L'Agora

[Wiki][POGNAX] Egalité Homme-Femme ? Le Sexisme dans notre société

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Estal'exilé
Intéressant que dans un sens c'est un viol, dans l'autre c'est une agression sexuelle pour une même définition.
En France plus depuis 2018, année où le texte de loi a été modifié.

Avant :
Citation :
Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol.
Maintenant :
Citation :
Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui ou sur la personne de l'auteur par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol.
Citation :
Publié par Gardien
Effectivement, si tu trompes la personne, tu peux avoir un souci après coups... Mais dans cette affaire, il faut un "l'existence de manœuvres destinées à tromper le consentement de la victime, en abusant de ses difficultés à appréhender la situation réelle, est déterminante de la caractérisation du viol par surprise ".

C'est loin de "mettre un push up"...
Ok.
Une mineur de 16 couche avec un célèbre footballeur en cachant son age et son identité, lui faisant croire qu'elle en a 18.
Est ce que le footballeur peut porter plainte pour viol par surprise ?
Lui s'attendait à coucher avec une majeure.

Que se passe t'il si la fille dit ensuite qu'elle n'était pas consentante ?
Qui viole qui au final?

Pour ce qui est de la tromperie, il va falloir le crier haut et fort aux sites de rencontre, parce-que des femmes qui mettent des photos retouchées, se retirant 10 voir 20 ans il n'y presque QUE ça.
Quand on sait à quel point certains maquillages ou tenues sont en mesure de masquer les imperfections, je me demande ou commence "l'abu de ses difficultés à appréhender la situation réel".

Et pour bien finir dans l'absurde: ne faites plus l'amour dans le noir et jamais avec des mal voyants.
On ne sait jamais ...
Citation :
Publié par Elric
En France plus depuis 2018, année où le texte de loi a été modifié.

Avant :


Maintenant :
Je sais, je me referais surtout à l'approche émotionnelle, d'un coté parce que c'est une femme on qualifie ca directement de viol, de l'autre coté parce que c'est un homme c'est une agression sexuelle. Et si on ose dire que c'est ptete aussi une agression sexuelle dans le cas de la femme on se fait remettre à sa place parce que forcément...
Citation :
Publié par Darwhine
Pour ce qui est de la tromperie, il va falloir le crier haut et fort aux sites de rencontre, parce-que des femmes qui mettent des photos retouchées, se retirant 10 voir 20 ans il n'y presque QUE ça.
Quand on sait à quel point certains maquillages ou tenues sont en mesure de masquer les imperfections, je me demande ou commence "l'abu de ses difficultés à appréhender la situation réel".

Et pour bien finir dans l'absurde: ne faites plus l'amour dans le noir et jamais avec des mal voyants.
On ne sait jamais ...
Il y a une difference entre retoucher "un peu" sa photo puis rencontrer la personne "en vrai" et être déçu VS mettre un faux nom, une fausse photo et organiser une rencontre chez soi, lumière coupé, bandeau sur les yeux. Histoire de masquer la réalité.

Dans un cas, tu peux te rendre compte de la tromperie dans un autre non.
Citation :
Publié par Estal'exilé
Vue que la pénétration n'a pas été forcé, sous la contrainte ou la menace est-ce un viol ou une partie de jambes en l'air qui vire à l'agression sexuelle.
C'est un viol. Les citoyens français sont autorisés par la loi à changer d'avis, y compris en ce qui concerne leur consentement à une relation sexuelle.

C'est particulièrement visible dans l'interprétation standard de la législation française concernant les agressions sexuelles et viols dans le cadre d'une pratique BDSM. Si le soumis dit son safe word et que le dominant n'arrête pas immédiatement, il y a consentement vicié et la question de la différenciation entre une agression sexuelle et un viol dépend de si il y a eu pénétration (vaginales, anale ou buccale) après que le consentement a été vicié. Ça n'a jamais aucun rapport avec le fait qu'il y a eu un consentement initial.

Après, ça reste une circonstance atténuante, si ça va jusqu'aux assises dans le cas d'un viol (assez rare, je n'ai connaissance d'aucun cas en France, généralement les viols par consentement vicié après consentement initial sont correctionnalisés en agression sexuelle parce qu'un jury populaire va juger le plaignant plutôt que l'accusé, donc les procureurs sont moyen chauds) et un tribunal correctionnel prendra en considération le fait que c'est une situation assez particulière.

Après, le choix entre une mauvaise baise et trois ans fermes devrait quand même être vite vu. Quand l'autre dit non en cours de route, faut s'arrêter. Le plus sûr pour la personne qui se voit retirer le consentement préalablement obtenu, c'est de s'éloigner physiquement de l'autre pour que l'arrêt soit plus net (sortir du pieu, se rhabiller, se casser, aller fumer une clope à la fenêtre ou se finir manuellement dans la salle de bain, ce n'est pas les choix qui manquent). Plus c'est clair et indéniable, moins il y a de chances que l'interprétation des faits a posteriori soit au préjudice de celui à qui on a dit stop.

Et pour ce que ça vaut, cette technique de la distanciation physique pour signifier l'arrêt net de l'activité en cours vaut aussi au sein des couples mariés qui ont plusieurs gosses. On n'est jamais à l'abri d'un divorce quelques années plus tard et une suspicion de viol conjugal n'est jamais au bénéfice de celui qui est soupçonné.
Il y a quelque chose que je ne comprends pas dans ce fil, peut être parce que je n'ai pas lu l'article du Monde derrière son paywall mais les citations que je lis dans le post d'Aedean c'est :
Citation :
« Il s’est levé brusquement, m’a enlacée par surprise, m’a embrassée, m’a renversée sur sa grande table, a glissé une main dans mon soutien-gorge puis l’autre dans ma culotte avant de l’introduire dans mon sexe pendant de longues minutes. J’ai essayé de me débattre doucement et de me dégager en murmurant que je ne voulais pas, que j’avais un petit ami, mais j’étais pétrifiée et je n’ai pas osé le repousser vigoureusement. »
ou
Citation :
« D’un coup, il me saute dessus, et plante sa langue tout au fond de ma bouche. Il dégrafe aussi mon soutien-gorge. Je lui demande au moins trois ou quatre fois d’arrêter, je lui dis que je ne veux pas, que je n’ai pas envie. » La jeune femme saisit la poignée de la porte, qui ne s’ouvre pas. « Et là il me répond que j’avais été d’accord pour qu’il ferme la porte. J’avais dit oui pour la fermer, mais pas pour m’enfermer. »
J'ai des problèmes de compréhension écrite ou je vois l'histoire d'un type qui avait l'habitude de mettre ses doigts dans les vagins des femmes avec qui il bossait par la force et/ou la surprise apparemment de façon planifiée et systématique? Et si c'est bien ce que je lis pourquoi la discussion part sur "la zone grise" ou le faux viol ou que les femmes en retiraient quelque chose et ont changé d'avis plus tard (ou soudainement)?
Citation :
Publié par Gross E-roar
J'ai des problèmes de compréhension écrite ou je vois l'histoire d'un type qui avait l'habitude de mettre ses doigts dans les vagins des femmes avec qui il bossait par la force et/ou la surprise apparemment de façon planifiée et systématique? Et si c'est bien ce que je lis pourquoi la discussion part sur "la zone grise" ou le faux viol ou que les femmes en retiraient quelque chose et ont changé d'avis plus tard (ou soudainement)?
Déjà parce ce que c'est pas parce qu'il aurait violé ces deux personnes qu'on peut parler de 8 viols, on ne sait pas pour les autres témoins.

Ensuite pour le moment ça n'est que des témoignages, des années après les faits. C'est à la justice d'enquêter et PPDA ne peut pas encore être traité de violeur.
Citation :
Publié par Gardien
Il y a une difference entre retoucher "un peu" sa photo puis rencontrer la personne "en vrai" et être déçu VS mettre un faux nom, une fausse photo et organiser une rencontre chez soi, lumière coupé, bandeau sur les yeux. Histoire de masquer la réalité.

Dans un cas, tu peux te rendre compte de la tromperie dans un autre non.
Ca n'a que peu d'importance, puisque si l'on en croit la cour de cassation:
Citation :
« Constitue un viol le fait de profiter, en
 connaissance de cause, de l'erreur d'identification commise par une personne pour obtenir d'elle un rapport sexuel, a fortiori lorsque cette erreur d'identification est le fruit d'un stratagème minutieusement élaboré. »
Si on s'en tiens juste a ce qui est évoqué par le journal et que la décision ce limite à ça, peu importe que tu ais les yeux bander ou que la personne ai menti sur son identité, son physique et que tu puisses la voir.
Ça reviens au même: elle provoque délibérément un stratagème pour induire en erreur sur son identité afin d'obtenir un rapport sexuel.

Je rappelle que la défense à précisé dans ce cas que la femme pouvait a tout moment retiré son bandeau pour voir, mais qu'elle ne la pas fait.
Ça expliquerait pourquoi cette notion de "voir" ou pas n'ai pas été retenu dans l’extension de cette définition juridique.
Citation :
Publié par TabouJr
C'est un viol. Les citoyens français sont autorisés par la loi à changer d'avis, y compris en ce qui concerne leur consentement à une relation sexuelle.

C'est particulièrement visible dans l'interprétation standard de la législation française concernant les agressions sexuelles et viols dans le cadre d'une pratique BDSM. Si le soumis dit son safe word et que le dominant n'arrête pas immédiatement, il y a consentement vicié et la question de la différenciation entre une agression sexuelle et un viol dépend de si il y a eu pénétration (vaginales, anale ou buccale) après que le consentement a été vicié. Ça n'a jamais aucun rapport avec le fait qu'il y a eu un consentement initial.

Après, ça reste une circonstance atténuante, si ça va jusqu'aux assises dans le cas d'un viol (assez rare, je n'ai connaissance d'aucun cas en France, généralement les viols par consentement vicié après consentement initial sont correctionnalisés en agression sexuelle parce qu'un jury populaire va juger le plaignant plutôt que l'accusé, donc les procureurs sont moyen chauds) et un tribunal correctionnel prendra en considération le fait que c'est une situation assez particulière.

Après, le choix entre une mauvaise baise et trois ans fermes devrait quand même être vite vu. Quand l'autre dit non en cours de route, faut s'arrêter. Le plus sûr pour la personne qui se voit retirer le consentement préalablement obtenu, c'est de s'éloigner physiquement de l'autre pour que l'arrêt soit plus net (sortir du pieu, se rhabiller, se casser, aller fumer une clope à la fenêtre ou se finir manuellement dans la salle de bain, ce n'est pas les choix qui manquent). Plus c'est clair et indéniable, moins il y a de chances que l'interprétation des faits a posteriori soit au préjudice de celui à qui on a dit stop.

Et pour ce que ça vaut, cette technique de la distanciation physique pour signifier l'arrêt net de l'activité en cours vaut aussi au sein des couples mariés qui ont plusieurs gosses. On n'est jamais à l'abri d'un divorce quelques années plus tard et une suspicion de viol conjugal n'est jamais au bénéfice de celui qui est soupçonné.
Dans le cadre du BDSM qui tournerait mal il y a une forme de contrainte dans pratique même du BDSM qui entre dans la définition du viol, maintenant dans le cas d'une baise classique ou l'un des deux partenaires dit stop mais que l'autre continue sans pression et que le premier ne fait rien de plus qu'attendre, est-ce un viol? C'est une vrai question.
Par contre je ne comprends pas la relation de cause à effet entre viol et Les citoyens français sont autorisés par la loi à changer d'avis. Ca serait une agression sexuelle ce serait pareil.
La ou je veux en venir c'est que j'ai l'impression qu'il faut absolument qualifier ca de viol sinon ca n'a pas de valeur, je trouve ca contre productif puisque ca diminue l'impact de l'agression sexuelle à une sorte de sous-viol ou c'est pas un viol alors en fait c'est pas grave. Du coup on a une miriade de plaintes pour viol qui n'aboutissent pas ou alors dans une sorte de désillusion suite à une requalification en agression sexuelle. On a alors l'impression d'une déception alors comme ci c'était finalement pas assez.
Citation :
Publié par Estal'exilé
[..]dans le cas d'une baise classique ou l'un des deux partenaires dit stop mais que l'autre continue sans pression et que le premier ne fait rien de plus qu'attendre, est-ce un viol? C'est une vrai question.
[..]
Apparemment, d'un point de vu légale ça l'est.
Ce qui est d'autant plus choquant, c'est la suite:
Vu qu'en cas de procès ce sera ta parole contre la sienne, arrêter ne suffit pas: il faut que tu te barres et a la limite que quelqu'un te vois te barrer pour que tu ais une preuve comme quoi tu t'es arrêté.

J'ose même pas imaginer en cas de confinement ou de couvre feu passé 18H
Faut voir le bon coté des choses: la contravention fera office de preuve et t'évitera le procès.

Je me demande comment on peut encore coucher en toute sérénité avec quelqu'un en sachant ça ...
Si vous en êtes à baser vos visions du monde sur l'idée que les femmes / autres humains feront tout pour vous piéger et accuser injustement de viol, le truc qui marche encore mieux que se barrer c'est ne pas en fréquenter intimement (voire du tout, ils pourraient prétendre qu'une intimité a existé).

Sinon il y a l'option, certes imprudente, de faire confiance à sa partenaire pour ne pas porter plainte, qui semblerait généralement marcher si on ne la viole pas.
Citation :
Publié par Estal'exilé
est-ce un viol? C'est une vrai question.
La réponse est ça dépend si il y a pénétration après que le consentement est devenu vicié. Après, si le plaignant avait la pleine maîtrise de ses mouvements et pouvait se dégager, ça peut être soulevé par la défense au cours du procès si le procureur a décidé d'y aller quand même.

Citation :
Publié par Estal'exilé
Par contre je ne comprends pas la relation de cause à effet entre viol et Les citoyens français sont autorisés par la loi à changer d'avis. Ca serait une agression sexuelle ce serait pareil.
Oui, mais encore une fois, la différence entre une agression sexuelle et un viol, c'est la pénétration, et c'est tout. Après, on peut discuter de la définition légale en France du viol mais ça ne change rien au fait qu'un consentement vicié n'est pas un consentement éclairé au yeux de la loi.

Et dans le cas d'une agression sexuelle, c'est pareil. Un mec peut accepter se faire masturber à travers son futal dans un lieu public et vouloir s'arrêter pendant que ça se passe. Si le propriétaire de la main ne s'arrête pas quand ça lui est demandé, c'est une agression sexuelle parce que le consentement est vicié, donc plus éclairé, donc juridiquement invalide.
Citation :
Publié par Twan
Si vous en êtes à baser vos visions du monde sur l'idée que les femmes / autres humains feront tout pour vous piéger et accuser injustement de viol, le truc qui marche encore mieux que se barrer c'est ne pas en fréquenter intimement (voire du tout, ils pourraient prétendre qu'une intimité a existé).

Sinon il y a l'option, certes imprudente, de faire confiance à sa partenaire pour ne pas porter plainte, qui semblerait généralement marcher si on ne la viole pas.
Bah dans l'absolu tu as raison, mais comme dans un paquet de situation en fait, si il y a une "faille" qui permet potentiellement à quelqu'un de mal intentionné de te faire la misère, ce n'est pas incohérent que de se demander si cette faille peut être effacer, et comment. D'un coté on en revient effectivement à se focaliser sur la faille légale potentielle, et pas sur la protection qu'elle va conférer dans l'immense majorité des cas, mais le questionnement reste honnete.

C'est un peu comme jouer à l'euromillion, mais à l'envers
Citation :
Publié par Twan
Si vous en êtes à baser vos visions du monde sur l'idée que les femmes / autres humains feront tout pour vous piéger et accuser injustement de viol, le truc qui marche encore mieux que se barrer c'est ne pas en fréquenter intimement (voire du tout, ils pourraient prétendre qu'une intimité a existé).
Je connais des hommes pourtant pas particulièrement paranos qui font en sorte de ne pas rester en tête à tête avec une personne du sexe opposé dans un lieu clos (ascenseur par exemple) de peur de tomber sur une folle qui va les accuser de quelque chose de répréhensible. C'est pas qu'une question d'intimité.
Citation :
Publié par Aragnis
Je connais des hommes pourtant pas particulièrement paranos qui font en sorte de ne pas rester en tête à tête avec une personne du sexe opposé dans un lieu clos (ascenseur par exemple) de peur de tomber sur une folle qui va les accuser de quelque chose de répréhensible. C'est pas qu'une question d'intimité.
As tu remarqué que lors des entretien à 2 (recrutement etc..), le patron demande toujours à ce que la porte reste ouverte quand il est en présence d'une femme?
Et que lorsque c'est un homme il demande de la fermer ?
C'est uniquement pour ça: éviter les accusations de harcèlement et de viol.
Citation :
Publié par Faerune Stormchild
J'allais écrire que, ...
Je vais écrire que c'est une tentative perverse, dans un plan machiavélique de nous obliger dans quelques années, a n'avoir que des relations sexuelles en publique avec témoins assermentés.
https://www.gazette-du-palais.fr/act...-la-sincerite/

Certains états aux états-unis pratiquent le contrat sexuel: pour s'assurer du consentement avant l'acte, ceux qui s'y adonnent doivent entre autre préciser par écrit quelles positions ils vont pratiquer, ce afin de réduire les risques d’ambiguïtés sur le consentement.

J'ai peur qu'on y arrive plus vite que prévu ..

Citation :
Si vous en êtes à baser vos visions du monde sur l'idée que les femmes / autres humains feront tout pour vous piéger et accuser injustement de viol, le truc qui marche encore mieux que se barrer c'est ne pas en fréquenter intimement (voire du tout, ils pourraient prétendre qu'une intimité a existé).

Sinon il y a l'option, certes imprudente, de faire confiance à sa partenaire pour ne pas porter plainte, qui semblerait généralement marcher si on ne la viole pas.
C'est pourtant une réponse tout à fait normal face aux messages de celles qui lancent dans les médiats que tout les hommes sont des violeurs en puissance.
A l'air de #Balancetonporc / #Metoo les hommes doivent prendre leurs précautions, ça me parait logique, voir même indispensable.
Surtout si tu es célibataire que tu vas sur des sites de rencontres pour avoir des relations avec des inconnues don tu ne sais quasiment rien.

Dernière modification par Darwhine ; 18/03/2021 à 05h16.
Sinon, tu baises que chez toi et tu planque des caméras avec micro à plusieurs endroits.

Comme çà si un jour tu as un pépin, tu auras des preuves qu'elle ment.

Par contre, faudra pas oublier de préciser tout cela avant d'entrée / mettre des panneaux sur ta porte
On ne devrait pas attendre longtemps non plus, avant que des personnes homosexuelles brisent le tabou d'avouer qu'elles ont été violentées et violées par des personnes du même bord sexuel.
Mine de rien, pour le moment, ça existe. Mais chuut!!
Avouer qu'on est homosexuelle, féministe et en plus quand on n'a pas fait son coming-out. Ca va avoir de la gueule là, l'égalité.
Citation :
Publié par TabouJr
Tu connais des mecs sexistes, la belle affaire.
Je ne vois pas le rapport.

Et puis ça marche dans le sens inverse : des femmes qui refusent de prendre l'ascenseur si elles sont avec un autre homme qu'elle ne connaissent pas.

C'est triste d'en arriver là, mais les médias font tellement passer le message que les hommes dans leur ensemble sont des prédateurs, que des gens tout à fait normaux adoptent des comportements semblant paranoïaques.

Citation :
Publié par Gardien
Sinon, tu baises que chez toi et tu planque des caméras avec micro à plusieurs endroits.

Comme çà si un jour tu as un pépin, tu auras des preuves qu'elle ment.

Par contre, faudra pas oublier de préciser tout cela avant d'entrée / mettre des panneaux sur ta porte
Je ne sais plus dans quelle série j'ai vu ça, peut-être South Park, avec le couple qui signe un contrat d'acceptation de relation sexuelle avant toute chose. Si c'est bien South Park ça va s'avérer être une prédiction vu leur passif à la limite de la divination concernant les faits de société .
Citation :
C'est triste d'en arriver là, mais les médias font tellement passer le message que les hommes dans leur ensemble sont des prédateurs, que des gens tout à fait normaux adoptent des comportements semblant paranoïaques.
Mais quels médias ?

Certains groupes militants ouais mais c’est comme tout groupe un peu radical ils ne représentent qu’eux même
Citation :
Publié par Aragnis
Je ne sais plus dans quelle série j'ai vu ça, peut-être South Park, avec le couple qui signe un contrat d'acceptation de relation sexuelle avant toute chose. Si c'est bien South Park ça va s'avérer être une prédiction vu leur passif à la limite de la divination concernant les faits de société .
Hang the DJ, épisode 4 de la saison 3 de Black Mirror.

Citation :
Dans un futur proche, à l’heure où les réseaux sociaux sont plus que jamais importants dans notre société, les modes de rencontres du partenaire idéal ont bien évolué. Frank et Amy se rencontrent ainsi dans un restaurant. Les deux jeunes, la trentaine, testent pour la première fois le service d’une société, « Le Système », qui est spécialisée dans les rencontres amoureuses.
Tous deux ont reçu un appareil, un écran interactif qui leur permet de s’adresser à leur coach virtuel qui les guide et leur propose leurs partenaires. En effet, la subtilité de ce service est qu’il définit les partenaires que Frank et Amy doivent rencontrer. De plus, l’application évalue et définit un temps de relation qui ne peut être modifié. Pendant la période de relation, les partenaires vivent dans une maison fournie par le Système dans un immense domaine.
Frank et Amy font donc connaissance et découvrent qu’ils vont rester ensemble 12 heures. Surpris, ils considèrent que cela est court. Après une nuit passée ensemble, et un premier contact qui semble être intéressant, Frank et Amy se séparent après que le compte à rebours de leur relation s'est arrêté, à regret. Les deux tourtereaux restent sur une bonne impression, et font part à leur coach de leurs ressentis. Le système explique que c’est sur la base de tous leurs échanges, interactions et émotions obtenues au travers de leurs rencontres, qu’il sera en mesure de leur proposer le « Partenaire Ultime ».
Je me souviens très bien de cette scène sur le consentement et la signature d'un contrat sur une tablette avant de ken
Citation :
Publié par Kerjou
Mais quels médias ?

Certains groupes militants ouais mais c’est comme tout groupe un peu radical ils ne représentent qu’eux même
Bah ... tous.
En relayant massivement metoo faisant passer quelques cas (non vérifiés en plus) comme une généralité.
En donnant la parole plus que de raison au gouvernement sur le "harcèlement de rue" ce qui a d'ailleurs posé problème car venant se confronter aux anti racistes .
En parlant systématiquement des dégénérés du monde du spectacle, politique et autres métiers liés à l'image et au pouvoir qui vivent dans leur monde à eux, bien loin de ce qu'est la population globale.

Y'a une vingtaine d'année, de la même façon, il y avait eu une surmédiatisation des histoires de viols d'enfants. Je m'en souviens bien parce que je faisais moniteur de centre aéré l'été et on s'est retrouvé avec des ratios de 1 animateur pour 10 animatrices car les directeurs de centres n'osaient plus recruter d'hommes et les parents demandaient en masse s'ils étaient sûrs de leurs quelques animateurs recrutés. J'en avais marre d'aller à la piscine tous les jours vu qu'on ne pouvait faire aucun roulement pour surveiller les vestiaires garçons .

Citation :
Publié par Hark²
Hang the DJ, épisode 4 de la saison 3 de Black Mirror.
Peut être, je ne me souviens plus bien. Si c'est Black Mirror c'est potentiellement tout autant prophétique .
Non. Le sketch de Patrick Timsit sur son personnage de touriste qui part aux états unis et qui se fait inviter par une américaine qui lui fait signer un contrat, devant avocat, avec 3 orgasmes obligatoire et 20 aller et retour minimum, dans son vagin qui va être rénové le jour suivant avec un clitoris tout neuf en platine; ce sketch date d'avant black mirror je crois.
Citation :
Publié par Aragnis
(...)

Je ne sais plus dans quelle série j'ai vu ça, peut-être South Park, avec le couple qui signe un contrat d'acceptation de relation sexuelle avant toute chose. Si c'est bien South Park ça va s'avérer être une prédiction vu leur passif à la limite de la divination concernant les faits de société .
Ça n'arrivera pas car un tel contrat serait condamné par les (ou beaucoup de*) féministes elles mêmes comme un permis de violer, ne profitant qu'à la défense de ceux qui ne respectent pas les désirs de leur partenaire durant le rapport.
Le consentement devant être maintenu à chaque instant de la relation sexuelle, sa définition fait qu'un contrat préalable le présumant ne peut pas marcher.
(voir par exemple la réaction de beaucoup de critiques féministes au contrat signé par l'héroïne de 50 nuances de Grey, même si elle consent à consentir, ce n'est pas du vrai consentement car on ne peut consentir d'avance, donc c'est de la culture du viol de le présenter comme tel)

* avant que Tabou me reproche ce "les"
Répondre

Connectés sur ce fil

 
2 connectés (0 membre et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés