L'Agora

[POGNAX] [Police] Problématiques contemporaines

Répondre
Partager Rechercher
Citation :
Publié par Kerjou
Ta dernière phrase est bien la preuve que tu ne pipes rien au truc mais tu te permets quand même d’émettre des jugements juste au dessus...
Grâce à toi, on comprends très bien, ne t'inquiète pas. Vu les 2 débiles en question, qui ont déjà été condamnés, on pourrait pourtant se dire qu'ils pourraient très bien recommencer, sans même parler que leur cible était des policiers, ce qui devrait être en plus aggravant. Merci de valider mon propos avec tes extraits législatifs.
Citation :
Publié par Sharnt
Par contre pour l'article de street press c'est que le dernier dans une longue lignée de problèmes du genre. Ici la critique me paraît pertinente sur le "deux poids, deux mesures". Les enquêtes IGPN c'est mieux que rien mais à un moment faut mettre l'argent sur la table et s'attaquer aux problèmes de fond.
Le souci, c'est qu'à choisir entre croire un interpellé pour entorse à la loi et croire la police ... Le choix est vite vu et, dans 99% des cas, sera le bon.
Je ne dis pas que c'est le cas ici, mais relever les dires d'un mec interpellé sans preuve aucune ... heu ... comment dire ...

On me demande de choisir entre croire et faire confiance à un escroc/un dealer/que ne sais-je ou à un représentant de la loi sans autres éléments, bah ... il n'y a pas de choix en fait
Citation :
Publié par Avrel
Le souci, c'est qu'à choisir entre croire un interpellé pour entorse à la loi et croire la police ... Le choix est vite vu et, dans 99% des cas, sera le bon.
Je ne dis pas que c'est le cas ici, mais relever les dires d'un mec interpellé sans preuve aucune ... heu ... comment dire ...

On me demande de choisir entre croire et faire confiance à un escroc/un dealer/que ne sais-je ou à un représentant de la loi sans autres éléments, bah ... il n'y a pas de choix en fait
Citation :
Outre des ecchymoses sur pratiquement tout le corps et au visage, dues aux coups, la toubib remarque une lésion anale. « Ces constatations sont compatibles avec les déclarations du plaignant », confirme-t-elle sur le certificat médical, appuyant le récit de Tommi. La docteure a effectué des prélèvements ADN qui sont « à la disposition des autorités en charge du dossier », écrit-elle. Elle a également donné trois jours d’ITT à Tommi, « sous réserve de l’absence de complications » et a demandé une évaluation du vingtenaire « afin d’évaluer le retentissement psychologique de ces faits ».
Bah je pense qu'une médecin qui donne du crédit au témoignage c'est un peu plus sérieux que du parole contre parole.

Pour le coup, il me semble qu'au fil des années sur l'agora ça a été pas mal discuté les solutions pour avancer sur ces problèmes (Typiquement l'expérimentation de caméras corporelles, les récépissés de contrôle etc)

Ma vision c'est qu'on a besoin de beaucoup plus de moyens pour engager d'autres intermédiaires sociaux, réinvestir le terrain, couper les problèmes à la racine (économique etc), et surtout contrôler, contrôler les instances de contrôle en étant transparent sur les démarches et comment tout ça fonctionne.
[Modéré par Episkey :]

La justice est laxiste, les escrocs en tout genre le savent, les services de l'ordre en sont dépités et certains en profitent pour abuser de leurs pouvoirs.

Citation :
C'est pas parce que tu file un badge et un gun a un mec que soudainement il est digne de confiance.
Non, mais il l'est davantage que celui qu'il arrête.

Citation :
C'est justement parce que tu lui file ca qu'il est censé etre irreprochable et donc il faut le surveiller.
J'irais plutôt surveiller les quartiers pourris, mais chacun ses priorités.

Après, à titre personnel et ça va crier au haro, les mecs pris pour ce genre de choses, il peut bien leur arriver n'importe quoi une fois arrêtés, je n'en ai cure, et la société ne s'en portera pas plus mal.

Dernière modification par Episkey ; 01/05/2021 à 20h53.
[Modéré par Episkey :]


En fait tu continue à prêcher quelque chose sans nous apporter également d'étude sérieuse sur le sujet.

Tu utilises le terme "pléthore" pour appuyer ton propos (comme d'habitude) sans apporter d'élément tangibles de quantification.

Je rappelle une énième fois que le serment n'a rien à voir, il n'y a que les témoins lors de l'instruction judiciaire et les experts non repris sur la liste des cours d'appel qui prêtent serment. Ça fait déjà deux fois qu'on l'explique sur ce fil et je doute que tu ne l'ais pas vu, c'est encore une façon d'exagérer le truc. Je vais te dire, le fait qu'un membre des FDO mente sur procès-verbal, serment ou pas c'est grave, pas besoin d'en rajouter avec des éléments faux.

[Modéré par Episkey :]

Ou le problème est-il que depuis quelques années les personnels ont décidés de moins laisser passer car les outrages et rébellions, ne t'en déplaisent, sont quotidiens... Si le "business" est fondé sur des faits réels, bah tant mieux pour les agents, ils ont au moins une compensation à se faire insulter gratos constamment. Faut-il rappeler que résister et agresser ou insulter un agent n'est pas normal et illégal ?

Un petit passage sur les plaintes et le lien direct avec des dérives futures, c'est gratos, aussi, vaut mieux tout mettre sur le sale flic qui n'a pas voulu la prendre car ça le faisait chier que sur le système dysfonctionnant (politique du chiffre, suivi judiciaire ensuite qui a aussi eu ses ratés etc.), le but est de cracher sur la profession, on va pas non plus réfléchir.

Dernière modification par Episkey ; 01/05/2021 à 20h54.
[Modéré par Episkey :]


Pour les proces en outrage et rebellion, j'ai pris les 4 premiers liens de google te donne un apercu du probleme (jveux dire tu essaye au moins de regarder ?).
https://dijoncter.info/un-rapport-po...-rebellion-392
https://www.streetpress.com/sujet/14...s-des-outrages
https://www.francetvinfo.fr/faits-di...s_4021711.html
https://www.francetvinfo.fr/faits-di...s_3260261.html
Ca prouve que les flics font n'importe quoi avec (et c'est pas le cas chez les gendarme, on se demande pourquoi (non)).
On parle pas d'un random qui lache une insulte et qui se retrouve surpris de se prendre une amende, mais bien d'un abus qui sort de nul part a la base, et qui ne s'est pas defendu (malgré les violences policieres qui peuvent arriver, on l'a vu avec des morts/viols recents).
Et rappel que quand tu te mange des coups pas justifiés de la part de la police t'as pas le droit de te defendre pendant que tu te fais casser la gueule, on l'a vu en manif les crs abuser de ca.

Citation :
La justice est laxiste, les escrocs en tout genre le savent, les services de l'ordre en sont dépités et certains en profitent pour abuser de leurs pouvoirs.
Deja non, la justice est pas laxiste, au contraire quand ca vise une certaine categorie de la population (incroyable, le racisme existe, qui s'en serait douté ?), mais en plus de ca meme si c'etait vrai ca jsutifie et n'excuse jamais d'abuser de tes pouvoirs, on est pas dans the punisher, on est dans la vrai vie avec des lois.

Citation :
Après, à titre personnel et ça va crier au haro, les mecs pris pour ce genre de choses, il peut bien leur arriver n'importe quoi une fois arrêtés, je n'en ai cure, et la société ne s'en portera pas plus mal.
[Modéré par Episkey :]

T'es ok avec floyd qui se fait etouffer alors qu'il peut pas se defendre ?

Dernière modification par Episkey ; 01/05/2021 à 20h56.
Citation :
Publié par Colsk
On peut espérer que les contrôles soient fait vu les personnes censés les faire. Cela serait un comble que les policiers ne contrôlent pas ces individus pour qu'ils respectent cette interdiction.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Dans le cadre d'un CJ la personne a des mesures à respecter mais il n'y a pas de surveillance particulière qui est mise spécifiquement en place pour elle. Par contre si on lui tombe dessus par hasard alors qu'elle est en non-respect elle encourt des suites (que je mitigerai vu que par le passé j'ai vu un nombre assez impressionnants de mecs interpellés pour non-respect de leur CJ et pour lesquels les magistrats ne prenaient pas plus de sanctions).
Citation :
Publié par Sharnt
Question con,

Quand bien même une détention provisoire avait été décidée, c'est possible dans de bonnes conditions en pleine pandémie ?
Si on ne veut pas risquer la santé des forces de l'ordre et des autres prisonniers ça se passe comment ?
Aucune idée, et je ne crois pas qu'il y ait quelqu'un de la DAP ici.
Citation :
Publié par Lyfe El Uno
Du coup j'ai hate de voir ces personnes en comparution immediate ou en detention provisoire.
Comment ca ca marche pas pour eux ?
Pas compris.
On parle bien de celui qui a voulu écraser avec sa voiture ? Un placement en DP ne me choquerait pas du tout.
Citation :
Publié par Lyfe El Uno
il va se passer 0 consequences pour les 2 flics, et avec de la chance leur proces pour rebellion et outrage va porter ses fruits.
Je veux bien savoir sur quels éléments tu te bases pour avoir déjà déterminer les culpabilités de chacun ici. Avec de vrais éléments hein, autre que ton parti pris.
Mais cela risque d'être compliqué.
Citation :
Publié par Lyfe El Uno
mentir sous serment
[...]
parjure en bonne et due forme.
Aille.
L'intoxication bête et méchante du média américain. Pour info on ne dit pas non plus "votre honneur" au tribunal.
Faut vraiment que tu lises le topic.
Citation :
Publié par Sharnt
Bah je pense qu'une médecin qui donne du crédit au témoignage c'est un peu plus sérieux que du parole contre parole.
L'examen médical est un bon élément, mais il n'est hélas pas suffisant.
Il atteste l'existence des lésions et que celles-ci peuvent correspondre aux faits relatés (paraphrase de ce qui est écrit par le médecin d'ailleurs), mais cela ne démontre pourtant pas que les dommages ont réellement été causés dans ces circonstances.
Il est tout à fait possible que ceci ait pu être infligé ensuite, par quelqu'un d'autre (voire même par l'individu lui-même selon le cas).
C'est l'une des problématiques majeures des cas de viols, qui tend à rendre ces affaires complexes.
Citation :
Publié par Lyfe El Uno
[...]j'ai jamais dit que j'avais la haine de la police[...]
Certainement pas.

Et tes liens ne prouvent pas du tout ce que tu avances.
Le premier lien est d'ailleurs très intéressant parce qu'il cite le rapport de l'IGA...rapport qui ne dit pas ce que eux écrivent dans leur article. Ce n'est même plus l'incompréhension de texte à ce niveau.
Ce fameux rapport de l'IGA tend avant toute chose à comprendre les dépenses et voir comment les optimiser ou réduire. Ici ce qui est principalement pointé du doigt ce ne sont pas le nombre de faits mais le recours automatique et systématique à la protection fonctionnelle (donc l'assistance d'un avocat que l'administration devra payer), contrairement à la gendarmerie.
C'est cela qui coûte excessivement cher dans les procédures contentieux et qui plombe les budgets.

Le rapport a un paragraphe sur les "habitués" de cette protection mais ne fait aucun jugement sur la légitimité de ceux-ci. Là encore c'est orienté "compréhension-amélioration" sur un plan purement financier.
C'est dans cette partie que l'on retrouve le fameux cas du policier qui est 28 fois victime sur l'année 2012. Et derrière lui 6 ont plus de 15 dossiers chacun.
Et il est précisé d'ailleurs que ces "habitués", qui désigne en fait ceux qui ont déposés plus de 5 dossiers depuis 2009 (rapport publié en 2013), représentent 0,14% des effectifs. Voilà.

Maintenant je vais parler un peu de mon expérience personnelle pour illustrer un peu et parce que cela tombe assez bien vu que mes 4 années de police-secours dans Paris ont lieu exactement à la même époque que la rédaction de ce rapport (2009-2012).
Durant ces 4 années de patrouille j'ai déposé plainte 2 ou 3 fois pour outrage (j'ai un doute entre 2 et 3, j'ai pas accès pour vérifier, c'est le week-end). Je ne me suis déplacé au tribunal que dans un unique cas et c'est la seule fois où j'ai accepté le dédommagement (les 2 autres fois j'ai refusé de me constituer partie civile et de remplir un dossier auprès du SARVI).
Ce sont les fois où j'ai déposé plainte pour outrage donc. Ce qui est totalement différent du nombre de fois où j'ai réellement été victime d'outrage.
Pour info j'étais dans un arrondissement actif de Paris mais clairement pas le plus chaud. Et encore moins dans des secteurs tendus de banlieue.
Pourquoi cette précision ? Parce qu'en réalité si j'avais déposé plainte systématiquement pour outrage j'aurais tout simplement explosé les 28 faits annuels. Et ce n'est même pas spécifique à ma personne, tout mes collègues étaient logés à la même enseigne.
Globalement c'est juste que les gens n'appréhendent pas du tout la réalité de la chose : les insultes je pense que tu peux en bouffer assez facilement une fois dans la journée. Une quelconque interpellation qui dégénère et tu peux poser un billet sur le fait qu'à un moment il y aura forcément un outrage.
Le fait est que l'on tend à considérer que cela fait partie du taff et c'est pour cela qu'on relève très peu par rapport à la réalité.
L'outrage, c'est comme la rébellion (rares sont les gens se laissant interpeller sans rien faire et donc qui ne se rebellent pas), c'est excessivement fréquent et c'est très peu relevé parce qu'en fait cela n'a pas grand intérêt. Et que cela tend à faire chier de faire une plainte pour ça.
C'est pour cela que lorsque c'est relevé c'est souvent parce que c'était particulièrement grave pour que cela soit décidé d'être poursuivi.


[Modéré par Episkey :]

Dernière modification par Episkey ; 01/05/2021 à 20h58.
Je ne vais pas en rajouter vu que ça a été explicité juste au dessus, mais j'ai bien lu tes liens (même les militants) et je ne vois pas de "masses de proces pour rebellion et outrage qui sortent de nul part ces dernieres années, toujours sans punition pour les flics en cause"

Un de tes liens explique même pourquoi il y a une différence entre PN et GN...

Et je ne par le pas du : "On a une plethore d'exemples ou les flics se sont fait gauler a mentir sous serment"

[Modéré par Episkey :]

Dernière modification par Episkey ; 01/05/2021 à 20h59.
Citation :
Publié par Pile
Je ne comprends pas ce que tu veux dire. Dans le cadre d'un CJ la personne a des mesures à respecter mais il n'y a pas de surveillance particulière qui est mise spécifiquement en place pour elle. Par contre si on lui tombe dessus par hasard alors qu'elle est en non-respect elle encourt des suites (que je mitigerai vu que par le passé j'ai vu un nombre assez impressionnants de mecs interpellés pour non-respect de leur CJ et pour lesquels les magistrats ne prenaient pas plus de sanctions).
Je pensais benoitement peut être que la personne devait pointé à un commissariat afin de prouver qu'il respectait son interdiction de territoire et que la police pouvait les contrôler en les appelant et leur demander de pointer "dans la foulée".
Pour avoir connu plusieurs personnes concernées, le pointage était toujours présent.
Et donc, vu les personnes, si tu es policier et que tu dois vérifier que la personne pointe et respecte bien son interdiction, je me disais que tu allais faire un peu de zèle la dessus.
La personne peut notamment être amenée à pointer. Mais hors du pointage elle fait "ce qu'elle veut", dans la limite du contrôle judiciaire. Si elle doit pointer quotidiennement (ce qui est déjà pas mal dans la réalité) cela laisse quand même pas mal de temps pour aller ailleurs où elle le souhaite.
Citation :
Publié par Pile
La personne peut notamment être amenée à pointer. Mais hors du pointage elle fait "ce qu'elle veut", dans la limite du contrôle judiciaire. Si elle doit pointer quotidiennement (ce qui est déjà pas mal dans la réalité) cela laisse quand même pas mal de temps pour aller ailleurs où elle le souhaite.
Et sur un simple contrôle je doute que les fichiers soient tous consultés (contrairement aux peurs de certains, tous n’est pas centralisé )

Citation :
Citation :
Publié par Milkman
Dans les manifestation du 1er mai à paris, un tag "Magnanville tous les jours - ACAB" a été réalisé

https://twitter.com/Jean_Robert_29/s...540928/photo/1

L'extreme gauche et le terrorisme islamique...
Mais non ça doit été l’ED comme ceux qui ont attaqué la CGT.
Nathos] | | MP

C'est ça aussi votre problème à gauche, votre perception de la réalité totalement délirante.

Il m'est impossible de concevoir que les FDO puissent "s'associer" aux black blocks qui font l'apologie de l'attentat de Magnanville, où un couple de policiers a été égorgé devant leurs enfants.

Dernière modification par Ghalatée ; 02/05/2021 à 21h31.
Citation :
Publié par N° 44 636
les images accablantes du tir de LBD qui a mutilé Adnane Nassih, mises en parallelle avec le temoignage du policier concerné.

https://twitter.com/libe/status/1389...339452930?s=20
Tout est là dans ce drame : Faux témoignage, mutilation, non respect des règles d'utilisation de l'arme (distance, cible, légitime défense) et impunité derrière, le policier est toujours en exercice, soutenu par sa hiérarchie. Sans la vidéo, la victime aurait été poursuivie pour violence et probablement condamnée sur la foi de la brigade.
Citation :
Publié par N° 44 636
les images accablantes du tir de LBD qui a mutilé Adnane Nassih, mises en parallelle avec le temoignage du policier concerné.

https://twitter.com/libe/status/1389...339452930?s=20
Beau boulot.
Le seul moment où l'on aurait pu avoir un doute sur l'action de la victime est quand il est face au tireur, les deux mains devant lui (et donc hors-vue de la caméra). Mais la situation décrite par le tireur est toute autre, avec un jet d'objet qui n'est visible nulle part.

La modélisation du tir montre bien le problème sur une cible en mouvement : dans sa course il plonge en avant et c'est pour cela qu'il est touché à la tête et avec la distance, qui est ici très courte, le problème s'accroît d'autant plus.

En tout cas la qualification pénale est adaptée et je ne vois pas comment il pourra se défendre de son geste.
Citation :
Publié par Kerjou
La justice fait son travail, c’est rassurant
Même la hiérarchie pour le coup vu qu'elle l'a mise dans un bureau sans possibilité d'utiliser une arme. Ils disent qu'il a le soutien de sa hiérarchie, je dirai juste que sa hiérarchie l'a mis où il ne pouvait pas refaire la même chose sachant que tant que l'enquête est en cours, il n'y a pas de raison de faire une mise à pied.

Par contre, pour le coup, bonjour les conséquences pour avoir eu l'idée de se faire plaisir avec un LBD (qui selon moi devrait être très rarement utilisé vu la dangerosité de la chose et certains gugus (rares mais ils existent) qui peuvent l'utiliser.
Citation :
Publié par Colsk
Même la hiérarchie pour le coup vu qu'elle l'a mise dans un bureau sans possibilité d'utiliser une arme. Ils disent qu'il a le soutien de sa hiérarchie, je dirai juste que sa hiérarchie l'a mis où il ne pouvait pas refaire la même chose sachant que tant que l'enquête est en cours, il n'y a pas de raison de faire une mise à pied
La justice lui a interdit d'exercer sur la voie public dans l'attente du procès.
C'est pas la hiérarchie qui la fait qu'il se retrouve en poste administratif.
Répondre

Connectés sur ce fil

 
2 connectés (0 membre et 2 invités) Afficher la liste détaillée des connectés