L'Agora

[LaRem] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Dawme
Parce qu'ils imaginent, sans doute a juste titre, que les potentiels electorats de Macron et juppe presentent une certaine surface commune, et que c'est leur interet de les courtiser. Mais c'est tres different de prendre une option drastique telle que choisir un PM d'un autre bord, qui a des attraits evidents mais aussi d'enormes risques au sein de ta base. Sachant que Juppe n'est deja pas super au sein de sa propre base, c'est une option bien trop dangereuse a mon avis.
C'est clair annonçait Macron comme son ticket comme 1er ministre c'est se griller bref aucun intérêt.
Mais courtiser l'électorat de Macron tu peux le faire sans avoir à proposer un poste à Macron.
Citation :
Publié par Dawme
Parce qu'ils imaginent, sans doute a juste titre, que les potentiels electorats de Macron et juppe presentent une certaine surface commune, et que c'est leur interet de les courtiser. Mais c'est tres different de prendre une option drastique telle que choisir un PM d'un autre bord, qui a des attraits evidents mais aussi d'enormes risques au sein de ta base. Sachant que Juppe n'est deja pas super au sein de sa propre base, c'est une option bien trop dangereuse a mon avis.
C'est oublier que Macron est populaire à droite. Et sur l'ensemble gauche droite, il est le plus populaire après Juppé.

Je pense que l'Agora a tendance à occulter la réalité des popularités politiques, parce que l'Agora est trop bien informée et passionnée de politique pour être hypnotisée par le grand cirque médiatique.

Ce qui m'a frappé hier soir, c'est qu'en zappant un peu, on ne parlait que de ça. Et je parie que les audiences furent plus forte que la candidature surprise de Sarkozy pour BFM et consorts.

Que donnerait l'alliance des deux plus fortes popularités popularité politiques du moment si on annonçait une alliance ? Imo ça ne se fera pas, car il trop tôt, mais en cas de victoire de Juppé aux primaires, si Macron réussi à relancer son mouvement, va y avoir des appels du pied. J'en fais le pari.
Citation :
Que donnerait l'alliance des deux plus fortes popularités popularité politiques du moment si on annonçait une alliance ? Imo ça ne se fera pas, car il trop tôt, mais en cas de victoire de Juppé aux primaires, si Macron réussi à relancer son mouvement, va y avoir des appels du pied. J'en fais le pari.
Sauf que si Juppé est le candidat LR au présidentielle, il n'a pas besoin de Macron pour gagner. Alors pourquoi s’embarrasser d'un électron libre.

Sauf si Juppé est un grand fan de Macron, ou qu'il a vraiment besoin de lui comme ticket gagnant, y a aucune raison de le prendre.
Le seul espoir de Macron, c'est qu'il arrive à faire 10% au premier tour des élections présidentielles et qu'il finisse ministre dans le gouvernement Juppé. Même si il a quelques soutiens au sein du PS et au nouveau centre / modem, c'est largement insuffisant pour gagner des élections nationales. Je pense qu'il ne se rend vraiment pas compte que nous ne sommes pas aux États Unis, son entourage lui a clairement fait prendre la grosse tête. Ce n'est pas à moins d'un an d'une élection majeure que l'on monte un mouvement national avec une base militante et un programme sérieux. Par rapport à son passif, au mieux, il aura un destin à la Francois Bayrou au pire à la Rama Yade.
@Peco: Pas sûr, il y a une certaine résonance pour les idées et les paroles de Macron dans le milieu dont il est issu.

Il a des soutiens financiers non négligeable.

Alors même s'il n'a pas d'appareil pour gouverner, il est suffisamment dangereux pour foutre le dawa au PS.

C'est un coup de poignard sans précédent.

Je pense que c'est un coup médiatique qui fera de lui un candidat sérieux pour l'avenir.
A priori, Emmanuel Macron est tout sauf stupide. Aussi, il a pesé les risques et les avantages de sa décision de quitter le Gouvernement et de pousser plus à fond la carte de son mouvement En Marche.

Ce qu'il peut espérer pour l'année prochaine dépend en grande partie de la capacité de son mouvement à détourner les électeurs des machines politiques actuelles et du personnel politique qui occupe aujourd'hui l'ensemble des mandats.

Un score autour de 5% à 15% aux présidentielles, quelque chose d'atteignable en somme, peut lui donner (selon la configuration démographique dans les circonscriptions législatives) une force de frappe pour se rendre incontournable dans la constitution d'une majorité politique. C'est d'autant plus vrai si l'on regarde le profil des électeurs les plus susceptibles de voter pour lui ou d'avoir l'intention de voter pour lui (dans l'hypothèse où il n'irait pas jusqu'aux présidentielles, ce qui me semble peu probable) : centre-gauche, centre et centre-droit. C'est précisément là où se jouera l'essentiel du combat politique, la gauche radicale et la droite extrême étant de toutes les façons acquises à d'autres personnes et à d'autres formations politiques que les PS, LR et leurs satellites.

Si l'on se projette un peu, avec un FN autour de 25% à 30% des voix et une gauche radicale autour de 15% des voix, on a maximum 60 points à répartir sur le candidat LR et le candidat PS. Si Emmanuel Macron réussit le tour de force de capter 15% (soit 25% des 60 points à répartir) ou de menacer de capter 15%, il devient le faiseur de roi entre le candidat LR et le candidat PS. Et s'il dépasse les 15% d'intention de voix, tout devient possible...

En pratique, plus qu'Emmanuel Macron, c'est la capacité d'En Marche à susciter des vocations citoyennes et des implications fortes qui va être essentielle.
Puis perdez pas de vue que beaucoup de français (dont je fais parti) ne veulent plus voter ps/LR et ne souhaitent pas non plus voter fn/extreme gauche. Du coup Macron c'est un peu l'espoir d'une politique différente.
Citation :
Publié par Thesith
Sauf que si Juppé est le candidat LR au présidentielle, il n'a pas besoin de Macron pour gagner. Alors pourquoi s’embarrasser d'un électron libre.
Sauf si Juppé est un grand fan de Macron, ou qu'il a vraiment besoin de lui comme ticket gagnant, y a aucune raison de le prendre.
Mais non, ce n'est pas ça la mécanique : Juppé aura besoin ou non de Macron, ça se saura à l'instant T des résultats du premier tour après que Juppé ait gagné les primaires.
Si Macron fait 15%, il est évident que Juppé va lui dérouler le tapis rouge.

Le risque pour Macron il est en deux étapes : c'est d'abord que ce soit Sarkozy qui sorte devant, et qu'il ne fasse pas un score au premier tour suffisant pour être indispensable.
Citation :
Publié par Ron J.
Le risque pour Macron il est en deux étapes : c'est d'abord que ce soit Sarkozy qui sorte devant, et qu'il ne fasse pas un score au premier tour suffisant pour être indispensable.
Ben le risque pour un positionnement centriste c'est la cristallisation des deux côtés de l'échiquier politique : si les primaires sortent un premier tour Sarkozy / Montebourg ou Hamon... Macron ne pourra s'allier avec personne. Mais en contrepartie, ça lui laissera le champ libre sur tout l'espace centre gauche / centre droit.

Après avoir entendu Gérard Collomb en interview ce matin (où il a répété plusieurs fois la volonté d'allier les centres gauches et droits) je me demande si ce n'est pas le pari stratégique fait par Macron.
Citation :
Publié par Ron J.
Mais non, ce n'est pas ça la mécanique : Juppé aura besoin ou non de Macron, ça se saura à l'instant T des résultats du premier tour après que Juppé ait gagné les primaires.
Si Macron fait 15%, il est évident que Juppé va lui dérouler le tapis rouge.
Si Juppé est face à Le Pen que Macron fasse 15 ou pas, il aura pas besoin de lui

Et si Juppé est face à Hollande pareil, il a pas besoin d'intégrer Macron.
Puisque l'électorat de Macron une part ira directement chez Juppé et une petite parti ira chez Hollande et les autres resteront chez eux.
Citation :
Publié par Voluptificus
Quand je compare ses prestations avec celles de Sarko, Juppe ou autres (je ne parle pas de fond mais de forme), je pense qu'il a encore du chemin a faire.
Je me demande d'où vient la réputation de bon orateur de notre conférencier préféré, quand la moitié de ses phrases sont incompréhensibles :


Quant à celui que son propre camps surnomme "Amstrad", il est surtout connu pour son arrogance et ses discours extrêmement techniques que pour ses capacités à susciter enthousiasme et adhésion.
En marche ! qu'en pensez-vous ?
Macron a un énorme soutien financier et logistique via ses réseaux et Attali.
En bon liberal de conivence, les milieux financier et économique lui mettront a disposition le nécessaire pour faire perdre Hollande et revenir au pouvoir en 2017 quelque soit le gagnant.

Exemple: http://www.lefigaro.fr/politique/2016/08/31/01002-20160831ARTFIG00083-henry-hermand-le-mecene-millionnaire-qui-couve-macron.php
Citation :
Publié par Thesith
Sauf que si Juppé est le candidat LR au présidentielle, il n'a pas besoin de Macron pour gagner. Alors pourquoi s’embarrasser d'un électron libre.

Sauf si Juppé est un grand fan de Macron, ou qu'il a vraiment besoin de lui comme ticket gagnant, y a aucune raison de le prendre.
Macron doit simplement garder sa popularité pour rester une carte majeure pour n'importe quel gouv, Si Juppé gagne, Macron pourrait retourner à l'économie. Ensuite on à bien vue que 5 ans de mandat c'est long et il s'y passe toujours plein de choses, surtout pour un PM. Lemaire n'a pas des masses d'exp en ministère là ou Macron en a désormais.
Et la logique s'applique aussi en remplacant Juppé par Bayrou, sauf que Bayrou ne gagnera jamais la présidentielle.

Si Hollande gagne à nouveau, Il pourrait meme le reprendre au cours des 5 ans de mandat au gré d'un remaniement ministériel, après tout, lui n'aura plus à se représenter ensuite.

Macron, il a juste à rester populaire aujourd'hui et demain et les portes s'ouvriront d'elles meme en temps voulu.
Citation :
Publié par Curufinwe Melwasul
En bon liberal de conivence, les milieux financier et économique lui mettront a disposition le nécessaire pour faire perdre Hollande et revenir au pouvoir en 2017 quelque soit le gagnant.
C'est ce qui me dérange le plus chez Macron, c'est qu'il est libéral à temps partiel. Des fois il n'est pas vraiment cohérent. Son passé d'énarque pèse trop lourd, c'est un homme de réseau. Le problème c'est que son réseau c'est Attali, alors qu'Attali l'a démonté plus d'une fois publiquement : "il n'incarne que le vide" était assez violent. Le même Attali qui lui lançait des louanges il y a quelques années en arrière.
Je pense qu'Attali a pigé entre deux que Macron se débarrasserait de lui comme il a quitté Hollande en chemin.
Je n'ai pas confiance en Macron, et il se peut que plus personne d'ailleurs ne lui fasse confiance politiquement. Il lui faut donc un score béton au premier tour 217.
2022 sera alors une possibilité, il sera jeune, plein d'expérience, inclassable à droite ou à gauche.
Mais gare à ne pas se vautrer en chemin, ses erreurs de comm en disent long sur son tempérament.
Je suis pas sûr qu'il entrerait dans un gouvernement Juppé si on lui demandait, sauf pour un post de PM il n'aurait jamais un poste de PM sauf en cas de remaniement et être PM juste avant 2022 ne serait pas un bon calcul pour lui.

Imo, il va essayer de faire un gros score en 2017 pour donner de l'écho médiatique à son mouvement et montrer qu'il pèse et il va essayer de faire de "En Marche" un vrai parti d'opposition de 2017 à 2022 qui l'ouvrira plus que le PS mais différemment.

J'ai un peu l'impression que c'est ce qui a pêché pour les mouvements style Modem et cie, ils ne se font entendre qu'au moment des présidentielles, ensuite ils redeviennent des partis satellites du PS et du LR, du coup ça veut pas trop l'ouvrir pour ne pas se flinguer des alliances, Bayrou avait essayé de s'émanciper de l'UMP en disant qu'il voterait Hollande, mais je pense pas que ses élus étaient près à perdre leur sièges et il s'est retrouvé un peu tout seul.

Sinon, Macron oralement, c'est surtout sa voix qui pose problème, on dirait une sorte de Marc-Olivier Fogiel premier de la classe, mais ça se travaille je pense.
On ne peut pas vouloir un renouvellement de la classe politique, la fin du clivage gauche droite, une démocratie plus participative et mépriser Macron et son mouvement.

Il y a un immobilisme en France. Chacun défend son pré carré. J'ai l'impression qu'une grande partie des électeurs est tout simplement allergique à l'idée d'un changement.

Sans vouloir m'en moquer, je constate que les Français s'apprêtent à voter l'année prochaine pour des dinosaures, pour des figures qui font partie de la vie politique française depuis des lustres et dont il ne faut rien attendre de nouveau.
Citation :
Publié par blackbird
On ne peut pas vouloir un renouvellement de la classe politique, la fin du clivage gauche droite, une démocratie plus participative et mépriser Macron et son mouvement.
Si, si, on peut. Je suis même à peu près certain que c'est la petite ligne sous la définition de "Français" dans le dictionnaire
On veut un renouvellement de gens qui sont là depuis 25 ans par des gens qui ont 25 ans d'expérience. On ne veut plus ni de gauche ni de droite mais on trouve insupportable qu'un mouvement politique se positionne pas sur cet axe...
Vraiment, s'il fallait créer un mouvement politique aujourd'hui en France, il faudrait l'appeler "Et la crémière..." pour être en accord avec les attentes des électeurs
Non mais c'est pas parce qu'un parti ne se dit pas de droite ni de gauche qu'il ne l'est pas, Macron est clairement de droite c'est une surprise pour personne et qui plus est il n'incarne rien de nouveau, au contraire.
Citation :
Publié par Bali
Non mais c'est pas parce qu'un parti ne se dit pas de droite ni de gauche qu'il ne l'est pas, Macron est clairement de droite c'est une surprise pour personne et qui plus est il n'incarne rien de nouveau, au contraire.
Clairement à droite par rapport à quoi ? A qui ? Sur quels sujets ?
Ton commentaire est symptomatique de l'abaissement du niveau intellectuel de la vie politique Française : Macron est plutôt à droite économiquement, plutôt à gauche sur la formation, plutôt j'en sais trop rien sur la sécurité. Sur une ligne de démarcation progressisme / conservatisme il est à fond du côté des progressistes par contre.

Mais non, il suffit de le brocarder d'un "il est de droite" pour le ranger dans une case bien rangée et passer à autre chose.

C'est de la politique putain. Ca serait possible d'essayer d'y appliquer un peu plus de temps de cerveau que celui nécessaire pour trouver son équipe parmi celles du championnat de foot ?
Citation :
Publié par Bali
Non mais c'est pas parce qu'un parti ne se dit pas de droite ni de gauche qu'il ne l'est pas, Macron est clairement de droite c'est une surprise pour personne et qui plus est il n'incarne rien de nouveau, au contraire.
Pourtant ce n'est pas à droite toute qu'il suscite le plus d'intérêt.

Si l'électorat du centre semble être celui qui plébiscite le plus Emmanuel Macron c'est probablement qu'il se place au centre de échiquier politique.
Personnellement je ne vois pas Macron à droite. C'est du plus une espèce de libéralisme avec du sociale.

Je ne sais pas si il y a un équivalent. Peut-être au SPD ou chez les travaillistes ?
Etre à gauche sur la formation, je suis désolé mais ça ne veut rien dire, Macron de ce qu'il nous a montré jusqu'à présent ne représente en aucune manière des valeurs qui pourraient se rattacher à gauche.

Citation :
Pourtant ce n'est pas à droite toute qu'il suscite le plus d'intérêt.
Si, clairement.

Dernière modification par Bali ; 31/08/2016 à 14h27.
Citation :
Publié par Comalies
Il a fait quoi de social Macron?
Y a quoi à faire de social au Ministère de l'Economie ?

( Je me demande pourquoi je perds du temps à essayer d'avoir une discussion intelligente avec des gens qui ont définitivement décidé du positionnement politique d'un mec en voyant son CV )
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés
Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée