Eisenhorn (Le Cercle Taberna)

[Actu] Eisenhorn, Warhammer 40,000 adapté en série télévisée

Répondre
Partager Rechercher
Pour la comparaison sda/war40k , je suis pas d'accord.
Parler de 40k sans parler de HH correspond plutôt a faire le sda sans faire le silmarion ... ce qui c'est passé en fait. Les novice de sda comprennent rien a sauron son origine ou meme sa race, ca les empeche pas d apprecier le film.

Pour la raison du kiff de HH ... je repondrais qu'une chose :
LUPERCAL ! ! !!
Citation :
Publié par Taraeve
Pour la comparaison sda/war40k , je suis pas d'accord.
Parler de 40k sans parler de HH correspond plutôt a faire le sda sans faire le silmarion ... ce qui c'est passé en fait. Les novice de sda comprennent rien a sauron son origine ou meme sa race, ca les empeche pas d apprecier le film.

Pour la raison du kiff de HH ... je repondrais qu'une chose :
LUPERCAL ! ! !!
En vérité il suffit qu'au détour d'un dialogue sans entrer dans les détails on t'explique que l'heresie vient d'Horus (au lieu de parler de Kor phareon et d'Erebus) tout en restant vague et voila, de toutes facon, au 41eme millenaire, c'est pas tout le monde qui sait à propos de l'hérésie.
Dans Eisenhorn, parler de l'HH, tu peux tout à fait t'en passer.

Chaos, cultistes du chaos, et space marines du chaos, ça suffit à les cataloguer.
Limite tu fais un tout petit "The galaxy was divided by X" en début de chaque épisode (comme dans BSG par ex), mais pas tellement besoin de plus.
Citation :
Publié par Episkey
Dans Eisenhorn, parler de l'HH, tu peux tout à fait t'en passer.

Chaos, cultistes du chaos, et space marines du chaos, ça suffit à les cataloguer.
Limite tu fais un tout petit "The galaxy was divided by X" en début de chaque épisode (comme dans BSG par ex), mais pas tellement besoin de plus.
tout à fait.
Citation :
Publié par Episkey
Dans Eisenhorn, parler de l'HH, tu peux tout à fait t'en passer.
Chaos, cultistes du chaos, et space marines du chaos, ça suffit à les cataloguer.
Limite tu fais un tout petit "The galaxy was divided by X" en début de chaque épisode (comme dans BSG par ex), mais pas tellement besoin de plus.
oui mais voila , tu fait comment pour expliquer que dans le chaos tu a des space marines aussi , et si jamais ils font mention de la traitrise de l'empereur tu fait comment pour expliquer , l'HH sert a ça , avant ça on imaginais mais il laissais un blanc

voyons ça autrement , ont est tous frustrer de pas savoir au sujet des deux derniere legion et quant on en parle autour d'une table de jeu en général ont est tous d’accord pour dire que ca nous frustre de pas savoir
Perso, j'ai commencé à lire l'Hérésie d'Horus et faut s'accrocher putain (j'en suis au tome 19 sauf erreur). T'as régulièrement des livres nuls, mais nuuuuuls. Le pire, ce sont les recueils de nouvelles, chaque fois que j'en ouvre un, je me demande si je vais arriver au bout. Mais comme ils prennent un malin plaisir à disséminer des informations importantes/cruciales jusqu'au fin fond des pires daubes qu'ils écrivent, t'es pratiquement obligé de te les taper.

Quoiqu'il en soit, j'ai de gros doutes sur l'aspect qualitatif de cette série. Non pas sur l'écriture, car Eisenhorn est, semble-t-il, un des quelques arcs qui valent le coup dans la black library, mais plus sur la réalisation. J'ai du mal à imaginer un bon résultat sans un budget conséquent. Or un budget conséquent pour un public de niche, ça me parait compliqué.

Bref, y'a quand même un avantage indéniable au support audiovisuel : l'auteur n'aura plus besoin d'épuiser son dictionnaire des synonymes et des superlatifs pour nous expliquer à longueur de page à quel point les space marines sont les plus forts, les plus beaux, les plus intelligents, les plus magnifiques, les plus mieux bien (quand bien même les primarques et l'empereur tombent dans tous les panneaux et se font rouler dans la farine comme des lapins de six semaines romans après romans).
Citation :
Publié par Sadd Black
Perso, j'ai commencé à lire l'Hérésie d'Horus et faut s'accrocher putain (j'en suis au tome 19 sauf erreur). T'as régulièrement des livres nuls, mais nuuuuuls. Le pire, ce sont les recueils de nouvelles, chaque fois que j'en ouvre un, je me demande si je vais arriver au bout. Mais comme ils prennent un malin plaisir à disséminer des informations importantes/cruciales jusqu'au fin fond des pires daubes qu'ils écrivent, t'es pratiquement obligé de te les taper.

Quoiqu'il en soit, j'ai de gros doutes sur l'aspect qualitatif de cette série. Non pas sur l'écriture, car Eisenhorn est, semble-t-il, un des quelques arcs qui valent le coup dans la black library, mais plus sur la réalisation. J'ai du mal à imaginer un bon résultat sans un budget conséquent. Or un budget conséquent pour un public de niche, ça me parait compliqué.

Bref, y'a quand même un avantage indéniable au support audiovisuel : l'auteur n'aura plus besoin d'épuiser son dictionnaire des synonymes et des superlatifs pour nous expliquer à longueur de page à quel point les space marines sont les plus forts, les plus beaux, les plus intelligents, les plus magnifiques, les plus mieux bien (quand bien même les primarques et l'empereur tombent dans tous les panneaux et se font rouler dans la farine comme des lapins de six semaines romans après romans).
Il faut savoir choisir ses auteurs, tu n'es pas obligé de tout lire et surtout, il n'y a pas de chronologie vraiment, à part les 4 premiers.
Citation :
Publié par Case Gibson
Il faut savoir choisir ses auteurs, tu n'es pas obligé de tout lire et surtout, il n'y a pas de chronologie vraiment, à part les 4 premiers.
Y'a tout un tas de mauvais livres qui sont cruciaux pour comprendre l'histoire de l'Hérésie d'Horus. Par exemple, j'ai trouvé Un Millier de Fils complètement nul à chier.

Et en parallèle, y'en a de très bons qui n'ont aucun intérêt.

Pour l'anecdote, le livre que j'ai pris le plus de plaisir à lire, c'est Némésis. Et pourtant, ça doit être un des plus dispensables, si ce n'est le plus dispensable, dans la compréhension des évènements de l'HH.
Citation :
Publié par Sadd Black
Y'a tout un tas de mauvais livres qui sont cruciaux pour comprendre l'histoire de l'Hérésie d'Horus.

Et en parallèle, y'en a de très bons qui n'ont aucun intérêt.

Pour l'anecdote, le livre que j'ai pris le plus de plaisir à lire, c'est Némésis. Et pourtant, ça doit être un des plus dispensables, si ce n'est le plus dispensable, dans la compréhension des évènements de l'HH.
Boh

L'un des plus cruciaux reste le premier heretique. Et il est génial.
Citation :
Publié par ecktilion
oui mais voila , tu fait comment pour expliquer que dans le chaos tu a des space marines aussi , et si jamais ils font mention de la traitrise de l'empereur tu fait comment pour expliquer , l'HH sert a ça , avant ça on imaginais mais il laissais un blanc
Ben...


C'est franchement pas compliqué de dire:
The Emperor of Mankind created the Spehs mureens.
Horus, his best son, rebelled. Divided the Imperium with the help of the Chaos Gods, blabla.
They mutated. Tu montres des tentacules slaaneshi avec un gros pegi18.
And now they want to destroy the Imperium.
Citation :
Publié par Sadd Black
T'as régulièrement des livres nuls, mais nuuuuuls. Le pire, ce sont les recueils de nouvelles, chaque fois que j'en ouvre un, je me demande si je vais arriver au bout.
Ouais

Par contre, Un millier de fils est excellent! Comment as-tu pu trouver celui-ci à chier?
Avec Angron, c'est un des destins les plus tragiques des légions!
Citation :
Publié par Case Gibson
L'un des plus cruciaux reste le premier heretique. Et il est génial.
J'ai vraiment pas aimé le premier hérétique
Citation :
Publié par Episkey
Par contre, Un millier de fils est excellent! Comment as-tu pu trouver celui-ci à chier?
L'histoire est bien, l'écriture est pénible, le rythme à la rue.

Après, je l'ai lu en VF, peut-être qu'en VO l'écriture est meilleure, mais ça changera rien au problème de rythme.
Citation :
Publié par ecktilion
imaginons le seigneur des anneaux sans le premier film et la tu te demande ce que fout cette compagnie en direction d'un volcan avec un anneau , non je pense que le manque de background et nocif a W40K
La comparaison est bidon. Ce serait plutôt, comme dit plus haut, de regarder le Seigneur des Anneaux sans connaître le Silmarillion. Et bien figure-toi que ça ne pose pas le moindre problème, voire ce serait le contraire.
Citation :
Publié par ecktilion
oui mais voila , tu fait comment pour expliquer que dans le chaos tu a des space marines aussi , et si jamais ils font mention de la traitrise de l'empereur tu fait comment pour expliquer , l'HH sert a ça , avant ça on imaginais mais il laissais un blanc

voyons ça autrement , ont est tous frustrer de pas savoir au sujet des deux derniere legion et quant on en parle autour d'une table de jeu en général ont est tous d’accord pour dire que ca nous frustre de pas savoir
Qu'est-ce que viendraient faire des space marines du chaos dans des histoires centrées autour de l'Inquisition oO

S'il y a mention de la traîtrise de l'Empereur, les spectateurs feront comme tous les spectateurs des centaines (milliers ?) d'autres histoires de chute et de corruption : ils s'imagineront ce qu'il y a s'imaginer et spéculeront. Exactement comme nous l'avons fait pendant les longues années qui ont précédé la narration de l'Hérésie d'Horus. Est-ce que ça rendait l'univers moins bon ? Non. Avait-on du mal à comprendre d'où venaient les démons et pourquoi certains humains les vénéraient au lieu de vénérer l'Empereur ? Pas plus.

L'Hérésie d'Horus a cette particularité qu'elle remet en question la mythologie connue de W40K, mais elle n'a jamais été nécessaire pour comprendre l'univers et l'apprécier, et je rajouterais qu'on ne peut pas vraiment apprécier l'Hérésie sans déjà bien connaître l'univers.

Pour ce qui est d'être frustré parce que vous ne savez pas ce qui est advenu des deux dernières légions, comment dire... vous ne seriez pas le genre à commencer un livre par les dernières pages parce que vous êtes trop impatients d'en connaître la fin ? Oui, c'est un demi mystère... et donc ?
Citation :
Publié par Sadd Black
Quoiqu'il en soit, j'ai de gros doutes sur l'aspect qualitatif de cette série. Non pas sur l'écriture, car Eisenhorn est, semble-t-il, un des quelques arcs qui valent le coup dans la black library, mais plus sur la réalisation. J'ai du mal à imaginer un bon résultat sans un budget conséquent. Or un budget conséquent pour un public de niche, ça me parait compliqué.
Nous ne sommes plus dans les années 90 : la SF n'est plus niche.
De toutes facon, laisser du mystère dans un univers ne peut qu'être une bonne idée car cela favorise les débats, la spéculation et l'imagination.

Nous n'aurons je pense jamais de véritables réponses sur le fait que les 2 legions aient été effacées de l'histoire et c'est tant mieux. Tout expliquer participe à supprimer la "magie" d'un univers.
Citation :
Publié par Ori Sacabaf
Nous ne sommes plus dans les années 90 : la SF n'est plus niche.
Outre le fait que 40k n'est techniquement pas de la SF, ce qui rend cette licence "de niche" est dû à plein de facteurs qui n'ont rien à voir avec son genre.

Déjà, d'un point de vue littérature, les livres dans l'univers de 40k sont très (très) loin du niveau des meilleures œuvres de SF. On pourra dire ce que l'on veut et les auteurs auront beau faire de leur mieux, le fait que 40k soit avant tout un jeu de plateau peut se lire en filigrane à chaque page ou presque.

Et ensuite, ça reste un univers très sombre, gore, qui tourne en rond autour d'une poignée de thèmes et qui n'a pas de réelle colonne vertébrale étant donné qu'il n'a pas vocation à avoir de fin. Ce qui fait qu'on doit se contenter de petites histoires dont les externalités sont extrêmement limitées.

Honnêtement, jamais je conseillerai un livre black library à quelqu'un qui n'est pas intéressé dans le jeu de plateau et c'est en cela que, pour moi, 40k reste un univers "de niche".
Citation :
Publié par Sadd Black
Outre le fait que 40k n'est techniquement pas de la SF, ce qui rend cette licence "de niche" est dû à plein de facteurs qui n'ont rien à voir avec son genre.

Déjà, d'un point de vue littérature, les livres dans l'univers de 40k sont très (très) loin du niveau des meilleures œuvres de SF. On pourra dire ce que l'on veut et les auteurs auront beau faire de leur mieux, le fait que 40k soit avant tout un jeu de plateau peut se lire en filigrane à chaque page ou presque.

Et ensuite, ça reste un univers très sombre, gore, qui tourne en rond autour d'une poignée de thèmes et qui n'a pas de réelle colonne vertébrale étant donné qu'il n'a pas vocation à avoir de fin. Ce qui fait qu'on doit se contenter de petites histoires dont les externalités sont extrêmement limitées.

Honnêtement, jamais je conseillerai un livre black library à quelqu'un qui n'est pas intéressé dans le jeu de plateau et c'est en cela que, pour moi, 40k reste un univers "de niche".
C'est aussi des jeux vidéo, et un wargame (découpé en plusieurs jeux : 40k : 30k : Kill team : Necromunda : Titanicus...)
J'espère que ça sera une réussite, même si je ne consomme pas les séries et les films récents, en ce moment. J'imagine qu'un succès sera toujours plus d'argent alloué à cet univers et donc potentiellement des jeux à plus gros budget.
Citation :
Publié par Sadd Black
Et ensuite, ça reste un univers très sombre, gore, qui tourne en rond autour d'une poignée de thèmes et qui n'a pas de réelle colonne vertébrale étant donné qu'il n'a pas vocation à avoir de fin.
Tu viens de résumer un paquet d'univers qui, pourtant, ont eu des adaptations très réussies et pas forcément niches (exemple : Game of Thrones).

Encore une fois, nous ne sommes plus dans les années 90. Le public s'est très ouvert, les supports de diffusion aussi. Le caractère niche n'est plus du tout lié à l'univers, mais à ce qui sera traité dans la série. Après, je ne connais pas le cycle d'Eisenhorn, donc il est possible que ce soit effectivement juste du boum-boum la guerre dans un couloir avec 2 eldars déchiquetés pour faire la morale sur la xénophobie aveugle, mais si ça a la moitié de la complexité de certains scénarios/certaines campagnes de Dark Heresy et que les showrunners font un bon boulot, ça n'aura rien à envier à du GoT.
Citation :
Publié par SNIPERtusog
Je rêve de voir du 40k bien adapté mais j'ai aussi tellement peur de ce qu'ils peuvent en faire.
Ton message résume assez bien mon état d'esprit.

A ce stade, le point le plus rassurant est de prendre comme base la meilleure série de livres dans l'univers de W40K.
Perso, je m'inquiète pas plus que ça pour le coté violent de W40K, Games of Thrones à démontré qu'une série comprenant du gore peut faire un carton. Et les showrunners aussi, visiblement, vu que l'adaptation de the Boys semble bien partie pour être aussi trash que le support d'origine, voire même plus.

Perso, j'espère surtout qu'ils arriveront à retranscrire l'univers de manière satisfaisante. Déjà voir qui ils vont caster pour Eisenhorn.
Ca dépendra a quel publique il veulent d’adresser , a tout le monde avec un budget conséquent pour les F/X ou bien une série-B pour les teens 18-25 comme les premières série DC TV. Ceci dit même avec peu de moyens ils peuvent faire quelque chose d'original comme Spartacus par exemple
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés