L'Agora

La gauche, son avenir, ses alternatives, ses candidats

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Capitaine Courage
Encore faut-il être sûr qu'il sont justement défavorisés.
"Abou Aloc", alias Abu Zubair, alias Zakaria Asbai, belge membre fondateur de Daesh vivant en Syrie, ne me semble pas si défavorisé.
Il s'est pourtant inscrit à la sécu en 2013 avec une fausse carte d'identité et a perçu des prestations.
Je ne suis pas certain que cette personne soit représentative de la majorité des personnes qui fraudent aux prestations sociales, mais je peux me tromper (je vais t'accorder le bénéfice du doute, mais j'ai éclaté de rire irl de voir que même dans une discussion qui porte sur la fraude fiscale/sociale, quelqu'un parvient quand même à y caler le terrorisme islamique. Ça me rappelle Marine Le Pen qui, quand elle était prise dans la tourmente judiciaire liée à sa corruption financière, se plaignait de subir une "fatwa bancaire" ).

Citation :
J'aurais plutôt envie de dire que ce sont les vrais défavorisés, qui ont légitimement droit à ces prestations, qui in fine souffrent de ces fraudes.
Parmi les fraudes, on aurait pour faire large entre 4 et 8 millions d'assurés sociaux en trop, de personnes fantômes qui touchent pourtant de vraies prestations (entre 72.5 et 75 millions de cartes vitales avec des droits ouverts selon des estimations), sommes indues qui pourraient revenir à ceux qui y ont vraiment droit.
Sans entrer dans le détail de ces soi-disant assurés fantômes (il me semble que ça avait été débunké déjà mais j'avoue que j'ai vraiment la flemme de devoir encore m'y coller), rappelons quand même que le non-recours aux aides sociales est encore supérieur à la fraude (et devrait donc être un problème de plus haute priorité que cette dernière).
Citation :
Publié par Don Patricio
Toutefois il faut aussi être conscient que cette fraude permet à nombre des plus faibles de la société de subsister. Notamment les clandestins, ou les chômeurs qui font leur petit billet en tondant la pelouse, ou ceux qui font des menus travaux etc.
C'est le contraire: si la droite refuse toujours de régulariser les clandestins, c'est parce que cela priverait certaines branches professionnelles de la possibilité d'exploiter des travailleurs en dessous du smic et sans payer les charges, notamment l'hotellerie-restauration et le BTP, milieux très influents à droite. (tu fais - hors pandémie- une operation coup de poing dans les arrière-cuisines parisiennes, t'en ressors avec 150 plongeurs illégaux non déclarés... en ayant recruté des inspecteurs avant parce que forcément mois y'en a mieux c'est pour la droite, donc leur nombre chute) Les vitupèrations contre les immigrés sont de façade, si demain par un moyen quelconque ils arrivaient à stopper toute immigration et travail au noir, un commando corso-aveyronnais irait faire un tour du coté de l'élysée. Pareil pour le FN, d'ailleurs, si il n'y a plus d'immigrés... ils n'auront plus d'électeurs, et la famille Le Pen aura plus de sous ! (quoique, maintenant ils doivent avoir de la marge avec ce qu'ils ont gratté)

Ce n'est pas le sans papier qui profite du travail au noir, c'est l'employeur qui profite du sans papier et du travail au noir pour ne pas payer ses taxes, respecter le salaire minimum et le code du travail.
L'employé au noir est une victime de son employeur. (Sauf à aller chercher des mecs payés 100K+ au noir, on parle de revenus de subsistance)
Citation :
Publié par Crevard Ingenieux
Je ne suis pas certain que cette personne soit représentative de la majorité des personnes qui fraudent aux prestations sociales, mais je peux me tromper (je vais t'accorder le bénéfice du doute, mais j'ai éclaté de rire irl de voir que même dans une discussion qui porte sur la fraude fiscale/sociale, quelqu'un parvient quand même à y caler le terrorisme islamique. Ça me rappelle Marine Le Pen qui, quand elle était prise dans la tourmente judiciaire liée à sa corruption financière, se plaignait de subir une "fatwa bancaire" ).


Sans entrer dans le détail de ces soi-disant assurés fantômes (il me semble que ça avait été débunké déjà mais j'avoue que j'ai vraiment la flemme de devoir encore m'y coller), rappelons quand même que le non-recours aux aides sociales est encore supérieur à la fraude (et devrait donc être un problème de plus haute priorité que cette dernière).
Oh c'est juste un exemple, mais il montre bien l'absurdité et surtout les gros trous dans la raquette qu'il y a au niveau des contrôles (alors qu'il s'était déjà fait rebomber par des banques du faits de ses faux).
A noter aussi que la fraude sociale ne concerne pas que les bénéficiaires de droits.

Pour le non recours, en matière d'assurance maladie, je vois ici que

Citation :
Devant les députés, le directeur de la sécurité sociale évoquait quant à lui 72,4 millions d’assurés (et non 75), dont 66,8 millions auraient consommé des soins
Il ne me semble pas du coup que ces cas de non-recours soient si volumineux que ça.
Citation :
Publié par La Hutt Finale
C'est le contraire: si la droite refuse toujours de régulariser les clandestins, c'est parce que cela priverait certaines branches professionnelles de la possibilité d'exploiter des travailleurs en dessous du smic et sans payer les charges, notamment l'hotellerie-restauration et le BTP, milieux très influents à droite. (tu fais - hors pandémie- une operation coup de poing dans les arrière-cuisines parisiennes, t'en ressors avec 150 plongeurs illégaux non déclarés... en ayant recruté des inspecteurs avant parce que forcément mois y'en a mieux c'est pour la droite, donc leur nombre chute) Les vitupèrations contre les immigrés sont de façade, si demain par un moyen quelconque ils arrivaient à stopper toute immigration et travail au noir, un commando corso-aveyronnais irait faire un tour du coté de l'élysée. Pareil pour le FN, d'ailleurs, si il n'y a plus d'immigrés... ils n'auront plus d'électeurs, et la famille Le Pen aura plus de sous ! (quoique, maintenant ils doivent avoir de la marge avec ce qu'ils ont gratté)

Ce n'est pas le sans papier qui profite du travail au noir, c'est l'employeur qui profite du sans papier et du travail au noir pour ne pas payer ses taxes, respecter le salaire minimum et le code du travail.
L'employé au noir est une victime de son employeur. (Sauf à aller chercher des mecs payés 100K+ au noir, on parle de revenus de subsistance)
Le salarié est la première victime du travail au noir oui, il n’en a souvent pas conscience et parfois (pas toujours) pas le choix.

Y’a un gros biais communautaire aussi, dans le milieu du BTP c’est les communautés elles-même qui organisent l’arrivée des travailleurs.

Et bien sûr le black est lié à toute la criminalité puisqu’il est une formidable blanchisseuse.

Le travail dissimulé est peut être le truc où je doute de la réelle volonté de l’éradiquer, il suffirait de quelques moyens de plus pour récupérer des millions.
Citation :
Publié par Matharl
Et?
C'est normal qu'il y est un écart. Mais pas a ce point-la.

Si Elodie vient de finir ses études, trouve un CDD de 5 mois bien payé, puis le COVID frappe et elle se retrouve au chomdu pendant 10 mois vu que personne recrute de jeunes atm, que par miracle elle trouve un nouvel emploi, en CDD de 5 mois vu qu'on a précarisé les emplois, si par malheur elle retrouve pas d'emploi direct dans la foulée elle peut aller mourir?
Bah il est normal qu'une personne touche plus quand elle a bossé 10 mois sans jamais toucher qu'une personne qui a déjà touché 10 mois pour avoir bosse la même durée. Par ailleurs, la réforme a pour but d'éviter le recours aux contrats courts. Il faut regarder la somme totale perçue par les deux personnes sur la même durée pour voir s'il y a vraiment une différence significative.
Citation :
Publié par HuPi
Bah il est normal qu'une personne touche plus quand elle a bossé 10 mois sans jamais toucher qu'une personne qui a déjà touché 10 mois pour avoir bosse la même durée.
Mais çà tout le monde est d'accord, mais y'a peut-être un ajustement a faire quand l'écart est de 47 fois moins.

Citation :
Publié par HuPi
Par ailleurs, la réforme a pour but d'éviter le recours aux contrats courts.
Mais euh... Tu le trouves ou tes contrats longs atm au juste? Tu traverses la rue c'est çà?
On a favorise a fond les contrats courts / précaires, le CDI est un sésame difficile a trouver, surtout quand tu as moins de 25 ans ou que tu viens de finir tes études.
Les plus gros employeurs de jeunes, c'est la restauration et l'hôtellerie, qui privilégient les contrats courts, et je sais pas si t'es au courant mais c'est pas des secteurs qui recrutent beaucoup en ce moment.

Donc je répète parce que j'ai toujours pas eu de réponses a ma question, Elodie se retrouve au chômage parce que son nouvel employeur a pas voulu poursuivre son CDD au bout de 5 mois, elle a pas papa / maman pour lui filer de la thune et l'héberger, comment fait Elodie pour ne pas se retrouver a la rue/ manger dans le contexte actuel ou personne recrute avec 31 euros d'assurance chomage?
Citation :
Publié par gnark
Non une vraie destruction de l'assurance chômage serait de ne pas y toucher pour la laisser se gaufrer d'elle même.
Rappel de sa situation financière :
http://rebondir.fr/actualites-emploi...-2021-27112019
Les années d'avant (en millions d'euro):
Année
2001
Recette
22 723
Dépense
22 476
Résultat
0,247
Situation
+2.144
2002 22 559 26 279 −3,720 -1.554
2003 25 784 30 067 −4,282 -5.836
2004 26 732 31 152 −4,420 -10.260
2005 27 695 30 887 −3,192 -13.452
2006 29 394 29 050 + 0.344 -13.108
2007 30 301 27 313 + 3 519 - 9 589
2008 30 522 25 925 4 598 −4 992
2009 31 482 30 310 −1 172 −5 589
2010 34 158 31 188 −2 970 −8 571
2011 31 855 33 419 −1 565 −11 026
2012 32 466 35 193 −2 727 −13 791
2013 33 233 37 230 −3 997 −17 588
2014 34 519 37 851 −3 700 −21 300
2015 34 924 38 771 −4 165 −24 900
2016 35 536 39 406 −4 203 −29 800
2017 36 596 39 671 −3 444 −33 500
2018 37 834 40 105 −2 658 −35 500
...

Un mec de droite l'aurait sabordée ...
Avec toutes les exonerations fiscales patronales qui figurent sur chacune de nos feuilles de paye, j’pense pas qu’y ai besoin de chercher plus loin les raisons des déficits illustrés ci dessus.
Citation :
Publié par Matharl
Mais çà tout le monde est d'accord, mais y'a peut-être un ajustement a faire quand l'écart est de 47 fois moins.


Mais euh... Tu le trouves ou tes contrats longs atm au juste? Tu traverses la rue c'est çà?
On a favorise a fond les contrats courts / précaires, le CDI est un sésame difficile a trouver, surtout quand tu as moins de 25 ans ou que tu viens de finir tes études.
Les plus gros employeurs de jeunes, c'est la restauration et l'hôtellerie, qui privilégient les contrats courts, et je sais pas si t'es au courant mais c'est pas des secteurs qui recrutent beaucoup en ce moment.

Donc je répète parce que j'ai toujours pas eu de réponses a ma question, Elodie se retrouve au chômage parce que son nouvel employeur a pas voulu poursuivre son CDD au bout de 5 mois, elle a pas papa / maman pour lui filer de la thune et l'héberger, comment fait Elodie pour ne pas se retrouver a la rue/ manger dans le contexte actuel ou personne recrute avec 31 euros d'assurance chomage?
Une jeune qui sort de ses études et qui ne trouve pas de travail, est dans la même situation que ton exemple, lui aussi l'assurance chômage devrait lui verser 1500€ ?
Ce n'est pas à l'assurance chômage de palier à ce type de situation.


Après en effet il manque peut être une aide pour les jeunes, même si ça me parait très étonnant.

EDIT :
Les personnes de moins de 25 ans peuvent bénéficier du RSA sous certaines condition (et dans le cas de ton exemple c'est bon).
Donc déjà ton postulat est faux.
https://www.service-public.fr/partic...vosdroits/F286

Ensuite il y a des aides pour les jeunes :
https://www.mes-allocs.fr/guides/aid...e-sans-emploi/
https://www.journaldunet.fr/patrimoi...ins-de-25-ans/

Dernière modification par Ohrido-Survival-Attitude ; 03/05/2021 à 20h05.
Citation :
Publié par Capitaine Courage
Pour le non recours, en matière d'assurance maladie, je vois ici que



Il ne me semble pas du coup que ces cas de non-recours soient si volumineux que ça.
Il me semble qu'il est plutot question des aides qui necessitent de faire une demande, comme le RSA

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs...7_4355770.html

Et pour ton exemple de l'assurance maladie, tu peux tres bien avoir touché un remboursement d'une prestation de soin une année donnée, mais pas forcément toutes les prestations auxquelles tu aurais eu droit sur cette meme année, et pas forcément non plus au montant auquel tu aurais eu droit.
Citation :
Publié par Ohrido-Survival-Attitude
Les personnes de moins de 25 ans peuvent bénéficier du RSA sous certaines condition (et dans le cas de ton exemple c'est bon).
Donc déjà ton postulat est faux.
https://www.service-public.fr/partic...vosdroits/F286
T'oublies le tout petit détail ou tu peux bénéficier du RSA que si t'as déjà travaillé pendant au moins 2 ans.

Dans mon exemple, Elodie peut avoir la garantie jeunes capé a 497 euros et les APL capé a 250 ainsi que 31 euros d'assurance-chômage si on laisse Macron faire.
Ce qui nous fait un total de 778 euros maximum.

T'enlèves le loyer, l'abo téléphonique, l'eau et l'électricité, les assurances, il doit a peine rester de quoi manger des pâtes a l'eau tout le mois.
Et c'est en partant du principe qu'elle a pas a payé un crédit sur une bagnole + l'essence.

Meanwhile, t'as des retraités qui ont 5000+ qui tombent tous les mois. J'en ai un exemple dans la famille.

Dernière modification par Matharl ; 03/05/2021 à 20h23.
Cette discussion a déjà eu lieu si je ma mémoire est bonne, et avec des intervenant qui avaient bien plus bachoté que nous deux, nous sommes de toutes évidences au vue de nos imprécisions de gros noob sur le sujet.

Déjà on est passé de 31€ à 778€ !

Maintenant la personne est en HLM pour une loyer de 350€, donc elle a un toit et 428€ à dépenser comme elle veut par mois.
Ca me semble plus que pas mal d'étudiants.
Citation :
Publié par HuPi
Par ailleurs, la réforme a pour but d'éviter le recours aux contrats courts.
Il me semblait sur cet aspect était lié au bonus/malus imposé aux entreprises selon leur taux de recours au cdd ? Bonus/malus repoussé sine die au vu de la réticence du medef.
Citation :
Publié par Ohrido-Survival-Attitude
Maintenant la personne est en HLM pour une loyer de 350€, donc elle a un toit et 428€ à dépenser comme elle veut par mois.
Ca me semble plus que pas mal d'étudiants.
Bonne chance pour trouvé un hlm dans certain coin.
Déjà que des famille galère alors un jeune célibataire son dossier va se retrouver en fond de la pile. A moins d'aller dans la creuse ou autre endroit pomer.
Un célibataire ne sera pas positionné sur les mêmes logements. Les temps d'attentes vont donc être complètement différents, même si en général ils sont très long à cause d'une faible quantité de ce type de logement. Les temps d'attentes varient aussi selon le type de logement. ( PLAI etc ) Plus le plafond est élevé moins le temps d'attente est long.

Sur Paris, pour un logement de type PLUS, j'avais eu des propositions en 3 mois. J'avais trouve autre chose à côté entre temps et je n'étais plus éligible à cause du plafond annuel.

Dernière modification par HuPi ; 03/05/2021 à 21h50.
Citation :
Publié par Colsk
On peut savoir quelles sont tes sources la dessus ?
J'ai déjà donné une explication, j'attends tes retours pare que là le SO, il est dédié à la PR et donc il ne va pas aux camionnettes qui ne se sont jamais fait attaquées de mémoire.
Mise à part sur les finances de la CGT & la présence des casseurs, c'est malheureusement le constat.
Citation :
Publié par gnark
Non une vraie destruction de l'assurance chômage serait de ne pas y toucher pour la laisser se gaufrer d'elle même.
Rappel de sa situation financière :
http://rebondir.fr/actualites-emploi...-2021-27112019
Les années d'avant (en millions d'euro):
Année
2001
Recette
22 723
Dépense
22 476
Résultat
0,247
Situation
+2.144
2002 22 559 26 279 −3,720 -1.554
2003 25 784 30 067 −4,282 -5.836
2004 26 732 31 152 −4,420 -10.260
2005 27 695 30 887 −3,192 -13.452
2006 29 394 29 050 + 0.344 -13.108
2007 30 301 27 313 + 3 519 - 9 589
2008 30 522 25 925 4 598 −4 992
2009 31 482 30 310 −1 172 −5 589
2010 34 158 31 188 −2 970 −8 571
2011 31 855 33 419 −1 565 −11 026
2012 32 466 35 193 −2 727 −13 791
2013 33 233 37 230 −3 997 −17 588
2014 34 519 37 851 −3 700 −21 300
2015 34 924 38 771 −4 165 −24 900
2016 35 536 39 406 −4 203 −29 800
2017 36 596 39 671 −3 444 −33 500
2018 37 834 40 105 −2 658 −35 500
...

Un mec de droite l'aurait sabordée ...
Un mec de gauche aurait sûrement pointé du doigt la baisse de la part des salaires dans le PIB* (de 70% dans les années 70 à 60% dans les années 2010) au profit d'un actionnariat faiblement taxé, qui se traduit par une diminution mécanique des recettes : le système reposant sur une plus petite portion du PIB*. La baisse des cotisations patronales, le CICE & CITS, etc, qui mettent encore plus en tension le système en diminuant d'avantage les recettes.
Un type de droite te dirait que ce qui a aussi beaucoup crû en part de PIB ce sont les dépenses sociales, 10 pts en moins de 30 ans, principalement du fait du vieillissement de la base des cotisants et du maintien des conditions par ailleurs très inegalitaires d'une ère démographique révolue depuis belle lurette.
Nous aimons beaucoup nos anciens.

Plus globalement tant les dépenses sociales que publiques n'ont fait que croître en valeur absolue comme relative.

En 2019 la totalité des dividendes était de 51 milliards soit environ 2,5% du PIB à la louche, montant record cette année. Je vous laisse chercher la part des dépenses sociales... L'explication du vol des salaires par les actionnaires ne me paraît pas très solide.

Dernière modification par Don Patricio ; 04/05/2021 à 04h11.
Citation :
Publié par Soviet Suprem
Mise à part sur les finances de la CGT & la présence des casseurs, c'est malheureusement le constat.


Un mec de gauche aurait sûrement pointé du doigt la baisse de la part des salaires dans le PIB* (de 70% dans les années 70 à 60% dans les années 2010) au profit d'un actionnariat faiblement taxé, qui se traduit par une diminution mécanique des recettes : le système reposant sur une plus petite portion du PIB*. La baisse des cotisations patronales, le CICE & CITS, etc, qui mettent encore plus en tension le système en diminuant d'avantage les recettes.
Il a dit : un mec de droite l'aurait sabordée. Ce qui est exactement ce qu'ils ont fait.

Comme dit le proverbe: quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.

Étape 1 : Baisser mécaniquement les financements
Étape 2 : Oh regardez on peut pas se le permettre, il faut euthanasier
Citation :
Publié par Don Patricio
Un type de droite te dirait que ce qui a aussi beaucoup crû en part de PIB ce sont les dépenses sociales, 10 pts en moins de 30 ans, principalement du fait du vieillissement de la base des cotisants et du maintien des conditions par ailleurs très inegalitaires d'une ère démographique révolue depuis belle lurette.
Nous aimons beaucoup nos anciens.

Plus globalement tant les dépenses sociales que publiques n'ont fait que croître en valeur absolue comme relative.

En 2019 la totalité des dividendes était de 51 milliards soit environ 2,5% du PIB à la louche, montant record cette année. Je vous laisse chercher la part des dépenses sociales... L'explication du vol des salaires par les actionnaires ne me paraît pas très solide.
En fait la solution ça serait de baisser la retraite des vieux, genre tu baisses les retraites qui sont au dessus du revenu médian.
Citation :
Publié par Matharl
Et dire qu'il y en a qui ont vraiment cru que Macron était de gauche. mdr.
Je pense que personne n'a jamais cru que Macron était de gauche, d'ailleurs il n'a jamais prétendu l'être.
Par contre le contexte a fait qu'il a pu enfumer beaucoup de monde en prétendant ne pas être de droite non plus. Alors que lol.
Citation :
Publié par Okhalem
En fait la solution ça serait de baisser la retraite des vieux, genre tu baisses les retraites qui sont au dessus du revenu médian.
Ca ne se fera jamais.
On refuse absolument de toucher au montant des pensions parce que faut pas oublier uqe les vieux sont majoritaire et qu'ils votent à droite (donc pour ceux au pouvoir). Du coup on comprends facilement le fait que ça ne sera jamais mis en place...
C'est vrai, salauds de vieux qui ont travaillé et cotisé toute leur vie comme des ânes, on devrait leur empêcher de toucher le fruit de leur travail et leur baisser leur retraite.

Quand on sait tout ce que l'on paie en charges sur le salaire brut, tout cela pour toucher une retraite minable, et après, venir ici pour voir de tels propos odieux (je suis même surpris que la modération ne fasse rien devant de tels arguments), je trouve que c'est d'une tristesse....
En faite c'est juste une question logique. En matière de retraite tu as 3 variable que tu peu ajuster :
Le prélèvement, le nombre d'année à travailler et les retraites donner. Toute les réformes ne proposent de modifier que les 2 premiers points. Je vois pas en quoi c'est odieux d'oser le dire.
Bizarrement quand on parle de baisser les allocs chômage, d'un coup c'est pas odieux c'est même normal le système se casse la gueule. Mais on refuse le même raisonnement pour les retraites.

Et pour les reste de mon message, je te laisse aller vérifier sur le net...
Citation :
Publié par sinernor
C'est vrai, salauds de vieux qui ont travaillé et cotisé toute leur vie comme des ânes, on devrait leur empêcher de toucher le fruit de leur travail et leur baisser leur retraite.
C'est vrai, salauds de jeunes qui ont travaillé et cotisé comme des ânes, on devrait leur empêcher de toucher le fruit de leur travail et leur baisser leur assurance-travail.

Tiens c'est marrant moi aussi je peux troll.
Ce qui m'avait fait marrer aussi à une époque c'est la levée de boucliers outrée des réservoirs de retraite hyper excédentaires (magistrats il me semble) quand une réforme évoquait de puiser dans ces excédents pour équilibrer ailleurs.

Bah oui les gars à un moment ya le principe de solidarité aussi… "quoi, on a des milliards et il faudrait qu'ils aident des gens ???!!!"

Evidemment que c'est une vision simpliste… dans les deux sens.

C'est à ça que mènent des décennies de politique à la petite semaine, culminant avec le paroxysme du faux-cul macroniste.
Citation :
Publié par sinernor
C'est vrai, salauds de vieux qui ont travaillé et cotisé toute leur vie comme des ânes, on devrait leur empêcher de toucher le fruit de leur travail et leur baisser leur retraite.

Quand on sait tout ce que l'on paie en charges sur le salaire brut, tout cela pour toucher une retraite minable, et après, venir ici pour voir de tels propos odieux (je suis même surpris que la modération ne fasse rien devant de tels arguments), je trouve que c'est d'une tristesse....
En fait ce qui est bête c'est qu'ils ont cotisé toute leur vie pour payer la retraite de leurs parents, pas la leur, aujourd'hui ils sont payés par les actifs et ya plus de sous.
Si on commencé par expliquer aux gens qu'ils n'ont pas payé pour LEUR retraite déjà les débats sur la question seraient peut-être plus sains.
Répondre

Connectés sur ce fil

5 connectés (3 membres et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés