Art / Photographie (Le Cercle Taberna)

Sujet sur l'Art Contemporain.

Répondre
Partager Rechercher
Bonjour j'ai décidé de créer ce sujet parce que j'avais envie de discuter d'art contemporain avec vous. L'idée serait de faire découvrir l'art contemporain aux profanes et à ceux que ça intéresse, de discuter théorie, de partager des expos ou des œuvres, si vous êtes vous-même plasticien on peut aussi s'essayer à la critique.

Je vais m'aider de wikipedia et de mes souvenirs pour vous faire un rapide exposé sur ce qu'est l'Art Contemporain.

Tout d'abord, qu'est-ce-que l'art ? Je ne vais pas prétendre y répondre, des gens beaucoup plus intelligents que moi s'y sont attaqués et se penchent toujours dessus. Je vais plutôt essayer de dégager quelques pistes. Comprenons nous bien, quand je dis « art » je pense « arts plastiques » pas art dans le sens aristotélicien du terme, qui fait référence à la maîtrise de quelque chose.
Le plus facile est de procéder par exclusions :


- l'art n'est forcément utile d'ailleurs il est plus souvent inutile.
- l'art n'est pas forcément beau, c'est tout particulièrement vrai dans le cas de l'Art Contemporain où l'artiste aura souvent tendance à chercher à titiller l'intérêt du regardeur.
- l'art n'est pas forcément l'aboutissement d'un savoir-faire technique.
- l'art n'est pas forcément tangible, prenons le cas de la mouvance de l'Art Conceptuel : un artiste dont j'ai oublié le nom avait remplit une galerie d'un gaz invisible et inodore (entre nous je trouve cette œuvre intéressante historiquement dans le sens où c'est le premier à l'avoir fait, mais aujourd'hui elle pourrait paraître un peu potache).
- l'art n'est pas le marché de l'art, on a trop souvent tendance à les amalgamer.
- l'art n'est pas un seul artiste mais une multitude d’œuvres, s'il vous plaît ne résumez pas l'art d'aujourd'hui à un plug géant, à une boîte de conserve pleine de merde, à des cadavres en décomposition dans des aquariums remplis de formol, etc.
- l'art n'est pas forcément de qualité, on trouve du bon et du moins bon (voire du très mauvais) comme dans tout les domaines. D'ailleurs, à mon sens, dire que quelque chose n'est pas de l'art n'est pas péjoratif. Par exemple le cinéma n'est pas de l'art, par contre il existe l'art vidéo et la frontière peut être mince entre les deux. Steve McQueen (le cinéaste) est par exemple passé du statut d'artiste à celui de réalisateur avec des films comme Hunger ou 12 years a slave, son travail n'a pas pour autant perdu en qualité il a juste changé d'intention.
- l'art (contemporain) n'est pas forcément masturbatoire on trouve des œuvres très percutantes qui n'ont pas besoin d'être analysées ou regardées pendant des heures pour faire leur effet.
- l'art ne véhicule pas forcément de message, prenons le modernisme en arts plastiques (ne pas confondre avec l'Art Moderne), le modernisme c'est l'art qui se prend lui même pour sujet. C'est des œuvres qui ont pour but de mettre en valeur les propriétés intrinsèques du médium employé par exemple la peinture n'est pas seulement un série d'aplats et de lignes qui forme un paysage c'est aussi de la matière, un cadre, une toile, des bords, etc. C'est comme ça que l'on va se retrouver avec des peintures monochromes, des peintures trouées, avec juste une tache au milieu ou que-sais-je.


J'oublie sûrement plein de choses.


Alors pour comprendre ce qu'est l'Art Contemporain il faut d'abord savoir ce qu'est l'Art Moderne, pour ne pas les confondre notamment.
« Oui l'Art Moderne c'est naze je file à mon gosse de la peinture et un pinceau et il fait pareil »
Sauf que l'Art Moderne c'est l’Impressionnisme, le Surréalisme, le Cubisme, l’Expressionnisme, etc.


Dans le tas on trouve quelques avant-gardistes parmi les avant-gardistes comme le fameux Marcel Duchamp ou encore l'inventeur du monochrome (Carré blanc sur fond blanc) Kasimir Malevitch.



Le cas de Malevitch est intéressant, c'est un gars qui s'est rendu compte que l'envers de ses toiles était plus intéressant que ce qu'il peignait. Il faut comprendre qu'il pond Carré blanc sur fond blanc en 1918 alors que l’Expressionnisme (Le cri d'Edvard Munch par exemple) était à peine devenu fréquentable. L'art c'est avant tout une affaire de contexte, faire un monochrome dans ce contexte a une importance historique et esthétique folle par contre en 2015 l'artiste qui me sort un monochrome j'ai envie de lui mettre gentiment des baffes.

Pour revenir au sujet l'Art Contemporain c'est en gros Marcel Duchamp puis du Pop Art à aujourd'hui.
L'Art Contemporain étant une période, on y trouve un peu tout et n'importe quoi comme le triumvirat Jeff Koons/Takashi Murakami/Damien Hirst qui est le fer de lance de la bulle spéculative de l'Art Contemporain. Autant le dire clairement ce trio n'est pas du tout représentatif de la qualité de l'art aujourd'hui, quand ils ne s'achètent pas eux même pour faire grimper leur côte ils sont consommés par des gens de peu de goût comme la nouvelle bourgeoisie américaine.


Dans le triste paysage de l'Art Contemporain il n'y a heureusement pas que c'est trois là voici une liste d'artistes qui me semblent intéressante pour une première approche de l'art aujourd'hui :
- David Hockney, so british.
- James Turrell l'illuminé.
- Richard Deacon, un sculpteur sympa.
- Erwin Wurm, un peu teubé.
- Richard Long le hippy.
- Gordon Matta-Clark qui coupa une maison en deux.
- Mike Kelley, resté au stade anal.
- Giuseppe Penone, un hippy.
- Thomas Demand, saurez-vous voir ce qui cloche ?

À vous !
Citation :
L'idée serait de faire découvrir l'art contemporain aux profanes et à ceux que ça intéresse
sur l'intention je trouve ça cool et il y a forcement des joliens qui sont prêts à suivre mais je dois pas être le seul dont la première réaction en lisant "art contemporain" est : ça ne me concerne pas alors que j'aimerais penser que je reste plutôt curieux par ailleurs. ( ou, si je suis vraiment honnête, de commencer par troller en mode buvette: je peux faire pareil , c'est une arnaque, etc.., vais m'en abstenir)

Les problèmes, tu les as soulevés :

Citation :
l'art n'est pas forcément beau
ok, mais pas obligé de foncer dans le sens contraire non plus: certains vont jouer cette carte jusqu'au malaise, ça peut être juste un autre type de facilité (le spectateur ressent des trucs, ok, c'est forcement intéressant pour autant? )

Citation :
l'art n'est pas le marché de l'art
sans doute le pb principal en ce qui me concerne. sur le fond c'est p-e vrai mais, de l’extérieur, ça ressemble qd même très fort à un hobby, potentiellement très rentable, pour millionnaires.

Citation :
l'art n'est pas forcément l'aboutissement d'un savoir-faire technique.
l'autre gros souci pour moi: qu'est-ce que ça me semble paresseux! en gros on m'explique que le gars qui fait un monochrome, il est capable de faire une chapelle sixtine, np, mais qu'il il a juste pas envie et que toutes façons, aujourd'hui, ça n'aurait aucun intérêt. je reste dubitatif.

Citation :
Alors pour comprendre ce qu'est l'Art Contemporain il faut d'abord savoir ce qu'est l'Art Moderne,
prolongement du point précédent: pour apprécier l'art contemporain, il faudrait avoir digéré au minimum 5 ou 6 siècles d'évolution de la peinture (et sans doute autant de courants durant le XXieme), ça me parait un gros investissement pour quelque chose dont l’intérêt continue de me sembler bien hypothétique (en ce qui me concerne)

ML léger pour terminer: au taf une de mes collègues est à fond la dedans et va nous parler assez régulièrement des expos qu'elle va voir, le silence qui s'installe assez vite à chaque fois (une fois passés les ah oui, ça à l'air inintéressant, ...) est assez révélateur je pense (en ce qui me concerne, et bien que je sois certain qu'elle le fasse sans cette intention, je vois juste le gros marqueur social qui clignote violemment et la gène subséquente d'un peu tout le monde)

ceci dit, une fois encore, je trouve l'initiative de lancer un fil plutôt intéressante et j'ai suivi les liens pour voir, pas de Révélation à l'horizon, mais la diversité des oeuvres au moins reste difficile à contester.
L'art contemporain est certainement un des plus grands mystères qui doit me rester à élucider.
Pendant un moment je voulais m'intéresser plus à la peinture, du coup j'ai lu Kandinksy, Du Spirituel dans et dans la peinture en particulier ainsi que Point et ligne sur plan. Et bien qu'il s'agisse seulement de théorie et principe empirique, lui même qui le dit il ne s'agit pas de vérité, cela m'a pas mal apporté pour comprendre certaine chose. Et j'ai pu un peu mieux apprécier la peinture, sans être un crack.

Personnellement je suis déranger par le fait que l'art, ici contemporain, n'est pas forcément l'aboutissement d'un savoir faire technique, ça donne l'impression que l'on peut faire n'importe quoi et considérer cela comme de l'art. Il y a quelque chose qui me gène, mais peut être que je suis vieux jeu, c'est bête malgré mon âge.

Par contre je ne comprend ta tirade que le cinéma qui n'est pas l'art, ne l'appelle-t-on pas le 7éme art? Je ne comprend pas la différence.

Citation :
Alors pour comprendre ce qu'est l'Art Contemporain il faut d'abord savoir ce qu'est l'Art Moderne, pour ne pas les confondre notamment.
« Oui l'Art Moderne c'est naze je file à mon gosse de la peinture et un pinceau et il fait pareil »
Perso j'aurais dis ça pour l'art contemporain plutôt que moderne.

Ce qui est dommage avec ton sujet, c'est que tu n'expliques pas vraiment l'art contemporain, tu ne donnes pas les clefs pour comprendre, pour moi ça reste toujours aussi ésotérique en lisant ton message. Parmi les liens d'artiste link, il n'y a que le premier qui m'inspire quelque chose, et pourquoi James Turrell.
L'art moderne j'ai de grande limite, en fait j'ai du mal à passé la seconde guerre mondiale, alors que je suis un grand fan de l'expressionnisme et du cubisme, mais petit à petit je m'y fait. Je parle pour la peinture, le reste je ne connais pas.
Il y a aussi une dimension dans l'art moderne qui existe beaucoup moins avec ces prédécesseurs, c'est que très souvent, sans avoir l'oeuvre sous les yeux, ça ne sert à rien :
- Très clairement Lichtenstein, le but c'est bien l'effet donné par l'agrandissement des cases de comics. Quand tu te retrouve avec un bouquins et la petite photo, t'annule complètement là chose, ça n'a plus d'intérêt (c'est une des choses pourquoi j'avais jamais trouvé l'intérêt de ce peintre avant d'aller voir une expo de lui).
- Soulages. C'est pareil. C'est à ce retrouvant devant la peinture, en plongeant dans le noir et ses reflets qu'on entre dans une sorte de trans. Un bout de noir dans un livre, bof, moyen l'intérêt.

Pour l'entrée dans l'abstrait. J'ai eu deux choses qui m'ont bien aidée. Malevitc, c'est l'idée. Carré blanc sur fond blanc, l'idée de faire ça je la trouve fabuleuse du coup j'aime beaucoup. Mais quand je regarde ces autres toiles... bah, j'ai du mal. Par contre, il y à Bissière, avec un série, qui est en faite beaucoup plus représentative qu'abstraite et qui pour moi à permis de vraiment faire la transition. Par exemple : silence du crépuscule, on pas vraiment à faire beaucoup d'effort pour se retrouvé à regarder par la fenêtre un soir d'hivers. Agonie des feuilles, on se retrouve très facilement dans une forêt. On est à la limite de l'abstrait et de l'impressionnisme.
Je vais essayer de vous répondre comme je peux, point par point c'est plus facile.
Citation :
l'art n'est pas forcément beau
ok, mais pas obligé de foncer dans le sens contraire non plus: certains vont jouer cette carte jusqu'au malaise, ça peut être juste un autre type de facilité (le spectateur ressent des trucs, ok, c'est forcement intéressant pour autant? )
Ah mais je dis pas le contraire, il y a des artistes qui font des choses moches inintéressantes en effet. Mais on est pas obligé de partir dans les extrêmes certaines œuvres ne sont par exemple par recherchée esthétiquement mais très travaillées conceptuellement elles ne font donc pas appelle au concept de beauté sans pour autant être disgracieuses.
Citation :
l'art n'est pas le marché de l'art
sans doute le pb principal en ce qui me concerne. sur le fond c'est p-e vrai mais, de l’extérieur, ça ressemble qd même très fort à un hobby, potentiellement très rentable, pour millionnaires.
Oui sauf que ça c'est (je n'ai pas les chiffres exacts) environ 10 à 20 artistes sur des milliers d'artistes contemporains reconnus. Beaucoup d'artistes font ça en plus d'un travail alimentaire ou survivent grâce à la vente aux fonts régionaux et aux subventions, en général si tu gagnes plus qu'un smic t'es heureux.

Pour illustrer ça je peux vous poster une photo d'un de mes travaux : à l'époque je connaissais à peine les bases de la photographie et l'objet photographié ne fait appelle à aucun savoir-faire spécifique. Pourtant cette photographie me semble intéressante.
Citation :
Alors pour comprendre ce qu'est l'Art Contemporain il faut d'abord savoir ce qu'est l'Art Moderne,
prolongement du point précédent: pour apprécier l'art contemporain, il faudrait avoir digéré au minimum 5 ou 6 siècles d'évolution de la peinture (et sans doute autant de courants durant le XXieme), ça me parait un gros investissement pour quelque chose dont l’intérêt continue de me sembler bien hypothétique (en ce qui me concerne)
La le problème n'est pas spécifique à l'art tu prends n'importe quel domaine aujourd'hui, les sciences dures par exemple. J'ai fait un bac S pour comprendre n'importe quelle notion de physique il fallait avoir au préalable compris telle notion mathématique antérieure et ainsi de suite jusqu'à remonter aux bases des sciences dures. On est à un moment de l'histoire où les différentes activités humaines se spécialisent de plus en plus parce que l'on connaît de plus en plus de choses, il y en a de moins en moins à découvrir, etc. L'art est à mon avis plus accessible que les sciences, on peut dans beaucoup de cas se fier à sa première impression si on a un minimum de curiosité intellectuelle.
Citation :


Par contre je ne comprend ta tirade que le cinéma qui n'est pas l'art, ne l'appelle-t-on pas le 7éme art? Je ne comprend pas la différence.
Parce que quand je dis art je pense arts plastiques. C'est juste une affaire de terminologie, le mot art est un peu un fourre-tout, il est utilisé dans de nombreuses expressions. Par exemple « ça c'est de l'art » ou « c'est tout un art » veulent dire que ça demande un savoir-faire particulier ou une certaine expertise. Il y a les arts c'est à dire les activités humaines selon la conception philosophique grecque du terme dont les sept grands arts et il y a l'art au singulier, les arts plastiques en fait. Bref c'est pas vraiment important. C'est juste que le mot art est tellement galvaudé qu'il ne faut pas le penser comme indicateur d'une certaine qualité. Par exemple l'illustration n'est pas de l'art, c'est de l'art graphique et non de l'art plastique (pour grossir le trait). L'illustration n'aura pas la même intention qu'un dessin d'artiste, par exemple l'illustration ne sera pas autonome elle servira un récit et aura donc une portée narrative. D'un autre côté l'illustrateur peut très bien produire à côté des œuvres autonome (je pense par exemple aux dessinateurs comme Crumb dont les dessins exposés et devenu autonome peuvent être considéré comme des œuvres d'art). Tout ça c'est des histoires d'intention artistique et de statut de l’œuvre, c'est de l'ordre de la philosophie.

Citation :
Ce qui est dommage avec ton sujet, c'est que tu n'expliques pas vraiment l'art contemporain.
En fait je ne suis pas entré dans les détails parce que j'attendais d'abord vos réponses, ensuite je ne prétend pas non-plus être un expert en théorie de l'art et en vulgarisation, je suis avant tout un plasticien. L'art contemporain n'est en fait qu'une période historique on y trouve de tout.
Citation :
Il y a aussi une dimension dans l'art moderne qui existe beaucoup moins avec ces prédécesseurs, c'est que très souvent, sans avoir l’œuvre sous les yeux, ça ne sert à rien.
Et là on touche un point essentiel en effet. Un film vous ne le regardez pas en photo, un jeu vidéo vous ne le jouez pas en regardant un walkthrough bah l'art c'est pareil sauf dans de rares cas impliquant la photographie, la vidéo ou le texte, et encore.

On peut faire un petit jeu, retournez sur le lien de Thomas Demand trouvez n'importe quelle photo grand format, regardez la bien et dites moi si vous notez quelque chose.

Edit : Photo

Edit² : L'idée c'est d'avancé progressivement, en discutant des choses vont se dégager et on pourra approfondir au fur-et-à-mesure. Comprendre une œuvre demande un peu d'investissement mais souvent pas plus que le temps d'une discussion, le tout c'est de trouver l'interlocuteur.
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : IMG_5891.JPG
Taille : 2816x1700
Poids : 956,6 Ko
ID : 256292  

Dernière modification par Red Rhum ; 08/11/2015 à 22h03.
Citation :
Publié par hum?
( ou, si je suis vraiment honnête, de commencer par troller en mode buvette: je peux faire pareil , c'est une arnaque, etc.., vais m'en abstenir)
C'est ça le truc avec l'art conceptuel.
L’œuvre ne repose pas sur son exécution, ou sa complexité.

Elle repose sur une idée, souvent simple et forte.
Mais qui n'est pas techniquement dur à réaliser.
C'est l'illustration d'un concept.
Et la simplicité de l’exécution n'implique pas que cela a forcement été simple à être pensé.

Pour prendre un "vieil" exemple, Kosuth, avec ses objets:

Kosuth_OneAndThreeChairs.jpg
B9tuzdwIIAA691b.png
Kosuth3Schaufeln-09575.jpg


C'est vraiment tout con au final, un objet, un photo de celui ci, et une définition du même.
Les ouvres font référence au fait qu'une même idée peut être représenter de plusieurs façon différentes sans perdre son sens.
Les 3 représentes une chaise, un marteau ou une pelle, et c’est leur association qui faire ressortir cela.
L’œuvre met en valeur les association que l'on fait inconsciemment, entre les mots, les images et l'objet.

Et c'est d'autant plus mis en valeur par le nom des œuvres en questions:
"une et trois chaise", "un et trois marteau" etc.
Il n'y a qu'une seule chaise, qu'un seul marteau, mais le spectateur en perçoit 3, car il associe l'image du marteau à ce qu'il représente, et fiat de même avec la définition d'un marteau, l'un renvoyant inconsciemment à l'autre.

Et ce n'est pas nécessaire de "comprendre" l’œuvre en la regardant, le but de l'installation est de faire naitre ce rapport à l'image et à la représentation.
D'activer le cerveau qui va automatiquement faire ces associations qui ne sont pas inné.
La photo du marteau n’est pas un marteau, et la photo de la définition n'est qu'un assemblage d'image sans rapport avec le marteau.

Plus récemment dans ce genre là, il y a les associations "prima facie" de Baldessari.

Baldessari_PrimaFacieSecondState_Troubled_72dpi_23cm.jpga3d7e688.jpg
baldessari_00073.jpg21943-1381957261-Baldessari, John-xl.jpg

Voilà, c'est tout.
ça a l'air tout con comme ça.
Une photo qu'il n'a pas prise lui même mis côte à côte avec un mot. Tout le monde peut le faire, oui, mais c’est lui qui a eu l'idée.
Le "truc" de ces œuvres là, c'est de donner une dimension supplémentairement à une photo certainement sans rapport ou une couleur intrinsèquement neutre.
Si on trouve le mec troublé ou arrogant, c'est parce que c’est marqué à coté, la photo seul aurait peut être un effet totalement different.
De même pour les couleurs, le jaune aurait pure faire penser à n'importe quel impression que la société contemporaine accole culturellement à celle ci.
Ou le spectateur aurait tout simplement pu percevoir les couleurs celons leur luminosité, le jaune comme éblouissant et le rouge comme doux.
Mais en les associant à des mots, l'artiste leur donne un sens et faire naitre un sentiment chez le spectateur qui regarde ces deux panneaux et les associe automatiquement.


La difficulté de l’exécution importe peut, c’est l'idée qu'elle soulève et qu'elle illustre qui importe.
D'ailleurs puisqu'on en est à définir l'art en open post, le monsieur Baldessari a fait faire un tableau assez trollesque sur le sujet:

Baldessari-What-is-Painting-326x395.jpg

Citation :
To create What Is Painting, Baldessari had someone else stretch the canvas and hired a professional sign-painter to hand letter the words, which Baldessari took from a book about art appreciation. Baldessari simply had the idea for What Is Painting, while others realized it. The use of a definition of art and painting within a work of art brings to light what Baldessari sees as the irony in narrowly defining something that is so open to interpretation: “I’ve always been attracted to anyone that can blatantly say what art is. I just like that kind of audacity, or ignorance, one or the other.”


For Baldessari, “the wonderful irony about this piece is that it’s text. But in fact it is a painting, because it’s done with paint on canvas. So I’m really being very slyly ironic here in saying, ‘Well, this is what painting is.’”


Source
En gros, il pioche une définition random de la peinture et de son principe (mettant en avant que ce qui fait une "bonne" peinture et la façon dont sont agencés entre eux les éléments de la peinture en elle même) la fait peindre par un calligraphe sur une toile et l'expose en tant que peinture.
Du gros foutage de gueule dédiés aux personnes pensant détenir la vérité sur ce qu'est l'art et ce qui ne l'est pas.

Génial https://jolstatic.fr/forums/jol/images/icons/icon14.gif

Citation :
Publié par hum?
ok, mais pas obligé de foncer dans le sens contraire non plus: certains vont jouer cette carte jusqu'au malaise, ça peut être juste un autre type de facilité (le spectateur ressent des trucs, ok, c'est forcement intéressant pour autant? )
Ben carrément, un artiste qui arrive à faire ressentir le malaise, le dégout ou la peur. C'est assez classe.
Et pas sur que ce soit si facile.

En tout cas ces émotions là n'ont pas moins de valeur que la contemplation, la joie, le désir ou l'admiration.

Citation :
Publié par Ed Wood
Il y a aussi une dimension dans l'art moderne qui existe beaucoup moins avec ces prédécesseurs, c'est que très souvent, sans avoir l'oeuvre sous les yeux, ça ne sert à rien :
- Soulages. C'est pareil. C'est à ce retrouvant devant la peinture, en plongeant dans le noir et ses reflets qu'on entre dans une sorte de trans. Un bout de noir dans un livre, bof, moyen l'intérêt.
Je confirme, Soulages est réellement impressionnant en live.
J'en avais vu une expo au Musée Fabre, et je suis resté planté 15 vrais minutes à contempler une toile noir de 7 m de long.

Par contre clairement, il n'y a que ses jeux de lumières qui m’intéresses, avec ses tableaux noirs et ses vitraux.
Le reste genre, les tableaux blanc rayé de noir/rouges de manière plus ou moins erratique, ne m'a pas attiré.

Dernière modification par Azraëll ; 08/11/2015 à 22h39.
Cool du renfort! Baldessari : I will not make any more boring art! Bon l'art conceptuel sorti des deux trois grands ça devient vite trop facile ama. Tiens un autre pas évoqué au-dessus : Lawrence Weiner. Bon après je connais mal son travail, je dirai qu'il y a un boulot sur le texte comme peinture à base de recherche sur la typo, la couleur, la position, etc. Personellement j'aime bien sans plus. Il faut comprendre que pas toutes les œuvres n'ont la prétention de provoquer l'extase, si certaines vous arrachent un sourire ou vous poussent à les regarder d'un peu plus près le travaille est fait.

Personne pour Thomas Demand? (sans tricher).
Citation :
Publié par Red Rhum
Personne pour Thomas Demand? (sans tricher).
C'est pas bien compliqué:

thomas-demand-03.jpg
thomas-demand-04.jpg
1280.jpg

Mais c'est vrai que de loin c'est bien fait

Met des photos (en pièce jointe pour pas qu'elle fasses deux cents mètres) et des clefs pour décortiquer les plus tordues.
Déjà que ça fait pas bander tout le monde l'art d'aujourd'hui et d'hier, il faut faciliter un peu le travail aux "néophytes", et pas attendre qu'ils aillent regarder attentivement toutes les tofs des 2000 auteurs qui vont être drop name.
J'ai pas compris. Il y a pas de cables dans la salle d'ordis, c'est qqch qui cloche mais ça doit pas être ça.

Cet aperçu du monde de l'Art Contemporain était fascinant, j'en retiendrai que c'est des trucs que les gens snobs veulent pas t'expliquer.

Allez @+
Citation :
Publié par Heathcliff
J'ai pas compris. Il y a pas de cables dans la salle d'ordis, c'est qqch qui cloche mais ça doit pas être ça.

Cet aperçu du monde de l'Art Contemporain était fascinant, j'en retiendrai que c'est des trucs que les gens snobs veulent pas t'expliquer.
Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Ce sont des maquettes en papier.
Pas de vrais décors.

(et j'ai pas expliqué pour que les gens cherchent un peu, vu que c'est un des objectifs des œuvres.
Mdr, t'es violent de balancer ça à froid comme ça sans infos sur les films ou l'artiste.
Tu veux effrayer tout les gens pas habitués?

Non parce que c'est quand même mega perché ce genre de films.

(Même si l'estomac est amusant)
Il y a que le premier film de la première vidéo, le reste ça passe, surtout le second de cette même vidéo. Par contre faut comprendre l'anglais : en gros le chien fait une dictée et a tout bon sauf à beach (la plage) qu'il écrit bitch (la chienne, et en argot la salope).
Sinon, parmi mes œuvres contemporaines favorites, il y a "la filature" de Sophie Calle

filature.PNG

C'est un diptyque (deux panneaux/tableaux cote à cote) qui présente le journal intime décrivant une journée vécu par l'artiste, mis en association avec le compte rendu d'un détective privé qui l'a suivi cette même journée.

Le journal de l'artiste mettant l'accent sur ses impressions de la journée et les conversations ou activités qu'elle a eu avec ses amis, et son père je crois.
Le compte rendu du détective est extrêmement factuel, notant tout à la minute près et décrivant la même journée d'un point de vue totalement différent, très froid.
Et prenant, si je me rappelle bien, son père pour un amant potentiel.

C'est encore une fois très conceptuel, et n'a nécessité aucune compétences techniques particulières, mais ça ne change rien à la portée qu'à l’œuvre et à la simplicité (au sens positif du terme) dont elle fait preuve pour illustrer son sujet.
Sujet étant les différences de point de vues donc.

Elle a traité le même sujet d'ailleurs, d'une façon très différente, dans la série de la lettre "Prenez soin de vous"

sophie_calle_break_up.jpg

Elle avait reçu une lettre de rupture froide et traumatisante, et a transmis la lettre à des centaines d'autres femmes pour qu'elled l'analysent, l’interprètent, le tout de manière professionnelle et lui renvoient le fruit de leurs réflexions.
En résulte une série d’œuvres diverses allant de la copie corrigé par une institutrice à des numéros de danse, des musiques, etc.

(mais je préfère la correction de l'instit haha)
proofreader.jpg

Et au delà de cette question de point de vue différent, l'ensemble de l’œuvre de sophie calle traite surtout de l'exposition de l'intimité à des étrangers.
Comme ici où elle se fait suivre par un détective pour analyser sa journée, ou invitent des centaines de personne à lire sa lettre de rupture, ou encore par exemple comme quand elle a laissée dormir des inconnus dans son lit, à condition qu'elle puisse les photographier et décrire par écrit leur sommeil.

gr293.jpg

C'est ce genre de choses l'art conceptuel, on est dans le pur concept et pas une œuvre pictural ou technique.
Dans l'art contemporain, c'est cette incapacité de présenter des concepts de façon visuelle qui m'exaspère vraiment. Une oeuvre, si grande soit sa portée, doit être palpable par tous.
On se retrouve avec des artistes qui ont une valeur sur le marché, mais n'innove jamais. J'ai beau être initié à la peinture, l'art "contemporain" est une vaste blague qui ne m'apporte rien dans 90% des cas. Ce manque de support rends la communication entre l'artiste et son public impossible. On finit par contempler cette oeuvre sur des bancs à la recherche d'une réponse à nos questions. Pourquoi ? Comment est-il arrivé à faire ça ?
Si on demande à l'artiste, il va soit baratiner soit répondre "le langage me manque" etc.. Le néant
Si on demande à l'oeuvre, on ne trouvera qu'un reflet de nous même dans notre questionnement.
Je trouve ce domaine de l'art "contemporain" stérile, il gangrène l'image de l'Art des musées.

Mais au fond, peu importe, car il y a quelques oeuvres qui sont vraiment fascinantes (mais uniquement si vu en musée comme dit plus haut). Je ne saurai l'expliquer, il faut le faire pour y croire.

Sinon, j'ai un profil plutôt "graphiste", ceci doit expliquer cela.

"Le cinéma n'est pas de l'art" Nice pull vraiment mais non désolé.
Et sinon, au lieu d'aligner es poncifs et de troller, t'as des exemples de ce que tu avances?
Parce que même les mecs les plus putassier de l'art contemporain, genre Jeff Koons, proposent quand même de nouvelles façons d'aborder leurs thématiques (chez lui c'est l'art populaire et le kitsch)

Sinon je ne vois pas ce que tu veux dire par "manque de palpable" ni en quoi si cela était le cas ce serait un problème.
Par exemple en musique, il n'y a rien de palpable, ce ne sont que des ondes sonores.
Ou encore dans les œuvres d'installation.
J'avais vu une œuvre d'un artiste coréenne, où l'on entré dans une pièce entièrement plongé dans l'obscurité, et des flash de lumière dessinait des formes sur les murs à intervalles irrégulier, le tout dans une ambiance sonore angoissante.
Là aussi rien de palpable.
En plus tu parles de palpable alors que dans les œuvres "classiques" il est littéralement interdit de toucher l'ouvre pour sentir son relief, que ce soit une peinture ou une sculpture.

Alors que dans l'art contemporain, de nombreuses ouvres ont pour élément principal leur interactivité directe avec le spectateur ou le monde qui les entourent.

Et j'ai du mal à voir comment tu veux créer une stimulation et de la nouveauté dans l'art contemporain si tu tient à le cantonner à des tableaux exposé dans un musée.

Je vois aussi difficilement quelque chose de plus "proche des gens" plus "palpable" que des œuvres comme celles de joseph kosuth ou john Baldessari cités précédemment, vu que leurs œuvres sont totalement reproductible en général chez le particulier, sans dénaturer l’œuvre en elle m^me, puisque l’œuvre est le concept justement, et non sa réalisation physique unique.

Sinon, il est stérile, de s'amuser à dire si ceci ou cela est de l'art ou non, parce qu'au final ça n'a pas d'importance.
le concept "d'art" a été bien élevé comme quelque chose de majestueux et élitiste.
Alors que non, à peu prés tout et n'importe quoi peut être qualifié d'art et la limite fixé est extrêmement flou et étendu.
Et, surtout, au final, on s'en fout, ne pas être de l'art ne va pas retirer de la qualité à ce qui est produit de la même manière qu'en être ne le propulse pas à un rang supérieur.

edit: ah et aussi.
Il ne faut pas non plus ériger les musées en temple de la vérité.

Surtout pour certaines œuvres classiques d'ailleurs, il ne faut pas oublié que ce genre de tableaux, de sculptures, de photographie, etc etc a été fait pour être exposé en intérieur, chez des particulier, dans des temples, sur des places, des squares, etc.
Le tout sous une lumière naturel.

Les musées ont un éclairage artificiel et standardisé.
L’œuvre qui y est vu, n'est plus présenté comme elle a été pensé pour.

Le musée ou la salle d'exposition n'est pas plus légitime qu'un salon pour exposer une œuvre.
Cela dépend de l’œuvre.
Kryo fais l'effort de me lire correctement, ou lis Azraëll. Le cinéma n'est pas de l'art (plastique) mais c'est en effet le septième art. Mais on s'en fout c'est du détail.

Pour le musée et la galerie ou white cube il y a plein de choses à dire prenons une des seuls interventions intéressantes de Daniel Buren a été d'organiser une manifestation dans la rue avec ses fameuses rayures sur les panneaux des manifestants. Une invitation à sortir de cet espace blanc en somme.
Autre anecdote, Matisse avait créé une frise pour sa cuisine quand elle a été exposée au MoMa elle le fut dans espace blanc complétement retirée de sa substance. Il y aussi André Cadere qui se promenait dans la ville avec ses batons colorés ou qui s'invitait dans les expos pour en poser un avant de s'en aller.

Pour la compréhension des œuvres il faut arrêter, à chaque exposition des cartels sont imprimés, tu disposes d'internet pour ajouter à la compréhension, dans la plupart des lieux d'expo des boutiques sont disponibles avec différents livres et monographies que l'on peut feuilleter sur place. Ça demande de s'y intéresser bien sûr et si ça t'intéresse pas assez discutes en avec nous au lieu de sortir des bêtises.

Citation :
Si on demande à l'artiste, il va soit baratiner soit répondre "le langage me manque" etc.. Le néant
T'as déjà entendu un artiste parler de son travail? Je peux te trouver des interviews si tu veux, tu serais étonné par leur accessibilité. Suffit d'écouter France Culture des temps en temps pour s'en rendre compte.

@Azraëll : connais-tu Simon Starling? Je pourrai faire un petit exposé dessus ça nous donnerait une base pour discuter, parce que sinon on va en rester aux généralités.
Je n'aime pas l'art contemporain et ses représentants que sont Murakami/Koons et co. Je déteste la machine à fric et la spéculation faite sur le dos de l'art, son marché, et encore plus le snobisme ambiant quand on parle d'art contemporain. Ce que j'aime dans l'art c'est sa capacité à poser des questions, se faire un avis propre et ne pas être obligé de lire la notice qui l'accompagne. Je trouve que la notion de "concept" est un véritable fourre tout, ou même une pelle accrochée au mur (suivis de sa notice ofc) trouve une portée artistique, l'objet en lui même n'est pas de l'art, mais le concept lui l'est? Dans ce cas pourquoi ne pas supprimer l'objet en question et n'y laisser que la notice (je tiens un concept là, supprimer l'objet pour ne laisser que le texte explicatif, après avoir supprimé la technique, l'esthétisme..on va supprimer l'objet en lui même). Et c'est bien beau mais l'histoire de l'art va retenir quoi de tout ça?

Bref de mon avis c'est de la bonne branlette, et je ne comprends pas ou se trouve la portée philosophique dans ces "concepts", ou se trouve les questions sur le monde et l'homme?
Il y a des "œuvres" amusantes certes, mais peut on réellement appeler ça de l'art? (l'art n'a pas pour vocation d'être fun) Quand je regarde en arrière des artistes comme De Vinci, Van Gogh, Kadinsky et co, je me dis vraiment que le mec avec son pape frappé par une météorite, son hitler en prière, ses merdes d'artistes, ses tas de cailloux, nous prend vraiment pour des cons.
Et si on ose émettre des critiques on passe pour un réac, ou un demeuré....pas étonnant que la rupture entre le public et l'art soit aussi palpable.

Je terminerais en citant Duchamp

Citation :
"Lorsque j'ai découvert les ready-made, j'espérais décourager ce carnaval d'esthétisme. Mais les néo-Dadaïstes utilisent les ready-made pour leur découvrir une valeur esthétique. Je leur ai jeté le porte-bouteilles et l'urinoir à la tête comme une provocation et voilà qu'ils en admirent la beauté".
Marcel Duchamp avait de l'humour et maîtrisait l'ironie au contraire de ses héritiers qui se prennent vraiment trop au sérieux...


Bien sûr cela reste mon avis, et je conçois qu'on puisse ne pas le partager
Je joins quelques artistes contemporains que j'apprécie

Guerra De La Paz

tumblr_nokz2dNoeJ1ql08jto3_500.jpgtumblr_nokz2dNoeJ1ql08jto4_500.jpg]tumblr_nokz2dNoeJ1ql08jto2_500.jpgtumblr_nokz2dNoeJ1ql08jto2_500.jpgtumblr_nokz2dNoeJ1ql08jto8_500.jpg

Yinka Shonibare

tumblr_nj1w86NN4A1qhjn7bo2_500.jpgtumblr_nj1w86NN4A1qhjn7bo5_540.jpgtumblr_nj1w86NN4A1qhjn7bo7_540.jpgtumblr_nj1w86NN4A1qhjn7bo8_540.jpgtumblr_nj1w86NN4A1qhjn7bo9_540.jpg

David Altmejd

tumblr_n72hobsFpk1qlq9poo4_540.jpgtumblr_n72hobsFpk1qlq9poo9_r1_540.jpgtumblr_n72hobsFpk1qlq9poo1_r1_500.jpgtumblr_n72hobsFpk1qlq9poo2_r1_540.jpg

Kyu-in Shim

tumblr_nbrix2b0lR1qlq9poo4_540.jpgtumblr_nbrix2b0lR1qlq9poo5_540.jpgtumblr_nbrix2b0lR1qlq9poo8_540.jpgtumblr_nbrix2b0lR1qlq9poo1_540.jpg

Wolfgang Stiller

tumblr_mi18z40YkH1qlq9poo1_500.jpgtumblr_mnq59zyG0t1qlq9poo6_500.jpgtumblr_mnq59zyG0t1qlq9poo4_500.jpgtumblr_mnq59zyG0t1qlq9poo7_500.jpg

Erik Ravelo

tumblr_n2akc4izX71qhjn7bo1_540.jpgtumblr_n2akc4izX71qhjn7bo3_540.jpgtumblr_n2akc4izX71qhjn7bo4_540.jpgtumblr_n2akc4izX71qhjn7bo6_540.jpg

Anders Krisar

tumblr_n6l450rdLb1qhjn7bo1_540.jpgtumblr_n6l450rdLb1qhjn7bo4_540.jpgtumblr_n67mu1BQc91qlq9poo2_540.jpgtumblr_n67mu1BQc91qlq9poo7_500.jpg
Bah l'art conceptuel c'est les années 60, ce qu'a pu montrer Azraëll c'est des pièces historiques, donc déjà digérer par l'histoire de l'art. Ce qu'il en ressort c'est que c'est un mouvement important, mais c'est passé, les héritiers de l'art conceptuel ont beaucoup évolué. Je vous en parlerai plus en détail mais je pense par exemple à Simon Starling. Une de ses pièces est la fabrication d'un bateau à vapeur en bois auto-alimenté, c-a-d que le bois servant de combustible est aussi le bois servant de coque au bateau et ce concept il va le mettre en œuvre en voyageant sur un lac jusqu'à ce que le bateau coule.

Je vais revenir sur l'esthétique et la technique en effet dans l'art d'aujourd'hui on est quand même revenu la plupart du temps à un certain esthétisme et il faut savoir que la majorité des artistes sont des gens très polyvalent d'un point de vue technique. Beaucoup seront très bons en dessin (pas moi ) et en photo, sauront faire de la céramique, de la sculpture sur pierre, travailler le fer, auront des bases en menuiserie, etc.

Parcontre :
Citation :
l'art n'a pas pour vocation d'être fun
Pourquoi

Dans les artistes que tu nous montre je n'en connais aucun de nom par contre j'ai déjà entrevu quelques pièces.
Je vais pas détailler mais : les deux premiers je trouve le boulot esthétiquement assez réussi mais il manque à mon avis quelque chose en fond ça fait un peu creux pour le premier et un peu potache ou enfantin pour le deuxième, j'aime pas (à part le costard cravate-serpent qui est superbe). Le troisième pique déjà plus mon intérêt j'irai surement voir, sculpturalement c'est vraiment cool. Par contre les quatre derniers je les trouve assez mauvais au premier coup d'oeil, sauf le buste avec les empreintes de mains peut-être. Plastiquement c'est vu et revu et conceptuellement c'est niveau collège. Crucifier un gosse sur Ronald .

Edit : je fonctionne beaucoup à la première impression ou à l'instinct, je peux torcher une expo en 15min. Il y a tellement d’œuvres aujourd'hui que ça vaut pas la peine de s'attarder sur des trucs un peu moins bien. Sinon t'as jamais fini.

Edit² : pour la notice qui accompagne l’œuvre il faut savoir que dans pas mal de travaux aujourd'hui les documents périphériques à l’œuvre font en fait partie intégrante de celle-ci. Après t'es pas obligé de prendre pour argent comptant les explications donnés par l'artiste. Souvent t'es tellement plongé dans ton propre boulot que tu te rends pas compte de ce que t'as entre les mains.

Dernière modification par Red Rhum ; 09/11/2015 à 04h47.
Thumbs up
Chouette thread, même si je sens que ça va fleurir les posts 2cents pour raconter qu'ils aiment pas l'art co.

En ce moment, un mouvement qui plaît bien c'est le bio-art. Souvent ça parle à tout le monde vue que c'est en plein dans l’actualité. Plutôt qu'écrire des pavés je vais partager un pdf(laid) qui vulgarise à fond le machin:

http://monsvt.e-monsite.com/medias/f...kac-lagrot.pdf

Dernière modification par Togepri ; 09/11/2015 à 05h00.
Citation :
Publié par Red Rhum
Je vais revenir sur l'esthétique et la technique en effet dans l'art d'aujourd'hui on est quand même revenu la plupart du temps à un certain esthétisme et il faut savoir que la majorité des artistes sont des gens très polyvalent d'un point de vue technique. Beaucoup seront très bons en dessin (pas moi ) et en photo, sauront faire de la céramique, de la sculpture sur pierre, travailler le fer, auront des bases en menuiserie, etc.

Je croyais que la plupart du temps le processus créatif n'était plus le fait de l'artiste, mais d'assistants. De plus quand je lis touche à tout, ok sûrement (quoi que le ready made ne demande aucunes techniques..)...mais l'exemple du dessin est mauvais, les beaux-arts ne le dispense même plus et il n'est plus important aujourd’hui de savoir dessiner, peut être qu'une partie le pratique encore, mais la majorité non. Ce n'est plus l'ère du figuratif.

Parcontre :
Pourquoi
Si tu veux du fun tu peux regarder la télé, ou lire une bd/magazine. Mais l'art véritable est au dessus, il se doit de poser des questions sur l'homme et le monde qui l'entoure. Sinon c'est de l'art au rabais.

Dans les artistes que tu nous montre je n'en connais aucun de nom par contre j'ai déjà entrevu quelques pièces.
Je vais pas détailler mais : les deux premiers je trouve le boulot esthétiquement assez réussi mais il manque à mon avis quelque chose en fond ça fait un peu creux pour le premier et un peu potache ou enfantin pour le deuxième, j'aime pas (à part le costard cravate-serpent qui est superbe). Le troisième pique déjà plus mon intérêt j'irai surement voir, sculpturalement c'est vraiment cool. Par contre les quatre derniers je les trouve assez mauvais au premier coup d'oeil, sauf le buste avec les empreintes de mains peut-être. Plastiquement c'est vu et revu et conceptuellement c'est niveau collège. Crucifier un gosse sur Ronald .

Tu juges ces œuvres sur leurs esthétismes, je croyais que maintenant c'était la "réflexion intellectuelle" sous-jacente qui était important, la notice. As tu pris la peine de t'intéresser au message de l'artiste? Parce que perso une pelle sur un mur (ou une chaise) ça me rebute beaucoup plus et niveau scolaire on est servi, mais j'ai pris le temps de lire la "notice". L'art n'est pas juste une expérience esthétique, et des œuvres "figuratives" comme celle-ci sont porteuses d'un message, les deux sont indissociables. Tandis que pour reprendre l'exemple de la pelle sur le mur et son message, l'un peut être dissocié de l'autre sans altérer sa compréhension. Tu reproches un concept de collège sur ces œuvres, pourtant ils partagent les même interrogations (et donc le même concept) qu'Erwin Wurm (et son fat men par ex) en moins grotesque.

Edit : je fonctionne beaucoup à la première impression ou à l'instinct, je peux torcher une expo en 15min. Il y a tellement d’œuvres aujourd'hui que ça vaut pas la peine de s'attarder sur des trucs un peu moins bien. Sinon t'as jamais fini.
On est deux alors, je sais tout de suite ce qui va me plaire

Edit² : pour la notice qui accompagne l’œuvre il faut savoir que dans pas mal de travaux aujourd'hui les documents périphériques à l’œuvre font en fait partie intégrante de celle-ci. Après t'es pas obligé de prendre pour argent comptant les explications donnés par l'artiste. Souvent t'es tellement plongé dans ton propre boulot que tu te rends pas compte de ce que t'as entre les mains.
Sans la notice, la pelle restera une pelle, un cercle de cailloux idem, l'urinoir de Duchamp était moins prétentieux, lui voulait casser un concept général (l'esthétisme et la définition d'objet d'art), et pas faire d'envolée pompeuse sur la condition humaine ou que sais je avec ses ready made.


La plupart du temps les amateurs d'art contemporain n'y connaissent rien en histoire de l'art et de son évolution, ils savent décrypter un ready made et y trouver du charme, mais reste pantois devant un Van Gogh et sa touche/composition/utilisation des couleurs, l'art n'a pas commencé il y a 50 ans.
.

Dernière modification par Saink ; 09/11/2015 à 06h14.
Bah écoutes, j'ai fait 5 ans de beaux-arts dans deux écoles différentes et le dessin est toujours beaucoup enseigné les deux premières années. Dans ce que j'ai pu voir il y avait beaucoup de photo, vidéo, peinture et graphisme, un peu moins de sculpture et d'installation, et assez peu de performance, body-art ou autre. Et techniquement ça foisonne de très bons dessinateurs. Oui et non pour l'importance du dessin, même le pire des artistes aura besoin de bonnes bases en dessin pour concevoir ses projets entre autre. Le figuratif est au contraire encore très présent.

Pour ce qui est des assistants, les plus riches en ont oui c'est à dire 1% des artistes, le reste a à l'occasion affaire à des techniciens spécialisés et à des monteurs d'expos quand ils ont des besoins spécifiques.

Citation :
Si tu veux du fun tu peux regarder la télé, ou lire une bd/magazine. Mais l'art véritable est au dessus, il se doit de poser des questions sur l'homme et le monde qui l'entoure. Sinon c'est de l'art au rabais.
Ouais non la je suis désolé mais tu te plantes c'est même pas une question de point de vue, l'art n'est au-dessus de rien. Et se poser des questions sur l'homme et le monde qui l'entoure ça veut rien dire.


Pour juger une œuvre il y a en grossissant le trait (ama) : le fond, la forme et le contexte.
A travers chacun de ces points tu peux deviner les autres si t'as exercé ton regard critique auparavant.
Prenons le cas d'Erik Ravelo on a des enfants de différents pays crucifié sur un soldat, un gangster, un touriste et Ronald. Déjà sans s'intéresser aux détails on déduit de la forme que le message est que les enfants sont les martyrs d'aujourd'hui : la guerre et l’oppression (Iran?), la criminalité (occident?), la tourisme sexuel (Thaïlande?), la malbouffe. Esthétiquement ça a pas d'intérêt il n'y ici aucune recherche, l’œuvre est le message, ce message est plein de bonnes intentions mais faisons le raisonnement à l'envers : les enfants sont des martyrs (cool) tiens l'image du martyr la plus employée (à en vomir) est le christ en croix, bah mettons des enfants en croix sur la cause de leur souffrance. C'est grossier et sans aucune élégance. Finalement même la mise en œuvre du message est mauvaise alors il reste que le message, bah autant le twitter.
Après la pelle sur le mur j'aime seulement son importance historique pour le reste c'est pas ma tasse de thé.
Pour le fat man d'E.W. tu parles du gars en vert? Parce que le titre c'est The artist who swallowed the world, je pense pas que ça ait beaucoup de rapport avec les fast-food et rien que le titre est tout de suite plus poétique. Après Wurm est en effet grotesque mais jamais grossier, ça fait son charme.

Hop : "L’œuvre de Wurm s’inscrit dans la transformation des objets banals en sculptures ayant une apparence absurde qui font éclater de rire les spectateurs. La création d’une œuvre est alors pour Wurm une procédure d’émancipation : c’est libérer les objets de leur contexte familier et leur donner un sens hors de commun. C’est aussi un processus de remise en question des objets du quotidien. Malgré sa mise à distance vis-à-vis du mouvement «Fluxus», son travail conserve l’inspiration majeure de ce mouvement, qui nous sollicite à explorer l’« art » dans le déroulement du quotidien et dans les conditions de l’existence singulière de l’objet banal."
dixit wikipédia.

Pour ce qui est des amateurs d'art contemporain que t'es dans le faux, après je les connais pas tous, pi les généralités c'est vite casse-gueule.

Pour clore mon message petite vidéo célèbre de Fischli et Weiss :


Edit : http://anderskrisar.com/essay/buildi...atie-kitamura/
Faut arrêter le délire.

Dernière modification par Red Rhum ; 09/11/2015 à 07h18.
Citation :
Publié par Red Rhum
connais-tu Simon Starling? Je pourrai faire un petit exposé dessus.
Je connais pas, fait toi plaisir.

Citation :
Publié par Saink
Je n'aime pas l'art contemporain et ses représentants que sont Murakami/Koons et co.
Personne ne l'aime, c'est pas pour rien que je l'ai qualifié de "putassier" précédemment.
C'est vraiment un mec a la morale ignoble et à la vision de l'art commerciale le koons.

(je parle de koons, murakami, je ne connais pas)

Citation :
Publié par Saink
Je déteste la machine à fric et la spéculation faite sur le dos de l'art, son marché
Il n'y a que les collectionneurs richissimes qui apprécient ce coté là, et de toute façon ces problématiques de prix exorbitant etc. ça ne concerne qu'une minorité infime d'artiste, dont la plupart sont morts depuis belle lurette.

Il faut globalement s'en foutre et laisser les riches dépenser des milles et des cents, ça finira bien par arriver dans les poches des musées tout ça.
De toute façon ça ne touche qu'un pourcentage infime du monde de l'art.

Citation :
Publié par Saink
et encore plus le snobisme ambiant quand on parle d'art contemporain. Ce que j'aime dans l'art c'est sa capacité à poser des questions, se faire un avis propre et ne pas être obligé de lire la notice qui l'accompagne. Je trouve que la notion de "concept" est un véritable fourre tout, ou même une pelle accrochée au mur (suivis de sa notice ofc) trouve une portée artistique, l'objet en lui même n'est pas de l'art, mais le concept lui l'est? Dans ce cas pourquoi ne pas supprimer l'objet en question et n'y laisser que la notice (je tiens un concept là, supprimer l'objet pour ne laisser que le texte explicatif, après avoir supprimé la technique, l'esthétisme..on va supprimer l'objet en lui même).
C'est marrant que tu parles de notice pour "one and three shovel", par ce que justement, de la même façon pour les 3 œuvres que j'ai montré ici, celles ci ne sont jamais fourni avec une notice.
C'est même clairement visible puisque les photos des œuvres de koons ou de sophie calle que j'ai link, ne présente pas de petit carton à coté.

Et si je suis rentré dans les détails de ses œuvres, en les décortiquant vaguement, c'est justement pour filer quelques clefs aux gens qui ne s'attarde en général pas trop sur ça parce que "de toute façon l'art contemporain c'est du foutage de gueule"

Regarde, qu'on on a posté une photo sans explication, le premier message qui a suivi c’est un posteur qui nous traite de snob de ne pas expliquer l’œuvre comme si elle était évidente.Pour en revenir aux œuvres que j'ai montré par exemple, "la filature" de sophie calle ne nécessite aucune explication, il suffit de lire le contenu des du dyptique, le journal intime, et le compte rendu du détective, pour se rendre compte que les deux panneaux parle de la même journée.
Pas besoin de petit texte explicatif pour ça, après, de se rendre compte que l’œuvre met en évidence les différences de points de vue, de toute façon, même on arrive pas à le formuler, avoir lu les deux panneaux fait inconsciemment penser à cet aspect au spectateur.

Pour "prima facie" de baldessari, c'est aussi assez simple et ne nécessite pas de petits panneau explicatif. une image et un mot cote à cote, qui s'associe pour prendre un sens nouveau ou se renforcer.
L’œuvre ne demande pas plus que ça, c'est pas un film de david lynch.

Pour les objets de Kosuth, c'est plus subtil déjà.
Si l'on s’arrête à dire "c'est une pelle accrocher à un mur", on se retrouve un peu dans la situation de la blague du "mec qui montre la lune, et du con qui regarde le doigt".
Tu va me traiter de snob méprisant haha, genre "qui tu traite de con? sale blaireau" mais c’est vraiment une métaphore qui illustre parfaitement la situation là.
Faut pas prendre ça pour une insulte.

Quoiqu'il en soit, kosuth n'est pas fourni avec une notice aussi, sinon pour donner le nom de l’œuvre.
Et les spectateur est laissé nu devant l'installation.
Parce qu'au final, le but de cette œuvre, comme les deux autres précédente, n'est pas d'être "comprise" par celui qui regarde, mais d'avoir amené d'elle même un cheminement d'idée similaire à tout ceux qui l'ont regardé.
C'est des œuvres qui parlent de langage, de représentation, de sémantique.
D'association d'images, de mot et d'idées.

Tout le monde va voir trois pelles, tout le monde va trouver le mec troublé et le rouge confortable, tout le monde va trouver le détective froid.
L’œuvre a en rempli son taf, pas la peine que le spectateur s'en soit rendu compte.

Citation :
Publié par Saink
Et c'est bien beau mais l'histoire de l'art va retenir quoi de tout ça?
Qu'est ce qu'on s'en fout?
Tu fais tout ce que tu fais pour rentrer dans l'histoire toi?

Citation :
Publié par Saink
Bref de mon avis c'est de la bonne branlette, et je ne comprends pas ou se trouve la portée philosophique dans ces "concepts", ou se trouve les questions sur le monde et l'homme?
Pour celles que j'ai cité, c'est donc, son rapport à l'image, au language, aux représentation et à l'autre.

Citation :
Publié par Saink
Il y a des "œuvres" amusantes certes, mais peut on réellement appeler ça de l'art? (l'art n'a pas pour vocation d'être fun)
L'art n'a même pas de vocation du tout.
Alors pourquoi ne pourrait il pas être drole?
tu trouves pas les gribouillages de keith haring sont rigolos? t'as jamais lu de bd humoristique, de films comiques?

6a01127917f7ad28a401b7c6f16f95970b-800wi.jpg


Citation :
Publié par Saink
Marcel Duchamp avait de l'humour et maîtrisait l'ironie au contraire de ses héritiers qui se prennent vraiment trop au sérieux...
dixit le mec qui se permet de dire que l'art c'est pas un truc rigolo, et qu'on ne peut pas se foutre de la gueule des gens.

Alors que c’était clairement l'essence de duchamp, le foutage de gueule et la remise en question.
Un peu comme la dernière œuvres de baldessari que j'ai montré, une peinture qui n'en est pas une.
Et se moque ouvertement de la définition de "bonne peinture" qu'elle arbore.

Citation :
Publié par Saink
Je joins quelques artistes contemporains que j'apprécie
Tu as l'air de kiffer les sculptures figuratives dis donc.
ou alors c’est un hasard?

Citation :
Publié par Saink
Si tu veux du fun tu peux regarder la télé, ou lire une bd/magazine. Mais l'art véritable est au dessus, il se doit de poser des questions sur l'homme et le monde qui l'entoure. Sinon c'est de l'art au rabais.
Wow.
Ok, on tient le problème.

T'es sérieux? "l'art véritable", et c’est toi qui cite Duchamps qui disait que ces collègues prenaient tout trop au sérieux??
Mais mdr, t'as rien compris donc.

Il n'y a rien de plus sérieux qu'un mec qui considère reconnaitre le "vrai art" du reste.

Il y a quoi de moins artistique dans une émission de tv, un video youtube, un film de cinéma, etc etc etc
une bd, d'un magasine, d'u tableau de maitre, d'une affiche de pub, etc etc etc

chaud mec, chaud.
Surtout qu'en plus tu parles d'histoire de l'art etc, mais c'est vraiment avec ce genre de considérations que tu l'enterre cette histoire, on va pas compter la tétrachié d’œuvres qui ont été considéré comme n'étant "pas du vrai art" dans toute l'histoire de l'art.
Et c’est surtout parce que le "vrai art" est un concept stupide, borné et conservateur.

Et plus encore, ce qu'il faut se rappeler, c'est que ce soit de l'art ou pas, on s'en fout.
On s'en fout des définitions stériles, et il n'y a que les imbéciles pour considère ou déconsidérer quelque chose par ce que "c'est de l'art" ou "ce n'en est pas".

Je te renvois à la peinture de baldessari.


Citation :
la touche/composition/utilisation des couleurs, l'art n'a pas commencé il y a 50 ans.
C'est normal que l'art de son temps soit plus facile à appréhender que celui d'avant, l'art contemporain (contemporain comme d’aujourd’hui) utilisent des codes et des principes qui ont été intégrés par le spectateur actuel.

Les œuvres passées elles, ne relève pas forcement des mêmes codes, des mêmes valeurs, etc.

Par exemple, tout ce qu'on connait niveau couleur, complémentarité etc, tu peux le jeter à la poubelle quand tu regardes une œuvre antérieur au 17eme siècle, car le prisme n'avait pas encore été inventé et les théorie des couleurs les plus diverses foisonnait au fur et à mesures des siècles, sans jamais correspondre à ce que l'on sait aujourd'hui des couleurs, de leur fonctionnement physique.

On parle d'un temps, ou quand les gens regardait un arc en ciel, il était composé de 3/4 couleur maximum à leur yeux, et où le rouge et le vert n'était pas des couleur complémentaire, ça n'était pas des couleurs qui "juraient" l'une avec l'autre comme on le perçoit aujourd'hui.
Par exemple, lorsque tu regardes une peinture médiéval et que tu trouves que les personnages représente sont habillé de manière vive et bigarré, pour l'époque, ce n’était pas le cas.
Les couleurs n’était pas bigarré, c’était des association de couleur naturelles selon eux, et ils n'y voyaient pas le même contraste qu'on leur trouve aujourd'hui.
Pour le coté vif, c’était une preuve d’élégance et de richesse, car les tons vif était plus complexe, plus cher, à maintenir sur une peinture ou un vêtement au fil du temps.

Appréhender une œuvre passée demande clairement plus d'explication de bas de page qu'une œuvre moderne, utilisant une codification commune avec le spectateur lambda d'aujourd'hui.
Ohlala que la tartine semble longue pour étaler autant, enfin je respecte vos avis et j'ai lu vos interventions avec attention, on est sur un forum rien n'est uniforme et heureusement. Mais j'en prends note, même si ça vire vite au snobisme. Je vais pas partir en war quotes, c'est lassant et ça semble inutile

Je précise quand même que tout n'est pas à jeté dans l'art contemporain, j'apprécie les travaux de Sophie Calle par ex. Concernant baldasseri, je trouve ses "œuvres sur la couleur affilié aux mots d'une évidence naïve, n'importe qui ayant étudié la couleur sait que les couleurs divulguent une émotion (couleurs chaudes/froides, symbolique des couleurs dans l'art), rien de bien surprenant. Ce que je regrette et qui transparaît dans ce que tu dis, c'est que l'art n'est plus intellectuelle. L'ex de Keith Haring me fait sourire, si t'as retenu uniquement ses dessins de bites, t'as raté une grosse partie de son boulot. C'est comme ne retenir que l'origine du monde de Courbet, c'est un peu désolant. L'art fun c'est ton avis, pas le miens (je le rappelle car tout le monde n'est pas Azraelle), je préfère l'art de la réflexion.

Pour ce qui est de la compréhension de l'art "d'avant, j'avouerais ne pas comprendre pourquoi cela semble inaccessible, les idées ainsi que la réflexion est toujours très actuelle, ce n'est pas parce que l'art contemporain à fait table rase de tout ça que c'est nécessairement inaccessible. Certes cela demande plus de "bagages" de comprendre la touche, la composition ou l'utilisation de telle ou telle couleur dans un Van Gogh, chose que les amateurs d'art contemporain ne semblent plus avoir

Au sujet de l'utilisation des couleurs et des théories découvertes au 17eme (Goethe, Chevreul...) ont permis l'ascension de l'impressionnisme et des courants suivant, mais les maîtres du 15/16eme était au courant de l'impact d'une couleur à côté d'une autre, des effets de lumière des complémentaires, des contrastes. Pour s'en convaincre il suffit de lire le traiter de la peinture de De Vinci, ou de constater l'utilisation très complexe des complémentaires dans Les Repas chez Levi de Véronèse bien antérieure au 17eme et ses théories. Il faut pas croire qu'ils balançaient les couleurs au hasard sur la toile, c'était des actes réfléchit et très débattu ou la recherche de l'harmonie des couleurs était constante.

Dernière modification par Saink ; 09/11/2015 à 23h39.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés