L'Agora

La Vème République Française est-elle une démocratie ?

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Autant je pense que tu as raison, de tous temps on a pensé vivre des époques exceptionnelles, autant celle dans laquelle on est n'a jamais vu son pareil en terme d'information, de mouvements rapides du monde, de transformations brutales de l'économie et des civilisations... Je ne vois pas quelle période de l'histoire aurait bougé aussi vite et brutalement (hors GM) que maintenant.
La découverte de l'Amérique, la chute de l'Empire Romain, la Révolution sont sans doute des moments forts où tout était à faire.
Sérieusement en 1700 si j'avais été en capacité de m'élever j'aurai pris le bateau pour l'Amérique, je serais devenu pirate dans les caraïbes. De nos jours une vie romantique c'est squatter une ZAD ou faire un site internet, ...


Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Après j'aime beaucoup ton analogie parce qu'elle me permet de dire très clairement en quoi je ne suis pas d'accord On ne peut pas se passer de leaders, simplement pour trancher au bout du compte les problématiques que l'on vit. Cependant pourquoi est-ce que le leaders des moutons ne pourrait pas être un mouton ? Pourquoi faudrait-il que ce soit un berger, qui voit les problèmes des moutons d'un œil extérieur et pas forcément concerné ? Il faut un leader oui. Mais pas un leader qui ne fasse que ça sans jamais s'être confronté aux réalités et aux conséquences de ce sur quoi il tranche. Et plus que tout, il faut un leader qui puise sa légitimité dans le contact bilatéral constant avec le troupeau. Pas grâce à une inspiration immanente que n'aurait pas renié un prophète d'antan...
Si tu pars du principe que ton troupeau n'est pas uniforme et qu'il tend à se disloquer ne vaut il pas mieux avoir ce recul nécessaire pour le guider au mieux?
Si l'ensemble de la population française était pareil à l'Agorha (c'est à dire des gens qui s’intéressent à minima à la politique et qui considèrent des voies alternatives) je dirais pourquoi pas, mais tout autour de moi ce n'est pas le cas et ça le sera jamais, je ne crois pas en un éveil collectif (entre ceux qui votent UMP/RPR par réflexe depuis 40ans, ceux qui attendent de pouvoir fumer des pétards en toute légalité, ceux qui votent FN pour exprimer leur colère, ceux qui votent FdG parce qu'ils se pensent gentils, ...)
Au final le vote c'est très basique et ça marche à coup de punchline et d'euros sonnants et trébuchants
La France est une oligarchie. Les élections servent uniquement à légitimer des candidats proposés par un "appareil" étatique. Elles servent également à donner à la population le sentiment d'avoir encore de la souveraineté. Ce qui n'est bien sur qu'une illusion.

De plus la séparation des pouvoirs Exécutif/Législatif/judiciaire étant plus mince qu'un sandwich SNCF, c'est un autre critère très important définissant la démocratie qui fait défaut. Dois-je parler du 5eme pouvoir, la presse ? Les rapports consanguins étant largement avérés.

Nous sommes dirigés par une caste qui s'auto reproduit et truste tout les postes socialement importants.
Citation :
Publié par Kitano Must Die
La découverte de l'Amérique, la chute de l'Empire Romain, la Révolution sont sans doute des moments forts où tout était à faire.
Sérieusement en 1700 si j'avais été en capacité de m'élever j'aurai pris le bateau pour l'Amérique, je serais devenu pirate dans les caraïbes. De nos jours une vie romantique c'est squatter une ZAD ou faire un site internet, ...
Regarde déjà à quoi tu compares notre époque : que des bouleversements majeurs ! Ensuite la différence entre ces périodes et maintenant, c'est qu'à cette époque, 95% de la population subissait les changements, alors que maintenant tout le monde peut en faire partie à son niveau.

Citation :
Publié par Kitano Must Die
Si tu pars du principe que ton troupeau n'est pas uniforme et qu'il tend à se disloquer ne vaut il pas mieux avoir ce recul nécessaire pour le guider au mieux?
Si l'ensemble de la population française était pareil à l'Agorha (c'est à dire des gens qui s’intéressent à minima à la politique et qui considèrent des voies alternatives) je dirais pourquoi pas, mais tout autour de moi ce n'est pas le cas et ça le sera jamais, je ne crois pas en un éveil collectif (entre ceux qui votent UMP/RPR par réflexe depuis 40ans, ceux qui attendent de pouvoir fumer des pétards en toute légalité, ceux qui votent FN pour exprimer leur colère, ceux qui votent FdG parce qu'ils se pensent gentils, ...)
Au final le vote c'est très basique et ça marche à coup de punchline et d'euros sonnants et trébuchants
Ok, mais si tu considères que le troupeau a besoin d'être guidé c'est que tu considères qu'il n'est pas assez grand/éveillé/intelligent pour le faire lui même. Du coup à quoi sert d'être en démocratie si on admet que le peuple ne peut pas décider pour lui même ?

Personnellement je crois que le peuple réagit à coup de punchlines parce que c'est le seul pouvoir qu'on lui laisse, et que quand on donne les clefs de la baraque à quelqu'un il commence à se poser bien plus de questions. De plus si on donne les clefs à tout le monde, le poids modérateur de la majorité tend à éviter les débordements des minorités vocales.

Je suis contre les réflexes d'hommes providentiels ou de compétence supposée pour participer à la vie de la Cité, parce que ce sont des idées qui prennent leur source (et légitiment) l'oligarchie. Si on admet que la compétence se situe chez les experts, les hauts fonctionnaires et les cabinets entourant les politiques, rien n'empêche le politique d'être juste le porte parole d'un courant d'idées qui aura récolté assez de suffrages. Et du coup de permettre à quiconque d'endosser ce genre de responsabilités.

Parce qu'il faut savoir ce qu'on veut : tant qu'on voudra des politiques en mode ubermensch qui soient multi compétents et humainement exceptionnels. On ne pourra avoir que ceux qui sortent du sérail d'élite de la République. Autrement dit la même caste auto reproductrice contre laquelle de plus en plus de personnes gueulent.
C'est pas le 4e pouvoir la presse ?

Sinon, j'ai une question bête qui me taraude depuis 5 minutes :

En théorie, la séparation des pouvoirs est un gage de démocratie. Comment expliquer alors que les pays qui, en pratique, sont les plus démocratiques soient tous des régimes parlementaires (pays scandinaves, canada etc.) tandis que les USA avec leur système présidentiel où la séparation des pouvoirs est particulièrement marquée sont nettement moins démocratiques ?
Probablement parce qu'il y a d'autres facteurs très importants à prendre en compte, mais ça ne m'intrigue pas moins.
Citation :
Publié par Aloïsius
En théorie, la séparation des pouvoirs est un gage de démocratie. Comment expliquer alors que les pays qui, en pratique, sont les plus démocratiques soient tous des régimes parlementaires (pays scandinaves, canada etc.) tandis que les USA avec leur système présidentiel où la séparation des pouvoirs est particulièrement marquée sont nettement moins démocratiques ?
Probablement parce qu'il y a d'autres facteurs très importants à prendre en compte, mais ça ne m'intrigue pas moins.
Je me suis aussi posé cette question et la seule explication convaincante que j'ai trouvé est celle de la culture politique : dans un régime parlementaire, les forces politiques sont obligées de composer avec les adversaires. Donc de débattre pour trouver des compromis. Là où les régimes présidentiels se contentent d'un bloc idéologique "gagnant" et un bloc "perdant".

Du coup cette obligation de s'accorder avec d'autres forces politiques doit donner un débat un peu plus serein où l'on considère l'autre comme porteur d'idées représentatives d'une partie de la population. Au contraire des régimes présidentiels où les politiques réagissent en "opposition" bête et méchante qui en France comme aux US ne sert qu'à dire mécaniquement non à tout en laissant son cerveau dans les chiottes des différents parlements.
Le cas français est un peu bâtard... Par ailleurs, les exemples italiens ou espagnols ne m'incitent pas à pencher dans cette direction. Je suppose que la question socio-culturelle est importante, mais à un niveau plus fondamental (religieux, économique etc.). Reste que du coup, dans mes réflexions sur "quel serait le système idéal pour la France", ça me bloque un peu.
Citation :
Publié par Aloïsius
C'est pas le 4e pouvoir la presse ?
Oui, j'ai écrit ça à l'arrache en me préparant pour le boulot. Le 5eme c'est Internet .... Parait-il.

Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Du coup cette obligation de s'accorder avec d'autres forces politiques doit donner un débat un peu plus serein où l'on considère l'autre comme porteur d'idées représentatives d'une partie de la population. Au contraire des régimes présidentiels où les politiques réagissent en "opposition" bête et méchante qui en France comme aux US ne sert qu'à dire mécaniquement non à tout en laissant son cerveau dans les chiottes des différents parlements.
En effet, comment peut-on parler de démocratie en l'absence de réel débat parlementaire ?
La suppression de la proportionnelle aux législatives a entériné de fait la suppression de la séparation entre le législatif et l'exécutif. Ce qui est bien sur totalement anti démocratique.

Dernière modification par Mr Bourpif ; 10/12/2015 à 10h15. Motif: rait
Citation :
Publié par Aloïsius
Le cas français est un peu bâtard... Par ailleurs, les exemples italiens ou espagnols ne m'incitent pas à pencher dans cette direction. Je suppose que la question socio-culturelle est importante, mais à un niveau plus fondamental (religieux, économique etc.). Reste que du coup, dans mes réflexions sur "quel serait le système idéal pour la France", ça me bloque un peu.
Dans la mesure où on est un peuple cultivé, fort en gueule, et ne dédaignant pas l'opposition. La perspective d'un chef à suivre en rang ne peut fonctionner qu'avec des surhommes auxquels on se sent inférieurs. Et si ça fonctionne pour un Louis XIV, un Napoléon, ou un Charles de Gaulle, on ne peut pas s'attendre à voir pop un Ubermensch à toutes les générations

Du coup filer le pouvoir beaucoup plus largement permettrait à tous ceux qui le souhaitent de l'exercer, en mettant en place suffisamment de garde-fous pour éviter l'enlisement. Aujourd'hui un député pourrait se faire le porte parole d'une population avec qui il serait en contact permanent via Internet par exemple. Niveau légitimité on fait difficilement mieux je trouve (même si ça pose des questions logistiques évidentes)
Citation :
Dans la mesure où on est un peuple cultivé, fort en gueule, et ne dédaignant pas l'opposition. La perspective d'un chef à suivre en rang ne peut fonctionner qu'avec des surhommes auxquels on se sent inférieurs. Et si ça fonctionne pour un Louis XIV, un Napoléon, ou un Charles de Gaulle, on ne peut pas s'attendre à voir pop un Ubermensch à toutes les générations
Il faut pas oublier que tous ces grands hommes étaient contestés, un peu moins Louis XIV (quoi que, à la fin de son règne le peuple crevait de faim et il y avait beaucoup de révoltes paysannes - impôt trop cher pour financer les guerres -) et Napoleon car ils ont su opprimer leurs opposants. Mais De Gaulle était largement contesté dans l'appareil politique en 58 a voir le livre : "le coup d'état permanent" de Mitterand.

Tous ces hommes ont su jouer de leur appareil propagandiste, après tu met en relation un roi absolu, un empereur et un président fort car ayant écrit sa propre constitution

Tous ces hommes sont venus en "sauveur" de la France car ils sont apparus à des époques charnières où le pouvoir "normal" était largement en galère. Aujourd'hui c'est pas le cas, et je vois mal ce qui peut motiver les politiques à créer une VIème république qui leur serait largement défavorable (+ de contrôle de la part des citoyens sur les pouvoirs publics).

C'est ce que disait Chouard, on vote pour des mecs qui ne nous représente pas, qu'on nous impose et qui créer leurs propres organismes de contrôle (c'est à dire 0 ).
C'est déprimant je trouve.
Ce qui est assez incroyable, c'est qu'autant de personnes continuent à aller voter, alors qu'il est patent quand même que ça ne sert à rien. Le besoin désespéré de croire qu'ils ont encore un peu de pouvoir ?
Citation :
Publié par Mr Bourpif
Ce qui est assez incroyable, c'est qu'autant de personnes continuent à aller voter, alors qu'il est patent quand même que ça ne sert à rien. Le besoin désespéré de croire qu'ils ont encore un peu de pouvoir ?
Ou le besoin de se faire dominer.
Les gens qui vont voter je pense ne sont pas tous dupes.
Perso depuis que j'ai l'âge de voter, tous mes votes ne sont pas des votes d'adhésions mais des votes "contre" ceux que je ne veux absolument pas voir au pouvoir (comme la peste brune).
Mais bon quand je vois les politiques se masturber en mode "oui les français sont carrément à fond sur mes idées car ils ont tous votés pour moi" ça me rend malade et me donne de moins en moins envie d'y aller.

C'était quoi la réaction de Chirac en 2002 avec ses 82% ?
Citation :
Publié par Hark²
C'était quoi la réaction de Chirac en 2002 avec ses 82% ?
Nommer un gouvernement 100% RPR.
Sinon moi les gens qui gloatent sur le fait qu'ils vont pas voter et qu'ils se branlent la bite devant la tv les jours d'élection en ne faisant par ailleurs rien de leurs vies à part se plaindre sur un forum de jeux vidéos, oh well ...
Citation :
Publié par Hark²
Tous ces hommes ont su jouer de leur appareil propagandiste, après tu met en relation un roi absolu, un empereur et un président fort car ayant écrit sa propre constitution
Je mets en relation différents Ubermensch qui ont été cités et le sont encore comme des "modèles" de dirigeants Français. Dans la mémoire du pays, il faut bien se rendre compte que ceux dont on se souvient le plus sont les guerriers qui ont mené le pays d'une poigne de fer. Passé un certain temps, une majorité de gens savent ce qu'on fait ces trois là quand ils ne sauront pas te dire ce qu'ont pu faire Clémenceau, Jaurès ou Hugo pour les libertés de chacun d'entre nous. C'est bien que dans l'imaginaire national il y a cette vision du surhomme sensé diriger le pays.

Citation :
Publié par Hark²
C'est ce que disait Chouard, on vote pour des mecs qui ne nous représente pas, qu'on nous impose et qui créer leurs propres organismes de contrôle (c'est à dire 0 ).
C'est déprimant je trouve.
Autant j'aime pas du tout Chouard (le principe du tirage au sort est un constat d'échec à mon avis. On tire au sort parce qu'on ne se sent pas en mesure de choisir un dirigeant potable ni en mesure de résister aux manipulations de ceux qui veulent le devenir), autant je suis d'accord. On vote pour des mecs qui respectent la ligne du parti s'ils sont élus et ne conduisent le pays que selon le bon vouloir des idéologues de droite et de gauche alternativement. Du coup, comme le dit Bourpif, pourquoi continuer à voter ?

Citation :
Publié par Malka
Ou le besoin de se faire dominer.
Je ne sais pas dans quelle mesure ton message est une plaisanterie, mais je crois qu'il y a de ça. Pas aussi évident bien sur, mais un besoin de se sentir en sécurité et d'échanger consciemment du pouvoir contre une sensation de sécurité. Ça expliquerait d'ailleurs les sommets de calinothérapie auxquels se livrent tous les politiques depuis "je vous ai compris" jusqu'aux récents ahanements post attentats.
Citation :
Publié par Dawme
Votez pour quelqu'un qui le propose, même si vous êtes pas d'accord sur tout. Croire que le système va être détruit par l'abstention, c'est s'halluciner ou chercher à rationaliser sa fainéantise d'aller mettre un bulletin dans une enveloppe, parce que quand bien même demain il y aurait 90% d'abstentions, ça ne changerait strictement rien, le système continuerait de fonctionner exactement pareil sauf que les élus seraient choisis sur une base de 4 millions de personnes au lieu de 40. La démocratie représentative ne peut pas être battue par l'abstention.
Si vous ne voulez pas lutter contre le système en l'utilisant lui même, l'autre option c'est la révolution.


Je suis pas persuadé que la solution soit de voter pour une bande de tarés, n'ayant aucune connaissance dans les principaux domaines macro économiques ou sociales, qui se contentent de faire des promesses intenables sans même ressentir le besoin de les justifier une seule seconde.
Entre soutenir la caste politique habituelle, qui tente désespérément d'en faire le moins possible pour ne pas perdre leurs places, et des partis "révolutionnaires", qui couleraient probablement la région en voulant en faire trop ... Je préfère m'abstenir. Et cela n'est pas pour rationaliser ma fainéantise, j'ai même accompagné des amis au bureau de vote.

En d'autres termes : je préfère être maladroitement interprété par les médias comme un désintérêt de la politique actuelle, que d'être affilié à des partis qui ne prennent pas la peine de justifier des promesses stupides et intenables OU à des castes politiques ne cherchant qu'à s'assurer l'électorat des prochaines élections pour rester du côté qui paye le mieux.


Ton raisonnement c'est un peu la logique d'une partie des votants FN en ce moment j'ai l'impression ; après des dizaines d'années de politique de merde, autant tenter le tout pour le tout en votant FN. Moi l'image que j'ai sur ces propos c'est des mecs sur un bateau gonflable qui coule et qui décident de le trouer pour essayer de s'en sortir http://91.68.209.8/bmi/jolstatic.fr/forums/jol/images/icons/icon14.gif.

Je suis d'accord avec toi sur l'inutilité de l'abstention, mais à mon sens c'est le mieux à faire, du moins au premier tour. J'hésite encore à aller voter ce week-end, mais je pense que j'irais voter, à mon plus grand regret, contre Marine Le Pen. Bien que cela me répugne de voter pour un politicard bedonnant qui touchera le pactole le temps d'un mandat en essayant de "gérer" la région en faisant le moins de vague possible, je préfère stagner que couler.

Dernière modification par Hashashin ! ; 10/12/2015 à 12h26.
Citation :
C'est bien que dans l'imaginaire national il y a cette vision du surhomme sensé diriger le pays.
Tout à fait, une vision Bonapartisme de la politique, ce qui a donné le Gaullisme moderne d'ailleurs

Le problème à tout ça : un executif qui se retrouve beaucoup trop fort car la constitution de 58 (et sa révision en 62) était nécessaire au moment où elle a été écrite, mais qu'aujourd'hui ça ne fait plus sens. Ce qui fait que la place de président de la république est le dernier échelon de la carrière de politique et le Saint Graal pour tous.
Citation :
Publié par Dawme
Votez pour quelqu'un qui le propose, même si vous êtes pas d'accord sur tout. Croire que le système va être détruit par l'abstention, c'est s'halluciner ou chercher à rationaliser sa fainéantise d'aller mettre un bulletin dans une enveloppe, parce que quand bien même demain il y aurait 90% d'abstentions, ça ne changerait strictement rien, le système continuerait de fonctionner exactement pareil sauf que les élus seraient choisis sur une base de 4 millions de personnes au lieu de 40. La démocratie représentative ne peut pas être battue par l'abstention.
Si vous ne voulez pas lutter contre le système en l'utilisant lui même, l'autre option c'est la révolution.
C'est drôle, car on pourrait remplacer le terme "abstention" par "vote blanc", dans ton message. Le système n'est pas prévu pour être combattu de l'intérieur. Tu ne peux pas percer un ballon lorsque tu es dedans. Je ne crois absolument pas à une révolution citoyenne par les urnes, personnellement. Ou en l'an 3000, peut-être.
Quand tu vois la propagande pour te culpabiliser si tu ne vas pas voter, je ne suis pas sur du tout que 80% d'abstention à une élection nationale ça ferait rigoler nos chers oligarques.

S'ils te font voter c'est pour t'arracher une légitimité. S'il n'y a plus ni choix réel comme actuellement et qu'en plus il n'y a plus légitimation. On aura enfin aux yeux de tous le vrai visage de notre régime.

Et ça, ils ne le veulent pas du tout.
Citation :
Publié par Anacko
Tu ne peux pas percer un ballon lorsque tu es dedans. Je ne crois absolument pas à une révolution citoyenne par les urnes, personnellement. Ou en l'an 3000, peut-être.
Et tu crois en les alternatives ?
- Soit celles-ci sont non violentes et se contentent d'exister en marge du système et de "faire avec" ... Autrement dit elles ne "révolutionnent" rien, elles se contentent de proposer des alternatives.
- Soit celles-ci sont violentes et... Non, juste non. Une guerre civile interne en Europe au XXIème siècle, je n'y crois pas une seconde.
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
Et tu crois en les alternatives ?
- Soit celles-ci sont non violentes et se contentent d'exister en marge du système et de "faire avec" ... Autrement dit elles ne "révolutionnent" rien, elles se contentent de proposer des alternatives.
- Soit celles-ci sont violentes et... Non, juste non. Une guerre civile interne en Europe au XXIème siècle, je n'y crois pas une seconde.
Je ne crois en rien, pas même en la violence. Quand même bien nos oligarques seraient dégagés à coups de pieds au cul qu'un autre type de caste s'installerait, d'une manière ou d'une autre. Vivre sa vie en marge de la politique ou quitter le pays sont les meilleurs choses à faire, selon moi.

- Soit on continue à faire vivre des alternatives mortifères dans l'espoir de se libérer dans un futur inexistant.

- Soit on fout le système en l'air, mais il sera remplacé.

Tout ça, c'est une bombe à retardement. La violence finira tôt ou tard par arriver, et la boucle sera bouclée.
Je ne partage pas votre analyse qui laisse penser que le vote FN se limiterait à chercher une alternative, une troisième voie, serait lié à une crise de l'offre électorale ou à un ras le bol général.
Je pense au contraire que depuis quelques années ce vote est un vote d'adhésion; on constate à l'occasion des régionales que le contenu des programmes économiques et d'actions locales est une donnée anecdotique pour cet électorat (puisque ce sont des programmes nationaux qui figurent sur les tracts), le FN n'ayant pas le monopole du rejet des partis traditionnels l'adhésion se fait forcément sur le thème central : l'immigration.
Du coup il me parait important de regarder la vérité en face et de faire le constat qu'une partie non négligeable de l'électorat en France en 2015 est xénophobe. Ce n'est plus un vote coup de gueule, un vote de rejet ou de réaction, c'est un vote d'opinion.

Cet électorat à voté massivement pour Sarkozy qui promettait une "immigration choisie", de freiner les naturalisations, de nettoyer les cités au karcher etc. Or, cet électorat a été déçu par ledit mandat 2007-2012 puisque rien n'a évolué dans leur sens sur ces thématiques, ils ont été les dindons de la farce.

La gauche traditionnelle est engagée sur le thème du soutien à l'intégration, de la mixité sociale etc. et ne peut pas répondre à cet électorat. La droite centriste refuse de se positionner sur l'immigration car le thème est trop clivant pour une mouvance qui voudrait faire le rassemblement. Enfin, la droite sarkozyste est discréditée par cet électorat puisqu'il lui a accordé sa confiance sans obtenir de résultat. L'électorat xénophobe, celui qui trouve qu'il y a trop d'étrangers en France, n'a plus que le FN vers qui se tourner.

Les politiques sont désarmés face à cette revendication qui monte, et n'ont manifestement pas encore trouvé de solution d'apaisement. Pour le moment ils se bouchent les oreilles en chantant "lalala" mais j'ose espérer qu'ils réfléchissent profondément à la manière de calmer le jeu parce que d'une part 28% des suffrages exprimés ça commence à être voyant, et d'autre part parce que la revendication assumée est profondément clivante pour notre société métissée.
Citation :
Publié par Aloïsius
C'est pas le 4e pouvoir la presse ?

Sinon, j'ai une question bête qui me taraude depuis 5 minutes :

En théorie, la séparation des pouvoirs est un gage de démocratie. Comment expliquer alors que les pays qui, en pratique, sont les plus démocratiques soient tous des régimes parlementaires (pays scandinaves, canada etc.) tandis que les USA avec leur système présidentiel où la séparation des pouvoirs est particulièrement marquée sont nettement moins démocratiques ?
Probablement parce qu'il y a d'autres facteurs très importants à prendre en compte, mais ça ne m'intrigue pas moins.
Perso j'ai jamais compris la vraie différence entre législatif et exécutif..
En France l'exécutif fait des projets de loi qui seront votés par la majorité à l'assemblée. S'ils votent pas de manière isolée : ils risquent leur siège. S'ils votent pas d'un commun accord : 49.3 et ils risquent leur siège.

En théorie c'est quoi le pouvoir exécutif ?
Citation :
Publié par Xobo
Du coup il me parait important de regarder la vérité en face et de faire le constat qu'une partie non négligeable de l'électorat en France en 2015 est xénophobe. Ce n'est plus un vote coup de gueule, un vote de rejet ou de réaction, c'est un vote d'opinion.
Toi la modération te tombe dessus dans 3 posts.

( Mais +1, évidemment. )
Ca me parait évident que la xénophobie est rampante en France, je vois même pas comment on peut le nier.
Par contre, je crois pas que ça soit une xénophobie "de fond", c'est plus une certaine désespérance qui n'a pas trouvé d'autres réponses que celle là. Ce qui est un peu inquiétant, c'est que c'est à peu près exactement la même chose qui s'est produite dans l'allemagne des années 1920-1930.
Citation :
Publié par Kaleos - Jack
- Soit celles-ci sont violentes et... Non, juste non. Une guerre civile interne en Europe au XXIème siècle, je n'y crois pas une seconde.
A ton avis il se passe quoi si l'armée tente de prendre le pouvoir ?
Le chef d'état major des armées se pointe à l'élysée avec les forces spéciales de l'armée, des soldats envahissent les deux assemblées en pleine séance puis le général cinq étoiles en question prend la parole devant la TV appelée pour l'occasion et dit qu'il est à ce jour nouveau chef d'état.
Il invoque un motif plus ou moins bidon (par ex il attend une petite crise genre l'histoire sur cahuzac ça aurait pu le faire )
Et il envoie ses avions faire des vols menaçants autour de certains lieux stratégiques (genre casernes de la gendarmerie qui auraient pu rester fidèle à l'ancien gouvernement)

A mon avis, si l'armée le suit, le mec fait ce qu'il veut. L'armée c'est la force, autrement plus que la police.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés