L'Agora

[Wiki][POGNAX] Coronavirus/Covid-19, ici c'est le sujet mondial

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Soumettateur
Le pire c'est les gens qui se font la bise au boulot (courant dans les administrations et tout ce qui est public/para-public). Ca fait chier la moitié des femmes de devoir faire 50 bises par jour, sans parler des mecs assez nombreux qui en profitent pour avoir des gestes à moitié déplacés (genre main sur l'épaule), mais la tradition perdure.
Non mais la bise oh mon dieu. Il y a encore des gens de moins de 40 ans qui font la bise au travail ? Pour moi, c'est clairement un truc de vieux. Il y aucune raison de ne pas abandonner cette pratique archaïque.

J'ai 33 ans, j'ai connu 5 boites : la seule boite où on se faisait la bise, c'était des gens "plus" âgés genre 40+.
Les seules que je connais qui font la bise, ils sont gays.

Citation :
Publié par Elric
Si seulement notre espèce était capable de produire des sons. On pourrait même les moduler et exprimer des concepts comme "Je ne fais pas la bise, ça m'emmerde."
Le niveau de médiocrité de certains ici est absolument affligeant.
Conventions sociales etc.
Ne pas saluer comme tout le monde revient de facto et d'entrée à s'exclure.
Pas vraiment le meilleur truc à faire.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
Oui mais ça ruine le "marché du rhume", et après chez Boiron on est tristes. :'(

En Nouvelle-Zélande ils ont carrément eu moins de morts en 2020 qu'en 2019, puisqu'en adoptant enfin des comportements hygiéniques, ils se sont non seulement débarrassés de la Covid, mais aussi d'un tas d'autres saloperies.
Mais bon en France tu vas en trouver pour t'expliquer qu'entre abandonner la bise ou faire crever des gens, le choix est évidemment de se tartiner la gueule des germes de l'autre.
C'est évidemment l'unique raison au pays du mouton
Certains se demandent pourquoi l'épidémie semble marquer le pas. J'ai une hypothèse :
https://covid19-projections.com/

Un tiers des Américains ont déjà été infectés par le covid. On est sans doute plus bas en France, genre 20%. Alors, ce n'est pas assez pour atteindre l'immunité de troupeau, mais ça peut peut-être commencer à jouer.
Citation :
Publié par Aloïsius
Certains se demandent pourquoi l'épidémie semble marquer le pas. J'ai une hypothèse :
https://covid19-projections.com/

Un tiers des Américains ont déjà été infectés par le covid. On est sans doute plus bas en France, genre 20%. Alors, ce n'est pas assez pour atteindre l'immunité de troupeau, mais ça peut peut-être commencer à jouer.
A mon avis, c'est beaucoup plus complexe que ça à modélisé. Ce n'est pas qu'une question de monde, mais c'est aussi une question de qui.
On l'a vu lors du premier confinement, c'est bien sur les gens qui travaillaient quand même qui continuaient à se contaminer.

De la même façon, les politiques, qui font partis des personnes qui brassent énormément de population, sont probablement plus facilement contaminés. Mais il y a des gens qui part leur cercle social et familiale sont beaucoup plus à risque avec beaucoup plus de contact.
Donc plus t'avances au cours de l'épidémie, et plus les gens à risque d'être contaminer le sont. Ce qui d'ailleurs n'est pas cool pour ceux qui se protège énormément puisque l'évolution de l'épidémie dépendent de ceux qui ont fait le plus d'effort déjà. Alors que ceux qui ont dit "on s'en fout dès le début" et ont été contaminés ne sont plus vraiment un facteur.
Et ce sont la même chose pour les vaccinations, qu'une faible population, mais bien choisie soit bien vaccinée va faire énormément baisser le nombre d'hospitalisation (pas véritablement le nombre de réanimation, puisque de principe, les gens en réanimations, sont des gens encore assez jeunes, lors des pics, pour la moitié avaient moins de 65 ans, et eux, seront vaccinés en dernier).

Il y a quand même pas mal de variable, mais c'est aussi pour ça qu'il y aura des remontés secondaires, puisque dès que ça circulera beaucoup moins, les gens qui se sont énormément protéger vont le faire moins, et seront un nouveau réservoir de transmission.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
Oui mais ça ruine le "marché du rhume", et après chez Boiron on est tristes. :'(

En Nouvelle-Zélande ils ont carrément eu moins de morts en 2020 qu'en 2019, puisqu'en adoptant enfin des comportements hygiéniques, ils se sont non seulement débarrassés de la Covid, mais aussi d'un tas d'autres saloperies.
Mais bon en France tu vas en trouver pour t'expliquer qu'entre abandonner la bise ou faire crever des gens, le choix est évidemment de se tartiner la gueule des germes de l'autre.
C'est pas qu'en France.
En Belgique aussi tu fais la bise et à tout le monde, homme comme femme.
Et évidemment que je préfère lui tartiner la gueule de germes, voir même discuter avec lui de sa vie en dehors du boulot. Parce qu'entretenir une ambiance conviviale au boulot, c'est quand même sympa et qu'on est pas tous des robots exécutant seulement ce qui est sur la fiche de poste.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
La Nouvelle-Zélande étant l'un des rares pays qui n'est plus confiné, ce commentaire est particulièrement savoureux.
En quoi ça retire le fait que la baisse de la mortalité n'est pas seulement dû aux gestes barrières mais aussi au confinement ? Il suffit de voir la baisse de la mortalité routière sur 2020 en France par exemple, ça doit être grâce à l'arrêt de la bise que les gens conduisent mieux.

Et pas de pot ce que tu dis vu que la NZ a confiné Auckland y a deux jours pour un confiné strict de quelques jours. Ce commentaire est particulièrement savoureux, je dois l'admettre.
Citation :
Publié par Soroia
Et pas de pot ce que tu dis vu que la NZ a confiné Auckland y a deux jours pour un confiné strict de quelques jours.
Et oui. On confine strictement les villes où apparait le virus, le temps de scanner tout l'affreux. Le reste du pays demeure ouvert, et dès que le virus a été tracé et les contacts mis en quarantaine, le confinement est levé.

On appelle ça "gérer correctement une épidémie".
Tiens le retour de Kawasaki, il y avait déjà eu une petite vague de panique autour de ce syndrome l'an dernier.

Il y avait eu une hausse des tests, et donc forcément des cas, après qu'un médecin en ait parlé.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
La Nouvelle-Zélande étant l'un des rares pays qui n'est plus confiné, ce commentaire est particulièrement savoureux.
Attention toutefois, il faut rester prudent. Même si la Nouvelle-Zélande est pour l'instant à prendre comme modèle pour la gestion de la crise COVID tout en prenant en considération les particularités du pays qui fait que leur méthode aurait plus de difficultés ailleurs à être efficace .

Reconfinement à Auckland en vue et apparition d'un nouveau foyer :

https://www.lemonde.fr/planete/artic...9891_3244.html

Maintenant nous pouvons constater la chaîne rationnelle : Constats -> Actions -> Réactions -> Anticipations -> Préventions mise en place et communiquer directement à la population concernée.
La dessus, clairement un exemple à suivre.

------------
Dans le genre bonne nouvelle locale cocorico, l'arrivée d'un nouveau masque "filtrant et décontaminant" qui semble au top et très efficace contre les variants également.
https://www.lemonde.fr/planete/artic...0240_3244.html

Start up française en partenariat avec un CHU, l'INSERM et le CNRS. Vous pouvez donc applaudir et constater que la France a encore quelques ressources. Et puis ce n'est pas encore Big Pharma en plus, tous les combos sont sortis du jeu.

https://www.lemonde.fr/planete/artic...0240_3244.html

----------------
Un message de Guy Verhofstadt, député européen et ancien premier ministre belge, que j'ai trouvé assez intéressant. (message en 5 parties)

En gros :

- la campagne de vaccination européenne est un fiasco, il faut l'admettre et ne pas se cacher derrière des "on a été trop optimistes", etc..
- l'UE s'est fait marcher dessus pendant la négociation des contrats avec les entreprises pharma
- si le problème vient d'une erreur de l'UE, la solution doit venir aussi de l'UE.

Citation :
Publié par Suffolke
Un message de Guy Verhofstadt, député européen et ancien premier ministre belge, que j'ai trouvé assez intéressant. (message en 5 parties)

En gros :

- la campagne de vaccination européenne est un fiasco, il faut l'admettre et ne pas se cacher derrière des "on a été trop optimistes", etc..
- l'UE s'est fait marcher dessus pendant la négociation des contrats avec les entreprises pharma
- si le problème vient d'une erreur de l'UE, la solution doit venir aussi de l'UE.
Il me semble que le ratage de l'UE, ça a surtout été de ne pas accompagner plus les entreprises pharmaceutiques..

En leur donnant plus d'argent et d'aide en amont, comme l'ont fait les USA et la GB et en prenant plus de risques (plutôt que d'avoir une approche contractuelle, très bonne pour optimiser les prix, mais insuffisante dans la crise actuelle).
Citation :
Publié par znog
Il me semble que le ratage de l'UE, ça a surtout été de ne pas accompagner plus les entreprises pharmaceutiques..
Ah, mais ça aurait été aller contre la "concurrence libre et non faussée" chère aux idéologues de l'ordolibéralisme qui règne en Europe.

Il faudrait que la crise actuelle soit l'occasion d'envoyer cette idéologie, et ceux qui la portent, aux poubelles de l'histoire.
Citation :
Publié par Curufinwe Melwasul
C'est facile de taper sur les pharma a tout vas.
Mais pourquoi l'Europe n'a pas d'industrie pharma publique?
L'UE souhaite au contraire la privatisation de tout ce qui est groupe public.
Genre le futur démantèlement d'EDF est déjà acté.

Ton souhait d'une industrie pharmaceutique publique, c'est totalement l'opposé de cette politique.
Citation :
Publié par Attel Malagate
L'UE souhaite au contraire la privatisation de tout ce qui est groupe public.
Genre le futur démantèlement d'EDF est déjà acté.

Ton souhait d'une industrie pharmaceutique publique, c'est totalement l'opposé de cette politique.
Je me doute bien.
Mais dans ce cas, il ne faut pas se plaindre que les big pharma servent d'abord ceux qui les financent.
Cette hypocrisie est insupportable.
Alors j'aurai aimé avoir votre réaction quand l'Europe aurait du investir 50 milliards dans un vaccin et que cet investissement aboutissait à rien et qu'il fallait passer à autre chose. J'imagine de suite le couplet sur les nuls en investissement qui savent rien faire et que même dans les 50 milliards, il y en aurait bien quelques un en rétro commission tiens.

La recherche en santé, cela coûte extrêmement cher et l'expliquer, le justifier, éviter les risques de corruption, assumer les échecs, convaincre de la nécessité de relancer les investissements (peut être encore à perte), je ne suis pas sur qu'une structure étatique/administrative puisse le réaliser aujourd'hui vu le contexte actuel.

Maintenant rien n'empêche d'expliquer le pourquoi du comment mais encore faut il écouter les arguments.
Citation :
Publié par Colsk
La recherche en santé, cela coûte extrêmement cher et l'expliquer, le justifier, éviter les risques de corruption, assumer les échecs, convaincre de la nécessité de relancer les investissements (peut être encore à perte), je ne suis pas sur qu'une structure étatique/administrative puisse le réaliser aujourd'hui vu le contexte actuel.
Bah pourtant certaines structures non-européennes l'ont fait, avec un certain succès.
Je ne suis pas du domaine, mais 50 milliards d'euros pour développer un vaccin contre le COVID ça me surprend quand même.

Ensuite, avant de chercher les causes de l'échec, il faut le constater. Donc il est peut être trop tôt pour le faire, mais le temps arrivera. Et si l'échec est constaté, ça ne sera pas possible de chercher des sorties de secours pour l'excuser.
Ce que je veux dire, c'est que si l'échec de la campagne de vaccination en Europe se confirme, il sera assez simple de la constater sur les résultats, et il ne sera pas possible de nier, ni d'excuser l'échec de l'Europe sur ce sujet, pourtant fondamental.
Citation :
Publié par Soumettateur
Je ne suis pas du domaine, mais 50 milliards d'euros pour développer un vaccin contre le COVID ça me surprend quand même.

Ensuite, avant de chercher les causes de l'échec, il faut le constater. Donc il est peut être trop tôt pour le faire, mais le temps arrivera. Et si l'échec est constaté, ça ne sera pas possible de chercher des sorties de secours pour l'excuser.
Ce que je veux dire, c'est que si l'échec de la campagne de vaccination en Europe se confirme, il sera assez simple de la constater sur les résultats, et il ne sera pas possible de nier, ni d'excuser l'échec de l'Europe sur ce sujet, pourtant fondamental.
La solution aux échecs de l'UE, en général, c'est de mettre encore plus d'UE.
Quand ça marche c'est grâce à l'UE.
Quand ça marche pas, c'est parce que l'UE n'avait pas assez de pouvoirs/les mains libres
Citation :
Publié par Soumettateur
Je ne suis pas du domaine, mais 50 milliards d'euros pour développer un vaccin contre le COVID ça me surprend quand même.

Ensuite, avant de chercher les causes de l'échec, il faut le constater. Donc il est peut être trop tôt pour le faire, mais le temps arrivera. Et si l'échec est constaté, ça ne sera pas possible de chercher des sorties de secours pour l'excuser.
Ce que je veux dire, c'est que si l'échec de la campagne de vaccination en Europe se confirme, il sera assez simple de la constater sur les résultats, et il ne sera pas possible de nier, ni d'excuser l'échec de l'Europe sur ce sujet, pourtant fondamental.
J'ai exagéré sur le 1 vaccin je l'admets.
Maintenant la recherche ce n'est pas 1 vaccin, c'est plein de vaccins potentiels. De mémoire et il y a un flou sur l'investissement nécessaire mais on estime à un milliard par vaccin. Maintenant si tu cherches un vaccin contre telle maladie X, tu vas devoir lancer plusieurs recherches pour espérer trouver un candidat qui marche et qui mérite d'aller plus loin et de lancer les certifications.
Le fait est que des pays gérés par des génies tels que Trump et Johnson l'ont fait, mais pas l'UE (ni ses Etats membres), qui s'est réveillée trois mois après que les autres aient passé commande.
On en arrive à des situations ridicules comme cette start-up nantaise que l'Etat et l'UE ont snobé et qui a donc reçu des fonds anglais et va installer son usine en Ecosse.

Je crains qu'en situation de crise les mécanismes européens soient d'une lenteur insupportable.
Répondre

Connectés sur ce fil

9 connectés (2 membres et 7 invités) Afficher la liste détaillée des connectés