Le Cercle Taberna

[scission] Les séries devenues des références (ou pas)

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Ismène
Je ne connais pas Lost mais prison break qui est pas mal les 2 premières saisons. Après ca vire au n'importe quoi et j'ai arete dans la saison 3.

Après Lost c'est souvent vu par les fans comme le début du renouveau des séries, des scénarios plus poussés, une intrigue mieux ficelée de beaucoup de séries de maintenant.
Un peu comme l'amorce d' un passage entre les séries de fin du 20eme siècle au 21eme siècle.
Oui je dirai que beaucoup de séries s'inspirent de Lost, c’était (lost ) une des séries les plus populaires du début des 2000's
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Ismène
Après Lost c'est souvent vu par les fans comme le début du renouveau des séries, des scénarios plus poussés, une intrigue mieux ficelée de beaucoup de séries de maintenant.
Ouais mais cette place n'est à mon avis pas méritée, comme série antérieure avec une intrigue mieux ficelée je pense par exemple à The Sopranos.
Citation :
Publié par madrummer666
Lost... moé j'ai pas trouvé que c'était fou que ça et ça a très vite mal tourné après seulement 3 saisons... C'est clairement pas resté une référence qui à survecu jusqu'à nos jours, ni même marquée le monde des séries télés au point d'en changer les façons de faire.

Je citerais plutôt OZ concernant les années fin 90 / début 2000 question boulversement de ce média. Aussi bien pour sa popularité et ses qualités indéniables à tous les niveaux, que pour le nouveau standard de format des séries que l'on connait depuis début 2000 grâce à elle.

Au revoir les saisons de 24 épisodes de 45min avec pub et beaucoup d'épisodes fillers -> bonjour les saisons courtes d'1h, sans pub et quasiment sans épisodes fillers.

Aussi, en exception (jamais reproduis à ma connaissance), Babylone 5 avec sa narration et histoire prevus sur 4 ou 5 saisons avant toute production, ce qui en fait la série la plus cohérente existante (et ça date déjà des années 1990).
Mouais non, Lost a davantage bouleversé le secteur des séries TV que Babylon V ou Oz imo... Après je ne compare pas ces séries entre elles sur le plan qualitatif mais que tu le veuilles ou non Lost reste une référence. Et a été bien plus populaire que les deux séries que tu cites.
Ca a été une référence parce que ça a été calibré et vendu comme - soi-disant- tel.
Si y avait pas eu JJA à l'époque, déjà connu, derrière et tous les medias et journaux TV qui se relayaient pour faire de l'ultra-visibilité à la série on n'en aurait pas plus parlé que ça avec tous ces acteurs pratiquement inconnus.

C'était une question de fric, de matraquage média, et aussi de bon moment (c'était pas encore l'explosion des séries telle qu'on l'a connait aujourd'hui, c'était encore surtout en France le mix rediff des séries US des années 80/90 et rediff des séries allemandes).

24 n'a pas tout à fait connu la même couverture médiatique (elle était soutenue quand même) et elle, a bien révolutionné à l'époque le format.
Mais bien d'autres séries ont marqué le genre et ont été totalement ignorés des medias et des chaines, donc du public.
Bah non. Tu peux pas juste lier le succès de Lost à sa promotion marketing, c'est un peu n'importe quoi ce que tu dis je trouve. Le concept en lui même était novateur et bien foutu.

Ok 24 a révolutionné le format (pour le pire parce que 24 hein...) mais Lost à l'époque c'était le GOT d'aujourd'hui, énorme budget pour l'époque et un lien avec les téléspectateurs assez unique, les théories qui foisonnaient à chaque épisode c'était quelque chose. Tellement de séries aujourd'hui (The leftover, the OA etc etc) s'inspirent de Lost, qu'on aime ou pas, on ne peut pas dire que la série n'est pas une référence tout comme le sont les 24, Oz, The Wire, X-files, Twin Peaks etc etc
Message supprimé par son auteur.
Mdr un peu n'importe quoi ce que tu racontes cher forumeur, Babylon V n'a rien révolutionné du tout, ça reste une série ScFi confidentielle qui ne parle qu'aux fans du genre, c'est extrêmement conformiste pour le coup (et en plus ça a très mal vieilli lel). Qu'elle soit cohérente parce qu'écrite en un bloc, osef, ça n'en fait pas du tout quelque chose de novateur.

Ensuite une série ce n'est pas juste un format, ton approche me parait très réductrice cher forumeur, très bien Oz a été la première série avec des épisodes denses (avec plusieurs arcs dans le même épisode) de plus d'1h, et donc ? Si Oz a marqué les esprits, c'est davantage par son côté cru/réaliste, son ambiance sordide et sa mise en scène assez particulière (les scènes d'intro etc) que par son format.

Lost a bouleversé les codes en terme de narration pour une série TV, que tu le veuilles ou non. C'est une série ultra-culte, on s'en souviendra encore dans 30 ans.

T'as l'air de tout confondre, ce qu'une série a apporté et sa qualité intrinsèque, personnellement je considère Oz supérieur à Lost sur le plan qualitatif. Mais objectivement, Lost a apporté davantage.
Pour les CGI oui Babylone 5 était un précurseur (y'a qu'à voir comme c'est moche aujourd'hui ) par contre le fait que le scénario ai été prévu dès le début... euh j'ai plutôt l'impression que c'est l'inverse, c'est de moins en moins vrai, de + en + des séries avance à l'aveugle selon le succès.

On avait peut-être + de séries avec du filer à mort avant, ou pas de trame principale, je préfère ça à un truc qui part dans tout les sens "à cause" du succès (comme Prison Break par exemple).
Citation :
Publié par Sayn
Bah non. Tu peux pas juste lier le succès de Lost à sa promotion marketing, c'est un peu n'importe quoi ce que tu dis je trouve. Le concept en lui même était novateur et bien foutu.
Ouais alors novateur jvais rien dire bien foutu faut pas deconner.
Et c'est totalement lié au marketing.

bjorn : flemme de repondre en structuré a cette heure jte fais ca demain
Message supprimé par son auteur.
Lost a été un succès populaire malgré un scénario complexe et surtout une des premières séries à créer des attentes / discussions sur le web après chaque épisode, c'est en ça qu'elle est moderne.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par madrummer666
Ba c'est simple pour OZ : sur quel modèle est basé le format des séries qu'on regarde tous depuis? Sur le format de OZ.

Donc dire que Lost à bouleversé le secteur des séries est juste faux. Les faits sont la et OZ est antérieurs à toute les séries à succès dont vous parlez.
OZ est une série précurseur de la professionnalisation de ce média.
Si je devais faire une comparaison, je dirais que OZ est un peu DAoC (ou T4C ?), et Lost est World of Warcraft. T'en as un qui a "révélé" un genre, et l'autre qui l'a popularisé ^^
Citation :
Publié par madrummer666
En général, une oeuvre culte qui restera dans les annales verra plutôt son audience grimper en flèche avec le temps pour atteindre un pic indépassable avant de stagner (si la qualité est toujours au top) ou de régresser (si la qualité baisse ou que la lassitude s'installe).
Pas nécessairement, une oeuvre culte peut se contenter de posséder un succès d'estime. Elle devient culte parce que la communauté autour d'elle continue d'alimenter l'univers ou parce que la critique l'estime sans que le public suive derrière. Firefly est culte mais n'a duré qu'une saison et connu qu'une relative petite audience, Buffy est culte et a connu un gros succès commercial.

Oz est définitivement culte, au même titre que Lost, mais pas pour les mêmes raisons.
Citation :
Publié par Alandring
mais n'en communiquent aucune.
Alors c'est pas tout a fait exact ils en communiquent qques unes comme quand ils disaient qu'un gars avait regardé bee movie 400 fois dans l'année.
Citation :
Publié par Lyfe El Uno
Alors c'est pas tout a fait exact ils en communiquent qques unes comme quand ils disaient qu'un gars avait regardé bee movie 400 fois dans l'année.
C'est vrai. Ils communiquent une dizaine de chiffres dans l'année, qui ne nous servent jamais à rien soit parce qu'ils sont inutiles soit parce qu'on n'a rien pour les comparer.
Citation :
Publié par madrummer666
Les dates des séries que je cite prouve juste ce que je dis et que j'ai raison.
A partir de la débat clos et évite de prendre un ton de je-sais-tout qui déforme mes propos pour avoir absolument raison.

Tu à le droit de pas aimer par goût personnel ces 2 séries, mais faut savoir rester objectifs sur leur qualités propre et unique et leur apport au format séries télé.

Pour résumer :
1997 - OZ : changement total du format des séries jusqu'a nos jours + précurseur dans la qualité de l'acting, de l'écriture et des séries 16/18+ réaliste posé en nouveau standard à dépasser.
C'est 7 ans avant Lost et 2 ans avant les Soprano (une autre référence dans son genre).
Même les flashback pour développer les personnages et utilisé par Lost viennent aussi de OZ

1993 - Babylone 5 : précurseur de la 3D prouvant que ça fonctionne et seul série au monde à avoir un scénario établi avant sa production (contrairement à toutes les autres qui sont pressées comme des citrons par le succès avec souvent les fins qualamiteuse qu'on conait).

Fin du débat avec date.

@Petitpain :
Fonce en toute vitesse voir OZ et j'espère que tu à le coeur bien accroché ;-)
Non non et non ONRphM0.png

Dsl de te dire ça vieux mais t'es à côté de la plaque, tu comprends pas ce que j'écris, Babylon V j'aime bien et j'adore Oz donc là encore rien à voir avec mes goûts, on est pas dans le subjectif.

Oz n'a pas révolutionné tant que ça le format, Urgences qui est apparu en 1994 proposait déjà des épisodes de 45 min, les épisodes d'1h d'Oz sont plus denses mais en terme d'écriture, les personnages ne sont pas si développés que ça, les mécanismes scénaristiques non plus, on est encore dans de l'ébauche, qui arrivera à maturation avec les Sopranos en 1999 et The Wire en 2002.

Si on veut parler d'une série complètement novatrice sur le pur plan du format c'est 24h chrono : 24 épisodes pour 24h.

Mais là encore, parler de format c'est tellement réducteur, Twin peaks a eu un format standard et a apporté tout autant si ce n'est plus à la série TV que Oz désolé zDOnWse.png

En plus franchement là encore tu te goures sur ce qu'a apporté Oz, t'aurais pu dire que c'est une des premières séries où le narrateur s'adresse directement au spectateur, que c'est une des premières séries à proposer du contenu super cru (-16 en france à l'époque) mais tu t'accroches comme une sangsue à ton "format" mdr.

babylon V que dire, déjà dans les 90's c'était moche leurs CGI donc stp ta révolution 3D là QK8M1kG.png



QK8M1kG.pngQK8M1kG.pngQK8M1kG.png

Et encore je me souviens la première saison c'était encore pire, un truc infâme. Heureusement que c'est bien écrit.

Mais sinon Lost a été complètement novateur en terme de narration/mécanisme scénaristiques. Une série n'a jamais autant réussi à placer ses téléspectateurs au centre du show, même GOT c'est allé moins loin au niveau brainstorming. Déjà le synopsis de base, un avion qui s'écrase sur une île aux propriétés mystérieuses avec des survivants qui découvrent qu'ils ont un lien entre eux tout d'abord, puis avec l'île après, c'est quelque chose de fou à l'époque mais Lost c'est pas que ça, c'est une structure narrative unique qui développe les personnages en combinant les flashbacks, les flashforwards et les flashsideways (=> que seraient-ils devenues sans l'île ?), une intrigue qui utilise une mythologie très poussée pour une série + énormément de références pop et au final ça donne un univers avec un imaginaire assez étendu.

Et ne serait-ce que pour le lien tissé entre les téléspectateurs et le show, Lost c'est ultra-culte et assez unique dans le paysage télévisuel. C'est une référence.
Message supprimé par son auteur.
C'est aussi que Lost reste comme étant l'une des premières grosses séries "premium" grand public. Avant, on avait des séries qu'on opposait aux films de cinéma. Au début / milieu des années 2000, on a commencé à voir des séries à très gros budgets, avec des castings / équipes artistiques réputées, etc. Je ne pense pas que ce soit une question de qualité, plutôt un changement de statut pour les séries qui ont commencé à être aussi considérées que le cinéma (avec Lost, Rome, Angels in America, Boardwalk Empire, etc.). Aujourd'hui, les grands réalisateurs et comédiens font indistinctement du cinéma et des séries, sans que ça choque personne. On le doit à ces premières "séries premium".
Message supprimé par son auteur.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés