Monde du travail (La Taverne)

Entretiens d'embauche

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Eden Paradise
A ce compte là tu ne changes de taf que si tu as un cdi sans période d'essai signé dans les mains ?

Moi qui me croyais peureux

Ben oui t'es peureux. T'arrêtes la parano et tu fais ta période d'essai. C'est pas plus compliqué que ça. Si t'es pas une quiche, un relou, un gros chieur, ça se passe bien le monde du travail. Ton employeur, s'il recrute, c'est PROBABLEMENT QUAND MEME qu'il a besoin de quelqu'un pour faire le taff. Donc tu le fais, on te confirme 4 ou 8 mois plus tard, the end.
C'est sûr que si tu commences à casser les couilles à J+3 sur tes 20 minutes d'heure sup' ou sur la double ration de nouilles à la cafet, t'as des chances de te faire lourder. Mais sinon, tkt, on a un semblant de croissance qui repart, tout se passe bien pour la Fransse, même si c'est un peu plus lentement que les copains d'à côté.
Relis avec le doigt.
J'ai jamais dit que j'avais peur de rater ma PE, j'ai dit la même chose que toi à savoir qu'il faut être très peureux pour avoir peur de ne pas la passer.

Tu projettes une perception faussée sur moi et ça te mène à comprendre le contraire de ce qui est écrit.
Petite question, c'est quoi la mode actuelle pour le mid-upper management à la question "Et parlez moi de vous / que faites vous dans vos temps libres?". Ca doit faire 15 ans que je n'ai plus entendu ce genre de questions et là ça revient on dirait.

Un peu chiant quand on est toujours gamer sur les bords et que les réponses type "courir / voyages / famille" ne semblent pas susciter d'enthousiasme chez l'interviewer.
Citation :
Publié par Hellraise
Un peu chiant quand on est toujours gamer sur les bords et que les réponses type "courir / voyages / famille" ne semblent pas susciter d'enthousiasme chez l'interviewer.
J'ai passé pas mal d'entretiens (pour des stages de fin d'étude bac +5 en ingénierie) et elle est sortie quelques fois.

Si je devais donner une réponse claire : ne ment pas et explique dans le détail. Ne fait pas juste une liste de ce que tu fais, en réalité ils s'en foutent, ce qui leur intéresse c'est qu'est-ce que tu aime dans cette(ces) activité(s) et qu'est-ce que ça fait de toi en tant que personne.

Par exemple, je suis passioné de jeux de plateau, de jeu de rôle et fait partie d'une association de jeu. Je joue aussi au football américain dans un club. Je joue aussi aux jeux vidéos et j'ai une préférence pour les RPG et jeux de gestions, bonus si c'est à thème SciFi.

En entretien, je vais dire que si c'est le lundi ou vendredi, je suis à mon club de foot. Que j'aime ce sport car c'est un sport collectif où chaque joueur a un rôle à accomplir dans un match, que ça apprend le don de soi et le sens du sacrifice (faut savoir aller au turbin pour pas que les copains se fassent plaquer), et que ça demande du sang-froid. Sinon, si j'ai des amis avec qui jouer, je préfère faire une bonne partie de jeux de plateau, avec une préférence pour Dead of Winter si je suis avec des amis non-habitués, qui est un jeu coopératif où l'on apprend à gérer notre équipe face à une horde de morts-vivants, ou Blood Bowl quand je suis à mon association, qui est un jeu de football américain dans un univers fantastique où je dois évaluer les risques au travers de jets de dés pour marquer des points. Enfin, j'aime jouer aux jeux vidéos RPG et de gestion, si je ne peux faire aucun de ceux cité précédemment, car cela me permet de m'évader un peu du quotidien, et un instant me retrouver dans la peau d'un chevalier ou d'un empereur d'un monde galactique - avec les responsabilités qui vont avec-. Notamment, les jeux vidéos nécessite un temps de réaction plus élevé et aident à la prise de décision rapide.

Je pense que les RH en face de toi vont chercher tous les petits mots "bankable" (j'ai horreur de ce mot) qui vont faire que tu es le mec (ou la nana) qu'ils cherchent. Bon par contre faut pas non plus leur bourrer le mou ça va finir par se voir, donc on va éviter (dans mon cas) de dire que gérer un empire sur Stellaris fait de moi quelqu'un apte à gérer un projet, ça c'est le but de tes expériences de montrer que tu sais faire. Mais ça montre que j'aime ça.
Citation :
Publié par Nauth
J'ai passé pas mal d'entretiens (pour des stages de fin d'étude bac +5 en ingénierie) et elle est sortie quelques fois.
Pas le même contexte, là je parle du mid-upper management. J'ai l'impression que ces gens s'attendent souvent à des activités type golf, entraîneur d'équipe de rugby le week end, amateur d'art moderne, membre d'une charité, ou un truc qui montre les qualités de leader, de coaching ou je ne sais quoi.

Perso j'ai jamais demandé en entretien ce que les gens font dans leur vie privée, c'est leurs oignons. Et je me suis trouvé avec des profiles aussi divers que ceux qui dépensent leur fric en chaussures, des gens qui font des concours de beauté pour chiens, d'autres qui gardent leur vie privée, ceux qui tatouent leur club de foot sur leur corps, etc... Et osef au final, tant qu'ils s'entendent bien entre collègues et font leur boulot, j'en ai quoi à faire tant que leur hobby n'est pas la production de meth? Je ne trouve même pas que ces questions valident le cultural fit, et je ne comprend pas comment cette question semble faire résurgence....
Perso, j'aime bien savoir parce que parfois t'as des "hobbies" qui peuvent aussi s'appliquer pour le taf ou pour des projets annexes.

Genre, t'inquiète qu'un employé qui va me sortir qu'il toshop ou code pendant son temps libre, je vais lui filer des projets annexes en rapport avec ça. Quelqu'un qui fait partie d'une association organisant des events, j'vais sûrement lui filer l'orga des events de l'équipe, etc. Là par exemple, j'en ai une qui pendant son temps libre, fait le prof pour des réfugiés, bah je lui donne des tâches de training à faire en m'attendant à ce qu'elle ai déjà une certaine pédagogie et elle est super contente de faire ça aussi sur son temps de travail. Et qui sait, le jour où on aura un poste de trainer qui se débloquera, elle pourra parfaitement postuler et aura un avantage par rapport aux autres candidats.

C'est gagnant-gagnant.

Gagnant pour moi parce que j'ai pas de budget pour recruter des graphistes ou des codeurs et j'aime pas dépendre des autres départements pour le reste.
Gagnant pour l'employé parce que ça lui permet d'utiliser son temps de travail pour approfondir un sujet qui lui plait assez pour y consacrer du temps libre.

Et dans certains cas, (rares j'en conviens et plutôt en start up) ça peut même mener à une création de poste en rapport.

Même quelqu'un qui va me dire qu'il est passionné de jeux vidéos (bon pas juste du "je joue à Fifa et Colof"), ça va potentiellement m'intéresser parce que la "gamification" en entreprise on en parle de plus en plus.

Bref, personnellement, j'utilise beaucoup l'assignation de projets annexes comme "récompense" pour un boulot bien fait et pour aider mes équipes à se développer et soyons fous, parfois à se trouver une vocation vu que je bosse beaucoup avec des jeunes. Donc ouais, savoir ce qui fait vibrer quelqu'un que je manage, ça m'intéresse grandement. Et c'est tout à leur bénéfice.

Dernière modification par Jyharl ; 02/12/2017 à 11h42.
Mais ça a vraiment sa place en entretien ? Autant je comprends qu'on s'intéresse aux passions d'un collègue, mais à un candidat qui postule, je trouve ça intrusif perso.
Citation :
Publié par Niluje
Mais ça a vraiment sa place en entretien ? Autant je comprends qu'on s'intéresse aux passions d'un collègue, mais à un candidat qui postule, je trouve ça intrusif perso.
Ben heu c'est un filtre comme un autre hein. A compétences égales entre deux personnes, je vais probablement être tenté de recruter celui qui a un loisir qui peut apporter quelque chose au taf/a l'équipe/à la boite.

De là à trouver ça intrusif... faut pas déconner quand même. On parle pas de religion ou d'orientation sexuelle là. On parle de loisir... C'est quoi cette génération de vierges effarouchées sans déconner.

T'as pas l'impression de faire un peu ta drama-queen en estimant que c'est "intrusif" ?

Autant je suis totalement d'accord que certains posent des questions déplacées en entretien et qu'il faut lutter contre ça, autant les loisirs heu... c'est du très classique.
Citation :
Publié par Niluje
Mais ça a vraiment sa place en entretien ? Autant je comprends qu'on s'intéresse aux passions d'un collègue, mais à un candidat qui postule, je trouve ça intrusif perso.
Oui. Une personne, c'est un peu plus que la somme des activités qu'elle réalise. Comprendre qui elle est, notamment à travers ses passions, c'est pouvoir mettre en place une meilleure collaboration tant professionnellement qu'humainement. Jyharl l'explique très bien d'ailleurs.

Quant à la manière d'aborder le sujet, ça dépend comment tu le fais. C'est assez facile quand les personnes le mentionnent sur le CV et dans le cas contraire, il suffit de poser la question en y mettant les formes. Mais ce n'est clairement pas le sujet le plus délicat à aborder en entretien.
Je comprends votre point de vue assez bienveillant, mais quand je place en situation de candidat, qui a quand même souvent l'impression d'être jugé en permanence pendant son entretien, ça peut parfaitement donner l'impression que le recruteur va juger sa vie privée.
Y a qu'à voir les questionnements d'Hellraise d'ailleurs, ça correspond exactement à ça : il a le sentiment que le type qui lui pose la question espère certaines réponses.

Pour moi, si une personne ne met pas ses loisirs dans son CV, le sujet n'a pas à être abordé : c'est qu'elle considère que c'est hors périmètre. S'il a tout de même des compétences qu'il veut mettre en avant, il y a d'autres rubriques de son CV où elles pourraient apparaître (par exemple celle où il liste ses compétences (!) ou les expériences passées).
Bah oui. Le candidat a parfaitement le droit de ne rien indiquer dans le CV et de refuser d'aborder le sujet en entretien.
Tout comme le recruteur a parfaitement le droit de pas vouloir recruter ce qui ressemble fortement à un futur emmerdeur potentiel.

Pour moi, un mec qui me dit que parler de ses loisirs c'est intrusif, je m'imagine qu'il appartient au même groupe de personnes qui va se sentir sous une pression insoutenable juste quand on lui demande de faire simplement son taf normalement. Je ne veux ni l'un ni l'autre dans mon équipe.

Et dis ça alors que je ne mets plus mes loisirs sur mon CV depuis plus de 10 ans. Pas parce que ça me dérange d'en parler mais juste pour une histoire d'optimisation de place.

Après si on me demande en entretien, j'en parle sans souci.
Bah tu dis toi même que les loisirs peuvent conditionner le recrutement d'un candidat.

Du coup maintenant faudrait avoir des loisirs susceptibles d'être une plus-value dans ton CV.
Par exemple, j'apprends à jouer de la cornemuse...ça va être compliqué de faire valoir ça alors que ça me prends énormément de temps

C'est en ça que je trouve ça intrusif et qui casse la rupture entre l'entreprise et la vie privée.
Citation :
Publié par Niluje
Pour moi, si une personne ne met pas ses loisirs dans son CV, le sujet n'a pas à être abordé : c'est qu'elle considère que c'est hors périmètre.
Bah faut arrêter de rencontrer les gens alors, et ne recruter que sur base des CV. S'ils l'ont pas mis dans le CV c'est que c'est hors limite.
Le jour où les Hommes seront uniquement un ensemble de compétences réalisant une activité sans risque d'interférence liée à la personnalité, on recrutera uniquement sur un listing de ces compétences. Plus communément appelé CV.

*On me dit dans l'oreillette que vous cherchez des robots.*
Citation :
Publié par Suho
Bah faut arrêter de rencontrer les gens alors, et ne recruter que sur base des CV. S'ils l'ont pas mis dans le CV c'est que c'est hors limite.
D'accord. Ça n'est pas mon opinion, mais je respecte la tienne.
Indiquer les loisirs sur le CV ça peut souvent être casse gueule, les candidats le savent et on se retrouve toujours avec des choses très neutres du type lecture, voyages, cinéma ... ça permet de faire 2/3 phrases de "thcit tchat" hors boulot, mais ça sert pas à grand chose. Après les loisirs plus spécifiques c'est à double tranchant, ça peut coller et donner une très bonne image, ou l'inverse, en fonction de la personne et de ses préjugés.

Ensuite un candidat qui refuserait d'en parler avec une phrase du genre "ça vous regarde pas c'est ma vie privée" ok, il a le droit et je comprends même très bien cette démarche, mais effectivement ça peut être un déclic pour penser "celui là va être un casse couilles". Ceci dit s'il indique rien je me vois pas trop lui demander ce qu'il fait hors du boulot, c'est une question intrusive, et ça m'intéresse pas plus que ça au stade du recrutement.
Citation :
Publié par Henri Deveau
Indiquer les loisirs sur le CV ça peut souvent être casse gueule, les candidats le savent et on se retrouve toujours avec des choses très neutres du type lecture, voyages, cinéma ... ça permet de faire 2/3 phrases de "thcit tchat" hors boulot, mais ça sert pas à grand chose. Après les loisirs plus spécifiques c'est à double tranchant, ça peut coller et donner une très bonne image, ou l'inverse, en fonction de la personne et de ses préjugés.
Des exemples de loisirs pouvant nuire ? A part chasse et pêche, je ne vois pas. Et pourtant j'en ai vu défiler des loisirs loufoques.
Bah si tu mets jeux vidéos tu peux tomber sur quelqu'un qui va avoir une mauvaise image de ça par exemple. Ou je sais pas, du rallye, des marathons, des jeux de rôle grandeur nature ... La capacité des gens à critiquer tout et n'importe quoi est infinie.

J'ai pas spécialement d'exemples en tête à l'instant mais si tes loisirs sortent de l'ordinaire, en général ça va être positif et peut être prétexte à discuter quelques minutes, mais tu peux aussi avoir des gens qui se font des idées préconçues, qui ont eu une mauvaise xp, qui ont des préjugés sur tel ou tel groupe. Regarde ce que tu dis pour chasse et pêche, on a tous des préjugés et nos propres filtres de l'information.
Puis de manière générale ça n'a pas vraiment de rapport avec le boulot donc je comprends que les gens se disent "pas la peine de prendre un risque sur un truc comme ça" ou "ils ont pas à savoir" et indiquent que des choses super neutres.
Citation :
Publié par Belzebuk
Des exemples de loisirs pouvant nuire ? A part chasse et pêche, je ne vois pas. Et pourtant j'en ai vu défiler des loisirs loufoques.
Faire du militantisme politique sur son temps libre.
La question du loisir fait super chier.
Citation :
Publié par Jyharl
Perso, j'aime bien savoir parce que parfois t'as des "hobbies" qui peuvent aussi s'appliquer pour le taf ou pour des projets annexes.
Bah c'est bien dans ton cas, vu que tu cherches des trucs positifs, pas des trucs négatifs. Et je ne sais pas si c'est applicable pour tous les niveaux de séniorité.

Un mec qui postule pour DAF par exemple, je le vois mal dire qu'il joue aux jeux vidéo, limite il pourrait dire qu'il prend de la cocaïne ça passerait mieux

Le souci, c'est que beaucoup de gens supposent, à tort, qu'il est impossible d'avoir une personnalité boulot et une personnalité privée. Par exemple, professionnellement, je n'aime pas être seul, j'aime bosser avec des/mes équipes constamment et je ne supporte pas de bosser seul. Mais mes loisirs sont paradoxalement solitaires (jeux de stratégie en solo, RPG solo, ARPG semi-solo). Le mec qui prendrait la peine d'aller au delà du préjugé "jeux vidéo" verrait un mec solitaire, incapable de teamwork ou de leadership vs un mec qui fait foot le samedi, Emaus dimanche, et opéra le mardi.

J'ai eu des collègues qui étaient fanatiques de concours de chiens ffs, si j'avais su ça à l'entretien, j'aurais un biais négatif inconscient (ffs, les mecs qui pouponnent des clebs, wtf...) alors que c'est des employés modèles, qui contribuent bien à l'équipe et s'entendent avec tout le monde (suffit de se boucher les oreilles quand ça parle de cleb). Des collègues qui aimaient Loft Story, Strictly Come Dancing. Tous bons, et savoir ces loisirs lors de l'entretien n'aurait pas rendu la chose plus juste.

Ensuite, quand quelqu'un est embauché et que tu apprend un talent caché, alors bien sur autant en profiter. Mais à l'entretien où déjà on a trop de variables et d'inconnues, je trouve ça contre productif et je croyais que cette question avait tendance à disparaitre.

Là je suis contraint dans mes entretiens à parler de ma passion pour les voyages, le jogging, mais certains interlocuteurs se retrouvent avec le regard vitreux, et tu te doutes des réponses qu'ils auraient aimé entendre
Oui mais c'est sûr qu'il faut pas être teubé aussi quand on parle de ses loisirs.

Quand tu parle de jeux vidéos tu vas pas dire "je kiffe parce que j'aime pas les gens".
Puis faut un minimum cibler selon l'industrie dans laquelle on postule. C'est pas nouveau qu'un CV ça se personnalise selon la cible au même titre qu'une lettre de motivation.

Par exemple, je suis dans le tourisme, donc forcément si tu parle de voyages, ça va rebondir dessus à l'entretien à 100%. Et c'est encore plus facile à justifier en tant qu'expat'.

A contrario, dans un domaine ultra conservateur, tu vas pas trop parler de jeux vidéos. Et encore, ça dépend. Si tu postule dans la banque (traditionnelle, pas fintech) tu peux dire que tu joue à Geopolitical Simulator ou autres jeux du genre (Capitalism!). Ou des MMOs qui embauchent des (vrais) économistes surtout dans le F2P parce qu'il y a une réelle économie qui se développe.

Si tu postule dans le Supply Chain, tu peux parler de Factorio ou de Big Pharma (ou Patrician, ou Capitalism! cité plus haut, ou...)... etc. Ce qui est bien avec le jeu vidéo c'est que c'est tellement dense et que ça touche tellement de thèmes que tu peux quasi trouver un jeu vidéo à l'aspect positif par corps de métier.

Après effectivement, si tu postule dans un truc ultra carré, tu vas pas dire que tu surkiffe Trevor dans GTA V ou parler de Lucius (ou 7 Sins) si tu postule dans un établissement religieux.

Dernière modification par Jyharl ; 02/12/2017 à 20h27.
Bah ça peut être casse gueule et c'est une prise de risques mais ça peut aussi payer. Personnellement j'indiquais parfois jeux vidéos de stratégie / gestion. Et quand des questions arrivaient je parlais de mon xp de Civ 2, qui est quand même un jeu avec une biographie derrière digne de Harvard ^^ Ou de Sim city. Evidemment je parlais pas de mes nuits blanches sur DAOC ou Diablo2
On tombe le plus souvent sur des gens allant de l'indifférence au positif, mais parfois aussi sur des gens qui ont de tels préjugés que ça devient négatif. Et ça n'indique pas forcément une culture d'entreprise. Simplement si on postule pour le taff de ses rêves on n'a pas forcément envie de risquer, si on postule un peu plus largement avec pas mal d'offres on peut + se le permettre, et les mentalités évoluent. Le JV est de moins en moins mal vu, et de plus en plus valorisé par ex.
Personnellement, ça ne m'est arrivé qu'une seule fois de tomber sur un personne qui avait tellement fait une fixette dessus que ça m'a bousillé l'entretien et c'est d'ailleurs moi qui y ai mis un terme en disant que visiblement ça n'allait pas coller et qu'il valait mieux en rester là.

Sauf que moi je peux pas trop cacher mon côté jeu vidéo. C'est plus de 10 ans d'XP Pro.

Après comprenons-nous bien. Je ne critique pas le fait de ne pas avoir de section "Loisirs" sur le CV. Ni de ne pas en parler si la question ne se pose pas. Je ne suis pas pour en parler à tout prix ou de manière proactive.

Je critique ceux qui trouvent ça trop "intrusif" de poser la question.
Citation :
Publié par Jyharl

Je critique ceux qui trouvent ça trop "intrusif" de poser la question.
Bah perso je trouve ça effectivement intrusif. C'est un peu les entretiens à l'américaine, dis moi qui tu es, si j'ai un bon feeling yeah ... , bah je trouve ça un peu déplacé. Après il y'a l'art et la manière de ne pas répondre, ou de répondre sur du bateau si tu ne veux pas en dire plus. Effectivement si je posais une question en ce sens et que le type me réponde que ça ne me regarde pas il a beau avoir raison je le prendrais avec méfiance. Mais à la base ce n'est pas le genre de questions qui me paraissent aller de soi pour un entretien d'embauche et je ne la poserais probablement pas si je ne m'y sens pas autorisé. On va pas travailler pour se faire des potes à la base.

Plus largement ce genre de questions perso même hors d'entretien d'embauche il y'a des codes pour les poser, quand tu les poses alors que la personne ne t'y a pas invité tu fais une intrusion dans son espace intime et elle peut légitimement mal le ressentir.
Citation :
Publié par Jyharl
Ben heu c'est un filtre comme un autre hein. A compétences égales entre deux personnes, je vais probablement être tenté de recruter celui qui a un loisir qui peut apporter quelque chose au taf/a l'équipe/à la boite.

De là à trouver ça intrusif... faut pas déconner quand même. On parle pas de religion ou d'orientation sexuelle là. On parle de loisir... C'est quoi cette génération de vierges effarouchées sans déconner.
C'est surtout un vieux test de soumission à deux balles, si t'es embauché la dessus t'as du souci à te faire. Ca m'est déja arrivé plusieurs fois de quitter des entretiens parce que les questions me plaisent pas, déja si je sens mal l'entretien, y'a des chances que le taf/la boite soient pourris aussi derrière.
Chacun a sa propre sensibilité en la matière et des sujets qu'il ne souhaite pas aborder avec des inconnus. C'est normal. Qu'après t'aie envie de recruter que les lèche-burnes c'est encore autre chose.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés