L'Agora

[Wiki] Wikiprésident 2017-2022

Répondre
Partager Rechercher
Son propos montre clairement qu'il ne veut pas d'une Justice indépendante et étant donné que c'est une autorité indépendante (normalement) et l'un des trois piliers de la démocratie, c'est de facto un Pouvoir.
Ça c’est ton interprétation

Ensuite tu opposais autorité et pouvoirs, la tu te rattrapes aux branches en rajoutant le principe de l’indépendance, or on ne voit pas de potentielle atteinte à l’indépendance dans la citation que tu as mise.

Concernant le pouvoir judiciaire, c’est une théorie de science politique fortement liée à la séparation des pouvoirs : https://www.vie-publique.fr/parole-d...n-des-pouvoirs

Donc c’est peut être plus complexe et nuancé qu’Anthodev qui dit sur Jol : c’est un pilier donc un pouvoir.

J’aime pas non plus le PR, mais comme d’hab tu t’enflammes en interprétant les choses à ta sauce.
Citation :
Publié par Kerjou
Ça c’est ton interprétation

Ensuite tu opposais autorité et pouvoirs, la tu te rattrapes aux branches en rajoutant le principe de l’indépendance, or on ne voit pas de potentielle atteinte à l’indépendance dans la citation que tu as mise.
Pourtant dans le reste de l'article c'est assez clair, même si EDM est mis en examen il fera fit de ce que dira la Cour de Justice de la République. De même qu'il se montre à chaque fois très critique quand un de ses ministres est menacé par la Justice, ce n'est pas vraiment le comportement qu'on se doit de voir d'un Président qui respecte les institutions et des différents (de même quand on voit comment est géré son parti où il n'hésite pas à exclure ceux qui dévient un peu de sa ligne, l'indépendance du Pouvoir législatif il en a que faire aussi).
La cour de justice de la république n’est pas le meilleur représentant du pouvoir judiciaire indépendant ceci dit

C’est juste une sortie « grosses c….. » pour pas se désavouer sur son choix d’EDM, pour moi c’est de la politique de bas étage, pas un pas vers la « démocrature ».
Citation :
Publié par Anthodev
"Non mais Macron n'est pas/ne vire pas autocrate !"


Donc il ne semble pas connaitre la Constitution et ça confirme en plus que Macron est un autocrate en puissance si on le laisse faire (et il suffit de voir son mandat que s'il n'y avait pas des contre-pouvoirs qui fonctionnaient plus ou moins, on serait déjà plus ou moins en démocrature).
Citation :
Publié par Anthodev
Son propos montre clairement qu'il ne veut pas d'une Justice indépendante et étant donné que c'est une autorité indépendante (normalement) et l'un des trois piliers de la démocratie, c'est de facto un Pouvoir.
C'est drôle que tu parles de méconnaissance quand tu tombes tout seul dans l'erreur par ce même biais. Et du coup tu surinterprètes et tord le truc à ta sauce pour le faire coller à ta réalité. Ce n'est pas la première fois.
Autant l'attaquer sur de vrais éléments, sachant qu'il y en a pléthore, plutôt que de commencer à s'en inventer.

Citation :
Publié par Anthodev
Pourtant dans le reste de l'article c'est assez clair, même si EDM est mis en examen il fera fit de ce que dira la Cour de Justice de la République.
Le hic c'est que rien n'oblige, dans les textes, à débarquer un ministre mis en examen (si tant est qu'il le sera, ce que l'on ne peut savoir actuellement).
Typiquement ce pourrait être envisagé d'être et certains répondront, à raison, quant aux risques d'instrumentalisation et autres coups montés, ce qui rend la question plutôt épineuse.
Et quant à la CJR et l'aspect justice je pense que tu oublies qu'elle est constituée avant tout de parlementaires élus pour ce faire et que ce n'est donc pas pour rien qu'elle est autant décriée et que l'on nous parle régulièrement de sa suppression vu tout les soucis que cela engendre naturellement.
Citation :
Publié par Pile
Le hic c'est que rien n'oblige, dans les textes, à débarquer un ministre mis en examen (si tant est qu'il le sera, ce que l'on ne peut savoir actuellement).
Le plus sage aurait été de ne pas nommé ce personnage à ce type de poste, mais hélas, la tentation du " coup " médiatique a été trop forte, et les conséquences sont assez délétères.
Les hommes politiques crieront alors à la présomption d'innocence, tout en criant à la présomption de culpabilité pour des affaires qui ne les concernent pas bien entendu. Il ne faut pas mélanger les genres quand même ;-).

J'aime bien la jurisprudence Jospin malgré ses limites mais cela avait du bon. On peut noter que le nouveau monde a décidé de ne pas la reprendre malheureusement (mais bon, conservons le pire qui arrange et évacuons le bon qui dérange, c'est une bonne définition du nouveau monde).
Citation :
Publié par lafa
Le plus sage aurait été de ne pas nommé ce personnage à ce type de poste, mais hélas, la tentation du " coup " médiatique a été trop forte, et les conséquences sont assez délétères.
Ah bah ça c'est bien fait pour sa gueule

Déjà nommer un avocat à la tête de la justice c'est une connerie sans nom, pourquoi pas un ancien flic tant qu'on y est, c'est un autre acteur de la chaîne pénale

Mais en plus EDM qui est un personnage pas du tout consensuel et nous pond un projet de loi avantageant bien les avocats : https://www.vie-publique.fr/loi/2794...dupond-moretti : présence en perquisition ($$), procès filmés, bref...

Ça démontre bien que la politique marketing, c'est pas bien mieux que "l'ancien monde".
Citation :
Publié par Kerjou
La cour de justice de la république n’est pas le meilleur représentant du pouvoir judiciaire indépendant ceci dit
Ça reste une Cour qui est considéré être dans la branche Justice, ce qui signifie que le Président ne doit pas s'immiscer dans ses affaires ou tenter d'altérer son fonctionnement (en tentant de faire nommer les représentants qu'il souhaite).. La Ve s'appuie sur trois pouvoirs : l'Éxecutif, la Justice et le Législatif. Ce sont des pouvoirs et des contre-pouvoirs envers les uns et autres.
Citation :
Publié par Pile
Le hic c'est que rien n'oblige, dans les textes, à débarquer un ministre mis en examen (si tant est qu'il le sera, ce que l'on ne peut savoir actuellement).
Typiquement ce pourrait être envisagé d'être et certains répondront, à raison, quant aux risques d'instrumentalisation et autres coups montés, ce qui rend la question plutôt épineuse.
Ce n'est pas tous les quatre matins qu'un ministre est mis en examen (et surtout pas pour des broutilles). Et surtout concernant la CJR, au vue de son historique, il y a très peu de peu mise en examen, sur les 17 informations qu'ils ont effectivement traités en presque 30 ans, il n'y a que 9 affaires qui ont été jugées (et 6 condamnations), on ne peut pas dire que c'est une Cour qui est utilisé à tort et à travers pour détruire des carrières politiques.

Donc si EDM est mis en examen par la CJR, c'est un évènement assez important et justifiant son débarquement, surtout qu'il est Garde Des Sceaux (sérieusement, un Ministre de la Justice poursuivi par la Justice, ça n'a plus aucune crédibilité et de poids politique pour tenir correctement son ministère, après il faut dire qu'il y a toujours Darmanin et c'est pas mieux).
Citation :
Publié par Pile
Et quant à la CJR et l'aspect justice je pense que tu oublies qu'elle est constituée avant tout de parlementaires élus pour ce faire et que ce n'est donc pas pour rien qu'elle est autant décriée et que l'on nous parle régulièrement de sa suppression vu tout les soucis que cela engendre naturellement.
Il faudrait surtout que les politiciens arrêtent d'être des pourris.
Citation :
Publié par Anthodev
Ça reste une Cour qui est considéré être dans la branche Justice, ce qui signifie que le Président ne doit pas s'immiscer dans ses affaires ou tenter d'altérer son fonctionnement (en tentant de faire nommer les représentants qu'il souhaite).. La Ve s'appuie sur trois pouvoirs : l'Éxecutif, la Justice et le Législatif. Ce sont des pouvoirs et des contre-pouvoirs envers les uns et autres.
Non mais je le répète, ce n'est pas car tu le décrètes sur Jol sans source que c'est la réalité.

La 5e s'appuie principalement sur le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif. Le pouvoir judiciaire est relégué au rang d'autorité dont l'indépendante est garantie par le président, l’exécutif donc (c’est en ça qu'il n'a pas a s’immiscer comme tu le dis dans la première phrase).

On est loin de trois pouvoirs égaux se maitrisant.

https://www2.assemblee-nationale.fr/...ons-francaises

Le CC le rappelle bien, la justice est une autorité indépendante, nul autre pouvoir ne saurait interférer avec ses décisions, MAIS, elle n'a pas a juger des décisions administratives :

https://www.conseil-constitutionnel....n-des-pouvoirs

Citation :
une réserve de compétence au profit du juge administratif. En effet, « conformément à la conception française de la séparation des pouvoirs, figure au nombre des « principes fondamentaux reconnus par les lois de la République » celui selon lequel, à l'exception des matières réservées par nature à l'autorité judiciaire, relève en dernier ressort de la compétence de la juridiction administrative l'annulation ou la réformation des décisions prises, dans l'exercice des prérogatives de puissance publique, par les autorités exerçant le pouvoir exécutif, leurs agents, les collectivités territoriales de la République ou les organismes publics placés sous leur autorité ou leur contrôle » (décision n° 86-224 DC du 23 janvier 1987 ).
Il parle même de "conception française de la séparation des pouvoirs". Tu ne penses pas que si l'on était dans la stricte application de la théorie de la séparation des pouvoirs (https://www.vie-publique.fr/fiches/1...e-constitution), le pouvoir judiciaire pourrait juger des actes des deux autres ?

Aux USA, le pouvoir judiciaire est bien plus prégnant :
- https://cours.unjf.fr/repository/cou...alprintcom.htm
- https://www.reforme.net/gratuit/2017...ux-etats-unis/

Même si la aussi c'est à nuancer.

Alors tu peux le réécrire une 3e fois, sans sourcer, en étant péremptoire, je n'en mettrais pas plus.

Dernière modification par Kerjou ; 15/07/2021 à 15h47.
@Anthodev: Tu ne vois pas le problème avec la Cour de Justice de la République ?

Je vois déjà deux problèmes :
Cour de Justice d'exception
Composé de 6 députés et de 6 sénateurs et seulement 3 magistrats du siège autant de suppléants.
source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cour_d...%C3%A9publique

Actuellement, il y a:
Députés titulaire:
1 LR
1 Nouveau Centre
3 LREM
1 MODEM
Députés suppléants:
1 LR
1 PS
3 LREM
1 Mouvement démocratique

Sénateurs titulaires:
3 LR
1 PS
1 UDI
1 Tapura huiraatira (Polynésie, classé à droite)
Sénateurs suppléants:
3 LR
1 PS
1 UDI
1 LREM

source :
https://www.courdecassation.fr/autre...ique_8502.html

Tu ne vois pas aucun problème là dedans ? Personnellement, je ne vois pas une cour de justice mais une cour politique. Je comprends mieux pourquoi des politiques et des juges voudraient se débarrasser de cela.
Citation :
Publié par lafa
Le plus sage aurait été de ne pas nommé ce personnage à ce type de poste, mais hélas, la tentation du " coup " médiatique a été trop forte, et les conséquences sont assez délétères.
Oh certains se gargarisaient beaucoup avec cette nomination, mais c'était évident que c'était une connerie effectivement.
Vu ses sorties habituelles sur la justice, tu ne t'attendais pas plus que moi à ce qu'il jette subitement aux orties son prisme centré uniquement sur son métier et qu'il n'en profite pas au passage pour avancer en son sens.

Citation :
Publié par Anthodev
La Ve s'appuie sur trois pouvoirs : l'Éxecutif, la Justice et le Législatif.
Mdr.
Citation :
Publié par Anthodev
Ce n'est pas tous les quatre matins qu'un ministre est mis en examen (et surtout pas pour des broutilles). Et surtout concernant la CJR, au vue de son historique, il y a très peu de peu mise en examen, sur les 17 informations qu'ils ont effectivement traités en presque 30 ans, il n'y a que 9 affaires qui ont été jugées (et 6 condamnations), on ne peut pas dire que c'est une Cour qui est utilisé à tort et à travers pour détruire des carrières politiques.

Donc si EDM est mis en examen par la CJR, c'est un évènement assez important et justifiant son débarquement, surtout qu'il est Garde Des Sceaux (sérieusement, un Ministre de la Justice poursuivi par la Justice, ça n'a plus aucune crédibilité et de poids politique pour tenir correctement son ministère, après il faut dire qu'il y a toujours Darmanin et c'est pas mieux).

Il faudrait surtout que les politiciens arrêtent d'être des pourris.
Tu vois scinder les messages des autres semble nuire à ta compréhension.
Ce n'est pas pour rien que j'ai mis ensemble les 2 éléments que tu as séparé.
C'est de part sa composition (majoritairement des politiques) que la CJR est décriée car étonnamment elle ne réprimé que peu les mis en cause qui sont eux-aussi des hommes politiques et qu'il s'agit en fait d'une justice d'exception. Et c'est bien pour cela que même s'il y a marqué "justice" dedans on parle de la supprimer depuis au moins une dizaine d'années.

Pour t'illustrer l'ampleur du problème c'est comme si les affaires de violences policières étaient traitées par une cour spéciale composée de flics. Grand succès auprès de l'opinion publique
Citation :
Publié par Gratiano
@Anthodev: Tu ne vois pas le problème avec la Cour de Justice de la République ?
Je pense que le problème est assez clair, mais Dupont-Moretti et Macron attaque plutôt les syndicats de magistrat qui ont porté plainte plutôt que la CJR.

Du reste, les deux députés qui démissionnent ne le font pas pour dénoncer la CJR non plus, mais bien les juges de métier et non les juges poltiiques de la CJR :
Citation :
« Quand la plainte déposée devant la CJR par des syndicats de magistrats contre le ministre » a été « précédée d’une tribune dans la presse nationale signée par les deux plus hauts magistrats français, nous ne pouvons que nous interroger sur l’indépendance de l’autorité judiciaire et son impartialité », accuse-t-il dans un communiqué.
« Ces magistrats portent une atteinte sans précédent au pouvoir exécutif et plus généralement à l’équilibre de nos institutions », estime Antoine Savignat.
On a donc quelque chose d'assez classique avec des politiques qui ont du mal à accepter de pouvoir être jugé. Et qui quand ils sont poursuivis dénoncent les juges rouges et autres cabinets noirs. C'est du Sarkozy très classique et c'est triste de voir çà sous un exécutif centriste et des députés du centre et de droite.

Les politiques ont créé la CJR pour se protéger en nommant d'autres politiques pour les juger. Manque de bol, ça ne semble plus suffire, donc on accuse les magistrats.

Bref, on a un président qui a visiblement un problème avec ses ministres. Cela n'en fait qu'un de plus. Et on voit très bien qu'il préfère les pratiques de l'ancien monde en attaquant la justice.

Du reste, Macron qui disait vouloir supprimer la CJR ne l'a finalement pas fait. Ca lui fera une promesse, à ne pas tenir, pour 2022.

Dernière modification par Aedean ; 15/07/2021 à 18h56.
Citation :
Publié par Aedean
Du reste, Macron qui disait vouloir supprimer la CJR ne l'a finalement pas fait. Ca lui fera une promesse, à ne pas tenir, pour 2022.
Il faut une modification de Constitution. Il me semble. La réforme de la Constitution étant tombé à l'eau, pas de suppression de la CJR.

Quant à ce qui se passe actuellement, cela reste du règlement de compte, syndicat de magistrats vs Garde des Sceaux.
On devrait plus être très loin du moment où il va falloir ouvrir le fil "Présidentielles 2022"

Ça sent les mèches entrain de brûler dans tous les partis
et dès Dimanche le JDD portera les premières déclarations virulentes n'attendant que des contre-attaques qui viendront avec plaisir.

Ça fait un moment qu'on sent qu'ils se retiennent tous, mais l'hallali ne va pas tarder.
Il va y avoir du sang à la rentrée mais du côté de LR avant la présidentielle.

En tous cas, j'espère que Macron va y aller, ça me ferait bien chier qu'il fasse comme Hollande. Un peu de stabilité ne ferait pas de mal. Cela dit, je ne pense pas être le seul à n'avoir aucune envie de me déplacer. A la limite, si LR est au deuxième tour, j'irais voter pour leur adversaire. Ils ont tellement mis à mal le pays pendant 25 ans que l'ont paie toujours leur incompétence aujourd'hui.
Allons bon qu'ont ils fait pour ravager le pays?

Pour moi les problèmes principaux sont le niveau bien trop élevé des prestations sociales vs l'économie, les échecs de l'immigration et l'insécurité qui va de pair, le niveau d'imposition, le poids de l'administration, la perte de la maîtrise de nos moyens régaliens.

Sur tout cela les LR n'ont pas brillé mais sont bien moins responsables que la génération gauche caviar.
@Don_Patricio: Je serais tenté de te répondre rien et c'est ça le plus grand reproche. Jamais aucune réforme structurelle n'a été mené.
On a eu douze ans de J. Chirac où il ne s'est rien passé.

Mais il faut être aussi honnête côté gauche, il ne s'est pas passé grand chose non plus.

Dernière modification par Gratiano ; 26/08/2021 à 17h51.
Citation :
Publié par Gratiano
@Don_Patricio: Je serais tenté de te répondre rien et c'est ça le plus grand reproche. Jamais aucune réforme structurelle n'a été mené.
On a eu douze de J. Chirac où il ne s'est rien passé.

Mais il faut être aussi honnête côté gauche, il ne s'est pas passé grand chose non plus.
Note que les réformes sous Chirac ont toutes été âprement combattues par la gauche, dans la rue et en bloquant le pays...donc elle est mal placée pour reprocher l'immobilisme, notamment pour les retraites.
.
Citation :
Publié par Don Patricio
Note que les réformes sous Chirac ont toutes été âprement combattues par la gauche, dans la rue et en bloquant le pays...donc elle est mal placée pour reprocher l'immobilisme, notamment pour les retraites.
.
Ah mais je ne te dis pas le contraire et c'est un gros reproche. On est sur la politique politicienne là.
Citation :
Publié par HuPi
Il va y avoir du sang à la rentrée mais du côté de LR avant la présidentielle.

En tous cas, j'espère que Macron va y aller, ça me ferait bien chier qu'il fasse comme Hollande.
Il a repoussé la réforme des retraites après "la fin de la crise", marche sur des oeufs depuis des mois avec la vaccination en essayant d'éviter en même temps des mesures type confinement et sans trop obliger à la vaccination non plus, reprend le role d'hyperprésident (Castex, il est en vacances ?), communique à fond.... je vois pas comment on peut penser qu'il veuille pas se représenter.
Citation :
Publié par Gratiano
On a eu douze de J. Chirac où il ne s'est rien passé.
Oui douze ans de rien.
Ensuite on a eu un énervé, mais deux trois choses de faites, pas assez au regard des besoins
On a eu normal premier qui a défait ce qui a été fait par l'autre, pour au final faire pareil, en moins bien
On a depuis cinq ans de " en même temps " donc de rien.

12 + 5 + 5 + 5 ---> 27 ans de rien, de demi mesures, de politique un pas en avant deux pas en arrière.
A mon niveau 27 ans de tripatouillage statistique et de déni, avec au final une situation qui est proche d'être hors de contrôle réel dans un paquet de territoires.

De la présidentielle de 2022 je n'attends rien de bon, vu les profils des candidats.
Et vu les projections, cela ne me donne aucune envie de voter au second tour.
dans tous les cas ce ne sera ni Le Pen, ni Macron, me concernant, l'une parce que je ne veux pas voir ce pays que j'aime se coller la tête sur la trancheuse, l'autre parce que cinq ans de mandat auront suffit a montrer qu'il n'est pas fait pour le poste.
Citation :
Publié par Don Patricio
Sur tout cela les LR n'ont pas brillé mais sont bien moins responsables que la génération gauche caviar.
C'est pourtant eux qui ont été aux manettes la majorité du temps.
LR et la gauche caviar ils sont tout autant mauvais, la différence c'est que chez LR ils sont hyper corrompus, ce qui selon moi est pire : la corruption c'est le pire mal pour un pays, puisque les moyens de l'état sont détournés... Au détriment des citoyens et de l'économie.

Sarkozy est corrompu, Chirac aussi et plus ou moins touts leurs candidats aux présidentielles sont des condamnés ou des mis en examen.
C'est vrai que les têtes d'affiche sont assez déplaisantes de ce point de vue, mais sur l'ensemble des élus LR ça reste une petite minorité y compris de niveau national / régional. Et les LR paient électoralement cette corruption, qui est également très utilisée et exagérée par le camp adverse.
Après pour moi ça reste une goutte d'eau, ça n'a pas d'influence majeure sur le gouvernement d'un état comme la France, et c'est beaucoup lié au financement des campagnes. On peut y attacher de l'importance voire en faire un critère décisif, je le comprends, mais pour ma part ça dépend de l'infraction et du contexte. C'est aussi en train d'évoluer, plus lentement chez les LR peut être, mais ça évolue quand même.
Par ailleurs la justice en France demanderait un sérieux coup de balai, mais c'est une autre histoire.
Répondre

Connectés sur ce fil