[Wiki] Wikiprésident 2017/2022-2022/2027

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Kitano Must Die
Non pas que sur le fond je cautionne et bien au contraire mais je désapprouve fortement cet étalage qui ne fait que salir un président en exercice sans aller plus loin et qui va en des termes très concrets contribuer à chauffer les esprits lors des inévitables mobilisations de rue à venir.

Un moment la "raison d'état" devrait l'emporter plutôt que tout souiller autour de soi
Jusqu'où pense tu que la "raison d'État" devrait aller pour éviter de gonfler des mobilisations de rue a venir ? Combien de mensonges doit-on ignorer ? A quel degré de traîtrise doit-on s'habituer ? A quel point les intérêts privés doivent-ils primé ?

Quand plus rien ne compte, quand la vérité n'existe plus, quand l'éthique et la probité sont bafoués dans un silence approbateur, alors la démocratie n'a plus lieu d'être.
Cette accumulation d'affaires depuis des années, c'est terrible. Et je trouve que l'acceptation complaisante d'une partie de mes concitoyens est a la fois terrifiante et désolante.
Citation :
Publié par Feldi
Y a des éléments illégaux ou répréhensibles par la loi dans ces documents ?
Oui, on avait plusieurs enquêtes ouvertes (impôts non payés en France, travail dissimulé, etc...) contre Uber et les fameux "Kill Switch" pour pour rendre leurs pc inaccessible aux enquêteurs lors de perquisitions je ne pense pas que c'est vraiment légal aussi .

Dernière modification par Ombre Vengeresse ; 11/07/2022 à 13h04.
C'est de l'opposition populiste, de l'opposition type terre brûlée, on crame tout et on verra bien ce qu'il en ressort à la fin.

Je trouve ça idiot, ça agit complètement contre l'intérêt des gouvernements futurs de créer des histoires à partir de rien comme ça, ils pourraient faire ça avec n'importe quel ministre de l'économie de n'importe quel gouvernement... C'est ridicule.

Si ils veulent une affaire qu'ils trouvent un trafic d'influence, une corruption enfin un vrai truc plutôt que dire "regardez Macron discute avec Uber et si à la fin il les a fait reculer sur certains trucs, il leur a accordé aussi des choses, donc c'est louche !"

Ben non c'est juste normal ça fait parti des arbitrages qui se font sur tous les sujets et des discussion qu'ont les gouvernements avec tous les acteurs de la vie économique et sociale. Quand le gouvernement cède à des revendications syndicales chez les enseignants, on vient pas dire : "regardez le gouvernement est sous influence de ce lobby, c'est louche". Non on comprend juste que dans l'arbitrage qui a été fait certaines revendications ont été entendues, après à chaque gouvernement d'en expliquer les raisons, mais jeter l'infâmie sur un truc tout ce qu'il y a de légal et dont l'immoralité n'est pas prouvée, ça montre un niveau avancé de pourrissement de la démocratie.

Dernière modification par TabouJr ; 11/07/2022 à 13h42.
Citation :
Publié par Kitano Must Die
Non pas que sur le fond je cautionne et bien au contraire mais je désapprouve fortement cet étalage qui ne fait que salir un président en exercice sans aller plus loin et qui va en des termes très concrets contribuer à chauffer les esprits lors des inévitables mobilisations de rue à venir.

Un moment la "raison d'état" devrait l'emporter plutôt que tout souiller autour de soi
Je n'ai rien contre la raison d'état, mais pas par n'importe qui, surtout si ta raison d'état c'est juste craindre d'en prendre plein la gueule pendant les manifs pour protéger un président crapuleux. C'est pas ça, la raison d'état.
Citation :
Publié par Feldi
Y a des éléments illégaux ou répréhensibles par la loi dans ces documents ?
Si on arrive à prouver que Macron a obtenu des avantages personnels en retour ?

Sinon fondamentalement son boulot en tant que ministre de l'économie justifie qu'il pousse le développement d'un modèle économique innovant même s'il bouscule le monopole des taxis. Non que le modèle Uber soit sans problèmes, hein, mais tout n'est pas à jeter.

Uber, ses méthodes pourries et ses kill switch c'est clairement un délit, par contre.
Citation :
Publié par Touful Khan
Je n'ai rien contre la raison d'état, mais pas par n'importe qui, surtout si ta raison d'état c'est juste craindre d'en prendre plein la gueule pendant les manifs pour protéger un président crapuleux. C'est pas ça, la raison d'état.
Je te remercie de ta sollicitude mais je fais pas de maintien de l’ordre donc mon petit cul devrait rester indemne pour ton plus grand bonheur.

Sinon tu remarqueras les guillemets qui j’ai employé pour invoquer la raison d’état.
En l’état ces révélations ne vont en rien contribuer dans le nécessaire assainissement de la vie politique en France. Par contre elles vont une fois de plus fracturer notre pays et alimenter une défiance sans espoir de régler ces questions pour la voie démocratique donc oui je trouve que ces révélations non productives.

Mais tu illustres à merveille mes craintes "la peur de s'en prendre plein la gueule en manif" comme si l'usage de la violence est la solution face à cette situation.
L'information n'a pas vocation a faire le travail des politiques. Si le pays est fracturé et qu'il y a une défiance de la population envers les politiques, c'est pas parce que les journalistes révèlent des informations exactes.

Moi qui pensait que dans le dogme libéral, le concept était que les acteurs ait l'information parfaite, vous voulez dire que c'est pas un objectif dans la vraie vie?
Citation :
Publié par Kitano Must Die
Non pas que sur le fond je cautionne et bien au contraire mais je désapprouve fortement cet étalage qui ne fait que salir un président en exercice sans aller plus loin
Il s'est mis tout seul dans cette situation. S'il ne voulait pas que ça sorte, il n'avait tout simplement pas à agir comme un lobbyiste (qui plus est pour une société non-française).

Et en quoi la "raison d'État" pourrait être invoqué ici ? Macron a formé un deal pour au minimum des raisons idéologiques sans même chercher à savoir si ça pourrait être une bonne chose ou non sur le moyen/long-terme.
Citation :
Publié par Arcalypse
Pro tip pour ne pas avoir ce genre de soucis : Ne fais pas de politique.
Ou juste ne pas confondre ses aspirations politiques/économiques avec ceux de l'État ou des français.
Citation :
Publié par Feldi
Y a des éléments illégaux ou répréhensibles par la loi dans ces documents ?
Il pourrait y avoir plusieurs choses éventuellement :
  • Obstruction à la Justice
  • Fraude
  • Travail dissimulé
  • Trafic d'influence
  • Corruption
Citation :
Publié par Arcalypse
Ah non même pas un complot, c'est de l'opposition populiste, de l'opposition type terre brûlée, on crame tout et on verra bien ce qu'il en ressort à la fin.
De l'opposition populiste, provenant de 43 media d'investigation de plusieurs pays et donc aucun n'est d'extrême-gauche ou d'extrême-droite
Citation :
Publié par Arcalypse
Je trouve ça idiot, ça agit complètement contre l'intérêt des gouvernements futurs de créer des histoires à partir de rien comme ça, ils pourraient faire ça avec n'importe quel ministre de l'économie de n'importe quel gouvernement... C'est ridicule.
Rien si ce n'est 124 000 documents provenant d'un cache de données provenant d'Uber qui montrent qu'ils ont pratiqués où étaient prêts à pratiquer la corruption, le traffic d'influence, l'évasion fiscale, la menace (envers les conducteurs mais également des gouvernements) et que des officiels travaillaient avec eux pour avancer la législation qui les arrangeaient sans même chercher à estimer les impacts que cela aurait pu avoir si l'économie et le tissu social
Citation :
Publié par Anthodev
Rien si ce n'est 124 000 documents provenant d'un cache de données provenant d'Uber qui montrent qu'ils ont pratiqués où étaient prêts à pratiquer la corruption, le traffic d'influence, l'évasion fiscale, la menace (envers les conducteurs mais également des gouvernements) et que des officiels travaillaient avec eux pour avancer la législation qui les arrangeaient sans même chercher à estimer les impacts que cela aurait pu avoir si l'économie et le tissu social
Ben Uber c'est une chose, j'ai jamais dit que c'était des anges, mais le scandale vient pas qu'on découvre qu'Uber aurait des méthodes supposées douteuses mais de la façon d'associer Macron à ça parcequ'il a, en tant que ministre de l'économie, discuté avec eux et soutenu certaines (pas toutes hein) de leurs revendications.

Si il y a pas de preuves que Macron a reçu un truc en échange, je vois pas ce qu'on peut y faire, Macron pensait peut être en conscience que la solution Uber valait mieux que l'alternative qu'il y avait à l'époque ou qu'en tout cas il ne fallait pas outre mesure lui faire barrage.

Je pense pas en tout cas que ça va scandaliser d'autres personnes que les professionnels de l'indignation.

Citation :
De l'opposition populiste, provenant de 43 media d'investigation de plusieurs pays et donc aucun n'est d'extrême-gauche ou d'extrême-droite https://jolstatic.fr/forums/jol/images/smilies/redface.gif
Le populisme n'a pas de famille politique, pas besoin d'être un extrême pour en faire usage (même si c'est vrai que les extrêmes y ont souvent recours).

Dernière modification par Arcalypse ; 11/07/2022 à 13h37.
Citation :
Publié par Anthodev
Il s'est mis tout seul dans cette situation. S'il ne voulait pas que ça sorte, il n'avait tout simplement pas à agir comme un lobbyiste (qui plus est pour une société non-française).

Et en quoi la "raison d'État" pourrait être invoqué ici ? Macron a formé un deal pour au minimum des raisons idéologiques sans même chercher à savoir si ça pourrait être une bonne chose ou non sur le moyen/long-terme.

Ou juste ne pas confondre ses aspirations politiques/économiques avec ceux de l'État ou des français.

Il pourrait y avoir plusieurs choses éventuellement :
  • Obstruction à la Justice
  • Fraude
  • Travail dissimulé
  • Trafic d'influence
  • Corruption

[ ... ]


En l’état des informations disponibles je vois un ministre qui adhère à un modèle néolibéral et pour qui le modèle Uber est l’avenir. C’est une vision crasse mais qu’il n’a jamais caché.

Mais là où l’opposition se fourvoie c’est en empilant les superlatifs sur cette révélation pour justement chauffer les esprits en vue d’une politique de la table rase et du chaos.

Dernière modification par TabouJr ; 11/07/2022 à 14h43.
Citation :
Publié par Anthodev
Il s'est mis tout seul dans cette situation. S'il ne voulait pas que ça sorte, il n'avait tout simplement pas à agir comme un lobbyiste (qui plus est pour une société non-française).
J'ai entendu ce matin à la radio (RTL, mais peut être que RTL est inféodée à M. macron, allez savoir ma bonne dame) que cela n'avait rien d'illégal.
On peut trouver cela regrétable et/ou détestable mais pas de quoi se faire trainer devant les tribunaux .
Citation :
Publié par hoochie
J'ai entendu ce matin à la radio (RTL, mais peut être que RTL est inféodée à M. macron, allez savoir ma bonne dame) que cela n'avait rien d'illégal.
On peut trouver cela regrétable et/ou détestable mais pas de quoi se faire trainer devant les tribunaux .
À quel moment je dis que Macron devrait aller devant les tribunaux ? Les actions/illégales que je cible concernent Uber, pas Macron (pour lui c'est plus le côté éthique/moral de ce qu'il a fait, sauf s'il y a eu un retour d'ascenseur ultérieur de la part d'Uber).
La réponse de Macron à des journalistes sur les Uber Files :

Citation :
A propos de la collaboration avec le privé, Emmanuel Macron a tenu les propos suivant :
Citation :
« J’étais ministre. Le ministre que je suis a fait son travail. On a trop vu une espèce d’ambiance qui serait que voir les chefs d’entreprise, en particulier étrangers, ce serait mal. Je l’assume à fond et en vous regardant [en réponse à une journaliste]. Cela a toujours été officiel, avec des collaborateurs. J’en suis fier. S’ils ont créé des emplois en France, je suis hyper fier de ça, et vous savez quoi, je le referais demain et après-demain. Et nous sommes ici à Crolles pourquoi ? Parce qu’également il y a plusieurs mois, de manière confidentielle, parce qu’il fallait préserver le secret de la vie des entreprises, j’ai reçu le dirigeant de GlobalFoundries qui est là. Le résultat, c’est quoi ? On va créer ici 1 500 emplois et on va investir 5,5 milliards d’euros. »
Le président de la République a aussi défendu son action depuis cette époque, en France et au niveau européen, pour réguler les plates-formes numériques, dont Uber :
Citation :
Quand je suis devenu président, on a régulé le secteur sans aucune complaisance. On est le premier pays qui a régulé les plates-formes, et ensuite on a poussé au niveau européen ; donc, moi, je suis extrêmement fier. Vous savez quoi, j’ai un scoop : il est très difficile de créer des emplois sans entreprises et sans entrepreneurs. Donc je continuerai à voir des entreprises et des entrepreneurs, pour les convaincre d’investir dans le pays et je ferai tout ce que je peux pour continuer à ouvrir les secteurs où on bloque l’activité pour continuer à créer des emplois. Parce que chaque jeune qui a pu avoir des opportunités de job grâce à ça, je m’en félicite.
https://www.lemonde.fr/politique/liv...25_823448.html
C'est cohérent, créer des emplois précaires qui poussent les gens vers l'esclavage moderne au lieu d'imposer le code du travail français aux entreprises étrangères,le tout au profit d'investisseurs étrangers et au détriment d'entreprises locales (en l'occurrence les restaurateurs) c'est tout à fait dans la ligne de Macron.

Le second passage c'est de la langue de bois pure et dure puisque Macron fait tout pour bloquer la reconnaissance des travailleurs über comme des employés. Il ne faudrait pas qu'uber se mette à payer des charges socieet impôts en France quand même, comment pourrait t'on démanteler les services publiques si on n'a pas la bonne excuse du financement sous la main?
Citation :
Publié par Don Patricio
Bonne réponse et ça rejoint ce que plusieurs ont dit déjà, il fait bien d'assumer. Par contre mieux vaudrait pas pour lui que des contreparties tangibles soient découvertes.
Pas certain. Ses fans sont minoritaires en France et son attitude arrogante pourrait bien braquer le reste de la population et par contrecoup l'opposition (par calcul politique ou non, ce n'est pas la question). Il n'a pas l'air d'avoir assimilé le fait qu'il n'a aujourd'hui pas de majorité pour gouverner.

Dernière modification par Soumettateur ; 12/07/2022 à 18h48.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
C'est cohérent, créer des emplois précaires qui poussent les gens vers l'esclavage moderne au lieu d'imposer le code du travail français aux entreprises étrangères,le tout au profit d'investisseurs étrangers et au détriment d'entreprises locales (en l'occurrence les restaurateurs) c'est tout à fait dans la ligne de Macron.
Autant pour les emplois précaires, ok mais les restaurateurs sont plutôt contents pour l'instant non ? De ce que j'ai compris, ils sont bien content de faire plus de chiffres d'affaire / exposition même si les marges sont plus faibles.
Citation :
Publié par Toga
Il ne parle pas du deal dans sa réponse, ni du financement de LREM par Uber, pourtant c'est bien dans les infos du lanceur d'alerte.
https://www.liberation.fr/politique/...2DdcQHtcnR62Kk
Citation required
Citation :
Publié par Toga
Il ne parle pas du deal dans sa réponse, ni du financement de LREM par Uber, pourtant c'est bien dans les infos du lanceur d'alerte.
https://www.liberation.fr/politique/...2DdcQHtcnR62Kk
Le deal c'est juste une négociation et le financement est juste individuel et limité au plafond autorisé soit 7500 €.

Faut arrêter de bullshiter le complotisme dans la tête des gens, on finance pas une campagne présidentielle avec 7500 €.

Les journalistes du Monde l'expliquent (Libération fait juste reprendre à sa sauce d'opposition leur travail) :

Sur le deal :
Citation :
Citation :
Bonjour et merci pour ce live. Pourquoi avez-vous titré un article en parlant de "deal", alors que votre enquête ne révèle aucune contrepartie ? Est-ce un parti pris politique de votre part ? Merci !
C’est tout simplement parce que c’est le terme employé par les salariés d’Uber dans tous les échanges internes qui parlent de cet accord. Ce « deal » (arrêt d’Uber Pop en échange d’un assouplissement des conditions d’accès à la licence VTC) n’implique pas de contrepartie personnelle pour Emmanuel Macron, comme vous le soulignez, mais il en a bien une pour Uber.
https://www.lemonde.fr/politique/liv...25_823448.html

Sur le financement de campagne :
Citation :
Citation :
Y a-t-il un lien, et si oui de quelle nature, entre UBER et le financement de LREM et / ou la campagne du candidat Macron ? (Je crois que avoir lu qu’un ex-lobbyiste d’Uber était en charge de la levée de fonds pour LREM)
Bonjour,
Mark MacGann, le principal lobbyiste pour Uber en Europe à l’époque, a participé à titre personnel au lancement d’En marche !. Il ne s’en cache absolument pas : il a fait un don (légal et personnel) au maximum possible de 7 500 euros à En marche !, et a également organisé des dîners de fundraising (levée de fonds) dans le secteur de la tech, en y invitant des connaissances de ses cercles personnels et professionnels. A l’époque, il n’est plus salarié d’Uber, mais est encore consultant pour l’entreprise durant plusieurs mois. Le consortium lui a posé la question de savoir pourquoi il a fait cela : il répond avoir agi par conviction personnelle, estimant qu’Emmanuel Macron était un très bon candidat, et des discussions que nous avons pu consulter le confirment. Rien dans les documents n’indique qu’Uber ait directement financé En marche !, ou que Mark MacGann ait agi sur ordre de l’entreprise. Notre analyse est plutôt que les salariés d’Uber à l’époque et Emmanuel Macron partageaient largement une même vision du monde ; vous trouverez ici davantage d’informations sur ce point.
https://www.lemonde.fr/politique/liv...25_823448.html

Dernière modification par Arcalypse ; 12/07/2022 à 17h18.
Citation :
Publié par NuclearCanopus
Autant pour les emplois précaires, ok mais les restaurateurs sont plutôt contents pour l'instant non ? De ce que j'ai compris, ils sont bien content de faire plus de chiffres d'affaire / exposition même si les marges sont plus faibles.


Citation required
Faut juste lire enterrement l'article :

Citation :
L’interview du Guardian ne précise pas le montant des sommes collectées pour aider Emmanuel Macron à ériger son parti politique, avec lequel il remportera l’élection présidentielle de 2017. Pour l’instant, le président de la République n’a pas non plus répondu aux questions détaillées sur sa relation avec Uber.
Parmi les Uber files il y a aussi comment l'entreprise a fraudé les divers services fiscaux et nuit aux enquêtes gouvernementales en cryptant à distance ses données lors de perquisitions:

https://www.lapresse.ca/actualites/2...fhYJcxYH55Qj5Y

Mais à part ça aucun problème hein, puisque l'entreprise créait des emplois, elle peut tout se permettre, y compris d'agir comme la mafia, et on doit lui dérouler le tapis rouge également.
Vous faites pas un peu de dissonance cognitive à être capables dans la même journée d'écrire que les services publiques coûtent trop cher, qu'on n'a pas assez d'argent, pour de la même main ensuite argumenter qu'il faut ouvrir la porte à des entreprises comme Uber qui fraudent nos services fiscaux à longueur d'année ?
Répondre

Connectés sur ce fil

 
13 connectés (0 membre et 13 invités) Afficher la liste détaillée des connectés