L'Agora

[POGNAX] Réformes - Retraites 2019-2020

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Eden Paradise
Mais arrêtez avec ces fonds de pension, si vous ne voulez pas y mettre votre argent personne ne vous y obligera !
C'est à dire - vois-tu - que les fonds de pension ne seront accessibles qu'aux plus favorisés. Tu en as d'autres des comme ça ?
Citation :
Publié par Sharnt
Le problème est qu'il s'agit d'argent dédié aux caisses générales qui part du système social pour aller vers le privé et les plus riches, il s'agit une fois de plus d'un accroissement des inégalités de distribution des richesses.

Bien sûr que les riches n'ont pas pour la plupart vraiment besoin d'une retraite publique.
Les caisses de retraite ne sont pas un système social. Ce sont des caisses de retraite, certes ils ne cotiseront plus mais ils ne toucheront plus la retraite correspondante. La encore il n'y a pas de problème si ce n'est comme le souligne Spectre pendant la période de transition ou les anciens hauts salaires toucheront pleinement leurs retraites pendant que les futurs retraités sur le nouveau système ne cotiseront plus sur la partie du salaire dépassant les 120k.

Citation :
Publié par Yasujiro Ozu
C'est à dire - vois-tu - que les fonds de pension ne seront accessibles qu'aux plus favorisés. Tu en as d'autres des comme ça ?
Dans les faits c'est faux. Les fonds de pensions la ou ils existent sont accessible à (presque) tous et c'est ce qui fait leur force.

Dernière modification par gnark ; 23/12/2019 à 11h30. Motif: Auto-fusion
Citation :
Publié par gnark
Dans les faits c'est faux. Les fonds de pensions la ou ils existent sont accessible à (presque) tous et c'est ce qui fait leur force.
Ah bon ? Et donc tu fais comment quand tu gagnes 1800€/mois (c'est le salaire médian français) pour investir dans une retraite par capitalisation ?
Citation :
Publié par Yasujiro Ozu
Ah bon ? Et donc tu fais comment quand tu gagnes 1800€/mois (c'est le salaire médian français) pour investir dans une retraite par capitalisation ?
Tu ne le fais pas car c'est inutile.
Investir dans un truc qui s'effondrera à la prochaine crise financière ou celle d'après, super idée !
Citation :
Publié par gnark
@Spectre_Olaf tu imagines sérieusement que ceux qui gagnent + de 120k n'ont pas déjà une capitalisation ? J'en fait occasionnellement parti et je peux t'assurer que hormis les plus jeunes (et encore ils achètent leur résidence principale ce qui est une forme de capitalisation) tous ceux que je connais capitalisent ...
Donc qu'est-ce que ca changera ... rien, ils auront juste plus de liberté or ils sont tout à fait en capacité d'en profiter. Bref no drama.
Citation :
Publié par gnark
Oui cela existe déja est son taux est de 0.40%. 2.81% c'est une sacré hausse (+700%).
Je re-poste les chiffres déjà citées 3 pages plus haut.

https://www.toutsurmesfinances.com/r...e_general_2019

Taux cotisation retraite 2019.jpg

1) Actuellement, le taux de l'assurance Vieillesse déplafonnée est de 2.30% (0.40%+1.90%), le passage à 2.80% constitue une hausse mesurée. Ces taux de cotisation (de solidarité n'ouvrant pas des droit à retraite) concernent tous les salariés dès le premier euro.

2) Si ceux qui gagnent +120k pouvaient déjà voir une capitalisation (ou pas), ils seront dorénavant quasiment obligés d'en d'augmenter le montant pour maintenir leur niveau de vie lorsqu'ils prendront leur retraite. Ils sont pour ainsi dire chassés du système de répartition.

Et je répète, au passage ils y perdent les 15.18% (les 60% des 25.3%) de cotisations patronales qui leur ouvraient droit à retraite !
Ils sont vraiment floués dans l'affaire. (*)

3) Il s'agit d'un ruissellement des salariés vers les entreprises, car dès 2025 les cotisations de la partie supérieure cesseront mais il faudra bien continuer à payer les prestations afférentes aux cadres supérieurs retraités. Il s'agit d'un déficit délibérément provoqué par cette partie de la réforme, qui pourtant n'était nullement nécessaire pour la mise en oeuvre d'un système par point.

4) Ce déficit, il faudra qu'il soit pris en charge par l'ensemble des salariés. Il prend la forme d'un âge pivot punitif qui obligera à travailler plus longtemps ou à subir une décote de sa pension. Un âge pivot appelé a augmenter au fil du temps.

(*) Cela devient une habitude pour ce gouvernement de flouer les cadres. Voir la réforme de l'assurance chômage.
https://www.village-justice.com/arti...res,31860.html

Dernière modification par Spectre Olaf ; 23/12/2019 à 11h56.
Citation :
Publié par Lestat De Lioncourt
https://www.capital.fr/economie-poli...nement-1358316

Donc en gros mi temps payé 80% d'un plein temps dès 45 ans. Les magouilles de primes des 6 derniers mois pour calculer une retraite mirobolante officialisés, même plus besoin de sucer ou être pote avec le DRH.
Le compte épargne temps gonfle à gogo par les récupérations liés aux primes d'astreinte sus cités qui fera gagner 2 ans de retraite soit départ à 51 ans.
Les cheminots ont bien gagnés.

Les profs aussi sont bien gagnants
Tout les autres qui gagnent moins que 120k par an peuvent aller se faire mettre .
Personne ne sera gagnant quel que soit les concessions du gouvernement si la réforme passe tout simplement car l'obligation de capitalisation qui à toute les chances de pop comme par magie d'ici quelque temps et les mécaniques d'âge et de limitation à 14% des dépenses des retraites vont globalement appauvrir la population de façon automatique.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Est-ce une mauvaise chose, concernant les employeurs ?
Si on peut leur réduire un peu les couts salariaux et les faire regagner un peu en compétitivité..
"Regagner en compétitivité" sous-entendrai qu'ils ne sont pas capables d'aligner leurs prix du fait du coût des retraites, et qu'une diminution de leurs charges se répercuterait sur les prix.
Or, en pratique, comme l'a montré l'histoire de la TVA sur la restauration, baisser une charge entraîne juste une augmentation des marges, et donc d'un transfert financier vers les possédants.
Si l'objectif est une augmentation de la compétitivité, une taxe carbonne appliquée aux transports serait une voie plus intéressante.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
"Regagner en compétitivité" sous-entendrai qu'ils ne sont pas capables d'aligner leurs prix du fait du coût des retraites, et qu'une diminution de leurs charges se répercuterait sur les prix.
Or, en pratique, comme l'a montré l'histoire de la TVA sur la restauration, baisser une charge entraîne juste une augmentation des marges, et donc d'un transfert financier vers les possédants.
Si l'objectif est une augmentation de la compétitivité, une taxe carbonne appliquée aux transports serait une voie plus intéressante.
Comment sortir deux contresens en un seul message, bravo.

Déjà, les transports sont justement des entreprises peu rentables en France.
Leur mettre une taxe supplémentaire pourrait les achever. L'aéronautique c'est 1 millions d'emplois directs et indirects en France. Les transports routiers c'est 200 000 chauffeurs et je ne sais combien d'emplois autres.

Ensuite, quand t'as une boite qui justement fait 2% de marge ou moins, t'as pas encore assez pour "engraisser" des actionnaires.
Quand tu passes de 2 à 3% de marge, tu commences par investir.
Surtout que t'as en France des syndicats, notamment dans les boites de transport, qui prendront garde à l'utilisation correcte de l'argent.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
"Regagner en compétitivité" sous-entendrai qu'ils ne sont pas capables d'aligner leurs prix du fait du coût des retraites, et qu'une diminution de leurs charges se répercuterait sur les prix.
Le problème de compétitivité, c'est le coût du travail en général, pas que les cotisations sur les retraites. A partir de la la revendication de la CGT d'augmenter les cotisations ne semble guère envisageable.

Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
Si l'objectif est une augmentation de la compétitivité, une taxe carbonne appliquée aux transports serait une voie plus intéressante.
Avec à la clé blocages des routiers et transports de fret (dont SNCF fret). En moins d'une semaine les effets sont visibles même en province : magasins plus approvisionnés, entreprises en attente de matières premières etc.
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
"Regagner en compétitivité" sous-entendrai qu'ils ne sont pas capables d'aligner leurs prix du fait du coût des retraites, et qu'une diminution de leurs charges se répercuterait sur les prix.
Or, en pratique, comme l'a montré l'histoire de la TVA sur la restauration, baisser une charge entraîne juste une augmentation des marges, et donc d'un transfert financier vers les possédants.
Le bénéfice d'une société va dans les comptes de la société, si c'est direct dans ta poche c'est un ABS. Sur ces 56 % on ne sait pas ce qui a été thésaurisé pour sécurisé la société, ce qui a été investi, ce qui a permis de réduire sa dette, ni ce qui a été touché en dividendes. S'arrêter aux bénéfices, c'est quand même un peu court comme analyse.
Le truc que conclu le papier, tiré de l'IPP, montre bien aussi la déconnexion des instituts publics par rapport à l'économie privée : oui, les mecs veulent bien gagner leur vie et oui la moindre bulle d'aire financière est bonne à prendre tant les niveaux de charges et prélèvements sur les sociétés niquent ta marge de manœuvre, pour ainsi dire inexistante. Mais y a vraiment qu'eux pour le découvrir.
Citation :
Publié par gnark
Je te retourne tes arguments, va donc te renseigner avant de l'ouvrir avec condescendance. Et non il n'y a aucun ruissellement vers le haut.

@Spectre_Olaf tu imagines sérieusement que ceux qui gagnent + de 120k n'ont pas déjà une capitalisation ? J'en fait occasionnellement parti et je peux t'assurer que hormis les plus jeunes (et encore ils achètent leur résidence principale ce qui est une forme de capitalisation) tous ceux que je connais capitalisent ...
Donc qu'est-ce que ca changera ... rien, ils auront juste plus de liberté or ils sont tout à fait en capacité d'en profiter. Bref no drama.
Pauvre choupinou, faut pas te sentir ainsi visé... J'ai jamais parlé des cadres sup à 120k. C'est par contre bel et bien un transfert des français de classe moyenne vers les entreprises, et pas n'importe lesquelles, c'est pas tous les entrepreneurs qui peuvent verser des salaires de 10k€ à 27k€ (enfin si mais en annuel pas en mensuel...).
Et si tu ne piges toujours pas, relis donc ce thread, d'autres ont déjà répondu et avec toutes les sources nécessaires.
Citation :
Publié par Eden Paradise
Tu ne le fais pas car c'est inutile.
Investir dans un truc qui s'effondrera à la prochaine crise financière ou celle d'après, super idée !
euh, tu ne le fais pas d'abord et surtout parce que tu ne peux pas te le permettre. Au salaire médian tu vis correctement, mais tu n'épargnes pas. Tu n'as pas les moyens, c'est tout. Que ce soit pour capitaliser ta retraite, acheter un bien immobilier neuf, ou toute autre forme d'accumulation.
Qu'importe que tu puisses te le permettre. Pour une somme mensuelle modique tu seras assurée de ta retraite pendant que le fonds fera fructifier cet argent, en se gavant au passage. Bon par contre, si le fonds fait faillite t'es à poil.
qu'appelles-tu une "somme mensuelle modique" ? Au salaire médian (2016 : 1800€/mois pour une personne seule, 4000€ pour une famille de 4 personnes), il vaut mieux que ce soit effectivement peu onéreux.
Citation :
Publié par Meine
Qu'importe que tu puisses te le permettre. Pour une somme mensuelle modique tu seras assurée de ta retraite pendant que le fonds fera fructifier cet argent, en se gavant au passage. Bon par contre, si le fonds fait faillite t'es à poil.
Ou sinon, tu épargnes sur un produit qui te permet de disposer de ton argent librement sans devoir attendre 40 ans ?
Citation :
Au salaire médian tu vis correctement, mais tu n'épargnes pas
Je crois que ça dépend avant tout de la région et du train de vie. Personnellement couple sans enfant dans le Finistère sous le salaire médian on met au bas mot 800€ de côté par mois, parfois plus, et on va construire du neuf. A Paris ça n'aurait rien à voir.
Citation :
Publié par Meine
Qu'importe que tu puisses te le permettre. Pour une somme mensuelle modique tu seras assurée de ta retraite pendant que le fonds fera fructifier cet argent, en se gavant au passage. Bon par contre, si le fonds fait faillite t'es à poil.
Sans parler que le fond en question peut t'amener à perdre ton emploi parce qu'il demande plus de rentabilité et qu'il a racheté ta boite, un grand classique ma future retraite augmente mais je me retrouve sans emploi parce que ma future retraite m'a envoyé au chômage et à la misère (donc je ne la toucherai jamais également).

Une vision courtermiste et surtout qui ne développe pas l'économie, la finance oui.
[Modéré par Episkey :]

Dernière modification par Episkey ; 02/01/2020 à 09h50.
Citation :
Publié par Sharnt
Du coup, c'est quoi l'hypothèse dominante pour expliquer pourquoi le taux de retraités pauvres en france est un des plus bas du monde si la capitalisation/retraite privée etc est si bien?

https://www.oecd-ilibrary.org/social...nce-2017-27-en
Un début de réponse

L'analyse est simple mais assez intéressante. ce ne sont pas les pauvres qui deviennent plus pauvres mais les classes moyennes qui ne profitent plus de la croissance. Les pauvres ont toutes les aides nécessaires pour se maintenir, ce sont ceux au dessus qui ne recoivent pas d'aides qui trinquent

Dernière modification par Estal'exilé ; 26/12/2019 à 15h15.
Êtes-vous :
- Arrêt maladie pour partir en vacances ?
- Arrêt maladie pour monter votre boîte ?
- Ou arrêt maladie pour faire la grève ?

À la RATP et la SNCF, ils ont choisi :
la première quinzaine de la grève, les arrêts maladie se sont multipliés par trois.
la deuxième quinzaine de la grève, par quatre.

Vous pouvez donc souffrir de la grève tout en la finançant.
Et les grévistes, ben, c'est sympa d'être gréviste à ce compte-là. Je sais faire !
De toutes façons c'est gratuit c'est l'Etat qui paye

Sur 400 contrôles, 90 ont donné lieu à une suspension indemnisation. Pourquoi ? Car dans la quasi totalité des cas, le malade n'était pas à son domicile lors du contrôle.

On notera qu'une source (non précisée) évoque un surplus de stress pour justifier ces arrêts maladie.

https://www.ladepeche.fr/2019/12/24/...ve,8624661.php

Dernière modification par Hiolaltios ; 25/12/2019 à 12h40.
Citation :
Publié par Hiolaltios
De toutes façons c'est gratuit c'est l'Etat qui paye.
De fait, c'est toi, puisque ce sont tes impôts qui financent les services sociaux.
De ta fiche de paie est déduit directement du brut ton montant de cotisation à la sécurité sociale.
Eh bien, une part de celui-là, donc, finance la grève des cheminots, pour qu'ils puissent faire une grève sans perte de salaire.
C'est beaucoup moins pénible comme ça, et puis ça peut durer indéfiniment. Se durcir, et tout.

"On restera fermes !"
"Pas de trêve !"
aux frais du contribuable.
Et pendant qu'on s'en prend aux méchants cheminots, après la police, l'armée, les gardiens de prison, les sénateurs, les chauffeurs routiers, ce sont les gaziers électriciens et les contrôleurs aériens qui vont garder leurs avantages. Et je rappelle que pour la SNCF, ne seront concernés que ceux nés après 1985 et entrés avant 2020 soit environ 30 000 personnes. C'est tellement ridicule que j'en pleure presque de rire. Bon noël à tous et surtout aux pigeons.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés