L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Aeristh
Je te propose d'aller sur un chantier de BTP en plein hiver. Et voir ce que ca fait de devoir bouffer froid dehors quand il fait des température négative.
C'est facile de dire ça quand on a son cul visser sur une chaise bien au chaud... Par contre quand tu bosse dehors c'est autre chose..
Si c'était le cas nous n'aurions jamais eu la recette du gigot bitume, recette datant du XIXe siècle.
Citation :
Publié par Borh
Nouveau type de néocolonialisme : les rave party pour riches dans les pays du tiers monde. De préférence ceux qui ne reconnaissent pas l'existence du covid et ne testent personne

https://businessteshno.medium.com/an...s-7e025a46cc64
Il y a tout de même des noms connus dans la liste. C'est décevant mais pas surprenant de la part de ces artistes.
Citation :
Publié par Anarky
Le plus drôle dans le BTP (tout du moins dans la boîte de mon mari, gérée par la famoso Vinci) c'est leur système merdique de ticket restau qui pousse les employés à manger au restaurant, sauf que mon mari mange 90% du temps dehors ou dans sa camionnette car il y a assez rarement l'accès à un micro onde ou une boulangerie pas loin (tout dépend de l'emplacement du chantier, mais maintenant que les restau sont fermés c'est devenu bien plus problématique pour cramer les fameux tickets). Résultat les tickets s'accumulent encore plus qu'avant, on doit les utiliser dans des fast food faute de mieux sinon c'est de l'argent perdu ni plus ni moins et comme ça expire au bout d'un moment, bah les pertes sont difficilement évitables (à moins de bouffer macdo toutes les semaines, super alternative...).

Ils pourraient au moins lever la limite de 2 tickets max dans les grandes surfaces le temps que les restau rouvrent, car c'est vraiment rageant de voir une part du salaire amputée sous la forme d'un foutu calepin de tickets clairement conçus pour être dépensés en restaurant pour les employés mais qu'au final aucun employés ne peut les utiliser car covid + BTP donc ça mange dehors. Enfin bon, on est plus à une enculade près chez Vinci, malheureusement ce système est sans doute déployé dans bien des boîtes et si ça a du sens dans certains secteurs, dans le BTP on ne pouvait pas faire moins adapté je pense.
La limite a été remontée à 38€ et la validité des tickets 2020 repoussée au 30/08/2021

La modification du plafond ne concerne pas les supermarchés & magasins alimentaires (19€).
Citation :
Covid-19. Un test sur smartphone avec résultat quasi-immédiat, conçu à Lille et Marseille

Un test Covid aussi fiable qu'une PCR avec réponse en 10 minutes sur son smartphone ? C'est l'invention de chercheurs de Lille et Marseille avec des résultats prometteurs.
https://actu.fr/hauts-de-france/lill..._39421433.html




Citation :
C’est dans le cadre de travaux de recherche sur les biocapteurs que l’équipe a développé CorDial-1, actuellement le seul dispositif diagnostic de la COVID-19 par électrochimie démontrant un pourcentage de concordance positif (PPA) de 88% et un pourcentage de concordance négatif (NPA) de 88% sur les échantillons cliniques, par rapport à un test RT-PCR classique. Le temps d’analyse est de 10 minutes sans aucune exigence de prétraitement. La sensibilité de ce biocapteur électrochimique est basée sur l’immobilisation contrôlée des « nanobodies » sur des électrodes, capables de détecter la protéine Spike du SARS-CoV-2 dans un prélèvement biologique.
https://www.eurasante.com/news/actua...che-cordial-1/
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : test-covid-smartphone-10-minutes-chu-lille-cnrs-marseille-cordial-1.jpg
Taille : 1280x960
Poids : 171,5 Ko
ID : 670033  
AstraZeneca continue de de pas arriver à livrer selon ses engagements

Citation :
The EU official, who is directly involved in talks with the Anglo-Swedish drugmaker, said the company had told the bloc during internal meetings that it “would deliver less than 90m doses in the second quarter”.
Citation :
AstraZeneca’s contract with the EU, which was leaked last week, showed the company had committed to delivering 180m doses to the 27-nation bloc in the second quarter.
https://www.theguardian.com/world/20...quarter-report



Je me demande s'il ne serait pas justifié de lever les brevets des vaccins contre le Covid ?

Citation :
durée : 00:48:20 - Le Temps du débat - par : Raphaël Bourgois - La production et l’accès aux vaccins du covid 19 pour tous sont-ils envisageables ? - réalisation : Charles Le Gargasson - invités
https://pca.st/episode/890fead5-ce07...a-667cfe7ba478


Non que cela soit une solution miracle

Citation :
Il existe, en théorie, un levier juridique dans de nombreux pays, dont la France, pour libérer des brevets. Il s’agit de la « licence d’office », qui permettrait à des laboratoires concurrents d’exploiter les brevets de vaccin contre le Covid-19 qu’ils n’ont pas développés.
Citation :
Mais ce mécanisme est complexe et n’a, par ailleurs, « jamais été utilisé en France », prévient la professeure Alexandra Mendoza-Caminade. La procédure est lourde : elle nécessiterait notamment un arrêté du ministre de l’économie, Bruno Le Maire, qui ne pourrait intervenir qu’après concertation préalable avec les titulaires des brevets. Elle prendrait également du temps, notamment pour régler la question du prix de leur rachat.
(...)



Citation :
Une autre solution, plus conventionnelle, existe aussi pour déverrouiller les brevets sans bousculer le cadre de la propriété intellectuelle : favoriser la négociation de transferts de licences entre laboratoires.

(..)


Citation :
Dans tous les cas, les rachats seuls de licence ou les suspensions des brevets ne régleraient pas les problèmes de production de masse des vaccins à court terme. Derrière les questions de propriété intellectuelle se cachent aussi des problèmes de logistique, tout aussi contraignants.
Citation :
Par exemple, le laboratoire français Sanofi, qui a pris du retard dans la course, va collaborer avec Pfizer pour l’aider à produire son vaccin. Mais dans ce cas précis, il n’a pas acheté directement la licence pour produire lui-même : il se contentera de la mise en flacons.
Citation :
A en croire le président de Sanofi France, Olivier Bogillot, interrogé sur BFM-TV le 27 janvier, cette seule opération va prendre plusieurs mois. « Cela va nous permettre de sortir les premiers flacons d’ici l’été (…). S’il s’agissait de transférer l’antigène et de le produire dans nos cuves, c’est encore beaucoup plus long », explique-il. Peu importe par quel bout on prend le problème, produire des milliards de doses de vaccin en l’espace de quelques mois reste un casse-tête.


Covid-19 : faut-il libérer les brevets des vaccins pour en produire plus ?
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs...14_4355770.htm l
Citation :
Publié par znog
Covid-19 : faut-il libérer les brevets des vaccins pour en produire plus ?
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs...14_4355770.htm l
Nous somme en guerre d'après Jupiter.
Or en temps de guerre on réquisitionne toute la production pour fabriquer des choses pour l'effort de guerre. De fait il ne serait normal qu'on vire les brevets sur le vaccins du covid-19 (quitte à rembourser les frais de R&D mais quelques chose me dit que c'est déjà rentable pour les labos) pour permettre une production de masse rapidement.
Cela sera d'autant plus important si l'immunité conférer par le vaccin ne dure pas et qu'il faut régulièrement (genre annuellement) recommencer les campagnes de vaccinations.
Il n'y a plus de temps à perdre, on doit avoir des vaccins disponible afin que les gens puissent se faire vacciner et puissent retrouver une vie normal. Les dégâts sur l'économie et sur le côté psy des gens commence à être trop lourd.
Citation :
Publié par Aloïsius
Le début de l'article est putaclick : un smartphone ne suffit pas.
Citation :
Ce dispositif s’appelle Cordial-1. Il se présente sous forme d’une espèce de clé USB qui se connecte à un smartphone. Dans cette clé, une petite languette équipée d’électrodes sur laquelle on appose le prélèvement : une goutte du prélèvement nasopharyngé.
En gros il sera nécessaire d'acheter le dispositif qui va avec.
Mais si c'est aussi fiable qu'un test PCR, ce sera un énorme pas en avant.
Citation :
Publié par Lilva
En gros il sera nécessaire d'acheter le dispositif qui va avec.
Mais si c'est aussi fiable qu'un test PCR, ce sera un énorme pas en avant.
C'est surtout que le titre de l'article donne l'impression que le smartphone analyse directement le patient, alors que c'est juste qu'il peut analyser un prélèvement nasopharyngé et avoir le résultat plus rapidement que pour un test PCR… enfin, c'est ce que je comprends. Parce que si c'est comme l'antigénique, on gagne juste quelques minutes (et de la fiabilité par rapport à l'antigénique, apparemment, puisque les PCR sont plus fiables).

D'ailleurs j'ai toujours pas très bien compris la différence de prélèvement entre PCR et antigénique, qui n'est décrite nulle part sur internet, alors que tout le monde dit que l'antigénique fait moins mal que le PCR. Est-ce qu'il faut aller moins loin ou c'est psychologique ?
Citation :
Publié par znog
Politico a pris le temps de comparer les contrats de livraison de vaccins AstraZeneca/UE et AstraZeneca/GB et c'est assez désastreux côté UE


Https://www.politico.eu/article/the-...eca-contracts/
Astra Zeneca associé avec l'université d'Oxford a un meilleur deal avec l'UK que l'UE. Ca vous étonne vraiment?
Si Sanofi avait sorti un vaccin efficace avant, la France aurait aussi eu un avantage.

Voila ce que ca donne que de cracher sur la R&D, les partenariat public-privé et vouloir des vaccins sans rien investir pendant des décennies.
l'UE a merdé avec son "liberalisme" du baton et sans préparation.
Citation :
Publié par znog
Je me demande s'il ne serait pas justifié de lever les brevets des vaccins contre le Covid ?
Ton article répond à la question, ça ne changerait rien dans les faits, sinon ça ferait longtemps que la Chine aurait levé la propriété intellectuelle du vaccin de Sinevac.

Qui plus est lever un brevet, c'est une jolie solution sur le papier qui ne va ni faire pousser des chaînes de production de terre comme par magie, ni résoudre, bien au contraire, la tension sur le marché des matières premières.

Le brevet pharmaceutique, abusément appelé la priorité intellectuelle, est la clé de voûte de l'investissement en fonds privés de la recherche en pharma. Si tu coupes l'herbe sous le pied des laboratoires qui ont produit le vaccin en les empêchant de retirer les bénéfices pour lesquels ils ont investi l'année dernière, comment tu motives les mêmes acteurs à continuer d'investir dans la recherche pour un traitement ? Comment tu motives les mêmes acteurs à investir pour mettre en place des solutions d'adaptation des vaccins aux variants ?

Vue la tension actuelle sur le marché des matières premiers biochimiques, si tu lèves la propriété intellectuelle sur les vaccins, tu vas ouvrir le marché à des laboratoires qui n'ont aucun investissement à amortir et qui vont pouvoir se fournir en matière première à des tarifs plus élevés, renforçant la tension avec un risque que les propriétaire du vaccin n'aient, eux, compte tenu de leurs amortissements financiers, plus les moyens de produire leur produit. C'est du transfert de capacité de production au final, pas de l'augmentation.

C'est joli sur le papier et ça vend du rêve, mais rien n'assure qu'une entreprise privée qui en aurait les moyens matériels se lancerait à produire le vaccin de quelqu'un d'autre d'autant plus si il n'y a pas parallèlement de levée de sa responsabilité juridique et il y a de forts risques que ça freine la recherche pharmaceutique privée alors qu'on a toujours aucun traitement disponible et qu'aucune recherche sur fond public à la surface du globe n'a les épaules pour en trouver un.

Si lever les brevets était une solution pour augmenter la capacité de production réelle, la Chine et l'Inde l'auraient fait (c'est plus simple dans leur législation et eux ont des problèmes de capacité de production sans aucune commune mesure avec celles du marché européen). Dans la mesure où ni l'un ni l'autre ne l'a fait à ce jour, et en partant du principe que ce n'est pas uniquement parce que les deux pays sont trop occupés à se taper sur la gueule à la frontière, on peut en plus s'interroger sérieusement sur la pertinence politique d'une telle mesure que des gouvernements, pourtant rompus à l'exercice, n'ont pas jugée utile.

Après, déstabiliser la seule industrie qui est en mesure de trouver des solutions pour des idéaux communistes a l'air d'être évidemment la solution contre les grands méchants de Big Pharma dans la tête des gens pour qui l'économie mondiale est un épisode de Paw Patrol.
Citation :
Publié par Quint`

D'ailleurs j'ai toujours pas très bien compris la différence de prélèvement entre PCR et antigénique, qui n'est décrite nulle part sur internet, alors que tout le monde dit que l'antigénique fait moins mal que le PCR. Est-ce qu'il faut aller moins loin ou c'est psychologique ?
Le prélèvement est le même en dehors de la technique d'analyses qui est différente, je crois.
Citation :
Publié par TabouJr
....
Baser l'entièreté de son argumentaire en arguant que la Chine n'a pas fait sauté les brevets (alors qu'elle essaye de refiler les siens) et de l'Inde alors que celle-ci donne ces vaccins acheté pour s'acheter une influence diplomatique fallait oser...
https://www.francetvinfo.fr/sante/ma...s_4289091.html

Mais on n'est plus à ça près... En évitant évidement de parler des morts pour 100k d'habitant et en Chine et en Inde du au COVID...


[Modéré par Zackoo : ... ]

Dernière modification par Zackoo ; 24/02/2021 à 13h28.
Ça ne changerait rien dans les faits. Et effectivement, comme tu le soulignes, si la Chine et l'Inde n'ont pas levé les brevets, c'est parce qu'ils ont des solutions territoriales.

La levée des brevets, c'est pour activer la production d'un produit dont le propriétaire boude le marché local ou pour baisser les coûts de production, pas pour augmenter la capacité de production.
Citation :
Publié par TabouJr
Ça ne changerait rien dans les faits. Et effectivement, comme tu le soulignes, si la Chine et l'Inde n'ont pas levé les brevets, c'est parce qu'ils ont des solutions territoriales.

La levée des brevets, c'est pour activer la production d'un produit dont le propriétaire boude le marché local ou pour baisser les coûts de production, pas pour augmenter la capacité de production.
Ca ne changera rien dans les faits parce que beaucoup pense qu'un brevet est plus important que des vies humaines...
Et ce n'est pas parce que jusqu'à maintenant cette situation ne s'est jamais présentée qu'elle ne doit pas être prise en compte...

Bref brevet===>>>> vie humaine... ok, mais assumez!
Citation :
Publié par debione
Bref brevet===>>>> vie humaine... ok, mais assumez!
Ça n'a strictement aucun rapport. Pour augmenter les capacités de production, il faut des chaînes disponibles qui se tournent les pouces. Ce n'est pas le cas.

Et franchement, tes attaques ad hominem teintées d'une haine profonde d'une industrie que manifestement tu ne connais pas deviennent assez lourdes. Tu n'as aucun autre argument que "ça va marcher" alors que non, ça ne va pas augmenter les capacités de production juste parce que tu en es convaincu. C'est un tout petit peu plus compliqué que ça.

L'idée de base, c'est que pour sauver des vies humaines, il faut mettre en place des solutions qui fonctionnent, pas des solutions noyées dans le Ricard sur le zinc d'un troquet transalpin. Et la solution qui fonctionnerait si tu voulais que d'autres laboratoires que les propriétaires des molécules et leurs partenaires économiques se mettent à produire les vaccins en masse, ça nécessiterait avant tout de lever les responsabilités juridiques et de réquisitionner les matières premières biochimiques pour les réserver aux chaînes de production pharmaceutique. Après, si tu veux lever les brevets par idéalisme communiste, libre à toi, mais encore une fois, ça ne changera strictement rien si cette mesure est prise seule, parce que le problème de la production des vaccins en Europe, ce n'est pas que des capacité de production ne sont pas utilisées (ce qui signifie que la levée des responsabilités juridiques et la réquisition des matières premières, même si nécessaires conjointement à une levée des brevets pour qu'elles aient la moindre chance d'avoir un effet bénéfique, ne changera rien non plus).

Sauf à ce que tu sources assez sérieusement ce que tu avances, à savoir qu'il existerait en Europe des chaînes de production capables de produire le principe actif d'un vaccin à ARNm ou de le conditionner qui ne le fassent pas déjà, lever les brevets, c'est du pur populisme.

Si tu lèves les brevets aujourd'hui, ça risque de stopper la dynamique d'adaptation des chaînes de production qui est en cours en étranglant son financement. Donc non seulement dans l'absolu, ça serait inutile parce que brevet ou pas, il n'y a pas de chaînes de production en Europe prêtes à lancer la production le lendemain d'une levée des brevets, mais en plus, c'est risqué vis-à-vis du maintien des capacités de production actuelles (sur le territoire européen).

S'ajoute à cela que ça déstabiliserait les investissement privés dans la recherche pour un traitement. Lever la propriété intellectuelle ne va pas sauver des vies, au mieux, ça n'empirera pas la situation mais il n'y a aucun moyen que ça l'améliore.

Ta haine sourde n'y changera rien.

Encore une fois, l'Inde et la Chine sont des exemples parlant quand bien même tu invalides tout argument pour n'avoir surtout pas à argumenter autrement que par des évidences de comptoir. Les deux pays sont rompus à la levée des brevets pharmaceutiques et souffrent aussi de capacités de production insuffisantes par rapport aux besoins. Si ils n'ont pas levé la propriété intellectuelle, ce n'est pas parce qu'ils ont des produits à vendre, preuve en est que les vaccins européens et américains sont déjà produits sur le territoire indien, c'est parce que la levée des brevets ne peut pas augmenter les capacités de production.

Une levée de propriété intellectuelle ne va pas fabriquer des usines.
Je viens de recevoir ma convocation pour me faire vacciner Covid 19 (comme quoi, finalement l'âge + les quelques pathologies que j'ai jouent surement finalement).

Il faut s'inscrire via le site qui gère le bazar, chose que j'ai faite à l'instant. ca se passera dans un CHU près de chez moi (45 km quand même ).

J'ai droit au vaccin d'Astrazeneca... On verra, pas le choix de toute façon.

Pour la première injection, c'est ultra rapide puisque j'ai déjà rdv le 27 février... soit dans 3 jours

Par contre, pour la seconde, je suis étonné, car la première date n'est que le 22 mai... soit dans quasiment 3 mois...

On est pas sensé faire la seconde injection dans les 15 jours après la 1ere?
Citation :
Publié par TabouJr
Une levée de propriété intellectuelle ne va pas fabriquer des usines.
ça je le vois bien, mais je suis tout de même assez irrité par le fait qu'AstraZeneca ne tient pas ses engagements de livraison, à nouveau.

Donc là ils livreraient la moitié (90M de doses au lieu de 180M) : je suppose que l'on peut estimer les conséquences de ces 90M de vaccins manquants et que c'est désastreux pour nous



alors je comprends bien que l'EU a merdé à la fois dans le contrat, sur une aide comprenant la supply chain et dans l'accompagnement de la montée en puissance au début, alors que quelque de pays (ASA, GB) ont fait cela de manière plus hardie et en récoltent les fruits, mais tout de même....
Citation :
Publié par TabouJr
Une levée de propriété intellectuelle ne va pas fabriquer des usines.
Je pense que personne n'a affirmé ça, mais à contrario, est ce que tout a été fait pour essayer d'adapter des chaînes de production existantes, quelle que soient leur fonction initiale, pour produire des vaccins ? C'est peut être impossible à faire en 6 mois/1 ans, je n'en sais rien, mais de mon point de vue se poser cette question est légitime et je n'ai jamais rien lu à ce sujet.
Citation :
Publié par Vinsangpak
Je viens de recevoir ma convocation pour me faire vacciner Covid 19 (comme quoi, finalement l'âge + les quelques pathologies que j'ai jouent surement finalement).

Il faut s'inscrire via le site qui gère le bazar, chose que j'ai faite à l'instant. ca se passera dans un CHU près de chez moi (45 km quand même ).

J'ai droit au vaccin d'Astrazeneca... On verra, pas le choix de toute façon.

Pour la première injection, c'est ultra rapide puisque j'ai déjà rdv le 27 février... soit dans 3 jours

Par contre, pour la seconde, je suis étonné, car la première date n'est que le 22 mai... soit dans quasiment 3 mois...

On est pas sensé faire la seconde injection dans les 15 jours après la 1ere?
Les dernières études sur le AZ donnent des résultats spectaculaires (sauf contre certains variants mais ça reste à affiner). Bon par contre prépare toi à te sentir un peu malade quelques jours, c'est le prix a payer
Citation :
Publié par Soumettateur
Je pense que personne n'a affirmé ça, mais à contrario, est ce que tout a été fait pour essayer d'adapter des chaînes de production existantes, quelle que soient leur fonction initiale, pour produire des vaccins ? C'est peut être impossible à faire en 6 mois/1 ans, je n'en sais rien, mais de mon point de vue se poser cette question est légitime et je n'ai jamais rien lu à ce sujet.
Exemple;
Sur une meme chaine qui produit deux vaccins différent, il faut un nettoyage complet de la zone pour eviter des cross-contamination: un mélange de deux production qui aurait des effets nefastes. Hors de question de mélanger un vaccins a ARN et un vaccin a Proteine.
Pour cela il faut des procédures, nettoyer, former,etc...

Ce sont des règles LEGALES issues de toutes les législation mondiale pour SAUVER les personnes.
Il ne faut pas mettre en danger la vie des patients pour le profit. Les Big Pharma ne revent que de produire a la chaine H24 et vendre sans interruption.
Mais non il y a eu des scandales sanitaire tout au long de l'histoire qui ont justifié la QUALITE devant le PROFIT.

Quand vous lisez que Sanofi produira pour Jansens ou Pfizer, ces derniers les inspectent et s'assurent que tous les controles, procedures, personnels sont qualifiés et conformes.
Car si ca merde, ce sera la responsabilité de Jansens et Pfizer. Et vous serez les premiers a blamer les big pharma.

Il faut savoir faire la part des choses et vivre au dela des yakafokon qui ne donnent RIEN depuis 1 an.
Citation :
Publié par znog
ça je le vois bien, mais je suis tout de même assez irrité par le fait qu'AstraZeneca ne tient pas ses engagements de livraison, à nouveau.
AZ est irritant sur bien plus de sujets. Le problème, c'est que lever les brevets spécifiquement pour le vaccin d'AZ, légalement, c'est compliqué (pour des raisons de législation différentes selon les pays) et lever les brevets pour tous les labos, ça aurait des effets délétères au global.

On est un peu le bec dans l'eau là.

Citation :
Publié par Soumettateur
Je pense que personne n'a affirmé ça, mais à contrario, est ce que tout a été fait pour essayer d'adapter des chaînes de production existantes, quelle que soient leur fonction initiale, pour produire des vaccins ? C'est peut être impossible à faire en 6 mois/1 ans, je n'en sais rien, mais de mon point de vue se poser cette question est légitime et je n'ai jamais rien lu à ce sujet.
La réorganisation des chaînes de production de Sanofi pour conditionner le vaccin de Pfizer, c'est trois mois, et de ce que j'en sais, les délais seront tenus. C'est prévu à quatre mois pour celles de Novartis, parce que les chaînes qu'ils ont disponibles sont un peu plus éloignées de la cible, mais pas de raison qu'ils ne tiennent pas les délais non plus.

Le souci, c'est que monter une chaîne de production à partir de rien, c'est chaud bouillant, et ça prend minimum un an quand toute l'économie tourne à plein régime et que tous les corps de métier sont disponibles à fond de balle. Donc difficile de rogner là-dessus. Après, y'a un an environ de contrôle avant que la chaîne de production ne soit certifiée, mais ça ce sont des délais absorbables et la validation en urgence des vaccins a prouvé que les autorités sanitaires peuvent rogner sur leurs délais habituels au delà de ce qu'on aurait pu espérer (j'imagine que pour ceux qui ne sont pas du métier, ce n'est pas évident, mais tu m'aurais dit il y a un an que toutes les autorités sanitaires mondiales allaient passer simultanément en mode continu, j'aurais été sincèrement dubitative).

Donc c'est un an. Du coup, j'imagine que tu me diras "mais si on avait prévu il y a un an". Ben ouais, mais anticiper comme ça à l'aveugle, ce n'est pas le mode de fonctionnement des entreprises privées. C'est un fonctionnement public qui aurait pu, et peut-être dû, être mis en œuvre par nos responsables politiques. Accessoirement, ça aurait un peu atténué la récession économique sévère qu'on a commencé à se manger si on avait investi pour construire des usines, mais vu comment le gouvernement français l'a faite à l'envers aux entreprises textiles avec les masques, je doute que ça aurait fonctionné si ça avait été tenté.

Qui plus est, il y a un an, c'était le début de la vague de confinement mondiale, pas vraiment un contexte propice à initier la sortie de terre d'une usine. Quelle entreprise de BTP aurait signé pour la livraison d'un bâtiment industriel en février 2020 ?

Le problème, à mes yeux, c'est qu'on a tout fait porter au privé en attendant d'eux qu'ils aient une politique publique. Alors ça marchotte peut-être hors situation de crise, mais là, ben non. Et aujourd'hui, on est encore en train d'attendre du privé qu'ils aient une politique publique, parce que ce qui a échoué hier a peut-être une chance de fonctionner demain. Qui y croit ?

Pour répondre à ta question, à ce que je sache, rien n'a été fait pour augmenter les capacités de production en anticipation par les laboratoires privés en Europe (il me semble que Pfizer a démarré une nouvelle chaîne de production via une compagnie du groupe en Australie, mais impossible de savoir si c'était prévu avant la pandémie et que ça a été accéléré, ou si ça a été décidé exprès pour), parce qu'ils étaient partis sur une autre politique (en gros, celle qu'on observe aujourd'hui, à savoir louer les capacités de production de leurs concurrents, c'est un procédé assez usuel même si peu utilisé pour les produits porteurs).

Je regrette toujours que d'autres chaînes de production biochimiques n'aient pas été réquisitionnées pour être adaptées et je déplore assez qu'on fasse supporter à l'ensemble de l'industrie pharmaceutique la gabegie d'AstraZeneca qui se fout ouvertement de la gueule du monde (au sens propre comme au figuré) et qu'on ignore complètement que les bénéfices de la pharma ont reculé de 20 points sur 2020. Je ne suis pas économiste, mais vu l'attentisme des responsables politiques, je n'irai pas déstabiliser l'industrie qui a seule les moyens de nous sortir de la merde alors qu'elle est déjà dans un équilibre instable avec la certitude que tout va se passer comme prévu. (Que ce soit clair, l'industrie pharmaceutique n'est pas à plaindre, loin de là, mais elle dépend pas mal d'autres industries dont certaines sont ravagées, du coup, c'est un peu un palace sur la côte d'Azur, mais ce n'est pas Byzance pour autant).

Après, on peut réfléchir à imposer aux industries de la pharmaceutique un rôle de service public, mais ce sera effectif pour la prochaine pandémie. Là, tout de suite, ce serait très certainement contre productif.
Répondre

Connectés sur ce fil

15 connectés (4 membres et 11 invités) Afficher la liste détaillée des connectés