Le Cercle Taberna

[scission] Les séries devenues des références (ou pas)

Répondre
Partager Rechercher
Lost c'est une reprise d'une série écrite par le scénariste de Twillight Zone intitulé The New People:


qui avait déjà été reboot / réécrite dans les années 80/90:


Eux même inspirés de faits divers et d'un livre: Sa Majesté des Mouches. Du coup je ne suis pas sur que l'on puisse dire que la série soit réellement culte vus que l'idée d'origine à déjà eu de multiples déclinaisons. Elle a sans conteste marquée les années 2000 ceci dis, mais même à l'époque elle ne faisait pas l'unanimité. Au delà de cela elle n'est sujet à aucune rediffusion à la différence de certaines séries comme La Petite Maison dans la Prairie donc elle n'est pas non plus transgénérationnelle.

Remarque c'est le cas pour 90% des séries et films populaires donc la question pourrait être de savoir si comme pour Buffy les fans continus de se réunir autour de la série après son arrêt et si elle continue au travers de produis dérivés officiels ou non (livres / comics / fanfictions / cosplay), si c'est le cas, alors oui elle serait culte au moins pour les fans en question.

Dernière modification par 2063 ; 20/09/2019 à 11h25.
Mais une série culte ce n'est pas avant tout une série qui entre en résonance avec une-deux générations et l'ère du temps ?
Les séries cultes il y en as des tas et on en parle pourtant très peu. C'est "chapeau melon et bottes de cuir", "le prisonnier" qui va servir de référence, "battlestar galactica de 1978", "cosmos 1999" et bien sûr les "envahisseurs" et "star trek" ou encore "buffy" et "x-files". Les séries cultes c'est avant tout un cliché instantanée d'une génération en quête de réponses, d'attentes, de craintes et de fantasmes. Il faut surtout s'interroger sur les intentions d'une époque derrière "Oz" et "Lost", comme par exemple "walking dead" et "Games of thrones".
Ce débat peut tourner en boucle longtemps vu que vous avez tous une définition du mot "culte" différente.
Ça parle de format, de référence pour les séries qui ont suivi, de popularité, d'originalité et j'en passe.

Forcément, selon chaque critère, on va pas retrouver les mêmes séries et vous tomberez du coup jamais d'accord. Surtout quand votre appréciation de la dite série entre aussi en compte...
- Oz est une très bonne série et originale pour l'époque.
- Lost / Buffy / House / 24 / Friends / X Files / etc étaient et, pour la plupart, sont toujours très populaires.
- Doctor Who a la longévité (et d'ailleurs le format "court" dès 1985 ).
- Urgences / Les Feux de l'Amour ont aussi inspirés pas mal de séries par la suite, comme quoi culte n'est pas forcément synonyme de qualité non plus.

Culte, pour moi, c'est les séries dont on parle/parlera encore 30 ans après leur fin car elles ont marqué pour X ou Y raison. Lost j'ai des doutes, Oz c'est clairement pas le cas.
Citation :
Publié par MôcheDentur
Mais une série culte ce n'est pas avant tout une série qui entre en résonance avec une-deux générations et l'ère du temps ?
Les séries cultes il y en as des tas et on en parle pourtant très peu. C'est "chapeau melon et bottes de cuir", "le prisonnier" qui va servir de référence, "battlestar galactica de 1978", "cosmos 1999" et bien sûr les "envahisseurs" et "star trek" ou encore "buffy" et "x-files". Les séries cultes c'est avant tout un cliché instantanée d'une génération en quête de réponses, d'attentes, de craintes et de fantasmes. Il faut surtout s'interroger sur les intentions d'une époque derrière "Oz" et "Lost", comme par exemple "walking dead" et "Games of thrones".
Une série culte c'est une série dont on se souvient de par sa qualité et sa resonnance à l'instant T ou cette série a été publiée officiellement

Pour les autres,
Personne n'a dit que :
1 Lost est la seule série culte sur cette foutue planète
2 Lost est la seule série valable à regarder (ne faites pas ça )
3 Lost s'est inspiré de rien du tout (ça n'existe pas )
4 Lost est sans défaut de A à Z (c'est pas possible )
5 Lost est meilleur que Oz ou je ne sais-je (c'est même pas le même registre même si ces séries se chevauchent avec Lost qui débute la ou Oz se termine )

Et ouais tu peux avoir une série culte qui s'inspire d'anciennes séries.
Twin peaks a ses inspirations aussi (shining qui est un film certes mais bon )
Oz au niveau format s'inspire pourtant de Twin peaks cf ce qu'a dit Sayn.
Est ce que ça veut dire que Oz n'est pas valable ? non personne n'a dit ça ici (que je sache )
Du Larousse :

Culte : Qualifie quelqu'un ou quelque chose qui suscite l'enthousiasme d'un public, généralement restreint : Film-culte. Auteur-culte

D'après cette définition, je pense pas qu'on puisse nier que Oz et Lost sont cultes. Lost y'a quand même eu des flopées de sites (lostpedia etc) entièrement dédiés au show. Ce sont deux séries qui ont marqué leur temps, avec un public beaucoup plus restreint pour Oz.


Citation :
Publié par 2063
Au delà de cela elle n'est sujet à aucune rediffusion à la différence de certaines séries comme La Petite Maison dans la Prairie donc elle n'est pas non plus transgénérationnelle.
Je sais pas si l'argument tient, le mode de consommation lui n'est pas transgénérationnel, aujourd'hui les séries ne passent plus à la TV donc espérer des rediffusions... Sachant que Lost, une bonne partie (dont moi) regardait via les p2p.
Citation :
Publié par kragen
Lost a été un succès populaire malgré un scénario complexe et surtout une des premières séries à créer des attentes / discussions sur le web après chaque épisode, c'est en ça qu'elle est moderne.
A mon avis, c'est surtout parce que l'environnement a changé. C'était compliqué de partager ses avis sur Babylon 5 sur internet. Internet a changé les règles du monde des geeks, qui ont pu se retrouver et communiquer de façon bien plus simple et facile.
Les séries télé que je regarde sont *toutes* issues de conseils sur internet: regarder des séries n'est pas mon activité par défaut en cas de trous dans l'emploi du temps.
C'est comparable à la facilité de regarder un anime aujourd'hui comparé à 1990. Les anime sont toujours les mêmes, mais tout l'écosysteme autour a changé. Avant il fallait un magneto NTSC et/ou un lecteur de Laserdisc et le media coutait la peau de cul, tout en ayant des trads approximatives sur une feuille de papier, aujourd'hui tu as des sites avec quasiment tout en sous-titrage de qualité décente. Et les anime de cette époque charnière sont souvent mis en avant, parce qu'ils ont été les premiers à profiter de cette méthode de diffusion.

Du coup, qu'on retrouve des séries avec un label "pionnier" pile poil quand Internet se démocratise, me semble plus pointer vers l'importance d'internet que celle de la série en particulier. Et ce surtout si l'on parle de la France, ou les séries US sont fréquemment diffusées avec des mois/années de retard sur des chaines confidentielles.
Citation :
Publié par madrummer666
Ba c'est simple pour OZ : sur quel modèle est basé le format des séries qu'on regarde tous depuis? Sur le format de OZ.
OZ n'a pas inventé grand chose, c'est un exemple type de série basée sur le modèle de Hill Street Blues (et autres de Steven Bochco comme LA Law), comme la plupart des séries chorales et feuilletonnesques modernes.

A savoir des structures d'épisodes répétées, avec des scènes quasi obligées, installant le spectateur dans un rythme (c'est particulièrement le cas pour Oz avec le paralytique qui fait son speech à chaque épisode comme le sergent au début de chaque épisode de Hill Street Blues, et le meurtre d'un personnage secondaire ou autre scène de violence quasi-systématiquement placée vers les 2/3 de l'épisode), tout en ayant des éléments d'intrigue continuant d'épisode en épisode, et pouvant être résumés par une accumulation d'arc narratifs centrés autour d'un des personnages principaux ou un petit groupe, avec des interactions limitées entre eux.
Et enfin un thème/grand événement les affectant tous donnant une ambiance particulière à chaque saison (et arc conclu dans le finale généralement), genre dans Oz un changement de politique de la prison ou de directeur ou de dominant parmi les chefs de gangs, dans HSB un changement de supérieur du capitaine Furillo ou des consignes du maire, dans The Wire un nouveau thème sociologique, etc...

La principale évolution des séries récentes par rapport à HSB c'est la raréfaction d'histoires commencées et terminées dans un seul épisode par rapport aux éléments feuilletonesques. Le ratio entre les deux s'est en gros inversé entre les premières séries à utiliser ce modèle dans les années 70 et celles des années 2000+. Mais dans Oz une série encore très fidèle à celui ci il y en a tout de même pas mal (genre le typique nouveau prisonnier dont l'arc va consister à se faire tuer/violer au cours de l'épisode et sera oublié au suivant, ou tel petit vol/altercation qui sera directement résolu sans avoir de conséquence à long terme).

Edit : je devrais lire tout le sujet avant de répondre

Citation :
Norme pré-HBO / OZ
- 24 ou 22 épisodes par saison (sur 6 saisons c'était la norme de dépasser les 120 épisodes minimum)
- 45min
- narration/scénario souvent convenu et acting souvent proche de la série B
- Pub
- Souvent 50% de filler.


Norme post-HBO / OZ
- Format cours de saison, mise à part l'exception en 16 épisode de la s4 de OZ et la dernière saisons de 21 épisodes pour Sopranos (norme nouvelle à moins de 100/90 épisodes pour 6 saisons)
- durée utiles un peu augmenter à 50/55min (environ 5 à 10min de plus utiles en moyenne).
- narration, acting et scénario digne du cinéma.
- Pas de pub
- Pas de filler.
Ok, ça par contre c'est vrai il y a eu un gros saut qualitatif ou de profondeur. Après il me semble que des séries comme X-Files par exemple avaient déjà pas mal relevé le niveau (du point de vue des spectateurs/critiques de l'époque).
Par contre Oz a évidemment lancé l'ère HBO qui a permis de monter encore plus haut (et des saisons plus courtes y ont aidé).

Dernière modification par Twan ; 20/09/2019 à 14h58.
Citation :
Publié par Sayn
Du Larousse :

Culte : Qualifie quelqu'un ou quelque chose qui suscite l'enthousiasme d'un public, généralement restreint : Film-culte. Auteur-culte

D'après cette définition, je pense pas qu'on puisse nier que Oz et Lost sont cultes. Lost y'a quand même eu des flopées de sites (lostpedia etc) entièrement dédiés au show. Ce sont deux séries qui ont marqué leur temps, avec un public beaucoup plus restreint pour Oz.



Je sais pas si l'argument tient, le mode de consommation lui n'est pas transgénérationnel, aujourd'hui les séries ne passent plus à la TV donc espérer des rediffusions... Sachant que Lost, une bonne partie (dont moi) regardait via les p2p.
Comme quoi, même les dictionnaires ne s'accordent pas sur une définition unanime.

Personnellement je trouve la définition du Larousse beaucoup trop vague, toute oeuvre suscite l'enthousiasme d'un public. La différence d'une série à l'autre se situe au niveau de la grandeur de ce dit public. C'est là que je préfère la définition de l'académie française :

Culte : S’emploie désormais en apposition pour montrer que telle personne, tel spectacle ou tel objet a des zélateurs qui lui vouent une admiration presque religieuse parce que, pense-t-on, il constitue une référence qu’on ne saurait ignorer. On parle ainsi d’auteur culte, de livre culte, de films culte.

Et c'est pour ça que je ne considère pas Oz comme une série culte car trop peu connue et donc facilement ignorée. Lost c'est difficile à dire car c'est la période "âge d'or" des séries et il y en a plein de la même période qui ont cartonné (Dexter, House, Breaking Bad, Malcolm, Soprano,...), il faudra voir dans l'avenir lesquelles perdurent.
Citation :
Publié par Sayn
Je sais pas si l'argument tient, le mode de consommation lui n'est pas transgénérationnel, aujourd'hui les séries ne passent plus à la TV donc espérer des rediffusions... Sachant que Lost, une bonne partie (dont moi) regardait via les p2p.
C'est pas faux!

Après la rediffusion ne fait pas tout, des séries comme Ma Sorcière Bien Aimée ou Madame est Servie ont étés rediffusées des années durant et pourtant elles ont finies par perdre complètement ce statut de séries Cultes: les valeurs philosophique qu'elles véhiculent étant devenues en complètes oppositions à celles d’aujourd’hui.

Là ou le survivalisme revient en force vus que des craintes équivalentes à celles de la guerre froide / fin du monde ressurgissent.

Dernière modification par 2063 ; 20/09/2019 à 15h30.
Citation :
Publié par madrummer666
1993 - Babylone 5 : précurseur de la 3D prouvant que ça fonctionne et seul série au monde à avoir un scénario établi avant sa production (contrairement à toutes les autres qui sont pressées comme des citrons par le succès avec souvent les fins qualamiteuse qu'on conait)

Tatata.
Vous avez la mémoire courte chers mesieurs.
Les premiers à employer massivement de la 3d (et des CGI au sens large) dans une série TV live c'étaient eux


Et non d'un chien, ça c'est culte
Où est passée votre âme et vos souvenir de p'tit geek les gars ? Les 80's, bordel

PS : je plussoie la remarque de Nyu en dessous.

Dernière modification par Capitaine Courage ; 20/09/2019 à 15h18.
Plutôt qu'utiliser culte on pourrait peut-être parler de phénomène de société à la place en citant Lost ? Ce serait sans doute plus approprié.
Après avoir tout lu je pense surtout qu'il n'y a pas de "tournant", ou pas de tournant attribuable à une série en particulier en tout cas (attribuable à l'apparition de chaines spécialisées ok).

Il y a à chaque époque un certain nombre de séries marquantes mais elles s'inscrivent tous dans une continuité pour ce qui est de la progression globale des séries en tant qu'art. Un paquet sont injustement oubliées, d'autres tout aussi injustement célébrées, ou juste des effets de mode à un instant t mais énorme, alors que si on les analyse après coup elles sont surtout représentatives de leur période.

Certaines qui sont jugées ultra majeures et profondes à leur époque perdent cette estime par la suite. Le cas de X-files est assez impressionnant, je ne pense pas que quiconque ayant lu ses critiques des années 90 aurait imaginé qu'elle ne serait pas la première citée comme référence ou culte 20 ans plus tard. En fait son culte a à peine survécu à l'an 2000, il suffit de deux saisons médiocres. Pareil pour d'autres séries comme Dexter, si la hype s'est évanouie encore plus vite (faut dire vue la 3ème saison), a une courte période le concept d'un psychopathe philosophant sur la vie entre deux meurtres apparut comme le summum de la série adulte et profonde aux critiques (faudrait que je retrouve l'article "la série a finalement accédé au rang d'art" qu'un critique de Télérama ou autre titre du style avait pondu à l'époque, article dont le souvenir fut un grand moment de rire lors des 5 saisons suivantes).
Et je dirais sans doute la même chose pour GOT par exemple, qui elle restera nécessairement dans l'histoire comme super grosse production et début de la mode fantasy (qui va exploser avec la série Tolkien, celle Roue du Temps, etc... dans la décennie à venir), mais sans doute un peu moins pour son immense profondeur ou qualité scénaristique (quant aux essais sur la politique/philosophie selon GoT cela fera une bonne curiosité pour ceux s'intéressant à son époque).

D'autres qui apparaissent mineures en leur temps ont une influence énorme sur toute la production ultérieure, ou encore la manière de regarder/critiquer les séries (Buffy, par exemple, est une série indéniablement historique pour le nombre d'études universitaires qu'elle a suscité, une révolution pour une série adolescente et populaire, coïncidant avec une révolution aussi dans l'approche politique de l'analyse de la pop culture - bon ça on peut détester).
Ou d'autres tout en étant vite reconnues comme majeures par la critique, et semblant destinées à le rester, n'ont qu'un succès public mitigé lors de leur diffusion comme The Wire ou dans une moindre mesure Oz, ne se popularisant vraiment que des années après.

Enfin il y a les cultes d'une génération, genre Friends ou Desperate Housewives, qui vont apparaitre comme un énorme phénomène de société une décennie (et encore quelques années après leur fin), mais juste ne pas toucher du tout les suivantes.

Quant à les classer c'est ultra subjectif. Un cas comme Lost est ultra historique et majeur pour certains, quand je la classerais plutôt dans la première catégorie, une super hype en son temps et une bonne qualité globale mais une place dans l'Histoire des séries plus proche d'X-Files ou de Dexter (après je peux être partial n'ayant jamais été un grand fan, et ne l'ayant même pas suivie jusqu'au bout) que de The Wire. Je pourrais l’ argumenter du fait que je l'entend / lis bien plus mentionnée comme référence de série ayant eu une fin douteuse, ou exemple d'arnaque scénaristique (piquant ce titre à Twin Peaks, que personne n'ose plus désigner ainsi, et qui elle sera reconnue historique par les mêmes), que comme culte positivement. Mais mes lectures/fréquentations ne sont probablement pas représentatives de tous ceux qui en parlent, alors bon.

Inversement pareil, je mettrai Breaking Bad dans les majeures car elle est culte pour moi en plus d'un grand succès, mais sans avoir grand chose de spécifique pour le justifier, les personnages sont bien choisis, bien interprétés, le rythme est cohérent, la mise en scène parfois brillante, mais y'a-t-il vraiment une rupture pour considérer cette série historique plutôt que juste bonne, révolutionne t'elle le genre en quoique ce soit ? Je vois franchement pas un argument définitif pour justifier le rang que je lui accorde.
Citation :
Publié par Capitaine Courage
Tatata.
Vous avez la mémoire courte chers mesieurs.
Les premiers à employer massivement de la 3d (et des CGI au sens large) dans une série TV live c'étaient eux
Moui mais en France ce truc devrait être diffusé sur La Cinq à une heure ou seul les chômeurs ou les enfants qui font l'école buissonnière peuvent regarder.

Babylon 5 c'était une série qui avait une vraie place sur Canal+, ils laissaient même quelques secondes de clair avant de crypter, comme pour le foot.

Sinon pour moi "culte" peut s'appliquer aussi à des trucs célèbres pour leur nullité, comme par exemple The Room, Bay Watch, ou Star Wars 8.
Citation :
Publié par Korgana.
Moui mais en France ce truc devrait être diffusé sur La Cinq à une heure ou seul les chômeurs ou les enfants qui font l'école buissonnière peuvent regarder.

Babylon 5 c'était une série qui avait une vraie place sur Canal+, ils laissaient même quelques secondes de clair avant de crypter, comme pour le foot.

Sinon pour moi "culte" peut s'appliquer aussi à des trucs célèbres pour leur nullité, comme par exemple The Room, Bay Watch, ou Star Wars 8.
Bah la série n'a eu qu'une saison de 25 épisodes, et cétait effectivement diffusé sur la 5, mais elle avait marqué en son temps.

Mais je suis d'accord avec toi, culte ne veut pas dire "de qualité" ou "de référence".
Tiens pour illustrer une autre série des années 80, qu'on peut pas qualifier de série de référence pour ses qualités intrinsèques mais qui a bien acquis un vrai statut culte : Tonnerre mécanique.
Tous les gens qui ont connu cette époque s'en souviennent, ne serait-ce que pour son générique, et son esthétique a été pillée par la moitié des pochettes d'album en synthwave, tout comme la musique tout court d'ailleurs, mais c'est bien le signe que ça a marqué les esprits.




Et bah pourtant il n'y a eu que 13 épisodes en tout et pour tout, et c'est finalement plus son concept et son esthétique (visuellle comme sonore) qui est resté dans la tête des gens, plutôt que la qualité intrinsèque des intrigues et scenarii ou le jeu des acteurs. Mais c'est ça aussi qui fait des séries / films cultes.

Dernière modification par Capitaine Courage ; 20/09/2019 à 19h06.
Citation :
Publié par Twan
Enfin marché... une saison.
Bah oui mais on s'en souvient et ça a été rediffusé je sais pas combien de fois.
Qu'on s'entende bien je dis pas que c'est bon, mais y'a plein de série de l'époque qui ont eu bien plus de saisons et dont plus personne ne se souvient.
Celle-là, si. C'est ça aussi être culte.
Moi ma série inconnue référence de l'époque c'était Riptide.
Et cette série (certes totalement médiocre, j'avais 13 ans quoi) est (presque) rentrée dans l'Histoire car elle a (presque) inventé l'archétype du geek, et la relation compliquée de ce personnage avec un univers principalement peuplé de nanas en bikini et de gros bras, genre 20 ans d'avance sur les Beauty and the Big Bang etc.

tumblr_pskqprWlcw1tuvwugo1_400.jpg
Citation :
Publié par Twan
Moi ma série inconnue référence de l'époque c'était Riptide.
Et cette série (certes totalement médiocre, j'avais 13 ans quoi) est (presque) rentrée dans l'Histoire car elle a (presque) inventé l'archétype du geek, et la relation compliquée de ce personnage avec un univers principalement peuplé de nanas en bikini et de gros bras, genre 20 ans d'avance sur les Beauty and the Big Bang etc.

tumblr_pskqprWlcw1tuvwugo1_400.jpg
Oh bordel j'allais la citer, le robot orange, l'hélicoptère qui sourit, la corvette de feu .... Mais plus personne ne se souvient des acteurs ou des intringues.
C'était effectivement un genre de sous Magnum (elle aussi culte avant toute chose pour son générique, mais culte quand même du coup) avec des bikinis, des muscles saillants, de la coolitude, la plage et le soleil ... Mais au milieu de tout ça, un look alike de Rick Moranis qui fournissait plein de gadgets pétés aux deux bellâtres et les sortait souvent de la merde. Et puis je reviens dessus mais le robot quoi ! Dans les années 80 c'était trop le turfu, ça faisait rêver et on avait eu le film Short Circuit qui date à peut près de la même époque qui avait enfoncé le clou (Wall-E n'a rien inventé !)

Si on est en mode confessions sur divan, parmi les trucs qui minot m'ont donné envie de me mettre aux arts martiaux, l'envie de pousser la porte d'un dojo pour aller me faire savater pendant plus de 10 ans un petit viet tout sec , dans le genre totalement oublié aujourd'hui, y'a eu ça entre autre


Bordel, il m'avaient pas dit à la télé que j'allais en prendre plein la gueule avant de pouvoir faire le fou, ça avait l'air facile pourtant, on m'a menti, bande de fils de pu.... !
On appréciera au passage le regard hollywoodien des années 80 sur la culture asiatique : en gros c'est chop suey, ninjateries et attrapage de mouche à la main entre deux citations de Confucius.
Evidemment c'est bien connu, tous les asiatiques font ça ...

Dernière modification par Capitaine Courage ; 20/09/2019 à 20h29.
Message supprimé par son auteur.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés