L'Agora

La gauche, son avenir, ses alternatives, ses candidats

Répondre
Partager Rechercher
Ghalatée] | | MP


Le parti nazi n'a jamais été de gauche. Quand au parti fasciste fondé en 1921, il était nationaliste et libéral sur le plan économique. Et ils ont toujours ciblé les syndicalistes et les partis politique de gauche.

Dernière modification par Ghalatée ; 03/05/2021 à 15h04.
Citation :
Publié par Aloïsius
Le parti nazi n'a jamais été de gauche. Quand au parti fasciste fondé en 1921, il était nationaliste et libéral sur le plan économique. Et ils ont toujours ciblé les syndicalistes et les partis politique de gauche.
Non mais t'as conscience que t'es entrain de répondre à un mec qui conclut que comme un parti s'appelait "nationalsozialistisch", alors il était de gauche ?
Pourtant deux choses me surprennent dans vos arguments:

- dans Parti National Socialiste, il y a bien Socialiste donc de Gauche?

- Mussolini était un journaliste socialiste avant de fonder les faisceaux et en 1925, il a pourtant bien pris un tournant économique en fustigeant le libéralisme (qui est une notion de Gauche à la base pourtant) ?

Je dis cela, je dis rien parce que je suis inculte mais je me renseigne.
C'étaient des partis révolutionnaires et avec un idéal d'homme nouveau. Le fascisme italien avait bien des accointances à gauche, et les 2 portaient une critique sociale et des préoccupations populaires. Ils étaient anti libéraux également, pour un état fort.
En revanche ils étaient violemment anti bolchevique et anti gauche parlementaire donc pas de gauche ni socialistes au sens général et moderne.
Ghalatée] | | MP


Je t'invite à relire le programme du PCF de l'époque alors. Tu constateras de toi même que tu racontes des bêtises.

PS : Pour ton information, j'ai lu à l'époque le programme du PC pour l'élection présidentielle de 1981. Maintenant je n'en garde pas un souvenir mémorable non plus.

Dernière modification par Ghalatée ; 03/05/2021 à 15h04.
Citation :
Les nouvelles inégalités soulevées sont impressionnantes. À salaire égal et à périodes travaillées égales, deux futurs demandeurs d’emploi pourront percevoir des allocations-chômage très inégales : près de cinquante fois moins élevées ! Précisément, les différences seront dans certains cas de l’ordre de 1 à 47, selon les calculs de l’Unédic, le gestionnaire de l’assurance-chômage.
Source : Assurance-chômage: les nouveaux calculs explosifs de l’Unédic - Page 1 | Mediapart

Et dire qu'il y en a qui ont vraiment cru que Macron était de gauche. mdr.
Les exemples donnees sont ahurissants, c'est une destruction complete de l'assurance chomage.


Ghalatée] | | MP

Dernière modification par Ghalatée ; 03/05/2021 à 15h05.
Dans quel monde faire du soutien aux entreprises privées c'est de gauche ?
La nationalisation des pertes et la privatisation des profits, ça n'a jamais été de gauche.
Citation :
Publié par Ex-voto
Dans quel monde faire du soutien aux entreprises privées c'est de gauche ?
La nationalisation des pertes et la privatisation des profits, ça n'a jamais été de gauche.
Bof la gauche socialiste type hollande, jospin, dsk, miterrand, et même Rocard, bref la gauche sociale libérale, a compris qu'il faut soutenir les entreprises pour pouvoir soutenir les modèles sociaux.
Le CICE par exemple est tout à fait dans cette veine, et bien une politique de gauche. Pas d'extrême gauche, ni de gauche communiste, mais de gauche libérale (et ça n'est absolument pas spécifique à la France, c'est la même en UE ou aux USA). Cette gauche là, qui est celle qui est capable de prendre le pouvoir et gouverner, la gauche réelle, s'est massivement ralliée à Macron, qui en est un pur produit.
Perso je trouve que c'est plutôt la gauche (de la gauche) française qui est une exception en la matière à refuser et combattre le monde de l'entreprise par pure posture idéologique, allant jusqu'à vouloir scier la branche sur laquelle reposent leurs acquis sociaux.

Dernière modification par Don Patricio ; 03/05/2021 à 14h27.
Le libéralisme est historiquement une notion de Gauche qui était là pour lutter contre le Corporatisme issu de l'Ancien Régime, tout comme la Révolution française est une révolution bourgeoise.

Tout comme toutes les révolutions socialistes ont été menées par des bourgeois, les mêmes qui sont combattus aujourd'hui par la Gauche française (elle-même issu des rangs des plus grosses fortunes ou des plus grands réseaux)
Citation :
Publié par sinernor
Je suis tout à fait d'accord avec toi, ça devient très inquiétant. Mussolini était socialiste et avait fondé le parti fasciste, parti de Gauche à l'époque et Hitler avait fait la même chose de son côté en Allemagne avec le parti National Socialiste.
Non mais le "Hitler était socialiste", ça va 2 minutes le troll de forum. Ca sert à rien du tout de discuter si c'est pour troller comme ça. Et si tu penses sincèrement ce que tu as écris, c'est pire.

Edit : pardon j'avais pas encore lu tes autres réponses, c'est donc bien du troll bien gras. My bad d'être tombé dedans.

Citation :
Publié par Darwyn
On ne connaît plus le précepte "don't feed the troll", sur l'Agora ?
Citation :
Publié par Hark²
Surtout à la limite casser les burnes aux jaunes de la CFDT ça paraîtrait "logique", mais la CGT je vois vraiment pas le problème.
Le problème c'est Martinez entre les 2 tours de la présidentielle.
C'est pas demain la veille que ça lui sera pardonné.
Mais ni ca ni ses échecs en série ne l'empecheront de garder son trône à la CGT.
Citation :
Publié par Matharl
Source : Assurance-chômage: les nouveaux calculs explosifs de l’Unédic - Page 1 | Mediapart

Et dire qu'il y en a qui ont vraiment cru que Macron était de gauche. mdr.
Les exemples donnees sont ahurissants, c'est une destruction complete de l'assurance chomage.


Ghalatée] | | MP
Non une vraie destruction de l'assurance chômage serait de ne pas y toucher pour la laisser se gaufrer d'elle même.
Rappel de sa situation financière :
http://rebondir.fr/actualites-emploi...-2021-27112019
Les années d'avant (en millions d'euro):
Année
2001
Recette
22 723
Dépense
22 476
Résultat
0,247
Situation
+2.144
2002 22 559 26 279 −3,720 -1.554
2003 25 784 30 067 −4,282 -5.836
2004 26 732 31 152 −4,420 -10.260
2005 27 695 30 887 −3,192 -13.452
2006 29 394 29 050 + 0.344 -13.108
2007 30 301 27 313 + 3 519 - 9 589
2008 30 522 25 925 4 598 −4 992
2009 31 482 30 310 −1 172 −5 589
2010 34 158 31 188 −2 970 −8 571
2011 31 855 33 419 −1 565 −11 026
2012 32 466 35 193 −2 727 −13 791
2013 33 233 37 230 −3 997 −17 588
2014 34 519 37 851 −3 700 −21 300
2015 34 924 38 771 −4 165 −24 900
2016 35 536 39 406 −4 203 −29 800
2017 36 596 39 671 −3 444 −33 500
2018 37 834 40 105 −2 658 −35 500
...

Un mec de droite l'aurait sabordée ...
Une personne honnête serait aller chercher cet argent manquant dans la fraude fiscale.
Un mec de droite préfére faire la chasse à la fraude à l'aide sociale, anecdotique mais tellement vendeuse électoralement.

Citation :
Publié par ClairObscur
Oui la frontière est assez mince antre fas et antifas.

Ironiquement, ce joli monde s'en était pris à des féministes lors d'une manifestation il y a quelques mois:

https://charliehebdo.fr/2021/03/soci...manifestation/
Citation :
« Depuis 50 ans que je participe à des manifs féministes, c’est la première fois que je suis traitée de « facho ». » Florence Montreynaud, fondatrice des Chiennes de garde
Pourtant les chiennes de garde c'est ce qu'il se fait de pire en matière de féminisme. Une caricature qui a été un de mes premiers contacts avec les mouvements féminismes, de quoi te les faire haïr à vie. Heureusement on rencontre après des gens féministes et normaux.

Qu'ils soient aujourd'hui dépassés dans la violence et la haine n'est malheureusement pas surprenant, mais cela reste inquiétant.

Dernière modification par Zangdar MortPartout ; 03/05/2021 à 16h25. Motif: Auto-fusion
La fraude sociale n'est pas anecdotique du tout, et la gauche aurait bien plus de raisons de faire la chasse aux fraudeurs des différentes aides et cotisations sociales, régimes sociaux qu'elle a largement participés à mettre en place et dont elle défend l'extension.
Pour quelle raison ne le fait elle pas ce n'est un mystère pour personne, électoralisme, peur d'être accusés de xénophobie et autres racismes anti pauvres, de "faire le jeu de" (ce qui est une idiotie complète) et la droite tout pareil.

Dernière modification par Don Patricio ; 03/05/2021 à 16h32.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Une personne honnête serait aller chercher cet argent manquant dans la fraude fiscale.
Un mec de droite préfére faire la chasse à la fraude à l'aide sociale, anecdotique mais tellement vendeuse électoralement.
Donc on, est d'accord, Macron est bien de gauche.
Lutte contre la fraude fiscale : 12 milliards d’euros de recettes en 2019, « année record »

Ensuite ça baisse pour cause de COVID et de non déplacement des contrôleurs fiscaux en pleine pandémie.
Citation :
Publié par Don Patricio
La fraude sociale n'est pas anecdotique du tout, et la gauche aurait bien plus de raisons de faire la chasse aux fraudeurs des différentes aides et cotisations sociales, régimes sociaux qu'elle a largement participés à mettre en place et dont elle défend l'extension.
Pour quelle raison ne le fait elle pas ce n'est un mystère pour personne, électoralisme, peur d'être accusés de xénophobie et autres racismes anti pauvres (ce qui est une idiotie complète) et la droite tout pareil.
Non.

Le coût de la chasse à la fraude sociale dépasse ce que cette fraude coûte elle même. Il serait plus pertinent pour les finances publiques de simplement laisser coûler. Mais ça rapporte moins de votes.

En fraude sociale, on perd un peu plus d'un milliard d'euros par année.
En fraude fiscale (impôts sur les sociétés, cotisations sociales - aka l'assurance maladie et chômage -, impôt sur le revenu), on atteint 58 milliards d'euros.

Rien que le coût de la fraude aux cotisations sociales, c'est plus que le trou de la sécu.
Alors il faut arrêter de dire n'importe quoi, tu gères un hôtel, je suppose que tu es parfaitement réglo sur toutes tes cotisations sociales et taxes.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Un mec de droite préfére faire la chasse à la fraude à l'aide sociale, anecdotique mais tellement vendeuse électoralement.
Anecdotique non.
Selon Charles Pratts c'est dans les 50 milliards par an, avec par ailleurs quelques 5 millions de bénéficiaires en surnuméraire.
La fraude fiscale reste plus importante (estimée entre 80 et 100 milliards il me semble), mais 50, ce n'est pas rien.
Si on peut lutter contre les deux, c'est pas plus mal.

Pour approfondir le sujet, l'audition de Pratts pendant la commission d'enquête parlementaire à ce sujet

C'est la gentille ritournelle des politiciens et de la gauche protectrice des fraudeurs. C'est faux, la fraude sociale nous coûte bien plus que ça, des dizaines de milliards à priori, mais obtenir des administrations les chiffres exacts est mission impossible même pour la représentation nationale. C'est un sujet chaud et toujours en cours d'investigation.
Il faut lutter contre toutes les fraudes, fiscales comme sociales. La fraude sociale devrait non pas être minimisée jusqu'au délire, mais fermement combattue par la gauche, car elle prive les régimes sociaux et les gens honnêtes de la redistribution à laquelle ils pourraient avoir droit. Et elle est bien plus simple à détecter et stopper que la fraude / évasion fiscale. Pour beaucoup il s'agit de négligence ou laissez faire, coupable.

au dessus : la fraude fiscale est estimée par le Sénat aux alentours de 30/40 milliards, et par certains syndicats de gauche à 180 milliards.

PS : je ne gère pas d'hôtel c'est M; Bourpif, et oui je suis à jour de toutes mes cotisations fiscales et sociales, (sauf erreur ou truc que j'ignorerais) ce qui n'est pas si compliqué il suffit de les payer. Et si tu veux tout savoir je n'ai même pas demandé toutes les aides auxquelles j'aurais pu prétendre durant la crise COVID, car j'estime que n'en ayant pas besoin elles doivent aller en priorité à ceux qui ont de réelles difficultés. Malheureusement cet aspect "civique", sans fausse modestie, n'est pas assez partagé, trop de patrons fraudent le chômage partiel par exemple comme des saligauds, mais il l'est tout de même un peu encore.

Dernière modification par Don Patricio ; 03/05/2021 à 16h48.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
Une personne honnête serait aller chercher cet argent manquant dans la fraude fiscale.
Un mec de droite préfére faire la chasse à la fraude à l'aide sociale, anecdotique mais tellement vendeuse électoralement.
Indépendamment de la priorité donné à l'une ou à l'autre (personnellement je ne comprends pas comment on peut ne pas vouloir lutter contre les deux à la fois), toutes les études que j'ai pu lire donnaient des estimations du même ordre de grandeur pour les deux : entre 15 et 45 milliards par an pour la fraude sociale, autour de 35 pour la fraude aux prélèvements, et autour de 30 pour l'évasion fiscale)
Bref, j'aimerais bien savoir comment tu qualifies la fraude sociale d'anecdotique.


https://www.francetvinfo.fr/economie...e_4099915.html

https://www.actu-juridique.fr/fiscal...raude-fiscale/
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés