L'Agora

La Vème République Française est-elle une démocratie ?

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Not G.Skilled : Eden
A ton avis il se passe quoi si l'armée tente de prendre le pouvoir ?
Si c'est l'armée ce n'est plus une révolution, c'est un coup d'état

( Et à la lecture de ta question, ma première pensée a été "j'habite à 200m de la mer, j'ai un bateau, j'émigre en Irlande )
Citation :
Publié par Dawme
Ca me parait évident que la xénophobie est rampante en France, je vois même pas comment on peut le nier.
Par contre, je crois pas que ça soit une xénophobie "de fond", c'est plus une certaine désespérance qui n'a pas trouvé d'autres réponses que celle là. Ce qui est un peu inquiétant, c'est que c'est à peu près exactement la même chose qui s'est produite dans l'allemagne des années 1920-1930.
Pas vraiment de la xénophobie pure, mais plutôt une peur irrationnelle (ou pas ?) d'être submergé et de voir le style de vie disparaitre au profit de celui des communautés. Et le discours d'intégration fait franchement bisounours aux oreilles de beaucoup. L'idéalisme c'est toujours bien plus confortable en haut de l'échelle sociale qu'en bas. Mais bizarrement dans les faits c'est plutôt le bas qui va au charbon pour réaliser ces idéaux là.

Ca me fait penser à ça : La crise de Coline Serraut : http://www.dailymotion.com/video/x3m...et-racisme_fun

Dernière modification par Mr Bourpif ; 10/12/2015 à 16h52.
Citation :
Publié par Not G.Skilled : Eden
Perso j'ai jamais compris la vraie différence entre législatif et exécutif..
En France l'exécutif fait des projets de loi qui seront votés par la majorité à l'assemblée. S'ils votent pas de manière isolée : ils risquent leur siège. S'ils votent pas d'un commun accord : 49.3 et ils risquent leur siège.

En théorie c'est quoi le pouvoir exécutif ?
Bah, le pouvoir législatif, c'est le pouvoir de poser le cadre juridique qui nous entoure : est-ce que le shit est légal ou pas, à combien de % s'élève l'IR, est-ce qu'on peut virer un locataire à coup de triques après un impayé etc.

L'exécutif, normalement, ce ne devrait pas être ça, mais la direction de l'appareil d'Etat dans son ensemble : qui est nommé recteur à Rennes, combien de CRS on envoie pour telle ou telle manif, quelles consignes sont données au parquet pour la politique pénale, quels traités signe-t-on avec quels pays, quelle ligne TGV sera subventionnée et construite en priorité etc.

La frontière entre les deux est floue, mais, en France, l'exécutif empiète très largement sur le législatif. Non seulement par le biais de décrets en tout genre, mais aussi par le fait qu'il est à l'origine de la plupart des lois votées par le parlement ainsi que par le pouvoir "nucléaire" de dissolution de l'assemblée.
Citation :
Publié par Not G.Skilled : Eden
Perso j'ai jamais compris la vraie différence entre législatif et exécutif..
En France l'exécutif fait des projets de loi qui seront votés par la majorité à l'assemblée. S'ils votent pas de manière isolée : ils risquent leur siège. S'ils votent pas d'un commun accord : 49.3 et ils risquent leur siège.

En théorie c'est quoi le pouvoir exécutif ?
Le pouvoir législatif est censé écrire les lois et le pouvoir exécutif est censé les faire appliquer. Après un France il y a un gros mic-mac qui fait que ces deux pouvoirs ne sont en réalité pas du tout séparés et globalement entre les mains du président de la République. Surtout depuis le quinquennat et l'alignement du calendrier des élections présidentielles et législatives. C'est d'ailleurs l'une des caractéristiques assez peu démocratiques de notre système politique actuel.
Le terme "faire appliquer les lois" pour désigner le pouvoir exécutif me semble malheureux. D'une part à cause de la confusion possible avec le rôle du pouvoir judiciaire, d'autre part parce qu'il y a plein d'aspects du pouvoir exécutif qui ne sont pas du domaine de la loi ou de son application, mais le simple exercice de la souveraineté régalienne. Contrainte et limitée par la loi, certes. Quand le ministre de l'équipement décide de la construction d'un tunnel, ça ne me semble pas être l'application de la loi.
Citation :
Publié par SuprêmeVae
Salut,



moi je veux bien s'il te plait

Merci!
Désolé de la réponse tardive...

Sur la corruption à Bruxelles, l'influence des lobbies et le principe de Revolving door en réponse aussi à Kaléos-Jack...


Sur la commission trilatérale branche Europe avec la réponse de François Fillon à 2 min 05 :


Et l'entretien complet très instructif...

Dernière modification par Compte #238807 ; 10/12/2015 à 19h30.
Perso je pense un peu comme Anacko, ça va finir en révolution à ce rythme. Si les politiciens n'ouvrent pas les yeux sur ce qui arrive, ils (et on) va foncer droit dans le mur. Et je pense que ça se passera dans les 10/15 prochaines années quand on voit ce qui se passe aujourd'hui et ce qui se profile à l'avenir (entre le modèle capitaliste qui arrive à bout (et je parle de la manière dont il fonctionne aujourd'hui, plus les gros problèmes économiques), les problèmes environnementaux qui vont devenir très problématiques, le recul des libertés dans la plupart des "démocraties" et/ou "républiques", la grande instabilité géopolitique, et le possible début du transhumanisme à l'échelle plus ou moins publique) ça va être un gros bordel.

En tout cas perso ça ne me donne pas trop envie de faire des enfants quand je suis certain que ça va être la merde noire dans les 30 prochaines années si rien n'est fait

Dernière modification par Anthodev ; 10/12/2015 à 20h16.
Citation :
Publié par .Sash
Désolé de la réponse tardive...

Sur la corruption à Bruxelles, l'influence des lobbies et le principe de Revolving door en réponse aussi à Kaléos-Jack...

Sur la commission trilatérale branche Europe avec la réponse de François Fillon à 2 min 05 :

Et l'entretien complet très instructif...
Je pensais bien qu'on était dans la merde, mais là ça dépasse l'imagination, c'est une sorte de 1984 corporate.
Je me demande dans quel monde de merde vont vivre nos enfants ....

Qu'est-ce qui peut bien motiver ces gens ? Ils sont déjà bordés de tout les cotés.
Citation :
Publié par Adau
En effet, l'idée est de "faire tourner" le plus rapidement possible l'effectif politique de manière à limiter l'emprise des élites (finances, lobbies, grandes entreprises).

Strictement zéro cumul de mandat, et limitation à un mandat successif par poste. C'est peut-être drastique, mais je pense qu'il faut bien ça.

Ca permettrait que les français puissent s'investir dans la vie politique, en particulier ceux qui voudraient s'investir mais qui ne le font pas à cause des nombreux plafonds de verre posés par les grands partis.
Ca ne protege pas contre les revolving doors ca, au contraire. La democratie est un compromis entre les partis (au sens large, c'est a dire au groupes qui souhaitent pratiquer le pouvoir). Les spheres de l'argent sont un de ces partis. Tant que leur pouvoir ne devient pas exhorbitant, ou ecrasant, c'est ok.

Je pense que plus que le regime (et je n'aime pas bcp la 5e, pourtant), c'est la perte de controle des appareils mediatiques, completement tombes dans les mains des grandes industries, qui est le plus criant probleme de notre periode. C'etait plus sain quand les journaux de grande audience etaient controles par les partis politiques, plutot que d'etre la voix de leur maitre financiers.
Citation :
Publié par Mr Bourpif
Je pensais bien qu'on était dans la merde, mais là ça dépasse l'imagination, c'est une sorte de 1984 corporate.
Je me demande dans quel monde de merde vont vivre nos enfants ....

Qu'est-ce qui peut bien motiver ces gens ? Ils sont déjà bordés de tout les cotés.
Oui enfin c'est De Villiers quand même, je dis pas qu'il dit que de la merde ni que c'est un fieffé menteur mais voilà quoi
Je n'ai pas tout lu , mais la réponse est pour moi non, comme dans le monde entier d'ailleurs.
Le pouvoir qu'on as aujourd'hui c'est de voter parmis des personnes que l'ont n'as pas choisi, qui feront ce qu'ils veulent pendant la durée de leur mandat, sans aucune contestation possible si ce n'est de pas les réelire le coup d'après. On a même pas la possibilité de dire que non, aucun des candidat ne nous conviens, car ni l'abstention, ni le vote blanc, ne sont comptabilisé dans les résultats.

Une vidéo intéressante sur le sujet (meme si un poil orienté il faut l'admettre), et qui a le mérite de suggérer une solution :

https://www.facebook.com/NousSommesA...5/?pnref=story

Ca explique en quoi nous ne sommes pas dans une vrai démocratie, en reprennant pas mal des arguments que d'autres ont déjà cité, et ca suggère donc une solution intéressantes faire voté les lois par référendum et désigné les dirigeant pour des périodes courtes, avec 1 seul mandat, par tirage au sort.
C'était certes pas enviseagle comme système il y a 200 ans, mais aujourd'hui dans l'ère du numérique ca pourrait tout a fait etre mit en place.

Dernière modification par Pervx ; 11/12/2015 à 12h15.
Citation :
Publié par Kitano Must Die
Oui enfin c'est De Villiers quand même, je dis pas qu'il dit que de la merde ni que c'est un fieffé menteur mais voilà quoi
Tu dis quoi en fait du coup ? Parceque ce qu'il dénonce, c'est juste une confirmation de ce qu'on sait depuis des années pour celui qui s'est un tant soit peu penché sérieusement sur le sujet. La seule différence c'est que ça sort rarement de la bouche d'une figure politique.

Pour les désinvoltes sur la question, la réponse sera toujours: oui mais voilà, quoi.

Ils ignorent le contexte et vont pour une bonne partie d'entre eux continuer sagement d'aller voter par ignorance ou pour mieux se voiler la face et promouvoir des hommes et des avancées qui oeuvrent dans le sens inverse de leurs intérêts d’électeur, dans le sens d'une démocratie qui n'a de démocratique plus que le nom. C'est le comble ! Tout celà en commentant les péripéties des politiciens à l'Elysées comme ma grand mère le ferait pour les feuilletons de Santa Barbara. Pour synthétiser, ce que fait l'électeur c'est de donner son "Ok pour ça."

Dernière modification par Compte #238807 ; 11/12/2015 à 12h50.
Mince, c'est devenu vachement profond les jeux vidéos.

Quand les gens veulent un minimum d'ordre on leur file une dictature, quand ils s'en plaignent on la remplace par une république bananière ou règne l'anarchie la plus totale.

Il faut croire qu'aucun régime politique n'est capable de prendre en compte la nature humaine.
Les gens, et spécialement les Français aiment bien se plaindre, mais globalement le système en France marche pas mal.
Quand on voit des communautés Francophones de jeux vidéos de 30 personnes qui n'arrivent pas à s'entendre dans un clan unique et arrivent à se splitter et à se faire la gueule alors qu'il serait tellement plus intelligent et intéressant de jouer ensemble, on peut se dire que dans une communauté de 60 millions de personne, tout le monde est forcément mécontent.

Néanmoins aucun système n'étant parfait, le notre est plutôt pas mal, et si certains croient encore à une révolution inéducable ha ha ha ha ha.

IL n'y a aucune réponse dans le charcutage de texte de la constitution. Tous les systèmes fonctionnent quand les gens y croient et font preuve de civisme, et aucune ne marche quand les gens restent à faire la grasse mâtiné plutôt que d'aller voter.

Personnellement, je vais voter et je soutiens mon pays. Après les attentats j'ai pensé qu'il était important de faire preuve de civisme et de sens de l'intérêt général.

Par contre, c'est très drôle à lire de la part des abstentionnistes mais il va falloir arrêter de déguiser la paresse en manifeste politique anti système. On a le droit de ne pas voter, mais faut assumer après.

Je vous suggère cette chronique très vrai sur les absentionnistes, par un gas bien plus brillant que moi pour exprimer mon ressentis, entendu sur Europe 1 :

http://leplus.nouvelobs.com/contribu...en-sur-e1.html

“On a toujours parlé gentiment aux abstentionnistes (...), on a toujours fait semblant d’entendre le silence des gens qui ont choisi de se taire. (...) Ce que je pense des abstentionnistes ? Que ce sont des feignants et des ingrats, qui négligent les acquis que d’autres ont payé de leur vie, que ce sont des gagne-petit qui veulent des droits sans devoirs, des malhonnêtes qui brandissent la nullité des politiques opportunément pour justifier leur flemme, des irresponsables qui s’en remettent à des gens qu’ils n’ont pas élus pour gérer les transports, la culture ou les lycée. L’abstentionnisme (...) c’est l’indice d’une inquiétante nullité du corps électoral en personne, et de l’orgueil de ses membres. Pour qui se prend le type qui ne va pas voter ? L’abstentionniste n’est pas un électeur tellement exigeant qu’aucune proposition ne le satisfait, c’est un snob qui a une tellement haute opinion de sa propre opinion, qu’il aurait l’impression de la souiller en la mêlant à la tourbe des autres. C’est un enfant gâté.(...) Qui veut s’abstenir trouvera toujours de bonnes raison pour le faire, en cela le comportement de l’abstentionniste ne renseigne pas sur la nullité des élus mais des électeurs.

Dernière modification par Stelteck ; 11/12/2015 à 16h58.
@Stelteck sympa ton message. Soit on accepte de remettre toutes les X années des pourris au pouvoir (ou de pisser dans le violon des petits partis qui n'arriveront jamais à rien) soit on... ne soutien pas son pays ? C'est ballot ça, moi qui croyait qu'en payant mes impôts, respectant les lois, et même créant des emplois je soutiendrais mon pays.

Si c'est pour se faire cracher à la gueule malgré tout ça, peut-être qu'il vaut mieux se trouver un autre pays. Parce que si c'est pour lire des trucs pareils (à chaque élection hein, t'es que le suivant d'une longue liste), c'est à se demander pourquoi on fait l'effort de rester là à financer la retraite de vieux racistes, de bouseux subventionnés, et de profiteurs bien au chaud dans leurs emplois à vie.

Voilà. Ça c'était une réponse à ton message sur le même ton que toi. Parce que l'abstentionniste est un coupable facile qui ne répond pas à qui on met tout sur le dos, mais ça commence à bien faire. On a le droit en France de ne pas s'exprimer. Le droit d'aller à la pêche si aucun candidat ne nous convient. Le droit d'être consternés en voyant que plus de 6 millions de Français succombent aux sirènes xénophobes et puantes du FN. Le droit de refuser une offre politique qui a au mieux un quart de siècle de retard et au pire une vision psychotique du monde.

Et enfin, le droit de ne pas se faire emmerder pour ses choix.

D'ailleurs, en parlant d'impôts et de contributions... Tu n'es pas expat' toi ?

[...]

Dernière modification par Compte #238807 ; 12/12/2015 à 07h07.
Citation :
Publié par .Sash
J'ai du mal à savoir si c'est du troll, de la propagande ou un manque flagrant de réflexion.
C'est difficile de répondre à cette question en respectant la charte en ce moment.
Citation :
Publié par Stelteck
Je vous suggère cette chronique très vrai sur les absentionnistes, par un gas bien plus brillant que moi pour exprimer mon ressentis, entendu sur Europe 1 :

http://leplus.nouvelobs.com/contribu...en-sur-e1.html


AHHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA

Raphaël Enthoven brillant ??

HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
Des paroles dures certes, mais j'ai adoré cette chronique tranchante de Raphaël Enthoven et je vous la partage avec plaisir.

Même s'il exagère probablement, je pense qu'il a mis le doigt sur quelque chose.

Je rajouterais que quelque part, l'abstentionniste qui revendique son état comme message politique est souvent porteur lui même d'idées ou d'un projet tellement minoritaire qu'il se prendrait une veste aux élections car personne ne le partage. Il est donc beaucoup plus confortable d'éviter le verdict des urnes en blâmant le système et éviter une humiliation pour l'égo.

L'être humain est très fort pour rationaliser ses décisions.
Bah le truc, c'est que 80% d'abstention (par exemple), c'est beaucoup, mais ça fait pas trembler le monde politique. Aucune leçon ne sera tiré d'un tel "score". Donc quelqu'un qui ne vote pas "parce tous pourris" ou "parce tous nuls", il entretient cet état de faits. Pour ce profil d’abstentionniste, il vaut mieux voter "Cannabis sans frontières", "Parti Pirate", extrême gauche, ou encore extrême droite.

Je comprends donc la chronique sur Europe 1, où il exprime qu'un certain profil d'abstentionniste tient beaucoup de la schizophrénie.

Perso, je comprends pas comment on peut ne pas aller voter et se plaindre du niveau de la politique et des politiciens
Raphaël Enthoven est vraiment le pire intellectuel que je connaisse...


Citation :
Je rajouterais que quelque part, l'abstentionniste qui revendique son état comme message politique est souvent porteur lui même d'idées ou d'un projet tellement minoritaire qu'il se prendrait une veste aux élections car personne ne le partage. Il est donc beaucoup plus confortable d'éviter le verdict des urnes en blâmant le système et éviter une humiliation pour l'égo.
Donc ils ont raisons de pas voter.

http://www.dailymotion.com/video/xfp...deo_videogames gros philosophe
Qu'on comptabilise les vote blanc dans le résultat et on pourra faire la différence entre les feignasses et ceux qui ne trouvent pas leur compte dans les représentants/système/politique actuel, mais non, on les ignores tout simplement.
Citation :
Publié par Adau
Bah le truc, c'est que 80% d'abstention (par exemple), c'est beaucoup, mais ça fait pas trembler le monde politique. Aucune leçon ne sera tiré d'un tel "score". Donc quelqu'un qui ne vote pas "parce tous pourris" ou "parce tous nuls", il entretient cet état de faits. Pour ce profil d’abstentionniste, il vaut mieux voter "Cannabis sans frontières", "Parti Pirate", extrême gauche, ou encore extrême droite.

Je comprends donc la chronique sur Europe 1, où il exprime qu'un certain profil d'abstentionniste tient beaucoup de la schizophrénie.

Perso, je comprends pas comment on peut ne pas aller voter et se plaindre du niveau de la politique et des politiciens
Il y a encore plus simple. Voter c'est adhérer, cautionner et promouvoir. C'est en plus une certaine manière se porter garant de. Je ne me porte pas complice de cette mascarade, de ce système et des alternatives politiques proposées. C'est une question et un acte de principe avant tout. Que tu apprécies de porter sur toi la responsabilité des actes des figures que tu as élues te regarde. Etant donné les résultats, ce serait mon droit de te blâmer pour le choix que toi tu as fait pour notre cité.

Je me rappelle que les dés démocratiques sont pipés. Tu imagineras ma réaction lorsqu'un d'un philosophe du dimanche ou du système au choix vienne me dire que je suis un flemmard imbu de ma personne parce que je ne cautionne pas la légitimité du pouvoir de ses maitres déjà parce que les règles du jeu auquel il nous font jouer sont biaisés.

Après l'abstentionnisme ne résoudra rien. L'abstentionnisme et le recul du principe démocratique, parce que c'est un état de fait et non pas par l’abstentionnisme en lui même, contribue à révéler plus clairement au grand jour qui dispose réellement du pouvoir.

Dernière modification par Compte #238807 ; 11/12/2015 à 19h32.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés