Sierra (Jeux MMO)

[Actu] Le retour de Sierra, le label "jeu indépendant" d'Activision

Répondre
Partager Rechercher
Agahnon a publié le 12 août 2014 cette actualité sur le portail JOL :

Citation :
https://jolstatic.fr/www/captures/61/6/96656-240.jpg
Ancienne gloire de l'industrie vidéo ludique, Sierra revient sur les devants de la scène pour devenir une marque dédiée aux jeux indépendants de l'éditeur Activision. La série King's Quest fait pour l'occasion son grand retour.

Aventure débutée en 1979, la société Sierra aura marqué l'histoire du jeu vidéo avec de nombreuses séries gravées dans les mémoires. Space Quest, Leisure Suit Larry, Police Quest ou Gabriel Knight ne sont qu'un échantillon de leurs productions, avant...

Une réaction ? Une analyse ? Une question ? Ce fil de discussion est à votre disposition.
Citation :
Publié par Fusei
Comment un studio qui pèse aussi lourd peut prétendre éditer des jeux indépendants ?
Un peu de la même manière que l'a fait Blizzard pour le 1er Diablo.
Des petits indépendants qui ce feront racheter si leurs idées ont de la valeurs.
Ce qui satisfera les deux parties.

Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu le nom Sierra.
Sierra? pour moi c'est Homeworld, Half-Life, Caesar, Alien versus Predator, Empire earth, FEAR, Arcanum et j'en oublie certainement. Fut un temps j'avais l'impression de voir Sierra chaque fois que je jouais à un jeu.
Citation :
Publié par Lilisam
Sierra? pour moi c'est Homeworld, Half-Life, Caesar, Alien versus Predator, Empire earth, FEAR, Arcanum et j'en oublie certainement. Fut un temps j'avais l'impression de voir Sierra chaque fois que je jouais à un jeu.
Même chose. King's Quest, Space Quest, Quest for Glory...

Après, Sierra éditait pas mal, il ne développait pas tous ces jeux (c'était Impression Games pour les city-builders et Troika pour Arcanum, par exemple), mais à l'époque, je voyais clairement le logo comme une sorte de label de qualité à force de jouer à des jeux estampillés Sierra. C'était juste dingue la place qu'avait la marque... Je me souviens qu'à l'époque, Havas, Vivendi ou je ne sais plus le nom qu'avait le groupe à ce moment, publiait même une sorte de magazine propre au groupe où on avait des informations sur les jeux Sierra et Blizzard, ainsi que des catalogues pour commander les jeux (j'en ai même conservé depuis tout ce temps : véridique).

Quand je regarde tous les jeux Sierra que je possède encore, ça me rend nostalgique et amer de voir ce que ça va devenir...
Citation :
le kickstarter d'activision déguisé en somme.
A voir ce qu'il en sortira.
Ça me fait penser à ces noms célèbres du milieu tentant leur come back qui se faisaient approcher discrètement par les gros éditeurs qui voulaient les utiliser comme façade "indé" et empocher le pognon facile de kickstarter, maintenant ils ressortent de vieux noms de studios de la naphtaline pour soutirer l'argent des vieux geek nostalgiques... pitoyable.
Citation :
Publié par Jaeha
J'aimerais bien revoir Coktel Vision aussi du coup
Moi, ce qui me manque, c'est l'inventivité des jeux à la Philippe Ulrich et de ses sociétés (ERE Informatique, Exxos et Cryo Interactive). Ah ! L'Arche du Captain Blood occupera toujours un coin de nostalgie quelque part au fond de mon petit cœur de joueur !
"dédié aux jeux indépendants d'Activision" Instant fou rire.

Citation :
Publié par Rahg
* Ça me fait penser à ces noms célèbres du milieu tentant leur come back qui se faisaient approcher discrètement par les gros éditeurs qui voulaient les utiliser comme façade "indé" et empocher le pognon facile de kickstarter, maintenant ils ressortent de vieux noms de studios de la naphtaline pour soutirer l'argent des vieux geek nostalgiques... pitoyable.
Ca fait mal hein... Ca montre aussi que les décideurs de l'industrie sont toujours aussi prétentieux et abrutis. Ils doivent probablement s'imaginer que leur réputation exécrable ne provient que de l'hostilité chronique des joueurs envers les grosses corporations - c'est un peu comme la météo ça vous comprenez, ça vient de nulle part, faut faire avec - et que pour contourner ce problème il suffirait d'aller parasiter le marché "indé"... Dans la tête d'un directeur marketing, tout est une question de positionnement. Pas de danger qu'on s'interroge un peu sur l'approche commerciale du secteur et ses conséquences, pensez...

Mais quelque chose me dit que le marché des vieux geeks nostalgiques va se montrer un peu plus rétif au domptage que Mainstream Kevin.
Citation :
Publié par Akinwë
Ca fait mal hein... Ca montre aussi que les décideurs de l'industrie sont toujours aussi prétentieux et abrutis. [...]

Mais quelque chose me dit que le marché des vieux geeks nostalgiques va se montrer un peu plus rétif au domptage que Mainstream Kevin.
T'inquiète niveau réputation ils n'en ont rien à faire de ce que pense la communauté jouant aux jeux indés, les millions de joueurs qui jouent à leurs call of & cie leurs suffisent, mais tout profit est bon à prendre et ils ont juste vu qu'il y avait moyen de se faire pas mal de fric sur le dos des geek bobos qui ont trop de sous, trop de nostalgie et qui sont souvent tout aussi prétentieux et abrutis que l'industrie que tu cites.

Parce que bon, filer son fric sans retour pécunier sur investissement à des gens dont le but principal est de se faire plus de fric... quand on voit les Gariott et compagnie qui vous jouent du violon en tirant sur les cordes de la nostalgie alors qu'ils sont multimillionnaires, font des fêtes de fin du monde gargantuesques mais qui viennent quand même chercher des millions dans votre poche avec l'excuse de vouloir vous impliquer dans le développement (mais pas trop hein faut pas non plus que vous soyez impliqué dans les bénéfices futurs, restez à votre place les péons) et le sentimentalisme en vous faisant croire que vous faîtes une bonne action en soutenant ce petit studio indé qui a du mal à s'en sortir...
Et sans compter le "miracle" enculus rift qui a rendu ses actionnaires millionnaires et ses donateurs l'ont eu dans le fion, mais bon ils ont un mug pour recueillir leurs larmes enfin pour ceux qui sont encore assez lucide pour se rendre compte de ce qu'ils auraient pu avoir si ils n'avaient pas été de bonnes poires.

Bref je ne sais pas qui vaut mieux entre le mainstream kevin que tu dénigres et le bobo la poire qui a trop de fric et de nostalgie mais pas assez de bon sens, je crois qu'on les surnomme grossièrement les indie fag.
On verra combien d'entre eux, sous prétexte qu'il y a marqué Sierra, que ça leur rappel tant de souvenirs, tomberont dans le piège et donneront leur argent aveuglément. Je parie que si il y avait marqué Lucas arts, avec Disney en coulisse ça serait tout aussi efficace.
Oh je ne le dénigre pas Mainstream Kevin, moi aussi j'en ai été un de mainstream kevin - mais les jeux étaient plus cool alors, c'était-mieux-avant™ toussa... Je me borne à constater qu'il n'est pas armé pour résister à des schémas marketing conçus pour en faire une pompe à fric plus efficace, d'autant qu'en général ce n'est pas son argent qu'il dépense. Par conséquent, les éditeurs ne sont pas sanctionnés pour la qualité amoindrie de leurs productions.

Il y a évidemment un bon gros marché de geeks bobos avec un pouvoir d'achat supérieur et dedans, sans aucun doute une proportion d'indie fags suffisante pour imaginer des opérations commerciales cousues de câble de téléphérique comme celles que nous concocte Activision ici. Pour autant, les gros poissons ne semblent pas à ce stade devoir investir des fortunes là-dedans, et il n'y a pas de quoi s'attendre à des retours sur investissement faramineux par rapport à ce qu'ils vont y mettre.

Or il y a bien un potentiel encore relativement inexploité àmha du côté des vieux geeks nostalgiques. Seulement parmi ceux que je connais, la plupart ne sont pas de très bonne humeur, et je ne crois pas que fabriquer des hameçons Sierra soit la meilleure façon d'aller les chercher.

Quand au marché des "jeux indépendants", je n'en pense pas grand-chose, étant très rarement un client et encore moins un donateur. Mais le principe du crowdfunding ne me choque pas, et quitte à gaspiller de l'argent, un studio de dev ne me paraît pas un si mauvais choix. Si des gens préfèrent claquer leur fric à perte dans des pitis studios indépendants underground plutôt qu'acheter des actions Ubi ou Activision parce que c'est plus hipster-compatible, tant qu'ils ne se plaignent pas de se retrouver avec un mug pendant que d'autres refont des fortunes hein... C'est plutôt si j'étais un fonds à rendements garantis lourdement investi dans un gros éditeur que je me ferais du souci.
En même temps faut pas ce leurrer.
Les grosses industries qui vous font vomir. Sont souvent celles qui tiennent les meilleurs titres. C'est pas le petit jeu indé du garage blindé de bugs, sous Unreal engine 1 en Dx9, qui va faire mouiller la culotte.
Les petits indé sous kickstarter ca fait un moment que ça marche plus ou moins bien. Star Citizen ou Occulus à montrer le niveau. Pas étonnant que maintenant les grosses boites veulent leurs parts du gâteau.

Pour "l'hameçon Sierre". C'est fort possible, si tu achètes des biscuits Lu c'est que tu préfères la jaquette à celle des produits blancs discount, fadass et inconnus au bataillon.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés