[POGNAX] Réformes des retraites 2019-2020, et 2022

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par elerazar
je pense surtout que tu devrais te renseigner un peu mieux .... la pression, elle augmente partout, la nécessité de rendement aussi.
je ne doute pas une seule seconde que la pression nerveuse et psychologique exercé sur les postes que tu sites soit soutenu, mais les études et les faits statistiques démontrent que contrairement aux postes physiques, les effets négatifs des métiers en tertiaire disparaissent dés la mise à la retraite.
pour ces postes, le salaire est corrélé aux exigences.
moi tu vois j'ai 47 ans, j'ai deux hernies discales, 2 disques foutu et j'ai pas de RTT que je vais pouvoir me faire payer (parce que pour soutenir le pouvoir d'achat, c'est bien connu que ce sont les mesures en faveur des cadres qui sont les plus urgentes) pas d'intéressement et quand je partirai en retraite, mon stress ne va pas s'envoler comme par enchantement pour me permettre de couler une retraite longue et heureuse.

je suis curieux de connaitre les améliorations de manutention que tu vois depuis ton bureau pour te permettre de mettre en balance l'usure physique d'un mec qui monte des murs de parpaing, tiens un marteau piqueur ou supporte autant de décibels qu'une locomotive à longueur de journée et celui d'un mec qui est assis toute la journée à travailler du stylo.
Bah écoute on est pas la pour faire un concours ... je suis pas cadre non plus, j'ai pas de rtt et j'ai 1 hernie discale ....

Je sais bien qu'il y a des tafs physique fatiguant et cassant mais des que j'entends parler de retraite, on oppose systématiquement le maçon avec le mec qui tiens un stylo toute la journée ... non je suis pas d'accord ... non le taf en bureau ce n'est pas que cela et non on est plus au 15eme siècle non plus sur les chantiers.

Je bosse dans la charpente bois (traditionnelle) et des maçons j'en rencontre souvent, aussi bien sur des chantiers public que pour du particulier/privée ....
La présidente de l'Assemblé Nationale défavorable à une réforme par amendement
La présidente de l'Assemblé Nationale, Yaël Braun-Pivet, n’est « pas favorable » à une réforme par un amendement à la loi sur le budget de la Sécurité sociale.
« Il faut à la fois reculer l’âge de la retraite ou augmenter le nombre de trimestres et travailler sur les carrières longues, la pénibilité et cetera, donc il faut faire une réforme globale. »
« Il faut prendre le temps de la concertation avec les groupes politiques et avec les partenaires sociaux et il faut prendre le temps du travail approfondi pour une réforme globale »

Elle n'est pas favorable « aux amendements qui portent en eux-mêmes une réforme d’importance,
parce qu’ils n’ont pas été expertisés par le Conseil d’État,
ils n’ont pas fait l’objet d’une étude d’impact,
ils n’ont pas été travaillés par les parlementaires en amont au sein de leur commission ».

[Ce qui s'entend très bien, et je trouve sa position saine. Un amendement était déjà vu très négativement par les syndicats]
En fait, si on le lit la p2 du Canard de la semaine dernière (eh oui le temps passe vite), on se rend compte que sur ce coup Macron est tout seul. Même Bayrou n'est pas favorable à inclure cette réforme dans la loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) et E. Borne a pour l'instant botté en touche ("c'est une hypothèse, mais ce n'est pas décidé, car les partenaires sociaux n'ont pas encore été consultés"), alors que le président a très hypocritement dit "c'est au gouvernement de choisir entre âge légal, décote et allongement des cotisations".
Citation :
Publié par Dens
Les retraités ont un niveau de vie supérieur aux actifs, et ont eu acces a l’immobilier peu cher.
Euh, les autres aussi hein.
Je ne suis pas retraité, loin s'en faut, et l'immobilier était tout à fait correcte il y a 20-25 ans aussi. On a même profité du taux à 0% lors de notre achat.
Je veux bien que les prix aient augmenté ces dernières années, encore que les smics ont augmentés aussi, mais le coup de mettre tout sur le coup des retraités et baby boomers qui ont eu la vie facile, je n'adhère pas.

Je me souviens de mes parents avoir eu des discussions comme "tiens, faudrait que j'achète un sac de ciment pour faire des travaux le week end prochain, et ma mère répondait, ah non, ce mois ci on ne peut pas, on verra le mois prochain". Un pauvre sac de ciment qui ne vaut pas grand chose. Et ils ne s'achetaient pas des micros à 10k/1500€ ou des téléphones dernier cri qui coutent un bras non plus, ou des fringues de marques, ou des vacances à l'étranger. Pas tant qu'ils n'ont pas eu fini de payer leurs crédits immobiliers sur 30 ans.Une fois que leur maison a été finie de payer, et leurs gosses autonomes, là oui, le train de vie s'est envolé. Mais avant...

Si les 60-70 ans ont un bon train de vie aujourd'hui, et certains 40-50 ans aussi, c'est peut être aussi parce qu'ils ne vivaient pas au dessus de leurs moyens et qu'ils mettaient de l'argent de côté au lieu de tout craquer dans des trucs totalement dispensables comme le font beaucoup de jeunes aujourd'hui.
A la limite, j'ai eu une meilleure vie que mes parents baby boomers. Et les jeunes d'aujourd'hui, malgré qu'ils se plaignent de ne pouvoir acheter, je les vois avec des fringues de marque, ils partent en vacances, ont des téléphones dernier cri et comme première voiture ont des bagnoles correctes, là ou ceux de ma génération leurs premières c'était souvent des petites Renault 5 toutes pourries. La retraite cela se prépare aussi en mettant de côté toute sa vie, pas seulement en dépensant tout et en attendant que l'état fasse le nécessaire. (J'ai vu aussi dans mon entourage, des artisans qui touchaient 3x ce que touchaient mes parents avoir des retraites de misère parce qu'ils n'avaient rien de mis de côté et qu'ils n'avaient rien côtisés non plus durant leur vie, c'est un choix).

Dernière modification par Associal ; 22/09/2022 à 17h17.
Citation :
Publié par Associal

Si les 60-70 ans ont un bon train de vie aujourd'hui, et certains 40-50 ans aussi, c'est peut être aussi parce qu'ils ne vivaient pas au dessus de leurs moyens et qu'ils mettaient de l'argent de côté au lieu de tout craquer dans des trucs totalement dispensables comme le font beaucoup de jeunes aujourd'hui.
Tu fais référence au SMIC qui a été régulièrement revalorisé alors que le bœuf du problème c’est que beaucoup de salaires intermédiaires se sont progressivement rapprochés du SMIC faute de revalorisations régulières à hauteur de l’inflation. Alors mécaniquement oui l’on vit moins bien aujourd’hui.

Rien que cette année la revalorisation de 3,5% du point d’indice reste loin du compte.
Citation :
Publié par Kitano Must Die
Tu fais référence au SMIC qui a été régulièrement revalorisé alors que le bœuf du problème c’est que beaucoup de salaires intermédiaires se sont progressivement rapprochés du SMIC faute de revalorisations régulières à hauteur de l’inflation. Alors mécaniquement oui l’on vit moins bien aujourd’hui.

Rien que cette année la revalorisation de 3,5% du point d’indice reste loin du compte.
Oui, ça je suis d'accord avec toi. Effectivement, le rmi/rsa et le smic n'ont cessé d'augmenter, pendant que les salaires juste au dessus n'ont finalement que peu montés avec le temps. Et ce sont les classes moyennes qui sont les plus perdantes dans l'histoire. C'est le pendant d'avoir eu une politique sociale pendant aussi longtemps.
Mais je reste néanmoins convaincu que l'on se crée des besoins aujourd'hui que les générations d'avant n'avaient pas. Je vois bien sur mon budget la différence entre les mois où je vis simplement et les mois où je fais des excès totalement dispensables. En ayant fait la même chose chaque mois depuis des années, voire décennies, ma situation ne serait pas du tout la même.
Ma vie a peut être été moins faste que pour d'autres, mais j'ai préféré acheter plutôt que louer, et mettre de côté pour ma retraite (comme on fait mes parents) et je suis plutôt relax et peut en profiter maintenant. Plutôt que l'inverse. C'est un choix aussi.

@dessous: Ce que je ne suis pas. Mais j'ai bien entendu ton discours de jeunes aussi

Dernière modification par Associal ; 22/09/2022 à 17h32.
Citation :
Publié par Associal
Si les 60-70 ans ont un bon train de vie aujourd'hui, et certains 40-50 ans aussi, c'est peut être aussi parce qu'ils ne vivaient pas au dessus de leurs moyens et qu'ils mettaient de l'argent de côté au lieu de tout craquer dans des trucs totalement dispensables comme le font beaucoup de jeunes aujourd'hui.
Mdr ce discours de boomers.
La moindre merde qui valait 40k à l'époque où mes parents avaient mon âge vaut x3 minimum mais non, le problème c'est que nous trentenaires, on balance notre pognon que dans des conneries
Citation :
Publié par Associal
Je me souviens de mes parents avoir eu des discussions comme "tiens, faudrait que j'achète un sac de ciment pour faire des travaux le week end prochain, et ma mère répondait, ah non, ce mois ci on ne peut pas, on verra le mois prochain". Un pauvre sac de ciment qui ne vaut pas grand chose. Et ils ne s'achetaient pas des micros à 10k/1500€ ou des téléphones dernier cri qui coutent un bras non plus, ou des fringues de marques, ou des vacances à l'étranger. Pas tant qu'ils n'ont pas eu fini de payer leurs crédits immobiliers sur 30 ans.Une fois que leur maison a été finie de payer, et leurs gosses autonomes, là oui, le train de vie s'est envolé. Mais avant...
J'ai un gros doute dessus : mes parents ont pris un crédit sur 20ans au milieu des années 80 et c'était un move de pauvre que peu de banques acceptaient, même aujourd'hui un crédit sur 30 piges c'est rarement accepté.

Citation :
Publié par Associal
Si les 60-70 ans ont un bon train de vie aujourd'hui, et certains 40-50 ans aussi, c'est peut être aussi parce qu'ils ne vivaient pas au dessus de leurs moyens et qu'ils mettaient de l'argent de côté au lieu de tout craquer dans des trucs totalement dispensables comme le font beaucoup de jeunes aujourd'hui.
A la limite, j'ai eu une meilleure vie que mes parents baby boomers. Et les jeunes d'aujourd'hui, malgré qu'ils se plaignent de ne pouvoir acheter, je les vois avec des fringues de marque, ils partent en vacances, ont des téléphones dernier cri et comme première voiture ont des bagnoles correctes, là ou ceux de ma génération leurs premières c'était souvent des petites Renault 5 toutes pourries.
Y'a ça évidemment, mais pas que, on ne peut pas ignorer le fait qu'ils ont eu la chance de se gaver sur l'immobilier, les multi proprio jeune retraités ou à l'aube de la retraite c'est pas ce qui manque. Certains vont plus loin que d'autres (trois collègues sont pas loin de payer l'ISFI) mais des cinquantenaires avec leur maison + 1 ou 2 apparts c'est vraiment pas rare. Même mon pizzaiolo a plusieurs appartements en plus de sa maison.

Pour les voitures t'as qu'à voir le prix de l'occasion, surtout aujourd'hui : Tu peux mettre 3000€ dans une voiture qui passera pas le prochain contrôle technique ou alors mettre 10k dans une voiture qui tiendra 6-7 ans facile. Sans même parler de la vignette Critair qui t'empêche d'aller où tu veux, acheter une poubelle n'est absolument pas rentable.
Les vêtements pareil, on va pas me faire croire que c'est Tata Jeannine qui passe sa vie sur Vinted & co.

On vit moins bien aujourd'hui sur pleins de points parce que la qualité coûte plus cher (aujourd'hui, qui va à la boucherie à part les CSP+ et les vieux?) pas que parce qu'on craque tous sur le dernier iphone.
Citation :
Publié par Metalovichinkov
J'ai un gros doute dessus : mes parents ont pris un crédit sur 20ans au milieu des années 80 et c'était un move de pauvre que peu de banques acceptaient, même aujourd'hui un crédit sur 30 piges c'est rarement accepté.
A la base c'était sur 20 ou 25 ans. Mais les taux n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui (je n'ai plus leur taux en tête) et leur crédit moins valable que celui dont on a bénéficié à mon époque. Ce qui fait que leurs traites augmentaient avec le temps, ils finissaient par avoir l'un de leurs deux salaires qui partaient uniquement pour le crédit. Ils ont donc racheté leur crédit en reprenant quelques années de plus avec un taux et une évolution des traites plus cool. Enfin bon, je ne suis pas là pour m'étendre sur ma vie ou celle des mes parents non plus. Mon propos c'etait juste que l'argument des jeunes à base de "les baby boomers" ont eu la belle vie pendant que nous on galère (en ayant un train de vie bien plus cools qu'eux on eu à leur époque), je n'adhère pas. Après, chacun son opinion.
Citation :
Publié par Associal
Mon propos c'etait juste que l'argument des jeunes à base de "les baby boomers" ont eu la belle vie pendant que nous on galère (en ayant un train de vie bien plus cools qu'eux on eu à leur époque), je n'adhère pas.
A l'époque de mes grand parents et en partie de mes parents, un ouvrier pouvait se payer une barraque, 2 voitures (une pour monsieur, l'autre pour madame) et tout ça sans que madame ne travaille puisqu'elle devait s'occuper des gosses vu que c'était largement tenable financièrement d'avoir 3+ gosses.

Aujourd'hui, c'est complètement impossible pour les classes moyennes.

C'est juste factuel. Tu te voiles la face. C'est les jeunes qui ont raison dans l'histoire.
Citation :
Publié par Matharl
A l'époque de mes grand parents et en partie de mes parents, un ouvrier pouvait se payer une barraque, 2 voitures (une pour monsieur, l'autre pour madame) et tout ça sans que madame ne travaille puisqu'elle devait s'occuper des gosses vu que c'était largement tenable financièrement d'avoir 3+ gosses.

Aujourd'hui, c'est complètement impossible pour les classes moyennes.

C'est juste factuel. Tu te voiles la face. C'est les jeunes qui ont raison dans l'histoire.
Ce que tu décris était valable dans les années 80 aussi, pas seulement dans les années 2000. En clair l'histoire de l'ouvrier qui gagne assez pour le couple ça date de juste l'après guerre. Déjà Zola t'indique qu'à la mine, tout le monde travaillait y compris les gosses et ce pour juste assez de quoi vivre.
C'est toujours possible hein, simplement faut consommer comme eux le faisaient donc on oublie les dépenses loisirs les livraisons de restau, on vit dans de l'immobilier low cost, on part pas en vacances souvent et pas en avion ni a l'étranger, on recoud ses vêtements avec des pièces sur les coudes ..etc.
(Le Monde) Retraites : des experts préconisent des mesures d’« équilibrage » financier
Un groupe d’experts, le Comité de suivi des retraites (CSR), formule dans un « avis » rendu public.

les différentes voies possibles :
  • relever le taux de cotisation,
  • augmenter moins vite les pensions comparativement aux salaires ou aux prix,
  • allonger la durée des carrières professionnelles, en repoussant l’âge légal de départ, en augmentant la durée d’assurance requise pour une pension à taux plein ou en combinant les deux.
Mais c'est vraiment important ?

Parce le rapport du COR parle d'un déficits inférieur à 0.7% sur la période 2020 / 2040 avec une croissance à 1% et ça diminue encore si la croissance augmente.
Et ensuite on bascule sur un excédent avec une courbe croissante.

Il y a vraiment besoin de remettre sur la table notre système de retraite pour 20ans de déficits de moins de 1% ?
Citation :
Publié par Nneek
Mais c'est vraiment important ?

Parce le rapport du COR parle d'un déficits inférieur à 0.7% sur la période 2020 / 2040 avec une croissance à 1% et ça diminue encore si la croissance augmente.
Et ensuite on bascule sur un excédent avec une courbe croissante.

Il y a vraiment besoin de remettre sur la table notre système de retraite pour 20ans de déficits de moins de 1% ?
C'est une des quelques marottes de la droite , pour faire croire qu'ils ont des idées et qu'ils savent ce qu'ils font...
Citation :
Publié par Nneek
Mais c'est vraiment important ?

Parce le rapport du COR parle d'un déficits inférieur à 0.7% sur la période 2020 / 2040 avec une croissance à 1% et ça diminue encore si la croissance augmente.
Et ensuite on bascule sur un excédent avec une courbe croissante.

Il y a vraiment besoin de remettre sur la table notre système de retraite pour 20ans de déficits de moins de 1% ?
L'objectif n'est pas uniquement de financer les retraites qui, comme tu le dis, ont des projections montrant un quasi équilibre, mais de financer également d'autres choses comme le système de santé, le projet de prise en charge de la dépendance des baby boomers etc.

Tout ça se base sur la croyance très contestable selon laquelle la quantité de travail offerte est parfaitement élastique de la demande que, par conséquent, allonger la durée obligatoire du travail créera de la richesse.
Si on allonge la durée de cotisation, on demande bien évidemment à tous les actuels bénéficiaires de revenir cotiser les nouveaux trimestres manquant, n'est ce pas ?

Nan parce que vu que c'est souvent cette même population qui est la première à geindre sur l'assistanat, vraiment ça commence à me gaver sévère qu'on saborde notre système pour eux encore et toujours, surtout quand on sait qu'en moyenne, c'est le segment de notre société qui vit le plus richement.

Y'a un moment la redistribution et le pacte social c'est de prendre au plus aisé pour aider les plus démunis et j'ai un peu l'impression que nos amis les boomers préfèrent plutôt prendre à tout le monde pour s'aider eux même et j'crois qu'on a fait assez d'efforts ces dernières années pour eux.

Donc maintenant, non, une réforme des retraites, non justifiée de surcroît comme le dit le COR, perso c'est non, tout simplement non, ou alors j'veux voir les premiers assistés de France venir faire leurs 20h/semaine de solidarité nationale, pas de raison qu'on le demande au chômeur/rmiste et pas au retraité après tout...
Alors voyons... Nous sommes partis d'une discussion sur la réforme des retraites,
et nous sommes maintenant dans un débat des niveaux de vie, avec comparaisons des coûts de la vie quotidienne, illustrées par l'expérience des joliens...
(déplacée maintenant dans : Le problème de l'inflation)

On est quand même à côté des rails, là.
Revenez au sujet : les retraites.

Dernière modification par Caniveau Royal ; 23/09/2022 à 10h08.
(Le Monde) Réforme des retraites : Edouard Philippe exhorte à « bouger beaucoup »
(il avait tenté de conduire une réforme des retraites, interrompue par le Covid).

Dès l'an passé, il a parlé « d’un report de l’âge légal à 65, 66 ou 67 ans » :
« Mon objectif n’est pas de plaider pour la solution la plus dure afin d’emmerder le monde », mais :
« Tous les pays de l’Union européenne sont confrontés au même vieillissement de leur population que nous.
Qu’ils soient libéraux, démocrates-chrétiens, sociaux-démocrates, ils ont tous choisi la solution de reporter l’âge de départ à la retraite »,

L’Allemagne et de l’Italie « ont choisi 67 ans » : « Je ne sais pas par quel miracle de l’esprit on pourrait être dans une situation radicalement différente de celle de nos voisins »,
Mais il assure : « Si on fait 65 ans et que cela marche, cela me va très bien ».

Il explique que l'on fait face à un déficit important et une dépense publique qui progresse, et l’exécutif a fixé un retour à 3 % du PIB de déficit vers 2027 : « Nous sommes le seul pays à se fixer ce cap. Les autres ont un objectif 2025 ».
L'âge du départ à la retraite rallongé n'a qu'un seul objectif réel : faire rester plus longtemps les personnes âgées sans emplois au RSA sans les laisser accéder à l'ASPA.

C'est juste une mesure pour repousser le nombre de personnes pouvant prétendre à récupérer leur intérêts dans le ponzi sans avoir besoin de le financer d'autant plus.
DSO


Citation :
Publié par Ron Jet de Pise
C'est juste une mesure pour repousser le nombre de personnes pouvant prétendre à récupérer leur intérêts dans le ponzi sans avoir besoin de le financer d'autant plus.
Pourrais-tu nous sourcer cette affirmation? En quoi un système quasiment à l'équilibre, avec des rentrées d'argent documentées et calculées serait-il un ponzi?

Dernière modification par Tranquil Nirvana ; 09/10/2022 à 10h48.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés