[POGNAX] Politique et économie en Russie

Répondre
Partager Rechercher
https://www.theguardian.com/world/20...he-generations

Citation :
Ilya Krasilshchik, a popular Russian blogger and former tech executive, asked his 110,000 followers on Instagram to send him their own stories of family infighting.
Krasilshchik said he soon received “hundreds of screenshots” from young Russians, showing heated and emotional exchanges with their parents. He decided to post some of those conversations to show young Russians that they weren’t alone.
“Clearly, this war has been a very traumatic experience for many families in this country.”

Hélas, la Russie est un pays vieillissant, avec une majorité qui s'informe via la télévision.
Citation :
Publié par Aloïsius
Je parlais plus haut de la télé d'Etat qui laissait s'exprimer des voix discordantes, là, c'est plus dans la ligne du partie : il est question d'un plan génial pour envahir les pays baltes, la Pologne et la Suède sans que l'OTAN ne puisse riposter naturellement...
Le problème, c'est que quand je vois ça, c'est que je ne sais pas du tout ce que ça vaut RJB News comme Tweet d'information.
Il y a t-il une vraie menace ou pas ?
Citation :
Publié par Caniveau Royal
Le problème, c'est que quand je vois ça, c'est que je ne sais pas du tout ce que ça vaut RJB News comme Tweet d'information.
Il y a t-il une vraie menace ou pas ?
Il y a une vraie propagande russe à la télévision pour préparer les Russes à l'idée d'un conflit avec l'Occident.
Cela ne veut pas dire que les plans dessinés au doigt par ce type sont réalistes.

[ ... ]

Dernière modification par TabouJr ; 13/03/2022 à 10h28.
Citation :
Publié par znog
(...)
Toute coupure des russes des réseaux sociaux, ou des jeux vidéos avec une fonctionnalité sociale (ne serait-ce qu'un chat), est un service rendu à Poutine.

Accessoirement, les jeux vidéos, c'est un loisir de pauvre. De classe moyenne aussi, mais, en la matière, c'est cheap.
Une intervention du président Polonais, Duda, à la B.B.C. (rapportée par le Guardian).
Je crois qu'elle est très éclairante sur la complexité de la situation dans laquelle nous sommes :

Le président Polonais Andrez Duda croit que la Russie pourrait utiliser des armes chimiques car Vladimir Poutine est en "situation très difficile".
Actuellement, politiquement, il a déjà perdu sa guerre, et en interne, il ne la gagne pas,
Il ajoute que si Poutine utilisait des armes de destruction massives, cela changerait la donne. "Certainement, l'Alliance Nord Atlantique (OTAN) s’assiérait autour de la table et réfléchirait sérieusement à quoi faire, parce que cela commencerait à devenir dangereux, pas seulement pour l'Europe ou notre région, mais le monde entier."

"À cause de la responsabilité des alliés, à cause de cela, nous ne pouvons transférer nos avions. Parce que nous pensons que nos alliés nous en tiendraient rancune, en pouvant placer l'OTAN dans une situation difficile."

Transférer les avions ou tenter de défendre le ciel ukrainien contre l'aviation de combat russe, eh bien, c'est une décision qui est strictement militaire et très sérieuse, parce qu'elle signifie que les jets de l'OTAN vont devoir être envoyés dans l'espace aérien ukrainien et qu'il y aura une confrontation entre l'aviation de l'OTAN et l'aviation russe, et cela signifie l'ouverture d'une troisième guerre mondiale."

Duda dit qu'il a peur que la Russie tourne son attention sur une potentielle invasion de la Pologne, s'il réussit en Ukraine. Il dit qu'il croit que les alliés de l'OTAN les défendraient si cela arrivait.
Il cite le précédent président Lech Kaczyński, qui disait : “Aujourd'hui, c'est la Géorgie. Demain ça pourra être l'Ukraine. Puis les états baltes, et après un certain temps, viendra le temps de la Pologne", après que la Russie ait envahi la Géorgie in 2008.

"Nous ne voulons pas être dans la sphère d'influence Russe. Nous nous en sommes extraits, et nous ne voulons pas y retourner."

"Je suis né dans un état qui n'était pas totalement souverain ou libre. Quand quelqu'un parle de socialisme Russe ou communisme, un frisson me traverse l'échine. Jamais plus nous ne voulons de soldats soviétiques, voulons être dans la sphère d'influence de la Russie, ici. Ce serait contraire à nos lois et nous détruirait en tant que nation. Une destruction de nos traditions."
A titre personnel je n'y crois absolument pas à l'attaque d'un autre pays (et encore moins l'attaque d'un pays membre de l'OTAN) à la suite de l'Ukraine.
- Cela a pris beaucoup d'années de déstabilisations en interne pour justifier cette invasion.
- Cela a coûté énormément de troupes et déstabilisé un peu plus la Russie.
- Poutine n'est pas immortel.
Citation :
Publié par Kian/Velatel
A titre personnel je n'y crois absolument pas à l'attaque d'un autre pays (et encore moins l'attaque d'un pays membre de l'OTAN) à la suite de l'Ukraine.
Répète après moi lui :
"Poutine n'envahira pas la Finlande, j'en prend le paris"

Au passage, que Poutine soit vieux ne veut pas dire grand chose si son successeur a les mêmes idées et les mêmes pratiques que lui.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Aloïsius
Répète après moi lui :
"Poutine n'envahira pas la Finlande, j'en prend le paris"

Au passage, que Poutine soit vieux ne veut pas dire grand chose si son successeur a les mêmes idées et les mêmes pratiques que lui.
Bien sûr que sur un coup de tête il peut le faire, mais si on prend en compte ce que j'ai dit, il y a très peu de chance. Je prendrais pas des paris parce que je suis pas dans sa tête, mais sachant le déroulement de l'invasion de l'Ukraine ce serait stupide d'enchaîner.

La succession d'un pays autoritaire n'est pas forcément de tout repos, surtout si le peuple a d'autres aspirations. Imo, même si son successeur est un Poutine 2.0, il faudra malgré tout du temps pour qu'il stabilise son pouvoir et le pays.


@Zipoglouton Je l'ai dit dans la suite du post que tu as quote.
Après, il peut très bien attaquer sans raison particulière et sans le moindre soutiens sur place, mais j'ai du mal à croire qu'il ferait ça. Une attaque frontale avec juste pour but d'envahir, ça passe beaucoup moins qu'avec des excuses bidons du style "armes de destruction massives" ou "on vous envahi pour vous protéger des nazis"
Citation :
Publié par Tzioup
La Crimée c'est avant tout 2.2 millions de personnes.
T'étais pas censé t'excuser platement concernant la livraison des avions à l'Ukraine toi ?
Et si t'essayes de me dire que ce qui a motivé l'annexion de la Crimée ce sont ses 2.2 millions d'habitants et pas la base militaire il te sera à l'avenir difficile de dénoncer la façon dont certains reprennent la propagande Russe.
Citation :
Publié par Kian/Velatel
mais sachant le déroulement de l'invasion de l'Ukraine ce serait stupide d'enchaîner.
C est sur, vu comme ça tu parles d enchaîner juste après l Ukraine, ce qui est con...
Il a pris la crimee en 2014, la l Ukraine en 2022, laisse lui 10ans pour enchaîner le prochain pays qd meme
Citation :
Publié par Kian/Velatel
"on vous envahi pour vous protéger des nazis"
Cela fait 20 ans que la Russie instrumentalise les minorités russophones des pays baltes. De toute manière, les prétextes invoqués pour l'invasion de l'Ukraine sont grotesques, Poutine et Lavrov ne font même pas semblant de nous prendre pour des cons, pourquoi prendraient-ils plus de gants dans une nouvelle opération ?
En termes militaires, l'OTAN a prouvé qu'elle était un tigre de papier en ce qui concerne la défense des pays non-membres. La seule chose qui protège la Finlande (ou la Suède), c'est l'armée finlandaise. Et l'armée ukrainienne.
Kaliningrad a été transformé en une gigantesque base de lance-missiles, ce n'est pas juste pour faire joli sur la carte.

Le 200e char russe détruit/abandonné/capturé documenté aujourd'hui (c'est un minimum). 61 chars perdus (au minimum) du côté ukrainien, mais ils en ont récupéré 89 sur l'armée russe (certains ont déjà repris du service).
https://www.oryxspioenkop.com/2022/0...equipment.html

edit : pour ceux qui veulent avoir une idée de ce qu'est l'OSINT (le renseignement open source), comment ça marche et pourquoi on peut lui accorder une confiance relative :


Le principe est un peu toujours le même en fait : le gagne-pain de ces gens, c'est leur crédibilité. Ils forment certes une "communauté" mais ils sont aussi tous rivaux. Du coup, quand l'un d'eux commence à faire de la merde, il se fait assez vite repérer et dénoncer dans la foulée. Exemple :

Une fois qu'on a identifié des sources fiables, on peut les suivre sans trop de risque, en gardant cependant en mémoire que ce sont des êtres humains, qui peuvent certes avoir accès à quelques ressources "propriétaires" du fait de leurs connexions professionnelles (journalistes, analystes...) et qui ont certes des compétences liées à la pratique de leur activité, mais le "brouillard de guerre" concerne tout le monde, leurs sources ont des limitations évidentes et ils peuvent se tromper en dépit de toutes leurs précautions.
Cependant, statistiquement, les chiffres donnés plus haut restent fiables et révélateurs dans la mesure où l'on tient compte des biais inévitables à leur production.

Dernière modification par Aloïsius ; 13/03/2022 à 13h45.
Citation :
Publié par Kian/Velatel
A titre personnel je n'y crois absolument pas à l'attaque d'un autre pays (et encore moins l'attaque d'un pays membre de l'OTAN) à la suite de l'Ukraine.
- Cela a pris beaucoup d'années de déstabilisations en interne pour justifier cette invasion.
- Cela a coûté énormément de troupes et déstabilisé un peu plus la Russie.
- Poutine n'est pas immortel.
Quand il a réalisé l'invasion je pensais qu'il irait plus loin, maintenant j'en doute beaucoup vu la gueule de son armée. Elle n'a aucune chance s'il décide de s'en prendre à l'OTAN ou l'UE. Vu comment cela se passe en Ukraine je me dit qu'il va devoir s'arrêter là bas, car il n'est même pas censé avoir les moyens d'occuper le pays une fois qu'il sera conquis...

Je me dis que j'ai grandement surestimé la Russie, si aujourd'hui je soutient encore le réarmement de l'Europe c'est pour éviter d'autres actions de ce genre en Afrique par exemple. Bon il y a aussi le fait que si l'occupation se passe mieux que prévu il pourrait attaquer de petits pays en Europe dans quelques années... J'ai quand même des doutes, car pour se relever des sanctions des occidents cela va être très dur à priori, mais on ne le pensait pas assez con pour envahir l'Ukraine donc tout est possible.
Le problème est que s'il réussit. il va se sentir tellement "fort" "big cojones" qu'il ne va pas s'arrêter en si bon chemin. Et on ne parle pas de tous les sous fifres de son commandement du colonel de l'armée au petit soldat. On voit de plus en plus de vidéos de kidnapping en plein jour, tabassage d'ukrainiens de la part des nouveaux maitre. car pkoi pas. il n'y a plus rien pour les arrêter. que l'otan reste dans sa forteresse pour eux. Bref, Moldavie, Georgie, je ne donne pas cher pour eux si l'urbaine tombe.

Reste la question magique depuis le debut: On s'y investit plus et risque un conflit mondial? ou on le laisse faire en armant les ukrainiens avec des lances roquettes mais pas plus. A quel moment on dit que ca suffit sans répéter les erreurs qui ont conduit a la 2eme guerre mondiale et que ca soit trop tard (p-e que ca l'est déjà)?
Citation :
Publié par Aloïsius
Cela fait 20 ans que la Russie instrumentalise les minorités russophones des pays baltes.
D'ailleurs je suis terrifié par les alternatives futures qui s'amorcent: le racisme est en pleine croissance. Évidemment le racisme des russes envers les autres, mais aussi dans l'autre sens: les baltes, polonais ou autres ex-dominés vouent une haine croissante envers les russes en général, mais aussi envers leurs minorités. Une fois, espérons le, l'agression en Ukraine brisée, ça sent les déplacements de population au pire en mode WWII, ou au mieux de la dé-russification forcée.

Sur un sujet tangent, outre les sanctions contre les oligarques (justifiées quand c'est des proches du régime), on assiste a de plus en plus de pressions (aussi bien dans la presse que ici) pour sanctionner/surveiller/soupçonner les natifs (mais aussi les originaires ) des belligérants adverses. On voit bien le cheminement logique qui mena il y a 70 ans a interner des citoyens américains car ils avaient la mauvaise origine ou la mauvaise morphologie. Les gens doivent faire aussi des prises de positions publiques, ignorant que certains ont de la famille / des intérêts ailleurs. Forcer les gens a risquer leurs vies ou celles de leurs proches n'est pas très éthique. Genre imaginez que demain on me demande de prendre position publiquement contre le Hezbollah. Même si je les conchie du plus profond de mon être, il est hors de questions que je prenne la moindre parole publique sur des sujets politiques vu les risques encourus par mes proches.
Citation :
Publié par Hellraise
D'ailleurs je suis terrifié par les alternatives futures qui s'amorcent: le racisme est en pleine croissance. Évidemment le racisme des russes envers les autres, mais aussi dans l'autre sens: les baltes, polonais ou autres ex-dominés vouent une haine croissante envers les russes en général, mais aussi envers leurs minorités. Une fois, espérons le, l'agression en Ukraine brisée, ça sent les déplacements de population au pire en mode WWII, ou au mieux de la dé-russification forcée.
Faut arrêter avec ça, les Baltes et Polonais vouent pour pas mal une haine envers la Russie, oui ; en revanche pour avoir été pas mal en Lettonie parmi des non-russophones je n'ai rencontré personne qui voue une haine envers les russophones. Une grosse partie de la population vit à Riga dont une majeure partie des russophones du pays et ça se passe bien. Par contre effectivement les Lettons (et c'est valable pour les Lituaniens et les Estoniens) sont conscients du fait que leur pays est jeune et que leur langue et leur culture pourraient disparaître très vite et par conséquent ils sont intransigeants sur le rapport entre langue et citoyenneté. Faut se dire qu'à l'indépendance l'immense majorité des Baltes étaient bilingues russes et une grosse partie l'est toujours, alors que l'effort inverse est peu fait par les russophones (c'est un peu pareil en Ukraine d'ailleurs). Lorsque le sujet de la langue est abordé ils ne comprennent en effet pas pourquoi eux font plus d'effort pour apprendre le russe que les russophones ne font l'effort d'apprendre la langue du pays où ils vivent. Mais je n'ai jamais vu de haine, ils le déplorent certes mais c'est tout.

Par contre tu peux y faire toute ta scolarité dans des écoles russophones (les cours de letton sont cependant obligatoires) sans aucun problème, y'a des cursus russophones à la fac, personne vient te faire chier. Les gens peuvent voter pour des russophones du moment que le candidat leur convient davantage (d'ailleurs en Ukraine ça a été le cas à plusieurs reprises et Zelensky lui-même est russophone ; c'est un peu différent pour les Etats baltes mais ce n'est pas leur préoccupation première). Les conflits inter-ethniques dans ces Etats sont en réalité quasi-inexistants. Une partie importante des russophones là-bas se considèrent d'ailleurs de plus en plus différents des Russes vivant en Russie (sans se considérer toutefois de culture lettonne/estonienne/lituanienne).
Citation :
Publié par Hellraise
on assiste a de plus en plus de pressions (aussi bien dans la presse que ici) pour sanctionner/surveiller/soupçonner les natifs (mais aussi les originaires ) des belligérants adverses. On voit bien le cheminement logique qui mena il y a 70 ans a interner des citoyens américains car ils avaient la mauvaise origine ou la mauvaise morphologie.
Comme tu le dis, ce n'est pas un comportement spécialement neuf, et même durant la seconde guerre mondiale les alliés ont eu des comportements pas très propres, notamment l'internement forcé des japonais résidant aux USA.
Quand on voit resurgir les nationalismes, cela veut dire qu'on a laissé trop de marge d'expression aux teubés.
Il me semble que l'on a posté le dessous des cartes sur l'arme alimentaire qu'est le blé

Voici un podcast plus détaillé sorti hier

Citation :
durée : 00:58:36 - Affaires étrangères - par : Christine Ockrent - Alors que la Russie est le premier exportateur de ce céréale, quelle adaptation nécessaire pour l’agriculture européenne ? - invités : Caroline Dufy Maitre de conférences en économie et en sociologie à Sciences po Bordeaux, spécialiste de l'économie russe; Estelle Brack économiste, spécialiste des questions bancaires et financières à l’iReMMO.; Sébastien Abis administrateur au CIHEAM (Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes) et analyste géopolitique sur l’espace méditerranéen, l’agriculture et l’alimentation.; Philippe Chalmin Professeur d’histoire économique à l’Université Paris-Dauphine et président fondateur de Cyclope, principal institut de recherches européen sur les marchés des matières premières
https://www.franceculture.fr/emissio.../l-arme-du-ble

https://pca.st/episode/f982d71d-0066...7-b1b7184ff4a8

Cela permet de bien comprendre ceux qui ont la trouille, et également le gros risque pris par l'Égypte

145062-1646302161-5550.png
Les bombardements russe sur la seule ville de Marioupol auraient déjà fait plus de 2000 morts civils depuis deux semaines.
https://www.lemonde.fr/international...7301_3210.html
Par comparaison, en 4 ans de guerre, les bombardements russes et syriens sur Alep ont fait un peu plus de 20 000 morts.

A l'inverse, la guerre en Ukraine ne fait que commencer. L'occupation et la répression seront tout aussi meurtrières, le régime poutinien se fascisant de jour en jour.
L'argent donné à la Russie pour son charbon, son gaz et son pétrole sert avant toute chose au meurtre de masse de civils innocents.
Citation :
Publié par znog
Il me semble que l'on a posté le dessous des cartes sur l'arme alimentaire qu'est le blé

Voici un podcast plus détaillé sorti hier


https://www.franceculture.fr/emissio.../l-arme-du-ble

https://pca.st/episode/f982d71d-0066...7-b1b7184ff4a8

Cela permet de bien comprendre ceux qui ont la trouille, et également le gros risque pris par l'Égypte

145062-1646302161-5550.png
Je remarque l'Afghanistan. Je me demande si c'est pas un appel du pied des Talibans pour normaliser leurs relations avec l'occident.
Citation :
Publié par Borh
Je remarque l'Afghanistan. Je me demande si c'est pas un appel du pied des Talibans pour normaliser leurs relations avec l'occident.
Ou aussi parce que ça leur rappelle que la Russie (URSS) leur a fait la guerre pendant 10ans ?
Une conséquence des sanctions : le club de Football de Chelsea n'est pas sûr de pouvoir finir la saison : il ne peut plus vendre d'articles de merchandising, de billets, et ses revenus liés aux droits de diffusions et primes de compétitions sont gelés. Roman Abramovitch a lancé la vente du club, mais elle a été stoppée par le gouvernement britannique.
Répondre

Connectés sur ce fil

6 connectés (1 membre et 5 invités) Afficher la liste détaillée des connectés