Blizzard Entertainment (Jeux MMO)

[Actu] Changement de culture d'entreprise chez Blizzard, de « Diablo IV » à « Warcraft Go »

Répondre
Partager Rechercher
Uther a publié le 22 novembre 2018 cette actualité sur JeuxOnLine :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/3870/8/133718-240.jpg
Diablo Immortal, récemment annoncé, tranche avec les précédents projets de Blizzard. Le jeu serait le fruit d'un long processus, marqué notamment par un changement de culture d'entreprise chez Blizzard, sous l'influence d'Activision.

C’est une évidence, au début du mois, la BlizzCon 2018 ne s’est pas tout à fait déroulée comme prévue : la convention communautaire de Blizzard a été l’occasion de dévoiler Diablo Immortal et au lieu de susciter l’engouement escompté...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Moi qui pensais naïvement qu'Activision n'avait pas tant d'impact que ça sur la gestion de Blizzard...

A voir combien de temps l'image de marque "Blizzard" tiendra le coup, image de marque qui a quand même su convertir un grand nombre de personnes en fanboy hard core dès qu'un jeu estampillé Blizzard faisait son apparition et ça pendant de longues années. A mon avis ça se compte en mois voire quelques années mais pour le coup Activision ressemble vraiment à un parasite greffé dans le fion de Blibli qui va en faire une vieille momie toute sèche
Rien de nouveau sous le soleil quoi, ça fait un petit moment quand même qu'on le sens le changement de direction chez BLizzard, l'hotel des ventes en argent réel de D3 ou le cash shop dans un jeu P2P c'était de sacrés avertissement quoi...
Je suis partagé entre tristesse, colère et indignation, le pire c'est que dans une précédente interview ils ont dit que leurs meilleurs dev étaient désormais occupé à ce genre de choses, :/.
Merci Uther pour cet article et pour la mise en perspective de l’évolution de Blizzard.

Après sur la timeline je trouve les choses un peu édulcorées et jeter l’opprobre sur Activision seul me semble est un peu fort et injuste car la responsabilité est partagée avec Blizzard.
J'ai toujours cru en la sincérité de Mike Morhaime mais beaucoup moins en celles des autres grands dirigeants notamment Allen Brack et son célèbre "You think you do but you don't" jeter à la figure d'un mec qui se déplace pour lui témoigner de l'affection. Seul un rustre et un désintéressé peut agir de la sorte, et la c'était public devant caméra, en privé sans filtre je vous laisse imaginer.

A mon avis D3 a bien été un des principaux révélateurs du changement de cap cependant le processus est antérieur de plusieurs années à sa sortie. Feu l'exigence de Blizzard avant de sortir un jeu est très connue, nous pouvons penser que le RMAH a été pensé longtemps en amont. J'ai toujours intimement considéré que le gamedesign entier reposait sur cette "poule aux oeufs d'or". Pour moi la culture de croissance des résultats financiers était déjà bien là.

L'once d'optimisme c'est la directive de sortir de nouveaux projets.
Mais l'argument de la productivité et la motivation de la croissance seule, au lieu de vouloir être une référence pour les joueurs (et la qualité ça se paie, beaucoup adhéreraient avec l'image de Blizz), fait retomber le soufflet aussitôt.
J’ai bien lu Warcraft Go ?

On savait que Blizzard avait pris gout à l’argent mais a ce point ? Il est loin le temps des premiers jeux Blizzard, avec une équipe de passionnés.

A t’on encore de nos jours de l’espoir sur un jeu ?
Le titre de l'article ne reflète pas vraiment son contenu. Mais je comprends ce choix étant donné la ligne éditoriale de JoL vis à vis de Blizzard, il faut bien caresser son public dans le sens du poil après tout.


Le summum de l'hypocrisie reste le silence suspect autour du modèle économique d'Artifact qui est en tout point identique à celui de D3 Vanilla qui avait été incendié de toutes parts, quand bien même il était possible (et recommandé à mon sens) de jouer solo à D3 en self loot sans s'occuper des AH.


Perso, je ne réfléchis pas plus loin, si les projets en cours finissent par sortir, sont bons et me plaisent, bah j'y jouerais, sinon je passe mon chemin. Je n'ai pas aimé D2, je n'en fais pas tout un plat et je suis passé à autre chose.

Dernière modification par Jeska ; 22/11/2018 à 14h38.
J'en parlais sur un autre post, mais de toute façons quand un gros poissons rachète une entreprise, elle fini toujours par se plier à ses règles un jour ou l'autres. Croire qu'une entreprise va rester libre de faire ce qu'elle veut, c'est utopique. Par ce qu'a partir du moment ou la dite entreprise engendra moins ou pas assez d'argent, on va leur tomber dessus pour leur demander plus, toujours plus. Ce qu'Activision ne comprend pas, et ne comprendra jamais, c'est que blizzard s'était fait un chemin de choix parmi des millions de joueurs grâce à la qualité de leur précédent jeux. Mais qu'a vouloir leur demander de développer limite un jeu par an, avec des genres plus que douteux pour rentabiliser encore plus la firme, ils vont juste se mettre tout les joueurs à dos. BioWare est le parfait exemple de ce que peut devenir un studio depuis le rachat d'un gros éditeur, dirigé par des business man plutôt que par des créateur de jeux-vidéo.

Je ne sais pas ce que va devenir Blizzard par la suite, mais quelque chose me dit que le temps ou c'était une entreprise créative rempli de passionnés est révolu.
Citation :
Publié par Jeska
Le titre de l'article ne reflète pas vraiment son contenu. Mais je comprends ce choix étant donné la ligne éditoriale de JoL vis à vis de Blizzard, il faut bien caresser son public dans le sens du poil après tout.
Que veux-tu dire ?
Jol a davantage intérêt à être clément avec Blizzard. Est-ce ton idée ?
Il est pourtant de notoriété publique sur JoL que les jeux Blizzard sont au jeu vidéo ce que sont les émissions de Cyril Hanouna à la télévision.

Le titre de l'article dépeint une mutation de Blizzard en tant que développeur mobile à part entière, abandonnant tout développement de ses licences sur PC (i.e. pas de Diablo 4 mais un Pokémon Go like à la place), alors que l'article est bien plus nuancé et ne fait au final que retranscrire le contenu d'un article de Kotaku sur le sujet.

Les premiers commentaires ne font au final que rebondir sur le titre de l'article, partant du principe que la division PC de Blizzard est morte et enterrée.
Si tout ça est bien vrai on apprend surtout ou du moins on a la confirmation qu'Activision a bien son mot à dire au niveau de Blizzard surtout au niveau des dépenses (au point même de faire partir un dev), j'me souviens que pas mal de gens ici disaient que "meuh non Blizzard est toujours indépendant toussa" bha visiblement pas tant que ça.
@Jeska Le titre peut se lire de deux façons différentes (pour peu qu'on lise l'article) et c'est pour ça que je l'aime bien (): une évolution allant du "core gaming" à une production davantage "grand public" (et on ne peut pas nier que Blizzard a opéré cette évolution au cours des dernières années), mais aussi potentiellement une évolution allant d'un jeu apparemment réclamé par la direction car issu d'une licence très forte commercialement et ayant un gros potentiel économique (D4) au prix de l'annulation d'une deuxième extension pour D3 pourtant réclamée en interne, à un type de jeux manifestement un peu farfelus, mais né de la pure passion d'un membre de l'équipe dans le cadre de l'équipe "incubation" de Blizzard.
Je ne sais pas dans quel sens Blizzard (et Activision) décideront d'aller, mais les deux hypothèses sont sans doute envisageable (Hearthstone a montré que les projets de l'équipe "incubation", réalisé vite avec une petite équipe peuvent aussi être des succès commerciaux et j'imagine que les financiers et les administratifs d'Activision Blizzard en ont aussi conscience).
Incompréhensible l'annulation de l'extension de D3. Après RoS le jeu avait une super image en 2014/2015. Il est présent sur toute les consoles du marché actuelle. Une extension en 2016/17 aurait donner un os à ronger à tous les fans du jeu et permis de préparer sereinement la suite. Du beau gâchis.
Citation :
Publié par ComodoreCass
Incompréhensible l'annulation de l'extension de D3. Après RoS le jeu avait une super image en 2014/2015. Il est présent sur toute les consoles du marché actuelle. Une extension en 2016/17 aurait donner un os à ronger à tous les fans du jeu et permis de préparer sereinement la suite. Du beau gâchis.
Pas certain que sortir une extension de D3 au détriment de la création d'un D4 soit vraiment rentable pour eux, le marché actuel du hack n slash est remporté par Path of Exile.
Il faut surtout pas parler la langue de bois. Blizzard a beau être une boîte de passionnés, les jeux mobiles ne coûtent pas cher à développer, rapidement et rapportent un max.

Blizzard a toujours été là où le buzz se faisait. Ils ont toujours pris le jeu du moment pour l'adapter à leur sauce, le démocratiser, le rendre hyper accessible et en faire un carton. C'est là leur talent.

Donc oui, ces petits jeux mobiles rapporteront des liquidités pour développer de plus gros jeux PC moins rentables... espérons, car là, sur PC c'est WC3 resucée annoncé. That's all.

Remarquons que cette tendance aux jeux mobiles concerne pas mal de studios dont NCSoft. A un moment, la poule aux d'or... Il y aura forcément saturation du jeu mobile. Et contrairement à ce qu'on nous rabâche depuis 5 ans... les consoles et PC se portent bien. D'ailleurs D3 sur Switch a été soigné visiblement.
Citation :
Publié par Tojaro-Kun
Que veux-tu dire ?
Jol a davantage intérêt à être clément avec Blizzard. Est-ce ton idée ?
JOL s'est fait tej' des sites de fans officiels peu après la sortie de WoW, ils essaient de s'en venger depuis.
Citation :
Publié par Zygomatique
JOL s'est fait tej' des sites de fans officiels peu après la sortie de WoW, ils essaient de s'en venger depuis.
Ah croustillant ^^ Merci pour l'info.
On peut se lâcher alors
Après se venger je ne le vois pas vraiment, enfin je veux dire de la critique crasse et méchante il n'y en a pas.
Message supprimé par son auteur.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés