L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Thesith
Et quand on voit que globalement ce virus impacte très peu les jeunes en tout cas pas pire qu'un rhume, et qu'en général toute notre vie on le croise presque tous les ans. Ca pourrait bien être le cas pour la covid19 à termes.

Quand on prend la grippe, y a pas cette distinction, enfin si lus tu es veux ou fragile plus tu risque d'avoir une forme grave, mais la grippe a des symptômes fort même quand on est jeune et des complications peuvent se présenter.
Absolument pas, le virus et ses mutations en particulier visent des populations de plus en plus jeunes. Tu peux très bien mourir alors que tu es jeune et en bonne santé. Y'a 2 semaines, je lisais un article interrogeant un docteur indien sur la montée de leur 2e vague. Il était très inquiet car il avait de nombreux patients qui n'avaient pas 30 ans, voire pas 20 ans - et il notait que cette vague était très différente de la 1ère. Le virus a déjà muté pour toucher les plus jeunes, mais ça de nombreux jeunes n'ont pas l'air d'en avoir conscience.

Et en ce qui concerne l'ARNm, je suis persuadée que c'est la médecine du futur. C'est absolument fascinant les progrès de la médecine avec ce vaccin, mais ce qu'on peut lui faire faire est potentiellement énorme.
Citation :
Publié par Bfx
+1 mais pas la peine d'argumenter ici, laisse les béta-testeurs (cf le screen phase de test toujours en cours) s'injecter le vaccin, on se revoit dans 5 ans
Continuer la surveillance après l'approbation du vaccin est une procédure standard : https://www.reuters.com/article/uk-f...-idUSKBN2AC2G3
Le but de ces tests est entre autres de voir l'efficacité sur le long terme de la protection vaccinale.
On parle de vaccins ARN pour combattre les cancers. En a peine quelques semaines tu pourrais avoir ton propre vaccin thérapeutique, dédié à ton propre cancer, qui pourrait facilement traiter les métastases.

Une révolution.

Citation :
Publié par Quild
Continuer la surveillance après l'approbation du vaccin est une procédure standard : https://www.reuters.com/article/uk-f...-idUSKBN2AC2G3
Le but de ces tests est entre autres de voir l'efficacité sur le long terme de la protection vaccinale.
C'est le nouveau kiff de la sphère complotiste. Du jour au lendemain j'ai vu plein de connaissances pop l'info comme quoi le vaccin était toujours "en phase de tests" jusqu'en 2023. Ce qui vu la soudaineté en dit long sur les capacités de réflexion des dits diffuseurs.

Y'avait un autre nouveau kiff concerté aussi mais je l'ai oublié
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
On parle de vaccins ARN pour combattre les cancers. En a peine quelques semaines tu pourrais avoir ton propre vaccin thérapeutique, dédié à ton propre cancer, qui pourrait facilement traiter les métastases.

Une révolution.
J'étais pas prêt pour cette vanne bien noire sur le cancer de Jobs :x



Citation :
C'est le nouveau kiff de la sphère complotiste. Du jour au lendemain j'ai vu plein de connaissances pop l'info comme quoi le vaccin était toujours "en phase de tests" jusqu'en 2023. Ce qui vu la soudaineté en dit long sur les capacités de réflexion des dits diffuseurs.

Y'avait un autre nouveau kiff concerté aussi mais je l'ai oublié
J'ai vu passer un petit délire comme quoi il fallait pas être en contact avec les vaccinés parce qu'ils pouvaient contaminer les "sains" (ceux qui n'ont pas eu le vaccin).
Je crois que ça se base sur le fait que comme le vaccin n'empêche pas la contamination, les vaccinés peuvent les contaminer. Donc les vaccinés sont dangereux. CQFD.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
C'est un point, remplaçons maintenant "covid" par "vaccin" et comparons les chiffres de décès et séquelles à long terme.
Kirk n'a pas tout à fait tort dans le sens ou statistiquement les probabilités pour un jeune sans comorbidité de mourir du covid19 sont très faibles et les probabilités de se faire hospitaliser restent faibles.
Qcovid est un outil développé par l'université d'Oxford pour calculer ce risque. Pour moi, jeune de 34 ans sans comorbidité, j'ai statistiquement 1 chance sur 166000 de mourir du covid et une chance sur 5600 d'être hospitalisé.

Cet outil ne prend pas en compte les séquelles lourdes du covid long, mais si je ne m'abuse on ne connait pas encore l'incidence donc difficile de se faire une idée là dessus.

Même si le bénéfice est moins favorable pour un jeune que pour un senior ou une personne à risque, il reste l'immunité de groupe et je pense qu'un bon nombre d'entre nous voudrait retrouver la société d'avant. J'espère qu'on y arrivera mais ça va être compliqué je pense.

Pour donner une idée, on est à 50% de vaccinés dans mon GH (5600 personnes) et dans mon service on est à la louche à 70% de vacciné, je pense qu'il reste peu de marge sur les 30% restants, il restent maintenant surtout des réfractaires et la plupart d'entre eux ne changeront pas d'avis de sitôt.
Citation :
Publié par kirk
C'est une raison parmi plein d'autre, la principale étant que je me fous du covid, donc de me vacciner ^^
Le principe de se foutre d'un truc, c'est que tu ressens pas le besoin de t'en protéger.
En l'occurence, la plupart des gens qui veulent se faire vacciner (et qui n'ont pas encore pu l'être), c'est pour éviter de risquer de le transmettre à des personnes vulnérables (même si ce n'est pas l'objectif premier des vaccins actuels, ils sont malgré tout efficaces à ce niveau), pour que la vie normale puisse reprendre son cours le plus rapidement possible.
Ça aussi tu t'en fous ?
J'ai quasiment aucun risque de tomber malade, la rationnalité c'est que moins on a de vaccinés, plus ça mettra longtemps de pouvoir avoir des vies normales.

J'imagine que ta réponse, c'est que tu t'en fous, ta vie personnelle n'est pas affectée, genre tu vas jamais au restaurant ou au musée, tu vis dans une cave avec ton PC et tu es très content.

Bon je pense qu'on peut tous maintenant l'ignorer et passer à autre chose.

Citation :
Publié par Sayn
Qcovid est un outil développé par l'université d'Oxford pour calculer ce risque. Pour moi, jeune de 34 ans sans comorbidité, j'ai statistiquement 1 chance sur 166000 de mourir du covid et une chance sur 5600 d'être hospitalisé.

Cet outil ne prend pas en compte les séquelles lourdes du covid long, mais si je ne m'abuse on ne connait pas encore l'incidence donc difficile de se faire une idée là dessus.
Bah oui mais il existe, et il peut aller d'anecdotique à très relou, donc à quoi ça sert de créer des outils sur des bases aussi floues…
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
On parle de vaccins ARN pour combattre les cancers. En a peine quelques semaines tu pourrais avoir ton propre vaccin thérapeutique, dédié à ton propre cancer, qui pourrait facilement traiter les métastases.

Une révolution.
Clairement.
Un vaccin contre le cancer, ce serait un bond de l'espérance de vie assez conséquent.
Bon, 36h après ma vaccination Pfizer, aucun effet secondaire, je pense que je suis passé entre les gouttes. J'ai bien qques courbatures mais je suspecte que j'ai juste dormi dans une position moisie.
Je vérifierai quand même d'ici quelques jours que j'aie pas une antenne 5G dans le cul.
Citation :
Publié par Sayn
Kirk n'a pas tout à fait tort dans le sens ou statistiquement les probabilités pour un jeune sans comorbidité de mourir du covid19 sont très faibles et les probabilités de se faire hospitaliser restent faibles.
Qcovid est un outil développé par l'université d'Oxford pour calculer ce risque. Pour moi, jeune de 34 ans sans comorbidité, j'ai statistiquement 1 chance sur 166000 de mourir du covid et une chance sur 5600 d'être hospitalisé.

Cet outil ne prend pas en compte les séquelles lourdes du covid long, mais si je ne m'abuse on ne connait pas encore l'incidence donc difficile de se faire une idée là dessus.
Ben c'est toujours énormément plus que les risques (réels) encourus par la vaccination.
Et les chances d'avoir des lésions pulmonaires même asymptomatiques sont en revanche très élevés.
Citation :
Publié par Thesith
Certes sauf qu'on voit pas bien ce que pourrait faire ce type de vaccin à long terme.
C'est un peu là qu'est le problème : "on voit pas bien". Donc s'il y a un truc, personne ne le voit venir.

Citation :
Publié par Diot
De toute façon, les effets à 10 ans, on aura du mal à les savoir même dans 20 ans. Si il y a une augmentation de XX% d'une maladie rare lié à l'immunité dans 20 ans, comment savoir si cela est due à la vaccination ou une infection par le covid non diagnostiqué à l'époque ?
Vu le nombre de personnes qui auront été vaccinées vs les non vaccinés je pense au contraire qu'il sera très facile de voir s'il y a une couille dans le potage. On est dans la plus grande étude de test de l'histoire de la médecine .

Citation :
Publié par Diot
Après, il n'y aucune raison pour d'avoir des effets à long terme sur un traitement non chronique.
C'est pour cette raison qu'à titre personnel je prends le vaccin ARN qu'on me propose (pas d'autre choix) vu que le covid peut me sécher si je le chope, sans compter les séquelles éventuelles (d'ailleurs pour les vaccins non ARN sur le covid y'a 0 recul réel aussi, c'est juste sur leur principe de fonctionnement qu'on l'a).

Mais par contre, dans ma tête c'est vraiment du two-shot pour ce coup là, après j'attendrai de voir.

Et à la base j'expliquais ça pour dire que contrairement à ce que relaye les infos et certains Joliens, si je me considère bien parmi les 40% de Français réticents à me faire vacciner, je ne suis pas antivax. Je trouve tout à fait normal et sain d'avoir des réticences à se faire injecter des produits ayant aussi peu de recul face à une maladie loin d'avoir des statistiques signe d'extermination.
Citation :
Publié par Aragnis

Mais par contre, dans ma tête c'est vraiment du two-shot pour ce coup là, après j'attendrai de voir.
Et pourtant, Pfizer bosse déjà sur une 3e dose, afin de couvrir les variants de façon aussi efficace que la souche de base, ainsi que de prolonger la réponse immunitaire de façon générale. Que je sache, tous les labos - y compris J&J - bossent sur une dose supplémentaire. Les spécialistes émettent même l'avis que si le covid-19 se transforme en pseudo-grippe (dans la mesure où il revient chaque année avec un variant plus ou moins différent), il faudra faire comme avec la grippe : se vacciner tous les ans.
Citation :
Publié par Sayn
Kirk n'a pas tout à fait tort dans le sens ou statistiquement les probabilités pour un jeune sans comorbidité de mourir du covid19 sont très faibles et les probabilités de se faire hospitaliser restent faibles.
Qcovid est un outil développé par l'université d'Oxford pour calculer ce risque. Pour moi, jeune de 34 ans sans comorbidité, j'ai statistiquement 1 chance sur 166000 de mourir du covid et une chance sur 5600 d'être hospitalisé.

Cet outil ne prend pas en compte les séquelles lourdes du covid long, mais si je ne m'abuse on ne connait pas encore l'incidence donc difficile de se faire une idée là dessus.

Même si le bénéfice est moins favorable pour un jeune que pour un senior ou une personne à risque, il reste l'immunité de groupe et je pense qu'un bon nombre d'entre nous voudrait retrouver la société d'avant. J'espère qu'on y arrivera mais ça va être compliqué je pense.

Pour donner une idée, on est à 50% de vaccinés dans mon GH (5600 personnes) et dans mon service on est à la louche à 70% de vacciné, je pense qu'il reste peu de marge sur les 30% restants, il restent maintenant surtout des réfractaires et la plupart d'entre eux ne changeront pas d'avis de sitôt.
mdr 34 ans, jeune. T'as passé l'âge du christ.

Le problème n'est pas ta chance à toi de mourir mais celle de ton entourage qui ne pourrait pas se faire vacciné pour x raisons, voir même de gens que tu croises 1 fois dans ta vie.
Citation :
Publié par Ariendell
il faudra faire comme avec la grippe : se vacciner tous les ans.
Sans moi tant que les plâtres n'auront pas été essuyés par ceux contents de se faire injecter des trucs sans recul. A titre perso je compterai alors sur l'immunisation initiale pour protéger suffisamment.
Citation :
Publié par Estal'exilé
Le problème n'est pas ta chance à toi de mourir mais celle de ton entourage qui ne pourrait pas se faire vacciné pour x raisons, voir même de gens que tu croises 1 fois dans ta vie.
Alors le coup des gens qu'on pourrait infecter en les "croisant 1 fois" j'ai envie de dire qu'en tout premier lieu il faudrait déjà arrêter d'inciter les gens malades à aller bosser. Combien de fois vous avez attrapé un truc parce qu'un collègue vient tousser au lieu de prendre un arrêt maladie ?
Arrêt maladie découragé même par le gouvernement via les jours de carence.

Si le covid pouvait mettre du plomb dans la tête des gens et améliorer la politique de santé ça serait un mal pour un bien, mais bizarrement j'y crois pas du tout .
Citation :
Publié par Sayn
Pour donner une idée, on est à 50% de vaccinés dans mon GH (5600 personnes) et dans mon service on est à la louche à 70% de vacciné, je pense qu'il reste peu de marge sur les 30% restants, il restent maintenant surtout des réfractaires et la plupart d'entre eux ne changeront pas d'avis de sitôt.
Un moyen de faire changer d'avis les antivax et qui serait également totalement légitime d'un point de vue de la gestion épidémique serait un pass-vaccination avec une application très large.

Tu es vacciné ? Tu peux aller au restaurant, au cinéma, dans les salles de sport etc. car tu ne fais courir de risque à personne, ou au moins un risque aussi faible que possible.
Tu n'est pas vacciné ? Toutes ces activités te restent interdites.

Et évidemment mettre les moyens de contrôle associés.

Le problème c'est qu'avec la lâcheté de nos dirigeants, c'est inimaginable.
Citation :
Publié par Aragnis
Sans moi tant que les plâtres n'auront pas été essuyés par ceux contents de se faire injecter des trucs sans recul. A titre perso je compterai alors sur l'immunisation initiale pour protéger suffisamment.


Alors le coup des gens qu'on pourrait infecter en les "croisant 1 fois" j'ai envie de dire qu'en tout premier lieu il faudrait déjà arrêter d'inciter les gens malades à aller bosser. Combien de fois vous avez attrapé un truc parce qu'un collègue vient tousser au lieu de prendre un arrêt maladie ?
Arrêt maladie découragé même par le gouvernement via les jours de carence.

Si le covid pouvait mettre du plomb dans la tête des gens et améliorer la politique de santé ça serait un mal pour un bien, mais bizarrement j'y crois pas du tout .
Breaking news, tu n'as pas forcément les symptômes au moment ou tu es le plus contagieux.
Citation :
Publié par Estal'exilé
Breaking news, tu n'as pas forcément les symptômes au moment ou tu es le plus contagieux.
Puis si tu devais prendre un jour de maladie dés le moindre symptôme de rhum, histoire de pas contaminer tout le monde comme tu dis, bonne merde pour expliquer ca à ton patron, il t'aura vite viré et pris un mec qui viens bosser malgré qu'il a le nez qui coule...
Citation :
Publié par Soumettateur
Un moyen de faire changer d'avis les antivax et qui serait également totalement légitime d'un point de vue de la gestion épidémique serait un pass-vaccination avec une application très large.

Tu es vacciné ? Tu peux aller au restaurant, au cinéma, dans les salles de sport etc. car tu ne fais courir de risque à personne, ou au moins un risque aussi faible que possible.
Tu n'est pas vacciné ? Toutes ces activités te restent interdites.

Et évidemment mettre les moyens de contrôle associés.

Le problème c'est qu'avec la lâcheté de nos dirigeants, c'est inimaginable.
Le souci c'est que ca rend innacceptable toute inegalité dans l'acces au vaccin. Ca incite également a la fraude (si je mens sur mes comorbités, je peux me faire vacciner, et aller au cinéma).
Citation :
Publié par N° 44 636
Le souci c'est que ca rend innacceptable toute inegalité dans l'acces au vaccin. Ca incite également a la fraude (si je mens sur mes comorbités, je peux me faire vacciner, et aller au cinéma).
Si le but est d'obliger à la vaccination, ca ne sert à rien tant qu'il y a inégalité / impossibilité de se faire vacciner pour tous. C'est pour moi une solution à envisager un peu plus tard. Dans un premier temps, ce pass doit etre davantage réservé à ce qui le rend absolument nécessaire d'un point de vue sanitaire (voyage à l'étranger, très gros rassemblement) ET pouvoir être remplacé par un test PCR négatif - c'est un peu ce qui est prévu. Mais dans un second temps, quand on aura tous pu être vacciné sauf ceux qui ne veulent pas, on pourrait effectivement le faire évoluer pour favoriser le vaccin.
Citation :
Publié par Estal'exilé
Breaking news, tu n'as pas forcément les symptômes au moment ou tu es le plus contagieux.
Breaking News j'ai écrit "un collègue vient tousser au lieu de prendre un arrêt maladie".

Evidemment que je ne parle pas des cas où la personne ne sait même pas qu'elle est malade ... déprimant d'avoir à le préciser.


Citation :
Publié par Towinouche
Puis si tu devais prendre un jour de maladie dés le moindre symptôme de rhum, histoire de pas contaminer tout le monde comme tu dis, bonne merde pour expliquer ca à ton patron, il t'aura vite viré et pris un mec qui viens bosser malgré qu'il a le nez qui coule...
C'est un petit peu le problème sur lequel je mets le doigt hein .
Citation :
Publié par Towinouche
Puis si tu devais prendre un jour de maladie dés le moindre symptôme de rhum, histoire de pas contaminer tout le monde comme tu dis, bonne merde pour expliquer ca à ton patron, il t'aura vite viré et pris un mec qui viens bosser malgré qu'il a le nez qui coule...
On peut parler de ceux qui se pointent avec une bonne gastro où qui sont grippés mais viennent quand même...
Citation :
Publié par Soumettateur
Un moyen de faire changer d'avis les antivax et qui serait également totalement légitime d'un point de vue de la gestion épidémique serait un pass-vaccination avec une application très large.

Tu es vacciné ? Tu peux aller au restaurant, au cinéma, dans les salles de sport etc. car tu ne fais courir de risque à personne, ou au moins un risque aussi faible que possible.
Tu n'est pas vacciné ? Toutes ces activités te restent interdites.

Et évidemment mettre les moyens de contrôle associés.

Le problème c'est qu'avec la lâcheté de nos dirigeants, c'est inimaginable.
Pourtant, c'est ce qui est en prévision en Belgique, un "Passeport Covid" pour toute activité publique.

En gros, toutes les personnes vaccinées l'auront, et ca leur permettra d'aller plus rapidement au resto/cinéma/concert/etc... dés que ceux-ci ouvriront "normalement".

Evidemment, les antivaxx n'ont pas tardé à comparer cette mesure au marquage des juifs en 39...
Répondre