L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Suffolke
Est-ce que quelqu'un ici aurait un lien vers une étude sérieuse qui tente d'expliquer la dynamique de l'épidémie en Europe ?
Par exemple, sur le mois passé, comment expliquer les similitudes dans l'allure des courbes de contaminations françaises, néerlandaises, belges et allemandes ?
Je ne sais pas, au hasard, l'arrivée d'un variant beaucoup plus contagieux, devenu majoritaire en Europe continentale depuis mars ?
Citation :
Publié par Alandring
Je ne sais pas, au hasard, l'arrivée d'un variant beaucoup plus contagieux, devenu majoritaire en Europe continentale depuis mars ?
Je me doute que ça joue, mais je cherche quelque chose de chiffré et précis, qui analyse la courbe en la croisant avec d'autres données*, tout au long de la pandémie.

*Les dates de durcissement et d'allègement de mesures, les % de variants, pourquoi pas les stats de mobilité, la météo, et autres ...
Citation :
Publié par Aloïsius
https://www.theguardian.com/world/20...dying-of-covid
La majorité des malades du covid en réanimation au Brésil a désormais moins de 40 ans. Et les femmes enceintes semblent être particulièrement à risque.

C'est une chose dont on parle peu, mais nombre de survivants sortent en miettes de cette maladie. Les conséquences à long terme de la maladie risquent d'être terribles pour les systèmes de santé.
Au début du covid (genre mars 2020), on n'avait pas justement réalisé que mettre les malades sous ventilateur (je ne sais pas traduire, mes excuses) aggravaient leur situation? Genre ça: https://www.webmd.com/lung/news/2020...id-19-patients

Du coup s'ils l'utilisent sur tout le monde au Brésil, c'est pas gagné.
Après un début de fléchissement des courbes d'incidence, les chiffres repartent à la hausse, dans de très nombreux départements, dont la Seine Saint Denis, l'Ouest, la Manche.
Pour le moment, le troisième épisode de confinement n'a pas les résultats attendus, et la situation, depuis le douze avril, a tendance à se dégrader légèrement jour après jour.

Nous sommes à des années lumière des objectifs de contamination et d'occupation dans les hôpitaux, qui étaient les deux indicateurs qui allaient guider la politique nationale de déconfinement.
Je ne crois pas du tout à une levée, même partielle, des mesures actuelles le vingt huit avril, sauf pour les écoles, puisque, selon eux, ils vont vacciner les institutrices.
Citation :
Publié par lafa
Après un début de fléchissement des courbes d'incidence, les chiffres repartent à la hausse, dans de très nombreux départements, dont la Seine Saint Denis, l'Ouest, la Manche.
Pour le moment, le troisième épisode de confinement n'a pas les résultats attendus, et la situation, depuis le douze avril, a tendance à se dégrader légèrement jour après jour.

Nous sommes à des années lumière des objectifs de contamination et d'occupation dans les hôpitaux, qui étaient les deux indicateurs qui allaient guider la politique nationale de déconfinement.
Je ne crois pas du tout à une levée, même partielle, des mesures actuelles le vingt huit avril, sauf pour les écoles, puisque, selon eux, ils vont vacciner les institutrices.
pas de problème ni d excuse macron vas nous dire que se notre faute ! de pas respecté le confinement ! et du coup interdit les magasin de vente de gaufre a emporté d ouvrir ! grâce a sa super idée le covid sera moins propager !

ha ouai satané gaufre !
Citation :
Publié par lafa
Après un début de fléchissement des courbes d'incidence, les chiffres repartent à la hausse, dans de très nombreux départements, dont la Seine Saint Denis, l'Ouest, la Manche.
Pour le moment, le troisième épisode de confinement n'a pas les résultats attendus, et la situation, depuis le douze avril, a tendance à se dégrader légèrement jour après jour.

Nous sommes à des années lumière des objectifs de contamination et d'occupation dans les hôpitaux, qui étaient les deux indicateurs qui allaient guider la politique nationale de déconfinement.
Je ne crois pas du tout à une levée, même partielle, des mesures actuelles le vingt huit avril, sauf pour les écoles, puisque, selon eux, ils vont vacciner les institutrices.
Désolé de te décevoir mais visiblement le plan de l’exécutif est de commencer la réouverture le plus vite possible : https://www.francetvinfo.fr/sante/ma...t_4374631.html
Effectivement les écoles vont rouvrir parce que la réouverture n'est pas conditionnée à la situation sanitaire, on se demande bien pourquoi elles ont fermées en premier lieu dans ce cas.
Bah ils ont voulu gagner un peu de temps pour tenir jusqu'à l'été en conservant un haut niveau d'épidémie vu que 300 morts par jour c'est manifestement acceptable. La pause des écoles est sans doute supposée permettre ça.
Citation :
Publié par Sakka Purin
Bah ils ont voulu gagner un peu de temps pour tenir jusqu'à l'été en conservant un haut niveau d'épidémie vu que 300 morts par jour c'est manifestement acceptable. La pause des écoles est sans doute supposée permettre ça.
Et ils ont encore échoué, car ils n'ont encore rien compris à ce qu'était une épidémie.
C'est désespérant. Parler de déconfinement à des dates précises, sans juger des critères sanitaires. C'est criminel. Tout ça encore teinté d'idéologie et de préoccupations bassement politicienne comme par exemple le petit jeu qui s'est joué pour les dates des élections régionales.
On ne peut pas faire repartir l'économie sans régler le problème du Covid. Ce problème perdurera tant que notre couverture vaccinale sera insuffisante et en attendant afin d'éviter les morts et le côté bouillon de culture, la seule stratégie qui a payé c'est le confinement, le vrai !
Il faut procéder par ordre et non pas faire une politique de gribouille !

Dernière modification par Diesnieves ; 17/04/2021 à 13h09.
Citation :
Publié par Diesnieves
Il faut procéder par ordre et non pas faire une politique de gribouille !
Le programme de tout politicien qui veut avoir mon suffrage et mon enthousiasme. Avec un slogan simple : "on arrête les conneries".
Citation :
Publié par lafa
sauf pour les écoles, puisque, selon eux, ils vont vacciner les institutrices.
Juste sur ce point, voici ce que j'ai reçu en mail :

Citation :
/ DES CRÉNEAUX DÉDIÉS EN CENTRES DE VACCINATION DÈS LE 17 AVRIL POUR LES PERSONNELS DE 55 ANS ET PLUS EXERÇANT AU CONTACT DES ÉLÈVES /
https://ecp.yusercontent.com/mail?url=https%3A%2F%2Fmailchef.s3.amazonaws.com%2Fuploads%2Fmailstyler%2Fimages%2F895162f1-60bd-45f6-8b2d-7d32d7a1f6de%2FE75FD1F7-D92A-F9E9-F742-8EEB6E912E3B_Image_3_53a8ce01b5d14afbb024a5da825173c9.png&t=1618659263&ymreqid=c447c66e-5af3-cd22-1ce1-100002019800&sig=3HCGxEZlxD0I5utG4Llx0w--~D
Depuis le 12 avril, toute personne âgée de 55 ans et plus peut se faire vacciner, sans que des conditions autres que l’âge soient requises. Cette possibilité concerne donc tous les personnels du MENJS âgés de 55 ans et plus.
Au-delà de cette extension, le Gouvernement a décidé d'ouvrir des créneaux dédiés de vaccination dès ce week-end dans plusieurs centres du territoire national pour certains professionnels de 55 ans et plus, considérés comme plus exposés au virus.

Ainsi, dès ce samedi 17 avril, tous les personnels de 55 ans et plus exerçant au contact des élèves en école, collège et lycée : professeurs, AESH, ATSEM, bénéficient de créneaux dédiés de vaccination, dans les centres de vaccination concernés par ce circuit rapide. La liste de ces centres de vaccination établie par les ARS sera disponible dès demain sur les sites des académies.
Concrètement, les personnels concernés se présentent sur l’un des créneaux dédiés en se munissant d'une pièce justifiant de l’exercice du métier enseignant (carte professionnelle, bulletin de salaire accessible sur l’ENSAP…) ainsi que d’une pièce d’identité et d’une carte vitale ou d’une attestation de droits.

Afin que cet accès prioritaire soit connu de tous les personnels éligibles, nous invitons les services académiques, les directeurs d‘école et les chefs d'établissement à faire connaître ce dispositif préférentiel auprès de leurs personnels et ainsi qu’auprès de ceux des collectivités territoriales (ATSEM).

Chacun pourra apprécier le fait qu'il un a un gros mensonge par rapport à ce qui a été annoncé, à savoir que "les enseignants" allaient être prioritaires pour la vaccination...
Les médias font vraiment pas bien leur boulot, parce que là franchement, c'est scandaleux et c'est facile à démontrer.

Du coup, non, ils ne vont pas vacciner "les institutrices". Enfin pas en priorité.
Images attachées
mail.png (672 octets, 0 affichages)
Citation :
Publié par Victhor
Chacun pourra apprécier le fait qu'il un a un gros mensonge par rapport à ce qui a été annoncé, à savoir que "les enseignants" allaient être prioritaires pour la vaccination...
Les conditions d'âge sont les mêmes, mais le fait d'avoir accès à des créneaux dédiés va tout de même être un coupe-file.

Surtout si ces créneaux "fast track" restent en place quand l'âge sera baissé et que les autres créneaux pour personnes "ordinaires" seront blindés.

Maintenant oui c'est surtout symbolique mais c'est un bon signal, pour une fois.
Citation :
Publié par Victhor
Juste sur ce point, voici ce que j'ai reçu en mail :


Chacun pourra apprécier le fait qu'il un a un gros mensonge par rapport à ce qui a été annoncé, à savoir que "les enseignants" allaient être prioritaires pour la vaccination...
Les médias font vraiment pas bien leur boulot, parce que là franchement, c'est scandaleux et c'est facile à démontrer.

Du coup, non, ils ne vont pas vacciner "les institutrices". Enfin pas en priorité.
Normal. Le Covid c'est une maladie de vieux. Couplé à il faut ouvrir les écoles, soi-disant pour l'avenir de nos têtes blondes. En réel surtout pour permettre l'effet garderie de l'école. A ce sujet le traitement du problème des BTS est assez symptomatique. On s'en carre de ton problème. Tu viens et ta gueule !
Au passage, on parle des gosses qui ne peuvent pas voir leur copains, des étudiants qui tournent en rond mais pas de ceux qui perdent leur grand-père ou leur grand-mère (c'st d'ailleurs souvent eux qui gardent les enfants) pas plus de ceux qui deviennent orphelins.
Un enfant ne peut pas anticiper toutes les conséquences de ses actions, nous si. Alors il est bon de se montrer raisonnable à leur place car ensuite la conséquence est définitive. On ne rejoue pas le match.
Pour notre président 100 000 décès c'est l'occasion de dire qu'on n'oublie le visage de personne. Un peu finalement comme les poilus de la Grande Guerre. C'est assez indécent au regard des mesures prises.

A au-dessus : c'est largement insuffisant. On a bien vu que les écoles sont un lieu de contamination important ces derniers temps. Du moment que l'EN demande à ses enseignants de revenir en présentiel, il doivent s'assurer de leur protection. Combien d'enseignants ont plus de 55 ans et sont donc éligibles et combien ou plutôt quelle fraction a moins de 55 ans et devra continuer comme avant et donc n'est pas particulièrement protégée comme l'a indiqué le gouvernement en contrepartie de cette ouverture des écoles décorrélée (il faut le rappeler) des critères sanitaires.

Dernière modification par Diesnieves ; 17/04/2021 à 14h18.
Citation :
Publié par Victhor
Juste sur ce point, voici ce que j'ai reçu en mail :
soit dit en passant ce ne serait pas con de le faire aussi pour les universités, histoire de rouvrir avant la fin de l'année au lieu d'avoir une année blanche.

Maintenant les étudiants, sont plus âges et vulnérables que les ados/enfants.
Citation :
Publié par Diesnieves
A au-dessus : c'est largement insuffisant. On a bien vu que les écoles sont un lieu de contamination important ces derniers temps. Du moment que l'EN demande à ses enseignants de revenir en présentiel, il doivent s'assurer de leur protection.
Ouai enfin l'étude ComCor réalisée par l'institut Pasteur, postée déjà de nombreuses fois ici, montre que les instituteurs et les professeurs ne sont pas des professions à risque, contrairement à d'autres pour lesquelles on n'entend pas parler de priorité pour la vaccination. Probablement que les protocoles sont bien mieux respectés dans les établissements scolaires que sur bien d'autres lieux de travail, où les salariés sont obligés de venir en présentiel et fortement exposés. Sans même parler des professions intrinsèquement à risque comme les VTC etc.

https://www.francetvinfo.fr/replay-r...l_4311647.html
Je crois que l'étude Comcor concluait en disant qu'ils n'avaient pas encore pris en compte les spécificités du variant B.1.1.7. A moins qu'ils en aient refait une depuis.
Citation :
Publié par Alt0156
Je crois que l'étude Comcor concluait en disant qu'ils n'avaient pas encore pris en compte les spécificités du variant B.1.1.7. A moins qu'ils en aient refait une depuis.
Ca c'est le premier argument des antisciences de toujours identifier les limites d'une étude scientifique (qui en a forcément sinon ce n'est pas une étude scientifique), pourtant menée selon les standards scientifiques en vigueur, pour en rejeter totalement les conclusions et partir dans l'autre sens en courant.

En l'occurrence je ne vois pas pourquoi le variant B.1.1.7 s'attaquerait prioritairement plus aux enseignants que les autres, mais comme c'est toi qui soulève l'objection, c'est à toi d'apporter les sources montrant qu'on doit avoir légitimement un doute à ce niveau, si tu veux que ton objection soit prise en compte.
Citation :
Publié par Aloïsius
Sachant que 10% des profs anglais souffrent du covid long...
il faudrait que tu sources, mais je ne pense pas. 90% des covid "prolongés" ne deviennent pas "longs"
Citation :
Publié par znog
il faudrait que tu sources, mais je ne pense pas. 90% des covid "prolongés" ne deviennent pas "longs"
J'avais déjà sourcé la dernière fois que Soumettateur nous avait certifié que les runes de protection magique de Blanque empêchent le covid de circuler dans des classes bondées en se basant sur une étude ne prenant pas en compte le fait que le variant actuel n'a rien à voir avec celui de l'année dernière. Mais je recommence bien volontier. Bon, par contre, je ne sourcerai pas une troisième fois. On se lasse de tout.

https://www.theguardian.com/society/...aff-long-covid

Citation :
Intense pressures on the already overstretched NHS are being exacerbated by the tens of thousands of health staff who are sick with long Covid, doctors and hospital bosses say.

At least 122,000 NHS personnel have the condition, the Office for National Statistics disclosed in a detailed report that showed 1.1 million people in the UK were affected by the condition. That is more than any other occupational group and ahead of teachers, of whom 114,000 have it.
Oups ! je me suis trompé ! Sachant qu'il n'y a que 548 000 enseignants au RU, si 114 000 d'entre eux ont le covid, ça ne fait pas 10%. Mais plutôt 20%.
Citation :
Publié par Aloïsius
J'avais déjà sourcé la dernière fois que Soumettateur nous avait certifié que les runes de protection magique de Blanquer
Les runes de protections de Blanquer sont peut être un sujet qui t'intéresse, ce n'est pas mon cas. Je préfère baser mon argumentation sur des études scientifiques. En attendant tant qu'on expliquera que les enseignants doivent être vaccinés prioritairement car ils représentent une profession à risque, le rappellerai les conclusions de l'étude de l'institut Pasteur. Par contre si on dit qu'on doit prioriser les enseignants ou les policiers pour des raisons politiques, c'est autre chose.
Encore une fois, ton étude obsolète ne me semble pas faire le poids face à la réalité relevé dans l'article que j'ai cité au-dessus. A fortiori du fait des dates de sa réalisation AVANT que les variants anglais ne deviennent majoritaires.
https://www.francetvinfo.fr/sante/ma...s_4328533.html
Du reste, eux-mêmes le disent. Et par ailleurs, puisqu'il faut faire la différence entre les 0-10 ans et les 11-20 ans :
Citation :
En revanche, il semble avéré qu'avoir un adolescent scolarisé ou un tout-petit placé chez une nounou entraînerait davantage de risque de contamination des parents. "Au sein du foyer, avoir un enfant scolarisé représente un surrisque d'infection pour les adultes, notamment ceux gardés par une assistante maternelle (+39%) et ceux qui vont au collège (+27%) et au lycée (+29%)", estiment les auteurs de l'enquête.
Là encore, ces chiffres datent d'AVANT le variant anglais.
Le fait que l'étude ComCor ait été réalisée avant l'arrivée du variant anglais ne suffit absolument pas à l'écarter du débat, jusqu'à preuve du contraire. Si je raisonnais de la même façon que toi, je dirais que le fait que l'étude dont tu parles a été réalisée en Angleterre et pas en France fait qu'on ne doit pas la considérer en ce qui concerne la situation française.

Par ailleurs les chiffres que tu cites ne concernent pas le risque de contamination des enseignants.
Citation :
Publié par Soumettateur
contre si on dit qu'on doit prioriser les enseignants ou les policiers pour des raisons politiques, c'est autre chose.
Pas politiques, mais économique : il n'y a pas tant que ça de métiers dans lesquels une absence empêche autant d'autres travailleurs de travailler, et ce dans tous les domaines d'activité (valable pour les enseignants de maternelle, primaire, et marginalement collège).
Citation :
Publié par Soumettateur
Par ailleurs les chiffres que tu cites ne concernent pas le risque de contamination des enseignants.
Ben non aucun rapport. 20% des effectifs avec le covid long, mais ils ont zappé la phase "contamination"...

De mémoire, le covid long c'est quoi de mémoire ? 1/3 des cas de contamination ? Cela impliquerait 60% de contaminés au RU qui a été exposé précocement, et pour cause, au variant UK.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
6 connectés (0 membre et 6 invités) Afficher la liste détaillée des connectés