L'Agora

La gauche, son avenir, ses alternatives, ses candidats

Répondre
Partager Rechercher
Bah soit elle a un soucis, soit elle pense que la SNCF va prioriser le contrôle des noirs et des arabes (le #traduisonsles me fait penser à la seconde mais je peux me gourer).

Dernière modification par Siuan ; 22/07/2021 à 20h13.
Toi aussi, fais du complotisme
Brillant stratagème en réalité : en attaquant les cheminots, elle s'assure de diminuer encore le score de Mélenchon et de le pousser plus vite vers la tombe.
Il y aura une place à prendre.

Au passage, si Mélenchon a tenté de siffler la fin de la récré lors des comparaisons de certaines de ses troupes entre pass vaccinal et dictature (voire pire), c'est peut-être parce qu'il a compris que le n'importe quoi généralisé au sein de LFI le plombait totalement pour 2022.

Autant il n'envisage pas de gagner, préférant son rôle de tribun héroïque toujours dans l'opposition, autant terminer avec un score à la Hamon, ça ne l'intéresse certainement pas. Mais certains de ses sous-fiffres ne seraient pas forcément mécontents s'il était définitivement éjecté du premier plan.
Citation :
Publié par Egelby tout gentil
- un parti pro nucléaire et pro recyclage massif des ressources
- un parti qui passe la priorité sur la recherche, sur le rationalisme et le pragmatisme
- un parti qui cesse de slurper les babouches des uns et robes de mandarins des autres
- un parti qui envoie chier très ouvertement les pseudo progressistes, les islamistes en herbe, leurs soutiens et tout ce petit monde.
- un parti qui cesse la politique du village monde merveilleux et de l'europe heureuse du plein emploi, bref que l'on arrête de nous prendre pour des couillons et qu'avant de se soucier du porte monnaie du lithuanien on se préoccupe du notre
- un parti qui s'appui sur la richesse de sa population son travail, l'amour de sa terre et de son pays, et qui s'occupe plus d'assurer la sécurité, la justice et l'éducation plutôt que de nous faire suer avec des politiques sur le sucre dans les canettes ou l'inclusivité.
- un parti écologiste, qui dise que les voyages en avion pour aller passer un week end c'est con, qui arrête les niaiseries des ventilateurs géants, qui fasse une vraie politique de ressources et de gestion de nos moyens ...

bref pas demain la veille.
Bon sang j'imaginais pas qu'un jour je serais d'accord avec le tout gentil
Citation :
Publié par Thesith

Pour moi que ça soit LFI ou RN, vu leur prise de position sur le sujet de la situation et prise de décision pour clairement encourager la vaccination, ça les exclu de fait d'être des alternatives à Macron. On ne peut pas aspirer à la présidence et à diriger le pays, en étant aussi mauvais au regard de la situation actuelle.
Tu enlèves Macron qui réussit le tour de force de faire passer les RN pour des démocrates, (Enfin j'espère qu'on l’enlève ou je pars pour la Suède en pirogue) tu enlèves RN, LFI, il reste Xavier Bertrand ?

Waaa Ça va trop envoyer de l’espoir les élections de 2022
Là t'es sur que je n'allume plus la TV pendant 5 ans rien que pour ne pas voir sa trombine et son perpétuel petit rictus cruel. Ce mec me fait aussi flipper que Macron, ce serait possible d'avoir un président qui en ressemble pas à un tueur en série ? Je sais que finalement c'est raccord tellement ils sont compétents, mais quand même.
Citation :
Publié par Mr Bourpif
Waaa Ça va trop envoyer de l’espoir les élections de 2022
Parce que vous avez de l'espoir pour 2022 ?
Le prochain président devra gérer
- une crise migratoire
- une crise économique majeure
- une crise sanitaire
- une crise climatique majeure

et le tout avec
- Une France divisée
- des tensions internes
- des troupes usées
- une population dont le QI baisse
- En lieu et place de fonds, un trou dans la caisse.
Citation :
Publié par hoochie
Bon sang j'imaginais pas qu'un jour je serais d'accord avec le tout gentil
Pareil ici tiens.

Citation :

Publié par lafa (#31144438)
Parce que vous avez de l'espoir pour 2022 ?
En fait oui. Je pense qu'on peut assister à un sursaut dans le pays dans les prochaines années.

D'une part cette crise du Covid va finir par se terminer ce qui sera un gros soulagement, d'autre part elle a mis en exergue de manière plutôt impitoyable et douloureuses un tas de problèmes latent dans le pays. Des problèmes qu'on ignorait plus ou moins mais qui sont maintenant bien trop visible pour que ça puisse continuer d'être le cas.

Alors on peut voir le verre à moitié vide et se dire que les problèmes en question sont insurmontables et une preuve de notre déclin.
Ou on peut voir le verre à moitié plein et se dire que le fait qu'ils soient visible à tous nous a définitivement éveillé de nos illusions douillettes et nous donne maintenant une chance de rectifier le tir.
Personnellement je ne suis pas fataliste et je pense que la France peut infiniment mieux faire que ce qu'elle montre maintenant. Mais il faut clairement qu'elle se réveille et se sorte les doigts.

Dernière modification par ClairObscur ; 23/07/2021 à 01h24.
Tu ne feras rien avec une population divisée. Un pays ruiné, tu peux le redresser, le réchauffement climatique tu peux t'adapter et te préparer à être résilient mais absolument rien de tous ça ne peut se faire sans unité nationale.
Citation :
Publié par ClairObscur
Des problèmes qu'on ignorait plus ou moins mais qui sont maintenant bien trop visible pour que ça puisse continuer d'être le cas.
Je n'ai pas ton optimisme.

Ces problèmes seront rapidement renvoyer sous le tapis, et ce sera le retour des jours heureux et en avant Guingamps.
Il n'y a qu'à lire le fil Covid, aucun changement de feuille de route ne saurait être toléré.

Tant que les générations biberonnées à la croissance et au tout tout de suite n'auront pas passé l'arme à gauche, je n'ai aucun espoir d'amélioration, quelque soit le sujet.

Rendez vous vers 2070.
Montebourg annoncera sa candidature le 4 Septembre. C'est très tard IMHO, en particulier pour un "sans-parti" (il n'est plus au PS, si ?).

Mais la politique française est tellement devenue n'importe quoi que si ça se trouve, ça va marcher...
Il n'est plus au PS et n'a plus de courant ni de soutien. Maintenant le PS est toujours plein de surprises donc des ralliements peuvent se faire entendre. Ils seront deux à s'être annoncés officiellement.
Citation :
Publié par Aloïsius
Montebourg annoncera sa candidature le 4 Septembre. C'est très tard IMHO, en particulier pour un "sans-parti" (il n'est plus au PS, si ?).

Mais la politique française est tellement devenue n'importe quoi que si ça se trouve, ça va marcher...
Un de plus un de moins, pourquoi pas
Le jour où Hamon s'était déclaré j'avais pris cela pour une plaisanterie, ce fut hélas une bien longue plaisanterie

Donc ne préjugeons de rien
J'avais un mince espoir qu'un candidat se dégage de la mêlé et avoir un rassemblement à gauche pour mettre la gauche en position d'aller chercher la seconde place. Mais bon là j'y crois plus du tout donc ça va être soit à nouveau Macron, soit LR soit Le Pen.
Vu que beaucoup ne veulent plus de Macron, je met donc une pièce sur le candidat de droite, enfin sauf si ça finit en drama avec plusieurs candidats.
Citation :
Publié par Thesith
Vu que beaucoup ne veulent plus de Macron
Ah bon ? Entre 40 et 45% de popularite a moins d'un an de l'election en fin de premier mandat, j'ai la flemme de verifier mais je subodore que c'est mieux que tous ses predecesseurs au meme stade depuis ... probablement mitterrand 88. Et ce alors qu'on est a peine sorti d'une crise massive.
Evidemment, jouer aux predictions 10 mois avant une election releve de la loterie mais a date, je ne vois pas comment il pourrait ne pas etre reelu. Comme d'hab la gauche va se pointer avec environ 12 candidats qui feront chacun 1%, la droite va se disperser entre 2 3 mecs (genre bertrand + le mec / la meuf qui sortira de la primaire LR), Marine va faire 28%, Macron 26 et au premier tour ca fera un remake de 2017 a 55-45.
Marrant cette question de sondage, j'aime bien l'idee. Et ca me conforte dans ce que je pense, quand ton "meilleur" adversaire peine a avoir 25% de gens qui pensent qu'il ferait mieux que toi, tu me sembles bien parti pour te faire reelire easy peasy.
Citation :
Publié par Dawme
Evidemment, jouer aux predictions 10 mois avant une election releve de la loterie mais a date, je ne vois pas comment il pourrait ne pas etre reelu. Comme d'hab la gauche va se pointer avec environ 12 candidats qui feront chacun 1%, la droite va se disperser entre 2 3 mecs (genre bertrand + le mec / la meuf qui sortira de la primaire LR), Marine va faire 28%, Macron 26 et au premier tour ca fera un remake de 2017 a 55-45.
On va avoir un remake de 2017 ou on devra encore faire barrage au RN !
Citation :
Publié par Dawme
Ah bon ? Entre 40 et 45% de popularite a moins d'un an de l'election en fin de premier mandat, j'ai la flemme de verifier mais je subodore que c'est mieux que tous ses predecesseurs au meme stade depuis ... probablement mitterrand 88. Et ce alors qu'on est a peine sorti d'une crise massive.
Evidemment, jouer aux predictions 10 mois avant une election releve de la loterie mais a date, je ne vois pas comment il pourrait ne pas etre reelu. Comme d'hab la gauche va se pointer avec environ 12 candidats qui feront chacun 1%, la droite va se disperser entre 2 3 mecs (genre bertrand + le mec / la meuf qui sortira de la primaire LR), Marine va faire 28%, Macron 26 et au premier tour ca fera un remake de 2017 a 55-45.
Y a jamais eu dans l'histoire des sondages un an avant l'élection qui donnait le second tour. Et y a pas de raison que cette fois ci ça donne tord à ce constat. Bref je pense qu'il y a de sérieuse chance sauf si la droite vraiment fait n'importe quoi (ce qui n'est pas exclu) que Macron ne sera pas au second tour..
C'est normal qu'il soit encore aussi haut, puisque pour l'instant y a que lui et Le Pen de bien identifié comme candidat et en capacité d'être au second tour. Dès qu'on aura un candidat à droite bien identifié, ça va changer.

Ensuite sur sa popularité sincèrement j'émets de sérieuse réserve vu la situation dans laquelle nous sommes. A savoir période de crise, beaucoup de gens se rassemblent autour du chef. Si on était sorti de la crise, il ne serait plus si haut.
D'ailleurs c'est sans doute la seule chose qui peut encore le sauvé (ça et absence d'un candidat à droite bien identifié) au printemps prochain. Si on est sorti de la crise sanitaire à ce moment là, son socle va s’effriter.

Et puis popularité ça veut pas dire vote. Il est très fort par exemple chez les 18/24ans sauf qu'ils votent pas.

Sans compter que c'est oublié les sondages qui montrent que justement les français en majorité ne veulent plus de ce duel Macron/Le Pen. Bref non l'élection n'est pas encore faite.
L'election n'est effectivement pas faite et il peut se passer des tas de choses d'ici 2022. Mon point est juste que faut faire gaffe a l'effet bulle internet / contestataire / reseaux sociaux, on peut avoir une lecture du mandat de Macron rempli de crises (greve retraites, puis gilet jaunes, puis covid, ...) et se dire que tout le monde le deteste mais c'est a mon avis une image deformee de la realite, on est tres loin d'un Hollande qui peinait a avoir 15% d'opinion favorable pendant 5 ans. Il est clair qu'il profite a plein de la mediocrite de l'offre politique aujourd'hui, probablement que l'opinion de beaucoup de gens est "bon il est pas terrible mais a cote de Melenchon / Le Pen / Wauquiez / ...", probablement aussi que son eventuelle reelection serait plus un rejet des autres qu'un choix de lui, mais a la fin de la journee, ca marche aussi pour se faire elire.

Je pense que la meilleure chance pour la droite, ce serait Edouard Philippe. Sauf que d'une part j'ai pas l'impression qu'il ait envie d'y aller (en 2022 en tout cas), d'autre part les mecs arriveront jamais a s'unir, alors...
5 candidats à la primaire écolo :

- Jean-Marc Governatori, antivax centriste et allumé, qui sera aussi anecdotique à la primaire que les Verts risquent de l'être à la présidentielle.

- Delphine Batho, l'ancienne socialiste trop sincère et trop réaliste. Une sorte de Cassandre qui voit parfaitement que notre modèle économique va dans le mur et qui propose donc une vraie décroissance. A choisir entre les 5, j'aimerai bien qu'elle soit élue à l'Elysée plutôt qu'un autre de la bande, mais bon, ça risquerait d'être violent sur le plan économique et social...

- Yannick Jadot, à ne pas confondre avec François De Rugy mais quand même. Il n'a probablement aucune chance de gagner la primaire puisqu'il a déjà été candidat et qu'il est à l'aise dans les médias. Si à ma surprise il passait, il serait en concurrence au premier tour de la présidentielle avec Hidalgo, tout deux s'entraînant vers le fond à grands renforts de boules puantes (pronostic personnel).

- Sandrine Rousseau, militante écoféministe dont la route et les motions ont croisé Alice Coffin et Philippe Meirieu, et qui est en gros le cheval de Troie LFI préparant les Verts à se rallier à Mélenchon dans une grande alliance intersectionnelle pour abattre la patriarchie raciste et faire 5%.

- Eric Piolle, le maire de Grenoble, qui construira des pistes cyclables dans toute la France, ce serait une bonne chose. Si ce n'est pas Rousseau, ce sera lui (pronostique personnel), sauf que lui ne se rallierait pas à Mélenchon mais chercherait à lui piquer sa fonction tribunicienne, alors qu'il n'est vraiment pas équipé pour : ferait sans doute une Benoît Hamon, mais à 1,6%.

J'ai pas vérifié, mais je suis certain qu'aucun n'est prêt à défendre le nucléaire, sauf peut-être Jadot s'il récupère une majorité socialo-centriste sur les ruines fumantes du macronisme (scénario de Science Fiction), ce qui fait du vote "vert" un vote pour le réchauffement global et le cancer du poumon.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés