L'Agora

[Wiki][POGNAX] Egalité Homme-Femme ? Le Sexisme dans notre société

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Zangdar MortPartout
C'est exactement le but.
Et c'est débile. Genre, la justice (siège, parquet) n'a rien de plus important à foutre.

Pour rappel, toute procédure judiciaire de ce type est payée par nos impôts.
Citation :
Publié par Aloïsius
Et c'est débile. Genre, la justice (siège, parquet) n'a rien de plus important à foutre.

Pour rappel, toute procédure judiciaire de ce type est payée par nos impôts.
J'ai eu une collègue qui a été poursuivi et qui a subi plusieurs procès. Heureusement pour elle, le directeur de l'époque la soutenait parce qu'elle aurait perdu son travail sinon (absence pour garde à vue, absence pour convocations (police et justice), absence pour procès).
Les conséquences pour les personnes de ces procès ne sont pas neutres du tout et c'est clairement de l'intimidation de l'état.
C'est assez consternant au final.
Les hommes subissent plus de discriminations pour se faire embaucher dans des secteurs d'activités à dominance féminine que les femmes pour se faire embaucher dans des secteurs d'activités à dominance masculine - l'étude se passe en Suède haut lieu de l'égalité hommes / femmes. En fait c'est qu'il n'y a même pas photo, il y a peu de discrimination d'embauche pour les femmes dans les secteurs traditionnellement masculins étudiés là ou c'est bien compliqué pour les hommes dans les secteurs féminins étudiés (parfois du simple au double).

La conclusion est intéressante, il faudrait désormais étudier le pourquoi et voir si cela aurait un rapport avec le fait que les femmes sont généralement moins bien payées et moins bien promus.

Artcile et étude en anglais
Encore une étude de testing qui va être superbement ignoré car elle ne va pas dans le "bon sens".
Attention tout de même suivant les CV fictifs utilisés les résultats peuvent être différents. Ce serait plus intéressant de faire une expérience par anonymat avec les CV réels. Là c'est potentiellement une étude d'une discrimination potentielle plutôt que de la réalité.

Quoi qu'il en soit, il serait si simple d'anonymiser ces procédures. L'entretient d'embauche pourrait être refait.
A mon avis le problème c'est que la majorité des gens veulent pouvoir discriminer tranquillement, recruter des gens qu'ils connaissent et autres pratiques douteuse. Et puis avec un gouvernement féministe, si c'est ça les discriminations m'étonnerait que quelque change.

Peut être effectivement que les endroits qui payent peu ont des réticences à employer des personnes stéréotypés comme gagnant de l'argent. Franchement, je pense que c'est une hypothèse pour raccrocher ça à une discrimination des femmes et ne pas voir la discrimination des hommes comme elle pourrait être. Il faudrait voir si dans les emplois féminins bien payé s'il n'y a pas (ou moins) de réticences aux hommes. Ce qui me semble faux à priori.

Dernière modification par Veilugarux ; 26/02/2021 à 10h46.
Je doute aussi que ce soit le cas car au final il s'agit d'une étude de secteurs techniques souvent affiliés à des grilles salariales ou au salaire minimum (comme technicien de surface), je doute qu'un homme y soit mieux payé en général. Et oui l'étude sera sûrement au mieux ignorée.
Je pose cet article ici qui pourra éventuellement servir de ressource pour la prochaine fois qu'un débat sur l'écriture inclusive ressurgira. Il est abondamment sourcé.

En résumé :

* L'écriture inclusive est souvent présentée de manière caricaturale pour empoisonner le puits.

* Elle ne concerne que peu de mots dans un texte (elle ne va pas "alourdir" artificiellement les textes). D'ailleurs le tant controversé point médian n'est pas obligatoire, et la plupart du temps a le même rôle que les féminins indiqués après un tiret ou entre parenthèses, qui existent déjà et nécessitent encore plus de caractères.

* Il est démontré scientifiquement que le langage ne détermine pas nos pensées (hypothèse Sapir-Whorf), mais il a par contre une influence sur ces dernières (hypothèse Sapir-Whorf "faible") qui est mesurable ; l'écriture inclusive peut donc avoir une influence sur les stéréotypes de genre.

* Les expériences d'apport d'inclusivité dans le langage, comme l'ajout d'un pronom en suédois, on montré une influence positive à ce niveau.

* L'écriture inclusive n'est pas plus difficile à transposer à l'oral que d'autres procédés d'écritures qui ne nous heurtent pas simplement car pour eux on est habitué.

* L'écriture inclusive n'est pas forcément un obstacle pour les illettrés, les dyslexiques ou les handicapés visuels (et des contournements ou dépassements existent déjà ou sont proposés par les défenseurs de l'écriture inclusive).
Citation :
Publié par Crevard Ingenieux
* L'écriture inclusive est souvent présentée de manière caricaturale pour empoisonner le puits.
"Présentée de manière caricaturale".

Bientôt les vaches s'indigneront qu'on les qualifie de bovines.
Citation :
Publié par Crevard Ingenieux
elle ne va pas "alourdir" artificiellement les textes
Bien sûr que si. Vous avez vu la gueule des mots écrit en inclusif ? C'est juste infâme dans un texte.

Et, à mon humble avis, si l'écriture inclusive a tendance à être présentée de manière caricaturale et à être raillée un peu partout c'est parce qu'elle est belle et bien caricaturale à la base. Le concept même est aberrant et tient bien plus de la lubie idéologique qu'autre chose. Vivement que ce machin tombe dans l'oubli

Dernière modification par ClairObscur ; 05/03/2021 à 19h33.
Message supprimé par son auteur.
Ben ça reste une abomination hein. Personnellement, j'ai une ligne assez claire à ce sujet: dès que je vois un point médian j'arrête la lecture. Une forme de boycott en somme. Bon, le jour où ils se mettent à écrire comme ça au taf, je vais être un peu emmerdé par contre

Les commentaires sont marrants quand même. Ou comment discuter du sexe des anges pendant que la société brûle à côté. On mène les combats qu'on peut mener faut croire. Sans trop se fouler si possible.
Merci. Je doute que ça change quoi que ce soit puisque les personnes qui ne veulent pas en entendre parler n'osent jamais dire "parce que ça m'emmerde" et passer à autre chose (ce qui serait leur droit), cherchent tout un tas de justifications bancales, font du cherry picking et surtout se sentent vraiment obligé de le faire savoir partout et très bruyamment. Mais on pourra juste coller en boucle le lien vers cet article au lieu de perdre notre temps. Puisque du côté des détracteur-ice-s ça répète en boucle les mêmes idioties, je vois pas la nécessité de fournir le moindre effort supplémentaire.

Juste un détail cependant : y'a pas que le point médian qui ne soit pas obligatoire. Rien ne l'est, de fait. Ce n'est pas si anodin puisqu'on a tout un argumentaire fallacieux à fleur de peau sur le fait qu'on "oblige" les gens à écrire de façon inclusive. De la même façon qu'on n'oblige personne à écrire sans faute d'orthographe ou de conjugaison, sorti des contextes scolaires et des concours c'est juste une norme encadrée par des jugements de valeurs (écrit bien/écrit mal).

[Modéré par Aedean : ... ]

Dernière modification par Aedean ; 05/03/2021 à 21h36.
Citation :
Publié par Crevard Ingenieux
* L'écriture inclusive est souvent présentée de manière caricaturale pour empoisonner le puits.

* Elle ne concerne que peu de mots dans un texte (elle ne va pas "alourdir" artificiellement les textes). D'ailleurs le tant controversé point médian (...)
Je pense que pour 99% des gens, le point (haha) de crispation est sur le point médian.
Citation :
Publié par ClairObscur
Bien sûr que si. Vous avez vu la gueule des mots écrit en inclusif ? C'est juste infâme dans un texte.

Et, à mon humble avis, si l'écriture inclusive a tendance à être présentée de manière caricaturale et à être raillée un peu partout c'est parce qu'elle est belle et bien caricaturale à la base. Le concept même est aberrant et tient bien plus de la lubie idéologique qu'autre chose.
Citation :
Publié par Sakka Purin
Ben ça reste une abomination hein. Personnellement, j'ai une ligne assez claire à ce sujet: dès que je vois un point médian j'arrête la lecture. Une forme de boycott en somme. Bon, le jour où ils se mettent à écrire comme ça au taf, je vais être un peu emmerdé par contre
Que dire devant tant d'objectivité !
"J'ai raison. Pourquoi ? Parce que j'ai bel et bien raison. Je n'ai donc aucune raison de réfléchir, je boycotte. Car j'ai raison."
Citation :
Publié par Alleria Windrunner
Je pense que pour 99% des gens, le point (haha) de crispation est sur le point médian.
Bah oui, mais faire passer ses contradicteurs pour des cons parce qu'ils s'opposeraient soit disant à la forme "Madame, Monsieur" c'est plus facile que d'admettre que la même chose écrit avec un point médian est imbitable.

Et en dehors de twitter où les caractères sont limités, je ne vais aucune raison d'utiliser le point médian quand on veut être inclusif, sauf a vouloir polémiquer.
Citation :
Publié par Khellendorn
Bah oui, mais faire passer ses contradicteurs pour des cons parce qu'ils s'opposeraient soit disant à la forme "Madame, Monsieur" c'est plus facile que d'admettre que la même chose écrit avec un point médian est imbitable.

Et en dehors de twitter où les caractères sont limités, je ne vais aucune raison d'utiliser le point médian quand on veut être inclusif, sauf a vouloir polémiquer.
C'est purement idéologique.
Y'a aucune logique derrière, c'est juste un combat d’arrière garde pour montrer qui a la supériorité intellectuelle.

Faut bien que les diplômés de FAC de lettres / gender studies qui trouvent 0 job s'inventent des raisons d'exister a leurs études.
Citation :
Publié par Quint`
Que dire devant tant d'objectivité !
"J'ai raison. Pourquoi ? Parce que j'ai bel et bien raison. Je n'ai donc aucune raison de réfléchir, je boycotte. Car j'ai raison."
Bah c'est juste ma position de péquin lambda. Mais il se trouve qu'elle a l'air largement partagée vu les torrents de sarcasme et de dérision que ce truc suscite partout
Je me demande vraiment pourquoi

Un indice: quand vous en êtes à devoir justifier que, "mais non ce concept n'est pas caricatural", à grand renfort d'articles de blog obscurs à rallonge, en général c'est que c'est mal parti.
Citation :
Publié par Quint`
Que dire devant tant d'objectivité !
"J'ai raison. Pourquoi ? Parce que j'ai bel et bien raison. Je n'ai donc aucune raison de réfléchir, je boycotte. Car j'ai raison."
J'ai raison car pour le moment je suis les recommandations de l'académie française et pas celles d'un mec dans sa chambre.
[Modéré par Aedean : ... ]


Citation :
Publié par Khellendorn
Bah oui, mais faire passer ses contradicteurs pour des cons parce qu'ils s'opposeraient soit disant à la forme "Madame, Monsieur" c'est plus facile que d'admettre que la même chose écrit avec un point médian est imbitable.

Et en dehors de twitter où les caractères sont limités, je ne vais aucune raison d'utiliser le point médian quand on veut être inclusif, sauf a vouloir polémiquer.
D'un côté le point médiant alourdirait le texte, par contre garnir un texte systématiquement de forme féminine + masculine pour être inclusif, tu ne vois aucun souci ?
Sachant que bien sûr, le fait de formuler masculin + féminin fait bien partie de l'écriture inclusive, qui n'est pas limitée au point médian…
Sauf que justement, si on invente des graphies type parenthèse ou plus récemment point médian, c'est parce que l'intérêt de la concision n'a pas été découvert avec Twitter.

C'est marrant comme les textes avec des parenthèses ne posent de problèmes à personne. Mais quand les féministes poilues osent évoquer une solution similaire qu'elles considèrent (avec argumentation) comme plus appropriée, là, c'est le drame.

Les réactions sur le point médian (ou aussi la viande par ex), c'est magique comme illustration du pouvoir de l'habitude sur le cerveau humain.

Citation :
Publié par ClairObscur
Bah c'est juste ma position de péquin lambda. Mais il se trouve qu'elle a l'air largement partagée vu les torrents de sarcasme et de dérision que ce truc suscite partout
Je me demande vraiment pourquoi

Un indice: quand vous en êtes à devoir justifier que, "mais non ce concept n'est pas caricatural", à grand renfort d'articles de blog obscurs à rallonge, en général c'est que c'est mal parti.
Je sais pas si tu connais le concept de bulle sociale mais si c'est pas le cas, je te conseille vraiment de t'y intéresser. Ça aide à éviter de prendre des impressions perso comme des arguments objectifs pouvant permettre d'analyser des sujets complexes…
Parce que là, tu dis qu'une argumentation basée sur des articles et des sources est moins crédible que ton impression personnelle sur des "torrents de sarcasme et de dérision" qui sortent d'on ne sait trop où. Et du coup, pour bien comprendre un sujet, c'est mal barré…

Et moi, je dis tout ça, j'ai pas d'avis tranché sur le point médian, et pourtant je suis éditeur, me prendre la tête sur des textes ça fait des années que c'est mon métier. C'est un sujet très complexe, et il y en a plein d'autres, genre l'accord de proximité par ex. Bon du coup je songe à changer de métier.
Par contre les détracteurs caricaturaux qui ont absolument tout compris à la vie et SAVENT que c'est une abomination parce que ça leur fait mal aux yeux voyez-vous, généralement sans le moindre début de réflexion ou d'expertise sur ces sujets, c'est vraiment drôle (en alternance avec "épuisant", évidemment). Mais forcément, quand on se base sur les impression qu'on a sur internet, ça permet de rentrer dans un cercle d'autoconfirmation et chaque jour on est un peu plus conforté dans sa certitude.

Dernière modification par Aedean ; 05/03/2021 à 21h36.
Citation :
Publié par Khellendorn
Bah oui, mais faire passer ses contradicteurs pour des cons parce qu'ils s'opposeraient soit disant à la forme "Madame, Monsieur" c'est plus facile que d'admettre que la même chose écrit avec un point médian est imbitable.

Et en dehors de twitter où les caractères sont limités, je ne vais aucune raison d'utiliser le point médian quand on veut être inclusif, sauf a vouloir polémiquer.
Je pense que le message de Sakka Purin s'adressait à toi, il a du faire une erreur de citation. Cette fascination pour un détail de l'ensemble des propositions est... fascinante. La définition même du cherry picking.

Vraiment, tant d'énergie pour faire savoir que vous n'êtes pas d'accord avec une proposition que personne ne vous impose ni n'est en mesure, même théorique, de vous imposer, c'est questionnant.
Citation :
Publié par Alleria Windrunner
Je pense que pour 99% des gens, le point (haha) de crispation est sur le point médian.
Je suis d'accord. Mais ça ne représente quasiment rien de l'écriture inclusive, et même les défenseurs de l'écriture inclusive considèrent qu'il n'est pas obligatoire. Je pensais qu'en postant un article un peu sérieux, renseigné et mesuré sur le sujet on pourrait avoir un débat qui aille un peu au-dessus des réactions épidermiques et des rires gras, mais c'est peine perdue sur l'Agora.


[Modéré par Aedean : ... ]

Citation :
Publié par ClairObscur
Le concept même est aberrant et tient bien plus de la lubie idéologique qu'autre chose.
Je ne trouve pas que la lutte contre les stéréotypes sexistes tienne de la "lubie" :/ .

Citation :
Publié par ClairObscur
Bah c'est juste ma position de péquin lambda. Mais il se trouve qu'elle a l'air largement partagée vu les torrents de sarcasme et de dérision que ce truc suscite partout
Je me demande vraiment pourquoi
https://fr.wikipedia.org/wiki/Argumentum_ad_populum
Miniatures attachées
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Nom : types_of_antifeminist_2vPd7JN.width-800.png
Taille : 750x1543
Poids : 722,8 Ko
ID : 670760  

Dernière modification par Aedean ; 05/03/2021 à 21h37.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés