L'Agora

[LaRem] La vie du parti

Répondre
Partager Rechercher
lol, tu crois sincèrement que je vais rentrer dans ton jeu de quote partiel et d'ironie ?

Je me suis expliqué sur le soucis des 500k, fais en ce que t'en veux je m'en tape de ce que tu voteras.
Citation :
Publié par Kerjou
lol, tu crois sincèrement que je vais rentrer dans ton jeu de quote partiel et d'ironie ?
Je me suis expliqué sur le soucis des 500k, fais en ce que t'en veux je m'en tape de ce que tu voteras.
Je crois sincèrement que pour le moment j'ai vu 2 posteurs avancer des arguments concrets contre Macron sur ce topic. Cefyl & Visionmaster. Et que si exceller au lâcher de bouse représente le maximum possible de ta contribution sur l'Agora, grand bien t'en fasse.

Après tout, on a le débat politique qu'on peut avoir. Et après on s'étonnera que les partis se répandent en bassesses quand on ne fait pas mieux nous même.
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Comme dirait le proverbe qu'on attribue à tellement de monde que j'en trouve plus l'origine :

"Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose..."

( Enfin ça en dit long sur la pensée politique de ceux qui s'abaissent à ça. Mais la consolation est maigre )
Pas plus tard qu'hier, En marche et ses relais, dont tu fais partie, se sont abaissés à calomnier Peillon, ça t'a pas trop dérangé, tu as participé à l'affaire.
Citation :
Publié par Ex-voto
Pas plus tard qu'hier, En marche et ses relais, dont tu fais partie, se sont abaissés à calomnier Peillon, ça t'a pas trop dérangé, tu as participé à l'affaire.
Dire qu'une comparaison avec les chambres à gaz est une énormité est une calomnie donc selon toi ?
Tu qualifierais la sortie de Peillon comment du coup ?
Citation :
Publié par Ex-voto
Pas plus tard qu'hier, En marche et ses relais, dont tu fais partie, se sont abaissés à calomnier Peillon, ça t'a pas trop dérangé, tu as participé à l'affaire.
Ouais enfin Peillon tend la masse d'arme pour se faire tabasser, mettre en parallèle les chambres à gaz et des centristes à la TV, faut quand même être complètement à la rue.
En plus c'est contre-productif les attaques virulentes comme ça quand ça ne vient pas de l'extrême droite ou de la droite de la droite, je pense que ça va plus faire fuir du PS les mecs qui hésitaient à se barrer qu'autre chose.
Cf ce qui s'était passé quand Juppé a voulu tailler Fillon lors de la primaire, ça s'était plus retourné contre lui qu'autre chose.

C'est du pain béni pour Macron, ce genre de trucs.
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Je crois sincèrement que pour le moment j'ai vu 2 posteurs avancer des arguments concrets contre Macron sur ce topic. Cefyl & Visionmaster. Et que si exceller au lâcher de bouse représente le maximum possible de ta contribution sur l'Agora, grand bien t'en fasse.

Après tout, on a le débat politique qu'on peut avoir. Et après on s'étonnera que les partis se répandent en bassesses quand on ne fait pas mieux nous même.
C'est mignon d'essayer de me vexer en mettant en doute ma capacité de réflexion

Tu veux qu'on rentre dans le dur, très bien. J'espère que j'aurais droit à des réponses construites.

Parlons du droit à l'erreur pour tous.

https://storage.googleapis.com/en-ma...uel-Macron.pdf

Citation :
Des décennies d’accumulation de normes et de règlements ont rendu la vie de chacune et chacun plus compliquée au jour le jour. Que de temps perdu en démarches administratives, en renouvellement de papiers, ou à cause de la lenteur de nos procédures de justice!
Pour les entrepreneurs, c’est la même chose. Certains passent plus
de temps à lutter contre les contraintes administratives qu’à développer leur entreprise. Les élus locaux aussi se heurtent à des normes qui évoluent tout le temps et qui coûtent de plus en plus cher.
La justi cation de cette énorme accumulation de règles et d’obligations ne peut pas être seulement qu’elles ont toujours été là...
De nouveaux outils, par exemple numériques, existent déjà ou apparaissent chaque année pour rendre les choses plus faciles.
C’est donc une révolution culturelle qu’il faut mener, notamment dans nos administrations.
Citation :
Nous créerons un droit à l’erreur pour tous.
Le cœur de la mission de l’administration ne sera plus la sanction mais le conseil et l’accompagnement, sauf en matière pénale, ou lorsque la sécurité est engagée.
Par exemple, aujourd’hui, un employeur qui oublie de déclarer à l’URSSAF la prime de Noël qu’il verse à ses salariés est condamné à une amende. Il pourra demain faire valoir son droit à l’erreur. Aujourd’hui, des grands-parents qui hébergent leur petite- lle parce qu’elle vient de trouver un emploi près de chez eux doivent la déclarer à la caF sous peine de perdre une partie de leurs allocations logement et de payer des pénalités. Ils pourront demain faire valoir leur droit à l’erreur et ne plus payer de pénalités.
On peut, et c'est ce qu'on fait déjà, développer la mission de conseil de l'administration. Ou encore simplifier la norme.

Mais le but d'une administration est de faire respecter la règle de droit. C'est une connerie monumentale de dire aux gens qu'ils pourront faire de la merde mais s'en sortir en évoquant l'ignorance. La vie serait belle si on transposait cela partout.
Après ça reste cohérent avec sa vision du rapport entre salariés et employeurs.

Sans parler de l'inversion de la charge de la preuve ou l'administration devra prouver que c'est la première fois que le type fait l'erreur. Tu imagines les dérives ? Moi oui.

Citation :
Tous les services publics accueillant du public (hôpital, école, tribunal, CAF, etc.) seront tenus d’af cher leurs résultats en termes de qualité de service (ex: temps d’attente, taux
de satisfaction, etc.)
Ca aussi tient, populisme le plus total pour répondre aux plaintes du français lambda qui a attendu aux impôts. Solution magique de Macron, la politique de la performance chiffrée, super.
C'est pas comme si, depuis la LOLF, la politique du chiffre était de la merde en barre.

Parlons de la suppression de la TH pour 80% de la population aussi.
Mesure qui sera financée comment : concrètement hein, car "c'est l'Etat qui remboursera les collectivités" c'est pas assez.
Mesure juste ? quid de l'égalité devant l'impôt ?
Effet de seuil : au dessus de 20k€ par part, hop, tu raques la TH (c'est 1500€ pour ma part), en dessous, plus rien. C'est n'importe quoi. Ca ressemble à une mesure d'affichage qui va être tellement triturée quelle n'aura plus de sens, si tant est qu'elle passe la validation du conseil constitutionnel.

Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Dire qu'une comparaison avec les chambres à gaz est une énormité est une calomnie donc selon toi ?
Tu qualifierais la sortie de Peillon comment du coup ?
Qu'il a bêtement utilisé cet argument pour appuyer la véracité de ce qu'il dénonce avant, à savoir que Macron, en cassant les clivages, fait le jeu du FN alors que la droite et la gauche existe réellement.

Il n'y a donc pas eu de comparaison.

Le mec dit, il y a la droite et la gauche, c'est un fait historique et le clivage existe.
C'est aussi vrai qu'il y a eu des chambre à gaz.
Ca a déjà été expliqué, il aurait dit, c'est aussi vrai que 2+2 = 4, pas de polémique.

C'est quand même simple à comprendre. Peillon est un gros blaireau d'utiliser ce parallèle foireux, mais à aucunement il ne compare EM avec le nazisme.

http://www.francetvinfo.fr/politique...s_2090851.html

Tu continues et tu mets la tête dans le sable ?

Dernière modification par Kerjou ; 11/03/2017 à 13h33.
Lightbulb
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Dire qu'une comparaison avec les chambres à gaz est une énormité est une calomnie donc selon toi ?
Tu qualifierais la sortie de Peillon comment du coup ?
La calomnie c'est de dire qu'il aurait fait preuve d'ignominie en vous comparant prétendument a des chambres à gaz.
Ceci est faux et le colporter c'est calomnier.

La sortie de Peillon est ridicule. La contre-attaque d'En marche est calomnieuse.
Je préfère les clowns aux calomniateurs.
Bah on peut aussi parler de son "homme santé", JJ Mourad qui a finalement démissionné, qui rien que pour 2016 aurait (conditionnel ohlolol parce que "c pa vré c pa moi") été rémunéré par Servier à hauteur d'une petite bagatelle (on parle d'un petit million d'euros)... plus de 60 interventions en 3 ans payées par le laboratoire, ça me déglingue.


Bon bien sûr, aucun rapport avec l'activité de Servier sur le marché de l'HTA, ni le fait que "mieux la rembourser" arrivait bien en haut dans les propositions santé de Macron ( la quintessence de l'hôpital entreprise, d'ailleurs les-dites propositions).

Le Formindep en avait parlé un poil mais sans plus, on savait déjà que la transparence c'était pas trop son fort (ni le fort de grand monde d'ailleurs dans le paysage pharmaceutique...) .



Concernant la "qualité" dans les structures publiques, on en a déjà parlé plus que de raisons depuis des années, ça n'a aucun intérêt (hormis du populisme bas du front), tout n'est pas mesurable et on a vraiment autre chose à foutre que de rajouter de la qualité et des contrôles.
Citation :
Publié par Kerjou
C'est mignon d'essayer de me vexer en mettant en doute ma capacité de réflexion
J'essayais pas particulièrement, mais si c'est ce qu'il faut pour avoir de vraies discussions, je note et je recommencerais

Citation :
Publié par Kerjou
On peut, et c'est ce qu'on fait déjà, développer la mission de conseil de l'administration. Ou encore simplifier la norme.

Mais le but d'une administration est de faire respecter la règle de droit. C'est une connerie monumentale de dire aux gens qu'ils pourront faire de la merde mais s'en sortir en évoquant l'ignorance. La vie serait belle si on transposait cela partout.
Après ça reste cohérent avec sa vision du rapport entre salariés et employeurs.

Sans parler de l'inversion de la charge de la preuve ou l'administration devra prouver que c'est la première fois que le type fait l'erreur. Tu imagines les dérives ? Moi oui.
Le but de l'administration est de faire respecter la règle de droit. Là dessus aucune discussion on est tout à fait d'accord. Le problème n'est pas là : le problème réside dans l'absence à peu près totale d'explications de cette règle et de ses évolutions. Avec 3 entreprises opérant sur le territoire Français, je suis en contact environ une fois par semaine avec une administration ou une autre et régulièrement je me retrouve à passer du temps au téléphone pour comprendre comment une règle a évolué et comment je dois faire ou pire je me réveille un matin avec un compte bloqué parce que ma TVA est passé de mensuelle à annualisée sans que personne n'ait jugé bon de me prévenir.

Mon métier ce n'est pas de prendre du temps pour suivre les avancées de l'administration. Mon métier c'est de servir proprement mes clients, de payer proprement mes consultants et éventuellement de survivre un an de plus.

Aujourd'hui on est dans une situation où les grands groupes ont des équipes complètes chargées de suivre l'évolution de l'administration et de négocier derrière des portes closes pour payer le moins possible sur la petite part qu'elles n'auront pas réussi à caler dans un paradis fiscal. Et à l'autre bout de la chaine, une masse de connards dans mon genre qui passons une partie de nos weekends à essayer de comprendre pourquoi est-ce que l'URSSAF ou les impôts nous ont envoyé tel papier à tel moment et ce qu'on doit faire avec.

Je conçois bien que la situation est confortable, de ton point de vue. Ton métier et ton rôle est de faire respecter une règle et une norme. Ce n'est pas le mien. Et le programme de Macron est destiné à pousser les administrations à avoir un rôle de conseil plutôt qu'un rôle de loterie opaque d'où tombent régulièrement des papiers auxquels on ne comprend rien, pour lesquels on a pas été formés et qui changent régulièrement selon le sens du vent.

Ceci étant dit, je refuse totalement le discours anti-administration primaire. Je suis le premier à applaudir des réalisations comme mon-service-public.fr ou l'accompagnement dont je bénéficie au Tribunal de Commerce de Paris par exemple. Avoir en face soit un service web qui m'apprend comment mieux échanger avec l'administration et/ou une personne à qui je peux poser des questions sur mes options et qui ne va pas se réfugier dans le "c'est pas mon service" ou "j'en sais rien mais c'est comme ça" c'est tout ce que je demande.

Et il y aura des dérives sur la présomption d'erreur des contribuables. C'est une certitude. Mais des dérives il y en a déjà aujourd'hui quand une administration fait fermer une boite pour se rendre compte 3 mois plus tard qu'elle s'est vautrée sur un papier ou un délai. La proposition de Macron n'est pas parfaite, mais dans un monde où le nombre d'entrepreneurs augmente et où leurs compétences en relations administratives restent au raz des pâquerettes, je préfère que les dérives arrêtent d'être du côté de ceux qui ne paient jamais le prix de leurs erreurs. L'alternative, c'est d'aller faire payer les salariés du RSI ou les agents de service publics quand ils ferment une boite par erreur. Parce que ça arrive aussi, mais je ne t'entends pas t'en plaindre.

Citation :
Publié par Kerjou
Ca aussi tient, populisme le plus total pour répondre aux plaintes du français lambda qui a attendu aux impôts. Solution magique de Macron, la politique de la performance chiffrée, super.
Demander aux agents de service public de rendre compte de son action au peuple c'est du populisme ? Ok. Je ne suis pas d'accord, mais je respecte ton opinion.

Citation :
Publié par Kerjou
Parlons de la suppression de la TH pour 80% de la population aussi.
Mesure qui sera financée comment : concrètement hein, car "c'est l'Etat qui remboursera les collectivité" c'est pas assez.
Mesure juste ? Egalité devant l'impôt ?
Effet de seuil : au dessus de 20k€ par part, hop, tu raques la TH (c'est 1500€ pour ma part), en dessous, plus rien. C'est n'importe quoi. Ca ressemble à une mesure d'affichage qui va être tellement triturée quelle n'aura plus de sens, si tant est qu'elle passe la validation du conseil constitutionnel.
Que veux-tu que je réponde au fait que tu ne crois pas que ça arrivera ? Je ne vois pas bien quelle "réponse construite" tu attends là...
Si ce n'est l'aspect égalité devant l'impôt. A l'heure actuelle la situation est largement améliorable, la TH ne tient pas compte des revenus d'un ménage et se calcule sur une basé éculée qui partait du principe que la présence proche d'une entreprise était une nuisance suffisante pour baisser la TH des environs. Je comprends cette logique dans un monde industriel où personne ne voulait habiter près des hauts fourneaux, mais à l'heure actuelle exonérer l'intégralité des habitants proches de la Défense alors même que c'est un quartier super prisé n'a plus aucun sens (je prends cet exemple parce que j'y ai habité et que ça me choquait de ne rien payer en TH pour la première fois de ma vie )

Donc plutôt que d'avancer en mode bourrin en supprimant totalement un impôt qui n'a plus de sens, il le prend à la charge de l'Etat en garantissant que les collectivités recevront l'équivalent de leur "manque à gagner" (ça ne doit pas être ça l'expression quand on parle d'un impôt, corrige moi si tu la connais).

Je ne suis pas certain de comprendre ce qui te pose problème dans cette mesure... A moins que tu sois au dessus de la limite des 80% et que tu rages de devoir continuer à payer ta TH ?
Citation :
Publié par Kerjou
Parallèle pour appuyer le coté "fait historique incontestable" de son propos, à savoir que le clivage gauche/droite existe.
Ca reste débile, n'importe qui d'un peu habitué aux débats sait que partir sur un parallèle avec le nazisme, c'est complètement casse-gueule, car complètement ré-interprétable.
Vla le lvl de Peillon, il tiendrait pas 3 jours ici avant de se faire ban
Citation :
Publié par Kerjou
Parallèle pour appuyer le coté "fait historique incontestable" de son propos, à savoir que le clivage gauche/droite existe.

Putain c'est fatiguant :/
Ce qui est fatiguant c'est que tu fais semblant de ne pas comprendre qu'il n'est pas innocent d'utiliser ce parallèle controversé alors que justement, le "2+2 font 4" (ou le ciel est bleu) sont les standards.

On parle pas d'un random ado qui aurait fait une boulette sur un forum. Le type savait très bien ce qu'il disait et de comment se serait interprété par une partie de l'électorat.
Citation :
Publié par Kerjou
On peut, et c'est ce qu'on fait déjà, développer la mission de conseil de l'administration. Ou encore simplifier la norme.

Mais le but d'une administration est de faire respecter la règle de droit. C'est une connerie monumentale de dire aux gens qu'ils pourront faire de la merde mais s'en sortir en évoquant l'ignorance. La vie serait belle si on transposait cela partout.
Après ça reste cohérent avec sa vision du rapport entre salariés et employeurs.

Sans parler de l'inversion de la charge de la preuve ou l'administration devra prouver que c'est la première fois que le type fait l'erreur. Tu imagines les dérives ? Moi oui.
Le droit à l'erreur m'avait échappé. C'est clairement dangereux dans son approche, car elle systémise ce droit. Cela existe déjà en partie cela dit. En effet, si tu es en retard et que tu te manifestes rapidement pour un paiement par exemple, il n'est pas rare que la majoration de 10% soit annulée par exemple à la DGFIP.

Par contre, en faire un droit, cela signifie que n'importe quel mec un peu fraudeur va invoquer ce droit à l'erreur, et vu que Macron ne propose pas une augmentation des effectifs, il sera difficile de mettre en place un véritable contrôle. Les administrations d'Etat ont déjà du mal à faire leur boulot classique. Là, il faudra en rajouter un supplémentaire avec le renversement de la charge de la preuve.

Je comprends le principe. Il est louable, vu la complexité du droit. Mais à mon sens, c'est plutôt une simplification qu'il faut mettre en place qu'un droit à se tromper. Non seulement, cela va rajouter du boulot à l'administration, mais en plus ça ne règle en rien la complexité de la chose.
Citation :
Publié par Kaleos - Jack

Mon métier ce n'est pas de prendre du temps pour suivre les avancées de l'administration. Mon métier c'est de servir proprement mes clients, de payer proprement mes consultants et éventuellement de survivre un an de plus.
Ce n'est pas ton métier, mais c'est ton obligation en tant qu'entreprise comme en tant que particulier. Ce que tu pointes, c'est une complexité trop importante du droit. Pour moi, cela appelle à une simplification du droit et non à un droit à se tromper tout en gardant un environnement complexe.
Kaleos - Jack

Je suis désolé mais si, ton métier si tu es chef d’entreprise est de respecter la norme, comment, tu te démerdes, tu te formes, tu embauches un juriste.

Après on peut discuter et on tombera je pense d'accord sur l'inflation de la norme, la qualité de la norme (qui inclus son intelligibilité) ou encore comme tu le dis le nécessaire accompagnement via le conseil par l'administration (chose à développer, mais ça induit + d'effectifs donc plus de dépenses publiques).

Mais ça fait partie de ton métier. Quant au RSI, c’est pas complètement l'administration et c’est une problématique à part entière, je ne suis pas certain qu'il faille l'inclure dans le droit à l'erreur. La dessus Macron a raison, il faut réformer le RSI.

Citation :
Et il y aura des dérives sur la présomption d'erreur des contribuables. C'est une certitude. Mais des dérives il y en a déjà aujourd'hui quand une administration fait fermer une boite pour se rendre compte 3 mois plus tard qu'elle s'est vautrée sur un papier ou un délai. La proposition de Macron n'est pas parfaite, mais dans un monde où le nombre d'entrepreneurs augmente et où leurs compétences en relations administratives restent au raz des pâquerettes, je préfère que les dérives arrêtent d'être du côté de ceux qui ne paient jamais le prix de leurs erreurs. L'alternative, c'est d'aller faire payer les salariés du RSI ou les agents de service publics quand ils ferment une boite par erreur. Parce que ça arrive aussi, mais je ne t'entends pas t'en plaindre.
C'est une clé de lecture. Je respecte mais ne suis pas d'accord. Je préfère qu'il n'y ait pas dérive et qu'on fasse en sorte d'améliorer le service rendu et l'action de l'administration (qui peut aussi passer par l'augmentation des effectifs et des moyens) afin d'éviter les situations dont tu parles.

Citation :
Demander aux agents de service public de rendre compte de son action au peuple c'est du populisme ? Ok. Je ne suis pas d'accord, mais je respecte ton opinion.
Mettre des affiches avec des indicateurs de performance discutables (un taux de satisfaction c'est peu fiable) c'est "rendre compte de son action auprès du peuple" ? Mouais.

Citation :
Que veux-tu que je réponde au fait que tu ne crois pas que ça arrivera ? Je ne vois pas bien quelle "réponse construite" tu attends là...
Si ce n'est l'aspect égalité devant l'impôt. A l'heure actuelle la situation est largement améliorable, la TH ne tient pas compte des revenus d'un ménage et se calcule sur une basé éculée qui partait du principe que la présence proche d'une entreprise était une nuisance suffisante pour baisser la TH des environs. Je comprends cette logique dans un monde industriel où personne ne voulait habiter près des hauts fourneaux, mais à l'heure actuelle exonérer l'intégralité des habitants proches de la Défense alors même que c'est un quartier super prisé n'a plus aucun sens (je prends cet exemple parce que j'y ai habité et que ça me choquait de ne rien payer en TH pour la première fois de ma vie )

Donc plutôt que d'avancer en mode bourrin en supprimant totalement un impôt qui n'a plus de sens, il le prend à la charge de l'Etat en garantissant que les collectivités recevront l'équivalent de leur "manque à gagner" (ça ne doit pas être ça l'expression quand on parle d'un impôt, corrige moi si tu la connais).

Je ne suis pas certain de comprendre ce qui te pose problème dans cette mesure... A moins que tu sois au dessus de la limite des 80% et que tu rages de devoir continuer à payer ta TH ?
Ça fait un moment que le fait qu'il y ait des entreprises n'est plus pris en compte, depuis 2011 je crois. Depuis les collectivités ont très bien pu surévaluer en fonction de leurs besoins.

Il le prend à la charge de l’État avec quel fric ? Car il est censé faire des économies.
Si c'est pour augmenter d'autres prélèvement obligatoires ...

Quel est le sens d'exonérer 80% de la population de la TH ?
Autant l’impôt sur le revenus je pige la progressivité puisque basé sur le revenus. Autant instaurer un seuil de revenu pour la TH.

Ouais je suis dans les 20%, mais osf j'ai l'habitude. Je pense plutôt au type qui pas loin de la limite et pas riche pour autant.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Citation :
Publié par Jyharl
Ce qui est fatiguant c'est que tu fais semblant de ne pas comprendre qu'il n'est pas innocent d'utiliser ce parallèle controversé alors que justement, le "2+2 font 4" (ou le ciel est bleu) sont les standards.

On parle pas d'un random ado qui aurait fait une boulette sur un forum. Le type savait très bien ce qu'il disait et de comment se serait interprété par une partie de l'électorat.
C'est pas comme si la gauche utilisait ce genre d'argument depuis longtemps. Sauf que là c'est même pas une vraie comparaison en mode "raccompagner les migrants rappelle les heures les plus sombres ...").

Je répète puisque ça fait parti de la pédagogie. Peillon a été con d'utiliser cet "argument". Con car en effet, parler de la 2e GM et/ou de l'holocauste c'est jamais bon et souvent outrancier.
Sauf que là, c'est EM qui crée de l'outrance ou il n'y en a pas, en manipulant, déformant les propos. Faut le reconnaître ça.

Si ça peut donner une leçon du style : "arrêtez d'utiliser le point godwin dans vos argumentaires", ça aura au moins servis à quelque chose.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________



Idem sur la sécurité, c'est déconnecté de la réalité du terrain.

Citation :
Nous allégerons massivement, s’agissant des contentieux de masse, les procédures auxquelles les policiers sont soumis. En « oralisant » par exemple, dans les affaires simples, une partie des procédures avec des enregistrements audio ou vidéo des actes effectués lors des gardes à vue ou des auditions. Nous investirons également dans des outils informatiques modernes. Enfin, nous permetttrons à nos forces de police de traiter par une amende forfaitaire de nombreuses catégories d’infractions, comme par exemple les vols à l’étalage, qui seront réprimées sur le champ.
Ça nécessite d'énormes moyens.
Je ne suis pas certain non plus de la compatibilité avec la procédure pénale.

Citation :
De nouvelles modalités d’intervention ponctuelle seront reconnues aux policiers. Nous leur permettrons, sous le contrôle d’un juge, d’interdire à un individu générateur de troubles la fréquentation d’un lieu durant un certain temps.
Idem. WTF. Restreindre aussi facilement la liberté de circulation.

Il précise que ce sera sous contrôle du juge. Rêve total. Il sait le bordel que c'est déjà pour contacter un magistrat dans certains départements ? Ne serait-ce que pour notifier une GAV. J'ai déjà passé 2h pour avoir un proc de Bobigny, et pourtant le parquet c'est un centre d'appel la bas ...

Sur certains trucs il est très léger.

Dernière modification par Kerjou ; 11/03/2017 à 14h41.
Citation :
Publié par Kerjou
Il le prend à la charge de l’État avec quel fric ? Car il est censé faire des économies.
Si c'est pour augmenter d'autres prélèvement obligatoires ...

Quel est le sens d'exonérer 80% de la population de la TH ?
Autant l’impôt sur le revenus je pige la progressivité puisque basé sur le revenus. Autant instaurer un seuil de revenu pour la TH.
Cette exonération de 80% des foyers fiscaux posent plusieurs problèmes.

Premièrement, elle ne résout pas le problème du mode de calcul injuste de la taxe d'habitation qui conduit à ce que des personnes vivant dans des immeubles haussmanniens de haut standing payent moins de taxe que ceux vivant dans des logements de moindre qualité. La faute à son calcul abscons d'une part (formule complexe) et à son absence de revalorisation depuis 1970. Un appartement considéré comme taudis en 1970 a pu être rénové depuis sans que le calcul change. Par ailleurs, la taxe d'habitation est injustement répartie sur le territoire. Ainsi une personne vivant à Paris ou à Puteaux payera beaucoup moins de taxe d'habitation que dans une ville pauvre.

Macron constate cela. Il aura donc du prendre la seule conclusion logique : la réforme de la taxe d'habitation (et la taxe foncière) ou sa suppression. Il fait le choix de la maintenir et même de mettre un terme à la revalorisation en cours actuellement. C'est compréhensible, car cela aurait changé pas mal de situations et cela fait peur aux politiques. Cependant, cela conduit à maintenir une situation injuste pour 20% des foyers fiscaux.

Deuxièmement, cette exonération selon le revenu fiscal va conduire à des situations injustes. Deux personnes ayant le même revenu, mais l'une avec des frais réels plus importants ne seront pas traités pareils. De même, l'effet de seuil fera qu'une personne passera d'un seul coup de 0€ à potentiellement plus de 1000€. C'est déjà partiellement le cas actuellement, mais cela va encore accentuer le problème.

Troisièmement, les collectivités vont être remboursées à montant égal la première année. Il y a peu de chances que cela soit le cas ensuite connaissant le fonctionnement des finances publiques. Cela risque donc de conduire à une baisse des prestations des collectivités et à une hausse des impôts restants, c'est à dire les 20% de foyers payant encore la taxe d'habitation et tous les foyers payant la taxe foncière.

Quatrièmement, les gens continueront à payer la redevance audiovisuelle, même s'ils sont exonérés, ce qui risque d'en étonner plus d'un qui ne fait pas la différence. Il risque même d'y avoir un coût supplémentaire pour gérer des avis différents connaissant la propension des politiques à vouloir éviter tout drame médiatique.

Cinquièmement, il y a un risque réel de rejet par le Conseil Constitutionnel sur la base de l'article 72-2 de la Constitution qui consacre la libre administration des collectivités :
Citation :
Les collectivités territoriales bénéficient de ressources dont elles peuvent disposer librement dans les conditions fixées par la loi.

Elles peuvent recevoir tout ou partie du produit des impositions de toutes natures. La loi peut les autoriser à en fixer l'assiette et le taux dans les limites qu'elle détermine.

Les recettes fiscales et les autres ressources propres des collectivités territoriales représentent, pour chaque catégorie de collectivités, une part déterminante de l'ensemble de leurs ressources. La loi organique fixe les conditions dans lesquelles cette règle est mise en oeuvre.

Tout transfert de compétences entre l'État et les collectivités territoriales s'accompagne de l'attribution de ressources équivalentes à celles qui étaient consacrées à leur exercice. Toute création ou extension de compétences ayant pour conséquence d'augmenter les dépenses des collectivités territoriales est accompagnée de ressources déterminées par la loi.

La loi prévoit des dispositifs de péréquation destinés à favoriser l'égalité entre les collectivités territoriales.
En conclusion, Macron fait le bon diagnostic, mais choisit une solution tiède qui ne résout rien et complique encore plus la situation. Il ne dit rien non plus sur son financement.
Citation :
Publié par Aedean
Ce n'est pas ton métier, mais c'est ton obligation en tant qu'entreprise comme en tant que particulier. Ce que tu pointes, c'est une complexité trop importante du droit. Pour moi, cela appelle à une simplification du droit et non à un droit à se tromper tout en gardant un environnement complexe.
Citation :
Publié par Kerjou
Je suis désolé mais si, ton métier si tu es chef d’entreprise est de respecter la norme, comment, tu te démerdes, ou tu te formes, ou tu embauches un juriste.
Parenthèse sur ce que j'ai mis en gras et qui représente très exactement ce que je ressens quand je dois interagir avec l'administration : vous vous rendez compte que résumer la position de l'administration à "marche ou crève" c'est atroce quand on est de l'autre côté ? Là je pourrais faire une capture de mes écrans tellement c'est (tragi)comique : d'un côté je lis ça, et de l'autre je lis les messages des associations de startups de Londres, Berlin et autre qui me disent "viens créer ta prochaine boite chez nous, on va t'accompagner !"

Au-delà de la pression fiscale, au-delà du climat social, au-delà de l'état de l'économie... c'est CE climat là qui le principal nœud de tension entre les entrepreneurs et la France. Là entre deux trolls sur l'Agora je suis en train de bosser et je le fais en France par choix. Parce que je crois que le modèle social et sociétal Français sont les bons. Parce que j'ai eu la chance de pouvoir créer ma boite sans qu'on me demande de mettre une jambe en dépôt en banque... Sauf que voilà, 4 ans plus tard à prendre du marche ou crève dans la gueule plusieurs fois par mois au bout d'un moment je me demande si ça vaut le coup de continuer à me crever le cul ici plutôt qu'ailleurs

Et ouais, dans cette perspective là, un programme comme celui de Macron me fait dire que j'aurais en face des gens avec qui je peux discuter et trouver des solutions ensemble plutôt que me voir asséner des "stfu et avance" en boucle. On pourrait faire tellement mieux que ce qu'on fait jusqu'à présent...

Citation :
Publié par Kerjou
Après on peut discuter et on tombera je pense d'accord sur l'inflation de la norme, la qualité de la norme (qui inclus son intelligibilité) ou encore comme tu le dis le nécessaire accompagnement via le conseil par l'administration.
Ca en fait partie. Dire que l'on va développer l'accompagnement sans mettre d'obligations à cet accompagnement, c'est formuler un voeu pieu qui va accoucher d'une plaquette version papier à aller chercher entre 12h35 et 13h15 au guichet 39 du 4ème étage (oui je caricature, je cherchais la quote des 12 travaux d'Asterix )

Citation :
Publié par Kerjou
Mais ça fait partie de ton métier. Quant au RSI, c’est pas complètement l'administration et c’est une problématique à part entière, je ne suis pas certain qu'il faille l'inclure dans le droit à l'erreur. La dessus Macron a raison, il faut réformer le RSI.
(Précision en passant : je ne suis pas au RSI. Je suis gérant salarié) Là je te renvoie ton argument : ok mais en quoi c'est le problème des entrepreneurs ça ? Les relations administratives sont un tout pénible et chronophage. Le fait qu'il faille traiter l'un plutôt que l'autre c'est un curseur de priorité du côté de l'administration ça. J'entends la distinction que tu fais, mais politiquement elle n'influe pas sur mes préoccupations et les décisions de mon vote.

Citation :
Publié par Kerjou
C'est une clé de lecture. Je respecte mais ne suis pas d'accord. Je préfère qu'il n'y ait pas dérive et qu'on fasse en sorte d'améliorer le service rendu et l'action de l'administration (qui peut aussi passer par l'augmentation des effectifs et des moyens) afin d'éviter les situations dont tu parles.
Moi aussi je préfère qu'il n'y ait pas de dérives Evidemment ! Mais à choisir, entre les dérives qui entraînent un correctif de procédure ou au pire une tape sur les doigts d'une administration et les dérives qui détruisent de l'activité économique et des emplois, je pense que le second est beaucoup plus dommageable pour le pays

Citation :
Publié par Kerjou
Mettre des affiches avec des indicateurs de performance discutables c'est "rendre compte de son action auprès du peuple" ? Mouais.
C'est pas idéal. Et tout à fait honnêtement je trouve aussi que cette mesure est un gadget plus qu'un véritable changement. Mais je pense tout de même qu'il faut rééquilibrer les relations entre le peuple et l'administration, et que ça passe par un partage des contraintes. J'entends ce que dit @Kirika notamment sur l'inutilité de telles mesures à l’hôpital parce qu'on ne peut pas quantifier sérieusement l'efficacité de personnes qui ont 100 actes médicaux différents à faire sur 100 patients aux besoins différents tous les jours. Mais objectiver l'action publique permet aussi de responsabiliser ses usagers : si aux urgences il y avait un panneau "il y a 5 personnes en danger de mort devant toi, casse toi avec ton angine" ça remettrait aussi certains abus des usagers à leur place.


Citation :
Publié par Kerjou
Ça fait un moment que le fait qu'il y ait des entreprises n'est plus pris en compte, depuis 2011 je crois. Depuis les collectivités ont très bien pu surévaluer en fonction de leurs besoins.

Il le prend à la charge de l’État avec quel fric ?
Si c'est pour augmenter d'autres prélèvement obligatoires ...
La seule hausse prévue est (sauf erreur) celle de la CSG. Pour le reste, ce sont des gains dus à la numérisation des services publics (là je demande à voir parce que voir le numérique exclusivement sous l'angle de la réduction des effectifs c'est faire l'impasse sur la transition culturelle et de compétences que ça implique, mais bon...). Je suis assez d'accord avec @Aedean quand il dit que cette suppression pour une majorité de Français sert surtout à s'éviter de calculer une nouvelle base plus juste. C'est de la flemme institutionnelle qui passe en cadeau fiscal
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
C'est pas idéal. Et tout à fait honnêtement je trouve aussi que cette mesure est un gadget plus qu'un véritable changement.
On a un truc dans le même genre qui s'appelle le référentiel Marianne, même si c'est plus des engagements clients.

Citation :
Engagement n°8
Nous répondons à tous vos appels en limitant au maximum votre temps d’attente
Cet engagement concrètement signifie qu'il faut répondre à un appel avant la cinquième sonnerie. Le fait de mettre un répondeur vocal répond à l'engagement

De même, il faut répondre à un mail dans les 5 jours ouvrés (au début, c'était deux jours et c'était ingérable) qui suivent sa réception. Concrètement, une simple réponse d'attente permet d'atteindre l'objectif.

J'avais vu dans mon agence postale que 99% des clients de l'agence attendaient moins de 2 mn. Manque de bol, à chaque fois que j'y vais, c'est toujours plus de 5 mn

Du coup, je suis toujours dubitatif sur les stats
Citation :
Publié par Aedean
Du coup, je suis toujours dubitatif sur les stats
En fait vous avez les même guignols dans les administrations qu'ailleurs Quand tu mets un KPI débile, les gens le contournent
La stat pour la stat c'est idiot si c'est mal fait, comme toujours. Par contre, ça objective la discussion... Un type qui vient gueuler qu'il a passé 3h à la Poste ou à l'hosto, tu peux lui répondre que c'est faux si le suivi est bien fait et lui faire fermer son clapet. Objectiver ça va dans les deux sens !

=========== Autre sujet ===========

NAAAAAAAN MAIS MERDE A LA FIN Baylet quoi ... J'espère que Macron enverra paître cet <auto-modération> de <auto-modération>

Dernière modification par Kaleos - Jack ; 11/03/2017 à 17h29.
Il va finir par se faire plomber par ses nouveaux amis, tous de gauche, vieux et corrompus. Là, il laisse la porte grande ouverte à ceux qui l'accusent d'être un Hollande bis.
Citation :
Publié par Kerjou
Le pouvoir.
Être cadre dirigeant dans une banque et se faire 1M annuel c'est bien, mais finalement, tu n'es pas grand chose dans le monde, tu as juste du fric mais tu n'es pas reconnu.

Être chef d'Etat, avec des mecs qui te cirent les pompes (quoique passe besoin d'être si haut ) partout où tu passes, de négocier d'égal à égal avec les grands de ce monde, d'avoir une influence sur la géopolitique mondiale, d'être au courant de secrets d'Etat, de laisser ta trace dans l'histoire ... c'est pas en étant un simple millionnaire (ou Trump) que tu arrives à ça.

On sous-estime l'attrait du pouvoir. Ouais un député gagnerait peut être plus que 6k en étant cadre ou libéral. Mais putain il est député le mec, avec tout ce que ça importe comme avantages et reconnaissance sociale... alors que commercial, même cadre supérieur ...

Bon après on voir qu'à certains ça suffit pas s'est qu'ils veulent aussi le fric avec le pouvoir, avec tout ce que ça implique. Mais est-ce étonnant ?

Ces gens là vivent avec les riches qui gravitent autour du pouvoir, ils profitent de leur richesse d'ailleurs. À petite échelle certes, mais une villa en bord de mer gracieusement mis à dispo par un pote, ça pimente la vie. Et ça leur monte à la tête ensuite.

Un chef d'Etat attiré par le côté grisant du pouvoir sera-t-il pour autant mauvais, j'en sais rien.

Je te rejoins pas là dessus. On en a un bon exemple avec Fillon et AXA. Tout n'est question que de chèque et compte en banque. Un PDG du CAC 40 à plus de poids qu'un random député qui ne le sera peut-être plus dans 5 ans. Et tu n'es pas obligé de lécher les bottes des fortunés pour avoir une maison en bord de mer quand tu peux te la payer toi même.


Même si nos politiciens véreux pensent parler d'égale à égale avec les grandes fortunes, au final, ce ne sont juste que des pantins qui ramassent les miettes des grands.
Citation :
Publié par Aloïsius
Faudrait recouvrir Macron de colle insecticide. Comme ça, toutes les vilaines mouches qui lui tournent autour finiraient collées et on en serait débarrassés.
Citation :
Publié par Mahorn
Il va finir par se faire plomber par ses nouveaux amis, tous de gauche, vieux et corrompus. Là, il laisse la porte grande ouverte à ceux qui l'accusent d'être un Hollande bis.
Ça dépend comment il gère la situation. En tout cas, son équipe se prépare à cet afflux, et l'accueil ne sera clairement pas le même pour tout le monde :

Citation :
«Les demandes d'asile politique ne me concernent pas»

Une main tendue à droite donc, après le ralliement de Bertrand Delanoë et avant celui, attendu, de Jean-Yves Le Drian. Avant le débarquement des hollandais aussi, perspective que redoutent les proches d'Emmanuel Macron. Pour eux, le soutien des proches du président de la République, c'est le baiser de Judas. «On ne va sûrement pas se laisser refiler le mistigri du bilan. On les voit manœuvrer pour venir vers nous mais nos défenses immunitaires sont solides», prévient un proche d'Emmanuel Macron.

Quant aux députés réformateurs qui s'apprêtent eux aussi à le rejoindre, il se montre tout aussi circonspect. «C'est une manœuvre politique interne au PS, décrypte Macron. Mais les demandes d'asile politique, ça ne me concerne pas.»
Le candidat préfère évoquer autrement l'afflux de soutiens socialistes qui s'annonce. «Il y a des gens qui décident de soutenir et, pour autant, ils n'ont pas vocation à occuper des postes. Dans notre démarche, il y a une promesse de renouvellement et d'alternance», résume-t-il.
http://www.lefigaro.fr/elections/pre...ile-droite.php

Son équipe les compare littéralement à des microbes/parasites quand elle parle de défenses immunitaires.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés