés, si pas 85% courant août en double doses.
Attention que ce sont les chiffres pour la première dose.

Capture.JPG
Capture2.JPG

Dernière modification par sakuba ; 18/06/2021 à 14h42.
en retardant à début avril les mesures réclamées fin janvier par les scientifiques, le gouvernement
Combien de vies humaines auraient-elles pu être sauvées ? Combien d’hospitalisations, de passages traumatisants en réanimation, de longues séquelles auraient-ils pu être évités si le gouvernement avait confiné les Français début février, comme le lui conseillaient les scientifiques, et non début avril, contraint et forcé par la saturation des hôpitaux ?

Citation :
Plus de 14 000 décès, près de 112 000 hospitalisations, dont 28 000 en réanimation, et environ 160 000 cas de Covid-19 long supplémentaires
145062-1624019624-4326.png

Citation :
Ce travail, Le Monde l’a réalisé sous le contrôle de l’équipe de l’épidémiologiste Pascal Crépey, à l’Ecole des hautes études en santé publique de Rennes. « Cela donne un ordre de grandeur, tout à fait vraisemblable, même si ce n’est pas un calcul parfaitement rigoureux, observe-t-il. Il suppose qu’en février le confinement aurait été aussi bien respecté qu’en avril. Certains pourront objecter que la population aurait estimé que la situation n’était pas si dramatique et que donc, ces mesures n’étaient pas légitimes. Mais les pays étrangers qui ont confiné plus tôt n’ont pas connu un tel rejet. »

(..)

Citation :
Le 29 janvier, le conseil remet à Emmanuel Macron une « note d’éclairage ». Rédigée par cinq épidémiologistes et cosignée par le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, elle souligne que « les pays les plus touchés n’ont pu arrêter le variant anglais qu’avec un confinement strict » (Irlande le 30 décembre 2020, Royaume-Uni le 4 janvier, Portugal le 15 janvier). Selon eux, un confinement débuté le 1er février permettrait de ramener en quatre semaines le nombre de contaminations quotidiennes sous la barre des 5 000. Il permettrait également de « ralentir la pénétration du variant ». Toutefois, reconnaissent-ils, une reprise de la circulation du virus est à prévoir en mars, que seule une stratégie « très stricte » de « tester-tracer-isoler » permettrait de ralentir… Selon nos informations, l’Elysée demande alors si la nécessité d’un quatrième confinement avec son cortège de souffrances et de lassitude pouvait être exclue. Le conseil scientifique explique qu’il ne peut rien garantir.

Citation :
Le président de la République renonce donc à confiner. Sur le terrain, l’explosion redoutée n’a pas lieu tout de suite. Le plateau observé en février, alors que le variant britannique était encore minoritaire, laisse même penser que cette « troisième voie » vantée par Jean Castex – couvre-feu, écoles ouvertes et confinements très localisés – pourrait fonctionner. Mais, en mars, les hospitalisations s’emballent, les services de soins critiques saturent.
Citation :
Pari perdu ? « Je peux vous le dire : nous avons eu raison de ne pas reconfiner la France à la fin du mois de janvier parce qu’il n’y a pas eu l’explosion qui était prévue par tous les modèles, assure encore Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse, le 25 mars. Je peux vous affirmer que je n’ai aucun mea culpa à faire, aucun remords, aucun constat d’échec. »


https://www.lemonde.fr/planete/artic...4619_3244.html

Citation :
En mars, Devi Sridhar, professeure de santé publique à l’université d’Edimbourg et conseillère du gouvernement écossais, s’étonnait des choix français. « Personne n’aime confiner, soulignait-elle. On en connaît les dégâts. Mais, s’il faut confiner, mieux vaut le faire vite, fermement, et en sortir vite. » Et de poursuivre : « En France, vous perdez sur tous les tableaux : économique et sanitaire. Vous avez les morts et la crise. »
j'ai vu ça et pendant ce temps depuis plusieurs semaines on a notre président et le gouvernement qui fanfaronne comme quoi ils ont eu raison etc...
Sincèrement j'ai des envies de claques, ferait bien de la jouer modeste.
Citation :
Publié par Coquette
  • il n'y avait quasi PERSONNE comparé à l'attente que j'ai eu à la première dose (2 personnes avant moi...), et depuis plusieurs semaines aucun jeune ne vient plus selon les organisateurs avec qui j'ai parlé, ils trouvent ca dommage et inquiétant. Déjà que lors de mon attente de la première dose, il ne me semblait avoir aucun jeune (< 30 ans je dirais)
Idem pour moi ce midi. Beaucoup moins de monde que pour ma première dose et des médecins qui attendaient les gens au lieu de l'inverse (ma première dose y'avait une file d'attente de 20 personnes pour entrer dans le bâtiment, aujourd'hui toutes les places assises à l'intérieur étaient libres...). Je précise que j'y suis allé les 2 fois exactement au même horaire à savoir 12h15, horaire où on s'attend à voir du monde vu que sur la pause dej.
Citation :
Publié par Kalistos
On met en place un pass sanitaire mais concrètement en France.. il va servir à quoi en fait ? Si j'ai bien compris il sera inutile pour les parcs d'attractions, mais également pour les boîtes de nuit, du coup il reste quoi ?
- Potentiellement voyage / passage de frontière, suivant le cas
- Evenements (concerts, foires, matchs) de plus de 1000 personnes
Citation :
Publié par Kalistos
On met en place un pass sanitaire mais concrètement en France.. il va servir à quoi en fait ? Si j'ai bien compris il sera inutile pour les parcs d'attractions, mais également pour les boîtes de nuit, du coup il reste quoi ?
Vous comptez ouvrir les boîtes de nuit à tout le monde ?

Je vois difficilement un endroit plus dangereux que ça (promiscuité, surtout destiné aux jeunes, activité physique, intérieur, etc.).
Mon prof de guitare qui passe hier chez moi, je blague sur le fait qu'on va peut être pouvoir retourner dans les festivals, il me répond en mode semi-énervé qu'il est temps, parce que c'est dingue le bordel qu'on a mis pour ce covid qui ne tue pas grand monde (il est pas du tout complotiste, juste il a l'air de penser que bon ça concernait que les vieux donc osef quoi...)

Et sinon j'ai bien aimé cette vidéo d'Envoyé Spécial (et courageux les 2 mecs clairement affichés comme journalistes d'aller dans un truc comme ça, c'est intéressant mais à leur place j'aurais quand même eu un peu peur vu le public : autant certains en font clairement un business, mais d'autres sont quand même assez énervés)

https://www.francetvinfo.fr/sante/ma...n_4665913.html
Je discutais avec une amie qui hésite à se faire vacciner en lui disant que moi, je voyais pas de soucis. Elle me sort que son copain bosse avec des médecins qui disent "Oulalala, y a pas de recul" ou bien qu'il connait une nana en qualité pharma qui dit la même chose.
C'est curieux, parce que je ne vois absolument pas ce genre de réactions, les contre sont généralement des anti-vax complotistes hardcore qui vont te sortir des trucs sur le magnétisme, la 5G et cie, du coup, je me demande si y a vraiment ce genre de réticences dans le milieu médical ou si c'est pas juste son copain qui mytho un peu le truc.
Mais bon, quand tu taff pas toi-même dans ce domaine du coup, c'est difficile de répondre quelque chose de pertinent.

En tout cas, j'ai vu ce genre de réticences chez pas mal de 20-30 qui hésitent parce qu'il faudrait 5 ans de recul et qu'ils sont pas eux vraiment à risques.
Contrairement à ce que les nouvelles données par les porte paroles supposent, le corps médical n'est pas monolithique. Oui, il y a des médecins qui sont prudent jusqu'à l'excès. Et qui prennent chaque nouveau médicament ou vaccin qu'ils croisent avec des pinces.
Pour exemple ou des médecins ont été plus que prudent, voire timorés, ce sont les traitements de trithérapies pour le HIV, et les composés à base de cannabidol.
Citation :
Publié par Sakka Purin
Idem pour moi ce midi. Beaucoup moins de monde que pour ma première dose et des médecins qui attendaient les gens au lieu de l'inverse (ma première dose y'avait une file d'attente de 20 personnes pour entrer dans le bâtiment, aujourd'hui toutes les places assises à l'intérieur étaient libres...). Je précise que j'y suis allé les 2 fois exactement au même horaire à savoir 12h15, horaire où on s'attend à voir du monde vu que sur la pause dej.
Marrant, ça varie fortement d'un lieu à l'autre alors. J'y suis allé mercredi matin de bonne heure, dans un gros centre de vaccination (hôpital militaire) et c'était blindé. Et lorsque j'ai demandé à un militaire, il m'a confirmé que ça tournait à 100% de la capacité du centre.

Pour les jeunes, pas la majorité, mais quelques uns présents (ado ou adultes entre 20 et 30) quand même.
Citation :
Publié par Doudou Spuiii
Je discutais avec une amie qui hésite à se faire vacciner en lui disant que moi, je voyais pas de soucis. Elle me sort que son copain bosse avec des médecins qui disent "Oulalala, y a pas de recul" ou bien qu'il connait une nana en qualité pharma qui dit la même chose.
C'est curieux, parce que je ne vois absolument pas ce genre de réactions, les contre sont généralement des anti-vax complotistes hardcore qui vont te sortir des trucs sur le magnétisme, la 5G et cie, du coup, je me demande si y a vraiment ce genre de réticences dans le milieu médical ou si c'est pas juste son copain qui mytho un peu le truc.
Mais bon, quand tu taff pas toi-même dans ce domaine du coup, c'est difficile de répondre quelque chose de pertinent.

En tout cas, j'ai vu ce genre de réticences chez pas mal de 20-30 qui hésitent parce qu'il faudrait 5 ans de recul et qu'ils sont pas eux vraiment à risques.
Ou si c'est pas elle qui mytho en inventant des personnes contre, dont elle imagine que leur qualité influerait sur ton jugement ...
Citation :
Publié par Diesnieves
Ou si c'est pas elle qui mytho en inventant des personnes contre, dont elle imagine que leur qualité influerait sur ton jugement ...
Merci de lui dire qu'il ne sait pas choisir ses amies. T'es bien levé ce matin?
Citation :
Publié par Doudou Spuiii
Je discutais avec une amie qui hésite à se faire vacciner en lui disant que moi, je voyais pas de soucis. Elle me sort que son copain bosse avec des médecins qui disent "Oulalala, y a pas de recul" ou bien qu'il connait une nana en qualité pharma qui dit la même chose.
C'est curieux, parce que je ne vois absolument pas ce genre de réactions, les contre sont généralement des anti-vax complotistes hardcore qui vont te sortir des trucs sur le magnétisme, la 5G et cie, du coup, je me demande si y a vraiment ce genre de réticences dans le milieu médical ou si c'est pas juste son copain qui mytho un peu le truc.
Mais bon, quand tu taff pas toi-même dans ce domaine du coup, c'est difficile de répondre quelque chose de pertinent.

En tout cas, j'ai vu ce genre de réticences chez pas mal de 20-30 qui hésitent parce qu'il faudrait 5 ans de recul et qu'ils sont pas eux vraiment à risques.
A la Pitié-Salpêtrière, absolument pas. Je ne connais personne qui est contre la vaccination et parmi les médecins, tous ceux que je connais se sont fait vacciner dès qu'ils ont pu et ont fait vacciner leurs proches dès qu'ils ont y compris les femmes enceintes. Il y a même eu pas mal de tentative de pistonnage pour faire vacciner soit ou ses proches avant leur tour.
Il y a que sur la vaccination des enfants où là, c'est moins enthousiaste, pas forcément de l'inquiétude mais plutôt des questionnement sur le bénéfice. Questionnement, ça veut pas dire que les médecins sont contre, juste que pour le moment ils ne savent pas. Globalement c'est ma position, n'importe quel adulte ou grand ado qui me demande si je pense qu'il doit se faire vacciner, je réponds un grand oui. Si c'est pour un enfant, je réponds que je ne sais pas pour le moment.

Par contre côté infirmiers, aides soignants, techniciens y a beaucoup moins d'enthousiasme. Toute mon équipe s'est fait vacciner mais c'est parce qu'il y a une très bonne ambiance entre personnel médical et non médical, et quand je leur ai dit de pas hésiter, elles m'ont fait confiance et se sont toutes fait vacciner. C'est pas comme ça partout.

Quand je vois que dans certains EHPAD, le taux de vaccination des infirmières et aide soignantes est de moins de 50%, ça me rend dingue. Je pense qu'il faut que tout soignant non vacciné doit être tenus responsables des patients qui chopent le Covid dans leur service.

Dernière modification par Borh ; 19/06/2021 à 09h27.
Faudrait aussi surtout que ce gouvernement ait un peu de courage et se décide d'ici fin juillet à rendre obligatoire la vaccination pour au moins le personnel médicale.
Perso j'irais plus loin en écoutant les divers experts/médecins qui expliquent bien que si on reste encore dans les populations à risque toute confondu avec 15/30% de gens non vaccinés on va avoir un problème. Bref je rendrais aussi obligatoire pour les personnes à risque. On ne peut pas à nouveau être dans une position d'attente et croiser les doigts, qu'il n'y aura pas de 4ème vague et que le taux actuel de vaccination sera suffisant. Faut prendre les devant.

On a laissé plusieurs mois de réflexion,on a les doses disponible, y a un moment ça suffit. On a bien rendu obligatoire 11 vaccins pour les enfants, on ne leur a pas demandé leur avis. Je vois pas au nom de quoi, on devrait se priver d'une obligation vaccinale chez des gens dont on sait que le virus est très dangereux. Surtout qu'on a l'illustration avec le variant delta, qu'on n'est pas à l'abris d'un variant très contagieux et qui viendrait tout remettre en cause. Et alors qu'on a des vaccins qui réduisent à néant ou presque le risque de finir en réa.
C'est uniquement de la peur politique et un calcul politique à cause des élections présidentielles. Je dis pas qu'il fallait rendre obligatoire tout de suite, ça n'avait aucun sens. Mais j'espère vraiment que au plus tard fin août, ils vont avoir le courage enfin je devrais dire le bon sens politique de prendre la décision de l'obligation.
Mince on parle pas de stériliser les gens, on parle pas de leur injecter une puce ou que sais je encore, on parle de les protéger d'un virus qui a démontré qu'il était dangereux.

On est encore à attendre des "menaces" ou mise en garde que l'obligation va venir mais attention seulement pour certains type de personnel médicale. A ce compte là en 2025 on sera encore à débattre pour savoir si c'est bien ou pas bien....


Citation :
Je discutais avec une amie qui hésite à se faire vacciner en lui disant que moi, je voyais pas de soucis. Elle me sort que son copain bosse avec des médecins qui disent "Oulalala, y a pas de recul" ou bien qu'il connait une nana en qualité pharma qui dit la même chose.

C'est curieux, parce que je ne vois absolument pas ce genre de réactions, les contre sont généralement des anti-vax complotistes hardcore qui vont te sortir des trucs sur le magnétisme, la 5G et cie, du coup, je me demande si y a vraiment ce genre de réticences dans le milieu médical ou si c'est pas juste son copain qui mytho un peu le truc.
Et non ça existe bien. Une amie de ma mère, a son gendre pompier et un autre gendre infirmier. Les 2 ont recommandés à toute la famille de ne pas se faire vacciner avec comme seul argument "faut attendre d'avoir plus de recul".

Bref malheureusement ce genre de personne existe bien.

Et je passe aussi ma tante et un de mes cousins (asthmatique et en plus une tête) qui veulent pas se faire vacciner au non de je ne sais quoi. Encore ça va, on a de la chance dans la famille, parce qu'ils ont pas essayé de décourager ma grand mère à se faire vacciner.

D'ailleurs dans le lot y en a qui tiennent le discours qui consiste à dire qu'ils attendent que ça devienne obligatoire. Bref au fond d'eux même ils sont pas totalement hostile, puisqu'ils s'attendent à ce que ça devienne obligatoire.
Et perso j'ai envie de dire vu que certains semblent avoir besoin de ce "coup de pouce" pour faire un geste civique et pour eux même, peut être faudrait il justement répondre à leur attente
Citation :
Publié par Feldi
Et si le personnel soignant non vacciné aujourd'hui ne veut toujours pas se vacciner malgré l'obligation tu fais quoi ? Tu les vires ?
Bon courage pour trouver des remplaçants, déjà comme ça on a pas assez de personnel soignant...
Tu les rends responsable en cas de cas covid dans leur service. T'es pas vacciné malgré l'obligation, un mec choppe le covid dans ton service, c'est ta faute et tu assumes la responsabilité derrière.
De toute façon pas besoin de rendre le vaccins obligatoire. Il suffit de rendre le pass sanitaire obligatoire dans les lieux public et de virer les PCR du pass. Seul la vaccination complète permet d'avoir le pass, et les gens seront obligé de l'avoir s'ils veulent aller dans les lieux publics. C'est moche mais c'est la seule façon de faire.
Pour le personnel médical je sais pas, en tout cas que ce ne soit pas obligatoire pour les gens à risque et les plus de 60ans c'est juste choquant, le but c'est quand même bien de pas avoir à tout fermer avec les conséquences désastreuse que ça implique parce que les réanimations sont saturer de vieux boomer avec une mentalité de superman.

Hier dans le métro, petit échange avec un type de 80 piges au moins, sans masque, qui m'dit après m'avoir proposer sa place parce que bébé en porte-bébé "ne vous faites jamais vacciner, on sait pas ce que y'a dedans, aller voir les travaux du professeur machin"

Alors j'ai bien eu le temps de lui dire que mon pti il venait de faire son vaccin diphtérie/tétanos/poliomyélite/coqueluche et qu'on était collectivement bien content de pas avoir des charettes d'enfants qui décède de la rougeole, mais il a juste froncer les sourcils donc ça devait pas être assez convainquant. J'ai juste eu le temps d'ajouter que j'espérais bien que lui le ferait, parce que de nous deux c'était lui qui risquait de finir en réa et que les cas d'antivax hardcore qui ont finit entre quatre planches y'en avait un paquet.

Si obligation il y a, c'est assez simple, 10% du revenu en amende ou des TIG jusqu'à vaccination en ferait réfléchir plus d'un.
Répondre

Connectés sur ce fil