L'Agora

[LaRem] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Kocinsky
Tu commences par une bourde comme ça, j'ose espérer que les gens comprennent que tu connais pas ta ville (je parle de la candidate).
Bof.

Mélenchon a bien été élu à Marseille alors que ce n'était pas son fief.
D'ailleurs, après avoir été élu à Marseille, il s'est réinscrit à Paris, et pour les élections il a voté à Paris: Il n'en a rien à foutre de Marseille. Et ça n'a pas l'air d'avoir fait tiquer beaucoup de marseillais
Alors bon...

Après, faire ce genre d'erreurs, c'est clair que c'est pas bien brillant.
Citation :
Publié par Kocinsky
Tu commences par une bourde comme ça, j'ose espérer que les gens comprennent que tu connais pas ta ville (je parle de la candidate). J'ai longtemps cru que Du Rugy en rejoignant En Marche essayerait de briguer la mairie. Maintenant la configuration est assez spéciale, aux européennes l'écart est pas bien grand et la gauche réunie fait entre 40 et 45%. J'ose espérer que les verts du coin feront pas de cadeau à De Rugy.
Présidentielles et législatives 2017 : LREM 1er
Européennes 2019 : LREM 1er

Je ne vois pas ce qui est faux dans mon affirmation.
Et même si la gauche fait 45%, ça laisse 55% pour le camp d'en face.
Si c'est gauche vs LREM, les électeurs de droite iront voter LREM donc c'est perdu pour la gauche.
Si c'est gauche vs droite, la gauche a ses chances.
Si c'est LREM vs droite, les électeurs de gauche voteront certainement LREM.
En gros, c'est mon opinion perso, si LREM est au 2nd tour ils ont forcément gagné.
Ayrault je le vois plus LREM que PS, si tu le replaces dans le paysage actuel. Et il a été élu maire de 89 à 2012.

En 2014 au second tour : gauche 56,21% vs droite 43,78% (ouais je sais ça fait 99,99%, les chiffres sont là https://www.annuaire-mairie.fr/elect...es-nantes.html)
LREM est plus centré politiquement que l'UMP donc elle va gratter des voix de gauche en cas de 2nd tour vs gauche.

Tu pars du principe que les Verts vont s'allier avec le PS pour le 1er tour mais ce n'est pas sûr du tout. Et pour l'instant, depuis la présidentielle, LREM a remporté toutes les élections à Nantes.

Par contre cette partie de ta réponse est obscure pour moi : "tu connais pas ta ville (je parle de la candidate)."
Tu peux être plus explicite ?
Citation :
Publié par Obierwan MILKS
Présidentielles et législatives 2017 : LREM 1er
Européennes 2019 : LREM 1er

Je ne vois pas ce qui est faux dans mon affirmation.
Et même si la gauche fait 45%, ça laisse 55% pour le camp d'en face.
Si c'est gauche vs LREM, les électeurs de droite iront voter LREM donc c'est perdu pour la gauche.
Si c'est gauche vs droite, la gauche a ses chances.
Si c'est LREM vs droite, les électeurs de gauche voteront certainement LREM.
En gros, c'est mon opinion perso, si LREM est au 2nd tour ils ont forcément gagné.
Ayrault je le vois plus LREM que PS, si tu le replaces dans le paysage actuel. Et il a été élu maire de 89 à 2012.

En 2014 au second tour : gauche 56,21% vs droite 43,78% (ouais je sais ça fait 99,99%, les chiffres sont là https://www.annuaire-mairie.fr/elect...es-nantes.html)
LREM est plus centré politiquement que l'UMP donc elle va gratter des voix de gauche en cas de 2nd tour vs gauche.

Tu pars du principe que les Verts vont s'allier avec le PS pour le 1er tour mais ce n'est pas sûr du tout. Et pour l'instant, depuis la présidentielle, LREM a remporté toutes les élections à Nantes.

Par contre cette partie de ta réponse est obscure pour moi : "tu connais pas ta ville (je parle de la candidate)."
Tu peux être plus explicite ?
Mdr justement j'ai précisé le "je parle de la candidate" par crainte que tu le prennes pour toi, je parle du fait que la candidate connaisse pas la ville, la place Graslin c'est pas difficile à reconnaître si t'as vécu à Nantes (je parle encore une fois de la candidate qui a fait l'erreur).

Et je ne disais pas que ton affirmation était fausse, j'espère juste qu'on aura pas un parachuté LREM à Nantes, la ville était plutôt bien géré, les problèmes à résoudre sont connus, je ne vis plus dans la ville, j'y passe régulièrement, la ville mérite mieux que cette dame ou un De Rugy opportuniste. Maintenant oui je partais du principe que les verts locaux s'allieraient au PS, enfin il reste un an.
Citation :
Publié par Kocinsky
Mdr justement j'ai précisé le "je parle de la candidate" par crainte que tu le prennes pour toi, je parle du fait que la candidate connaisse pas la ville, la place Graslin c'est pas difficile à reconnaître si t'as vécu à Nantes (je parle encore une fois de la candidate qui a fait l'erreur).
Ah oui, effectivement, je n'avais pas du tout compris ton message dans ce sens là ! Effectivement, ça en change tout le sens...
My bad !

On verra bien pour les municipales. Mais la candidate en question n'est pas du tout parachutée, elle a été maire de la Chapelle-Heulin et elle est députée de Loire Atlantique depuis 2012.
Citation :
Publié par Obierwan MILKS
Ah oui, effectivement, je n'avais pas du tout compris ton message dans ce sens là ! Effectivement, ça en change tout le sens...
My bad !

On verra bien pour les municipales. Mais la candidate en question n'est pas du tout parachutée, elle a été maire de la Chapelle-Heulin et elle est députée de Loire Atlantique depuis 2012.
Ce qui rend son message d'autant plus problématique....
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Kocinsky
Maintenant oui je partais du principe que les verts locaux s'allieraient au PS, enfin il reste un an.
Comme tu dis, il reste 1 an :
https://www.francetvinfo.fr/election...s_3476049.html

Mais ça part plutôt mal.

"On veut gagner Paris, Nantes, Rennes, Toulouse et ailleurs, confirmer Grenoble et de nombreuses villes petites et moyenne", annonce le leader écologiste dans une interview accordée au "Monde".

"Interrogé sur les alliances envisagées pour ce scrutin municipal, Yannick Jadot confirme vouloir "distinguer les citoyens des appareils". "Chacun sera libre de venir participer à la construction que nous proposons autour d'un projet", ajoute-t-il. "Les jeunes ne nous ont pas donné mandat pour nous asseoir autour d'une table avec Olivier Faure, Benoît Hamon et Fabien Roussel [dirigeants du Parti socialiste, de Génération.s et du Parti communiste], mais pour agir concrètement sur le climat""
Il est marrant jadot, le gars a vraiment l'air de croire que eelv va devenir leader à gauche parce-qu'ils ont eu de bons résultats aux européennes.

Où alors on est sur du "fake it until you make it".
Il nous fait du Mélenchon 2017. A croire qu'ils n'ont pas encore pris assez de calottes. Faudrait lui rappeler qu'il a fait 6,5 % en s'alliant avec le PS. J'en peux plus de ces cons.
Bon ben pour éviter un nouveau Duel Macron Vs Le Pen, nous reste plus que LR pour éviter ça .....

Parce que là en lisant les propos de Jadot j'ai l'impression d'entendre Mélenchon après la présidentielle....
Je veux dire à un moment les accord d'appareil c'est indispensable si tu veux gagner, sinon tu laisses la place justement à ceux qui sont capable de se ressembler....
Tu peux pas juste dire "venez chez nous, on est les vrais écologistes...."
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Thesith
Bon ben pour éviter un nouveau Duel Macron Vs Le Pen, nous reste plus que LR pour éviter ça .....

Parce que là en lisant les propos de Jadot j'ai l'impression d'entendre Mélenchon après la présidentielle....
Je veux dire à un moment les accord d'appareil c'est indispensable si tu veux gagner, sinon tu laisses la place justement à ceux qui sont capable de se ressembler....
Macron a gagné sans accord d'appareil pourtant. Je ne sais pas si l'analyse est correcte de la part de Jadot, mais il estime que la victoire de Macron montre que les accords type gauche plurielle ne fonctionne plus.
Citation :
Publié par Aedean
Macron a gagné sans accord d'appareil pourtant. Je ne sais pas si l'analyse est correcte de la part de Jadot, mais il estime que la victoire de Macron montre que les accords type gauche plurielle ne fonctionne plus.
Toute élévation d'un événement unique au statut de règle nouvelle et absolue est une flatulence intellectuelle.
C'est quand même fou cette tendance des politiques à vouloir établir des lois et des règles de l'histoire et à présupposer qu'ils sont toujours tous, dans une période charnière et unique et que "rien ne sera jamais comme avant". En économie, ça nous vaut les bulles à répétition des "nouvelles économies" successives. En politique, ça donne l'illusion de démontrer qu'il existe des martingales qui marchent à tous les coups ou à l'inverse des "vieilles recettes" du "vieux monde" qui ne fonctionnent plus.
Dans le meilleur des cas, il y a des tendances. Mais ces tendances doivent chaque fois être confrontées avec les circonstances particulières du moment. Edicter que parce que Macron a gagné contre des partis vermoulus il n'y aura plus jamais de victoire d'une alliance de partis, c'est idiot.
Jadot peut parfaitement soutenir qu'il ne veut pas d'alliance ou d'accord, mais pas avec ces arguments là.
Citation :
Publié par Aedean
Macron a gagné sans accord d'appareil pourtant. Je ne sais pas si l'analyse est correcte de la part de Jadot, mais il estime que la victoire de Macron montre que les accords type gauche plurielle ne fonctionne plus.
Macron a aussi bénéficié d'une concordance de circonstances assez uniques en son genre. Pour en arriver à ce fait incroyable 12 mois avant d'un mec qui gagne hors partis, il a fallu simultanément que le pouvoir en place ait atteint un point de non retour en terme de popularité (on l'oublie vite mais je vais encore le rappeller : Hollande a passé les 2 derniers tiers de son mandat à des niveaux d'impopularité 2 à 3 fois inférieurs à Macron en ce moment, c'était inoui, et probablement très immérité relativement aux autres), que l'opposition traditionnelle qui aurait dû gagner haut la main se saborde avec un candidat sur la mauvaise ligne (à mon avis) pour ce moment et qui en plus se retrouve enfoncé dans des affaires foireuses non stop pendant 3 mois, que la gauche radicale qui n'avait jamais été dans une position si favorable réussisse encore une fois à ne pas s'entendre et dispersent leurs voix juste ce qu'il faut, que Bayrou comprenne enfin au bout de 20 ans que sa seule chance d'accéder au pouvoir était de laisser sa place, etc etc...

La victoire de Macron en 2017 n'est pas une norme, c'est une péripétie de l'Histoire, c'est l'équivalent d'avoir gagné à une loterie politique. D'ailleurs, je serai très curieux de savoir si quand Macron se lance à la rentrée 2016, il croit vraiment à une victoire en 2017 ou si sa candidature est juste un prélude pour s'installer en vue de 2022. Je serai pas surpris que cette deuxième hypothése soit la bonne mais on ne le saura sans doute jamais.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Dawme
c'est l'équivalent d'avoir gagné à une loterie politique.
Tu penses que le ras-le-bol et le dégoût des politiques et ce qui en découle est l'équivalent d'une loterie ? Tu penses que c'est la chance qui a amené à la chute du PS et de LR ?
Citation :
Publié par Sangwiss
Tu penses que le ras-le-bol et le dégoût des politiques et ce qui en découle est l'équivalent d'une loterie ? Tu penses que c'est la chance qui a amené à la chute du PS et de LR ?
Je pense que tu fantasmes. Je pense aussi qu'avec un autre candidat, LR aurait largement gagné cette élection. Je parle de loterie parce que Macron, au delà du fait d'être bien préparé, bien staffé, bien entouré, a eu la chance que toute une série d'événements de nature à favoriser sa candidature se produisent au bon moment. Après c'est le jeu, les campagnes se jouent parfois à bien peu de choses. Quand en 2002 y a ce fait divers sordide avec le retraité qui se fait tabasser par 2 jeunes qui fait la une de tous les journaux le 19 avril, et que le surlendemain Le Pen est au second tour pour 0.5 pts, c'est du même accabit.
@Dawme: Il y a eu un phénomène qui fait que LR s'est écarté plus à droite du fait de Fillon. Et le PS s'est écarté plus à gauche du fait d'Hamon. Cela a laissé un espace énorme au centre. Et comme personne n'est venu butiné sur ces terres, Macron avait donc un espace politique.

Et c'est vrai que cela ne le fait que si ces deux candidats arrivent en même temps.

Par contre si l'un ou l'autre n'avait pas fait cela, rien ne dit que Macron ne l'aurait pas emporté quand même. Il aurait fallu que l'espace au centre n'existe pas et pour cela, il aurait fallu des candidats plus classiques de la droite et la gauche. Or ce n'était pas possible. Et je pense que Macron a joué là dessus. Coup gagnant.
Citation :
Publié par Gratiano
@Dawme: Il y a eu un phénomène qui fait que LR s'est écarté plus à droite du fait de Fillon. Et le PS s'est écarté plus à gauche du fait d'Hamon. Cela a laissé un espace énorme au centre. Et comme personne n'est venu butiné sur ces terres, Macron avait donc un espace politique.

Et c'est vrai que cela ne le fait que si ces deux candidats arrivent en même temps.

Par contre si l'un ou l'autre n'avait pas fait cela, rien ne dit que Macron ne l'aurait pas emporté quand même. Il aurait fallu que l'espace au centre n'existe pas et pour cela, il aurait fallu des candidats plus classiques de la droite et la gauche. Or ce n'était pas possible. Et je pense que Macron a joué là dessus. Coup gagnant.
Tu oublies que même avec les affaires Fillon fait 20%. Sans les affaires, je suis presque sûr que les sympathisants de droite parti chez EM à cause des affaires, seraient rester chez LR, et donc on aurait eu un second tour Le Pen vs Fillon.
La droite voulait sa revanche sur la gauche, et Macron a réussi à finir 1er à 24% uniquement parce qu'une parti des sympathisants de droite ont été écœuré par les affaires et la manière dont Fillon a géré ça. ET là Macron est devenu pour eux la meilleure alternative.
C'est pas le positionnement de Fillon qui l'a fait perdre, ce sont les affaires. Encore une fois il fait 20% malgré les affaires. Si vraiment c'était le positionnement de Fillon qui était le problème, il aurait jamais pu finir à 20%.
@Thesith: Oui j'ai oublié cela aussi. Sans les affaires, il y a de fortes chances que Fillon se soit retrouvé au second tour. Contre qui ? C'est la question. Sans doute contre M. Lepen car je ne pense pas que dans ces conditions Macron aurait passé le score de LR ou du FN.

Ce que je voulais dire, c'est que l'écartement a permis à Macron d'exister de représenter une troisième alternative. Il aurait sans doute siphonner les voix de la gauche dans ces conditions. Il serait sans doute arrivé en troisième.
Citation :
Publié par Gratiano
@Dawme: Il y a eu un phénomène qui fait que LR s'est écarté plus à droite du fait de Fillon. Et le PS s'est écarté plus à gauche du fait d'Hamon. Cela a laissé un espace énorme au centre. Et comme personne n'est venu butiné sur ces terres, Macron avait donc un espace politique.

Et c'est vrai que cela ne le fait que si ces deux candidats arrivent en même temps.

Par contre si l'un ou l'autre n'avait pas fait cela, rien ne dit que Macron ne l'aurait pas emporté quand même. Il aurait fallu que l'espace au centre n'existe pas et pour cela, il aurait fallu des candidats plus classiques de la droite et la gauche. Or ce n'était pas possible. Et je pense que Macron a joué là dessus. Coup gagnant.
Bah si meluche et hamon (et je parle pas du pc) avaient été moins cons et égocentriques et s’étaient alliés, un des deux serait président et l'autre premier ministre... Manque de bol, c'est Bayrou qui a été le plus humble et le plus réaliste en ralliant Macron. Je regrette toujours qu'il soit partis a cause des "affaires" de son parti. Mais c'est souvent comme ça avec les personnes les plus intègres qui assument leurs responsabilités.
Mais c'est toujours comme ca avec la gauche aux premiers tours des presidentielles, il y a toujours 4 ou 5 candidats différents intransigeants qui refusent le moindre ralliement, le moindre accord.
@Ronsard : Le problème à gauche est que le pire ennemi de la gauche est la gauche elle-même. Elle n'a besoin de personnes pour perdre....

Cela s'applique à EELV aussi mais en son sein.

Dernière modification par Gratiano ; 07/06/2019 à 10h41.
Citation :
Publié par Ronsard
Manque de bol, c'est Bayrou qui a été le plus humble et le plus réaliste en ralliant Macron. Je regrette toujours qu'il soit partis a cause des "affaires" de son parti. Mais c'est souvent comme ça avec les personnes les plus intègres qui assument leurs responsabilités.
On parle bien du même Bayrou ? Celui qui a le pouvoir de laver les politiques plus blanc que blanc, qui a des assistants parlementaires fantômes dans les coins depuis des décennies, qui dit que l'affaire Benalla n'est pas une affaire d'Etat, qui a eu le culot de hurler aux loups pour enfoncer Fillon et défendre la probité de Macron, mais qui dénonce ce dernier car il est soumis par des puissances de l'argent.

Cette barre de rire franchement...
Mais c'est bien, avec ce genre de raisonnement il va refaire le même coup en 2022.
Citation :
Publié par Evluval Eviv
On parle bien du même Bayrou ? Celui qui a le pouvoir de laver les politiques plus blanc que blanc, qui a des assistants parlementaires fantômes dans les coins depuis des décennies, qui dit que l'affaire Benalla n'est pas une affaire d'Etat, qui a eu le culot de hurler aux loups pour enfoncer Fillon et défendre la probité de Macron, mais qui dénonce ce dernier car il est soumis par des puissances de l'argent.

Cette barre de rire franchement...
Mais c'est bien, avec ce genre de raisonnement il va refaire le même coup en 2022.
Probité ou pas probité (seule la justice tranchera), il n'empêche qu'il a quand même eu la lucidité de mettre de coté son rêve présidentiel et apporter les 6 % de soutien supplémentaire dont avait besoin Macron pour passer le premier tour. Je pense que beaucoup de gens à gauche rêveraient d'avoir ce genre d’abnégation chez leurs leaders.

Je ne vois pas beaucoup d'homme politique en ce moment qui seraient prêt à mettre leur égo de coté et à se désister quand ils peuvent espérer réunir 6 % d'intentions de vote. Le mec a certainement plein de défauts, mais sur ce coup là, il a donné une leçon de politique à tout le monde.
Citation :
Publié par Arcalypse
Probité ou pas probité (seule la justice tranchera), il n'empêche qu'il a quand même eu la lucidité de mettre de coté son rêve présidentiel et apporter les 6 % de soutien supplémentaire dont avait besoin Macron pour passer le premier tour. Je pense que beaucoup de gens à gauche rêveraient d'avoir ce genre d’abnégation chez leurs leaders.

Je ne vois pas beaucoup d'homme politique en ce moment qui seraient prêt à mettre leur égo de coté et à se désister quand ils peuvent espérer réunir 6 % d'intentions de vote.
Il a surtout filé les 6% pour avoir des postes de ministres, qu'il a eu pour lui même 35 jours avant de dégager avec 0 soutien de Macron .
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés