L'Agora

[POGNAX] Réformes - Retraites 2019-2020

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
La bonne approche c'est qu'ils devraient cotiser autant ET avoir moins de droits à la retraite.
Dans ce cas la, faut plus appeler ça une cotisation mais un impôt, en fait.
C'est d'ailleurs comme ça qu'est présenté le 2,8% qui est payé en plus des 25 de cotisations que tout le monde paie et que les +10k continueront de payer.

Parce que du coup, si tu continues de leur faire payer les 25% de cotisation qui n'en sont plus, j'imagine qu'ils vont atteindre un taux d'imposition qui serait inconstitutionnel.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Oui un impôt effectivement. Je suis en faveur de la fusion des cotisations retraites dans l'impôt sur le revenu.
Ha bah, on est plutôt d'accord sur le principe alors.

D'ailleurs, on va sans doute se diriger vers un truc du style, des cotisations retraites qui vont de plus en plus ressembler à un impôt fait pour financer une retraite minimale plus élevée mais une retraite moyenne qui baissera sans doute, obligeant les classes moyennes à foutre de coté dans des complémentaires retraites s'ils ne veulent pas que le delta entre leur salaire et la retraite soit trop grand.
Il y a beaucoup de systèmes possibles pour gérer les retraites même si ils sont tous techniquement complexes.

Mais le plus difficile est le volet politique tant les assurances sociales sont les fondements de toute société moderne et que vouloir les réformer expose mécaniquement à une très forte opposition.

Et franchement dans ce domaine je ne crois pas trop aux discours qui font la part belle à la recherche de compromis ou même à la négociation, tant ces questions sont politiquement explosives .

Il n'y a qu'à voir la galère dans laquelle vous êtes embarqués. Et en plus vous devez faire face à un nouvel attentat terroriste, 2019 aura vraiment été une année difficile.

Dernière modification par blackbird ; 04/01/2020 à 08h15.
Martinez appelle ce matin à une mobilisation interprofessionelle et annonce trois manifestations pour la fin de la semaine, les 9 10 et 11.

Attendons nous donc à voir beaucoup e monde dans la rue et espérons que les manifestants soient aussi disciplinés qu'ils l'ont été le mois dernier. Et que les forces de l'ordre fassent preuve de retenue. Je ne pense effectivement pas que vous ayez besoin e violences ou pire de blessés pour faire avancer les choses.

DE plus le gouvernement stresse tout le monde avec son calendrier.
J-ai entendu sur LCI que cette mobilisation état aujourd'hui soutenue par 61% des citoyens ce qui est remarquable.

J-ai ;galement ;cout; avec attention le responsable d-une des cagnottes de grève, fonds qui m'ont l'air très bien gérés, tant dans leur collecte que dans leur distribution (il ne s''agit pas de remplacer les salaires mais d'aider les grévistes dans leur quotidien). Et il donne des chèques à des groupes entiers de grévistes. Cette cagnotte sélèvait aujourd'hui à plus de deux millions d'euros, ce qui démontre concrètement à quel point le mouvement est soutenu.

Il y a donc là largement de quoi se réjouir et se féliciter.
Citation :
Publié par blackbird
Martinez appelle ce matin à une mobilisation interprofessionelle et annonce trois manifestations pour la fin de la semaine, les 9 10 et 11.

Attendons nous donc à voir beaucoup e monde dans la rue et espérons que les manifestants soient aussi disciplinés qu'ils l'ont été le mois dernier. Et que les forces de l'ordre fassent preuve de retenue. Je ne pense effectivement pas que vous ayez besoin e violences ou pire de blessés pour faire avancer les choses.

DE plus le gouvernement stresse tout le monde avec son calendrier.
C'est des manifs organisées et encadrées hein!
Si ça tourne à l'émeute en style gilets jaunes, c'est mauvais pour l'image des syndicats (déjà pas très brillante).
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Ben sur le fond c'est un choix personnel que tu fais il n'y a donc pas grand chose à en dire.
Et bien c'est un problème quand les choix personnels conduisent à une société qui produit moins qui au final offre moins (de biens, d'oportunités) à sa population. C'est ce genre de chose qui ont fait que les USA étaient devant l'URSS et attiraient plus de monde ...
Je me répète mais on ne peut avoir que ce qui est produit.
Le mode de vie des USA a détruit la planête. C'était surement moins le fun en URSS mais on n'en serait peut être pas là avec une économie rationnée.

Puis sans aller jusque là je prefère que des gens décident de gagner moins d'argent et d'avoir un système de santé que de vivre dans ce pays de fous.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Le mode de vie des USA a détruit la planête. C'était surement moins le fun en URSS mais on n'en serait peut être pas là avec une économie rationnée.
ouzbekistan-excursion-de-3-jours-en-mer-d-aral-cimetiere-de-bateaux-muynak-banne.jpg
C'est clair, avec le système soviétique, l'environnement est préservé !

Du reste, l'Europe de l'Est et l'URSS, c'étaient des modèles de sobriété énergétique du temps du communisme :
12-emissions-mondiales-co2-par-region.jpg
@Zangdar_MortPartout
Le problème ce que ce n'est pas binaire avec soit l'un soit l'autre.
Pour reprendre ton exemple de la santé nous avons un très bon système de santé, fortement social qui permet à tous d'avoir des soins de qualité.
Ok c'est bon, mais il ne faut pas non plus s'aveugler et ne pas voir ses défauts qui sont absolument inhérent à ce système.
Les bas prix voulu pas le gouvernement et la population entrainent des pénuries qui ne vont aller qu'en s’aggravant. Les molécules sont vendue sur le marché international au plus offrant et la France n'attire pas et est donc servie après ceux qui payent ...
Certains nouveaux traitements, plus cher, sont introuvable en France.
Etc ...
Ensuite c'est un choix. Mais ton choix ne veut pas juste dire que tu auras tout mieux ... du tout.
https://www.60millions-mag.com/2019/...publique-16962
https://www.liberation.fr/france/202...-poids_1771656

Une phrase pourtant présente dans le programme de campagne de Macron, n’a pas vraiment été mise en avant, parmi les éléments de langage du gouvernement.
Citation :
«Les règles de base seront les mêmes pour tous mais les taux de cotisation ou les conditions d’âge pourront différer, en raison notamment des caractéristiques des métiers»
Et si Jean-Paul Delevoye répétait que
Citation :
«Un système universel ne veut pas dire unique […] Il y aura un socle de règles communes et des différences peuvent exister si elles sont justifiées par l’équité.»
Aussitôt, il ajoutait prudemment que ces «spécificités» devaient être «justifiées par des critères objectifs».

Car comme le pressentait Macron
Citation :
«Si je commence à dire on garde un régime spécial pour l’un, ça va tomber comme des dominos […] Parce que derrière on va me dire "vous faites pour les policiers, donc les gendarmes", ensuite "[…]pour les gendarmes […]donc les infirmiers et infirmières, les aides-soignants". Et on va refaire nos régimes spéciaux[…] Non.»
Mais quand le 11 décembre, il a fallut éteindre l’incendie d’une grève (*) des forces de l’ordre, par arrêt maladie en série, le gouvernement a été poussé à transiger sur le caractère «objectif» de ces «spécificités».

Ainsi dès le lendemain, Castaner hissait le drapeau blanc : application d’un régime dérogatoire pour tous les policiers, ils seront tous considérés comme effectuant des missions «à risques» par leur simple statut.

https://www.lexpress.fr/actualite/so...s_2110659.html
https://www.europe1.fr/societe/arret...raites-3936749
http://www.leparisien.fr/economie/re...19-8217324.php

Et puis d’autres concessions ont suivis, pour les avocats ou les kinés, les danseurs de l’Opéra de Paris, les cheminots et les agents de la RATP, etc etc …

En multipliant les concessions, le gouvernement a affaiblit son argument du «Un euro cotisé» qui donnerait «les mêmes droits».

Et l’effet domino craint par Macron n’en finit plus. A présent, les syndicats de police sont de nouveau en colère. La cause ? Le fait que :
Citation :
« les sous-officiers ne seraient pas concernés par le régime universel. Ce qui reviendrait […] à accorder la «clause du grand-père» à la Gendarmerie quand la police en serait privée » .
C’est une « déclaration de guerre […]Au sein d’un même ministère, il est impossible que deux forces, avec la même mission, exposées aux mêmes risques, aient deux régimes différents.» déclare même un syndicaliste d’Alliance.

https://www.liberation.fr/france/202...sation_1771659

Et pendant ce temps, les professions libérales fourbissent leurs armes.
Citation :
«Le premier ministre étant resté sourd à la colère exprimée par les professions qui ont bâti des régimes de retraite autonomes, vertueux et solidaires, les 16 professions, qui transportent, soignent, conseillent et défendent nos concitoyens, réunies au sein du Collectif SOS Retraites, lancent une grève glissante, à compter du 3 janvier 2020».
https://www.lefigaro.fr/social/retra...nvier-20200103

Ainsi 16 d’entre elles appellent à une grève «glissante» à partir du 3 janvier.
Chaque secteur se mobilisera chacun son tour :
  • Vendredi, les infirmiers, les kinésithérapeutes et les orthophonistes
  • Lundi, les médecins et les experts-comptables
  • Les avocats, une semaine entière de mobilisation à partir de lundi
  • Les pilotes d’Air France lundi et mardi
  • Les hôtesses et stewards de lundi à jeudi
Les dominos ne sont pas encore tous tombés...

domino.jpg

(*) La loi interdit l’exercice du droit de grève par les fonctionnaires actifs de la police nationale.
Citation :
Publié par gnark
Les bas prix voulu pas le gouvernement et la population entrainent des pénuries qui ne vont aller qu'en s’aggravant. Les molécules sont vendue sur le marché international au plus offrant et la France n'attire pas et est donc servie après ceux qui payent ...
Certains nouveaux traitements, plus cher, sont introuvable en France.
Etc ...
C'est vraiment pas sérieux comme analyse...
Les pénuries ne concerne pas que la france (c'est pareil chez nos voisins) et la cause est principalement un manque de régulation.
Le médicament est géré comme un business lambda, donc mondialisé, a flux tendu, les médocs moins rentables sont délaissés, etc, ce qui provoque des pénuries.
On laisse faire n'importe quoi, il est la le vrai problème, le médicament est un besoin primaire, on est pas sensé le gérer comme on gère les cleenex ou des casseroles, c'est un domaine régalien, ça doit être régulé ( ça l'est déjà beaucoup en fait, mais pas assez).

Et sinon pourquoi vouloir payer plus chers tes médicament ? Quel intérêt mdr ? L'état achète avec tes impôts les médocs que tu va consommer, ton intérêt c'est de les avoir au meilleur prix, pas plus chers.
Il y a quelques temps, une firme pharmaceutique a dépensé une fortune pour acheter un médicament. Et l'a donc proposé une fortune, un million l'injection.
Donc personne n'a été en mesure de l'acheter. Donc la firme a cessé sa commercialisation. La puiçanse du kapitalysme à l'oeuvre quoi.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle...roteine-lipase

Notez cependant que les régulateurs portent une part de responsabilité, puisque c'était une thérapie génique. Du coup, la firme initiale, celle qui a inventé le traitement, s'est vue mettre des bâtons dans les roues car on craignait qu'elle ne provoque une épidémie de zombie immortels mutants radioactifs OGM, ou que Greeenpeace ne viennent manifester dans les locaux de l'agence, un truc comme ça.

Mais une fois rachetée, au lieu de vendre le traitement à un prix raisonnable, ils ont fait une simple règle de trois... Du coup les gens meurent bêtement.
Quand la cupidité tue et que des gens veulent de ça en France, suffit d allez sur google: scandale usa insuline

Sachant que les scientifique qui ont découvert l'insuline en 1999, ont eux le prix Nobel de médecine et qu'ils ont vendu le brevet pour 1dollar.
Citation :
Publié par gnark
@Zangdar_MortPartout
Le problème ce que ce n'est pas binaire avec soit l'un soit l'autre.
Pour reprendre ton exemple de la santé nous avons un très bon système de santé, fortement social qui permet à tous d'avoir des soins de qualité.
Ok c'est bon, mais il ne faut pas non plus s'aveugler et ne pas voir ses défauts qui sont absolument inhérent à ce système.
Les bas prix voulu pas le gouvernement et la population entrainent des pénuries qui ne vont aller qu'en s’aggravant. Les molécules sont vendue sur le marché international au plus offrant et la France n'attire pas et est donc servie après ceux qui payent ...
Certains nouveaux traitements, plus cher, sont introuvable en France.
Etc ...
Ensuite c'est un choix. Mais ton choix ne veut pas juste dire que tu auras tout mieux ... du tout.
https://www.60millions-mag.com/2019/...publique-16962
suffit de voir ce qui se passe au USA pour voir que ce que tu proposes serait encore plus désastreux que la situation actuelle. Y a bien plus simple pour régler cette situation de pénurie, relocaliser la production des médicament dans l'UE. L'UE (France) pourrait très bien mettre en place une politique volontariste pour faire en sorte de faire revenir la production ici. Ca relocaliserait en plus de l'emploi et puis niveau suivi de production ça serait quand même mieux aussi.... Et même au niveau environnemental, car ici on peut imposer des normes pour éviter certaine pollution liée à la fabrication de certaine molécule, mais ailleurs ça doit pas être triste....

Ca fait partie de ces secteur stratégique que la France et l'UE en général, on laissait en roue libre faire leur délocalisation alors qu'on aurait du maintenir au maximum ces productions ici. Surtout qu'au final on bénéficie peu de ces délocalisation. Autant par exemple un smartphone fabriquait ici ça engendrerait un surcoût énorme, mais pour les médicaments on n'en a pas vue la baisse ce gain du à la délocalisation. Au final ce sont les grands groupes pharmaceutiques qui sont les seules bénéficiaires de ces délocalisation.

Citation :
Il y a quelques temps, une firme pharmaceutique a dépensé une fortune pour acheter un médicament. Et l'a donc proposé une fortune, un million l'injection.
Donc personne n'a été en mesure de l'acheter. Donc la firme a cessé sa commercialisation. La puiçanse du kapitalysme à l'oeuvre quoi.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle...roteine-lipase

Notez cependant que les régulateurs portent une part de responsabilité, puisque c'était une thérapie génique. Du coup, la firme initiale, celle qui a inventé le traitement, s'est vue mettre des bâtons dans les roues car on craignait qu'elle ne provoque une épidémie de zombie immortels mutants radioactifs OGM, ou que Greeenpeace ne viennent manifester dans les locaux de l'agence, un truc comme ça.

Mais une fois rachetée, au lieu de vendre le traitement à un prix raisonnable, ils ont fait une simple règle de trois... Du coup les gens meurent bêtement.
J'ai plus les exemple en tête, mais c'est pas la 1ère fois que ça arrive. Et je vois pas comment lutter contre ça, car de toute façon une société est libre de pratiquer ces prix, donc même si y avait une loi obligeant une firme pharmaceutique à commercialiser ces médicaments sur le marché, elle aurait juste à vendre à un prix prohibitif pour contourner l'interdiction de retirer un médicament à la vente.
C'est effectivement un problème, mais vu les coûts que peuvent entraîner les études cliniques avant d'obtenir les autorisation de mise sur le marché, je suis pas surpris que les compagnies veuillent faire des bénéfices ou à défaut rentrer dans leur frais. Là en l’occurrence, le fait qu'il y ait en plus un faible "marché" n'a certainement pas aidé. Bon après d'ici 10-15 ans le brevet sera tombé et ce sera plus facile pour d'autres compagnie de produire un générique qui sera potentiellement vendu à un prix plus abordable, malheureusement ça va repousser le traitement pour les patients d'autant.

Et je ne pense pas qu'il y ait de solutions simple aux coûts élevés de certains traitement, vu les coûts parfois énormes qui sont nécessaire au développement de médicaments.

Quant aux pénuries, effectivement ramener la production en Europe pourrait prévenir la pénurie, mais certainement pas favoriser des coûts moins élevés de certains médicaments.

Aux USA, la problématique est encore différente avec leurs assurances privées. L'exemple de l'insuline est d'ailleurs un cas assez parlant, où certaines compagnies pharmaceutiques en sont même à proposer leur propres programmes pour venir en aide aux diabétiques qui ne peuvent pas se payer les traitements.
Citation :
Publié par Episkey


Allons bon, une petite attaque perso comme on les aime

Pour ton information: Je n'ai pas passé mon enfance en France, enfin très peu, pour les vacances essentiellement, et j'ai rarement pris le train. Donc non je n'ai pas été violenté par un fils d'agent SNCF.

Par contre, la SNCF représente un gouffre financier, qui plombe les comptes de l'Etat, et que l'Etat agit pour alléger, et que tout ceci se fait avec l'argent du contribuable (boite d'Etat).
Alors, dans la mesure où c'est un service public, ça me parait logique (car on paie des impôts pour ce genre de services) donc "pourquoi pas".
Mais quand en plus les syndicats empêchent le tout de se faire, creusent encore plus la dette, n'aident pas à améliorer la situation (au pire l'empirent), tout ça pour conserver certains atouts sur la retraite, et autres...

Dans la mesure où un groupe fait passer un intérêt individuel avant l'intérêt collectif, je trouve que c'est se moquer du monde, oui.
Et il en va de la survie de la SNCF hein.
Huhu la victimisation en fond de commerce décidément..Humour ou sarcasme ce sont des mots bannis de ton vocabulaire? Sinon Depuis le 1er janvier la SNCF n'est plus un service public mais une SA. Pour rappel un service public est au service d'usagers et pas d'actionnaires. Sinon je suis curieux d'avoir une vision de notre société sans syndicats sans contre pouvoir (hin hin de nuisance) dans le monde du travail. Ah merde ça a déjà existé....
Citation :
Publié par gnark
En fait c'est pas un problème à moins d'être capitaliste.
Depuis quand tu défends les capitalistes
Peut être une ouverture d'esprit pas si étriquée que tu ne sembles le penser
Citation :
Publié par Nof Samedisþjófr
Oh mon dieu, ils doivent revendre un bien dont ils n'ont plus l'usage pour se payer un service dont ils ont l'usage.
La notion de choix ça te parle? Peut être qu'ils auraient envie d'en faire profiter leurs enfants / petits enfants de part la revente de leur bien ou effectivement se payer un EHPAD , au final avoir le choix.

Dernière modification par Calhynn ; 05/01/2020 à 06h38.
Citation :
Publié par gnark
Oui mais ce que tu occultes totalement c'est que quand je me faisait mes + de 120k j'avais 4 employés et 3 freelances occasionnels. Maintenant je n'ai plus qu'un gars.
Est-ce que la société y gagne ? je ne pense pas ... on ne peut se partager que ce qui est produit, avoir une population pantouflarde n'est pas un idéal.

Ton patron ne t'augmentera jamais si tu produits la même chose, la rémunération de ta production en prend obligatoirement un coup quand tu montes dans les salaires.
Citation :
Publié par gnark
Et bien c'est un problème quand les choix personnels conduisent à une société qui produit moins qui au final offre moins (de biens, d'oportunités) à sa population. C'est ce genre de chose qui ont fait que les USA étaient devant l'URSS et attiraient plus de monde ...
Je me répète mais on ne peut avoir que ce qui est produit.
1) je pense que par les temps qui courent, moins produire peut être bénéfique, ça dépend des biens. Tu produis quoi qu'on rigole ?

2) tu n'as absolument pas fait la démonstration qu'il y a une disparition de production. Ce genre de propos montre bien les énormes failles argumentaires que tu peux avoir. Un autre patron moins gourmand que toi a p-e vu son nombre d'employés grimper et les freelance sont allés bosser pour lui. Et si ce n'est pas directement sur le même secteur, le nombre d'emploi a pu être compensé sur un marché alternatif d'une autre manière.
Ce post met clairement à jour un état d'esprit de "patron sauveur" alors que rien ne le prouve, ça explique bcp de tes prises de positions.

Dernière modification par Ex-voto ; 05/01/2020 à 11h27.
Citation :
Publié par Spectre Olaf
C’est une « déclaration de guerre […]Au sein d’un même ministère, il est impossible que deux forces, avec la même mission, exposées aux mêmes risques, aient deux régimes différents.» déclare même un syndicaliste d’Alliance.
Poussons la logique au bout : s'ils ont la même chose de la même façon, pourquoi a-t-on deux métiers différents ?
Il n'y a aucune logique à ce que des militaires soient utilisés pour contrôler la population civile française. La gendarmerie est une aberration.
Citation :
Publié par Calhynn
La notion de choix ça te parle? Peut être qu'ils auraient envie d'en faire profiter leurs enfants / petits enfants de part la revente de leur bien ou effectivement se payer un EHPAD , au final avoir le choix.
Je ne comprends pas ton message, puisqu'ils ont en effet ce choix : se payer un service dont ils ont besoin, ou ne pas le faire et faire hériter d'autres vieux ce leurs biens (bien tenté le coup des petits-enfants, en pratique, les héritiers sont plus proches d'être des grands pères que des petits enfants)
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés