L'Agora

[LaRem] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par toutouyoutou
"En Marche" ?

Une bulle médiatique... très nauséabonde de surcroît.

On aura le choix entre le libéralisme débridé mais paternaliste à la Fillon. Le libéralisme débridé et autoritaire / sécuritaire à la Valls. Ou le libéralisme débridé "new school" et "cool" à la Macron.

Dans tous les cas, on mangera la même soupe libérale (donc : excellente par essence et sans discussion possible). C'est l'habillage et le marketing qui changera.
Bof, tu essaies de te faire peur, mais tout cela est antinomique. On ne peut être parternaliste et libéral, autoritaire et libéral, énarque et libéral.

Ne t'inquiète pas la grande révolution libérale n'existe que dans la plume des rédacteurs d'édito pour vendre du papier en annonçant un grand chamboulement, mais c'est une belle illusion.
Le moins mauvais de la liste reste Macron cependant, et sans doute celui qui tend le plus à être libéral. Mais croire qu'un énarque puisse être un chantre du libéralisme, laisse moi rire.

Je pense que nous aurons une belle continuité de la politique depuis 40 ans ou plus avec Fillon ou Valls. Un peu plus progressiste avec Macron.
Il est le moins conservateur des trois. Je lui donne mon vote sans hésiter face à Fillon ou Valls. Ce dernier étant le pire.
Citation :
Publié par Xotraz
Non mais sériously, Fillon on l'a vu aux commandes durant son mandat de PM, dernièrement il a déjà reculé sur la sécu avant même d'être élu, que crois tu qu'il fasse une fois au pouvoir ?

Thatcher Fillon, ce qui imaginent ça me font bien rire. C'est assez naïf. On peut faire un simple constat, qui sont les conseillers de François Fillon ? Le monde joue à faire peur, parce que ça fait vendre.
En attendant c'est pas Fillon qui va remettre en cause les millions de subventions que touchent ces journaux de tous bords.
Fillon est depuis longtemps un class-warrior. La réforme des retraites, la création des ARS*, c'est Fillon. Ce n'est sans doute pas du libéralisme au sens où l'entend Ron, mais c'est du thatchérisme au sens où il s'agit de saboter, de casser le système de sécurité sociale français, afin de permettre aux intérêts privés de prospérer sur le champs de ruine.


* Une infirmière s'occupant de malade mentaux m'expliquait il y a peu qu'elle devait conserver une facture en double exemplaire, en plus de celle qu'envoyait à l'ARS, lorsqu'elle achetait des oeufs frais pour les faire cuisiner. Plus d'autres documents (date et lieu de l'achat, numéro du lot...) pour la traçabilité. Au prix des photocopies, la paperasse lui coûte plus cher que les oeufs. Et encore : au départ, il était question d'imposer de conserver des échantillons pour analyse ultérieure en cas de besoin. Oui, un frigo rempli de coquilles d'oeufs brisées mais étiquetées et d'épluchures de pomme de terre...
Citation :
Publié par Aloïsius
Fillon est depuis longtemps un class-warrior. La réforme des retraites, la création des ARS*, c'est Fillon. Ce n'est sans doute pas du libéralisme au sens où l'entend Ron, mais c'est du thatchérisme au sens où il s'agit de saboter, de casser le système de sécurité sociale français, afin de permettre aux intérêts privés de prospérer sur le champs de ruine.
Bah au final sa réforme des retraites c'est la continuité de celle de Balladur. Un bon cul entre deux chaises à la con, genre on avoue que c'est un ponzi mais on le rallonge pour que nos boomers gros des électeurs en profitent et vous les générations suivantes vous fassiez gentiment défoncer mais bien plus tard.
Une belle fils de puterie inepte en temps de chômage qui ne cesse de grimper. Injuste, cynique, et sans aucune vision du long terme.

Quant aux ARS, tu devines mon avis
Citation :
Publié par Doudou
Un peu comme la bulle de l'immobilier quoi, j'ai remarqué que les bulles qu'on annonçait, c'était souvent celles qui ne pétait pas.
Ces dernières années, s'il y a bien une seule constante de nos médias, c'est qu'ils se trompent systématiquement sur tout... Et qu'en plus ils semblent ne même pas comprendre pourquoi ils se sont trompés (c'est dire comme ils sont perchés).

Du coup, l'engouement pour Macron...

Enfin, il m'aura fait rire le puceau gérontophile avec son pétage de câble.
Citation :
Publié par toutouyoutou
Enfin, il m'aura fait rire le puceau gérontophile avec son pétage de câble.
Il est vraiment bien ce topic.
Il permet de voir que même les plus viscéralement contre Macron ne peuvent que faire de l'ad hominem et pas discuter ses idées.

Puis bon hein, si toi tu nous avais sorti que ce sale mondialiste européiste banquier mangeur d'enfants d'intéressait, ça aurait été crédible environ... pas du tout
Citation :
Publié par toutouyoutou
le puceau gérontophile
Dans un milieu perclus de géronte s'affichant aux bras de femme-trophée n'ayant pas la moitié de leur âge, usuellement pêchées dans les rangs des journalistes/artistes, le fait que Macron vive depuis longtemps avec son ancienne prof détonne. Et le rang sympathique, par contraste. Cf Besson par exemple.
C'est compliqué de discuter des idées quand , selon certains de ses supporters comme Doudou, ses vrais idées choqueraient alors il se contente de se ridiculiser avec de la langue de bois.
Citation :
Publié par Ron Jicle
Bah au final sa réforme des retraites c'est la continuité de celle de Balladur. Un bon cul entre deux chaises à la con, genre on avoue que c'est un ponzi mais on le rallonge pour que nos boomers gros des électeurs en profitent et vous les générations suivantes vous fassiez gentiment défoncer mais bien plus tard.
Une belle fils de puterie inepte en temps de chômage qui ne cesse de grimper. Injuste, cynique, et sans aucune vision du long terme.

Quant aux ARS, tu devines mon avis
Euh non mais le Fillon dont on a vu les lois est une version édulcorée. Alors ministre sous Chirac, ils ont dû le museler (à plusieurs reprises). Je te conseille de lire l'article du Canard qui lui est consacré paru la semaine dernière.
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Il est vraiment bien ce topic.
Il permet de voir que même les plus viscéralement contre Macron ne peuvent que faire de l'ad hominem et pas discuter ses idées.

Puis bon hein, si toi tu nous avais sorti que ce sale mondialiste européiste banquier mangeur d'enfants d'intéressait, ça aurait été crédible environ... pas du tout
Bah que veux- tu, les idées s'incarnent dans les hommes qui les proclament. Et puis, on ne peut pas trop m'accuser d'ad hominem si on considère le niveau général des médias en France.
Ses idées, c'est quoi au juste ? Un discours libéral "cool". En gros, c'est la même chose que les autres, mais en plus "jeune". C'est juste l'habillage qui change, mais sur le fond, c'est de la régression sociale et toujours plus de ce qu'on a fait ces 40 dernières années, comme le rappelait Ron Jicle (j'adore ton pseudo ).
C'est le mec sorti de la Banque, élu par personne, qui se pointe direct à la présidentielle à moins de 40 piges, avec tout le CAC 40 derrière lui et la couverture médiatique qui va avec. C'est le jeune qui annonce le renouveau, avec tous les tenants du système en place... C'est bien gentil, mais bon... c'est sans moi. Il y a des limites à prendre les gens pour des cons : Macron c'est le XIXème siècle souriant comme avenir radieux.
Mangeur d'enfants, je ne pense pas, mais tout le reste, oui, j'émets des critiques.

Citation :
Publié par Aloïsius
Dans un milieu perclus de géronte s'affichant aux bras de femme-trophée n'ayant pas la moitié de leur âge, usuellement pêchées dans les rangs des journalistes/artistes, le fait que Macron vive depuis longtemps avec son ancienne prof détonne. Et le rang sympathique, par contraste. Cf Besson par exemple.
De ce qui se dit, la femme- prétexte de Macron, c'est un peu le même coup qu'avait fait le petit Richard Descoings en son temps...
@toutouyoutou Non... Il y a plein de liens plus haut dans le topic avec plein de contenus de sources militantes ou non qui parlent de ses idées. Là tu recraches juste une logorrhée qu'on entend souvent aux extrêmes du spectre politique, c'est ballot vu la qualité de tes réflexions par ailleurs (bien que souvent je sois pas du tout de ton avis !)
Citation :
Publié par Xotraz
C'est compliqué de discuter des idées quand , selon certains de ses supporters comme Doudou, ses vrais idées choqueraient alors il se contente de se ridiculiser avec de la langue de bois.
Mouais, supporter, j'ai pas non plus ma carte de membre EM, il te faut pas grand chose pour te permettre de me cataloguer.

C'est surtout que par rapport au reste, il donne plus envie, après son discours colle tellement aux attentes et à l'air d'être tellement calibré pour plaire au plus grand nombre, qu'il y aurait effectivement de fortes chances qu'il déçoive s'il était élu, si ça se trouve il fera une Trump en foutant ministres que des mecs des CA de grosses banques
Mais bon, par rapport à Fillon, Valls, Mélenchon, Lepen, Montebourg et bah voila quoi, si ça se trouve, il pense vraiment ce qu'il dit. (Mdr naïf, je sais)

Après, si le président n'a plus vraiment un si fort impact que ça sur le pays, autant en prendre un qui fait cool et passe bien à la TV plutôt qu'un mec qui sait pas foutre correctement sa cravate.

Citation :
Publié par toutouyoutou
De ce qui se dit, la femme- prétexte de Macron, c'est un peu le même coup qu'avait fait le petit Richard Descoings en son temps...
C'est nase de répandre ce genre de rumeurs, ça montre bien que les gens en face commencent à flipper et que ce n'est pas qu'une bulle
Le mec avait tellement bien prévu le coup, qu'il a pécho sa prof dès le lycée pour préparer son ascension présidentielle, c'est grotesque, surtout que s'il voulait un prétexte, il aurait plus intérêt à s'acheter une femme slave de 18 ans, à lui faire 3 gosses et à lui dire de pas la ramener sinon elle retourner à l'Est.
Et même si c'était vrai, les seuls que ça pourrait gêner sont des gros réactionnaires bas du front qui n'auraient jamais eu l'intention de voter pour lui.

Dernière modification par Doudou ; 29/12/2016 à 23h52.
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
@toutouyoutou Non... Il y a plein de liens plus haut dans le topic avec plein de contenus de sources militantes ou non qui parlent de ses idées. Là tu recraches juste une logorrhée qu'on entend souvent aux extrêmes du spectre politique, c'est ballot vu la qualité de tes réflexions par ailleurs (bien que souvent je sois pas du tout de ton avis !)
Je te rassure, j'ai lu plein de choses sur le monsieur. Mais je dis juste que je n'aime ni ses idées, ni son parcours, ni ses alliances, ni sa personne.

Je suis peut- être dans l'erreur, mais je reste globalement convaincu de ce que je prends la responsabilité d'écrire, quitte à ne pas être compris ou à passer pour un couillon.

Je vais être plus clair et je prends le risque de commettre une erreur : Macron est juste là pour couler Valls (et la Gauche en général), et n'a aucune chance d'arriver au pouvoir. Il sort de nulle part, et il ira nulle part. Un destin de "comète".
Il est le candidat des métropolitains intégrés à la mondialisation. C'est- à- dire une part importante de la population, mais structurellement minoritaire. Celui des gagnants réels de la mondialisation, ou qui aimeraient l'être.
La véritable clé de l'élection, c'est de savoir si les abstentionnistes voteront MLP ou pas (et même pas pour des raisons idéologiques, mais simplement pour des raisons quantitatives). C'est là que ça va se jouer. Et sûrement pas dans le programme des arrivistes de tous bords qui se disputent la place mais qui vont tous dans la même direction et qui partagent les mêmes fondamentaux en faisant varier l'habillage selon le marketing politique adapté à la succession de niches communautaires qu'ils visent (et de toute manière, aucun ne pourra appliquer son programme véritablement).

On verra si je délire ou pas (sur le fond, je précise que j'ai commis assez peu d'erreur sur la plupart des sujets importants ces dernières années : suffit de remonter les fils et de relire en remettant dans le contexte).

Et je précise que si je me suis tapé un gros délire, vous pourrez vous foutre grassement de ma poire : j'en rirai avec vous

Sur ce, je n'ai pas vocation à perdre mon temps sur cette chimère, et je vous souhaite bonne nuit.

Dernière modification par toutouyoutou ; 30/12/2016 à 00h14.
Citation :
Publié par toutouyoutou
Il est le candidat des métropolitains intégrés à la mondialisation. C'est- à- dire une part importante de la population, mais structurellement minoritaire. Celui des gagnants réels de la mondialisation, ou qui aimeraient l'être.
.
Ca je suis tout à fait d'accord.
Macron est le candidat des gagnants du système, qui s'écoutent beaucoup parler entre eux, forcément vu leur impact médiatique, mais qui au final ne sont qu'une minorité.
La question est de savoir si ils vont réussir à berner assez de monde pour être une grosse minorité.
Il faut arrêter d'écouter les imbéciles incultes des médias, qui racontent n'importe quoi à longueur de journée et qui se trompent sur tous les sujets (spéciale dédicace à Olivier Ravanello d'iTélé...).
Il faut lire de la Géographie, de l'Histoire, de la sociologie, etc.
Bref, il faut travailler pour se forger sa propre idée (quitte à aller contre le sens de la doxa), pour être capable de l'assumer, pour assumer le risque de se tromper, et cesser de déléguer sa réflexion et de donner sa confiance à des gens qui ne la méritent pas et qui vivent de subventions publiques tout en chantant les louanges du système libéral et de la compétition qu'il implique, mais qui ne s'y soumettent jamais...

Dernière modification par toutouyoutou ; 30/12/2016 à 00h27.
Citation :
Publié par Ringostaar
vu qu'il a bossé dans le privé tu ne peux pas dire ca de Macron.
de beaucoup oui mais de lui non même si tu ne l'aimes pas.
lol un énarque catapulté banquier d'affaire dans la banque Rothschild serait représentatif des conditions de travail dans le privé en France.

Au moins on rigole.

En vrai, y'a aucune différence entre un haut fonctionnaire et un banquier d'affaire (à part le salaire mais bon, vu qu'ils font l'aller-retour administrations/banques en permanence, ça a pas l'air de les gêner tant que ça).

Dernière modification par Sadd Black ; 02/01/2017 à 15h45.
Citation :
Publié par Sadd Black
En vrai, y'a aucune différence entre un haut fonctionnaire et un banquier d'affaire.
Un banquier d'affaire est bien mieux payé qu'un haut fonctionnaire. Genre, dix à cent fois plus si tu prends en compte les primes, bonus et autres options. Un sous-préfet, c'est un haut fonctionnaire. C'est le mec qui se tape toutes les mondanités à la con (qui rendent alcoolique), mais qui doit être debout à chaque alerte inondation, négocier avec les agriculteurs armés de tonnes de lisier, faire le service après-vente quand des furieux sont élus maire. Le tout pour un salaire brut de 3000 € par mois (je compte pas les primes), avec certes un logement de fonction (dont il change régulièrement). Un préfet, le mec au-dessus, il est à 5400 € brut. Woohoo !

A mon sens, un mec qui a fait ce job même pendant quelques années seulement, s'il n'est pas détruit par l'alcool, il aura une bien meilleure vision de ce qu'est la France et la vie des Français qu'un banquier d'affaire.
Citation :
Publié par toutouyoutou
Je vais être plus clair et je prends le risque de commettre une erreur : Macron est juste là pour couler Valls (et la Gauche en général), et n'a aucune chance d'arriver au pouvoir. Il sort de nulle part, et il ira nulle part. Un destin de "comète".
Il est le candidat des métropolitains intégrés à la mondialisation. C'est- à- dire une part importante de la population, mais structurellement minoritaire. Celui des gagnants réels de la mondialisation, ou qui aimeraient l'être.
Macron est le candidat des gagnants de la mondialisation là dessus je te rejoins tout à fait. Et je vais même plus loin : son histoire personnelle lui démontre tous les jours qu'un gamin de notable de province peut devenir ministre à la force du poignet et qu'appliquant son vécu à sa philosophie politique, il base toute sa logique sur "quand on veut on peut" (pour résumer très grossièrement).

Je ne pense pas en revanche qu'il soit là "pour couler la gauche" ... Si ça avait été son but, il aurait suffit de capitaliser sur son écho médiatique pour faire voler la primaire PS de l'intérieur. Si la gauche coule, c'est par son refus obstiné de proposer un discours basé sur des réalités du siècle en cours, et pas du dernier. La dernière grande idée de la gauche, ça a été les 35 heures. Ca fait DIX-SEPT ANS. Depuis Jospin s'est vautré en étant très social et Hollande s'est vautré en étant socio-libéral. C'est quoi leur message ? Leur horizon politique ? Leur projet pour le pays ?

Le PS ne nous propose pas des programmes politiques, ils nous proposent des tableaux de bord de gestion du pays en bougeant curseur 1 et curseur 2 selon la puissance de tel ou tel corps intermédiaire qui aura négocié en coulisse. Pour aller trouver un projet idéologiquement cohérent et construit, il faut aller chercher Melenchon d'un côté, et Macron de l'autre. Au milieu de tout ça au PS, il y a Hamon qui a trop lu l'Agora, Peillon qui essaie de faire du sous Macron, Montebourg qui... Montebourgeoise et les autres j'en ai même pas entendu parler.

Son autre gros défaut au banquier, c'est qu'il s'adresse à des gens qui sont beaucoup plus coutumiers de lacher des like sur Facebook que de se bouger le cul dans un bureau de vote. Ergo le spam de toute sa communication ces dernières semaines pour pousser à l'inscription sur les listes électorales.

En résumé c'est un mec qui s'imagine que si tout le monde avait la possibilité de bosser 100h par semaine pour se construire un avenir, tout le monde le ferait. Evidemment c'est un vision au mieux candide du monde, mais à choisir entre une vision candide, de la pourriture clientéliste, de la daube Thatcherienne, ou du nationalisme stupide... Je prends le candide sans aucune hésitation.
Citation :
Publié par Aloïsius
Un banquier d'affaire est bien mieux payé qu'un haut fonctionnaire. Genre, dix à cent fois plus si tu prends en compte les primes, bonus et autres options. Un sous-préfet, c'est un haut fonctionnaire. C'est le mec qui se tape toutes les mondanités à la con (qui rendent alcoolique), mais qui doit être debout à chaque alerte inondation, négocier avec les agriculteurs armés de tonnes de lisier, faire le service après-vente quand des furieux sont élus maire. Le tout pour un salaire brut de 3000 € par mois (je compte pas les primes), avec certes un logement de fonction (dont il change régulièrement). Un préfet, le mec au-dessus, il est à 5400 € brut. Woohoo !

A mon sens, un mec qui a fait ce job même pendant quelques années seulement, s'il n'est pas détruit par l'alcool, il aura une bien meilleure vision de ce qu'est la France et la vie des Français qu'un banquier d'affaire.

Macron a été inspecteur des finances et a donc été haut fonctionnaire.

Les conditions de travail d'un banquier d'affaire ne sont pas très différentes de celles d'un haut fonctionnaire.

En conclusion, sous-entendre que parce-qu'il a travaillé "dans le privé", macron serait plus légitime que les autres politiciens est une vaste fumisterie.
Citation :
Publié par Sadd Black
Les conditions de travail d'un banquier d'affaire ne sont pas très différentes de celles d'un haut fonctionnaire.
Il bosse dans un bureau avec un ordi, un téléphone et des repas d'affaire de temps à autre. Youpi, tu viens de décrire les conditions de travail de 90% des cadres et assimilés. Un principal de collège, un médecin de ville, un notaire de province, un rédac-chef travaillent globalement dans des conditions similaires. Ce sont pas des vrais gens, les vrais gens ils ont un casque jaune sur la tête.
Citation :
Publié par Aloïsius
Il bosse dans un bureau avec un ordi, un téléphone et des repas d'affaire de temps à autre. Youpi, tu viens de décrire les conditions de travail de 90% des cadres et assimilés. Un principal de collège, un médecin de ville, un notaire de province, un rédac-chef travaillent globalement dans des conditions similaires. Ce sont pas des vrais gens, les vrais gens ils ont un casque jaune sur la tête.
Non, ces gens sont aux prises avec le réel (bon, peut-être pas le rédac-chef mais on peut constater au jour le jour la déconnexion entre les lignes éditoriales des journaux et l'opinion).

L'inspecteur des finances ou le banquier d'affaires vit dans un autre monde.

Bon, on va arrêter le HS, t'essayes juste de faire dérailler la conversation qui, je le rappelle, concernait la grosse blague qu'est "l'expérience de macron dans le privé". Après, si tu as envie d'argumenter que "banquier d'affaire" est représentatif des conditions de travail du salarié (ou même du cadre) moyen, vas-y. Des cadres qui se suicident, on voit ça régulièrement. On attend toujours le premier suicide d'un banquier d'affaire qui aurait craqué face à la pression du management.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés