L'Agora

[Attentats] Droits fondamentaux et libertés publiques

Répondre
Partager Rechercher
Aedean, outre le fait que les accusations des représentants de l'état sont complètement légales et qu'ils n'auront pas à répondre de leurs actes, tu fais un amalgame assez dangereux entre groupes politiques.

Si demain on assigne MLP à résidence tu viendras nous expliquer que certains groupes d'extrême droite peuvent être violents ?

Citation :
Publié par Prootch
Cette remarque est gerbante... tu transformes une cérémonie de mémoire en tabouret politique.
C'est un tabouret politique...

Ah et j'ai pas souvenir d'avoir exprimé mon opinion politique sur ce sujet. Les personnes concernées par les événements n'appartiennent pas à ma famille politique.

@znog : désolé, je comprends qu'il faut rester solennels pendant qu'on enterre la démocratie...

@Jhyarl : Il faudrait mettre la démocratie entre parenthèses pendant trois mois pour un attentat ? Alors que les abus de cet état sont connus dès maintenant ?
Message supprimé par son auteur.
On enterre la démocratie carrément...
C'est dommage parce que certains d'entre vous s'auto caricaturent tellement que ça rend complètement ridicule la discussion qui aurait pourtant des mérites.
Citation :
Publié par Jyharl
Tu as raison, la police n'a que ça à foutre en ce moment de déployer des moyens pour que les hippies, les anarchistes & autres Black Bloc puissent s'exprimer.
En même temps ce n'est pas vraiment nouveau que ces "gens" ne s’intéressent qu'à eux et leurs problèmes, et c'est bien pour ça qu'une grande partie de la population a du mal à les sentir et non pas à cause de leurs "opinions politiques"
Citation :
Publié par Jyharl
Tu as raison, la police n'a que ça à foutre en ce moment de déployer des moyens pour que les hippies, les anarchistes & autres Black Bloc puissent s'exprimer.

L'État d'Urgence est de trois mois. C'est trop demander que les divers extrêmes et "gens pas contents" ne viennent pas foutre le bordel pendant cette période pour permettre aux forces de l'ordre de se concentrer sur les évènements actuels ?
Du coup on reporte la cop21? Non parce que franchement, les flics ont autre chose à foutre que de s'occuper de ça pour le moment.
Wow on en est déjà au "deuil de la démocratie" et tout
Calmez-vous. L'état d'urgence dure 3 mois. Si après ça il est prolongé, là effectivement on pourra commencer à gueuler. Pour ma part je suis plutôt satisfait du travail du gouvernement pour le moment.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Jyharl
...
Et pour les familles des victimes qui ne souhaitent pas de cette union nationale, veux-tu aussi leur dicter leur conduite en disant que ce n'est pas le moment ?

Citation :
Publié par Prootch
Ah tiens, quand on envoie des zincs bombarder un pays on est pas en guerre. Ridicule crétinerie.
Pour toi ce sera les chiottes à la turque, le stand up politique sur strapontin est déjà attribué.
C'est marrant que tu soulèves ce point là parce que les éléments de langage évoluent d'une discussion à l'autre, quand la France ou d'autres pays interviennent dans certains zones il s'agit de mission de pacification ou de trucs du genre mais quand il y a des attentats ici, c'est la guerre. Quand le Canardh Enchaîné prétends que nous ne somme pas en guerre, quelle place lui réserves-tu ? Et pour Martin Schulz et tout un tas de personnes, médias qui affirment et constatent la même chose que moi ?

Pour le reste je ne comprends rien à ton charabia et à ton aggressivité mais cette incompréhension me semble vite relative vis à vis de la tienne.
Citation :
Publié par ClairObscur
L'état d'urgence dure 3 mois. Si après ça il est prolongé, là effectivement on pourra commencer à gueuler.
Il est probable que cela continue pour plusieurs mois à moins que le Parlement modifie la Constitution pour un système plus adapté. La menace terroriste risque pas de s'abaisser en moins d'une année.

Mais sinon, je rappelle quand même que même si l’État d'urgence a été prolongé, le gouvernement a renoncé à certains éléments dont il a droit, notamment sur la limitation de la liberté de la presse.
Je sais pas si on enterre la démocratie, mais avec le déroulé de l'hommage de ce matin, le bon goût lui n'aura pas survécu.
Citation :
Publié par Prootch
Ah tiens, quand on envoie des zincs bombarder un pays on est pas en guerre. Ridicule crétinerie.
Pour toi ce sera les chiottes à la turque, le stand up politique sur strapontin est déjà attribué.
"Etre en guerre" est un terme juridique bien précis et du point de vue droit tel qu'il est écrit actuellement, non nous ne sommes pas en guerre.
Par ailleurs, être en guerre est un état pour notre société qui permet certaines libertés avec certains principes de notre démocratie. L'état d'urgence permet certaines choses, l'état de guerre en permet encore plus. Les deux états suscités sont différents et ne peuvent pas coexister c'est soit l'un soit l'autre.

Je crois me souvenir qu'on est tous d'accord pour dire que la langue française est très riche et que les mots ont un sens qu'on se doit de respecter, autant l'appliquer encore maintenant même si la période est compliquée.

Pour information :
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/...2_4355770.html

Donc on peut dire que l'on est en guerre mais c'est un abus de langage, du point de vue droit nous ne le sommes pas, à chacun de faire preuve d'ouverture d'esprit pour comprendre ce que l'autre sous entend afin d'éviter des querelles qui n'apportent rien au débat à part le faire dériver...
Citation :
Publié par orime
Aedean, outre le fait que les accusations des représentants de l'état sont complètement légales et qu'ils n'auront pas à répondre de leurs actes, tu fais un amalgame assez dangereux entre groupes politiques.

Si demain on assigne MLP à résidence tu viendras nous expliquer que certains groupes d'extrême droite peuvent être violents ?
?
Je ne comprends pas bien le rapport avec ce que j'ai dit. Je suis désolé, j'ai du être confus dans mon propos.

Ce que je voulais exprimer, c'était que l'on sait que parmi les zadistes et les altermondialistes, il y a une frange minoritaire qui utilise la violence à des fins politiques. Je me demandais donc si les personnes assignées à résidence faisaient parties de cette frange minoritaire. Si c'est le cas, et en supposant que la police dispose d'informations sur des actions prévues dans les prochains jours à l'occasion de la COP21, je peux comprendre qu'on les maintienne en résidence afin d'éviter de mobiliser plus de forces de police pour les contenir ailleurs.

Cependant, je ne connais pas les personnes concernées d'où ma question afin d'en savoir plus. Si effectivement elles n'ont aucun rapport avec des groupes violents, leur assignation à résidence est choquante.

J'espère avoir été plus clair.

Citation :
Publié par Jyharl

Sans oublier qu'elle a été voté à la quasi unanimité et une grande majorité des français la soutiennent. C'est ça aussi la démocratie. Respecter une décision votée.

Ce qui me gonfle prodigieusement avec certains. Cette propension à faire du drama en amont.
Râlez & rebellez-vous quand il y a quelque chose d'avéré au lieu de beugler contre quelque chose qui ne s'est pas encore passé. On est pas dans Minority Report putain.
Il y a certainement de l'exagération. La démocratie n'est pas morte, ni l'Etat de droit, mais je trouve sain que certains ne soient pas dans l'unanimisme actuelle et s'opposent à l'état d'urgence ou à la manière dont il est utilisée.

Les abus de pouvoirs et les dérives arrivent plus facilement quand il y a un large soutien de la population et une unanimité politique. Dès lors, il me semble important que certains incarnent des garde-fous pour prévenir toute dérive. C'est même un comportement plutôt sain, car autant je suis favorable à l'état d'urgence, autant il y a certains éléments qui montrent une dérive de son utilisation. Je pense par exemple à l'interdiction de servir des boissons alcoolisées entre 20h et 8h dans le département du Nord sur une période de 3 mois ou les très grosses restrictions au marché de Noël de Strasbourg qui vont fortement limiter les déplacements des riverains pendant un mois (barrage à chaque point d'accès du centre-ville, fouille à l'intérieur, interdiction de stationner un voiture, etc ...). Certes, la restriction est temporaire et partielle, mais il y a bien une restriction, sans que le motif la justifiant ne me paraisse justifier pour une période aussi longue que trois mois.

Dernière modification par Aedean ; 27/11/2015 à 15h10.
Citation :
Publié par Jyharl
Ce qui me gonfle prodigieusement avec certains. Cette propension à faire du drama en amont.
Râlez & rebellez-vous quand il y a quelque chose d'avéré au lieu de beugler contre quelque chose qui ne s'est pas encore passé. On est pas dans Minority Report putain.
Un lien a été donné un peu plus haut :
- http://www.arretsurimages.net/breves...-vises-id19487
- http://delinquance.blog.lemonde.fr/2...t-alternatifs/

Le problème, c'est que la COP21 c'est maintenant que ça se passe.
Et les revendications sont sensées être oubliées pendant 3 mois ? Parce que c'est ce qu'il se passe actuellement, j'écoutais Claude Bartolone dernièrement, dès qu'on lui fait une remarque il répond que "le but des terroristes est de diviser le pays, ne les laissez pas gagner".
Du coup, on devient obligé d'accepter tout ce que fait le gouvernement sous prétexte d'unité nationale. C'est tellement facile ...
Thumbs down
Citation :
Publié par Aedean
Cependant, je ne connais pas les personnes concernées d'où ma question afin d'en savoir plus. Si effectivement elles n'ont aucun rapport avec des groupes violents, leur assignation à résidence est choquante.
Certaines personnes assignées ont pignon sur rue, par exemple un membre de l'équipe d'assistance juridique de la ccoalition climat. Penser que ce genre de personne puisse faire plus en termes se violence qu'un appel à manifester est ridicule, et une assignation ne l'empêchera pas de le faire (et il faudrait coffrer beaucoup de monde dans ce cas).

On est très loin des black blocks ou des anarchistes violents là, on parle de types qui font de la communication.
Citation :
Publié par Meine
Je sais pas si on enterre la démocratie, mais avec le déroulé de l'hommage de ce matin, le bon goût lui n'aura pas survécu.
J'ai pas vu le truc a la TV, tu peux expliciter ce que tu veux dire stp ?
Mais de quoi vous parlez sérieusement ?

Citation :
Publié par Hot
Et pour les familles des victimes qui ne souhaitent pas de cette union nationale, veux-tu aussi leur dicter leur conduite en disant que ce n'est pas le moment ?
Je ne vois pas trop ce que l'union nationale (complètement fantasmée du reste, vu que personne ne l'a suivie) a à foutre là dedans. On parle de l'état d'urgence.
Quant à prétendre parler au nom des familles des victimes et/ou essayer de les politiser, je trouve cela tout simplement indécent.

Citation :
Publié par orime
Il faudrait mettre la démocratie entre parenthèses pendant trois mois pour un attentat ? Alors que les abus de cet état sont connus dès maintenant ?
L'État d'Urgence a été voté et est soutenu par la population. Donc là en l'occurrence, celui qui propose de mettre la démocratie entre parenthèse, c'est toi. On pourrait à la limite être d'accord avec toi si l'état d'urgence avait été décrété de façon arbitraire, ce n'est pas le cas. C'est une décision démocratique, point.

Quant aux "abus", visiblement c'est une question de point de vue.
Moi ce que je vois c'est que l'état d'urgence voté à la quasi-unanimité donc de manière démocratique permet de prendre des décisions comme assigner à résidence des gens qui prévoyaient visiblement de ne pas respecter la loi (en l'occurrence sur les rassemblements revendicatifs). T'appelle ça un abus. Moi j'appelle ça prendre une décision dans le cadre d'une loi qui a été décidée démocratiquement. Quant à tenter de minimiser le truc en pointant du doigt que certains assignés appeleraient "simplement" à manifester, là encore, je trouve le gouvernement plutôt cool moi. La manifestation revendicative est interdite pour le moment. Ils enfreignent la loi de manière complètement informée et volontaire. Ils ont du bol de pas se retrouver en taule surtout.

Non parce que là, votre "OMG la démocratie est morte" c'est quand même parce qu'on a demandé à des gens ne souhaitant respecter ni la loi ni une décision votée, de rester chez eux alors qu'ils s'apprêtaient à enfreindre la loi.

Comme tyrannie, ça va, y a pire hein.
Citation :
Publié par Jyharl


Je ne vois pas trop ce que l'union nationale (complètement fantasmée du reste, vu que personne ne l'a suivie) a à foutre là dedans. On parle de l'état d'urgence.
Quant à prétendre parler au nom des familles des victimes et/ou essayer de les politiser, je trouve cela tout simplement indécent.
Moi je n'ai pas parlé que de l'Etat d'Urgence, les familles de victime non plus, voià pourquoi. Ensuite je ne prétends rien, c'est un fait, certaines familles de victime se sont manifestés sur les réseaux sociaux et dans les médias afin de se désolidariser et comme tu viens avec tes grands chevaux pour nous ramener dans le droit chemin j'aimerai savoir si tu leurs dirais la même chose ou si tu accepterais enfin de mettre de l'eau dans ton vin ?

Pour le reste, je ne t'ai jamais vu critiquer les politiques qui quotidiennement utilisent le moindre fait divers pour parler au nom des français ce que, je le répète, moi je n'ai pas fais ici malgré ce que tu essaies d'insinuer.
N'empêche qu'ils en profitent bien:

http://delinquance.blog.lemonde.fr/2...#xtor=RSS-3208

L'état d'urgence laisse préfigurer ce que serait un état policier, on voit bien que nos politiques (en l’occurrence les préfets), ne sont retenus que par la loi.
Pour moi les prérogatives liées à l'état d'urgence sont tout à fait normale du fait de leur caractère exceptionnel, n'empêche que, elles devraient être encadrées par le déclencheur de cet état d'urgence, à savoir que seuls les risques liés au terrorisme islamiste (dans le cas présent), devraient autoriser aux perquisitions etc etc ...
Les préfets sont ils des décideurs ou des relais sur le terrain avec des consignes à appliquer/interpréter venant d'au dessus?

(Je connais pas trop les fiches de postes des préfets de régions)

En tout cas, l'inventaire, centralisé par le Monde, de tous les actes "limites" effectués au nom de cet état d'urgence est bénéfique et sain, je trouve.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
seuls les risques liés au terrorisme islamiste (dans le cas présent), devraient autoriser aux perquisitions etc etc ...
Ce n'est pas le sens du texte qui a été voté par l'Assemblée Nationale et le Sénat. Ce n'est pas non plus le contenu de la constitution.

C'est "l'atteinte grave à l'ordre publique" qui a pour ambition d'être limité par l'Etat d'Urgence. Ce qui est le cas par exemple de manifestation non autorisées dans une période de risque terroriste majeur, avec des forces de sécurité actuellement mobilisées bien au delà de leurs capacités normales.
Citation :
Publié par Aratorn
avec des forces de sécurité actuellement mobilisées bien au delà de leurs capacités normales.
C'est sûr qu'à utiliser les forces de l'ordre pour faire des perquisitions chez des maraîchers bio ou pour virer des squats, elles doivent être en grave sous effectif pour lutter contre le terrorisme.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par skywise
Les préfets sont ils des décideurs ou des relais sur le terrain avec des consignes à appliquer/interpréter venant d'au dessus?

(Je connais pas trop les fiches de postes des préfets de régions)
Le préfet est en relation constante avec le procureur de la République de son ressort, ne croyez pas que le judiciaire n'est pas au courant des perquisitions administratives.

En revanche elles offrent l'immense avantage de pouvoir toper les personnes suspectées entre 21h et 6h du matin. Ce qui de mon avis de parquetier devrait de toute façon être la norme en cas d'enquête pour faits criminels ou trafic de stups / armes qui sont des délits.
De toute facon, le seul truc qui permet a Daesh de recruter autant en France, c'est tres clairement la puissance des fruits et legumes bio. heureusement que notre climat ne permet pas la culture de la grenade.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés