L'Agora

[Wiki][POGNAX] Egalité Homme-Femme ? Le Sexisme dans notre société

Répondre
Partager Rechercher
sinon pour revenir au sujet en lisant ça
https://www.francetvinfo.fr/sports/f...e_2854069.html
et en rapport avec ce qui est dit sur l'autre sujet de la police et les violences après la fête pour fêter le mondial comme quoi y avait plus moyen d'avoir de festivité accompagner de violence.

Autant c'est peut être vrai sur les dégradations et affrontement avec la police, mais je me demande si en creusant on avait pas déjà eu la même chose en 98. A vérifier mais je suis pas persuadé qu'en 98 tout avait été calme.

Mais là où j'ai une certitude c'est sur le MeTooFoot. Pour moi c'est évident que si là on en a l'échos c'est avec ce qui s'est passé depuis le débat sur justement les femmes et ce qu'elle subisse dans notre société a libéré la parole. Mais que c'est certainement pas nouveau, j'ai aucune illusion sur le sujet, en 98 y a eu exactement le même genre de chose sauf qu'à l'époque justement cette parole n'était pas libéré.

Ca montre d'une part justement qu'il faut que cette parole puisse se faire mais que ça doit pas en rester là. Perso j'espère que cette prise de conscience et là de voir ces témoignages je trouve pas le mot pour qualifier ce que je ressens devant ça...., (je comprends pas comment on peut se comporter comme ça en fait), va permettre vraiment de changer les mentalités. Après faudrait pas qu'on tombe dans l'excès inverse homme = salaud. Mais là tout de même quoi merde si les mecs sont frustrés y a des sites de rencontre.....Le pire c'est que c'est les mêmes qui te foutraient des coup de pied une fois t'avoir mis à terre parce que t'as osé adressé la parole à leur soeur/copine/compagne etc...
Y a 0 excuse dans les comportements dénoncés dans ces témoignages. Mais bon y a certains comportement bonne chance pour changer les mentalités, si je prends le cas des mains au fesses y en a encore trop pour qui "c'est rien". Sauf que non, d'ailleurs au fond je suis convaincu que la majorité des mecs qui font ça, si on leur faisait la même chose ils aimeraient pas non plus.

Mais bon on va pas éduquer les gens avec une exercice "main baladeuse ça vous plait ou pas ?" Va falloir trouver autre chose
Citation :
Publié par Xotraz
C'est de la propagande sans source. Des féministes dans des réseaux féministes qui avancent leur agenda féministe.
Lis leur message, l'homme est déjà la source de tout leur problème dans leur misérable vie de haineuse.
A propos de misérable vie de haineuse, comment appelles-tu celle de gens qui n'interviennent sur les réseaux sociaux que pour cracher leur haine des "féministes" ?
Même question pour "les réseaux de haine". Ou alors va falloir me donner des exemples de journalistes "masculinistes" menacés de mort et/ou de viol et harcelés jusqu'à leur domicile.

Ce fil, c'est le what the fuck permanent : si des femmes sont agressées sexuellement dans ce qui aurait du être une grande fête populaire, c'est à cause des féministes. Si, deux jours après, on a pas encore un bilan complet, précis et chiffré (ça alors...), c'est aussi à cause des féministes.

Enfin bref, les seuls réseaux de haine misérables que j'ai pu voir à l'oeuvre ici, ils sont représentés par une demi-douzaine de posteurs. Et pas une seule féministe parmi eux.
Non mais sur Twitter se bat contre la tyrannie et la haine parce que l'autre en face est aussi extrême et méprisant.
Je pense pas que beaucoup de gens fassent l'amalgame féministe de Twitter/femme. Les féministes de Twitter sont largement, mais très largement, distinguables des femmes lambda.
Déjà parce que c'est un culte donc ils ont tous les mêmes genre de pseudo, les mêmes avatars et le même ton méprisant insupportable. Ensuite, parce qu'ils adoptent des modes de vies qui les font s'éloigner physiquement des autres femmes.
Citation :
Publié par Xotraz
Non mais sur Twitter se bat contre la tyrannie et la haine parce que l'autre en face est aussi extrême et méprisant.
Je pense pas que beaucoup de gens fassent l'amalgame féministe de Twitter/femme. Les féministes de Twitter sont largement, mais très largement, distinguables des femmes lambda.
Déjà parce que c'est un culte donc ils ont tous les mêmes genre de pseudo, les mêmes avatars et le même ton méprisant insupportable. Ensuite, parce qu'ils adoptent des modes de vies qui les font s'éloigner physiquement des autres femmes.
De tous les messages relayés, tu arrives à en savoir autant sur toutes ces femmes ?
Tu as des compétences rares. Très rares.

Le ton est parfois méprisant j'en conviens et certaines vont trop loin en mettant tout le monde dans le même panier.
Mais si tu te prends une main au paquet ou que tu te fais peloter le cul, parce que tu es pas trop mal foutu dans ton petit short de supporter de foot dans une foule humaine, tu vas peut-être avoir un peu les glandes non ?
Et l'excuse de l'alcool + l'ambiance festive n'excusent aucunement ces comportements.

Donc au lieu de tout rejeter en bloc, tu ferais mieux de considérer qu'il y a réellement une grogne de subir ce genre de chose. Et que c'est quand même essentiellement des femmes qui le subissent, même si des hommes peuvent aussi le subir, ça reste minoritaire. Question de dimorphisme sexuel auquel on ajoute encore un reliquat culturel important.
Citation :
Publié par Aloïsius
A propos de misérable vie de haineuse, comment appelles-tu celle de gens qui n'interviennent sur les réseaux sociaux que pour cracher leur haine des "féministes" ?
Même question pour "les réseaux de haine". Ou alors va falloir me donner des exemples de journalistes "masculinistes" menacés de mort et/ou de viol et harcelés jusqu'à leur domicile.

Ce fil, c'est le what the fuck permanent : si des femmes sont agressées sexuellement dans ce qui aurait du être une grande fête populaire, c'est à cause des féministes. Si, deux jours après, on a pas encore un bilan complet, précis et chiffré (ça alors...), c'est aussi à cause des féministes.

Enfin bref, les seuls réseaux de haine misérables que j'ai pu voir à l'oeuvre ici, ils sont représentés par une demi-douzaine de posteurs. Et pas une seule féministe parmi eux.
Il n'a pas tord en fait si tu lis un peu les tweet. Plusieurs personnes lui font la remarque que mettre tous les hommes dans le meme panier "d'aggresseurs" ne va pas les aider à obtenir du soutient et de forcer une prise de conscience collective et individuelle. Et ca n'a pas l'air de la faire réfléchir plus que ca, je dirais que ca la fait meme plus chier qu'autre chose que quelqu'un ose poster quelque chose qui force une réflexion plus en avant.

Ce genre de tweet dénonce, c'est bien comme premier pas mais si derrière il n'y a pas de réflexion plus approfondi, ca n'a aucun autre but que de créer de la tension entre les hommes et les femmes. Elle va tout de meme jusqu'a mettre en avant que ses tweets ont été repris et moqué par la communauté de fdesouche. Alors ca veut dire quoi? homme = aggresseur = raciste? Parce que c'est un peu la relation qu'elle met en avant au travers de ses tweets.
Citation :
Publié par Xxoi!
De tous les messages relayés, tu arrives à en savoir autant sur toutes ces femmes ?
Tu as des compétences rares. Très rares.
Elles font des photos des poils aux aisselles pour la body positivity et finissent avec des anneaux un peu partout et des cheveux verts/bleus/rouges.
C'est au point où les gens avec des cheveux colorés ou des anneaux ou des poils disent explicitement dire qu'ils ne sont ce genre de personne le cas échéant.

Citation :
Donc au lieu de tout rejeter en bloc, tu ferais mieux de considérer qu'il y a réellement une grogne de subir ce genre de chose. Et que c'est quand même essentiellement des femmes qui le subissent, même si des hommes peuvent aussi le subir, ça reste minoritaire. Question de dimorphisme sexuel auquel on ajoute encore un reliquat culturel important.
Impossible d'estimer la grogne quand celle ci est une arme qui sert à justifier son complexe victimaire.
Évidemment qu'il y a des témoignages de gens saint d'esprit, mais ils font sonder l'océan des complaintes.
(Et la recherche est un flux continu qui donne une idée de ce que deviendra nos pays occidentaux quand nos journalistes seront encore plus des journalistes Buzzfeed)

EDIT : En non identifié c'est moins impressionnant qu'en étant inscrit sur un compte FR par contre.

C'est juste le droit à l'amalgâme qu'ont les femmes (de part le statut de victime que la société leur donne à tort) que n'ont pas d'autres s'ils se font agressés par un X pour sortir "X are trash".
Mais attention, ils ont l'explication (facilement accessible dans ce que j'ai link) : "les X sont opprimés et les hommes oppresseurs".
Le double standard comme philosophie de vie.

Dernière modification par Xotraz ; 18/07/2018 à 10h08.
Citation :
Publié par Xxoi!
Mais si tu te prends une main au paquet ou que tu te fais peloter le cul, parce que tu es pas trop mal foutu dans ton petit short de supporter de foot dans une foule humaine, tu vas peut-être avoir un peu les glandes non ?
J'ai connu quelques nanas qui ne comprenaient pas le sens d'un non. N'empêche que si je me fends d'un "toutes des salopes" ça m'étonnerait qu'on excuse mes propos.
Citation :
Publié par Xotraz
Elles font des photos des poils aux aisselles pour la body positivity et finissent avec des anneaux un peu partout et des cheveux verts/bleus/rouges.
C'est au point où les gens avec des cheveux colorés ou des anneaux ou des poils disent explicitement dire qu'ils ne sont ce genre de personne le cas échéant.
Une vision toute en nuance et absolument sans cliché ni amalgame, je te félicite. Le mépris que tu montres pour les choix esthétiques de certains est également fabuleux et révélateur.

Citation :
Impossible d'estimer la grogne quand celle ci est une arme qui sert à justifier son complexe victimaire.
Évidemment qu'il y a des témoignages de gens saint d'esprit, mais ils font sonder l'océan des complaintes.
(Et la recherche est un flux continu qui donne une idée de ce que deviendra nos pays occidentaux quand nos journalistes seront encore plus des journalistes Buzzfeed)

EDIT : En non identifié c'est moins impressionnant qu'en étant inscrit sur un compte FR par contre.

C'est juste le droit à l'amalgâme qu'ont les femmes (de part le statut de victime que la société leur donne à tort) que n'ont pas d'autres s'ils se font agressés par un X pour sortir "X are trash".
Mais attention, ils ont l'explication (facilement accessible dans ce que j'ai link) : "les X sont opprimés et les hommes oppresseurs".
Le double standard comme philosophie de vie.
Donc parce que certaines personnes relayant des témoignages n'ont pas mis en disclaimer "attention ceci ne concerne pas tous les hommes, oulala non désolé" ce sont des horribles amalgames qui attaquent de front tous les hommes. A part quelques très rares ultra extrémistes (et ce n'est pas de ce genre de personnes dont il est question ici) c'est le point de vue de TOUTES les féministes que j'ai eu l'occasion de lire/côtoyer. Mais c'est plus facile d'utiliser cet argument pour réfuter en bloc tout témoignage qui ne correspond pas à ta vision du monde j'imagine.

Mais sérieusement, lis réellement le fil twitter dont Aloïsius a posté le lien. Parle à des femmes de ce qu'elles doivent parfois subir en rue ou dans ce genre d'évènements. Commence par ta famille, poursuis avec tes connaissances. Tu pourrais être étonné de ce que tu vas entendre.
Il ne me serait jamais venu à l'idée de toucher le cul d'une fille, de la siffler, de tenir des propos gras qui la mette mal à l'aide dans la rue, le souci ne tient pas qu'aux hormones, il est surtout d'ordre éducatif.
Mais bon quand on boit comme un trou, que l'on a la mentalité d'un enfant de 7 ans à qui tout est dû et que l'on a la personnalité d'une sardine, obligé de nager dans le banc parce que sinon on se rend compte que l'on est rien, je ne suis pas autrement surpris qu'ensuite on agisse ainsi.
Citation :
Publié par Yshusnir
Donc parce que certaines personnes relayant des témoignages n'ont pas mis en disclaimer "attention ceci ne concerne pas tous les hommes, oulala non désolé" ce sont des horribles amalgames qui attaquent de front tous les hommes. A part quelques très rares ultra extrémistes (et ce n'est pas de ce genre de personnes dont il est question ici) c'est le point de vue de TOUTES les féministes que j'ai eu l'occasion de lire/côtoyer. Mais c'est plus facile d'utiliser cet argument pour réfuter en bloc tout témoignage qui ne correspond pas à ta vision du monde j'imagine.

Mais sérieusement, lis réellement le fil twitter dont Aloïsius a posté le lien.
Moi j'ai lu l'introduction :


Citation :
Je vous laisse observer la soirée horrible que la délicatesse masculine à fait passer à beaucoup trop de femmes hier soir...
Puis j'ai pas été plus loin.

C'est bon. La haine entraine la haine, la violence entraine la violence. En tant qu'humain, si l'on veut se comporter de façon civilisé et bénéfique pour la société il faut briser les chaines de toute cette merde. La seule façon de le faire c'est accepter la haine et la violence qui nous est faite pour ne pas la reproduire. C'est la seule et unique façon ...
Cette fille qui généralise un comportement inadmissible à l'ensemble des hommes n'a pas sa place dans mes lectures. La délicatesse masculine existe et la faire passer pour cela est de la haine, de la misandrie. En plus de renforcer le clicher sexiste que l'homme n'est pas capable de délicatesse mais se comporte de base violemment.

Ensuite j'ai été à Paris le soir de la victoire. Les comportements sexuels déviant j'en ai observé des deux cotés ... je pense juste que les mecs ne s'offusquent pas de se faire embrasser ou toucher les fesses, ou pas de la même facon ...
Et plus encore ce qui m'a vraiment choqué c'est l'alcool omniprésent qui ne peut mener qu'a des situations de merde. Alors l'un ou l'autre va se faire peloter le cul, mais je pense que ce n'est pas le plus important, le jeans dans la machine et tout est effacé. Par contre les comportements débiles aux volants de voitures ou de 2 roues que j'ai observé, les supporteres qui se jetaient devant les voitures pour réclamer quelques clacksons, les mec qui montaient sur les toits des voitures voir des bus ... ca auraient pu mener à des drames qui auraient eu des conséquences sur l'ensemble de leur vie. Mais non parlons des mains aux culs ...
Je trouve intéressante l'indignation à deux vitesses. Des femmes dénoncent des comportements d'agression : elles s'en prennent à tout les hommes. Des gens minimisent ces agressions en disant que des hommes qui ont bu et sont joyeux sont dangereux et qu'il faut s'y attendre. Ca par contre ça passe crème ?

Citation :
Publié par gnark
Par contre les comportements débiles aux volants de voitures ou de 2 roues que j'ai observé, les supporteres qui se jetaient devant les voitures pour réclamer quelques clacksons, les mec qui montaient sur les toits des voitures voir des bus ... ca auraient pu mener à des drames qui auraient eu des conséquences sur l'ensemble de leur vie. Mais non parlons des mains aux culs ...
Mais on parle des comportements dangereux au volant, y'a des campagnes de sécurité routière à ce sujet. Quand des gens ont des comportement dangereux, c'est aussi discuté. Sur ce sujet, on a eu des gens qui trouvent dommage par exemple que l'ivresse soit nécessaire à certains pour faire la fête.


Parler des mains au cul n'empêche pas de parler d'autre chose tant qu'on utilise pas cet "autre chose" pour faire diversion. Les mains au cul ont leur importance, d'autant qu'on le sait qu'un refus peut être mal pris et déboucher sur une agression physique derrière.
Minimiser des agressions sexuelles parce qu'elles te semblent anodines est problématique.

Au passage, quelqu'un s'était demandé avant d'éditer son message, pourquoi parler des mains au cul et pas des agressions physiques ? Parce que, globalement, on ne va pas faire passer les agressions physiques pour quelque chose de festif. On ne dira pas, en tout cas, pas dans ces proportions, "bah ton agresseur voulait faire la fête, c'est tout", ce que certaines personnes entendront au sujet d'une main au cul ou de quelqu'un qui les embrasse de force. Je doute que l'auteur d'une agression physique défende son geste en "je voulais fêter la victoire, c'est tout".

Les agressions physiques sont considérées comme des agressions. Elles peuvent être minimisées, et peut-être que quelqu'un sortira à une victime d'agression physique un "passe ton t shirt à la machine et ça sera oublié". Peut-être que quelqu'un lui dira "à quoi tu t'attendais, à sortir dans la rue fêter la victoire des bleus ?". Parce qu'il y a encore des choses qui ne vont pas, oui.
Mais la plupart des gens ne diront pas que les agressions physiques font partie de la fête.

En revanche c'est encore le cas de trop de personnes concernant les agressions sexuelles, et c'est un problème.

Au passage, oui, ça concerne aussi les hommes. A priori dans de moindres proportions, et ils en parlent moins, mais c'est aussi le cas. J'avais vu un témoignage d'un homme qui, ayant refusé d'embrasser une inconnue d'un groupe croisé, avait failli se faire agresser par les hommes de ce groupe au prétexte qu'"on veut pas d'homo ici". S'ils avaient accepté son refus comme normal, ça n'aurait pas posé souci.
Citation :
Publié par gnark
La seule façon de le faire c'est accepter la haine et la violence qui nous est faite pour ne pas la reproduire. C'est la seule et unique façon ...
Bref se soumettre ?

Ton propos est pas clair du tout.

Pour le reste du message c'est du not all men basique, ça me laisse toujours aussi circonspect. Tu te sens VRAIMENT ciblés quand des femmes témoignent vis à vis des violences sexuelles qu'elles subissent ? Tu as vraiment peur d'être englober parmi les agresseurs ? Tu penses pas que c'est ton comportement et tes opinions en tant qu'individus qui font définir ton appartenance à tel ou tel groupe ?
Citation :
Publié par Thesith
si je prends le cas des mains au fesses y en a encore trop pour qui "c'est rien". Sauf que non, d'ailleurs au fond je suis convaincu que la majorité des mecs qui font ça, si on leur faisait la même chose ils aimeraient pas non plus.
On m'a déjà mit la main aux fesses, j'ai du faire une tête qui a fait passé l'envie de rire à la nana... mais j'ai connu bien pire que ça (de la part d'une femme aussi) donc la main aux fesses ça m'a pas traumatisé.


@Paile
Citation :
Au passage, oui, ça concerne aussi les hommes.
Oui, en fait, les hommes sont concernés en tant que victimes, et les femmes en tant qu'agresseuses :

Citation :
Les résultats d’une vaste enquête américaine. établissent que 40 % des hommes ayant été victimes d’agression sexuelle pendant leur enfance rapportent que leur agresseur était de sexe féminin...

https://www.inspq.qc.ca/agression-se...par-les-femmes

Alors bien sûr, les agresseuses sont une minorité mais elles existent, c'est un sujet tabou ou sous-estimé : les equations victime= femme et agresseur = homme sont fausses. (ce que certains feeds semblent ignorer)

Je conclurai en citant une phrase de Bérangère Soustre, une anthropologue judiciaire :
"Tant qu’on analysera la violence en termes de genre, on ne pourra pas comprendre le problème."
https://www.estrepublicain.fr/actual...en-progression

Dernière modification par DaalZ ; 18/07/2018 à 12h44.
Je me demande parfois si Xotraz est piraté par un féministe un message sur deux qui fait exprès de sortir certains clichés pour ridiculiser son propre propos (les féministes étant partout et complotant contre la survie de l'humanité c'est pas impossible, zut il m'a piraté aussi !).

Pour la partie sérieuse, oui c'est vrai il y a un certain double standard au niveau des généralisations abusives d'un sexe. Sans doute car les gens* sont plus compréhensifs quand une personne qui vient d'être agressée ou de faire une longue liste de témoignages d'agressions sexuelles dont des membres de son sexe sont victimes, et venant toujours de l'autre, généralise.

* moins un gros tiers du lectorat masculin qui y réagit

Des sources solides (incels.com) ont par ailleurs établi que cette situation venait du fait du trop faible nombre de femmes qui offrent leur corps aux hommes, les forçant à les courtiser eux mêmes en leur mettant des mains aux fesses ou les embrassant de force (zut saloperie de pirate !!).

Enfin quoi qu'il en soit on est dans une chaine de trucs inévitables (désolé Paile et autres utopistes sociétaux). Le nombre d'agressions sexuelles découle directement du nombre de personnes qui s'agglutinent dans des foules plus ou moins avinées et euphoriques comprenant mécaniquement un certain nombre de frustrés et de brutes. Et les généralisations abusives découlent de ce nombre vu qu'il s'agit surtout d'hommes.

A propos, pour ceux qui se demandaient si c'était nouveau et signe de la dégénérescence de la société française, pour ne pas dire de la fin de la civilisation et des temps, un tweet du lien donné par Xotraz mentionne ce qu'il en était en 1998 :


Citation :
Pour rappel, 12/07/98 : plus grand nombre de viols recensés en une journée depuis la seconde guerre mondiale (statistiques de la justice pénale).

Et on peut certainement trouver d'autres pics à chaque grande liesse populaire, qu'il s'agisse événements sportifs ou politiques, jusqu'au principal épisode qu'était la libération.
Le seul truc à ne pas oublier c'est que ces liesses correspondent aussi à des pics certainement tout aussi impressionnant d'amourettes consensuelles entre personnes euphoriques (vous connaissez personne à s'être rencontrés dans ce genre d'occasions ?), et pour ce qui est leur face sombre de violences non sexuelles aussi, mais aussi de millions de personnes qui ont passé un bon moment.

Enfin je reste sur ma ligne (qui est la même concernant les terribles violences consistant à bruler autant de voitures que lors d'une émeute de banlieue moyenne la même nuit, ou le nombre de morts, cette masse de victimes digne d'un carambolage moyen) qui est qu'il faut arrêter un peu de tout dramatiser. Un pays, énorme, des millions de gens qui sortent dans la rue, certains éméchés, forcement il va se passer des trucs malheureux comme des trucs heureux. Ce n'est pas une raison de jeter le bébé avec l'eau du bain en insistant lourdement dessus.

Pour moi les lamentations que je lis ici et ailleurs depuis le 15 (en dehors des réactions légitimes comme celles de personnes ayant été personnellement victimes d'agressions) c'est surtout le signe d'un pays vieillissant et d'internautes renfermés sur eux mêmes, qui n'arrivent plus à supporter les événements collectifs qui percent leur petite bulle, et vont en conséquence n'en retenir que le négatif qui y est mécaniquement associé. Ce qu'on peut constater à la fréquence à laquelle ils y ajoutent l'idée débile que c'était mieux avant (en fait c'est juste qu'avant ils étaient jeunes et, faisant partie des fêtards, ils n'en voyaient pas la face sombre, comme la plupart des participants, femmes y compris - pour confirmation j'ai demandé à ma petite sœur et mes deux nièces qui ont fêté la coupe dans un des pires quartiers d'ivrognes de France, le petit Bayonne, si elles y avaient subi ou vu la moindre agression, réponse non, par contre il apparut au détour de leur récit que "l'ambiance était super fraternelle les gens se jetaient dans les bras des uns des autres, comme ça, sans se connaître").

Enfin au risque de faire de l’âgisme (merci au passage Xotraz pour ce lien édifiant), tout ça me donne plutôt envie de dire merde au troupeau de presque vieillard(e)s rabougris, hygiénistes et rabat-joie qui constituent l'essentiel de l'armée des pleureuses du net (et même si j'en suis un aussi, qui ne supporte plus trop les grosses fêtes, comme dit plus haut), qu'on parle du sujet des violences sexuelles, pas sexuelles, du bruit, de l'alcoolisme, des accidents, ou je ne sais quoi.
'fin y'en a tellement rarement de ces moments de liesse populaire, et d'occasions de se lâcher en général, faut que vous alliez vous plaindre que les gens le fassent, en résumant une fête qui a pu être fabuleuse pour des millions de personnes à des conséquences qui relèvent du statistiquement prévisible et du quasi-inévitable.
Moi c'est cet état d'esprit qui me déprime plus qu'autre chose.
Citation :
Publié par Maldib
Pour le reste du message c'est du not all men basique, ça me laisse toujours aussi circonspect. Tu te sens VRAIMENT ciblés quand des femmes témoignent vis à vis des violences sexuelles qu'elles subissent ? Tu as vraiment peur d'être englober parmi les agresseurs ? Tu penses pas que c'est ton comportement et tes opinions en tant qu'individus qui font définir ton appartenance à tel ou tel groupe ?
"Vous êtes tous des cons!"
"Ouais mais ça s'applique pas à tout le monde hein, faut pas se sentir visé sinon c'est que t'es vraiment un con"

Quand on emploie des formules générales ou englobant toute une catégorie de population, faut pas s'étonner que des gens appartenant à la dite catégorie puisse le prendre pour eux. Vu que les phrases les visent explicitement.
Citation :
Publié par Paile
Je trouve intéressante l'indignation à deux vitesses. Des femmes dénoncent des comportements d'agression : elles s'en prennent à tout les hommes. Des gens minimisent ces agressions en disant que des hommes qui ont bu et sont joyeux sont dangereux et qu'il faut s'y attendre. Ca par contre ça passe crème ?
Sincèrement je connais très peu d'occasion ou l’alcool coulant à flot tout se passe bien. Je pense que lorsqu'une personne est bien bourrée pour qu'une connerie arrive il suffit d'attendre et ceci avec tout le monde. Parfois c'est juste que la personne a dé-saoulé avant que la connerie ne survienne.

Citation :
Publié par Paile
Mais on parle des comportements dangereux au volant, y'a des campagnes de sécurité routière à ce sujet. Quand des gens ont des comportement dangereux, c'est aussi discuté. Sur ce sujet, on a eu des gens qui trouvent dommage par exemple que l'ivresse soit nécessaire à certains pour faire la fête.
Je ne te parle pas des comportements routiers dangereux ordinaires, mais bien de comportements spécifique à cette ambiance.


Citation :
Publié par Maldib
Bref se soumettre ?

Ton propos est pas clair du tout.

Pour le reste du message c'est du not all men basique, ça me laisse toujours aussi circonspect. Tu te sens VRAIMENT ciblés quand des femmes témoignent vis à vis des violences sexuelles qu'elles subissent ? Tu as vraiment peur d'être englober parmi les agresseurs ? Tu penses pas que c'est ton comportement et tes opinions en tant qu'individus qui font définir ton appartenance à tel ou tel groupe ?
Alors il n'est pas question de se soumettre. Mais il y a un temps pour chaque chose et le temps de la violence se trouve au moment ou est commise l'agression, là oui tu peux te défendre avec violence agressivité et tout ce que tu veux. Ensuite non. Et là, la posteuse qui fait le message en question n'a rien subit ou n'en parle pas. Non elle englobe les hommes, moi compris bien évidement parce que j'en suis un, et déverse sa haine. Ben non c'est pas acceptable. Si demain tu te fais agresser par un rebeu et que tu généralises en mode (alors regardez ce que les magrébins et leurs coutumes nous ont fait ....) ben tu te feras reprendre à juste titre. Si tu viens de subir l'agression à la limite on pourra comprendre si c'est comme cette fille en dehors de tous actes te concernant ben c'est de la haine qu'il ne faut pas laisser passer. ce n'est même pas une question de me sentir concerné ou pas.
Citation :
Publié par gnark
Sincèrement je connais très peu d'occasion ou l’alcool coulant à flot tout se passe bien. Je pense que lorsqu'une personne est bien bourrée pour qu'une connerie arrive il suffit d'attendre et ceci avec tout le monde. Parfois c'est juste que la personne a dé-saoulé avant que la connerie ne survienne.
Bah non ça dépend juste des personnes, moi quand je suis complètement sec à part m'endormir je fais pas grand chose, j'en connais d'autre qui eux vont finir perché en haut d'un immeuble à poile, d'autre qui vont juste chialer. Non ça dépend juste, mais toutes façons c'est pas le sujet, l'alcool ne doit rien excuser, si tu bois c'est que tu accepte de faire potentiellement des conneries
En Espagne les féministes ont affiné leur cible de l'homme à abattre (mauvais jeux de mots je sais…), c'est l'homme en couple qui a des enfants.
Ca va peut être venir en France, car l'étude est Eurpéenne. L'article est en Espagnol et publié dans Elpais (équivalent de Lemonde grossomerdo), j'y reviens après.

En gros, une étude va plus loin dans l'étude des inégalités salariales que le traditionnel Homme vs Femme et cherche à voir quels hommes gagnent plus que les femmes. Ce sont donc les hommes en couple avec des enfants gagnent plus que leurs conjointes mais aussi plus que les hommes et femmes seuls qui élèvent leurs enfants et encore plus que les hommes et femmes sans enfants.
Grosso merdo, l'étude s'arrête la.
Vous pouvez regarder les graphiques ci dessous, c'est en Espagnol mais c'est tout à fait compréhensible.
https://elpais.com/elpais/2018/07/17...34_587157.html
Un petit lexique pour les moins doués en Espagnol:
Mujer = femme
Hombre = homme
Sueldo = salaire
Pajera = en couple
Soltero = célibataire
Hijo = enfant

De mon point de vue l'étude enfonce des portes ouvertes, mais après tout avoir une étude qui démontre un biais de société c'est aussi intéressant.

La ou ca devient pathétique c'est quand cela sert la soupe à des féministes indignées dont la journaliste semble faire partie. Aucune recherche de causes ou d'analyse de ce fait, juste une pleine dénonciation de la situation servant la soupe de la victimisation féminine.

En effet, aucune mention de l'age des sondés. Un homme ou une femme sans enfant à plus de chance d'être jeune et donc de gagner moins. Un homme ou une femme divorcé avec enfant a pas mal de chance d'être dans la trentaine, donc gagne plus que les sans enfants la encore du fait de l'expérience. Enfin les hommes en couple avec enfant inclue certainement les plus âgés des travailleurs et donc gagnent d'avantage que les autres catégories.
Pourquoi la femme en couple avec enfant gagne moins que son conjoint, certainement parce que dans le couple d'hier et d'aujourd'hui c'est elle qui sacrifie sa carrière pour son foyer, a voir comment cela évoluera dans les couples de demain.

D'autres facteurs entrent très certainement en jeux, et c'est certainement de tout cela dont on aurait attendu d'un article sérieux sur une telle étude, mais aucune mention, juste de la dénonciation sans compréhension avec un ton dans l'article qui place l'homme en couple avec enfant comme le méchant de l'histoire.
Compliqué de déterminer si le ton de l’article est tel que tu le décris. La traduction Google ne me donne pas du tout la même impression que toi.

L’article finit même par expliquer qu’il y a un besoin d’une étude plus fine du sujet.

Bref j’ai l’impression que tu projettes pas mal. En tout cas je n’ai pas le même ressenti que toi sur l’article. On est pas vraiment dans de l’accusation visant à victimiser les femmes et à rendre les hommes méchants. Mais le problème étant que l’article en espagnol est difficilement compréhensible par la plupart des posteurs, il est difficile de pouvoir te répondre sur la forme de l’article.

C’est compliqué de répondre sur le ton de l’article avec une traduction Google. C’est pour qu’il est préférable de mettre des articles en Français ou en anglais à la limite.
Citation :
Publié par Aedean
Compliqué de déterminer si le ton de l’article est tel que tu le décris. La traduction Google ne me donne pas du tout la même impression que toi.

L’article finit même par expliquer qu’il y a un besoin d’une étude plus fine du sujet.

Bref j’ai l’impression que tu projettes pas mal. En tout cas je n’ai pas le même ressenti que toi sur l’article. On est pas vraiment dans de l’accusation visant à victimiser les femmes et à rendre les hommes méchants. Mais le problème étant que l’article en espagnol est difficilement compréhensible par la plupart des posteurs, il est difficile de pouvoir te répondre sur la forme de l’article.

C’est compliqué de répondre sur le ton de l’article avec une traduction Google. C’est pour qu’il est préférable de mettre des articles en Français ou en anglais à la limite.
Pourtant c'est globalement ce qui est dit, la journaliste arrive à avoir des tendances avec des données qui sont vraiment pas pertinente.
Ceci dit j'aimerais bien avoir d'autre article espagnol sur ce sujet, car globalement je trouve l'Espagne vachement en avance niveau égalité homme-femme par rapport à la France
Pour changer (ou en fait pas tout à fait) de sujet, un article intéressant au titre scandaleux.

Va finir* par y avoir un gros retour de bâton contre le féminisme** si les médias se calment pas avec les généralisations comme ce "les" hommes (et le "aux femmes" aussi, comme si elles étaient toutes partisanes de trucs réservés à elles). Perso je me rappelle pas à avoir fait de procès à un golf en raison de sa campagne contre le cancer du sein. On croirait qu'ils font exprès pour donner des arguments à certains de nos posteurs préférés.

A part ça la question du réseautage entre femmes est très intéressante (encore un truc qui va en terrifier certains), comme celles de ce qui l'explique selon ses promotrices.

Citation :
Les femmes sont plus susceptibles d'investir dans les entreprises d’autres femmes, et plus susceptibles de réussir lorsqu’elles sont soutenues par d’autres femmes. Elles ont des salaires plus élevés lorsqu’elles sont entourées d’autres femmes. Elles sont plus enclines à prendre la parole et sont moins interrompues dans des situations exclusivement féminines.
Je dirais que le plus inquiétant c'est que certaines en soient à juger si mauvaise pour elles la situation ailleurs qu'elles ressentent ce besoin de bosser entre femmes (et dans un état libéral théoriquement très sensible à ces questions comme la Californie), ce qui, si ça se généralisait, n'arrangera guère la situation dans les entreprises mixtes.

* je plaisante, on est en plein dedans depuis x années, entre la droite américaine, l'islamisme, les MRA, les incels, la moitié des posts de ce sujet, etc..
** ce qui sera triste vu que c'est plutôt les journalistes incapables de titrer correctement leurs articles sur ce genre de sujets qui le méritent.
Citation :
Publié par Assurancetourix
Non mais si tu fais tout un article sur les rémunérations relatives à différentes catégories de population sans même parler de l'âge des salariés en question.. c'est un peu lamentable, quel que soit le ton.
Le sujet de l’article c’est l’étude qui explique qu’un homme avec enfant est mieux perçu qu’une femme avec enfant.

Plus précisément le fait d’être un homme avec des enfants est perçu comme étant positif au sein de l’entreprise avec que c’est plus handicapant pour une femme.

La différence entre les hommes et les femmes célibataires en Espagne au niveau des salaires est de 0,9%. Par contre dès qu’il y a des enfants, elle est de 37,5%.

L’Espagne est plus faible que les autres pays mais ça pourrait s’expliquer d’après larticle à cause du fait que les femmes travaillent moins des qu’elles ont des enfants.

Bref la comparaison ne se fait pas entre ceux ayant des enfants et les célibataires sans enfants contrairement à ce que tu sembles penser, mais à conditions de vie égales : différence de salaires entre les célibataires hommes et femmes, différence de salaire entre les hommes et femmes en famille monoparentale, différence de salaire entre homme et femmes mariés avec enfants... La comparaison se fait à chaque fois au sein d’une même catégorie.

Du coup je ne vois pas trop où est le problème dans l’etude ou l’article. Il ne s’agit pas de comparer les hommes mariés avec enfants avec les femmes célibataires sans enfant hein...

Et l’article termine même en expliquant qu’il faudrait des données plus précises pour comparer à positions identiques et diplômes similaires...

Et l’article ne dit absolument pas que les hommes sont des méchants castrateurs. On est plus dans le procès d’intention.

Quant à expliquer pourquoi cette différence de salaire, l’une des cause dès évidemment le fait que les femmes sont plus souvent à temps partiel, assument plus les tâches ménagères et les enfants. Ce n’est pas nécessairement une discrimination de l’entreprise. Ca n’en reste pas moins problématique qu’une femme avec enfant ait plus de mal à progresser dans l’entreprise.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
1 connecté (0 membre et 1 invité) Afficher la liste détaillée des connectés