Le Cercle Taberna

[scission] La sexualité dans les séries/films

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par sinernor
J'ai commencé la troisième saison de Glow en ayant vraiment adoré les deux premières et juste fini le second épisode parce que c'est bien devenu de la merde.

Comment on passe d'un groupe de nanas qui se battent pour monter un spectacle de catch en n'y connaissant rien, en apprenant un métier avec tout le côté touchant et prenant pour chaque protagoniste avec des histoires personnelles sympas à une sorte de romance collective avec du chouinage permanent, on est passé d'une comédie touchante à une sorte de film français merdique avec des actrices dépressives sur la crise de la quarantaine et des relations d'amour à la con.

Et puis, Alison Brie est vraiment insupportable comme actrice dans cette saison.

C'est dommage car cette série était vraiment chouette mais c'est juste devenu un énorme étron puant miné par les luttes politiques américaines et le politiquement correct.
J'ai regardé les 2 premiers épisodes de la saison 3, et le 1er a tous les ingrédients qui m'ont fait aimer la série. Le 2ème est par contre comme tu dis, beaucoup trop centré sur les histoires d'amour des personnages. J'espère que c'est mieux après.
Le côté revendicatif et propagande lesbien qu'on commence à voir dans toutes les séries américaines me cassent les noix d'une violence. Cela n'apporte rien à l'histoire, nuit au rythme et fait traîner en longueur.

Ce qui rendait la série attractive, c'était le côté comique des femmes issues de diverses origines, de divers milieux, qui se retrouvent au sein d'une passion commune et qui cherchent à s'émanciper des carcans de la société américaine des années 80 mais qui devient de la propagande tellement lourdingue dans la saison 3 pour un message pro-LGBT parce que c'est la mode et que l'on ne peut pas l'éviter pour être politiquement correct.

Dommage de gâcher une belle pépite en or pour la transformer en chiure flasque et consensuelle.
Dans une discussion chez moi l'autre jour, on se disait aussi que c 'est presque impossible de trouver une série Netfix sans LGBT, c'est complètement exagéré par rapport à la réalité du nombre, même dans Narcos saison 3 avec Cali, ils ont réussi à en caser.

Phénomène de mode chez les progressistes à 2 balles, ca passera.
Citation :
Publié par Ismène
Dans une discussion chez moi l'autre jour, on se disait aussi que c 'est presque impossible de trouver une série Netfix sans LGBT, c'est complètement exagéré par rapport à la réalité du nombre, même dans Narcos saison 3 avec Cali, ils ont réussi à en caser.

Phénomène de mode chez les progressistes à 2 balles, ca passera.
Fondamentalement, je n'en ai rien à foutre de voir des mecs s'enculer ou des nanas se brouter le minou tant que cela va dans le sens de l'histoire. Sense8 qui est une grosse publicité pour la cause LGBT était bien amené et ne me gênait pas outre mesure car j'aurai tendance à dire que cela allait dans le sens de l'histoire le côté partouze géante et partage des sensations et des sentiments.

Pareil pour Narcos où on a un protagoniste de Cali qui aime enfiler des mecs, ça ne retire rien à son background mais en général, c'est juste que c'est mal amené, que cela n'a aucune justification dans l'histoire ou la trame scénaristique et qu'on met de la propagande LGBT pour dire que la série est progressiste et plaire à un certain public.
Je te suis d'accord avec ce que tu dis et en effet c'est mal amené très souvent voir hors sujet que ca ressemble à un passage obligé pour beaucoup; de séries.
Certains vous diraient : pourquoi il y aurait besoin d'une justification? inversement est ce que tu te demandes si le fait que sam ou ruth sont hetero est justifié et si ça apporte qqchsoe à l'histoire?
Sauf que je suis plutot d'accord avec vous. Les proportion de non hetero dans les séries deviennent n'importe quoi. C'est quasi du 1/5 voir 1/4 des perso principaux pour de + en + de séries censées refléter notre société occidentale.

Dernière modification par Jihui ; 13/08/2019 à 18h43.
Citation :
Publié par Ismène
Dans une discussion chez moi l'autre jour, on se disait aussi que c 'est presque impossible de trouver une série Netfix sans LGBT, c'est complètement exagéré par rapport à la réalité du nombre, même dans Narcos saison 3 avec Cali, ils ont réussi à en caser.

Phénomène de mode chez les progressistes à 2 balles, ca passera.
C'est aussi presque impossible de trouver une série Netflix sans hétéros... Mais bizarrement ça dérange personne.
Citation :
Publié par totopotter
C'est aussi presque impossible de trouver une série Netflix sans hétéros... Mais bizarrement ça dérange personne.
Peut être parce que IRL l'hétérosexualité est largement majoritaire ?
La remarque qui est faite est que les séries Netflix ont tendance à faire apparaître la non-hétérosexualité dans une proportion largement supérieure à l'IRL, et évidemment comme on peut le voir ici ça a l'effet contraire de ce qui est souhaité : ça a tendance à braquer les gens.

Un point positif à ça, c'est qu'on est quasiment débarrassé du sempiternel triangle amoureux en "intrigue" principale homme -> femme <- homme vu que pour intégrer un max de diversité y'a plus trop la place .

Citation :
Publié par Ismène
Je te suis d'accord avec ce que tu dis et en effet c'est mal amené très souvent voir hors sujet que ca ressemble à un passage obligé pour beaucoup; de séries.
Sur ce point mon avis est qu'on aura progressé le jour où on ne se dira plus "c'est mal amené" et où ça sera juste un fait. Pour le moment, la majorité des séries Netflix font des LGBT un combat, une revendication, etc ... et c'est ça qui fait que ça peut saouler à force.
Contre exemple, dans Another Life j'ai trouvé que c'était très bien géré car il n'y a aucune revendication associée, les personnages sont ce qu'ils sont point.

Citation :
Publié par sinernor
J'ai commencé la troisième saison de Glow en ayant vraiment adoré les deux premières et juste fini le second épisode parce que c'est bien devenu de la merde.

Comment on passe d'un groupe de nanas qui se battent pour monter un spectacle de catch en n'y connaissant rien, en apprenant un métier avec tout le côté touchant et prenant pour chaque protagoniste avec des histoires personnelles sympas à une sorte de romance collective avec du chouinage permanent, on est passé d'une comédie touchante à une sorte de film français merdique avec des actrices dépressives sur la crise de la quarantaine et des relations d'amour à la con.
C'est vrai que la partie apprentissage du catch a pratiquement disparu de la série et même si c'est logique (d'autant qu'elles font le même spectacle durant des mois) je peux comprendre que ça déplaise vu que maintenant la série est centrée sur ses dramas entre protagonistes.
Du coup c'est globalement moins marrant et plus dramatique.
Après à titre perso j'ai quand même dévoré la saison en 2 jours et j'ai bien aimé.

Dernière modification par Aragnis ; 14/08/2019 à 12h00.
Puisque tout le monde a l'air de dire qu'il y en a trop (en proportion) dans les séries Netflix, quelqu'un pourrait filer les chiffres dans la population?
Le %age de LGBT?

C'pour me faire une idée sir le sujet, merci d'avance
Citation :
Publié par Psykoyul
Puisque tout le monde a l'air de dire qu'il y en a trop (en proportion) dans les séries Netflix, quelqu'un pourrait filer les chiffres dans la population?
Le %age de LGBT?

C'pour me faire une idée sir le sujet, merci d'avance
Environ 5% de LGBT aux USA : https://en.wikipedia.org/wiki/LGBT_d..._United_States

A noter que des études via des questionnaires internet, favorisant l'anonymat, arrivent à des chiffres à peu près doublés.

Donc la proportion réelle de LGBT dans la population globale des pays capitalistes se situe très probablement entre 5 et 10%.
Personne a dit que ca devait etre pareil dans les series.
En outre, avoir des perso lgbt ca aide les gens qui regardent a s'assumer + accepter les differences sans tomber dans l'homophobie crasse.

Pour rappel il y a pas si longtemps le gay/noir de service dans les series c'etait ultra cliché en plus d'etre ultra rare.
Tu as raison sur le fond mais je ressens personnellement quand même depuis un certain temps la présence de cette sorte de propagande LGBT dans toutes les nouvelles séries que je regarde sur Netflix et ça devient de plus en plus lourdingue car cela n'apporte aucun intérêt à l'histoire.

Autant dans Sense8 qui se veut revendicatif et cherche à passer un message, cela ne nuisait à aucun moment à l'histoire et cela faisait même partie de l'intrigue mais je ne vois pas ce que ça apporte dans une série comme Glow.
Citation :
Publié par Aragnis
La remarque qui est faite est que les séries Netflix ont tendance à faire apparaître la non-hétérosexualité dans une proportion largement supérieure à l'IRL, et évidemment comme on peut le voir ici ça a l'effet contraire de ce qui est souhaité : ça a tendance à braquer les gens.
Et c'est complètement débile comme remarque car cela veut dire que si on veut suivre l'IRL (comme tu dis) alors pour pouvoir intégrer un couple homosexuel dans une série nous sommes obligé d'avoir 20 couples hétéros en même temps donc impossible d'avoir une série avec un couple homosexuel.

Si ca vous dérange autant c'est qu'il reste une part d'homophobie en vous et donc finallement c'est vous qui validez ces séries car elles deviennent de facto nécessaires et que le combat des minorités est loin d’être terminé

Dernière modification par Bal'E ; 14/08/2019 à 13h22.
Citation :
Publié par sinernor
cette sorte de propagande LGBT
Du coup toutes les autres series c'est une propagande hetero ?

Vous etes tellement habitués a pas poser de question que vous vous rendez meme pas compte que lors qu'un perso est pas defini c'est parce qu'il est hetero, comme si c'etait normal.
Bal e a bien resumé, il y a du taff a faire pour eduquer les gens, vous y compris.
Citation :
Publié par Lyfe El Uno
Vous etes tellement habitués a pas poser de question que vous vous rendez meme pas compte que lors qu'un perso est pas defini c'est parce qu'il est hetero, comme si c'etait normal.
Quand une situation concerne plus de 95 % de la population, ça s'appelle un fait majoritire, et donc oui, de fait, ça devient un standart.
Ça t'étonne ?
Le jour où les gens arrêteront de râler sur le contenu homo dans les médias, c'est le jour où y aura plus besoin de le mettre en avant. Et le coup du "c'est pas réaliste", mouarf, le propre de la fiction, c'est justement d'aller au delà du réalisme, sinon qu'est-ce que ce serait chiant de mater un film/série/autre où tout se passe exactement comme dans la vraie vie. Pis bon, ça me parait pas non plus si déconnant la mouvance actuelle du "y a très souvent au moins un homo dans votre entourage".

Perso, ça me gonfle de voir les éternelles romances hétéros tellement téléphonées que tu sais d'avance que le gars qui rencontre la fille "par hasard" dès les premières minutes vont fatalement se retrouver ensemble à plus ou moins long terme. Du coup, j'apprécie au contraire un peu de changement de ce coté, même si au final, ça touche plus généralement les perso secondaires et pas assez les principaux.

Après, c'est aussi une question de traitement. Genre, j'avais détesté "the L world" qui m'a plus fait l'impression d'un concours de cliché avec des situations parfois complètement déconnantes qu'autre chose.

'fin bref, pour ma part, j'ai au contraire tendance à trouver que y en a pas encore assez.
Citation :
Publié par Capitaine Courage
Quand une situation concerne plus de 95 % de la population, ça s'appelle un fait majoritire, et donc oui, de fait, ça devient un standart.
Ça t'étonne ?
J'ai jamais utilisé ces mots.
Peut etre que tu devrais lire avant de repondre.
Moi j'ai trouvé la romance homo plutôt bien racontée dans Glow, parce que c'est raconté comme une romance hétéro mais avec en plus un côté d'acceptation de soi, mais comme il peut y en avoir sur une autre romance possible entre deux personnages de générations différentes (j'essaie de ne pas spoil), ce qui en fait une romance relativement crédible. En gros, dans cette série, il y a donc un couple de femmes parmi les personnages secondaires, et un personnage principal probablement pas hétéro pour qui il y a une seule intrigue de la saison 2 et une seule phrase de la saison 3 (j'ai regardé 6 épisodes) qui le laisse penser, soit 3 personnages sur une vingtaine. On n'est vraiment pas loin du taux observé dans la population générale, à savoir 10% + quelqu'un au placard même dans sa tête. J'ai du mal à voir où vous voyez de la propagande.
Citation :
Publié par Lunevirtuelle
J'ai du mal à voir où vous voyez de la propagande.
C'est simple, si c'est pas comme les clichés homophobes qu'on avait a l'epoque, ou si c'est montré de maniere non insultant de maniere generale, c'est de la propagande pour eux.
Je suis pas hyper calé Netflix et je n'ai vu qu'une petite partie des séries récemment sorties mais avoir plusieurs exemples de cas où il s'agirait de "propagande" et où vous trouvez ca poussif / excessif serait interessant. Parce que de mon côté, je vois plutot des cas où soit c'est plutot central / logique, ca fait partie de l'histoire à part entière (Sense8 par exemple), soit ca concerne une proportion pas excessive des personnages (Stranger things, Casa del papel). J'ai pas l'impression de voir une proportion très élevée de LGBT dans une optique militante. Mais comme dit, je suis loin d'avoir vu l'exhaustivité des séries récentes netflix. Et dans l'absolu, il ne m'apparait pas du tout impossible que Netflix ou les showrunner aient une visée militante (exemple)

Du coup, pour savoir de quoi on parle, ceux que ca gène, vous pouvez donner des exemples précis ?
Citation :
Publié par sinernor
Tu as raison sur le fond mais je ressens personnellement quand même depuis un certain temps la présence de cette sorte de propagande LGBT dans toutes les nouvelles séries que je regarde sur Netflix et ça devient de plus en plus lourdingue car cela n'apporte aucun intérêt à l'histoire.

Autant dans Sense8 qui se veut revendicatif et cherche à passer un message, cela ne nuisait à aucun moment à l'histoire et cela faisait même partie de l'intrigue mais je ne vois pas ce que ça apporte dans une série comme Glow.
Tout est propagande. Apres la propagande LGBT en soi c'est pas si grave, disons que y a bien pire je trouve
Pas dans le sens où ça nuit à l'histoire et au rythme de l'épisode, je regarde une série sur un show féminin de catch des années 80, pas sur des brouteuses de minou qui n'arrivent pas à jouir.
Citation :
Publié par sinernor
Pas dans le sens où ça nuit à l'histoire et au rythme de l'épisode, je regarde une série sur un show féminin de catch des années 80, pas sur des brouteuses de minou qui n'arrivent pas à jouir.
Il ni y a que toi (incluant tout les intolérants) pour dire que ca nuit et ce n'est pas toi qui décide du contenu de ce que tu regardes, toi tu a juste le choix de regarder ou pas.
Citation :
Publié par Lunevirtuelle
On n'est vraiment pas loin du taux observé dans la population générale, à savoir 10% + quelqu'un au placard même dans sa tête. J'ai du mal à voir où vous voyez de la propagande.
Ben surtout qu'en deux secondes de recherche sur google, on découvre que le groupe de catcheuses dont s'inspire la série (les Gorgeous Ladies of Wrestling, un programme des années 80) a vu une de ses membres poussée vers la sortie car elle était soupçonnée d'avoir une relation amoureuse avec une autre catcheuse. Comme quoi l'idée de retrouver ce type de relation dans GLOW ne sort pas de nulle part.

Mais bon c'est toujours pareil hein, le bon homo est celui qu'on ne voit pas et dont on ne parle pas (sinon cela en "braque" certains, pauvre chou), et si la série dépasse le pourcentage estimé de LGBT dans une société donnée, c'est de la vil propagande.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés