L'Agora

[Attentats] Droits fondamentaux et libertés publiques

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Aratorn
On va faire plus simple : tu dis clairement ce que tu penses au lieu de sous-entendus en mono-ligne, et peut-être que les gens te répondront concrètement, sans être aggro, et sans penser que tu te fous de leur gueule.
C'est marrant que certain comprenne et d'autre pas quand même.

Citation :
Publié par Traff
Premier point la manif était interdite.
Second point tu as des sommations faites.
Après avoir été invité a quitter les lieux, si tu fais le choix de rester, t' en assumes les conséquences...
La en faite c'est le seul qui ma répondu, sans me taxé comme le reste, merci encore une fois Traff Borh aussi merci

Edit : Ca je comprend pour le fait de ressortir sans arrêt.
Citation :
Publié par Couguarine
C'est marrant que certain comprenne et d'autre pas quand même.
Et ouais, c'est le problème des formulations ambiguës en six mots, y'en a qui comprennent, et y'en a qui essaient de comprendre.
Citation :
Publié par Aratorn
Et ouais, c'est le problème des formulations ambiguës en six mots, y'en a qui comprennent, et y'en a qui essaient de comprendre.
Oui a croire que certain son moins bête que d'autre, pourtant dans le lot je pense que certain sont très intelligent, et je suis toujours surprise de voir que finalement c'est ceux qui comprenne le moins, peut être trop simple pour les grosses tête finalement

Edit : Qu'ils restent a mon passif alors depuis y'a de l'eau qui a couler.

Dernière modification par Compte #32972 ; 29/11/2015 à 22h55.
Citation :
Publié par Couguarine
Oui a croire que certain son moins bête que d'autre, pourtant dans le lot je pense que certain sont très intelligent, et je suis toujours surprise de voir que finalement c'est ceux qui comprenne le moins, peut être trop simple pour les grosses tête finalement
Sinon, y'a aussi l'autre explication : t'as plus de 5500 messages à ton crédit, dont une bonne partie sur l'Agora. Un certain nombre de personnes te lisent depuis des années, et interprètent tes commentaires sibyllins à l'aune de ton passif.
La majorité des mouvements contestataires d’extrême gauche a totalement intégré la non violence dans leur mode d'action. Bien souvent cela implique aussi le rejet de la destruction de matériel. J'en ai déjà vu interdire l'utilisation de peinture pour faire des tags et demander à la place l'utilisation de craie, autocollants ou autre méthode facile à nettoyer. J'ai vu les espagnols du mouvement des Indignés à l'oeuvre quand ils étaient montés à Paris, et là pareil, quand ils voient une banque ils la redécorent mais avec de la craie, des pancartes scotchées ou du ruban de chantier mais aucune dégradation.

En cas de violence la consigne est généralement de s'écarter et ne surtout pas participer. En cas de face à face avec les forces de l'ordre la consigne est de s'assoir et d'utiliser les techniques pour reste le plus longtemps possible accrochés les uns aux autres. Mais surtout pas la violence. L'objectif est de faire passer un message, de convaincre les gens, et la violence est considérée comme conte productive pour cela.
Une police sans contrôle et surmenée. Les mecs qui enquillent les heures sups à haute dose depuis des semaines dans des histoires liées de près ou de loin à des massacres de centaines de personnes, ils ne sont pas dans leur état normal, de base. Si en plus ils ont l'impression que tout est devenu permis, ça donne n'importe quoi.
Citation :
Publié par Borh
Aucun exemple en tête personnellement.

Je veux bien des preuves et des explications montrant que ce type de vidéo est un scam.


Des vidéos montrant la violence des zadistes, c'est pas comme s'il y en avait qu'une. Et jusqu'à maintenant, je n'ai jamais vu une seule démontration montrant que ces vidéos étaient des scams.
Et donc il y a des humains présents sur la zad de NDDL* qui usent de violence. On ne sait pas qui c'est, on ne sait pas dans quel contexte et la seule chose dont on soit certains c'est que la vidéo a été filmée avec l'appui de la gendarmerie et montée avec une intention à propos de laquelle on ne sait rien.

Qu'est-ce que tu veux démontrer ? Si je prends une vidéo au pif d'arrestation "musclée", sans le contexte on peut aussi hurler aux violences policières. Seul un type d'une profonde mauvaise foi irait pour autant en conclure que "la police" (l'équivalent de "les zadistes") est violente.


* Le terme "zadistes" regroupe sous une catégorie unique des gens qui ne partagent rien d'autre que la résidence temporaire sur cet espace géographique et la volonté de s'opposer au projet de construction d'aéroport. Les qualifier de quoi que ce soit d'autre n'a aucun sens, et écrire "la violence des zadistes" c'est tenter de leur attribuer cette caractéristique en s'épargnant le travail de démonstration qu'un zadiste est violent par essence (bon courage, si tu veux m'interviewer en tant que zadiste éphémère je suis à ta disposition).
Message supprimé par son auteur.
Yop tout le monde, j'étais à République aujourd'hui pour manifester et je souhaite témoigner de ce que j'ai vu histoire de mettre un peu les choses au clair :

Je suis arrivé vers 11h40 là-bas. Sur le boulevard Magenta, juste avant la place, étaient garés une douzaine de fourgonnettes des forces de l'ordre, avec des agents près de celles-ci, certains avec des armes à la main (je m'y connais pas en arme mais elles ressemblaient à des carabines avec des crosses boisées). En arrivant sur la place elle était à moitié remplie, la plupart des gens s'agglutinaient autour de la statue pour regarder les hommages qui y sont déposés.

Peu à peu, les gens sont arrivés de plus en plus nombreux sans qu'il y ait de chaos. La plupart des gens déambulaient, discutaient, certains groupes se formaient autour de mecs au microphone, qui présentaient les actions de la zad, qui expliquaient pourquoi le climat était important, il y avait par ailleurs une troupe de clown, des gens déguisés en peluche, un groupe pro-Palestinien (apparemment le 29 nov est la journée de soutien à la Palestine), un cercle faisant des exercices de relaxation. Une colonne s'est formée pour tenter de lancer la marche, sans succès. Prenant mon air aigri des grands jours, je me suis dit que le climat était définitivement foutu et j'ai décidé de partir, vers 12h45.

Là, je me suis rendu compte qu'à chaque sortie de la place s'était formé une ligne d'agents vétus de lourds équipement de défense. Ils laissaient passer les gens et les discussion que j'ai entendues étaient assez paniquées sur le déploiement.

En rentrant chez moi, au bout de quelques temps, j'ai vu sur JoL que la situation était en train de dégénérer et j'ai voulu aller voir ce qu'il en était vraiment. J'y suis donc retourné, vers 15h45. En arrivant, la place était intégralement bloquée par les forces de l'ordre et leurs fourgons. Il y avait une foule inquiète qui cherchait à voir ce qui se passait sur la place. Trois cars de CRS sont sortis devant moi, remplis de manifestants interpellés. J'ai fait le tour et à ce moment le cordon s'est désolidarisé, laissant accès libre à la place. Le sol était jonché de bris de verre et de cire, ainsi que d'éléments en fer issus des lacrymos.

Les forces de l'ordre étaient en train d'interpeller des manifestants à certains endroits, les ayants encerclés et les faisant monter dans des cars. Là, la foule à pu se disperser, hormis une partie située au nord qui a été de même encerclée et qui, je l'ai appris plus tard, contenait Olivier Besancenot. Ces personnes semblent également avoir été interpellées.

J'ai appris plus tard que des casseurs s'en étaient pris aux forces de l'ordre et leurs avaient jetés des bougies dédiées aux victimes tandis que d'autres manifestant tentaient de les en empêcher.



Bon. Les torts sont grandement partagés dans l'histoire. Les casseurs bien sûr, n'ont aucune excuse, dans leurs méthodes d'abord, et dans le fait qu'ils aient balancé les bougies dédiées aux victimes. C'est purement abject. Néanmoins la plupart des gens que j'ai vu là-bas étaient loin d'être des vandales en puissance.

Du coup le surdéploiement des policiers, qui a commencé fort tôt, me semble avoir été plus pour procéder à des arrestations massives qu'à une éventuelle gestion de crise. Quand à la protection d'éventuels terroristes, j'aurai pu avoir 6 grenades dans ma veste et les faire péter sans problème au milieu de la foule... En tout cas ça à vraiment échauffé les esprits et c'était loin d'être la meilleure idée à mon avis.

On nous le répète à droite et à gauche, le risque zéro n'existe pas. A partir de là, si on a un attentat tous les 6 mois, on va être dans un état d'urgence permanent, nous interdisant de manifester constamment ? Et on organise plus de concerts pour réduire les risques ? Et on s'enferme dans des chambres blindées ? Bon. Le CO2 il connait pas l'état d'urgence. Lui, on peut pas l'empêcher de manifester. Et c'est pas les groupuscules d'extrême gauche qui nous préviennent là, c'est les scientifiques. Et on sait bien que c'est pas ceux qui nous dirigent qui vont régler le problème. La COP 21, c'est parce que c'est la 21ème. Et là ça urge...

Dans beaucoup des conférences scientifiques que j'ai vues, les experts s'accordent sur le fait qu'on est à une période charnière de l'histoire de l'humanité qui va entraîner une révolution des paradigmes. Entre la technologie, internet, la menace terroriste, l'effondrement des modèles sociaux et la question énergetique, va falloir réapprendre à vivre parce que la société demain, elle sera totalement nouvelle. Et franchement si on part sur des bases de surveillance et de soumission au pouvoir politique, je suis pas sûr qu'on aille dans le bon sens pour la majorité. Quitte à ce qu'il n'y ait pas de risque zéro, autant qu'il n'y en ai pas dans un monde libre... En tout cas j'avais totalement le risque en tête quand j'y suis allé. Si j'avais dû mourir, ça m'aurait embêté qu'on blâme les forces de l'ordre pour ça. La liberté, effectivement, ça a un coût.
Ca n'a rien à voir avec les attentats et c'est clairement pas le moment.
Citation :
C'est purement abject. Néanmoins la plupart des gens que j'ai vu là-bas étaient loin d'être des vandales en puissance.

Du coup le surdéploiement des policiers, qui a commencé fort tôt, me semble avoir été plus pour procéder à des arrestations massives qu'à une éventuelle gestion de crise. Quand à la protection d'éventuels terroristes, j'aurai pu avoir 6 grenades dans ma veste et les faire péter sans problème au milieu de la foule...
J'ignore comment tu repères ceux qui sont des vandales en puissance ou non. Bien sur que "la plupart" des gens n'en étaient pas. Mais même si il n'y en a que 50 sur 2000 ça suffit à foutre le bordel.

Tu parles de "surdéploiement" de policiers, mais il y a eu apparemment le chaos, plein d'arrestations etc. Du coup je suis perplexe, il me semble bien que ce déploiement était une bonne idée. C'est pas comme si ils savaient à l'avance l'ampleur des problèmes.
Quand à cette histoire de "j'aurais pu avoir une bombe", oui, c'est un peu le principe des terroristes, on ne sait pas qu'ils en sont avant qu'ils ne pètent. Les flics sont là pour les shooter après qu'ils se soient révélés, pas pour les renifler à l'avance. S'ils demandent à tous les barbus d'ouvrir leur manteau, vous allez crier au racisme et à la dictature nazie. Il faut savoir.

Citation :
Dans beaucoup des conférences scientifiques que j'ai vues, les experts s'accordent sur le fait qu'on est à une période charnière de l'histoire de l'humanité qui va entraîner une révolution des paradigmes. Entre la technologie, internet, la menace terroriste, l'effondrement des modèles sociaux et la question énergetique, va falloir réapprendre à vivre parce que la société demain, elle sera totalement nouvelle. Et franchement si on part sur des bases de surveillance et de soumission au pouvoir politique, je suis pas sûr qu'on aille dans le bon sens pour la majorité.
Intéressant, je suis bien d'accord, ça fait un moment qu'on s'est engagé dans une évolution de l'humanité. Partir sur des bases de surveillance, je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution non plus, par contre la seule autre solution proposée jusque là, "ne rien faire", je suis sûr que ce n'est pas la bonne. La surveillance a mon vote.

[...]

Dernière modification par Silgar ; 05/12/2015 à 19h05.
Citation :
Publié par Dawme
Tu sais, ce que tu cites là (si c'est vrai parce que bien entendu, on entend toujours une seule version de l'histoire dans ces cas la..), ça n'a absolument aucun rapport avec l'état d'urgence. Le mec a été victime visiblement de policiers teubés lors d'une perquisition, état d'urgence ou pas ça aurait pu se passer exactement de la même façon avec les mêmes acteurs. Faudrait pas mélanger tout et n'importe quoi et mettre sur le dos de l'état d'urgence des problèmes qui existent par ailleurs depuis toujours.
Blamer les exécutants, c'est un peu facile. En temps normal, il y a pas mal de choses qui existent pour éviter ce genre de choses : contrôle judiciaire, hiérarchie moins décontractée, et tout simplement moins d'opérations. J'ai du mal à voir comment on peut séparer l'état d'urgence de cette situation : est-ce que ce sont les policiers qui deviennent brusquement débiles après les attentats ? Surprenant. Et même ainsi, ils ont une hiérarchie, et c'est son rôle 1) d'utiliser ses moyens supplémentaires de manière responsable et 2) de faire remonter le message que c'est pas possible, quand c'est pas possible.

Après, je suis pas dans les petits papiers des préfectures, donc je ne saurais pas dire si c'est le ministre qui a pressé ses préfets de faire n'importe-quoi pour gratter des voix, si c'est les préfets qui n'ont pas su dire qu'ils n'avaient pas grand chose à retirer de ces pouvoirs étendus ou si c'est la hiérarchie directe qui est en roue libre ; probablement un mix des trois. Mais dans tous les cas, ça me parait très, très gros de faire avaler que tous ces echelons hiérarchiques ont lâché en même temps sans que l'état d'urgence n'y aie rien à voir.

Avec un peu de chance, on n'aura pas de lavage médiatique de la chose, et cette expérience servira au moins de leçon sur les mérites du système nominal.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Tu dois être une victime facile des scams facebook.
Je suppose que tu as des vidéos persos à nous montrer pour dire ça ?

Citation :
Publié par Lugnicrat
De toutes façons, on voit à petite échelle ce que c'est que de lâcher la bride de la police. Quand les mecs passent leur temps à pleurnicher sur "la justice" qui mettrait des entraves aux redresseurs de torts et autres chevaliers blancs, on sait pourquoi: on a la démonstration maintenant de ce que c'est qu'une police sans contrôle.
On voit qu'il n'y a aucune bavure sérieuse en plus de 10 jours. Pas si mal pour une police qui met à feu et à sang le pays

Citation :
Publié par El Uerdo
Bon. Les torts sont grandement partagés dans l'histoire. Les casseurs bien sûr, n'ont aucune excuse, dans leurs méthodes d'abord, et dans le fait qu'ils aient balancé les bougies dédiées aux victimes. C'est purement abject. Néanmoins la plupart des gens que j'ai vu là-bas étaient loin d'être des vandales en puissance.

La liberté, effectivement, ça a un coût.
Non, les torts ne sont pas partagés. La manifestation était interdite, les manifestants sont donc en tort à 100%. Je parle même pas des abrutis venus en découdre avec la police, ça dépasse l'entendement.
Oui, la liberté a un prix, la sécurité aussi. J'imagine qu'un juste milieu est envisageable ? Ou bien tu considères que toute restriction de ta liberté est trop cher payé ?
Citation :
Publié par Borh
Mais les mecs arrivent pas à piger le danger de la situation et s'assoient comme des cons quand on leur dit de dégager. Je sais pas, à un moment, si les mecs sont trop bêtes pour piger avec des paroles, faut utiliser une autre technique. Et là ce qu'on voit sur la vidéo, c'est gentil.
Le type matraque vite fait et pourtant ils ont l'air de croire qu'ils se sont fait passer à tabac.

Dernière modification par MelkyWay ; 30/11/2015 à 01h38.
Citation :
Publié par gnark
Sa propre sœur le qualifie de salafiste, cela mérite vérification quand même

Il va se faire rembourser les dégâts. Ensuite il est clair que les forces de l’ordre pourraient être respectueuses des contribuables et de l'argent des contribuables...
C'est quoi le problème d'être salafiste ? Ou alors c'était du second degrés.
Ouais désolé ça part un peu en HS, et y a d'autres sections qui en parlent, mais sur des sujets plus spécifiques.
ça a quand même de nombreux liens avec les évènements malheureusement...
Citation :
Publié par gnark
Sa propre sœur le qualifie de salafiste, cela mérite vérification quand même

Il va se faire rembourser les dégâts. Ensuite il est clair que les forces de l’ordre pourraient être respectueuses des contribuables et de l'argent des contribuables...
Euh pourquoi un salafiste mérite vérification ? Le salafisme est non-violent.

Et pour les assignations à résidence, pour montrer que c'est un peu n'importe quoi, Julien Salingue a été assigné à résidence par exemple aujourd'hui, ceux qui défendent l'état d'urgence, j'aimerais bien avoir une raison valable expliquant que ce mec est un dangereux casseur.
Citation :
Publié par Kocinsky
Euh pourquoi un salafiste mérite vérification ? Le salafisme est non-violent.
Heu, non. Les quiétistes salafistes sont non-violents (sauf éventuellement dans la sphère familiale...). Mais tous les salafistes ne sont pas quiétistes.
Citation :
Publié par Sslaa

On voit qu'il n'y a aucune bavure sérieuse en plus de 10 jours. Pas si mal pour une police qui met à feu et à sang le pays
On attend avec impatience que ton appartement se fasse ravager pour voir le changement de discours qui s'en suivra.


Citation :
Sa propre sœur le qualifie de salafiste, cela mérite vérification quand même
Les dangereux se sont les adeptes du takfirisme hein.
Citation :
Publié par orime
Blamer les exécutants, c'est un peu facile. En temps normal, il y a pas mal de choses qui existent pour éviter ce genre de choses : contrôle judiciaire, hiérarchie moins décontractée, et tout simplement moins d'opérations. J'ai du mal à voir comment on peut séparer l'état d'urgence de cette situation : est-ce que ce sont les policiers qui deviennent brusquement débiles après les attentats ? Surprenant. Et même ainsi, ils ont une hiérarchie, et c'est son rôle 1) d'utiliser ses moyens supplémentaires de manière responsable et 2) de faire remonter le message que c'est pas possible, quand c'est pas possible.
Plus vraisemblablement, il y a en tout temps un %age extrêmement minoritaire de forces de l'ordre qui se comportent mal et abusent de leur pouvoir. Sauf que t'en entends pas parler d'habitude parce que... ça fait partie de la vie. Là on est en mode "opération menace de mort sur la démocratie", donc les médias en parlent.
Ajouté à ça comme l'ont dit certains le surménage, la peur de tomber sur une mauvaise surprise inhérente à l'ambiance actuelle, et voilà.

@Kocinsky: t'as une source là dessus ? Parce que j'ai parcouru le twitter du dit monsieur et vu le ton ambiant, si il était vraiment assigné à résidence je ne doute pas qu'il en aurait vite parlé en invoquant le crime contre la démocratie. Par contre, il était dans ceux qui ont été "gardés à vue" place de la république aujourd'hui pendant quelques heures.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés