L'Agora

[POGNAX] Sujets autour du racisme et des discriminations en raison d'une orientation de la personne

Répondre
Partager Rechercher
De plus, toujours par rapport à ces réunions, elles sous-entendent aussi quel seul le blanc est raciste. Alors que le racisme existe entre toutes les communautés (les asiats qui veulent pas que leur fille sorte avec un noir/arabe, les algériens qui supportent pas les marocains et inversement etc).

Ils auraient mieux fait d'appeler leur réunion "victime de racisme des blancs".
Citation :
Publié par Douxvalkyn
Voilà où on en arrive quand le racisme se répand et devient admis dans une société:
Une remise de diplôme pour chaque minorité !
https://www.lepoint.fr/monde/a-colum...2418406_24.php

La séparation sur le critère de la peau est de retour, les descendants d'esclaves noirs qui ont lutter pour faire parti de la société américaine doivent se retourner dans leur tombe !
Bah juste une petite boîte de Pandore ouverte de plus. On en est plus à ça près aux US. je suis sûr qu'on les refermera très facilement dans le futur, sans effusion de sang ni de larmes.

Citation :
Publié par Glor
Je souligne juste que tu utilises tout le champ lexical et la rhétorique de l' ED sur ce sujet. Après peut être que tu ne t'en rends pas compte, peut être que tu es de mauvaise foi, ça n'a aucune importance. Tu peux faire des pirouettes pour t'en distancier, mais c'est bien ce que tu fais.
Non. le vrai problème c'est, qu'à ce stade, tout ce qui n'est pas d'accord ou n'adhère pas à votre vision délirante de la société et des rapports humains est rapidement étiqueté "ED" ou "facho". Donc forcément vous en trouvez beaucoup et ça risque pas de s'arranger avec le temps.

Dernière modification par ClairObscur ; 19/03/2021 à 18h49.
Citation :
Publié par gnark
Non et il n'y a aucune raison qu'un blanc un noir ou autre ne puisse y venir
Ça ne m'étonne pas que toi tu n'y vois aucune raison vu ce que tu peux sortir sur ce forum, mais des personnes pourraient préférés s'exprimer dans un cadre où ils savent qu'ils ne seront pas jugés (ou devront se justifier plus que nécessaire) face au groupe d'en face.

Ce serait comme forcer les groupes de violences sexuelles faites aux femmes d'avoir l'obligation de la présence d'hommes durant leurs réunions.
Citation :
Publié par gnark
C'est toi qui interdit à la base hein ...
Moi je suis pour laisser le choix à chaque groupe de faire comme il l'entends, toi tu veux interdire pour tout le monde quelque soit le cadre/contexte/préférence des participants.
Citation :
Publié par Glor
Je souligne juste que tu utilises tout le champ lexical et la rhétorique de l' ED sur ce sujet. Après peut être que tu ne t'en rends pas compte, peut être que du mauvaise foi, ça n'a aucune importance. Tu peux faire des pirouettes pour t'en distancier, mais c'est bien ce que tu fais.

Bon, j'ai perdu ma pause déjeuner à essayer d'occuper un peu le terrain contre le branlenrond que vous menez entre vous, à plus tard.
En fait, ça ne sert à rien de parler d'extrême droite. La vraie question sur les réactions, extrêmement majoritaires ici, concernant le "wokisme" c'est de savoir pour ceux qui défendent cette nouvelle croisade - quelqu'en soit leurs raisons - ce qu'ils font ou imaginent concernant les problèmes d'intégration, de mixité en France. Et surtout, de savoir quelle est la position de chacun sur le fait de pouvoir, pour chacun, assumer ses origines. Ses identités multiples comme diraient certains.

Le problème est là et pas ailleurs.

Je ne peux pas donner un chiffre de la proportion de français ayant des origines en dehors de la France, mais cela doit être pas loin de 99% si on regarde sur le long terme.

L'universalisme ne requiert pas qu'il n'y ait qu'une seule histoire des français. La France c'est un projet politique, pas un projet identitaire. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'identités aussi multiples que de vagues de migration.

Donc :

Que dites vous de vos origines ? Croyez vous que c'est une chose qu'il faut ignorer ? Que cela n'a aucun rôle dans les parcours de vie de vos compatriotes ? Aucune répercussion ?

Si je devais donner un choix clivant : êtes vous pour des citoyens acculturés et prêts à agripper n'importe quel radeau identitaire ou bien des citoyens qui savent qui ils sont et se reconnaissent en tant que tels ?

Et là, tout de suite, on parle de problème réel, pas du nième problème induit.
Citation :
Publié par Glor
Usage=/=création.
Ça valait vraiment la peine de poster ton message ?
"Woke le nouveau mot fourre tout de l'extrême droite"
Hey, c'est toi qui as manqué de rigueur en disant affirmant que "woke"= dogwhistle d’extrême droite ce qui est une bonne façon de pourrir un débat avec des raccourcis foireux.
Citation :
Publié par Anthodev
Moi je suis pour laisser le choix à chaque groupe de faire comme il l'entends, toi tu veux interdire pour tout le monde quelque soit le cadre/contexte/préférence des participants.
Oui enfin un groupe qui n'accepte que les gens de sa couleur et un groupe de beau raciste hein !
Le KKK doit approuver tes dires.
Et oui pour moi le racisme n'a pas à s'étaler ...
Citation :
Publié par ClairObscur
Non. le vrai problème c'est qu'à ce stade tout ce qui n'est pas d'accord ou n'adhère pas avec votre vision délirante de la société et des rapports humains est rapidement étiqueté "ED" ou "facho". Donc forcément vous en trouvez beaucoup et ça risque pas de s'arranger avec le temps.
"Vous", comme si j'appartenais à un groupe et une pensée monolithique. L'idéologie woke en l'occurrence, extrêmement péjoratif dans ta bouche. Tu utilises exactement le même procédé dont tu pretends être la victime, c'est comique quand même .

Bon je suis désolé, j'aimerais vraiment continuer à répondre aux 3-4, personnes qui me citent, mais j'ai du boulot.
Citation :
Publié par gnark
Oui enfin un groupe qui n'accepte que les gens de sa couleur et un groupe de beau raciste hein !
Comme je l'ai dis au début, ça dépends du contexte et de l'objectif du groupe en question. Le KKK ce n'était pas pour se plaindre qu'ils se faisaient discriminer ou qu'ils avaient des problèmes récurrents personnels avec les minorités (le tout en voulant régler cela de manière pacifique).

Mais du coup tu considérerais les groupes de soutiens aux femmes victimes de violence comme étant sexistes s'ils n'acceptent pas les hommes ?
Citation :
Publié par Douxvalkyn
Voilà où on en arrive quand le racisme se répand et devient admis dans une société:
Une remise de diplôme pour chaque minorité !
https://www.lepoint.fr/monde/a-colum...2418406_24.php
Les suprémacistes blancs en rêvaient, les progressistes l'ont fait. Ils devraient s'allier. Dans la pratique ils veulent souvent la même chose. Cela me rappelle cette histoire de Google qui tag sur la Map les commerces tenus par des noirs.
Citation :
Publié par Anthodev
Moi je suis pour laisser le choix à chaque groupe de faire comme il l'entends
Et tu peux nous expliquer pourquoi il doit y avoir des groupes? Selon quels critères? Et un mec qui est seulement trois quarts blanc, il peut venir? Moitié blanc? Un quart?

Et si c'est un homme non binaire, il peut quand même pas venir dans une réunion réservée aux femmes? Un trans, il peut?


Tout ça me parait tant hétéro normé que racialement normé quand même, non?

bref, c'est de l'hypocrisie... Nier que des gens qui ne soient pas blancs puissent être racistes, c'est quand même nier le racisme. Tout comme considérer que seuls les hommes sont sexistes, c'est aussi nier le sexisme... Grace a vous les gars, voila des idéologies qui ont encore de beaux jours devant elles, et dont on n'est pas prets de se débarrasser.

Quand à se prétendre de gauche, je ne vois pas ou est la gauche la dedans, ce que je vois, c'est une nouvelle forme d'ED. Et elle pue autant que l'ancienne.
Bon alors, vous préconisez quoi vous, pour ces personnes qui vivent des situations où le racisme impacte leur vie ?

Ca se trouve, cela pourrait vous concerner.

Donc ?

Oui ?

J'écoute.

Vous proposez quoi ?
Citation :
Publié par Anthodev
Mais du coup tu considérerais les groupes de soutiens aux femmes victimes de violence comme étant sexistes s'ils n'acceptent pas les hommes ?
Mais oui c'est ce qu'ils sont.
Il existe des hommes victimes de violence conjugale si tu mets de coté tes préjugés racistes et sexiste ils ont aussi le droit d'être aidé.
Citation :
Publié par Anthodev
Comme je l'ai dis au début, ça dépends du contexte et de l'objectif du groupe en question. Le KKK ce n'était pas pour se plaindre qu'ils se faisaient discriminer ou qu'ils avaient des problèmes récurrents personnels avec les minorités (le tout en voulant régler cela de manière pacifique).

Mais du coup tu considérerais les groupes de soutiens aux femmes victimes de violence comme étant sexistes s'ils n'acceptent pas les hommes ?
Faire de la séléction sur la couleur de la peau, c'est du racisme. Et c'est pas parceque c'est une "minorité" que ce ne peut être raciste. Et je pense que ca serait d'autant plus interessant d'avoir un peu de "tout", ca permettrait peut être aux gens de mieux se comprendre...

Et pareil pour les groupes de soutients aux femmes victimes de violences, peut être que si c'etait des groupes de soutients aux victimes de violences "tout court", cela permettrait aux femmes de voir qu'il y a des hommes aussi dans leurs cas et donc de relativiser le coté "les hommes sont tous des connards" et partir plutot sur un "le mec qui m'a frappé / violenté / etc était un connard, y en a d'autres mais y a aussi des femmes.. Et ils tapent pas que les femmes...". Si bien que ca atténuerai peut être la "peur de l'homme" que peuvent ressentir ces femmes dans ces cas là..


Car isoler les gens en sous groupes ne fait que renforcer leurs impressions de "victimes" et que tout les XXXX sont pareils et des mechants/connards/....
La violence conjugale existe aussi chez les couples gays donc interdire les réunions sur la violence conjugale aux hommes est non seulement sexistes mais aussi stupide.

Donc encore une fois, que ces gens qui organisent ces réunions les nomment correctement. Là en l'occurrence c'est "victimes de violences conjugales commises par des des hommes hétérosexuels".
Citation :
Publié par Hiolaltios
La violence conjugale existe aussi chez les couples gays donc interdire les réunions sur la violence conjugale aux hommes est non seulement sexistes mais aussi stupide.

Donc encore une fois, que ces gens qui organisent ces réunions les nomment correctement. Là en l'occurrence c'est "victimes de violences conjugales commises par des des hommes hétérosexuels".
Pourquoi ? Parce que dans les couples hétéros, la femme souvent ne travaille pas/est à mi temps et ne peut donc pas quitter le logement familial, parce qu'une femme n'abandonnera jamais ses enfants, parce que les femmes sont moins physiques que les hommes. Parce que 90% des violences conjugales sont contre les femmes et dans un couplé hétéro. Parce que dans 95% des homicides dans un couple, la victime est une femme et le tueur un homme. C'est dingue quand même ce déni de la réalité. Entre les anti-wokistes qui nous annoncent la fin de la civilisation parce qu'on a censurer la féé clochette et ceux - souvent les mêmes - qui nous expliquent que le racisme blanc est un problème ou que les hommes sont victimes de violences conjugales, il y a du niveau. C'est quoi la prochaine étape ? Interdire l'IVG parce que les hommes n'ont pas accès à ce droit ?

@gnark : une mauvaise réponse est une mauvaise réponse, même 15 jours plus tard.
Citation :
Publié par Ombre de Lune
Et tu peux nous expliquer pourquoi il doit y avoir des groupes?
Parce que c'est dans la nature humaine que les personnes se regroupent quand elles se sentent en difficulté (et quand elles le font c'est simplement par affinité).
Citation :
Publié par Ombre de Lune
bref, c'est de l'hypocrisie... Nier que des gens qui ne soient pas blancs puissent être racistes, c'est quand même nier le racisme. Tout comme considérer que seuls les hommes sont sexistes, c'est aussi nier le sexisme...
Où et quand j'ai dis cela (de manière implicite ou explicite) ?
Citation :
Publié par Ombre de Lune
Il existe des hommes victimes de violence conjugale
Je n'ai jamais dis le contraire, mais tu penses sérieusement que la majorité des hommes se sentira à l'aise de parler de ce sujet devant ?
Citation :
Publié par Gardien
Et pareil pour les groupes de soutients aux femmes victimes de violences, peut être que si c'etait des groupes de soutients aux victimes de violences "tout court"
Parce que ce n'est pas dans notre nature, surtout avec la société d'aujourd'hui. La majorité des hommes ne voudront pas exposer leur fragilité devant des femmes car c'est la masculinité/virilité qui définisse les hommes dans notre société. Pour les femmes c'est plus simplement parce qu'elle aura d'être à nouvelle fois une victime puisque physiologiquement (et en très grande majorité), elles sont plus vulnérables physiquement que les hommes.

Après ce n'est pas parce qu'on parle de réunions non-mixtes que les réunions n'existent pas, il est très certainement possible d'en trouver aussi, c'est surtout que ça laisse le choix aux personnes de regrouper en fonction de leur affinité/besoin (à condition que les groupes en question soient dans une démarche positive).

Vous partez direct du principe que les groupes en question sont malveillants et cherche à généraliser l'attitude de quelques personnes à tous leur ensemble et que l'objectif du groupe c'est de leur casser du sucre non-stop, de faire monter la haine voir de pousser à violence direct. Vous vous rendez compte comment vous vous montez le bourrichon sur des suppositions même pas étayés en plus ?
Citation :
Publié par Gardien
cela permettrait aux femmes de voir qu'il y a des hommes aussi dans leurs cas et donc de relativiser le coté "les hommes sont tous des connards" et partir plutot sur un "le mec qui m'a frappé / violenté / etc était un connard
Pourquoi tu pars du principe que ce qui se dit dans ce type de réunion c'est direct "tous les hommes sont des connards" ? Est-ce que tu as la moindre idée de ce qui se dit dans la majorité de ces groupes avant de dire ça ? (et perso je ne dis pas que je le suis, mais je pars pas du principe que c'est forcément le point qui m'arrange qui prime, tout comme j'ai dis que la "légitimité" des groupes raciaux dépends surtout de ce qui se dit dans ces réunions).

Dernière modification par Anthodev ; 19/03/2021 à 14h58.
Citation :
Publié par Hadrien
Bon alors, vous préconisez quoi vous, pour ces personnes qui vivent des situations où le racisme impacte leur vie ?
(Edit : ce sujet étant fréquenté par quelques wokes, je me dois d'ajouter....

Trigger-warning : Whitesplaining extrême. )

Porter plainte, utiliser le large arsenal législatif contre les discriminations (ou militer pour le développer si insuffisant). Faire appel pour être soutenu, et rejoindre les associations influentes comme la LDH ou le MRAP qui depuis plus d'un siècle militent pour qu'elles disparaissent ; faire de l'entrisme si elles ne prennent pas assez en compte certains de leurs problèmes (plutôt que de pousser des ouin ouin sur l'influence excessive qu'y auraient des blancs, des juifs ou "le parti socialiste" ; qu'il ne tiendrait qu'à assez d'adhérents pour mettre en minorité si c'était réellement nécessaire à faire avancer cette cause).

Ne pas se laisser enfermer dans les identités que les racistes leur collent. Éviter de réagir à la haine par la haine, aux caricatures de leurs cultures en en défendant les pires aspects, ou au racisme en adoptant son discours. Ignorer ce qui ne mérite que de l'être.

Se rappeler que comme tout habitant d'un pays tempéré, riche, plus ou moins démocratique et doté d'un reste de système de protection sociale, ils sont des ultra-favorisés à l'échelle de l'humanité, comme le reste des européens ; et que dans certains cas ils peuvent aussi l'être par rapport à d'autres résidents. Leur donner l'exemple en se mobilisant aussi sur d'autres sujets que leurs propres problèmes.

Se rappeler aussi finalement que le mieux est l'ennemi du bien, et qu'une revendication ou attitude ne se juge pas qu'à sa justice mais aussi aux retours de balancier qu'elle peut susciter. Qu'au pays de Zemmour les "racisés" ont déjà assez de vrais ennemis pour ne pas vouloir y ajouter aussi leurs pas assez bons alliés, ou pire l'immense masse des indifférents tant qu'on ne leur donne pas l'impression qu'on les cherche / s'en prend à leur propre culture / leur reproche trop vigoureusement leur apathie elle même (svp laissez les y si c'est pas pour les mettre de votre coté, ou on va finir avec Lepen ou pire au pouvoir).

Dernière modification par Twan ; 19/03/2021 à 15h17.
Citation :
Publié par Twan
(Edit : ce sujet étant fréquenté par quelques wokes, je me dois d'ajouter....

Trigger-warning : Whitesplaining extrême. )
/Tag méta-discussion : ben moi j'aime bien l'Agora parce qu'il y a plein de gens avec qui je ne suis pas d'accord. Et ça, mine de rien, je trouve cela enrichissant et que cela permet d'avancer dans sa réflexion personnelle. C'est drôle les trigger-warning, mais j'ai jamais bien compris l'intérêt du coup.

(Et merci @Twan pour ta vision des choses)
[Modéré par Episkey : ]

Citation :
Publié par Anthodev
Parce que ce n'est pas dans notre nature, surtout avec la société d'aujourd'hui. La majorité des hommes ne voudront pas exposer leur fragilité devant des femmes car c'est la masculinité/virilité qui définisse les hommes dans notre société. Pour les femmes c'est plus simplement parce qu'elle aura d'être à nouvelle fois une victime puisque physiologiquement (et en très grande majorité), elles sont plus vulnérables physiquement que les hommes.
Si ces personnes ne veulent pas venir, elles n'ont qu'à pas venir. Par contre elles ne peuvent pas empêcher les autres d'avoir droit de venir pour palier à leurs problèmes.
Où est la source pour le fait que la majorité des hommes ne veulent pas exploser leur fragilité devant des femmes ? Est-ce différent des femmes qui ne veulent pas exposer leur fragilité devant des hommes ? Quoi qu'il en soit, dans un bâtiment public la ségrégation n'a pas de place.

Les gens sont libre de venir ou pas s'ils se sentent pas à l'aise évidemment.
Citation :
Vous partez direct du principe que les groupes en question sont malveillants et cherche à généraliser l'attitude de quelques personnes à tous leur ensemble et que l'objectif du groupe c'est de leur casser du sucre non-stop, de faire monter la haine voir de pousser à violence direct. Vous vous rendez compte comment vous vous montez le bourrichon sur des suppositions même pas étayés en plus ?
Dans mon cas, les productions de ces groupes militants étaient disponibles sur Facebook. Leur misandrie, ou racisme, est disponible aux yeux de tous donc quand ils font leurs réunions racistes ou sexistes on sait bien quelles idées ça entretient. En plus d'être en soit du sexisme et du racisme basé sur les notions d'oppressés et d'oppresseurs.

Le fait est que 49% des jeunes femmes et des jeunes hommes comprend la haine des femmes vers les hommes. Les discours basé sur des chiffres faux comme ceux de Mahorn ont beaucoup de responsabilités et les réunions non mixtes ne sont que le résultat de cette réalité alternative.

Citation :
Publié par Hadrien
Bon alors, vous préconisez quoi vous, pour ces personnes qui vivent des situations où le racisme impacte leur vie ?
J'ai déjà dit plusieurs fois qu'on peut lutter contre les discriminations pour de vrai mais la France ne le fait pas parce que le but des soit disant anti-raciste n'est pas de lutter contre les discriminations mais d'avoir une égalité de résultat.
Pour qu'on lutte contre les discriminations, il faudrait que cette lutte aboutisse à "favoriser" les "racisés", les femmes, voir les LGBT, les handicapés. Comme dans la réalité ces groupe sont parfois plus bénéficiaires que victimes, la probabilité qu'en enlevant la discrimination aucun de ces groupes ne soit "lésé" est au final assez basse.

Si les gens veulent se réunir pour discuter ils peuvent et savent le faire.

Les militants font eux mêmes des blagues sur le fait que les gens disent vouloir venir uniquement car ils leurs interdisent.
Presque aucun blanc n' a envie d'aller dans une réunion "racisé" pour la même raison que presque aucun "racisé" ne veut aller dans le bar identitaire.
L'interdiction est une démonstration de pouvoir qui ne sert à rien sinon à piétiner nos droits pour créer un espace régit selon les règles de leur idéologie.

@Dessous :
La première chose n'est pas une discrimination. Le seconde peut être très simplement combattu en changeant les règles archaïques qui permettent aujourd'hui aux propriétaires de discriminer.
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : okie.png
Taille : 990x417
Poids : 32,0 Ko
ID : 671719  

Dernière modification par Episkey ; 22/03/2021 à 07h51.
Citation :
Publié par Twan
Porter plainte, utiliser le large arsenal législatif contre les discriminations (ou militer pour le développer si insuffisant).
C'est bien en théorie, c'est beaucoup plus compliqué en réalité dans la pratique, on tombe dans la même problématique que le harcèlement de rue concernant les femmes, c'est à dire de la récurrence plus que l'acte individuel qui n'est même pas forcément démontrable.

Exemple : une femme qui se fait siffler une fois dans la rue, ce n'est "pas cool" pour elle, le problème c'est que cette femme ça fait potentiellement la 6e fois qu'elle se fait siffler dans la rue par un mec dans la journée (ou une nana pour ceux qui me saute dessus en disant que je ne suis pas suffisamment inclusif en parlant du cas le plus probable). On ne va pas arbitrairement condamner le sixième homme pour harcèlement alors que c'était la première fois dans son cas et qu'il ne savait pas ce qu'avait subis la femme avant.

C'est potentiellement la même mécanique concernant la discrimination envers les "racisés" en France. Tu as pu te faire refuser pour la 20e fois la visite d'un appartement ou alors c'est le 40e CV que tu envois (sans réponse) pour un poste, tu ne vas pas arbitrairement accuser la 16e et 41e personne de raciste (surtout qu'il sera très compliqué de démontrer avec des preuves matérielles que les refus sont du à la couleur de peau ou la consonance du nom si c'était le cas pour l'un des deux, ce qui ne l'est pas forcément).

Et lutter contre ce type de discrimination, ça ne se fait pas niveau juridique (sauf si prouvable avec des éléments matériels) mais au niveau culturel/sociétal.

Dernière modification par Anthodev ; 19/03/2021 à 17h26.
@Veilugarux : Quand tu mets des sources c'est bien de mettre des sources justement, pas des captures d'écran. C'est une bonne pratique quoi. Mais bon j'ai trouvé par ailleurs.

Bon sinon je vois pas spécialement en quoi ce que tu donnes comme chiffre vient appuyer un quelconque argumentaire masculiniste, ça montre bien que la violence est bien plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Quand tu en viens à prendre des indicateurs défavorables de manière écrasante pour défendre ta cause, c'est qu'elle sent pas très bon la-dite cause.
Si on regarde les féminicides et homicides conjugaux on est à plus de 80% de femmes (90% certaines années), sachant que dans les 20% d'hommes y'a une bonne proportion de cas où la femme était victime de violences graves ou en danger de mort. Elle ou lui quoi. Voir cet article qui donne des données, un commentaire et d'autres liens https://www.challenges.fr/societe/ho...ourreau_686370
Répondre

Connectés sur ce fil

9 connectés (6 membres et 3 invités) Afficher la liste détaillée des connectés