La Table d'Udévin

sales of D&D material have grown in double digit percentages in each of the past five years

Répondre
Partager Rechercher
Bah c'est un hobby vraiment cool qui s'est énormément déringuardisé c'est dernière décennie.

Ca ne m'étonne pas du tout. A mon étage au taf j'ai connaissance de trois tables différentes entre collègues.

Plus la génération élevée au JV qui a du pouvoir d'achat en ce moment...
C'est marrant, j'aurai tendance à penser le contraire, je trouve que ça s'est bien cassé la gueule comme loisir et que ça ne s'est pas renouvelé au fur et à mesure des années.

C'est revenu en force dans les médias et la culture populaire dernièrement mais je vois cela plus comme un effet de mode.

Il suffit de faire le tour des forums de jeux de rôles mais aussi des boutiques sur Paris pour se rendre compte que c'est une activité en réelle perte de vitesse.
Citation :
Publié par znog
No more nerds: how Dungeons & Dragons finally became cool https://www.theguardian.com/games/20...ame-of-thrones

L'article n'est pas d'enfer (même pas capable de citer le nom de GG, le journaliste), par contre je suis surpris de la remontée constante et stable du JdR "papier" ?
Il y a des mecs qui remplissent des salles pour assister à des parties de JDR. C'est l'effet "Critical role".
https://en.wikipedia.org/wiki/Critical_Role#Reception

Je ne dis pas que ces mecs sont les seuls à l'origine de ce revival, hein. Mais entre ça et la palanquée de stars américaines qui sont rolistes (il n'y a pas que Vim Diesel...), ça aide.
Citation :
Publié par sinernor
C'est marrant, j'aurai tendance à penser le contraire, je trouve que ça s'est bien cassé la gueule comme loisir et que ça ne s'est pas renouvelé au fur et à mesure des années.

C'est revenu en force dans les médias et la culture populaire dernièrement mais je vois cela plus comme un effet de mode.

Il suffit de faire le tour des forums de jeux de rôles mais aussi des boutiques sur Paris pour se rendre compte que c'est une activité en réelle perte de vitesse.
Je sais pas, je pense que c'est pas tant dans des boutiques que tu vas retrouver les rôlistes au final. Au final les gens vont acheter leur jdr, leur campagne, et tu les revois pas pendant 2, 3 ans le temps de la finir. Soyons honnêtes, c'est comme ça que ça fonctionne D'autant plus qu'avec la 5e de D&D par exemple, tu peux très bien jouer sans jamais passer par une boutique. On a une table fixe qui jongle entre deux campagnes, mais certains potes sur cette même table ont encore 1 ou 2 tables à côté !

Du coup, ce sont des joueurs, mais "invisibles".
Sauf que si vous voyez la fréquentation des forums de jeux de rôles les plus importants, c'est devenu de plus en plus mort et de moins en moins actif.

Exemple, sur un gros forum que je ne citerai pas, il y a encore cinq ans, tu proposais des parties de jeux commerciaux, ta table se remplissait en moins de quelques heures, alors que maintenant, c'est la croix et la bannière pour réunir trois pelés et arriver à fixer une date.

J'aurai quand même tendance par expérience personnelle de penser que c'est un loisir qui se casse la gueule et qui ne se renouvelle pas auprès des nouvelles générations mais qui a bénéficié d'une hype dans la culture populaire depuis presque deux ans.

Et non, faire du soit-disant jeu de rôles par des logiciels ou sur Internet ne mérite pas ce terme, c'est une activité qui nécessite de réunir plusieurs personnes autour d'une table physique.
Citation :
Publié par sinernor
Et non, faire du soit-disant jeu de rôles par des logiciels ou sur Internet ne mérite pas ce terme, c'est une activité qui nécessite de réunir plusieurs personnes autour d'une table physique.
Pourtant rien dans le jdr ne nécessite une présence physique autour d'une table.
Pour le forum, je pense juste que les gens passent par d'autres canaux (réseaux sociaux etc).

Vu les énergumènes que j'ai pu trouver là bas franchement je préfère ça aujourd'hui.
Il y a encore cinq ou six ans, je tenais le même discours que toi et j'ai repris le jeu de rôles récemment et j'avoue avoir été agréablement surpris ou chanceux, j'ai réussi à éviter les cas sociaux pour l'instant.
On a peut-être aussi un effet de génération : les rôlistes qui s'y sont mis dans les années 80 arrivent à un âge où ils ont plus de temps libre, le pic de travail/carrière est terminé, les enfants quittent la maison. Du coup, ils peuvent s'y remettre.

Avec ce raisonnement cela montera encore plus dans 10-15 ans, à l'âge de la retraite
Clairement.

Les 40/50 ont maintenant les ressources nécessaires et se calent entre eux pour jouer. Une fois que tu as une ou deux tables, tu peux naviguer avec les connaissance en cercle quasi fermé. Au final, tu as pas tant que ça de sang neuf, sauf si tu décides de faire des initiations par table entière : amis lors d'une soirée ou enfants (un pote à fait une table d'initiation avec ses enfants et leurs amis et ça a plutôt bien pris).
Citation :
Publié par znog
On a peut-être aussi un effet de génération : les rôlistes qui s'y sont mis dans les années 80 arrivent à un âge où ils ont plus de temps libre, le pic de travail/carrière est terminé, les enfants quittent la maison. Du coup, ils peuvent s'y remettre.

Avec ce raisonnement cela montera encore plus dans 10-15 ans, à l'âge de la retraite
A voir, je reste persuadé que l'age d'or du jeu vidéo ce sera quand on sera à la retraite avec rien d'autre à foutre de notre argent qu'acheter des jeux parce qu'on va pas voyager 12 mois par an. Mais pour moi ca sera un peu plus tard je suis de 73.

Dernière modification par La Pelle du 18 Juin ; 15/07/2019 à 14h49.
Pas mieux qu'Ariendell, ce sont le plus souvent des groupes de connaissances, de collègues ou autre qui se retrouvent entre eux à faire leurs soirées, en court-circuitant totalement les circuits publics, notamment les boutiques mais aussi les associations et les sites de mise en contact type onvasortir.

En soi, dès que tu as ton cercle de connaissance avec qui tu t'éclates bien, t'as aucun intérêt à aller voir ailleurs. On est plus dans les années 90/début 2000 où il y avait un certain aspect communautaire ouvert de façon similaire aux MMO de l'époque où on se constituait sa friendlist au gré des rencontres.

Si tu veux te mettre aux JdR papier et que tu n'as pas de connaissance qui y joue déjà, bah c'est ballot pour toi.
Citation :
Publié par Jeska
Si tu veux te mettre aux JdR papier et que tu n'as pas de connaissance qui y joue déjà, bah c'est ballot pour toi.
ça dépend, ici à Valence la principale (seule) boutique de jeu maintient un rayon JdR et jeux de plateaux.
Ils organisent des soirées jeux - pour tous le monde.
Ils font tourner les soirées avec des gens de confiance qui possèdent les clefs du local de jeu et on a même droit a certaines campagnes existantes depuis des années qui se font chaque mois.
Y'a des tables pour tous ceux qui veulent essayer y'a que l’embarras du choix - hors période de Noël évidement.

Ce sont des passionnés évidemment - ça doit venir de là.
Citation :
Publié par sinernor
Et non, faire du soit-disant jeu de rôles par des logiciels ou sur Internet ne mérite pas ce terme, c'est une activité qui nécessite de réunir plusieurs personnes autour d'une table physique.
C'est faux, les tables virtuelles avec vocal, ça marche très bien et c'est très pratique pour jouer avec ses vieux potes dispersés à travers tout le pays ou pour en trouver d'autres.
Je viens de lire un rapport de stage de master, un étudiant de 23 ans peut encore écrire ça dans ses remerciements :

Citation :
Finally, I would like to thank my second family, those precious friends who, no matter how far you are, no matter how many hours of time difference, will always find the time to help you out or play D&D.
S'il jouait avec ses potes de master, alors c'était avec des décalages horaires de > 6 h donc motivés les gars
J'ai aussi le sentiment que le jdr reprendre du poil de la bête, en emménageant au Danemark, j'ai proposé sur un groupe facebook rpg in copenhagen de masteriser une partie, dans la journée j'avais plusieurs personnes motivées, au point de devoir en refuser, des débutants comme des des plus expérimentés. Plusieurs de mes collègues qui jouaient il y a très longtemps étaient aussi motivés et on a monté une table avec eux aussi.

Les médias en parlent parce que y'a matière à en parler, pour rebondir sur Critical Role, ils parlent souvent des lettres qu'ils reçoivent de gens disant qu'ils ont commencé le jdr grâce à eux, je pense que ça doit être similaire pour Role'N'Play en France, ou même les témoignages d'organisateurs qui parlent des séances d'initiations durant les festivals qui ont du succès. Ils ne font pas forcément états d'un succès accru, mais ils parlent bien d'une jeune génération qui vienne, certains sur plusieurs jours pour tester et retester.

Il est certain que j'ai envie d'y croire, mais je pense que c'est pas juste mes désirs que je prends pour réalité, mais bel et bien parce que le jdr redevient à la mode.

Alors en France on en est sans doute pas à l'age d'or où les ouvrages se vendaient pas plusieurs dizaines de milliers d'exemplaire, mais y'a une vraie amélioration par rapport aux années 90 2000 je dirais.

Et sinon je joue aussi en table virtuel et je confirme qu'on peut faire des trucs tout à fait valable, ça vaut pas le jdr autour d'une table mais ça permet quand même de belle chose.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés