Le Bar de la Taverne

Les collègues (ou potes) chelous

Répondre
Partager Rechercher
Je me posais la question, si chacun a un ou des gens chelous dans son entourage perso et/ou professionnel...

Côté potes, je n'ai rien de particulier il me semble.

Par contre côté collègues, j'en ai vu passer.
Je précise d'abord que je bosse pour une société de services en informatique, donc univers de prestas.

Le premier cas que j'ai vu, c'était un type d'environ 2m10, muet comme une tombe, presta en sous-traitance sur le premier contrat où j'étais depuis un moment déjà. Le type débarquait de région parisienne pour un contrat sur la périphérie de Nantes, et n'avait pas de voiture. Un collègue devait donc passer tous les matins le chercher (et le ramener le soir) ; il était obligé de faire un crochet car le mec en question ne voulait catégoriquement pas traverser la rue (pour quelle raison, on ne le saura jamais).
Pour voir sa réaction, des collègues ont discrètement débranché son écran pendant la pause midi (ah, les bonnes blagues pourries). Il sera resté 2h devant l'écran noir sans rien faire, ni demander à quiconque.
Un midi, alors que certains vont chercher à manger, il est entré par la porte passager dans la voiture d'une collègue sans lui demander quoi que ce soit, pour l'emmener chercher à manger... Je vous raconte pas la gueule de la collègue (qui de toute façons ne l'a pas embarqué, vu qu'elle allait au restau)
On aura découvert après son départ (au bout de 3 semaines...) une trentaine de posts-its sous son clavier, couverts de marques diverses et variées...

Je passe sur le syndicaliste ivre qui capturait les insectes et les stockait sur le dessus de l'écran (la belle époque des écrans cathodiques) en défiant quiconque de le battre...

Le champion ça reste là où je suis actuellement : un interne, qui a fait des années de... Monastère avant de faire de l'informatique ; s'est déjà pointé en retard après s'être arrêté par hasard assister à une messe (...), en sandalettes chaussettes la majeure partie du temps... Sauf l'été, où il est pieds nus, peinard... Y compris aux chiottes. Putain mec, respecte-toi...
(et question hygiène perso c'est pas la fête non plus)

Et vous, qu'avez-vous comme collègues chelous ? Ou potes avec des kinks étranges ?
Avez-vous déjà ressenti le besoin de secouer un gars pour le faire revenir dans la vraie vie ?

Ou peut-être que c'est nous qui sommes chelous ?
Je
Ca date d'avant ma prise de poste, mais un collègue aurait été chopé aux toilettes entrain de desceller un lavabo Villeroy et Bosch flambant neuf pour le ramener chez lui.
Le premier, il est un peu chelou, parce qu'il est ptetre un peu autiste non ? Vous vous êtes jamais posés la question ? Vous n'avez jamais cherché à entrer un peu plus en relation avec lui pour passer au-delà des bizarreries ?

Moi en tout cas, la description que tu en fais, ça fait ding ding ding dans ma tête en mode "ya un truc à creuser dans le mode de fonctionnement". Mais bon, déformation professionnelle...
Quand j'étais en première année d'études sup y'avait un mec dans ma promo qui était juste complètement chelou, et qui surtout se téléportait.

On fumait sur la terrasse de notre établissement à discuter entre nous, là un de nous se retournait et BIM il était là, juste derrière nous, à nous regarder et à nous écouter avec un grand sourire flippant.
On était dans un coin en train de bosser, on tournait la tête et BIM il était assis juste à côté alors que la seconde d'avant il n'y avait pas le moindre siège libre.
On partait manger à l'autre bout de Paris, on faisait la queue en discutant, et au moment de commander BIM il était là, alors qu'on n'avait pas pris les transports avec lui.

Il a redoublé sa première année car il devait trouver un stage et que toutes les boîtes le kickait après quelques minutes d'entretien.
La seconde année il est tombé sur un mec tout aussi chelou que lui dans sa promo, et ils sont devenus potes. Trop potes. Leur jeu c'était d'enlever sensuellement la ceinture de l'autre pendant qu'il faisait une présentation ou une soutenance, sauf que les deux se retrouvaient rouge écarlate et mal à l'aise. Mais ils le faisaient quand même.

Il n'a pas trouvé de stage la deuxième fois non plus, et on ne l'a jamais revu. Mais je sais qu'un jour je serai en Sibérie ou dans l'ISS, je me retournerai et BIM il sera là, en train de me mater avec son sourire qui me filait la trouille et sans dire un mot.
A mon ancien taff, y en avait un, il avait vraiment la tête du pur geek, il était gentil, mais vraiment chelou, il arrêtait pas de parler de ses passe-temps chelou, genre marcher tout seul pendant des heures le week-end et explorer de nouvelles contrées inconnues de l'IdF et il pouvait parler des heures du réseau de la RATP qu'il semblait connaitre par cœur.
Parler avec lui me mettait un peu mal à l'aise, du coup je lui causais pas trop. Après, je dis ça, mais je pense que des collègues pourraient m'évoquer dans ce thread s'ils étaient bariens : ))))))
J'ai pas compris le truc avec les post-it, il y avait des marques de quoi ? Genre des trucs sataniques chelou, des menaces de mort ?

J'envie un peu vos vies professionnelles moi j'ai juste un mec qui mangeait les chewing gums qu'il stockait sous sa chaise de bureau.
Citation :
Publié par Tacos Tacle
J'ai pas compris le truc avec les post-it, il y avait des marques de quoi ? Genre des trucs sataniques chelou, des menaces de mort ?
Des barres, des croix, des ronds, des triangles, des carrés... (ce n'est pas un joueur de console cela dit)
OK alors j'ai ce pote que je connais depuis la 5ème. Fan de maquettes (de tanks surtout) mais qui ne sont jamais sorties du carton, de mangas obscurs des années 80 genre ceux avec des avions qui se transforment en robot, et avec une vision de la vie totalement fantasmé par lui mais qu'il cherche constamment à t'imposer. Tout comme ses mangas/animés de merde qu'il veut que tu regardes alors que tu lui as dit 150 fois que tu n'étais pas intéressé.
Ce qui est grave avec ce type, c'est que si tu lui dis qu'il est à côté de la plaque sur un de ses trucs, c'est le genre à s'énerver et te dire que tu n'y connais rien de toute façon. Bref c'est très compliqué de dialoguer avec lui. D'autant plus que quand lui commence à parler de sa vie, de ses problèmes, il ne s'arrête pas. Jamais. Mais le pire, c'est que quand toi tu lui parles de tes trucs, il est totalement éteint, absent, désintéressé de ouf, c'est limite si il t'écoute.

Bon et ce mec qui fait des aller retour dans ma vie car y a toujours un moment où je lui dis d'aller se faire enculer, bah récemment il a fait une fausse manip sur son tél et du coup il ne reçoit plus mes SMS. OK pas grave, j'ai pas de problème avec ça. Sauf que. Le mec m'envoie des messages qui nécessitent souvent des réponses. Je fais comment putain ? Ça fait plus d'un mois que c'est comme ça et hier soir encore, il m'a envoyé des messages. Moi ça me frustre putain.

Y a aussi une fois où il m'a envoyé un mail pour se plaindre de sa situation. Petit mail, une dizaine de lignes. Je lui ai répondu en gros que c'était de sa faute si il était dans la merde. Ce qui est vrai. Il laisse tout trainer le mec, la preuve, je suis encore bloqué sur son tél après plus d'un mois. Donc je lui envoie ma réponse et deux heures après, je reçois un putain de roman pour me dire que j'avais tort de dire que c'était sa faute, que parfois - dans son cas quoi - on pouvait aussi être victime des circonstances. MEC T'AS RATE UN RDV A L’HÔPITAL CAR QUOI QUE TU FASSES, OU QUE TU AILLES, TU ES TOUJOURS EN RETARD. En quoi c'est la faute des autres ?????

C'est pas un mauvais gars, loin de là, mais c'est un cancer sur patte ultra-nocif. Je sais qu'il se noie en ce moment mais sincèrement, je ne sais pas trop quoi faire. C'est vraiment le genre à te tirer vers lui alors que tu essayes de le ramener vers toi pour le sauver. Et moi j'ai pas trop envie de me noyer avec lui. Mais j'ai des scrupules aussi à faire le mort, à prendre mes distances, car quand il me parle de se pendre bah je le crois, je suis convaincu qu'il pourrait le faire.
Qu'est-ce que je dois faire ?
OK, je le baise. Après quoi ? Le mec devient accroc à moi. Moi je l'ai juste baisé car j'avais un doute. De quoi ? Je ne sais pas. Il devient de plus en plus collant. Moi je suis vraiment pas chaud pour une relation sérieuse avec lui. Déjà car je ne suis pas gay à la base, mais aussi car j'ai aucune confiance en lui pour quoi que ce soit. Comment être en couple avec une personne à qui on ne fait pas confiance ? Qu'est-ce que je fais alors ? Bah je fais le mort. Lui a cru toucher du doigt l'amour véritable, il vit mon absence comme la dernière goutte d'eau. Il se suicide.
Nan, je ne pense pas que ce soit une bonne idée, mais merci quand même.
Je te propose de faire le fdp et de le laisser se pendre (ou pas, et puis merde le chantage au suicide) pour rester serein dans ta petite vie, tranquille.
Ce n'est pas du chantage au suicide. C'est genre tu parles et dans le plus grand des calmes il te dit des trucs comme "autant me pendre". Et tu le regardes et tu vois dans son regard et son attitude qu'il blague pas.
Tu vas rigoler avec des potes, puis ton pote va te dire "et elle si y a moyen, tu la baises ?". Toi tu vas répondre "plutôt me pendre que baiser Cara Delevingne t'as vu sa prestation dans Valérian ?". Bon ça c'est du je vais me pendre rigolo, que tu ne penses pas. Mon pote quand il parle de pendaison, et uniquement de pendaison j'insiste, y a quelque chose de morbide. Je suis persuadé qu'il a déjà tout scénarisé dans sa tête, comment il ferait, quand, etc, et c'est un peu déroutant très franchement.
Appelle sa mère et raconte lui tout ça. Ou quelqu'un qui tient à lui quoi.
Je pense que quand il fait ça, il faut que tu le saoules, style "Quoi, tu veux te prendre, mais putain faut pas dire ça !!!???", tu lui files les numéros d'infos suicide, tu lui dis que tu vas en parler à sa mère et à tous ses amis, tu leur dis qu'il a vraiment besoin d'aide.
Tu lui envois régulièrement des mails pour lui dire de ne pas se suicider pour bien le saouler.

Imo, après quelques temps, plus jamais il ne voudra évoquer le mot suicide en ta présence, même un suicide rigolo à cause de Cara.
Citation :
Publié par Balal
Et pourquoi c'est ton pote ce type déjà?
Bonne question.
J'ai des potes d'un côté. Et de l'autre y a lui.
Je sais pas, il est là. C'est tout.
Il me rappelle l'ex d'un pote il y a un paquet d'années - j'étais encore étudiant, mon pote aussi.
La meuf avait genre tout juste 18 piges, mon pote 23, il sortait d'une relation qui s'est mal terminée, il a pris la première qui passait, bref.

Elle était en mode très "enfant" dans sa tête.
Une fois elle était passée chez moi pour attendre mon pote, on n'avait pas de sujet de discussion commun (non, je ne l'ai pas baisée), et elle a fini par me demander cette question étrange "dis, comment on se fait des amis ?".

J'ai trouvé ça très triste comme question.
Et j'étais bien infoutu de répondre surtout.

(mon pote l'a larguée peu de temps après)
Mdr ce thread.

Alors dans la banque j'ai eu le mec, nolifer pur à fond dans le boulot mais un peu teubé, cinquantenaire un peu victime sur les bords, pour visualiser c'était Dwight dans The Office, ce mec s'est inventé une femme et des gosses. J'ai déjà entendu le cas pour avoir des vacances sauf que lui il n'en prenait jamais des vacances. Tu le voyais le midi faire semblant de téléphoner à sa femme. Soit y'avait personne au bout du fil soit c'était sa soeur. C'était creepy af comme on dit sur l'internet multimédia.

Pendant mes études, une meuf qui puait la mort. C'était vraiment chelou parce qu'elle présentait correctement , les fringues ne paraissaient pas sales mais rien à faire ça puait l'odeur de transpiration tenace, du genre celle qui reste collée aux vêtements parce que tu les laves pas. Soit elle avait un grave problème de dérégulation hormonale ou que sais-je, soit elle lavait pas ses vêtements, bref. C'était pestilentiel, tu pouvais tout simplement pas t'asseoir à côté d'elle.

J'ai fait pas mal de petits boulots dont un dans un musée et je suis tombé sur une collègue, une femme assez âgée, fin de cinquantaine, vieille fille qui vivait seule avec sa mère et ses chats dans un pavillon en banlieue. Cette collègue donc était à fond dans le surnaturel. Elle croyait dur comme fer que Star Trek c'était IRL. Les klingons, les vaisseaux etc. Mais y'avait aussi Roswell, les ET qui nous observent, les illuminatis, à elle seule c'était un best of des théories conspirationnistes saupoudrées de truc sci-fi. Elle pouvait te parler pendant des heures des fantômes, des multivers, des esprits etc. Elle voyait genre un medium toutes les semaines, elle mettait tellement d'oseille là dedans la pauvre, j'avais de la peine. Ah oui et son régime c'était des chips bio, du thé vert et le soleil. Elle était convaincue qu'on pouvait se nourrir de l'énergie du soleil.

A l'hosto, ce serait trop long même si contrairement à la croyance populaire y'a pas plus de cassos qu'ailleurs. Mais y'a de sacrées histoires.
Ah j'en ai un un peu comme ton premier cas.

Bon pour resituer le type était avec moi au collège et au lycée, pas un grand pote mais un brave camarade. Cependant on décelait facilement chez lui des talents de mythomanes, typiquement du genre qu'il avait eu 16/20 au DS de maths alors qu'en réalité un an après il était redoublant, ou je sais plus quels exploits improbables.

Le temps passe, je l'ai toujours sur fb, le type semble pas avoir excellé dans ses études vu qu'il est surveillant dans mon ancien collège.
Puis la je le vois discuter avec une meuf, qui se trouverait être sa copine. Ils parlent de leurs voyages ensemble à Rome, Florence et j'en passe.
La meuf est canon alors que lui est bof-. Je vais sur son profil : 1 seul ami en commun, 0 like sur ses photos de profil...Puis je recherche l'image avec google, ce gland avait pris des photos d'un mannequin en pensant que ça se verrait pas. Je lui ai fait remarquer, il m'a tej de ses amis


Sinon un très bon pote pour le coup, à qui ça prenait par moments de balancer les pires photos porno dégueulasses sur le groupe Whatsapp de la promo, ça allait du porno gay aux vagina cakes en passant par les anus dilatés. A côté de ça en vrai le mec est adorable, d'ailleurs ses conneries me faisaient bien marrer, mais depuis la moitié de la classe a peur de ce phénomène il a horrifié tout le monde
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés