L'Agora

La gauche, son avenir, ses alternatives, ses candidats

Répondre
Partager Rechercher
Ouais .. mais si on considère que son prédécesseur a fait nettement pire, on se demande ce qui peut bien se passer dans la tête des électeurs.

J'ai l'impression que ces derniers ne sortent jamais de leurs schémas. Macron innove, tant dans la forme que sur le fond, et tout le monde le prend pour un arriviste voire un animateur télé au succès éphémère.

Si l'an prochain ces électeurs élisent Juppé, ils n'auront plus qu'à sombrer dans la boisson.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Aloïsius
Les vieux votent, ce sont les jeunes qui ne votent pas.


Sinon,
http://www.liberation.fr/france/2016...rraine_1448448

je cite :


Non. L'affaire illustre que le PS est désormais systématiquement éliminé au premier tour. Bravo Hollande.
Non pas toujours :
http://www.lemonde.fr/politique/arti...99_823448.html

Ce n'est certes pas glorieux et c'est un bastion historique de la gauche mais ton propos est largement vrai mais pas systématique.

Notes bien que je partage ton opinion et quand j'explique aux personnes qui sont (re)venus prendre contact que j'ai beau être présent à certaines réunions et à certains groupes, je ne voterai pas PS à l'élection de 2017, certains refusent d'y croire. La gamelle va être terrible, à voir si une reconstruction sera possible faute de mieux (et c'est la que ca blesse actuellement, il n'y a rien à coté, c'est dire le néant actuel...).
Citation :
Publié par Doudou
Sinon, je pense qu'on va avoir de plus en plus de candidatures farfelues, si en 2022, c'est toujours la même merde, c'est même carrément pas impossible qu'un candidat à la Coluche passe.
Je regardais les élections en Ostereich ( ach !! ) et au milieu du tas de merde je trouve tout de même une pépite de satisfaction, celle de voir que le PS et les conservateurs locaux se sont fait étaler la tronche dès le premier tour, bon évidement on a le droit à une couche rance, mais tout de même, ce n'est pas si mauvais quand on regarde qui arrive en 2 et 3.



Citation :
Qu'il le flingue, le PS, sans déconner, ca posera pas de soucis à grand monde.
Hollande fossoyeur du PS et Sarkozy de l'UMP, le rêve.
Citation :
Publié par blackbird
Si c'était pour aboutir à un second tout entre Le Pen et Mélenchon avec la certitude de voir le pays sombrer dans le populisme le rêve tournerait au cauchemar
C'est vrai que continuer comme on le fait c'est mieux.
TINA.
Je connais un petit gars PS qui est très bien (à ma connaissance) et qui monte dans ma ville. Je me met à sa place, la situation actuelle doit être une torture : non seulement ses adversaires au sein du parti ont totalement marginalisé sa tendance et appliquent une politique contraire à ses idées, mais je n'ose imaginer le nombre de porte qu'il a du se faire claquer à la gueule par les électeurs. Qu'il porte encore l'étiquette PS dans ces conditions, c'est soit du masochisme soit une aversion insurmontable contre Saurel. Ou les deux.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Mangemouton
Si il est assez jeune, il compte ptet s'appuyer sur les Jeunes Socialistes
Vu son parcours, le "peut-être" est de trop
M'enfin, pour lui comme pour les autres potes de Hamon et compagnie, ça doit être très étrange cette époque. J'imagine cependant que tout ce petit monde aiguise ses couteaux pour l'après 2017...
Citation :
Publié par Egelbeth
C'est plutôt cela qu'il conviendrait de retenir de fait.
J'attends de voir ce que donneront les prochaines partielles, mais si le schéma se poursuit, on est sur du 2/3 d'éliminations au premier tour.

" l'élimination dès le premier tour, c'est maintenant "

Je me demande encore comment une quiche comme Hollande a fait pour accéder à ce poste.
Ce qui est dramatique c'est que quand on voit une nul pareil y être, tout le monde politique est en droit de se dire " mais si lui y arrive, pourquoi pas moi ? " C'est aussi pour cela que je vois se multiplier les candidatures non pas seulement de témoignage ou d'existentialisme, mais bien de conviction en se disant que au final, tout le monde aurait sa chance à un an du grand tour.
Je suis convaincu que Hollande gagnera en 2017.
Principalement parce que les sympathisants PS sont tellement "discipliné" (lobotomise) qu'ils voteront pour lui en masse dès le premier tour pour "eviter le FN/Sarkozy/Juppé/la fin du monde".

Le plan reconquete est deja en marche et l'éditorialiste preferé du PS "jean Marie Colambani" est deja a fond sur Slate pour empecher le "Centre, pardon la Droite" de faire perdre le PS.

Quotez moi pour la postérité.
Citation :
Publié par Curufinwe Melwasul
Je suis convaincu que Hollande gagnera en 2017.
[...]
Quotez moi pour la postérité.
OK. Mais si tu perds ton pari, tu t'engages à courir à poil dans la rue avec un panneau "Hollande est mon Dieu, le P.S. mon Eglise !"

A affirmations extraordinaires, engagements extraordinaires.

(toute personne ayant suivie la vie politique française depuis 1981 sait qu'il n'y a rien de plus inconstant et indiscipliné que les électeurs de gauche)
Citation :
Publié par Aloïsius
OK. Mais si tu perds ton pari, tu t'engages à courir à poil dans la rue avec un panneau "Hollande est mon Dieu, le P.S. mon Eglise !"

A affirmations extraordinaires, engagements extraordinaires.

(toute personne ayant suivie la vie politique française depuis 1981 sait qu'il n'y a rien de plus inconstant et indiscipliné que les électeurs de gauche)
J'arborerai un avatar a sa Gloire pendant 1 mois.
C'est l'equivalent virtuel de courrir tout nu...

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Du coup je commence a flipper
Citation :
Publié par Curufinwe Melwasul
J'arborerai un avatar a sa Gloire pendant 1 mois.
C'est l'equivalent virtuel de courrir tout nu...

Cliquez ce bouton ou survolez le contenu pour afficher le spoiler
Du coup je commence a flipper
Bon, si tu as raison du coup, ce serait à moi de le faire ?

Mais je reste assez serein, le risque me parait très, très, très faible
Citation :
Publié par Aloïsius
Je connais un petit gars PS qui est très bien (à ma connaissance) et qui monte dans ma ville. Je me met à sa place, la situation actuelle doit être une torture
Quand la direction de ton parti est pourrie jusqu'a la moelle, si tu restes c'est que tu cautionnes, à un moment faut arrêter les conneries et se tirer.
C'est quand même ouf, le PS est en train de sombrer et absolument personne se rebelle, ils ont bien réussi a verrouiller le système
Je prie pour que l'umps disparaisse de la vie politique.

Citation :
Je suis convaincu que Hollande gagnera en 2017.
Il fait partie des 13%
Qu'il y AIT

Enfin, c'est devenu si compliqué en 2016 de faire la distinction entre être et avoir ? 3 fois que je vois cette faute cette semaine.
Et pas la peine de me répondre encore eût-il fallu que je le susse.

edit: que le style ne te plaise pas, c'est une chose, mais il n'y a qu'une seule faute dans l'ensemble de ces deux messages.

Dernière modification par Zangdar MortPartout ; 26/04/2016 à 20h24.
Je me relis toujours une fois le message posté, je ne sais pas pourquoi je trouve ça visuellement plus pratique que la prévisualisation JOL. Comme tu as d'ailleurs dû le remarquer j'ai corrigé avant même que tu postes.

Sinon tu devrais t'occuper de ton cul :

Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
En 33 aussi c'était trop gros pour être vrai, on a rit, et puis c'était écrit dans un livre finalement.
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
D'ailleurs j'invite tous ceux qui ont NetFlix a aller regarder [...]
Je passe sur l'absence totale de la particule de négation dans toutes tes interventions ("c'est pas", "ils avaient pas", etc.) et je n'ai check que cinq messages.

Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
edit: que le style ne te plaise pas, c'est une chose, mais il n'y a qu'une seule faute dans l'ensemble de ces deux messages.
Non, il y a une faute par quote.

Dernière modification par Berthina GUITTHOMP ; 27/04/2016 à 16h09.
Citation :
Publié par Berthina GUITTHOMP
En même temps n'importe quelle prédiction, à l'heure actuelle, pour un futur président paraît improbable. Donc Hollande ou un autre, pourquoi pas, il va bien falloir qu'il y ait un élu.
Je suis bien d'accord . Il règne une grande incertitude sur les candidatures tant à gauche qu'à droite. Il n'y a qu'aux extrémités du spectre politique que les choses semblent définitives.
Il y a donc de l'espace et des opportunités pour toutes sortes de vocations.
Pourtant la présidentielle 2017 me parait fade tant son issue est prévisible : Juppé affrontera probablement Marine Le Pen au second tour et sera élu president.

En tout cas, la droite est certaine de remporter la présidentielle, et j'ai peur que la primaire à droite ne soit une présidentielle déguisée.

On parle quand même d'un PS qui pourrait faire un score moindre que celui du FdG, qui lui siphonnerait les voix nécessaires pour passer au second tour. Je ne vois tout simplement pas comment le PS pourrait faire 25% au premier tour.
Je vais répondre à ces citations issues du fil "la politique en Europe" (rapido, je re plus tard)
Citation :
Mais oui....

Par exemple le NPA, sa candidate voilée et sa défense de la burqa n'a pas pour but de viser un électorat musulman.
https://npa2009.org/content/tribune-...nts-des-femmes

Ah non monsieur, pas d'électoralisme à gauche.
On peut chier sur les valeurs historiques de l'extrême gauche, diviser le parti sur ces questions mais ce n'est pas du tout électoraliste.
https://npa2009.org/content/%C3%A0-p...E2%80%89%C2%BB

C'est pas du tout pour renforcer son implantation dans certains quartiers, non non non, c'est pour la défense du travailleur et de l'opprimé.
Je ne répondrai pas pour le npa. Je ne suis pas chez eux et ce truc-là, je n'avais pas apprécié ni cautionné. Ceci étant dit, tu me cites UN fait il y a un moment, quand les politiciens des autres partis en font des dizaines chaque jour. Le NPA reste fidéle à ses idées, seuls les malveillants ne peuvent pas admettre ça.

Jack, je ne répondrai pas sur la classe moyenne. Le fait est que malheureusement, beaucoup de gens se croient classe moyenne, quand ils devraient se sentir partie de la classe ouvrière. Le meilleur exemple, que je connais, est les profs.

Citation :
Déjà, si tu fais de la politique pour promouvoir des idées sans jamais avoir pour objectif de les appliquer une fois arrivé au pouvoir, tu fais de la philosophie. C'est noble et tout à fait respectable, mais on ne parle plus de la même chose. Philosophiquement je suis un collectiviste borderline anarchiste. Concrètement je me fais cracher dessus quand j'ose dire que je suis de gauche
L'idéal peut-être une finalité, mais si tu n'as d'idées sur la façon de t'y rendre autre que gueuler sur "ces cons qui succombent à l'électoralisme (j'aurais dit clientélisme, mais passons)" tu cours le risque de rester figé à vie dans une posture de commentateur d'opposition à la vie politique, jamais en acteur. C'est peut-être un choix délibéré, mais c'est à mon avis le choix de la facilité que de refuser de quitter le monde des idées pour la réalité concrète.

Ensuite, tu avances que l'EG n'est pas clientéliste... On pourrait pinailler sur ce point mais d'autres le feront surement... J'ai juste envie de te répondre "et alors" ? Vous êtes une force politique. Votre but est de séduire des gens pour qu'ils vous donnent les clefs de la boutique. Si les gens attendent du clientélisme et que vous refusez de leur donner sans leur donner assez de raisons de ce refus vous vous faites bananer à chaque élection. Tout ça pourquoi ? Pour être droit dans vos bottes avec vos valeurs pendant que le reste du monde vous oublie ? C'est ça ton désir d'avenir, être le capitaine du Titanic en train de sombrer dans l'oubli ? (Je m'excuse pour la double vanne politique, ça m'a fait marrer sur le coup )
Bien sûr que nous voulons gagner des gens. Mais si onveut les gagner, c'est à nos idées et pas aux postes qu'on peut offrir ou aux élections qu'on peut gagner. Le plus important, ce sont les idées, les discussions, et si je veux qu'on retienne un truc de mon mouvement, c'est que nous estimons nos idées par-dessus tout, car nous pensons qu'elles peuvent changer le monde. Et les mecs qui nous moquent parce que nous disons toujours la même chose, c'est vrai et faux, mais aussi parce que l'exploitation, la misère, l'inégalité ne disparaissent pas, elles s'amplifient. Alors pourquoi nous changerions de discours, sachant qu'on a sous les yeux toujours la même situation, en pire, causée par les mêmes causes, en plus grave? On ricane, pour le moment, quand on parle de nous, mais si notre audience s'amplifiait, on devrait faire face à des campagnes de calomnies. Je n'ai aucune illusion sur les médias, et je trouverais une perte de temps de pleurnicher sur notre traitement médiatique comme certains le fond. On veut faire passer nos idées, á tout prix. Mais on a aussi la volonté farouche de changer ce monde, simplement, on sait qu'on ne le fera pas grâce aux élections, mais qu'au mieux, les élections montreront quand les gens auront compris et intégré nos idées. En attendant, on les défend.

Citation :
"ni", "ni", "ni", "ni", "dénoncer", "lutter" ... Okay, tu es un serial opposant. C'est bien, mais concrètement, c'est quoi l'alternative que tu proposes ? Décider de ne rien décider, c'est accepter de fait que les autres décident pour toi (parce qu'à ne dire que "ni, ni" tu as la position confortable du mec prêt à venir donner des leçons sur ces cons qui ont choisi une voie alors qu'il valait mieux décider de ne rien décider...) Tu comprendras que dans un contexte politique ça ne mène à rien...

Si je fais un pavé pour te répondre, c'est que je suis très régulièrement frustré de voir l'EG s'enfoncer dans le passé avec la satisfaction de vivre avec les valeurs d'avant la chute du mur... Sauf que le mur est tombé il y a 27 ans. Vous auriez des coups à jouer sur l'établissement des communs, sur les précaires du web, sur la propriété intellectuelle, sur l'organisation des travailleurs de la gig economy, sur la défense de ceux qui sont en droite ligne de la mondialisation... Mais vous préférez être droit dans vos bottes et sombrer petit à petit. C'est moche.
Nous restons dans nos bottes, mais nous subissons nous aussi la dégradation. Nous ne restons pas l'arme au poing, mes camarades donnent de leur temps pour répandre ces idées, le sidées de lutte, de résistance sociale. De même, nous nous préparons au pire, car quand le pire arrivera, nous prendrons nous aussi dans la gueule. Mais je refuse, personnellement, de donner l'illusion que "ça peut changer" avec un bulletin de vote. Je prends position, sur tout, tout le temps. Je fais grêve, je manifeste, je pense que je suis constructif dans ce sens. Mais les mecs socialistes ou ex-socialistes, qui disent "votez pour moi et ça ira mieux, votez pour moi et on leur montrera votez pour moi et l'avenir sera rouge", ces gars-là mentent consciemment. Et ce n'est pas cautionnable.
Message supprimé par son auteur.
Citation :
Publié par Lugnicrat
Jack, je ne répondrai pas sur la classe moyenne. Le fait est que malheureusement, beaucoup de gens se croient classe moyenne, quand ils devraient se sentir partie de la classe ouvrière. Le meilleur exemple, que je connais, est les profs.
En politique, la perception de la vérité est souvent plus importante que la vérité. Si ces gens qui sont des oubliés de la lutte des classes se sentent classe moyenne alors que vous pensez qu'ils sont classe ouvrière, inventez un nouveau mot pour les désigner et créez l'histoire qui va autour... Se murer dans la certitude d'avoir raison, c'est juste la meilleure façon de finir seul hein. Là, même si on est d'accord sur le fond, tu donnes l'impression de l'ado boudeur qui rétorque à ses parents "Tfaçons je sais que j'ai raison alors j'ai raison" ... Si c'est ça le message que tu veux envoyer à des gens à qui tu dis apporter des solutions, je comprends pourquoi vous passez pas les élections

Citation :
Publié par Lugnicrat
Bien sûr que nous voulons gagner des gens. Mais si on veut les gagner, c'est à nos idées et pas aux postes qu'on peut offrir ou aux élections qu'on peut gagner. Le plus important, ce sont les idées, les discussions, et si je veux qu'on retienne un truc de mon mouvement, c'est que nous estimons nos idées par-dessus tout, car nous pensons qu'elles peuvent changer le monde. Et les mecs qui nous moquent parce que nous disons toujours la même chose, c'est vrai et faux, mais aussi parce que l'exploitation, la misère, l'inégalité ne disparaissent pas, elles s'amplifient. Alors pourquoi nous changerions de discours, sachant qu'on a sous les yeux toujours la même situation, en pire, causée par les mêmes causes, en plus grave?
Pourquoi vous changeriez alors que ce que vous dénoncez existe toujours ? Réponse courte : parce que la perception a évolué. Maintenant les classes ouvrières se sentent être en bas de la classe moyenne parce qu'on leur a fait miroiter des écrans plats et une place à la grande Motte pendant des années. Est-ce que ces miroirs aux alouettes ont amélioré leur vie ? Bien sur que non. Mais en sont-ils persuadés ? Bien sur que oui. Et tout le problème de l'EG est là à mon avis. Vous êtes braqués sur des concepts qui ne sont plus audibles de vos cibles électorales naturelles. Du coup vous êtes de moins en moins une force politique et de plus en plus une bande de philosophes qui commente l'actualité en parlant d'un monde parallèle où l'exploitation et la domination n'existeraient pas.
Réponse plus cynique : parce que la politique est un marketing comme un autre. Simplement c'est le marketing des idées. En face de toi, tu as des types qui ont fait miroiter des écrans plats pendant que toi tu faisais miroiter la lutte et le partage de ressources qu'ils n'ont déjà pas pour eux. Tu penses que qui gagne face à l'égoïsme ordinaire ?

Citation :
Publié par Lugnicrat
On ricane, pour le moment, quand on parle de nous, mais si notre audience s'amplifiait, on devrait faire face à des campagnes de calomnies. Je n'ai aucune illusion sur les médias, et je trouverais une perte de temps de pleurnicher sur notre traitement médiatique comme certains le fond. On veut faire passer nos idées, á tout prix. Mais on a aussi la volonté farouche de changer ce monde, simplement, on sait qu'on ne le fera pas grâce aux élections, mais qu'au mieux, les élections montreront quand les gens auront compris et intégré nos idées. En attendant, on les défend.
Ca tombe bien du coup, parce qu'à cause de ce que j'ai évoqué plus haut, votre audience ne peut que sombrer dans l'oubli. Et c'est grave que la seule force politique dédiée exclusivement aux plus faibles sombre dans l'oubli.
Il y a une alternative cela dit : quitter le champ politique et investir le champ associatif / alternatif. En prenant part à des projets de monnaies parallèles, de modèles coopératifs, à des projets de reconquête de tissu social... Ca ne serait pas directement du politique, mais ça mettrait en musique vos idées, puisque s'en écarter a l'air d'être une telle torture...

Citation :
Publié par Lugnicrat
Nous restons dans nos bottes, mais nous subissons nous aussi la dégradation. Nous ne restons pas l'arme au poing, mes camarades donnent de leur temps pour répandre ces idées, le sidées de lutte, de résistance sociale. De même, nous nous préparons au pire, car quand le pire arrivera, nous prendrons nous aussi dans la gueule. Mais je refuse, personnellement, de donner l'illusion que "ça peut changer" avec un bulletin de vote. Je prends position, sur tout, tout le temps. Je fais grêve, je manifeste, je pense que je suis constructif dans ce sens. Mais les mecs socialistes ou ex-socialistes, qui disent "votez pour moi et ça ira mieux, votez pour moi et on leur montrera votez pour moi et l'avenir sera rouge", ces gars-là mentent consciemment. Et ce n'est pas cautionnable.
Non. Ca ne passe pas. Si l'élection ne sert à rien, arrêtez de prétendre faire de la politique dans ce cas... Soyez le think tank de l'EG je sais pas moi...
Il vend pas du rêve, il vend des armes, il cumule des mandats, et pourtant j'arrive pas à me défaire d'une certaine estime pour Le Drian. Le fait qu'il vienne de sortir un bouquin non pas pour exposer un plan com mais pour préciser la doctrine militaire de la France est un exemple de l'attitude "pro" que j'apprécie.
Et Rudolf Höß était quelqu'un de très consciencieux et appliqué dans son métier.
Le professionnalisme ne fait pas tout. Pour être un administrateur de la chose publique, il faut une combinaison de compétence, de vision, et de morale. Un vendeur d'armes est disqualifié sur ce dernier point.
http://www.lefigaro.fr/politique/201...e-primaire.php

Bon, là, c'est très clair : on peut faire exploser Hollande en plein vol. A force de se croire plus malin que tout le monde, il vient de prendre un risque gigantesque.

Mieux encore : un candidat qui parviendrait à virer Hollande pourrait bénéficier de la dynamique nécessaire pour passer le premier tour. Probablement pas pour gagner le second, tant le PS a été mauvais depuis 4 ans, mais ça nous éviterait un Sarko-Le Pen.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés