Vie pratique (La Taverne)

Comment ne pas se sentir con?

Répondre
Partager Rechercher
Salut,

J'ai une pote qui n'arrête pas de se rabaisser dès que l'on aborde ses capacités à comprendre ou analyser quelque chose. ça vient du fait que sa mère est (pour le placer simplement) une sacré connasse qui n'en rate pas une pour la mettre plus bas que terre, sur son apparence, son hygiène, ses choix de vie. Bon elle est indépendante maintenant mais les séquelles sont là.

Rajoutez à ça un contexte social où il n'y a pas de taff pour personne, qu'elle se retrouve coincée dans un service civique merdique où elle est payée à rien foutre, qu'elle enchaîne les taudis et le fait qu'elle n'ait pas son bac.

Pour la fréquenter très régulièrement elle est loin d'être conne, elle est même plutôt brillante, je l'ai motivé à passer son DAEU l'année prochaine et elle prend des cours de français (elle est turque-allemande) histoire de ne pas être trop à la ramasse, elle s'intéresse à beaucoup de choses mais n'a pas la méthodologie pour creuser et la barrière de la langue/culture n'aide pas non plus... Bref j'ai besoin d'idées.

Dernière modification par Habemus Papam ; 19/12/2017 à 02h01.
Citation :
Publié par Habemus Papam
Salut,

J'ai une pote qui n'arrête pas de se rabaisser dès que l'on aborde ses capacités à comprendre ou analyser quelque chose. ça vient du fait que sa mère est (pour le placer simplement) une sacré connasse qui n'en rate pas une pour la mettre plus bas que terre, sur son apparence, son hygiène ses choix de vie. Bon elle est indépendante maintenant mais les séquelles sont là.

Rajoutez à ça un contexte social où il n'y a pas de taff pour personne, qu'elle se retrouve coincée dans un service civique merdique où elle est payée à rien foutre, qu'elle enchaîne les taudis et le fait qu'elle n'ait pas son bac.

Pour la fréquenter très régulièrement elle est loin d'être conne, elle est même plutôt brillante, je l'ai motivé à passer son DAEU l'année prochaine et elle prend des cours de français (elle est turque-allemande) histoire de ne pas être trop à la ramasse, elle s'intéresse à beaucoup de choses mais n'a pas la méthodologie pour creuser et la barrière de la langue/culture n'aide pas non plus... Bref j'ai besoin d'idées.
T'essaie de lui faire lire des bouquins de développement personnel ? Ca peut paraitre con et un peu bidon, mais ça peut permettre à une personne de se rendre compte d'elle-même qu'elle se sous-estime complètement et pour quelles raisons.
Déjà personne n'est "con". Il existe de nombreuses formes d'intelligence, et ce terme ne veut strictement rien dire. Elle n'a aucune raison de se dénigrer. Il y a que les cons qui pensent être intelligents

Pour ses études, une fois encore, ce n'est pas une question d'intelligence mais d'implication, de travail, et de sérieux. Si elle a ses qualités, elle n'a aucune raison de douter d'elle

Citation :
Publié par Doudou
T'essaie de lui faire lire des bouquins de développement personnel ? Ca peut paraitre con et un peu bidon, mais ça peut permettre à une personne de se rendre compte d'elle-même qu'elle se sous-estime complètement et pour quelles raisons.
Chez certaines personnes ça marche très bien en effet.

Perso, certains bouquins m'ont pas mal aidés à m'accepter / accepter le monde qui m'entoure. La seule condition à respecter c'est de vouloir changer et d'avoir l'esprit ouvert au changement mais pour ton amie, il y a rien de rien rédhibitoire sinon tu serais pas là, à vouloir l'aider
Citation :
Publié par Carminae
Chez certaines personnes ça marche très bien en effet.

Perso, certains bouquins m'ont pas mal aidés à m'accepter / accepter le monde qui m'entoure. La seule condition à respecter c'est de vouloir changer et d'avoir l'esprit ouvert au changement mais pour ton amie, il y a rien de rien rédhibitoire sinon tu serais pas là, à vouloir l'aider
Ouais, je pense que ça marche mieux quand la personne s'en rend compte d'elle-même que quand c'est les autres qui essaient de la convaincre qu'elle manque de confiance en elle et vaut mieux que ce qu'elle pense. C'est pas évident de lutter contre une sorte de conditionnement que t'as depuis tout petit.
Il faut faire comprendre à ton amie que l’avis de sa mère n’est pas une référence à suivre. Ma femme avait aussi une mère castratrice qui a passé sa vie à essayer de minimiser les capacités intellectuelles de sa fille. Cette mère n’était qu’une petite fonctionnaire sans grand talent et assez peu instruite. Ellej n’imaginait pas une seule seconde que sa fille puisse faire de brillantes etudes superieures et qu’elle sache un jour monter et pérenniser sa propre entreprise. Meme devant les faits accomplis ma belle-mère refusait d’admettre que sa fille avait bel et bien, et même très bien, reussit dans sa vie.
De cette expérience un seul conseil : faire décrocher cette fille de l’influence néfaste de sa mère et ensuite l’aider à se lancer dans ce qu’elle aime faire.
Franchement elle est à 2000 bornes de sa mère, elle ne parle qu'a sa sœur et à sa cousine qui sont de bons soutiens.
Citation :
Publié par Calliopeia
Je ne sais pas si ca peut aider mais ca me rappelle une anecdote de Neil Gaiman, justement, sur le syndrome de l'imposteur :

GaimanImpostorSyndrome.jpg

http://neil-gaiman.tumblr.com/post/1...-with-impostor
Je lui ai raconté ça tout à l'heure ça lui a bien plu, s'il y a d'autres histoires du genre ça m’intéresse pour le coup.
Premièrement, avoir confiance en elle et être consciente de ses capacités propres.

Deuxièmement, arrêter de s'entourer de cons (famille compris), ou du moins arrêter de prendre leurs avis pour des faits.
En avoir marre de sa situation et vouloir changer.

C'est un cliché mais j'ai trouvé qu'il était vrai dans ma pratique, être confiant c'est à moitié le paraître.

J'ai un ami dans le même cas (honnêtement j'en souffre pas mal aussi mais pour d'autres raisons), et franchement à part le soutenir j'ai pas vraiment plus de conseils que ça.
La confiance et l'estime de soi peut se bâtir sur la réussite. Je pense que tu t'en sors déjà très bien de ce côté : l'encourager, la pousser ou l'aider dans des activités qui vont confirmer ses qualités personnelles. Ça peut être des études, des boulots, ou même des clubs ou ateliers.

Sinon elle peut s'inspirer de certaines mouvances psy pour s'auto-analyser. L'idée c'est de déconstruire son comportement ou sa pensée problématique afin de mettre en évidence les éléments irrationnels. Je pense aux colonnes de Beck, par exemple.
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : tableau.png
Taille : 872x557
Poids : 199,2 Ko
ID : 290519  
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés