L'Agora

La gauche, son avenir, ses alternatives, ses candidats

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Borh
C'est officiel, le PCF aura un candidat en 2022 et ne se rangera donc pas derrière Mélenchon.
C'est Fabien Roussel. J'avoue n'avoir jamais entendu parlé de lui.

Si des joliens bien au courant de la gauche peuvent donner leurs opinions, je suis preneur.
Et par la même expliquer ce qui différencie le PCF de LFI sur le plan idéologique.


J'ai un peu peur que cette dizaine d'années où le PCF s'est systématiquement rangé derrière LFI a définitivement achevé le parti (qui certes n'était pas très frinquant). Autant je connais quelques personnalités LFI (Autain, Manon Aubry, Corbière, Quatennens, Obono), autant je suis quasi incapable de citer des personnalités du PCF. Juste Ian Brossat qui est élu à Paris. J'ai d'ailleurs l'impression qu'Hidalgo a laissé plus d'espace à ses alliés communistes que ne l'a fait LFI. Peut-être la cause de la brouille ?
C'est un mou de gauche comme le PCF en est désormais rempli. La dernière fois que je l'ai vu c'était dans les 4 vérités, il avait une grande proposition: diminuer la facture d'électricité des français de 50%.
Le PCF ne s'est pas rangé pendant 10 ans derrière LFI.
Mais oui, quand le front de gauche s'est délité après 2012 et que Mélenchon occupait le devant de la scène, ils ont poursuivi leur agonie encore plus vite.

https://www.google.com/url?sa=t&sour...yigN6K245gZFou
A 4 min15 pour la super proposition... Je trouve ça ridicule comme revendication venant d'un parti communiste.

Mais étant orphelin politique je n'exclus pas de faire parti des 0,5% qui vont voter PCF en 2022.

Dernière modification par Ex-voto ; 09/05/2021 à 22h26.
Citation :
Publié par Hark²
Étant du Nord, c'est une figure très établie ici. Il est le bras droit d'Alain Bocquet, maire historique de Saint Amand les Eaux (probablement l'une des plus grosse commune communiste dans le Nord). Il est assez actif concernant la lutte fiscale, il a présenté une proposition de loi en ce sens à l'assemblée, il est proche idéologiquement de Chassaigne.
Contrairement à Laurent c'est un homme du terrain.

Néanmoins c'était écrit qu'il allait se présenter, ça ne veut pas dire qu'il ne va pas se ranger derrière un autre ou une autre candidate d'ici là, ils sont juste en train de deal les places pour les cantonales et les législatives.

Concernant la différence fondamentale entre les Coco et LFI, je pense que ça se situe au niveau du rapport entre croissants/décroissants. Le programme l'AEC est ambigüe sur ce sujet car proche idéologiquement d'un programme écolo-décroissant, mais toute fois en maintenant le moto "remplir les carnets de commande" propre aux Coco. Le plus gros point d'achoppement réside sur la question du nucléaire à mon sens (ce qui est d'ailleurs le plus gros point de fracture entre le NPA et LO par exemple).
Pour moi le plus gros point de fracture entre le NPA et LO ça serait plus le rapport aux religions. Et le fait que LO tout parti confondu est généralement le plus honnête et le plus franc dans ses tracts.
Citation :
Publié par Borh
C'est officiel, le PCF aura un candidat en 2022 et ne se rangera donc pas derrière Mélenchon.
C'est Fabien Roussel. J'avoue n'avoir jamais entendu parlé de lui.

Si des joliens bien au courant de la gauche peuvent donner leurs opinions, je suis preneur.
Et par la même expliquer ce qui différencie le PCF de LFI sur le plan idéologique.


J'ai un peu peur que cette dizaine d'années où le PCF s'est systématiquement rangé derrière LFI a définitivement achevé le parti (qui certes n'était pas très frinquant). Autant je connais quelques personnalités LFI (Autain, Manon Aubry, Corbière, Quatennens, Obono), autant je suis quasi incapable de citer des personnalités du PCF. Juste Ian Brossat qui est élu à Paris. J'ai d'ailleurs l'impression qu'Hidalgo a laissé plus d'espace à ses alliés communistes que ne l'a fait LFI. Peut-être la cause de la brouille ?
LFI a laissé peu d'espace parce qu'ils ont de toute façon peu de place localement. Et ils sont pas fans des accords avec le PS (pas fiable et arrogant localement de mon point de vue).
Idéologiquement c'est moins de références au passé communiste pour LFI pour des visées électorales à mon avis, tout comme un rapport à la nation plus présent également pour des visées électorales mais aussi sincère. Les drapeaux français, la Marseillaise, les références républicaines, les adversaires politiques de la FI veulent en faire des anti-républicains alors que ces gages sont sincères (à des degrés divers dans les têtes d'affiches, genre Mélenchon je le vois plus attaché à la République qu'à la France en elle même). Loiseau d'En Marche parlait de parti nationaliste qui ne dit pas son nom pour LFI, et les communistes ont pas appréciés les discours sur la volonté d'assécher les flux migratoires de LFI.

L'avenir réel du parti communiste on saura vraiment quand les néo-retraités actuels décéderont.
Citation :
Publié par Borh
Ah LO est pro-nucléaire ? Je ne savais pas.
Ca date un peu :
https://www.sortirdunucleaire.org/Nu...en-pensent-les

Ils ne sont pas anti-nucléaire farouche, ce que dans la vision de certains suffit à les catégoriser pro-nucléaire.

Citation :
Pour moi le plus gros point de fracture entre le NPA et LO ça serait plus le rapport aux religions. Et le fait que LO tout parti confondu est généralement le plus honnête et le plus franc dans ses tracts.
Tu veux que dire que LO soutien que la religion est l'opium du peuple au détriment du NPA qui soutien plutôt les minorités sur ce sujet ?
Citation :
Publié par Hark²
Ca date un peu :
https://www.sortirdunucleaire.org/Nu...en-pensent-les

Ils ne sont pas anti-nucléaire farouche, ce que dans la vision de certains suffit à les catégoriser pro-nucléaire.


Tu veux que dire que LO soutien que la religion est l'opium du peuple au détriment du NPA qui soutien plutôt les minorités sur ce sujet ?
Le NPA est sur la ligne de l'article anglais (alliance des trots et des minorités musulmanes) que les tenants de la ligne Printemps Républicain sortent à tout bout de champ pour accuser l'ensemble de la gauche radicale d'islamogauchisme. Mais bon suffit de voir ce que ça donne électoralement, ça paye pas bien fort leur technique.

A LO c'est plus ni mosquée, ni église, ni synagogue.

Et c'est pour moi l'une des différence fondamentale puisque idéologique, après les techniques sont différentes, mais l'objectif reste le même chez les deux, si ils arrivent au second tour un jour y'aura pas de second tour.
Citation :
Publié par Kocinsky

Le NPA est sur la ligne de l'article anglais (alliance des trots et des minorités musulmanes) que les tenants de la ligne Printemps Républicain sortent à tout bout de champ pour accuser l'ensemble de la gauche radicale d'islamogauchisme. Mais bon suffit de voir ce que ça donne électoralement, ça paye pas bien fort leur technique.
Ouais je suis d'accord sur le fond.
J'ai quitté la LCR en 2008, à l'époque j'avais pas l'impression que ce discours était le plus majoritaire comparé à celui sur les luttes sociales par exemple.

D'ailleurs y'a pas mal de rumeurs comme quoi Besancenot pourrait quitter le NPA et rallier LFI, à voir ce que ça va donner (et si ça a bien lieu).
Citation :
Publié par ClairObscur
J'étais tombé sur ça concernant LO il y a quelques temps:

https://mensuel.lutte-ouvriere.org/2...bie_75202.html

Ca date un peu et je ne sais pas quelles sont leurs positions actuelles sur je sujet de l'islam mais c'est effectivement un discours qui rompt totalement avec celui de LFI et d'une bonne partie de la Gauche actuelle.
C'est d'ailleurs un des points qui fait que LO est réellement communiste. Pas de compromissions avec la religion ou les progressismes qui relèguent la lutte des classes derrière les luttes indigénistes/racialistes/féministes/autrenomquonleurdonne.

C'est d'abord la lutte des classes, puis la recherche de la convergence des luttes. Pas l'inverse.
LO est trotskyste à 100%. Ce qui les oppose directement aux communistes "officiels" héritiers de l'URSS stalinienne et de l'internationale communiste.
Ils prétendent représenter "le vrai communisme" non trahi, celui de Trotsy (qui était non moins un boucher en réalité, et dont on peut se dire qu'il aurait très bien pu faire comme Staline, voire pire) mais bon c'est un débat sans fin chez les communistes / trotskystes et ça n'est que leur point de vue.
Personnellement je pense l'inverse, le communisme réel ce sont les staliniens et les traitres à la cause les trotskystes. Mais encore une fois c'est un débat sans fin ou finalement seul le positionnement humain personnel compte, d'ou ma position. Si j'avais été un dirigeant capitaliste durant la guerre froide j'aurais abondamment utilisé les groupes trotskystes comme LO afin de lutter contre le communisme réel en divisant ses troupes... oh wait...
Sinon tu parles de communisme, de lénisime, de stalinisme et de troskisme.

Le communisme une théorie politique que certains ont essayée d'appliquer.
Le léninisme, la première tentative communiste qui se rapproche le plus de la théorie avec la constance de survivre face aux contre-révolutionnaires (donc un état de guerre quasi permanent).
Le stalinisme, deuxième tentative communiste avec toutes les dérives d'une dictature qui s'installe.
Le trotskisme, une théorie de l'application du communisme qui n'a jamais vu le jour de fait. qui reste une théorie et donc qui a gardé une virginité puisque pas appliquer pour montrer ses limites et dérives.

Maintenant, dans la dérive d'une certaine partie de la gauche, c'est accepter la religion comme socle ou marqueur social alors qu'elle doit fondamentalement toujours être combattue dans sa dimension politique. Il faut espérer que ce soit un oubli passager.
Il n'est pas (tout comme Hamon par ailleurs) taillé pour gagner une présidentielle type 5ème république sachant que celle-ci se gagne essentiellement sur la personne et non pas sur les idées. C'est un problème et même si je ne suis pas sur sa ligne politique en interne au PS, j'avoue que c'est intéressant de discuter avec lui et que c'est agréable de le regarder dans une émission. Il n'éructe pas, mais justement, cela ne marque pas l'opinion ;-)
Citation :
Publié par Aloïsius
Mitterrand n'éructait pas non plus, hein.
Soit c'est également vrai. Maintenant Mitterrand avait un don pour la répartie qui fait bien mal et savait tacler les gens en face de lui de manière sévère.
Après lui, je pense qu'aucun candidat socialiste n'a eu cette particularité. La seule qui s'y est essayée est à mes yeux SR mais elle a échoué, maintenant en 2012 face à NS, et à sa décharge, je ne vois pas comment il était possible de gagner.
C'est peut être ce qu'on appelle le socialisme mou, ils sont dans l'explication et dans la présentation argumentée, pas dans la pique et l'invective. Vu comment est fait la présidentielle, c'est encore compliqué pour ce type de personnalité politique de marquer les esprits.
C'est d'ailleurs un point qui m'a surpris venant de JLM de vouloir réformer la république car le système actuel est clairement le système qui lui donne un avantage et qui lui correspond. Il faudrait que je relise son projet pour voir ce qu'il maintient et où, il doit y avoir une anguille connaissant le personnage ;-).
Les socialistes en ce moment n'ont ni charisme, ni idées pertinentes. Mélanchon est à la limite du fascime et au mieux un pur démagogue populiste sans intérêt voir dangereux.

Un parti de gauche que j'aime c'est QS. Bon pas français comme parti.

Mais argumenté, posé, leur propositions économiques sont claires, chiffrées, réalistes, ils explique pour chacune de leur proposition comment ils comptent la mettre en œuvre, leurs députés détaillent le fonctionnement de l'assemblée etc ... je vous invite à y jeter un œil et dire ce que vous en pensez.

Leur seul gros point noir selon moi, c'est encore un parti indépendantiste, et pour cette seule raison ils n'arriveront jamais au pouvoir, les gens ne veulent plus entendre parler de référendum.
Tu devrais lire les propositions actuelles du PS, c'est assez intéressant et l'influence de Piketty est marquant.
Par contre, ils sont actuellement inaudibles et ce n'est guère étonnant vu le système politique français, la composition actuelle des médias et le positionnement adopté qui est assez avant gardiste à mes yeux mais aussi unique puisqu'il ne revendique pas forcément d'être en tête de liste cad de casser le mythe du président omnipotent et de favoriser les idées.
Avec les RS, c'est compliqué d'avancer la dessus mais bon, c'est un pari long terme dira t on pour se rassurer un peu. De toute manière, pour 2022 c'est mort, à moins d'un miracle d'une personnalité qui émerge et qui peut rassembler mais je ne crois pas au miracle ;-).
Citation :
Publié par Tzioup
Macron non plus, il était le moins éructant(if?) de la line-up des présidentiables 2016.
C'est notre projet, il l'a éructé bien comme il faut quand même. Tu trouveras difficilement des politiques des années 80 qui font plus que hausser la voix pendant un meeting, Macron a pété la sienne comme un ado bourré à son premier concert.

Je ne sais pas trop ce qu'il te faut.
J'avais raté ça :
https://www.bfmtv.com/politique/pour...105100236.html

Citation :
Publié par François Hollande
"le problème de la gauche est qu'elle ne propose rien"
"Ce n'est pas l'union qui fait la force, mais la force qui fait l'union"
Hollande, le mec qui incarne la force de proposition. Monsieur 5% d'opinions favorables, l'homme qui a coulé la gauche pour 15 ans, minimum. Il se permet encore de l'ouvrir. C'est juste hallucinant.
C'est quoi le mot qui cumulerait en les élevant au carré les sens de "chutzpah", "indécence", stupidité" et "orgueil" ? Ah, oui, François Hollande.
@Aloïsius: Je te trouve avec F. Hollande. Il n'est qu'un symptôme du problème existant depuis pas mal de temps au PS et à gauche. Il n'en est pas responsable. Il a mené la politique qu'il avait prévu seulement comme je l'avais dit à l'époque, il y a eu erreur de casting.

Si tu ajoutes son côté mou, cela ne pouvait pas fonctionner à partir du moment où une partie de son propre parti s'est mise à foutre le bordel.

On pourrait ajouter que B. Hamon a été le coup de grâce.

Maintenant le problème est que F. Hollande fait comme N. Sarkozy en son temps, il essaie d'exister et de persuader les autres qu'il est la solution sauf que personne ne veut de lui comme N. Sarkozy.
Citation :
Publié par Gratiano
Maintenant le problème est que F. Hollande fait comme N. Sarkozy en son temps, il essaie d'exister et de persuader les autres qu'il est la solution sauf que personne ne veut de lui comme N. Sarkozy.
Je pense que tu te plantes là.
Sarkozy a encore une grosse fan base à droite.
Citation :
Publié par Attel Malagate
Je pense que tu te plantes là.
Sarkozy a encore une grosse fan base à droite.
Je ne parle pas de la base. Je parle des ténors du parti qui ont aucune envie de le voir revenir.
Côté fan base, tu as raison. Il a une base solide mais rappelles-toi que cela n'a pas suffi et il s'est fait virer au primaire de LR à l'époque.
Ben si tu parles des ténors du parti, écris-le.

Parce que toi t'as écris

Citation :
Publié par Gratiano
que personne ne veut de lui

Sinon.
Je suis tombé sur une vieille page de ce sujet, et désolé Tzioup c'est pas contre toi.
Mais en 2013 :
Citation :
Publié par Tzioup
Je pense que Valls et Montebourg feront partie des grands leaders du PS des dix prochaines années.

Dernière modification par Attel Malagate ; 11/05/2021 à 10h43. Motif: Auto-fusion
Citation :
Publié par Attel Malagate
Ben si tu parles des ténors du parti, écris-le.

Parce que toi t'as écris
Ouais enfin là tu chipotes...

Pour F. Hollande, c'est plus clair. Il n'a pas de fanbase et les ténors ne veulent pas de lui...
Répondre

Connectés sur ce fil

3 connectés (2 membres et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés