L'Agora

Paris, politique, économie, sécurité, etc.

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Gluck
Et on s'en bat un peu les couilles de cet épouvantail au vu de l'événement actuel.
La probabilité de trouver un crétin sur twitter disant quelque chose de polémique est approximativement de 1. A chaque seconde. La pertinence en revanche fluctue beaucoup plus.
En effet. Tu as raison. En revanche voir des personnes se satisfaire de l'incendie d'un bâtiment historique c'est inadmissible.
Citation :
Publié par Ombre Vengeresse
Sinon pour cette incendie c'est la compagnie qui s'occupe des rénovations qui va devoir rembourser les dégâts?
Probablement pas. Je doute qu'elle ait eu les moyens de s'assurer pour des montants suffisants.
L'état et/ou ses assureurs pourront tenter un recours contre elle (et surtout ses assureurs), mais faudra prouver un non respect des normes/consignes. Y'aura de toute façon une limite de responsabilité à quelques millions, probablement pas grand chose au vu des dégâts.

Il est possible que l'entreprise qui devait contrôler la sécurité des travaux soit distincte de l'entreprise qui fait les travaux elle-même. Une société de "surveillance" qui doit passer avec caméras thermiques et tout. Dans ce cas, ça serait plus eux que l'entreprise qui fait les travaux. Encore que le travail a pu être fait correctement et l'incendie démarrer quand même.
Citation :
Publié par ClairObscur
Immense respect pour nos pompiers. Je ne peux même pas imaginer ce que ça doit être devant cette fournaise..
Pouah j'imagine même pas, gros respect!
"Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus grandes encore de toute l’immensité de l’ombre qu’elles projetaient jusque dans le ciel. Leurs innombrables sculptures de diables et de dragons prenaient un aspect lugubre. La clarté inquiète de la flamme les faisait remuer à l’œil. Il y avait des guivres qui avaient l’air de rire, des gargouilles qu’on croyait entendre japper, des salamandres qui soufflaient dans le feu, des tarasques qui éternuaient dans la fumée. Et parmi ces monstres ainsi réveillés de leur sommeil de pierre par cette flamme, par ce bruit, il y en avait un qui marchait et qu’on voyait de temps en temps passer sur le front ardent du bûcher comme une chauve-souris devant une chandelle. "

Victor Hugo

Notre Dame de Paris (Roman) : 1831
Citation :
Publié par Huychi
En effet. Tu as raison. En revanche voir des personnes se satisfaire de l'incendie d'un bâtiment historique c'est inadmissible.
Comme faire de la récupération politique.
Sérieux, réussir à caser du "anti blanc" dans ce fait d'actualité, c'est BALEZE.
Citation :
Publié par kergoff
Une partie des reliques ont été sauvegardées.
S'il y a bien un truc qui m'a pas stressé ce sont ces babioles de charlatan.
Sérieux, j'ai appris en lisant wikipédia que la couronne d'épines pouvait sacraliser d'autres reliques par contact. Mdr.
Citation :
Publié par Quild
Probablement pas. Je doute qu'elle ait eu les moyens de s'assurer pour des montants suffisants.
L'état et/ou ses assureurs pourront tenter un recours contre elle (et surtout ses assureurs), mais faudra prouver un non respect des normes/consignes. Y'aura de toute façon une limite de responsabilité à quelques millions, probablement pas grand chose au vu des dégâts.

Il est possible que l'entreprise qui devait contrôler la sécurité des travaux soit distincte de l'entreprise qui fait les travaux elle-même. Une société de "surveillance" qui doit passer avec caméras thermiques et tout. Dans ce cas, ça serait plus eux que l'entreprise qui fait les travaux. Encore que le travail a pu être fait correctement et l'incendie démarrer quand même.
Merci pour ta réponse claire, quand l'incendie sera maîtrisé on va vite chercher et mettre au pilori le "responsable" de cette incendie. J'ai toujours pensé qu'une entreprise à la charge de rénovation sur les biens appartenant à l'état était responsable en cas de dégâts. Vus les dégâts il faudra des dizaines d'années pour refaire la cathédrale.
Citation :
Publié par Peleide
Sinon, si je dis pas de bêtises : l'État est son propre assureur.

On va raquer les gars !!!!
Je doute que l'argent soit un probleme, il affluera de par le monde. C'est un batiment iconique a travers toute la planete. Mais ca va prendre du temps, beaucoup de temps.
Citation :
Publié par Dawme
Je doute que l'argent soit un probleme, il affluera de par le monde. C'est un batiment iconique a travers toute la planete. Mais ca va prendre du temps, beaucoup de temps.
Qui lance le kickstarter ?
hum, quand les experts seront passés pour savoir l'état des pierres on verra avec plus de certitude, surtout vu l'effet de chaleur.

C'est un poil rapide pour savoir là vu le brasier.

Oui si c'est une entreprise elle est responsable et du coup son assureur, sauf que le montant est hors-norme là.

Y a que l'état et le collectif qui peut avoir les moyens de telle dépense.

pour info la fondation du patrimoine a déjà prévu de lancer la souscription demain.
Citation :
Publié par Sous le signe du V
Dartagnans qui lance sa propre collecte pour ND...

Zont vraiment aucune peine
Pourquoi dis tu cela sur un mode ironique?
Dartagans c'est leur raison d'être la sauvegarde du patrimoine
J'ai aucun soucis pour payer. Paris ne serait pas Paris sans Notre-Dame. C'est notre patrimoine. Que ce serait Istanbul sans la Basilique Sainte-Sophie ? Ou Rome sans le Colisée ou le forum ? Ou Médine sans la Mosquée du Prophète ? Ou Jérusalem sans le Mur des Lamentations ?

Il s'agit de notre histoire, de notre culture, de notre héritage cela va au-delà de nos plates considérations. Si il faut une souscription nationale, j'y mettrais le prix même si je suis un laïcard extrêmiste. Notre-Dame, c'est notre histoire. Elle nous appartiens à tous.

Sinon les complotistes qui blâment Macron, Hidalgo, les musulmans ou whatever ou ceux qui se réjouissent de la destruction d'un monument parce qu'il est catholique... Sérieusement, vous êtes sacrément des sacs à merde.
Citation :
Publié par Korgana.
On aurait bien besoin de l'aide de Captain Hindsight.

74123015.png
BFMTV et les réseaux sociaux sont déjà entrain de chercher les coupables ne t'inquiète pas, manque plus que on vote une loi sur les rénovations des bâtiments anciens.

Sinon quand on voit l'histoire de la destruction partielle de la cathédrale de Reims en 1914 on ne peut que se "rassurer" sur la restauration de la cathédrale de Notre Dames de Paris avec nos moyens de maintenant:

https://www.ina.fr/contenus-editoria...rale-de-reims/
J'aimerais comprendre comment avec l'armada d'architectes des bâtiments de France, avec les armadas d'ingénieurs et de gens super diplômés en tout et très à cheval sur la sécurité on arrive à une telle catastrophe.

Une fois une enquête sinistre avait démontré que bien que tout fût fait pour éviter un accident, on avait juste oublié qu'une rallonge à trois francs six sous qui était branchée sur une multiprise à deux balles cinquante ce n'était pas le top, et que le feu était parti à cause de cela.
Claquer des millions en études et dix francs en rallonges, c'est très français, hélas, et je ne serais pas surpris que la cause de tout cela soit non pas la négligence, mais les économies de bout de chandelle des prestataires.
Citation :
Publié par Ombre Vengeresse
Sinon quand on voit l'histoire de la destruction partielle de la cathédrale de Reims en 1914 on ne peut que se "rassurer" sur la restauration de la cathédrale de Notre Dames de Paris avec nos moyens de maintenant:

https://www.ina.fr/contenus-editoria...rale-de-reims/
Elle est magnifique d'ailleurs notre cathédrale, ils ont fait un gros taff au niveau de la restauration, même encore de nos jours elle est souvent entrain d'être rénovée, ça a un coût pour la ville mais ça vaut le moindre centime mit là dedans.
@ lafa, bah c'est simple , avec la poussière des travaux et du temps un poil sec, bah c'est ça devient super propice aux incendies en fait comme lieu. Si tu ajoutes à cela la charpente croustillantes à souhait pour le feu et du plomb fondant et bien chaud, hum miam miam.

Restes plus qu'un truc en feu d'oublier et c'est bon, ça flambe tout seul. Pas la peine de chercher plus loin.

Les poussières dans les combles c'est une vrai cochonnerie.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée