Le Seigneur des Anneaux Online (Tests et critiques)

[Critique] La montagne du destin a accouché d'une souris

Répondre
Partager Rechercher
pascalc a publié le 6 août 2017 cette critique sur JeuxOnLine :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/avatars/0/0/2/2103/2103.240.jpg
Voilà un jeu auquel je tenais, depuis plus de 10 ans que j'y suis. Je me suis accroché, même quand il y a eu des ratés par Turbine, et il y en a eu, mais jamais je n'ai décroché car la motivation essentielle était là : l'histoire, la quête principale. Dix ans que je rêvais des Black Gates, du Mordor, du grand final.

Et en fait de grand final, un pschitt, un pétard mouillé, un ratage total, tout le final, escamoté, largué, zappé. Si vous vous attendez depuis dix ans à vivre intensément la dernière bataille contre les forces du mal, à 1 contre 10 000, n'y croyez plus, vous allez tuer trois orcs et encore, aidé par des NPC surpuissants, et ce sera fini. Idem pour l'arrivée des aigles géants, escamotée. Idem pour la fin de gollum, évacuée en quelques minutes de manière sommaire. Idem pour le sauvetage de Frodon et Sam, idem pour la chute de Sauron, bref... un Tolkien résiduel, et on se retrouve... ensuite à farmer du mob en Mordor. Eh oui, encore du cochon sauvage, toujours les mêmes mobs, mais avec des stats énormes. Des salamandres, des drakes tous les dix mètres et une zone, alors là c'est la fête aux arachnéens, il y en a tous les cm ad nauseam. Alors on se retrouve vite avec un train de mobs à 8 pattes. Dégoutant et ridicule.

Sauron a été défait (en quelques minutes, sans qu'on clique sur la souris) , Saroumane également, alors on se demande pourquoi il y a plus de résistance que jamais en Mordor. C'est un contresens total.

Et puis ras le bol de tuer de l'orc pour tuer de l'orc, il faudrait peut-être expliquer à ces gaillards mal lotis sur le plan neuronal que leur chef est détruit, donc que toute résistance est vaine. Un peu comme Star Wars 7, plus d'empereur plus de Dark Vador mais ça continue, sans doute plus pour faire fonctionner la planche à billets que l'imaginaire... et on imagine déjà les combats sans fin mais sans intérêt scénaristique contre les hordes d'ennemis dans le cadre d'une liste à rallonge, à se demander pourquoi l'ennemi ultime, l...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés